Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 06:03

Nous allons tenter de revenir à un peu de légèreté.

 

Un message destiné à tous nos amis à 2 et 4 pattes pour vous souhaiter de très belles fêtes de Pâques.

Pâques à St-Jean et autres nouvelles

 

C'est ce brave Elliott qui s'est retrouvé volontaire désigné d'office (euh ?) pour le montage, il a l'air tellement bien dans son panier - nid douillet que cela tombait sous le sens. Mais nous n'avons pas trop osé le décorer, qui sait, il aurait pu mal le prendre.

 

Faites vous plaisir. Tout le temps, tous les jours. Tant pis si vous mangez trop de chocolats ! 

 

Par contre, mais vous le savez déjà, pas de ces friandises pour les minous ni pour les toutous.

 

Une restriction peut-être un peu moins connue concerne le Lys de Pâques (◄ clic) potentiellement très dangereux pour nos amis.

 

_____________________

 

 

Jour férié, week-end, semaine, bon ou mauvais temps, nos protégés de l'hôpital auront comme tous les jours leurs gamelles pleines et des endroits propres et secs pour s'abriter. Pâques sera ici un jour ordinaire, avec peut-être quelques petites douceurs pour le plaisir du palais.

 

 

Et ce n'est pas le changement d'heure qui modifiera quoi que ce soit à cet immuable rituel bien rodé.

Vous ne l'avez pas oublié ?

 

 

 

Une nouvelle fois, nous en profitons pour vous remercier à tous pour votre fidélité et votre amitié.

 

 

 

Pâques à St-Jean et autres nouvelles

Les images employées pour les montages sont extraites du site gratuit https://pixabay.com.

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

Pour continuer cet article, nous ne résistons pas au plaisir et à la joie de vous montrer une photo toute récente de Missy, Elwë et Siryon dans leurs vies heureuses de chats de salon. Cette image se passe de tout commentaire, non ?

 

Dominique nous donne très régulièrement de bonnes nouvelles de la belle et de ses complices.

Nous lui exprimons une nouvelle fois toute notre gratitude.

Euh, pour Pâques on a droit a quelque chose nous aussi ?

Euh, pour Pâques on a droit a quelque chose nous aussi ?

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Et enfin une grosse pensée de soutien à Nicole à Bruxelles.

 

http://difinimi2.eklablog.com/

 

En plus des horreurs qui viennent de frapper la Belgique, sa jolie Ficelle a des soucis de santé et nous lui souhaitons un rapide rétablissement, en espérant de bonnes nouvelles bien vite.

 

Nicole on pense très fort à toi et à tes Princesses.

22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 14:00
Amitiés pour nos amis Belges

Nous ne sommes pas un blog politique.

Nous ne sommes pas un blog d'information.

 

Nous sommes modestement des amis des animaux et des chats en particulier.

 

Mais nous sommes aussi des êtres humains de chair et de sang. Avec un coeur et une conscience.

 

Comment rester insensible à la folie, à la stupidité, au néant absolu ?

 

Toute notre sympathie aux victimes innocentes de tous les pays frappés par la folie destructrice de crétins définitivement bannis de la grande confrérie des êtres vivants.

 

Nos pensées solidaires à leurs familles et proches.

 

 

Le refus de la barbarie n'a pas besoin de nation, de drapeau ou de couleur.

 

 

 

10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 07:01
16 Ans !

Ce premier janvier ayant été déclaré par Laura date anniversaire de notre doyen Elliott, ce dernier a eu droit à une petite fête en son honneur pour ses seize ans de bons et loyaux services.

 

16 ans mais plus toutes ses dents, loin de là puisqu’il n’en a plus aucune. Mais ça ne l’a pas empêché d’avoir un solide appétit pour le splendide filet de merlan qui lui était proposé.

 

Il a même été nécessaire de freiner quelques peu ses ardeurs pour pouvoir faire les photos avec sa belle assiette décorée de bougies et son joli ruban.

16 Ans !16 Ans !

Aux dernières nouvelles, malgré une vaillante résistance le malheureux poisson a rapidement disparu dans l’estomac de notre ami.

 

16 Ans !16 Ans !

Comme vous pouvez le constater (ou comme vous le savez déjà) Elliott, qui a vécu une grande partie de sa vie au dehors, est un parfait et adorable chat d'intérieur. De plus, ses quelques soucis de santé ne l'empêchent absolument pas de profiter pleinement depuis déjà plusieurs années d'une superbe retraite et d'avancer sereinement dans l'âge. 

 

Pensez-y, un "petit vieux" de l'hôpital ou de la rue

peut vous amener de beaux et magnifiques moments de bonheur.

 

Ce sont de merveilleux compagnons.

 

En plus leur reconnaissance sera inépuisable

et toujours une belle source d'émotions et de joies.

 

 

 

 

Bon anniversaire cher Elliott,

nous te souhaitons de continuer à contrarier encore beaucoup de merlans

et de profiter très longtemps de ta belle vie chez Laura.

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Ce début d'année est également l'occasion idéale pour adresser un immense remerciement à toutes celles et à tous ceux qui nous soutiennent, souvent fidèlement depuis longtemps. Bienvenue également à ceux qui nous découvrent et à toutes les personnes de passage.

 

Votre aide financière mais aussi vos messages, vos courriers, vos cartes, vos commentaires et surtout votre amitié sans faille sont un encouragement quotidien pour continuer notre action.

 

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Pour terminer nous vous proposons l’écoute de deux chansons.

 

Nous avons reçu un message de Marc Vanhove, un auteur compositeur qui a dédié certaines de ses chansons à la cause animale.

Les droits collectés sont destinés à être reversés à des organismes qui œuvrent dans ce sens. Une initiative sympathique et louable.

 

Il nous a aimablement proposé de partager et aider à diffuser celles-ci, ce que nous faisons bien volontiers.

 

1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 01:00
Une Missy(ve) pour la  Nouvelle Année 2016

En ce début d'année 2016, nous allons laisser la parole à une toute récente transfuge de l'Hôpital Saint-Jean.

 

Et oui, c'est l'amie Missy depuis sa belle retraite ariégeoise qui va, avec ses copains et au nom de tous (l'équipe, les minous, sa famille d'accueil ..) vous présenter les bons voeux.

Pour l’occasion elle s’est mise sur son 31, nouvelle vie, nouvelles tenues !

 

Mais bien entendu, avant cela, elle n'a pas pu résister au plaisir de vous présenter sa nouvelle vie depuis 4 mois.

Place à Missy !

 

« Bonjour, vous me reconnaissez ? C’est moi Missy, l’ancienne reine des cuisines de Saint-Jean.

 

Vers la fin de l’été dernier, je n’ai rien compris à ce qui m’arrivait !

Je trainais bien tranquillement mes coussinets du côté de mon petit domaine de l’hôpital, et puis un immense trou noir dans ma vie. Une grille tombe derrière moi, et plus rien.

 

Je me suis retrouvée dans un endroit étranger mais j’ai vaguement senti des odeurs que je connaissais déjà, c'était il y a tellement longtemps....

Du bruit qui se rapproche ! Pas le choix, je cherche la première cachette et je me fais discrète. Que va-t’il m’arriver ?

Et bien, autant vous le dire de suite : rien de grave.

 

On m'avait mis à manger et à boire dans cette pièce. J’ai attendu que mes kidnappeurs s’en aillent et je suis allée me ravitailler. Il y avait de quoi me nourrir plus que nécessaire, mais autant en profiter, hein ? Qui sait de quoi sera fait mon avenir ?

C’était également très confortable, plein de choses douces et souples pour me reposer. De quoi m'amuser aussi. Pourvu que ça dure !

 

Plusieurs jours, je suis restée dans ma cachette dès que quelqu’un venait. Une fois, on m’a surprise endormie sur le lit. J’ai eu peur mais personne n’a rien dit. Ah bon, c'est permis donc ?

 

Au fil des jours j’ai tout de même décidé d’en savoir un peu plus. J’observais attentivement la dame nommée « Dominique » qui m’amenait la gamelle, me parlait, me tendait sa main même si je lui soufflais (pas de familiarités, hein !). Quelques rappels des distances réglementaires à coups de pattes ont même été nécessaires.

 

Mes débuts dans la maisonMes débuts dans la maison

Mes débuts dans la maison

Et puis, j’ai rencontré deux autres minous. Dominique les appelait Elwë et Siryon. Ces noms ne me disaient rien mais j’étais certaine de les avoir déjà vus. C’est étrange, mais ça va me revenir ! 

Ils étaient gentils avec moi mais semblaient un peu me craindre. C’est vrai que « j’en impose ». C'est que j'ai ma personnalité, moi.

 

Au fil des jours, j’ai confirmé mon solide appétit, pas question de me démoraliser ! Il faut ce qu’il faut.

Je suis restée un peu méfiante mais mon instinct m’a conseillé de prendre confiance. J‘ai alors continué à vivre avec mes deux nouveaux copains et j’ai partagé leur lieu de vie et ... leurs gamelles. Dominique nous donnait aussi de petites friandises bien agréables.

 

Mais oui, Maintenant je me rappelle. Bon sang, mais c’est bien sûr !  Perpignan, St-Jean, la « villa », bien avant les cuisines, il y a tellement longtemps ! Ils vivaient avec moi là-bas.

Ah, ça alors, je n’aurais jamais cru les revoir un jour. C’est vraiment incroyable !

 

Mes retrouvailles avec Elwë et SiryonMes retrouvailles avec Elwë et Siryon
Mes retrouvailles avec Elwë et Siryon

Mes retrouvailles avec Elwë et Siryon

Cette révélation m’a permis de me rassurer. S’ils étaient ici depuis tout ce temps, c’est que rien de grave ne pouvait m’arriver.

Bon d’accord, mais j’ai conservé mon « regard qui tue » pour Dominique, ça devrait l’impressionner, on sait jamais (disons que ça la fait plutôt rigoler, mais bon ...)Je lui ai montré toute la panoplie de mes expressions, le grand jeu.

 

Et puis, je me suis intéressée à ce qu’elle faisait, à ses activités. Il y a plein de nouveautés pour moi, mais c’est drôlement intéressant. Je vous raconterai tout ça, un autre jour.

 

 

Ma grande spécialité : mon regard charmeur et aimable ....Ma grande spécialité : mon regard charmeur et aimable ....

Ma grande spécialité : mon regard charmeur et aimable ....

Et enfin, un beau jour, je me suis laissée caresser. J’étais un peu tendue, j’ai légèrement soufflé mais tout s’est finalement bien passé. Maintenant, j’accepte assez bien sa main et je vais à sa rencontre, la queue dressée.

 

Du haut de l’étage où je vis, j’ai aperçu d’autres félins, qui ont l’air plutôt sympa. Je n'ose pas encore descendre. Mais mes vrais copains ici ce sont Elwë et Siryon, je ne les quitte plus, ils sont tellement gentils avec moi.

J’ai aussi aperçu un grand animal à 4 pattes qu’on appelle une chienne. Celle-là elle me fait peur même si Dominique dit qu’elle ne me fera rien (nota : elle est adorable !).

Mes amis : Siryon, Elwë et ... les gamelles !

Mes amis : Siryon, Elwë et ... les gamelles !

Voici, en quelques mots le résumé de ma nouvelle vie. Je vous le dis, je me sens bien.

Mais je n’oublie pas mes amis de St-Jean, ni mes chères « nourrisseuses ». J’espère qu’elles viendront bientôt me voir ici, je les retrouverai avec plaisir.

 

Par contre si j’attrape le fichu coquin qui m’a déguisée de la sorte au début de l'article, je voudrais bien lui dire deux « miaous » entre quat’ z’yeux. On a sa fierté de minette !"

 

"Chers amis lecteurs, pour vous tous,

pour vos proches humains et animaux,

pour mes anciens compagnons de l’hôpital,

pour ceux qui sont encore trop nombreux dans la rue ou dans les refuges,

je souhaite à tous le bonheur et un bon foyer pour l’année à venir,

qu’ils aient la chance que j’ai rencontrée cette année."

 

24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 06:55
Nous vous souhaitons un très beau Noël

 

C'est de saison, dirait on ; même si la météo semble en avoir décidé autrement.

 

Tous les minous de l'hôpital et tous les membres de notre petite équipe vous souhaitent de passer un très bon Noël, pour vous, votre famille, vos proches et tous vos amis animaux.

 

  

Une pensée toute particulière pour ceux qui appréhendent ces moments pour diverses raisons, pour ceux qui n'ont pas la possibilité ou l'envie d'être joyeux à cette période.

 

Nous ne vous oublions pas et nous vous envoyons un peu de chaleur.

 

 

 

 

Vos minous moustachus vont recevoir leurs petits cadeaux du "Matou-Noël" qui se glisse par la chatière à minuit. C'est certain, nous n'avons aucun doute là dessus. Qu'ils aient été sages, ou non, mais qu'importe ? Ils seront parfaitement gâtés car ils ont la chance d'avoir croisé vos chemins.

 

Vous voudriez que cette soirée soit encore plus parfaite ?

 

C'est très facile : pensez, ce soir - mais pourquoi seulement ce soir ? - à tous ceux qui restent dans la rue et qui aimeraient simplement avoir la gamelle "ordinaire" de vos compagnons ou bien connaître votre repas de tous les jours et une assiette pleine. Ne les oubliez pas ! Ce sont eux qui ont le plus besoin de cadeaux tous simples et d'un peu d'amitié.

 

Songez-y, votre Noël n'en sera que plus lumineux.

 

 

 

 

 

17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 19:10
Escapade montagnarde

Nous allons essayer de retouver un ton plus léger.

Ce petit reportage va nous permettre de tenter de nous détendre un peu après ces sombres évènements.

 

 

Une journée d'automne. Il pleut. Une visite est prévue au Mir au petit royaume des animaux. Le temps rend la promenade moins agréable, mais nous sommes bien décidés pour cette excursion.

 

Et voici donc que nous rejoignons les montagnes, il faut y aller tout là haut ! Mais l’endroit est magnifique.

Il faudra absolument revoir cela par beau temps.

 

Dès l’arrivée nous sonne accueillis par le beau patou le Che. Impressionnant l’ami, mais bien sympa. Et sa complice Neu n’est pas trop loin, superbe aussi dans sa robe noire (comme ne l’indique pas son nom).

Le Che et NeuLe Che et Neu

Le Che et Neu

 

Et bien entendu, sitôt rentrés dans la maison, dans une grande cage destinée à la protéger, nous découvrons la petite Yoda (ex Hugo) avec sa bouille incroyable. Quelle frimousse, mais aussi quelle volonté dans le regard de cette petite créature qui a déjà tellement enduré.

 

Mais nous ne nous attarderons pas trop sur l'amie yoda, on vient de vous raconter tout celà en détails.

 

Yoda (ou Hugo si vous voulez ...)Yoda (ou Hugo si vous voulez ...)

Yoda (ou Hugo si vous voulez ...)

 

Un bon repas - merci Linda ! 

 

 

 

- et la visite continue.

 

 

Confortablement installés dans une chambre, quelques « anciens » mélangés aux autres matous locaux. L’occasion de rencontrer Patoucha, mais aussi Béber et le vieux Polo, Zembretta (alias Nénette) et nous avons le culot de réveiller ce brave Béorn en pleine sieste avec Chacha.

Patoucha, Polo & Béber, Nénette, Chacha et BéornPatoucha, Polo & Béber, Nénette, Chacha et BéornPatoucha, Polo & Béber, Nénette, Chacha et Béorn
Patoucha, Polo & Béber, Nénette, Chacha et Béorn

Patoucha, Polo & Béber, Nénette, Chacha et Béorn

 

Une petite visite à l’extérieur. Un moment d’émotion aussi en passant devant l’endroit où repose désormais le regretté Isatis.

Et puis, nous nous dirigeons vers l’antre de Scille. Elle a choisi sa vie, et préfère « sa » grange au confort de l’intérieur. Elle y reçoit ses copains pour le goûter convivial et se calfeutre dans le foin. Les conditions sont loin d’être mauvaises, c’est son choix, et quand on voit la mémère, comment dire … elle « se porte bien ».

Scille

Scille

 

Ensuite, passage par le studio. Fuite éperdue de chats divers et variés par la trappe à notre vue, pas le temps de les identifier ni de les photographier, ils sont vifs ces loustics. Mais Grisbi reste là, un peu inquiet mais bien présent, jouant à "chat perché". Découverte également des talents de chanteuse de Kerkennah.

Grisbi et Kerkennah en position de "chant"Grisbi et Kerkennah en position de "chant"

Grisbi et Kerkennah en position de "chant"

 

Retour à l’extérieur, Alf nous suit. Nous saluons respectueusement l’ami Finwë, un peu inquiet de voir notre petite troupe. Un autre « ancien » qui a l’air bien acclimaté à l’air des montagnes.

Alf, FinwëAlf, Finwë

Alf, Finwë

 

Retour au sec, Ulysse qui nous avait accompagnés pendant notre visite entame une longue et minutieuse toilette et Etoile s’installe confortablement sur mes genoux. Choupette est moins contente, elle voudrait bien rentrer au sec, mais ce serait tellement mieux si nous n’étions pas là, c'est vrai quoi !

Ulysse, Etoile, ChoupetteUlysse, Etoile, ChoupetteUlysse, Etoile, Choupette

Ulysse, Etoile, Choupette

 

Fin de la villégiature, l’heure s’avance et Perpignan semble tellement loin. Nous n’avons pas pu voir les chevaux, le temps ne s’y prêtait pas, ni tous les pensionnaires félins (ou autres) qui ont a chance de pouvoir vivre dans ce bel endroit, mais ce n’est que partie remise, promis …

 

 

Un grand merci à Linda et René-Marc pour cette belle journée,

pas besoin de soleil pour passer un agréable moment et se sentir bien.

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 06:50
Bandeau noir

Aujourd'hui pas de nouvelles de nos protégés

 

Aujourd'hui pas de gaieté, pas de chroniques.

 

Aujourd'hui nous sommes tristes, effondrés pas l'immense stupidité de certains êtres dit "humains".

 

 

 

Nous pensons très fort aux victimes, à leurs familles, à leurs proches, à tous.

 

Pas de mots pour l'horreur, pas de mots pour l'abjection à l'encontre de la barbarie.

 

Juste le silence.

8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 10:00
Fripouille en vadrouille

 

Une après-midi à Perpignan. Avec Laura, on attendait Irène et, comme dans la chanson, Irène "qui ne vient pas".

 

Et puis oui, bien plus tard, la voilà, en retard, mais elle arrive.

 

"Vous n'avez pas eu mon message ?"

 

Heu, ben, les téléphones n'étaient pas vraiment allumés ...

 

 

 

 

Tout ça pour dire qu'après son travail, elle avait repéré une petite minette pas coutumière des lieux du côté du Cac 48.

 

 

Réfugiée sous une voiture, et portant un harnais .... pas vraiment normal tout ça.

 

Fripouille en vadrouilleFripouille en vadrouille

 

Elle n'était pas vraiment terrorisée, mais restait tout de même sur ses gardes.

Un peu de bonne pâtée, et hop ! un petit tour sans discussion possible dans la caisse de transport avec en bonus une blessure supplémentaire au doigt comme souvenir.

 

 

Direction, le vétérinaire. Un contrôle et la belle se trouve être déjà stérilisée .. et tatouée.

Elle s'appelle donc Fripouille.

 

Fripouille en vadrouille

 

Un appel à la propriétaire. Fripouille avait disparu il y a 3 semaines à l'occasion d'un déménagement tout à coté de l'hôpital, elle a pu rejoindre son foyer le soir même.

 

Quelques consignes à sa maîtresse à l'occasion de l'appel de remerciement, et voilà une petite chatte, plutôt craintive en fait, qui a pu retrouver son confort.

 

 

 

 

 

Bon, on ne va pas vous refaire l'éternelle litanie, on l'a déjà dit et répété ... mais avouez que .... un animal identifié, c'est tout de même un gage de sécurité.

 

 

 

PS : 

 

Nous avons eu des nouvelles récentes de Fripoulle. Sa fugue est probablement dûe à sa mésentente totale avec le chien de la maison. Du coup, interdiction de sortie et la vie n'est pas marrante pour elle, toujours dedans.

 

 

Ses maîtres aimeraient lui trouver un bon adoptant où elle pourrait s'épanouir. Si vous êtes intéressés ou connaissez un foyer calme pour Fripouille, contactez nous et nous transmettrons.

 

 

14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 06:00
Le calendrier 2016 est là !

Tout nouveau, tout beau, le calendrier officiel de notre association est arrivé.

 

 

 

 

Vous pouvez le commander dès à présent.

 

En format A3 Portrait, imprimé recto/verso sur papier couché 350g/m², nous avons mis cette année à l'honneur quelques petits nouveaux de Saint-Jean sans oublier les anciens.

 

Vous y retrouverez donc Kessy, Loulou, Junon, Lewis, Junior mais également Bubu.

 

Ce calendrier rend aussi hommage par une belle photo au regretté Isatis.

 

Notre calendrier est envoyé contre un don libre, effectué de préférence par chèque à l'ordre de SOS Chats de l'hôpital de Perpignan. 
 

SOS Chats de l'hôpital de Perpignan
27 rue du Printemps
66000 Perpignan

 

Il vous sera expédié dès réception du paiement.

 

 

 

 

Attention, cette année nous avons souhaité vous faire plaisir.

Le format est plus grand que d'habitude.

 

Lors de vos commandes, pensez à bien nous préciser la quantité souhaitée afin d'optimiser les expéditions.

 
Tout achat de calendrier donne droit à une déduction fiscale (les reçus fiscaux vous seront transmis en début d'année).

 

Alors ne tardez plus à commander vos calendriers pour vous et votre entourage !

 

 

Tout achat contribue à la poursuite du travail que l'association effectue sur le terrain pour le bien-être de nos minous ! Et cette fin d'année est assez difficile pour nous avec de nombreux soins imprévus.

 

Un grand merci pour votre soutien.

 

 

24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 19:30
Gavroche ou Fantine ?

Un peu de gaieté fera le plus grand bien à tous je pense. Nous vous présentons donc aujourd'hui le reste de la petite famille de notre chère Hugo / Huguette (ou peut être va t'elle rechanger de prénom, qui sait ? ...).

 

Au passage, les nouvelles régulières de "celle" ci révèlent une joyeuse diablotine qui se remet doucement mais surement de sa vilaine mésaventure. Nous lui souhaitons une belle vie.

 

 

 

 

Mais cette polissonne n'était pas seule sur le site, il lui restait deux frères rescapés (ou soeurs ? heu, maintenant on hésite à se prononcer depuis nos récents "exploits" déterministes ...), certes non blessés, mais encore livrés aux risques de leur environnement et toujours en danger.

 

Après l'urgence des soins nécessaires à "Hugo", un nouveau souci se posait. Il fallait sauver les 2 chatons survivants. La personne qui les nourrissait et nous avait signalé la blessure se proposait gentiment de les héberger en accueil provisoire pour les sortir de là.

 

Cette dame a réalisé elle même leurs trappages, en 2 phases. Le premier a pu être capturé très rapidement, et le second est heureusement rentré dans la boîte quelques jours plus tard.

 

Ils sont maintenant en sécurité.

Gavroche ou Fantine ?Gavroche ou Fantine ?

 

Ils ont environ 4 mois. Pas de réel pronostic pour savoir si garçon ou fille, on n'a pas été assez bons ces derniers temps comme on vous a dit ... 

 

La chaton noir semble encore un peu maigre (probable minette .. ) mais nul doute qu'il va très vite rattraper ce retard, maintenant que la gamelle est abondante et régulière et qu'il vit dans un mileu serein et paisible.

 

Vous l'avez compris, ces deux adorables loulous n'attendent qu'une chose : une gentille famille définitive et aimante. Si possible ensemble.

 

 

Pour tout renseignement, contactez-nous directement au niveau de l'association,

nous ferons suivre aussitôt toute proposition sérieuse.

 

Merci pour eux.

 

 

6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 16:12

 

Décidément les informations se bousculent en cette période. Nous modifions encore une fois nos projets de publication pour une actualité encore plus brûlante et, oh combien émouvante.

 

 

La misère animale est un puits sans fond, qu'on a l'impression de vider avec une pipette

Je pense à Laura qui chaque jour reçoit des appels de détresse pour de jeunes minettes vues avec leurs chatons, pour des éclopés qui nécessitent des soins, pour des demandes de stérilisations, etc etc…


Et c'est avec la boule au ventre qu'il faut bien souvent refuser. Faute de moyens, faute d'un nombre de bons suffisants, faute de bénévoles.


Mais parfois quelque chose au fond de nous veut dire oui.
C'est ce qui s'est passé cette semaine.

 
Hugo et les misérables

 

Une dame vivant du côté de Elne contacte SOS Chats de l'hôpital. Elle nourrit depuis environ deux mois des chatons qui ont manifestement été bazardés là, dans ces petites parcelles de jardins potager. La maman n'a jamais été aperçue. La dame, de bonne foi, pensait qu'en les nourrissant ils allaient grandir là en paix.

 

Mais non, ce monde d'humains ne permet pas cela. Alors un premier chaton a disparu. Elle a aperçu le petit corps en décomposition d'un autre, sous un cabanon inaccessible. Et en début de semaine, un troisième en souffrance, la patte pendouillante.


Elle a alors conduit ce petit bonhomme chez le vétérinaire.

Les radios ont montré une patte méchamment fracturée, suite à un coup de fusil, le plomb étant allé finir sa course dans l'épaule, où il est toujours logé.

 

Ce chaton nécessitait donc une intervention lourde, et forcément coûteuse.

Ne disposant pas des moyens nécessaires, la seule alternative était l'euthanasie…

 

Radiographie de la fracture, le projectile est bien visible

Radiographie de la fracture, le projectile est bien visible

C'est alors que cette dame a contacté les différentes associations et que j'ai reçu son appel.

Je me doutais bien que les finances de notre petite structure ne permettraient pas non plus de faire face, ce que m'a confirmé Laura. Nous n'aurions plus de quoi nourrir les chats sur site le mois prochain…

 

Après consultation des uns et des autres, nous décidons d'avancer les frais pour que ce petit chat des rues puisse recevoir les soins nécessaires. Nous lancerons par la suite un appel aux dons, et soumettrons une demande à Actu Animaux.

 

Je rappelle donc la dame pour lui demander de bien vouloir conduire le jeune minou chez nos vétérinaires.

L'après-midi même, il est reçu par l'excellent chirurgien orthopédiste de la clinique. Et malgré un planning déjà fort chargé, il programme l'intervention pour le lendemain.

 

Hugo

Hugo

Fin de matinée, coup de fil. Le petit chat a fait un arrêt respiratoire et cardiaque en phase pré-anesthésique.

Mais grâce à la réactivité et à l'efficacité de son équipe, le chirurgien a pu le ramener à la vie et il ne semble pas présenter de séquelles.

 

Il décide de laisser le bonhomme au repos 48 h, sous anti-douleur, le temps que son organisme récupère.

 

Une nouvelle intervention est programmée Vendredi matin.

 

Nous croisons les doigts, très fort.

 

Et la bonne nouvelle tombe enfin !

 

Le loulou a subi un autre protocole anesthésique. L'opération s'est bien déroulée.


En ouvrant, le chirurgien a constaté qu'il était impossible de brocher (opération moins coûteuse) tant l'humérus avait été fragmenté en plein de petits morceaux.


Seule la pose d'une plaque et de vis permettrait une "réparation" correcte. Et c'est à la loupe que l'intervention s'est achevée avec la pose d'une vis d'1 mm.

 

Le plomb a été extrait, le bonhomme peut démarrer sa convalescence.

 

L'opération, la plaque et le plomb extraitL'opération, la plaque et le plomb extraitL'opération, la plaque et le plomb extrait

L'opération, la plaque et le plomb extrait

Il a rejoint le Mir le soir même où la bonne vieille cage a repris du service, ainsi que les anges gardiens à poils !


Le bonhomme doit bien sûr resté confiné. Il est sous antibiotiques et anti-inflammatoires, sera déparasité sous peu. Et il a évidemment besoin de se retaper, ce qui ne devrait pas poser de problème vu son appétit.

 

D'un caractère affirmé, on voit qu'il n'a peur de rien, il a fait museau à museau dès le premier soir avec les patous et autres minous. Très observateur également. Un vrai petit warrior ! Il a suffi que je le mette une fois au bon moment dans sa litière pour qu'il soit propre.

 

Pour l'heure il ne pose pas encore la patte. La plaque ne devrait en principe pas gêner sa croissance (il a environ 4 mois), mais des contrôles radios sont prévus.

Il devra ensuite être stérilisé et identifié.

 

Hugo est en sécurité, sous bonne surveillance, ses anges-gardiens veillent

Hugo est en sécurité, sous bonne surveillance, ses anges-gardiens veillent

 

Pour les deux chatons restés sur le terrain, la dame va essayer de les attraper aujourd'hui. Elle les gardera en accueil chez elle le temps de leur trouver une famille.

Le dossier a été déposé chez Actu Animaux, nous vous ferons signe lorsqu'il paraîtra sur le site.


Mais vous aurez compris que tout don reste le bienvenu, pour lui, pour tous les autres…
N'hésitez pas à partager cet article, et à faire connaître l'histoire du petit… HUGO :-)

 

Hugo en convalescence, et une jolie facture après une belle fractureHugo en convalescence, et une jolie facture après une belle fracture

Hugo en convalescence, et une jolie facture après une belle fracture

29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 21:00
Sur le chemin de l'école ...  ♪ ♫ ♪ ...

 

Voici donc venu le temps de la reprise, de la rentrée ; ce temps redouté et craint dans l'enfance mais qui n'est pas dépourvu de charme, pourtant.

 

Et cette rentrée, pour les minous, et bien elle débute sous de bons auspices.

 

 

Nous avions commencé à vous l'évoquer à la fin du feuilleton de l'été, un petit jeu concours destiné à aider une association a été organisé par Sereine.

 

Si vous ne connaissez pas Sereine, La Résultante et Les Résultoniens dans leur merveilleux environnement, allez donc partager un peu de leur vie sur leur blog.

 

 

Ce concours était un appel pour parrainer une association et tenter de lui faire gagner un don de 50€. Proposition fort appréciable pour nos petites structures.

 

L'amie Blanche  s'est spontanément et très gentiment portée volontaire pour tenter de nous faire gagner. Mais les questions n'étaient pas faciles pour qui ne connaissait pas les anciens blogs de Sereine. Jean-Marc a bien essayé de l'aider un peu, il avait lu ces articles à l'époque, mais sa mémoire des prénoms est plutôt limitée (lui qui confond les noms des chats de l'hôpital, c'est tout dire ...).

 

Alors une bonne fée qui nous a apporté ses connaissances, en la personne de Danielle 

 

.

 

Danielle, pour les habitués des minous de l'hôpital, c'est la maman adoptive de la belle Hélice qui coule des jours heureux chez elle.

 

Au passage, comme elle nous a promis quelques photos récentes de sa protégée, nous vous ferons prochainement un petit article sur cette adorable minette.

 

Et, forts de ce renfort inespéré, c'est bien notre association qui a gagné le prix !

 

 

Toute l'équipe des Chats de l'Hôpital tient donc à remercier cha(t)leureusement Sereine, Blanche et Danielle pour leur gentillesse, leur générosité et leur dévouement pour la cause animale.

 

 

 

 

Nous souhaitons aussi dire toute notre amitié aux autres associations en lice. Un peu de tristesse en pensant à eux. Il n'y a pas de personne plus méritante qu'une autre, nous recherchons tous le même but et connaissons tous les mêmes difficultés.

 

 

__________________

 

 

Et maintenant, le programme de la rentrée :

 

Comme dans toute rentrée, nous avons fait l'appel. Bien, la classe semble au complet.

Quelques chenapans ont parfois envie de faire l'école buissonnière mais ils reviennent dans le droit chemin, en général.

 

On nous a juste rapporté que pendant les vacances l'élève Junior avait fait preuve d'indiscipline, que la lycéenne Missy avait décidé d'améliorer ses mauvais résultats scolaires et que le collégien Charly était un petit plaisantin doublé d'un cachotier.

 

Rassurez-vous, Charly, Junior et Missy vont très bien ! Nous vous raconterons dans les prochains articles le "pourquoi" de ces remarques à nos amis. 

 

 

 

Sur le chemin de l'école ...  ♪ ♫ ♪ ...Sur le chemin de l'école ...  ♪ ♫ ♪ ...Sur le chemin de l'école ...  ♪ ♫ ♪ ...

" Pour cette année : distribution de croquettes et de petites douceurs, surveillance de la discipline et de l'hygiène ! Si nécessaire, la visite médicale sera effectuée, mais on préfèrerait vous en dispenser !

 

Nous aimerions aussi que certains d'entre vous aillent rejoindre des écoles supérieures, certes loin de l'hôpital, mais l'enseignement y est meilleur, la cantine et le dortoir aussi."

 

 

 

 

 

"Voilà c'est tout pour le moment, nous vous souhaitons une bonne scolarité, nous vous demandons seulement d'être encore tous présents à la fin de l'année ....

sauf si vous avez trouvé un meilleur établissement, bien entendu. "