Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

28 août 2021 6 28 /08 /août /2021 05:04
Une histoire ordinaire.

Un scenario tellement classique qu'il n'est nul besoin de longs discours.

 

Tout d'abord, une minette errante est repérée.

Et puis, comme trop souvent, une petite famille l'accompagne timidement, furtivement, maladroitement.

 

Le temps qui passe.

La famille grandit et maman s'occupe comme elle peut de sa progéniture.

Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.

Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.

Un beau jour (ou peut être une nuit ... pour être exact), les bébés sont jugés assez grands pour tenter de capturer maman sans risques pour eux et pour éviter que l'histoire sans fin ne recommence.

 

Le succès sera au rendez-vous.

Un peu trop d'ailleurs, car c'est toute la famille qui tombe dans les filets.

Un brelan d'as.Un brelan d'as.

Un brelan d'as.

L'histoire devient alors un peu plus délicate à gérer.

 

Dans cette petite tribu, personne n'est vraiment sauvage ni agressif, juste de la crainte et de la peur.

 

"Maman" sera prénommée Scarlett, elle a été stérilisée, identifiée, déparasitée et testée Fiv/Felv négative (ce qui est de très bon augure pour ses deux bébés).

 

Elle accepte le contact, les caresses mais reste encore méfiante.

Elle peut feuler et grogner mais n'agresse jamais.

Elle devrait progresser assez facilement.

 

Les deux chatons ne posent aucun problème pour être manipulés, caressés et pris dans les bras (même si le tigré reste un peu plus craintif).

Des contacts plutôt encourageants.Des contacts plutôt encourageants.
Des contacts plutôt encourageants.Des contacts plutôt encourageants.

Des contacts plutôt encourageants.

Tout ce petit monde a temporairement été placé dans une double cage de socialisation aménagée pour un meilleur confort.

 

Ce n'est pas l'idéal mais ils ont des espaces de jeux séparés de la nourriture et de la litière.

 

 

Tout ceci dans l'attente de leurs progrès et de leur trouver une ou des maisons définitives.

Les étagères sont appréciées.

Les étagères sont appréciées.

 

Une belle image idéale pour un éternel recommencement et une réalité bien démoralisante.

 

Toutes les structures sans exception croulent sous les appels à l'aide pour des portées découvertes à l'abandon en cette fin d'été.

Les places ne sont pas extensibles et les associations de protection animale ne peuvent pas tout, malheureusement, comme on le voit bien trop souvent dans des messages sur de nombreux sites et "réseaux".

 

Les bonnes âmes sont rares et leurs possibilités aussi bien humaines que matérielles sont limitées, pour ne pas dire saturées et leur bienveillance surexploitée.

 

Et que dire du moral qu'il est souvent difficile de conserver ?

 

Eh oui, au départ il y avait 3 petits dans la portée évoquée dans cet article, mais la vie et le destin ne lui ont pas donné la chance de continuer.

Le lot du quotidien qu'il faut affronter et accepter sans se voiler la face et sans smiley qui pleure.

 

Derrière ces jolies images de chatons craquants se cachent une misère permanente, un éternel recommencement et un sentiment de lassitude et d'impuissance.

 

 

La vie, la détresse, la mort, ce n'est pas derrière un clavier ou un écran qu'on les appréhende, mais au contact de la réalité du terrain, celle qui est laide, celle qui est trop souvent injuste, celle qui sent mauvais, celle qui fait détourner le regard et qui donne parfois mauvais conscience pendant quelques minutes.

 

 

Il n'est vraiment pas agréable d'écrire de telles choses, et encore moins de les constater au quotidien.

Mais lorsque l'on est débordé par les demandes, par les appels, par le chantage aussi trop souvent, il faut essayer de déclencher la soupape avant que la marmite n'explose.

 

 

 

 

Bonne semaine à toutes et tous.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

commentaires

M
Tout est dit... hélas. Reste à espérer l'adoption et une solution adaptée à chacun de ces rescapés.
Ronrons, bonne semaine.
Répondre
J
ça devrait le faire ... jusqu'aux prochains
L
C'est sur c'est du classique comme histoire.
Répondre
J
Hélas, beaucoup trop
L
Oui, côtoyer la misère, devoir prendre parfois des décisions difficiles, et toujours recommencer car d'autres ont besoin de secours n'est vraiment pas facile sur le plan moral. Sans compter les relations humaines qui peuvent être houleuses, surtout ces derniers mois. Bref il y a de quoi se sentir épuisé et parfois impuissant. Moi je vous tire mon chapeau, vous êtes des warriors, bravo !!!
Répondre
J
Je crois que le plus difficile à gérer et à appréhender, c'est "l'humain" en effet. Merci .
S
Comme je suis "très douée" pour la culture générale qui ne serre à rien : la fille de Scarlett se nomme Bonie. N'ayant pas eu d'autre enfant , le 2ème chaton c'est Rett, obligé.
Oui des portées que la Mort réduit, c'est ce que vivent toutes les mamans errantes. Encore ce soir j'ai dit à Nafrayou qu'elle pouvait être très fière car cette fois elle verra grandir ses 5 bébés. La Mort les lui laisse tous.
Répondre
J
Surtout que c'était mal parti au début, elle a eu de la chance te jolie minette de pouvoir élever tout le monde.
D
Quand tu les mettras à l'adoption tu me le diras pour que je fasse passer. Merci.
Répondre
J
Disons qu'une amie s'est proposée et elle a pas mal d'expérience. Alors ... Autant laisser faire ainsi.
Mais merci
D
D'accord, oui, l'association sérieuse c'est mieux. Bon vendredi Jean-Marc ainsi qu'à tes protégés.
J
On va essayer de les faire passer par une amie à Toulouse. Elle fait des adoptions sérieuses et a des demandes via une asso plus structurée que la notre pour les adoptions.Mais qui sait ? A suivre. Merci à toi et bonne journée.
D
Histoire ordinaire par des gens extraordinaires. Je me demande quel pourçentage de la population fait ce que votre association fait ? Stérilisation, soins, nourriture, suivi, et pour certains mise à l'abri, pour adoption. Le bb blanc et tigré me fait penser à Perle bb. Cette minette et ses chatons ont de la chance, vu le nombre dehors. Rien qu'ici il y a plusieurs chats. Mais à priori tous ont des maîtres (je crois) Ils font leur tour ... se battent, profitent des croquettes laissées par une amie des chats. Ils sont plus ou moins sociables, certains sont très sociables, se laissent caresser facilement. Bises et bonne semaine Jean-Marc et à vous tous.
Répondre
J
Trop peu de monde hélas et de moins en moins car plein de choses les découragent. Mais on peut souvent agir à l'échelle de l'individu (je le fais et connais des personnes qui le font hors asso, on s'arrange toujours)..
M
Je comprends la lassitude face à ces situations qui se répètent sans fin et que rien ne semblent vouloir arrêter. Il semblerait que la crise du Covid, après avoir fait augmenter les adoptions par des gens qui s'ennuyaient confinés chez eux, et qui ne pouvaient pas voyager comme à leur habitude à l'autre bout du monde, ne soit pas totalement étranger à de nouveaux abandons.La crise sanitaire aurait également fait baisser le nombre de stérilisation. Au début de la crise, les vétérinaires ne recevaient que les urgences. Est-ce qu'une stérilisation n'est pas une urgence, quand on sait combien de descendant un couple de chats peut avoir en quelques années ? Quoi qu'il en soit, ce que font les associations comme la tienne est vraiment formidable et je leur tire mon chapeau !
Bonne semaine
Répondre
J
Cette histoire d'épidémie cause 2 soucis. Les adoptions "pour passer le temps" et le confinement (le premier) qui a empêché de stériliser et a rendu une situation bien pire qu'avant avec de nombreuses portées qui auraient pu être évitées (et la suite, les petits ont fait des petits ...).
Donc ton analyse est bonne.
Merci à toi et très bonne journée.
N
Une histoire ordinaire ... et des images craquantes ! Une jolie petite famille ! Mais ... car il y a hélas un mais ... et en effet ce ne sont pas nos petits amis les chats les responsables ! Pourquoi avec tout le travail que vous accomplissez, y a t il toujours, encore et encore autant de cas de minous "dans la nature" et la nature de la ville est plutôt dangereuse pour eux avec la circulation notamment. Découragement sans doute par moments dans les petites associations, et dans les grandes qui débordent chaque année au moment des vacances, tout spécialement cette année avec la COVID .... autre découragement aussi. Mais comment se fait il que des gens achètent encore un chat ou un chien, parfois des sommes folles (certes ceux qui recherchent des races rares, et que les chats européens autrefois appelés chats de gouttière .... eux aussi ont vu leur nom amélioré - n'intéressent pas. Pffff .... Par ailleurs, tous ces minous qui sont castrés ..... bien sûr cela est sans doute peu vu le rythme de reproduction naturel de ceux qui ne le sont pas ! mais enfin je reprends mon idée, la castration est de plus en plus répandue ... alors ? Le problème sans doute vient en grande partie de maîtres pas sérieux, et pire même !
Je souhaite pour ces petits minous (et donc aussi pour vous) une prochaine heureuse solution.
De tout coeur je compatis avec vos efforts. Comme j'aimerais pouvoir être proche et vous aider ! Je vous souhaite bon courage ! bonne semaine à tous. Chamicalement.
Répondre
J
Ce sont toutes les petites assos qui sont saturées de manière générale. Et même les grosses je pense.
Les élevages sont encore un cas particulier, bon j'avoue que ce n'est pas mon truc. Mais je trouve la dénomination de "chat de gouttière" très sympa pour ma part.
Pour e problème de la prolifération c'est à la fois la nature, les gens qui ne veulent pas le faire, les prix, le premier confinement qui a remis les compteurs à zéro et oblige à reprendre des choses dans un état pire qu'avant (mais il ne faut surtout pas le dire, bien entendu, cela heurte la "bonne" pensée). Vous nous aidez et c'est déjà bien.
Bon début de semaine.
T
Castrer et stériliser, le message à répéter encore et encore... Courage, et bravo pour le travail interminable que tu accomplis au quotidien avec les autres bénévoles. Ronrons
Répondre
J
Nous sommes nombreux dans les petites assos comme la notre à nous démener tant bien que mal. Et il faut une bonne dose de volonté pour ne pas baisser les bras, les principaux responsables du découragement ne sont pas les animaux, loin de là. Bonne journée.
E
Un constat dramatique qui ne fera qu'empirer à mon avis. Prendre et jeter à devenu commun pour tout malheureusement !
L'égoïsme est trop ancré chez beaucoup de personnes.
N'ayant toujours pas déménagé je ne prends pas le risque de m'occuper d'un minou avec une telle voisine.
J'espère que septembre nous ouvrira de nouvelles possibilité pour trouver un logement plus grand et surtout sans voisine odieuse.
En attendant j'espère que ses minous trouveront vite une bonne maison.
Courage et bravo à toute l'équipe.
Amitié et bonne fin de dimanche
Répondre
J
Tu as raison d'être prudente, c'est tout à fait responsable de ta part. Pour eux on se débrouillera tu te doutes, mais c'est sans fin. Je te rejoins sur ton triste constat, mais bonne fin de weekend tout de même.
A
Ah mince, pauvres petits choux... oui, toutes les assos sont surbookées, comme chaque année en été... je croise les doigts pour que vous trouviez les familles qu'il leur faut... tiens-nous au courant, jean-marc... Gros bisous et bon week-end. Moi je n'ai pas retrouvé le maître de Makito donc je pense qu'il a été abandonné... Pour le moment, je continue à lui donner à manger et il a un abri quand il pleut dans mon atelier de bricolage dont je lui laisse la porte entr'ouverte... il a plus de chance que ceux dont tu nous parles.
Répondre
J
Je crois que cet été est un des pires qui soit. ça déborde comme on dit. J'ai pris cette petite famille en exemple mais pour illustrer un problème bien plus vaste et qui ne nous est pas spécifique, toutes les bénévoles du domaine, où qu'ils soient y sont confrontés.
C'est bien de le nourrir, l'ami Makito. Si ça famille ne le cherche pas, il est certainement mieux avec toi, merci pour lui.
Bonne soirée.
A
Je suis émue et touchée par ce que tu as écrit. Il n'y a pas longtemps que notre association existe et oui, on se sent impuissants alors que les appels au secours affluent et que l'on ne peut pas répondre aux demandes faute de places dans les familles d'accueil. Et faute aussi du nombre de familles d'accueil. C'est très dur. Je retiens aussi le mot "chantage" que tu as employé. Nous y avons été confrontés plusieurs fois et cela nous fait culpabiliser à mort puisque l'on ne peut rien faire de plus que ce que l'on ne fait déjà. En effet, beaucoup de personnes ne savent pas ce qui se passe à l'intérieur des associations et c'est bien dommage. Heureusement, ils y a ceux qui nous encouragent et nous disent BRAVO !
Répondre
J
Nous rencontrons tous les mêmes problèmes et la situation a littéralement explosé cet été.
Le 'chantage', ah oui, très fréquent et odieux. On a envie de pulvériser la personne qui le fait mais on agit en rongeant son frein pour le bien de l'animal. Et franchement cela demande de prendre sur soi et de garder une grande maitrise.
J'avoue que j'admire que tu te sois lancée là dedans car c'est très dur et on en prend "plein les moustaches" mais cela fait plaisir de savoir qu'il reste des personnes de bonne volonté (trop rares).
Courage et bonne soirée.
C
Je suis d'accord avec Zoé et je reprends son commentaire à mon compte : C'est un puits sans fond.
Il y a 50 ans, ma mère qui était active dans la protection animale disait déjà, c'est sans fin ... on n'y arrivera jamais, car c'est exponentiel en raison des naissances non contrôlées ...
Et pourtant depuis,sous l'influence des associations, la stérilisation des chats a progressé ... c'est indéniable.

Mais il reste encore des familles qui veulent adopter un chaton et qui veulent faire faire des petits à leur minette ... petits qu'ils placeront (ou pas) et qui seront stérilisés ou pas ... et le cycle recommence toujours ...

Pour le reste, dans les smileys tristes, les ptg, les pseudo conseils sur FB ... je veux y voir le signe de l'évolution qui malgré tout se fait petit à petit vers une prise de conscience.

Tout le monde ne peut pas être sur le terrain ... il y a plusieurs façons d'aider les animaux, en soutenant ceux qui sont sur le terrain, en étant un relais entre ceux qui sont ignorant de la détresse animale errante et les associations ...

Mon commentaire commence à devenir long, alors je vais arrêter là ... mais j’espère que les bénévoles des associations ne se décourageront pas ou qu'ils pourront passer le relais à d'autres bénévoles ... car les animaux ont besoin ...

Et puis je vais évoquer juste pour mémoire le conte de celui qui rejette une étoile de mer à la mer en disant que celle ci est sauvée à 100% et que cela vaut le coup pour elle, même si il en reste plein d'autres échouées sur la plage.

Le meilleur pour chacun.
Répondre
J
Merci pour ce long commentaire très intéressant.
Oui c'est sans fond et sans fin mais il y a des moments où la pression est un peu trop forte et où l'on se sent démunis et seuls. Quand les personnes de bonne volonté autour de vous sont soumises au même régime et en plus le vivent mal par culpabilisation, on se pose des questions.
Je sais que tout le monde ne peut être sur le terrain, pour plein de raisons (âge, problèmes personnels et autres) mais souvent ces personnes qui ne peuvent être sur place sont des soutiens sincères, des relais comme vous dites et ils font du bien.
Par contre je ne supporte plus en effet les messages de compassion des réseaux (enfin ceux que l'on me fait suivre car je n'y vais pas), on dirait que certains ont besoin de cela pour exister ou se prouver quelque chose mais je suis persuadé qu'une bonne partie de ces personnes pourraient agir mais que le fauteuil et le clavier sont plus confortables.
Quant à "le pauvre, vite, il faut contacter une asso" , lorsque je vois ce message cela me met purement et simplement hors de moi. J'ai envie de coller des grands coups de pompes dans les fesses.
Je veux bien que ce soit le signe d'une évolution, mais j'en doute, je pense plutôt au remplissage d'un vide abyssal d'une manière ou d'une autre (animaux ou tout autre sujet). Au demeurant c'est fort triste.
Mais encore merci pour votre message.
Très bonne fin de journée et caresses à ma copine écaille.
Z
Ceux-là sont à l'abri mais c'est un puits sans fond ! UCST mon asso, vient de participer à un sauvetage de 26 chiens adultes et 18 chiots dans un élevage immonde , on a a récupéré 10 chiens , les autres ont été pris en charge par la SPA et une autre association . Et pareil pour les chats, tout le monde pousse les murs chez les bénévoles sans que les pouvoirs publics se bougent! Je passe de chagrin à rage!
Amitiés jean-Marc .
Répondre
J
Je sais bien, c'est ce que j'ai dit, c'est partout que les bonnes volontés galèrent. J'ai des contacts avec d'autres asso locales ou plus distantes et tout le monde est à bout. Et quand on parle asso, il y a les personnes , les individus derrière. Et c'est un vrai enfer, ces personnes ne savent plus que répondre et se minent le moral en culpabilisant alors qu'elles font un travail énorme. Bonne fin de journée.
B
Oups !!... "côtoient" au pluriel c'est mieux !!!!!!!
Répondre
J
Pas grave, bon weekend
B
Oui c'est un éternel recommencement et un sentiment de lassitude et d'impuissance ne peut qu'envahir les personnes qui sont sur le terrain et qui côtoie la misère...
Je suis derrière un clavier... Je sais que je n'aurais pas les nerfs solides pour m'y atteler. Alors je ne peux qu'être admirative d'avoir autant de dévouement pour aider du mieux possible tous ces pauvres chats qui ont besoin d'être accueillis, placés.
Je pense à Marie-Jeanne qui a accueilli toute cette petite famille chats et qui se tourne désespérément vers des associations, des personnes qui pourraient lui venir en aide. Il est facile à des gens de lui dire qu'elle peut ne plus s'en occuper et de ne plus s'en soucier et de fermer les yeux. Quand on a une conscience et qu'on aime les animaux, on ne peut pas se comporter ainsi ! Que certains le fassent, osent le faire, ce n'est pas glorieux !!!
Cela me désole au plus haut point. Cela me fend le coeur
En tout cas Jean-Marc merci pour tout ce que tu es capable de faire... pour ces pauvres minous...
Bon WE
Répondre
J
Ces activités permettent de découvrir bien des aspects de la nature humaine et sont souvent très révélatrices. On a souvent envie d'exploser et il faut prendre sur soi. Bref le lot commun de la vie.
A
Effectivement, cette maman et ses petits sont bien mignons mais le problème perdure et s'aggrave partout ! dans toutes les villes, la mienne aussi. Que dire des campagnes où ils sont des centaines à vivre librement en traversant les jardins de toutes les maisons... que faire en effet ?
Vous faites justement beaucoup, énormément même ... vous faites votre possible, vous êtes un très bon exemple de ce qu'on peut faire pour eux.
Bon courage à tous, les minous des rues vous remercient
Répondre
J
Si le travail de stérilisation était un peu mieux compris "tout en haut", il est probable que l'on avancerait et on progresserait mieux, mais comme pour d'autres problèmes, il est pus facile de ne pas l'affronter et de se dire que de braves couillons se débrouillent comme ils peuvent.
Bon weekend.
P
oui je comprends votre desarroi chers amis, vous faites deja le maximum, ne pas renconter d'appuis, ou meme de sympathie, est demoralisant , meme un peu ecoeurant , vous avez sauvé Scarlett,c'est bien, mais maintenant ,que faire, deplus elle a des bébés ? esperons qu'ils trouveront de bonnes ames, amities
Répondre
J
Nous allons essayer de trouver une solution, bien entendu. Et puis l'histoire va recommencer. Bon weekend René.
V
pauvres choux, j'espère qu'ils vont trouver une famille!! on a croisé une dame dans la rue à coté de chez moi l'autre jour, elle avait un bebe chat dans les bras, elle venait de le trouver dans la rue, elle l'a emmené et gardé...mieux vaut pour lui car les matous n'ont pas l'air très aimés dans ce quartier! bisous Jean-Marc. cathy
Répondre
J
Il y a hélas de nombreux endroits où les animaux, quels qu'ils soient, ne sont pas vraiment aimés. Merci à cette personne sympathique. Lors un appel, j'ai déjà eu droit à "débarrassez moi de "ça" qui traine dans MON jardin" ... tout est dit.
Bonne journée.
H
Jolie petite famille qui pour le moment est en sécurité avec vous !!!!!
J'espère que des adoptants vont se présenter, la rue n'est pas ce qu'il y a de mieux. On les aiment nos animaux.....
Merci aux assos mais comment faire comprendre aux gens le respect et l'amour que l'on doit à tout être vivant ...
Le savoir vivre n'existe plus ou très peut malheureusement.
De dire ce que l'on pense fait du bien, bon courage pour la suite .....
Répondre
J
Merci, oui je vous rejoins pour le savoir vivre, mais aussi je rajouterai le savoir écouter, tolérer, échanger .... qui ont été rayés du dictionnaire.
Très bonne journée
N
Je crois voir Ma Dingle et ma Ficelle dans les deux bébés, et ...je pleure !
Tu sais je ne suis pas certaine qu'en les voyant en vrai, je n'en aurais pas adopté un si pas les deux !
Triste cette histoire de cette pauvre Scarlett et de ses petits, pourtant elle finit bien mais tout de même ...
Bonne semaine
Nicole
Répondre
J
Merci Nicole, oui comment leur dire non et les laisser à la rue ?
N
J'hésite .... en lisant et article :

Se réjouir de cette famille à l'abri ...

se désoler de ces temps si dur pour ces pauvres chats ( ceux qui n'ont pas la chance de rencontrer une belle âme ) victimes des temps actuels ....

Les deux sans doute , mais je comprends le découragement alors qu'il suffirait d'un stérilisation ......

Mais chaque jour se précise que le monde est de plus en plus fou....

Caresses à cette petite famille si craquante avec ces regards .......

Bon samedi
Répondre
J
Merci, je crois que nous en sommes tous un peu là(s). Je suis désespéré de vois les personnes autour de moi se débattre sans fin.
Dans ces sociétés qui n'ont plus aucune raison ni équilibre, ni pondération, je ressens pleinement les paroles de cette ancienne chanson de Renaud "fatigué" ( https://www.youtube.com/watch?v=GPbVD-lA7Fw )
L
Je ne peux pas que rejoindre tes mots et ressentis dans ton article et les réponses aux commentaires. C'est désespérant et se sont toujours les mêmes qui trinquent, y laissent leur vie et leur moral. On en voit aussi de toutes les couleurs en Corse. Les gens n'ont aucune idée de ce qui se passe dans les associations et ce que cela implique pour les personnes qui y consacrent leur vie. L'histoire de cette petite famille est une parmi tant de misères... Amitié. Rose.
Répondre
J
Un moment de lassitude, quand on voit autour de soi toutes les bonnes volontés qui sont dépassées et ne savent plus que répondre.
J'imagine en Corse, en effet...
Je te rejoins sur le fait que les gens ne savent pas ce qu'est une asso, et que derrière cette façade il y a des êtres basiques comme toi, comme moi, et tant d'autres qui simplement essaient de faire quelque chose à leur très modeste niveau.
Cette petite tribu m'a permis d'illustrer quelque chose que j'avais sur le cœur depuis un moment.
Je ne critique pas les personnes qui ne peuvent pas (âge, maladie, problèmes divers ou moyens) car ce sont souvent des personnes dévouées qui apportent un plus comme elles le peuvent. Je voudrais juste que certains, bien plus nombreux, passent moins de temps à gémir derrière un clavier et voient la vie telle qu'elle est.
Très bonne journée.
L
En effet c'est si triste. Si on pouvait on les prendrait tous , le hasard a mis nos trois chéris sur notre route , ce n était pas prévu puisque nous sommes handicapés. Mais ils nous donnent tant d amour. Pour l instant ils ont compris que on ne se met pas derrière mon fauteuil. Je sais que, bien que trois c est juste bien dans notre appartement, si on voyait un nouveau petit sur notre chemin on le prendrait, même si nous vieillissons. En attendant on aide autrement. Il faudrait obliger les adoptants à stériliser leurs chats. Parceque nos trois sont des rescapés de la méchanceté. Bon courage.
Répondre
J
Mais c'est déjà énorme ! Si tout le monde en faisait autant ... et même moins.
Merci et bon weekend.
B
"La vie, la détresse, la mort, ce n'est pas derrière un clavier ou un écran qu'on les appréhende, mais au contact de la réalité du terrain, celle qui est laide, celle qui est trop souvent injuste, celle qui sent mauvais, celle qui fait détourner le regard et qui donne parfois mauvais conscience pendant quelques minutes."
En lisant ces lignes je me sens un peu égoïste mais tout le monde ne peut pas frapper, accueillir .....Déjà "regarder" autour de moi, parrainer ! C'est peu je sais Merci à vous pour Scarlett et ses bébés en espérant q'ils trouveront leur foyer pour ne pas retourner à la rue Bonne chance à cette petite famille
Répondre
J
Tout le monde ne peut pas, je suis bien d'accord. Chacun apporte son aide comme il peut, comme il veut. Et c'est déjà bien de faire quelque chose à son échelle. Le but n'est pas de culpabiliser mais de vider son sac ...
Quand on a des appels qui sont purement et simplement du chantage, qu'on a dépassé ses limites humaines, ses possibilités d'accueillir et qu'on doit dire non par nécessité de se protéger, que les personnes de bonne volonté autour de soi sont toutes dans la même situation, ou pire, on se dit juste qu'on aurait bien besoin que beaucoup voient la réalité en face.
On va essayer pour cette petite tribu. Merci et bonne journée.
T
Un grand moment de solitude... Mais tu es là pour eux, tu en as sauvé combien avec ton équipe ? Combien, grâce à vous, ont une vie pleinement heureuse en famille ? Garde le moral, et un immense merci pour eux, et plein de bonnes choses pour cette adorable petite famille en bonne voie sur le chemin de la vie. Grâce à vous, cette petite famille a toutes ses chances !
Répondre
J
Eh bien voilà, ce sont de petits gestes modestes comme celui ci qui sont utiles.
T
Tu as raison, ça ne sert à rien de se lamenter, il faut agir. Ici, un petit chaton non sevré noir et blanc a sûrement trouvé une maman pour toute sa vie (mon aide à domicile). Ca fait du bien. Bon courage à toi et ton équipe, sans vous...
J
Merci, mais tu sais c'est tous les jours que la même chose se reproduit.
Continuer ? Oui bien entendu.
Mais ne plus supporter ce que l'on peut me transmettre émanant de certains réseaux (je n'y vais jamais, donc on me fait suivre des trucs), notamment d'animaux perdus, je ne supporte plus le smiley en larmes, les "le pauvre, il faut faire quelque chose", les "ptg", les "il faut contacter une asso". J'ai juste envie de hurler "quittez votre clavier et bougez vous si vous le pouvez", on n'a pas besoins de "zorro" ou de lamentations derrière un écran qui de personnes qui se bougent et agissent. Même un tout petit peu, cela aide toujours.
Bonne journée à toi.
N
la vie est bien dure pour ces adorables petits coeurs je viens d'adopter une petite panthère noire issue de trapage d'une association elle est adorable
Répondre
J
Un grand merci pour elle, c'est comme cela que l'on avance un peu. Bonne journée.