Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 15:00
Allo Tango ? Ici Charly !

 

Charly, "le doré", vous le connaissez un peu ? Cela fait tellement longtemps qu'il traîne discrètement sa petite carcasse du côté de l'ancienne neuro.

 

La dernière fois qu'il s'était adressé à vous c'était en 2009. Depuis les années ont passé, Charly a vieilli. Aujourd'hui nous lui laissons une nouvelle fois la parole, il a quelque chose d'important à vous dire, à vous, et à tous ses copains de St-Jean. 

 

Mes amis Tango, Hebdo, Symphony, Twist, vous tous, les chats de l'hôpital, mes chères mères nourricières, vous amis lecteurs, je viens vous donner de mes nouvelles.

 

Vous mes copains de toujours, dans les galères comme dans les bons moments, aujourd'hui vous me cherchez, je le sais, ne vous inquiétez plus. Je viens vous dire que je vais bien

 

Je vous ai quittés définitivement, mais je pense toujours à vous, là bas, dans ma maison au chaud et au sec.

 

Un peu d'entretien des griffes à St-Jean, et avec mon cher HebdoUn peu d'entretien des griffes à St-Jean, et avec mon cher Hebdo

Un peu d'entretien des griffes à St-Jean, et avec mon cher Hebdo

 

Oh ! Ne vous tracassez pas, maintenant la vie est belle et facile, tout est nouveau pour moi. Mais laissez moi vous raconter ce qu'il vient de m'arriver.

 

Vers la fin de ce que nos gentilles dames appellent le mois d'aôut, il a été remarqué que je perdais localement mes poils. Ce n'était pas très joli, j'avais une plaie. Elles se sont inquiétées sur ce que ça pouvait bien être. Un beau matin par l'adresse de la dame nommée Thérèse-Marie (encore merci !), je me suis retrouvé dans une grande caisse qui s'est refermée derrière moi, et on m'a emmené dans un endroit ou il y avait une personne habillée en vert. Là on m'a fait tout plein de choses, je me souviens plus trop bien de tout, je crois bien qu'elle ont dit "non ce n'est pas grave, juste de l'eczéma".

 

Je suis pas affolé, mais c'est pas génial votre truc !Je suis pas affolé, mais c'est pas génial votre truc !

Je suis pas affolé, mais c'est pas génial votre truc !

 

Et puis il y aurait eu aussi ces mots qui devaient changer le cours de ma vie : "Jean-Marc il a dit que c'était trop moche de le relâcher, qu'il était vieux, que c'était LA dernière chance sans doute de lui faire quitter le site et qu'il l'emmenerait à Toulouse, chez lui, en même temps qu'il ferait le voyage pour Missy".

 

Je n'ai pas vraiment très bien entendu tout ça moi, mais je suis resté longtemps dans cette caisse fermée, et puis ça bougeait, étrange sensation. Enfin, la délivrance, tard, le soir !

 

J'étais dans ce que les "2 pattes" appellent une pièce, lumineuse quand le jour est là. Il y a une fenêtre et plein d'objets et de choses que je ne connaissais pas. Mais j'ai vite remarqué un endroit où il y avait tout un tas  de croquettes, et un bol d'eau fraîche. Moi qui n'avais rien dans le ventre depuis un bon moment, je suis allé dans cette sympathique direction. J'ai aussi senti la présence toute proche de "comme nous" mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, je ne les ai pas vus.

La nuit est passée, il y avait plein d'endroits qui avaient l'air chouettes pour dormir mais j'osais pas trop aller voir. Le lendemain matin tôt, le grand humain qui m'a emmené ici est venu me voir, longtemps.

 

Moi j'étais pas rassuré et je me cachais comme je pouvais mais c'est pas évident, y'a pas beaucoup de cachettes, et au bout d'un moment il a osé poser sa "main" sur moi et me gratter le menton. Et bien, vous savez quoi ? C'était pas du tout désagréable. J'ai bien fait "fffttt" à plusieurs reprises mais ça ne l'a pas arrêté. Non mais, quel sans gêne !

 

 

 

 
 
Pas facile de se cacher ! C'est marrant cette sensation je connaissais pas.Pas facile de se cacher ! C'est marrant cette sensation je connaissais pas.
Pas facile de se cacher ! C'est marrant cette sensation je connaissais pas.Pas facile de se cacher ! C'est marrant cette sensation je connaissais pas.

Pas facile de se cacher ! C'est marrant cette sensation je connaissais pas.

 

Bref. Après j'ai exploré de partout la fameuse pièce, mais j'ai attendu la nuit et j'ai découvert des choses bien douces et confortables. Là aussi, tout est nouveau, jamais vu tout ça à St-Jean, et pourtant, il est pas né de la dernière pluie, le vieux Charly !

 

Pas mal, ça aussi, je vous dirai ce que je préfère ...Pas mal, ça aussi, je vous dirai ce que je préfère ...
Pas mal, ça aussi, je vous dirai ce que je préfère ...Pas mal, ça aussi, je vous dirai ce que je préfère ...

Pas mal, ça aussi, je vous dirai ce que je préfère ...

 

Je reste tout de même méfiant, des années à l'hôpital, ça vous forge un chat. Et ce Jean-Marc, il faut le tenir un peu à distances avec quelques coups de pattes bien ajustés, sans lui faire mal quand même, non mais des fois !

 

Mais il sait me corrompre le bougre : les petites friandises, le blanc de poulet et le fromage blanc c'est tellement bon !

 

 

C'est pas juste, il m'achète et il a trouvé mon point faible.C'est pas juste, il m'achète et il a trouvé mon point faible.
C'est pas juste, il m'achète et il a trouvé mon point faible.C'est pas juste, il m'achète et il a trouvé mon point faible.

C'est pas juste, il m'achète et il a trouvé mon point faible.

 

Tout ça pour vous dire, mes chers vieux copains de toute une vie, que je vous souhaite du fond de mon petit coeur de félin qu'il vous arrive la même chose. Si UNE chance se présente, saisissez la, elle ne repassera pas, ne l'oubliez jamais. Oh, je sais, il faudra que je fasse des concessions, et Jean-Marc aussi mais pourquoi ne pas tenter le coup à notre âge ? On a bien mérité notre retraite, il me semble.

 

Ah une dernière chose pour nos lecteurs, tendez bien l'oreille.

 

Comment ? Vous dites ?Comment ? Vous dites ?

Comment ? Vous dites ?

 

Je ne suis pas Charly ! Je suis CharliE. Oui, une fille, depuis le jour de ma naissance, il ya trop longtemps. Je ne me souviens plus si j'ai eu des bébés mais maintenant ce ne sera plus possible. Vous, mes potes minous, vous le saviez mais les gentilles dames à St-Jean, elles doivent pas trop bien savoir la différence qu'il existe entre un garçon et une fille...

 

Moi Charlie, je suis en réalité une "drôle de dame" ...

 

 

Il faut aussi que je vous dise, si vous me répondez, écrivez moi s'il vous plaît ! Evitez le téléphone, ça ne marchera pas : je suis passablement sourde. Le privilège de mon âge sans doute.

Maintenant, quelle importance ? Je ne risque plus grand chose ...

 

Enfin, j'ai une amicale et reconnaissante pensée pour mon parrain Phiphi qui m'a soutenu pendant toutes ces années sur le site de l'hôpital, ainsi que pour les personnes dévouées qui m'ont apporté à manger et se sont occupées de moi, inlassablement, tous les jours et quel que soit le temps ou les difficultés.

 

 

Mes copains, Tango, Hebdo, Symphony, Twist, vous me manquez, je ne vous oublie pas et je pense à vous.

Votre CharliE.

 

 

PS : Depuis ces mots de CharliE, il y a eu rencontre avec mes minettes. Dans le calme, voire une certaine passivité. Par contre avec le mâle rouquin et un peu "foufou", ça a été plus tendu. Charlie était assez énérvée après (et hop un coup de patte dans les fesses à ce malotru !) et est restée très boudeuse le lendemain. 

Je lui ai fait refaire un séjour un peu prolongé seule dans SA pièce au calme et ça l'a nettement apaisée. Je peux de nouveau la caresser sans la contrarier. Et elle est repartie dans ses séances exploratoires, elle a élu domicile sous le lit où dorment les 3 autres chattes de la maison. Ne surtout pas la déranger ....

 

Globalement c'est une minette adorable, propretrès timide.

 

Au fait ! Linda m'a grillé tous mes effets de surprise avec le garçon qui est en réalité une fi-fille. Encore une erreur de détermination, deux coup sur coup, ça devient une manie !

 

Un regret ? Oui ! Un seul, énorme ! Ne pas l'avoir adoptée plus jeune pour qu'elle profite encore plus longtemps de sa paisible retraite. 

 

 

Missy, CharliE, .... qu'est ce que nous aimerions que cette série positive continue dans l'avenir.

3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 06:00
We'll miss you, Missy !

 

Un titre un peu inquiétant, pardonnez-moi, pour une excellente nouvelle.

 

Oui Missy tu vas nous manquer, à tous, à Laura en particulier, au personnel des cuisines dont tu étais devenue la mascotte, à notre équipe ; mais c'est pour la bonne cause, parce que tu es maintenant dans ta Famille d'Accueil, en sécurité, au chaud, à l'abri du danger et des soucis ! Une personnalité a quitté Saint-Jean.

 

On vous le disait que la rentrée semblait bien commencer. Missy est donc partie faire des études supérieures de socialisation. Souhaitons qu'elle obtienne rapidement et brillamment son diplôme.

 

Voilà une nouvelle qui nécessite bien tout un article, vous ne croyez pas ?

 

Depuis la fin de l'année dernière, après sa blessure, nous avions été contactés par Dominique, l'adoptante d'Elwë et Siryon depuis plus de 5 ans (deux anciens compagnons de Missy à la villa). Sensible à nos inquiétudes, elle nous avait gentiment proposé d'accueillir la miss.

 

Oui mais, c'est bien beau tout ça, plus facile à dire qu'à faire. La "petite mémère" à Laura, elle avait été trappée une fois pour être soignée et n'avait pas le projet de rentrer une nouvelle fois dans cette satanée caisse.

 

 

Moi ? Retourner, dans votre machin ? Laissez-moi manger calmement, s'il vous plait ! Moi ? Retourner, dans votre machin ? Laissez-moi manger calmement, s'il vous plait !

Moi ? Retourner, dans votre machin ? Laissez-moi manger calmement, s'il vous plait !

Pas trop farouche mais pas folle la guêpe !

 

Toutes les tentatives ayant échoué, un peu de répit lui était laissé entre les échecs, espérant que sa mémoire s'effacerait.

 

Et puis est arrivé ce jour de fin août, il y a exactement une semaine aujourd'hui, le travail impressionnant de Thérèse-Marie, à qui nous pouvons dire un immense merci pour tout ce qu'elle fait, et la trappe s'est refermée.

 

Une bonne chose, rassurante. Des travaux importants sont programmés dans ces secteurs et nous sommes un peu inquiets pour les "restants" (Justine, Junior, Kessy, Bubu et les autres ...). Si de bonnes âmes se sentent aptes à recueillir et socialiser l'un d'eux, qu'elles nous le fassent savoir.

 

Vous pouvez me dire ce que vous me voulez ?Vous pouvez me dire ce que vous me voulez ?

Vous pouvez me dire ce que vous me voulez ?

 

Bon, reprenons, pas question de laisser notre miss longtemps là dedans. Elle était moyennement ravie de la situation et le cabinet vétérinaire n'est pas exactement son endroit favori ...

 

Un appel à Dominique, on se met d'accord et la ChatMobile vient de Toulouse, passe par Perpignan et repart en direction de l'Ariège.

 

Voyage sans histoire, calme plat dans la voiture. Je raconte sa future vie à Missy, je pense qu'elle attend de voir pour me croire ...  Et là, j'arrive dans le petit coin de paradis qui va maintenant être le cadre des prochaines aventures de notre chère amie. Difficile à décrire, une nature calme, pas de route, des champs, des collines, des bois, de superbes animaux adoptés et une famille d'accueil adorable et passionnée.

 

Au passage on fait coucou à Elwë (bien sociable) et Siryon (plus craintif avec moi), à la fois les ex et les futurs compagnons de Missy. Deux gros nounours inséparables et qui ont la belle vie, tranquille. Mais ils ne sont pas les seuls copains à venir pour elle, plein d'autres splendides minous vont lui tenir compagnie

 

Elwë, le noir et blanc, Siryon, le noir et une future relation ...Elwë, le noir et blanc, Siryon, le noir et une future relation ...Elwë, le noir et blanc, Siryon, le noir et une future relation ...

Elwë, le noir et blanc, Siryon, le noir et une future relation ...

 

Et on libère Missy dans sa chambre, destinée à la socialiser. Madame a maintenant SA pièce, SES lits, SES peluches et tout ce qu'il faut pour une vie pépère. Elle ne voulait pas rentrer, et bien, elle fait son caprice de diva et ne veut pas sortir. Dominique la fait tout de même se décider avec une grande douceur. 

 

Elle nous regarde, contemple la pièce, reste un moment avec nous puis part se cacher à petits pas sous le lit. De Missy je ne vois plus qu'un bout de museau rose.

 

 

Bon, oui, la chambre est sympa mais décidez-vous : je rentre ou je sors de cette caisse ?Bon, oui, la chambre est sympa mais décidez-vous : je rentre ou je sors de cette caisse ?
Bon, oui, la chambre est sympa mais décidez-vous : je rentre ou je sors de cette caisse ?Bon, oui, la chambre est sympa mais décidez-vous : je rentre ou je sors de cette caisse ?

Bon, oui, la chambre est sympa mais décidez-vous : je rentre ou je sors de cette caisse ?

 

Une petite discussion avec cette sympathique famille, je découvre leur passion et leur engagement de longue date pour les animaux. Dominique n'est pas trop inquiète pour la socialisation, outre sa bonne expérience dans le domaine, elle a vite repéré Missy comme un sujet "calme". Et je repars, l'esprit serein pour l'avenir de notre "miss Perpignan"

 

 

A bientôt l'amie ! Bonne chance, tu le mérites.

 

 

Missy, tires pas cette tête ! Tu vas voir, ta vie n'est plus qu'insouciance maintenant...

Missy, tires pas cette tête ! Tu vas voir, ta vie n'est plus qu'insouciance maintenant...

 

Pour conclure, nous avons eu eu rapidement des nouvelles de notre star, elle sont bonnes. C'est une gourmande, vous en doutiez ? Elle reste encore un peu cachée mais curieuse, elle a revu son ancien camarade Elwë, la rencontre a été paisible.

 

Lorsque nous aurons des photos et quelques progrès, nous vous montrerons tout ça. Et, pour remonter le moral de Laura (pardon, Laura, je te chambre mais c'est amical) , c'est promis, nous irons la voir. 

 

 

Tous nos sincères remerciements vont aujourd'hui à deux personnes : Thérèse-Marie et Dominique. 

 

 

Bien, vous ne le saviez peut-être pas mais je suis un fieffé coquin. Et  cet article ne vous a raconté qu'une partie des récents évènements à Saint-Jean. Hé hé ...

 

... Mais très bientôt vous connaîtrez la suite ......

 

 

25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 15:50

Nous devions au plus vite trouver une nouvelle famille à Isatis pour soulager sa FA qui en avait bien besoin.
Malheureusement, les différentes pistes que nous avions ont échoué.
René-Marc a donc de nouveau fait le détour entre Paris et le Mir par la Vendée. Ils sont en chemin et devraient arriver aux alentours de 19 h.
Tout est prêt pour accueillir le bonhomme et qu'il fasse tranquillement connaissance avec les chats et les chiens de la maison.
Si tout se passe au mieux, il devrait définitivement rester pour lui éviter d'être à nouveau bringueballé.

 

2014-2337.jpg

 

Un grand merci à Valérie d'avoir pris soin du petit père durant ces 3 mois, et espérons que pour sa famille l'horizon retrouvera un bel éclat aussi rapidement que possible...

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 11:49

C'était l'heure du départ pour Isatis ce matin !
Une longue route attend ce gentil bonhomme qui devrait arriver en fin d'après-midi en Vendée, où Valérie l'attend avec impatience
Nous l'avons installé dans une cage de socialisation avec caisse de transport et litière pour lui offrir plus de confort.

Espérons maintenant que le voyage se déroulera sans encombre, et qu'il fera ensuite chavirer les coeurs de Valérie, Symphonie et toute la petite troupe de chats

 

isatis1-copie-1.jpg

 

isatis2-copie-2.jpg

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 07:28

Depuis la semaine dernière, Ghost est sur ActuAnimaux, via ce site il pourra être parrainé (ses frais vétos vont être remboursés à l'asso) mais il a également trouvé une super famille qui l'attend,qui pourra le socialiser, et où il pourra mener la vie qu'il veut loin des voitures et autres dangers de l'hôpital!

 

Seulement voilà, ce petit coin de paradis est loin: Près d'Amiens, nous recherchons donc un co-voiturage dès que possible: Perpignan -> Amiens ou (Paris) le plus direct possible.

 

N'hésitez pas à en parler autour de vous, si vous avez des proches qui voyagent en ce moment pour les vacances ou autre...

 

Ghost compte sur nous!

 

 

 

Mise à jour du 18/04/2012 : Un co-voiturage serait trouvé pour dimanche 22 Avril, reste à confirmer le tout. Ghost sera bientôt chez lui.

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:43

Afin de mener à bien une adoption, nous recherchons la fin du covoiturage PERPIGNAN – LYON avec le tronçon VALENCE (26) – LYON (69) le mardi 22 Mars en fin de matinée.

 

Merci de diffuser aux personnes susceptibles de pouvoir nous aider

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 18:59
Comme promis, voici de nouvelles photos de Saskia depuis son trappage de la semaine dernière. Installée en cage, elle avait bon appétit, observée beaucoup sans pour autant trop oser sortir de son abris.



Et c'est mercredi soir que Saskia a quitté les Pyrénées Orientales pour intégrer sa nouvelle famille.



C'est apeurée au fond de sa boite de transport, que je l'ai remise à sa co-voitureuse que je remercie une nouvelle fois. Une heure plus tard, celle-ci l'a remise à Muriel qui saura prendre le temps de la rassurer pour lui offrir la vie qu'elle mérite.
Nous en profitons aussi pour la remercier d'ouvrir sa porte à notre petite protégée.

Nous vous donnerons bientôt de ses nouvelles.
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 15:47
Aujourd'hui, c'était le grand jour pour nos deux protégées : un covoiturage allait leur permettre de quitter les Pyrénées Orientales pour leur nouvelle vie.
Ce covoiturage, c'est Sophie qui a très gentiement accepté de le faire à la demande de Sandrine de l'association Orfélins. Qu'elles en soient ici chaleureusement remerciées. D'ailleurs Sophie vient de m'envoyer un texto, tout le petit monde est sur la route et tout se passe à merveille. Arrivée prévue dans la soirée !

Cassie, la "moumoune" d'Irène, a l'immense bonheur de rejoindre Liliane à la Maison de l'Espoir Retrouvé. Son installation a été préparé aux p'tits soins, et l'équipe sait qu'elle n'aurait pu trouver meilleur foyer. Encore 1000 merci à Liliane d'avoir bien voulu prendre sous son aile la doyenne d'endocrino. Nous attendons les premières nouvelles avec impatience.



Scille quand à elle est partie s'installer le temps qu'il faudra à sa sociabilisation chez Virgine. C'est une personne de coeur, d'expérience, très impliquée aussi dans la PA. Nous suivrons de près les progrès de la jolie petite tigrée qui sera proposée à l'adoption en temps voulu. Nos sincères remerciements à Virginie pour son enthousiasme, sa générosité à accueillir cette petite chatte.