Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

 

 

 
•    Nous soutenir
•    Parrainages
• ​​​   Chats à l'adoption
•    
•    Socialisation
•    In Memoriam
 
•    Les liens des amis 

 

 
24 juin 2018 7 24 /06 /juin /2018 07:04
Il y a dix ans de cela

Voici donc un retour en arrière sur les 10 années écoulées.

 

Le 21 Juin 2008 le Journal Officiel publiait l'annonce de création de notre association.

 

Celle ci œuvrait déjà en réalité depuis plus d'un an, et des bénévoles isolés ou affiliés à d'autres associations ont de longue date tenté d'aider les chats présents en ces lieux.

 

Nous ne referons pas l'histoire complète qui serait trop fastidieuse, vous pouvez en lire un résumé sur CETTE PAGE.

 

Vous pourrez mieux comprendre les difficultés rencontrées dans cette période très difficile et apprécier le grand mérite des "pionniers" qui se sont battus et démenés pour le bien être et le sauvetage de nos protégés mais également pour tenter de parvenir à se faire accepter.

 

 

- Nous rappelerons également que le tout premier blog a connu son premier article il y a presque onze années de cela, le 18 Août 2007, ICI. Il contient de très belles pages très émouvantes de notre histoire.

- La seconde version - actuelle - du blog a connu ses débuts il y a neuf ans, en Juillet 2009.

 

 

Dix ans : le chemin parcouru, les rencontres, les soutiens, les départs et les nouveaux,

les joies trop rares et les peines trop nombreuses, les problèmes, les urgences

et le travail toujours recommencé, le fameux "puits sans fond".

 

Le lot quotidien d'une association de protection animale

ou de tous les amis des animaux.

 

 

Mais surtout une pensée pour tous ces merveilleux chats

qui ont jalonné ce parcours.

 

 

Alors, aujourd'hui ces quelques mots de remerciement s'adressent à vous tous,

soutiens fidèles depuis le début, présents et disparus ou nouveaux amis,

 

à toutes celles et ceux qui ont rendu possible la réalisation de cette aventure,

oserons nous dire "de ce rêve" ?

 

à tous les bénévoles - sans les citer tous, ils se reconnaîtront s'ils lisent ces mots -

qui ont durant toutes ces années affronté le froid, la chaleur, la pluie,

les vides sanitaires, les travaux, les grincheux, la malveillance et les tracasseries

en tout genre sans jamais baisser les bras ni compter de leur temps et de leur peine.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Quel avenir pour notre petite structure ? Nous l'ignorons.

Aujourd'hui notre équipe est réduite au minimum et les volontaires bénévoles pour assurer les tournées et la logistique sont devenus une espèce en voie de disparition.

Nous ne vous cacherons pas notre grande inquiétude si rien n'évolue dans ce sens.

 

Mais nous continuerons tant que nous en aurons les moyens humains et physiques.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Parce qu'ils ont besoin de nous.

 

• Dans une société où les réglementations laissent de côté ceux qui ne peuvent s'exprimer haut et fort, où les lois de protection animale sont rarement appliquées, où le repli sur soi prime sur le cœur et les sentiments, ils ont besoin de nous.

 

• Dans un monde pressé, bousculé, violent, égoïste et méprisant les plus faibles, ils ont besoin de nous.

 

• Dans l'enfer de la consommation effrénée, de la finance, de l'argent roi, de l'hyper communication qui n'a jamais engendré autant de solitude et d'individualisme, ils ont besoin de nous.

 

• Parce qu'il y a une telle "humanité"  dans le regard d'un animal qui vous supplie de l'aider et vous dit qu'il vous aime, ils ont besoin de nous.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Alors, pour terminer ces quelques mots sur une note plus joyeuse, pour ce dixième anniversaire, nous avons reçu la visite de TOUS les minous qui ont un jour croisé notre chemin depuis ces années.

 

Non, vous ne rêvez pas. Chats d'un jour ou de toujours, frêles et furtifs anonymes comme célébrités, bien au chaud ou vivant au dehors, toujours parmi nous ou chassant les souris quelque part de l'autre cöté du "pont", jeunes chatons remuants ou vieux baroudeurs, ils sont tous venus nous faire un amical "coucou".

 

Comment cela nous affabulons ?

Mais nous n'oserions pas, nous les respectons trop.

 

 

Vous en voulez une preuve ?

La voilà  en cadeau de remerciement pour vous tous :

Ils sont bien tous présents, en groupe ou seuls, discrets ou en gros plan mais ils sont là.

Ils sont bien tous présents, en groupe ou seuls, discrets ou en gros plan mais ils sont là.

Et si vous voulez voir cette image "collector" - ou la télécharger, puisque nous vous l'offrons - dans une meilleure résolution, il vous suffit de cliquer ICI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, VipTalisman, Photoscape, Photofiltre & the Gimp

Illustrations : OpenClipart, Pixabay, GifGratis & fr.Clipart.me

Photos d'origine : les bénévoles et amis de SOS Chats de l'Hôpital

17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 02:00
Les aventures de Kaly et Fifi

Aujourd'hui nous allons vous raconter deux belles histoires toutes récentes qui se terminent bien, même si elle avaient mal commencé.

 

L'occasion également de croiser la route de quelques belles personnes.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous commencerons donc par vous parler de Kaly.

 

Début d'année 2018, sur le site du cimetière voisin de l'hôpital, Annie voit régulièrement une minette totalement inconnue à ce jour.

Peu craintive, typée "maine coon", elle semble étrangère à ce milieu et ne pas vraiment comprendre ce qu'elle fait en ces lieux.

Nous avons publié quelques annonces locales, sans résultat.

Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)

Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)

Ce n'est malgré tout qu'assez récemment qu'elle a pu être attrapée et emmenée chez les vétérinaires.

 

Et hop, surprise qui n'en est pas vraiment une, celle qui se révèle se nommer Kaly est identifiée par puce électronique et elle a 8 ans.

Le propriétaire habite assez loin de Perpignan dans le sud-ouest de la France. Il est contacté et semble content de la retrouver, il doit venir rapidement la récupérer.

 

Mais .... car il y a un mais, entre les intentions et les actes, il y a parfois un gouffre insondable.

Aux dates prévues, personne ne vient. Tentatives multiples et nombreuses de tous les intervenants pour le recontacter, en vain. Le téléphone reste muet, les messages sans réponses.

Sans commentaires .... nous préférons ne pas épiloguer.

 

Alors le lourd et pesant processus administratif s'enclenche.

Nous avons beau avoir deux gentilles personnes - à la recherche de leur minette qui s'est malheureusement perdue dans Perpignan - nommés Ambre et Pierre qui se proposent de l'accueillir, notre délaissée Kaly va se retrouver mise en fourrière puis, après le délai légal, transférée à la SPA locale.

 

Laura fait des pieds et des mains pour tenter de la récupérer.

Fort heureusement, le directeur de la SPA s'est montré compréhensif : nous avons pu aller la voir pendant son séjour réglementaire et il a facilité notablement nos démarches. Qu'il en soit remercié ici.

Lors de notre visite, elle s'est montrée débordante de douceur et en recherche évidente d'affection.

Pendant cette période, Kaly a été testée FIV+. 

 

Aucun problème, Ambre et Pierre nous confirment non seulement  leur décision, mais en plus ils nous proposent de l'adopter définitivement.

Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)

Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)

Kaly est donc partie passer une douce vie dans sa nouvelle famille, loin de l'errance, les pattes au chaud.

Et voici les premières images de son nouveau bonheur.

Longue et heureuse vie à toi, jolie minette et un immense merci à tes adoptants.

Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)

Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et maintenant, voici l'étonnante histoire de la petite Fifi.

 

Un appel auprès de notre association, un gentil couple, Zoé et Mathieu, vient de trouver une minette en détresse dans une flaque d'eau. Elle semble à bout de forces.

Des animaux peuplent déjà leur foyer, mais ils l'ont mise en sécurité chez eux, la nourrissent et nous contactent pour savoir si nous accepterions de les aider.

Ils sont même disposés à l'adopter si nécessaire.

 

Elle est donc emmenée chez notre vétérinaire pour soins et vérifications diverses..

En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)
En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)

En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)

L'histoire est un éternel recommencement.

Cette minette est identifiée et se nomme Fifi.

 

Sa maîtresse est contactée. Elle est toute étonnée car Fifi avait disparu en 2013 et n'avait jamais été retrouvée malgré les recherches entreprises.

 

Elle demande alors un peu de temps pour pouvoir s'organiser et pouvoir l'accueillir dans les meilleures conditions.

Et, cette fois nous n'avons pas eu de mauvaise surprise. Fifi, qui a reconnu et fêté Brigitte lors de leurs retrouvailles, est bien retournée vivre dans sa famille.

Elle devra être soignée car sa très longue errance l'a fatiguée et usée.

 

Voici les nouvelles que nous venons de recevoir :

 

"Bonsoir,

Par ce message je veux vous remercier d'avoir amené ma petite FIFI disparue depuis 5 ans chez le vétérinaire ce qui m'a permis de la retrouver.
Je suis arrivée à Perpignan en juillet 2013 et elle avait disparu fin août. Nous l'avons beaucoup cherchée sans succès.
En outre à l'époque je ne connaissais pas les sites tels que Pet Alert.
Elle est encore en traitement pour le problème respiratoire mais elle a déjà repris du poids et son poil commence à s'étoffer.
Elle boit beaucoup et je pense que malgré son âge (13 ans et demi) je pense qu'elle va bien reprendre.
Elle récupère aussi les caresses qui lui ont manqué pendant ces 5 années, bien qu'elle ait toujours été un peu sauvage et indépendante.
Avec mes remerciements renouvelés"
.

 

 

Belle et heureuse retraite à toi belle minette et merci à ta famille et à tes sauveteurs.

 

 

Zoé et Mathieu, qui s'étaient déjà bien attachés à elle, ont eu un petit pincement au cœur mais ils étaient heureux de cet épilogue.

Alors, pour que le bonheur soit complet, ils ont enlevé de la rue une autre petite âme en errance, beaucoup plus jeune. Bravo et merci à eux.

 

"Je ne suis plus à la rue moi non plus". (Photo : Zoé et Mathieu)

 

 

Vous voyez, c'est un article très encourageant,.

Et surtout, nous voulons retenir les belles personnes rencontrées à cette occasion. 

 

 

Nous leurs exprimons toute notre reconnaissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène, Pierre & Ambre, Mathieu & Zoé

3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 07:42
Un bon petit diable

Un bon petit diable à la fleur de l'âge  ♪♪♫♪♫♫ ...

L'article de cette semaine ne va pas vous parler d'un "chat de l'hôpital" au sens où nous les connaissons.

Et pourtant, nous sommes bien impliqués dans la destinée de sa jeune vie.

 

"Max", puisque tel est son prénom,  est né dans la région toulousaine.

 

Pour les habitués, il sera facile de comprendre.

 

Il faut donner quelques brèves explications pour les autres.

Votre rédacteur (moi même, m'sieur J-Marc) est originaire des Pyrénées-Orientales. Il y a des attaches et s'y rend très souvent (avec sa cohorte féline, en plus).

Mais comme je travaille encore (ben oui, faut bien), mes activités professionnelles sont dans la ville rose.

Dans mon village, il y a des minous errants, comme partout.

La mairie a accepté d'adopter le statut de "chats libres" sous convention avec la Fondation 30 Millions d'amis.

Je fais donc partie des bénévoles agissant pour la municipalité pour capturer, faire stériliser et identifier ces minous. Ils disposent également de points de nourrissage autorisés.

Et Max fait partie des jeunes minous capturés dans ce cadre.

 

Mais il s'est rapidement montré particulièrement sociable, insistant et envahissant.

Il était très clair qu'il ne voulait absolument pas rester un chat libre mais devenir un minou d'intérieur.

Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !

Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !

Laura a donc proposé de lui ouvrir sa porte, après les trop nombreux et tristes départs qu'elle a récemment connus. 

 

Les débuts ont été un peu délicats à cause de sa santé : il a dû être soigné pour une très sérieuse infection intestinale.

Il est d'ailleurs heureux qu'il ne soit pas resté à la rue dans cet état, cela lui aurait probablement été fatal. Nous pensons qu'il reste fragile au niveau de son système digestif.

 

Mais Max, c'est avant tout un minet rempli de vie et d'énergie .... parfois même un peu trop.

 

Aucun souci, il est archi-sociable, il fait son numéro de charme à tout visiteur qui se présente et passe son temps à réclamer des jeux, de l'attention et à courir comme un jeune chien après les friandises qu'on peut lui lancer.

Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.

Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.

Un des jeux préféré de Max

Alors bien entendu, vous devez vous douter qu'il y a un bémol.

Il ne peut être parfait.

 

 

Voici donc la face cachée du diablotin.

Max est devenu le chef de la maison.

Laura n'habite plus chez elle mais Max tolère sa présence dans son appartement

 

Et les autres minous en font globalement les frais.

Il explique "aux filles" (Lolita, Bella, Bubu) que c'est lui le grand patron, parfois de manière pas vraiment diplomate ni galante, inutile de vous faire un dessin

Par contre, Harry, le garçon de la maison, c'est son grand copain.

Bon, c'est son choix ...

Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry
Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec HarryDans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry

Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry

Vous l'aurez compris, notre ami Max apporte de l'ambiance chez Laura.

Mais il a l'air parfaitement heureux de sa vie et de son choix (ben oui, c'est lui qui a choisi).

 

Et enfin, certains parmi les plus habitués, auront peut être noté la ressemblance physique qu'il a avec notre regretté ami Elliott et avec Bella sa fille.

 

Un signe ?

 

Elliott et Bella en 2010

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Deux messages pour terminer cet article

 

 

- L'été dernier nous vous avions sollicités pour l'adoption de chatons chez nos amis les "chats pitres".

Miss Tigri donne des nouvelles régulières de ces belles adoptions réussies.

Aujourd'hui elle essaie de faire adopter leur maman Elinor (qui a été stérilisée et identifiée depuis).

 

C'est ICI.

 

Elinor est une superbe écaille de tortue. Elle ne demande qu'à trouver une maison. 

N'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous pour aider cette gentille minette.

 

Elinor, photo Miss Tigri

 

___________________________

 

 

 

- Notre copain Colibri chez Chat des Îles a de nouveaux soucis de santé.

Une pancréatite vient maintenant se rajouter à ses précédents problèmes.

 

C'est ICI.

 

Nous envoyons toutes nos pensées de soutien, nos vœux de guérison à Colibri et toute notre amitié à Chat des Îles et aux siens.

 

Nous espérons tous de nonnes nouvelles. 

Il lui faut du courage mais il est vraiment très bien surveillé et soigné, avec beaucoup de dévouement.

Photo : Chat des Îles, article "Lettre à Eowin" du 29/12/09

 

 

___________________________

 

 

 

 

 

 

PS : Nous sommes désolés pour la diffusion erratique des newsletters, mais la gestion d'overblog et la publication des articles deviennent une véritable calamité !

 

 

 

 

 

 

Montage photo : Pixabay + Photoflitre

Gif animé : YourSmiles

Photos complémentaires : Laura & Irène

22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 07:39
De la part d'Oscar

Pour enchaîner sur des nouvelles plus souriantes, voici un petit article  de transition très bref destiné à vous montrer des images récentes de notre cher petit Oscar.

 

Vous vous rappelez de lui ?

Ce gentil petit chat abandonné à la rue et gravement accidenté au niveau des mâchoires.

C'est ICI si vous avez oublié.

    

Son cas vous avait émus et son sauvetage avait, ici aussi, été l'occasion d'une belle chaîne d'entraide.

Coucou, c'est moi. Vous ne m'avez pas oublié ? Je vais de mieux en mieux.Coucou, c'est moi. Vous ne m'avez pas oublié ? Je vais de mieux en mieux.

Coucou, c'est moi. Vous ne m'avez pas oublié ? Je vais de mieux en mieux.

Il va bien maintenant.

 

S'il garde des traces encore visibles de sa grosse mésaventure, il se montre être un jeune minou adorable de gentillesse, en recherche constante de câlins et d'affection.

Il est très gai, facétieux et joueur

 

Il rencontre encore quelques difficultés pour manger "normalement".

Monsieur est donc devenu un très grand amateur de soupes liquides et de jambon de poulet haché. 

 

Quant à sa manière de boire un petit coup (mais avec modération, bien entendu), nous vous laissons apprécier par vous mêmes sa technique.

Il n'y a que comme ça que ch'est bon, croyez moi. Vive le lavabo. !

 

 

Veuillez pardonner la piètre qualité de ces  images qui ne le mettent pas en valeur, mais il s'avère très difficile à photographier.

 

Comme il recherche le contact de nous autres, les grands bipèdes, il est en perpétuel mouvement et ne reste pas statique face à l'objectif.

 

 

Mais, croyez nous sur paroles, c'est réellement un très beau et adorable minou.

 

De la part d'Oscar

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Un grand merci à vous tous pour vos gentils commentaires 

et votre soutien pour le difficile départ de notre chère petite Feeling.

 

Nous y avons été très sensibles.

 

 

 

 

 

 

Montages : Photofiltre & Photoscape

1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 05:02
Un trappeur sachant trapper

En ce premier jour du mois d'avril, nous avons décidé de vous présenter un petit article éducatif, et, bien entendu, parfaitement sérieux.

 

 

Lors de la lecture de certains de vos commentaires, nous avons parfois remarqué que les techniques employées pour capturer les chats libres afin de les stériliser et de les identifier (et parfois aussi de les soigner) pouvaient vous être étrangères ou inconnues.

 

C'est bien normal, nous sommes souvent bien trop absorbés par nos activités et ne donnons pas toujours toutes les explications qu'il faudrait.

 

Cette lacune va donc être comblée en ce Dimanche.

 

Pour réaliser cet exercice particulièrement délicat et périlleux et évoquer les différentes méthodes, nous aurons donc besoin :

 

- d'une trappe automatique que voici :

 

- d'une trappe de sélection manuelle, la voilà :

 

- d'un minou volontaire et très gourmand .... et donc ....

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Technique n°1 : la trappe automatique.

 

La trappe doit être mise en place sur un secteur discret, un peu éloigné des lieux de passages des bipèdes, et doit être relativement peu visible des petits curieux.

 

Elle peut - ou non - être couverte d'un drap.  Ceci dépend beaucoup des expériences (et des échecs ...) précédents. 

Certains minous n'acceptent de pénétrer que dans des endroits un peu confinés, d'autres les fuient à toutes pattes.

 

Autre point important : votre future "victime" doit avoir faim et avoir quelque peu jeûné les jours précédents. 

Mettez lui des mets appétant et odorants (thon, sardines, pâtée où ce que vous connaissez comme étant son point faible pour l'attirer).

 

 

Et puis ... il vous reste à vous éloigner et ne faire aucun bruit ou geste brusque.

Et quand tout se passe comme prévu, voici ce qui arrive !

Le passage sur la pédale centrale déclenche le mécanisme et verrouille la porte.

 

 

La "faim" justifie les moyens

• Un point vraiment très important à noter : rapidement recouvrir la trappe contenant le grand fauve d'un drap si celle-ci n'est pas déjà couverte. 

Le chat capturé (surtout s'il est sauvage) a souvent des réactions très violentes. Il peut de blesser et il va stresser une fois qu'il se sent "pris".

 

 

Le drap et l'obscurité vont le tranquilliser et le calmer immédiatement. 

Vous verrez c'est vraiment très efficace.

Cette solution est bonne pour la santé du matou ... et pour vos propres nerfs.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Technique n°2 : les cages de sélection manuelles.

 

Lorsque la population de félins est importante, il se peut qu'il vous soit nécessaire de cibler un individu particulier pour diverses raisons (stérilisation, soins ..). 

Mais comment être certain de capturer le minet qui vous intéresse parmi ce groupe ?

 

Eh bien, c'est assez simple en fait : la réponse est dans la cage de sélection manuelle.

 

Souvent issus de "bricolages" maison, ces étranges objets vont vous demander beaucoup de temps, de calme et de patience.

Ils sont en fait de simples pièges très classiques à déclenchement manuel.

 

 

Vous tirez une ficelle sur 15 ou 20 mètres. Vous ne parlez plus, vous ne bougez plus et vous attendez - quelle que soit la météo - que votre loustic daigne pointer ses longues moustaches..

 

Les conseils indiqués dans la technique n°1 "automatique" restent valables (nourriture, couvrir le piège, etc ..)

 

 

Et en vidéo, c'est tout de même beaucoup plus facile à comprendre ...

Toujours aussi gourmand notre ami "G"

Et avec un autre modèle (la taille de l'ouverture d'entrée peut avoir son importance)

 

Une fois votre objectif atteint (au bout de quelques heures passées à désespérer de la nature féline), il va falloir le transférer dans une cage plus petite et beaucoup plus maniable (sinon, véto pas content du tout , mais alors pas content !).

Et hop là, on change de boite ...Et hop là, on change de boite ...

Et hop là, on change de boite ...

 

Voili, voilou ...

 

Nous vous avons présenté les techniques théoriques et idéales : tout se passe comme sur des roulettes, avec un minou docile et compréhensif.

 

Mais croyez bien que dans la réalité, la théorie est souvent mise en difficulté.

 

Certains n'ont rien à faire de nos gourmandises, d'autres tournent autour en se disant "tu me prends pour qui ?" et quid des longues heures à se geler pour rentrer bredouille ?

 

 

 

 

Nous espérons vous avoir distraits et intéressés

avec ces petits leçons pas toujours très sérieuses en ce jour.

 

 

 

Nous certifions qu'aucun animal n'a été maltraité pendant ces séances de démonstration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photofiltre, Photoscape, The Gimp

Sources des illustrations : Bistouille.fr, GifGratis

25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 07:29
Ch'Harry Vari

 

En mémoire de Jean, Hervé, Christian et Arnaud ainsi qu'à toutes les victimes et personnes blessées dans leur chair et leur âme en cette triste journée du 23 mars 2018.

 

«J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.»

Nelson Mandela (1918 - 2013)

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Harry ! Il faut dire qu'on ne vous en parle pas trop souvent de lui.

 

Un bref résumé de sa vie. Un autre de ces malchanceux qui a été abandonné sur le site de l'hôpital il y a plusieurs années.

Après maintes tribulations, disparitions et échecs d'apdoption, il vit depuis fin 2012 en famille d'accueil chez Laura.



C'est pourtant un bon gros matou, au caractère bien affirmé devenu le grand amour (pas toujours réciproque ...) de notre amie Bubu..

 

 

Harry a aussi quelques soucis de santé, puisque ses triglycérides sont trop élevées et qu'il faut le surveiller pour celà.



Mais ces derniers temps, Laura qui commence à bien le connaître avait constaté un gros manque d'appétit le concernant : c'est bien simple, il s'enfuyait devant sa gamelle

 

Il a beau être assez difficile quant à ses préférences alimentaires, à ce point, ça posait un problème évident.

Rajoutez à cela une tendance occasionnelle à baver et il n'en fallait pas davantage pour appeler la dame qui porte une blouse verte.

Et alors Harry, qu'est ce qu'il se passe ? Pas normal chat ! (non tu n'es pas gros)Et alors Harry, qu'est ce qu'il se passe ? Pas normal chat ! (non tu n'es pas gros)

Et alors Harry, qu'est ce qu'il se passe ? Pas normal chat ! (non tu n'es pas gros)

Hop ! Notre pauvre Harry pas rassuré dans sa caisse part illico en direction de la clinique vétérinaire.

 

Au final, ses analyses sont plutôt bonnes (excellente nouvelle) mais alors l'état de sa dentition (gencives comprises) était une véritable catastrophe.

 

Vous aurez compris que notre copain noir et blanc a eu droit a une belle anesthésie et un passage sur la table d'opération.

Il se retrouve donc comme un papy, passablement édenté, mais ses abcès et infections buccales sont traités et résorbés. 


A son réveil, Harry...golait pas trop et n'était pas vraiment ravi, vous l'imaginez ; la vétérinaire a failli le constater à ses dépens.

 

Depuis il a regagné ses pénates, et il a surtout retrouvé un excellent appétit.

Ses formes "arrondies" sont redevenues ... disons .. normales pour lui. 

Ben quoi ?  J'ai retrouvé ma ligne et mon profil de séducteur de minettes.
Ben quoi ?  J'ai retrouvé ma ligne et mon profil de séducteur de minettes.Ben quoi ?  J'ai retrouvé ma ligne et mon profil de séducteur de minettes.

Ben quoi ? J'ai retrouvé ma ligne et mon profil de séducteur de minettes.

 

Harry restera en famille d'accueil, merci à Laura pour son dévouement

pour ce minet au caractère bien singulier mais tellement attachant.

 

Et une dernière photo avec le nouveau copain .. Max mais nous vous en reparlerons.

Et une dernière photo avec le nouveau copain .. Max mais nous vous en reparlerons.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz et Photofiltre

Illustration rose blanche : Openclipart ; dent gâtée : Pixabay

Photo Harry avec Bubu : Laura

11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 08:06
Un intermède d'actualité

Bonjour à toutes et à tous.

 

Pour cette semaine, quelques nouvelles un peu en vrac, dans une actualité bien chargée.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

• Nous commencerons donc par donner des nouvelles d'Oxford, dont la destinée vous a émus la semaine dernière.

 

 

Actuellement en accueil chez Mélissa (un très grand merci à toi !), il se montre parfaitement sociable mais manquant encore grandement de confiance en lui. 

Etat d'esprit probablement bien compréhensible après son abandon. Et quelle a été sa vie auparavant ?

Il lui faudra un peu de temps car il est en recherche constante de présence et d'affection.

 

Il révèle avoir un excellent appétit. Il faut dire que ce "grand chat" est encore assez maigre mais il a bien compris que maintenant la période de disette était derrière lui.

 

Une excellent nouvelle, il a trouvé une famille ... en Bretagne chez l'amie Sereine qui nous a gentiment proposé de l'adopter.

 

Le covoiturage est en train de s'organiser avec quelques petits aléas de dernière minute, mais plusieurs solutions se profilent à court terme.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de son futur périple.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez avoir très régulièrement de ses nouvelles au travers de notre page FaceBook.

 

Un immense merci Sereine de lui ouvrir en grand les portes de la Résultante et de lui permettre enfin l'espoir d'une belle vie.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

• Vous rappelez-vous de la ravissante  petite chatonne Odessa ?  Elle aussi en accueil chez Mélissa.

 

 

Elle en a fait des progrès. Une machine à ronrons joueuse et en parfaite harmonie avec le reste de la petite troupe à quatre pattes de sa famille d'accueil.

 

Notre jolie tigrée est maintenant adoptée et elle est partie dans sa maison définitive dans le courant de la semaine dernière.

Un grand merci à Roxanne, son adoptante.

 

Les premières nouvelles sont très bonnes. Elle doit encore un peu retrouver ses marques mais tout se passe très bien pour elle.

 

Nous te souhaitons une belle et heureuse vie à toi, Odessa ainsi qu'à ta famille.

 

(et une douce pensée pour Mélissa qui a eu le cœur gros de se séparer de son amie et complice de jeux).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

• Mais Odessa était encore en partance pour une nouvelle vie, qu'Oanéa, une autre jolie petite tigrée faisait presque aussitôt son apparition. 

 

 

Vous avez bien lu !

Hôpital St-Jean, Dimanche dernier, vers l'accueil. 

Une chatonne affamée erre et miaule de désespoir. Recueillie par des visiteurs, c'est encore une fois notre chère Mélissa qui était de service ce jour là qui se retrouve en première ligne.

 

Oui encore une : depuis  quelques mois, nous sommes un peu las de ces "découvertes" qui commencent à devenir fortement suspectes.

 

Bon bref .... , notre nouvelle petite merveille a, bien entendu, vu le vétérinaire.

Elle n'était évidemment ni stérilisée ni identifiée et ne correspondait à aucune annonce  concernant un chat perdu aux alentours.

 

Sa santé nous a quelque peu préoccupés (gros ventre, diarrhées, petite fièvre, etc) mais son seul souci était en fait lié à une très grosse infestation de vers et le problème a pu être facilement résolu.

Tous ses tests sont négatifs et elle va bien.

 

Et pour elle, le destin s'est montré clément et providentiel, puisque Mélissa a décidé qu'elle allait devenir la future et définitive complice des autres "quatre pattes" de sa maison.

 

Encore un grand merci à toi pour ton aide si précieuse et pour la belle Oanéa, plein de belles années de complicité et de bonheur entre vous.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Ce Vendredi 9 et Samedi 10 Mars, nous organisions une collecte au magasin Maxi Zoo du Mas Guérido à Cabestany

 

 

La récolte fut bonne et l'ambiance fort sympathique.

 

Un grand merci à tous les donateurs et aux visiteurs.

Merci également pour leur accueil et leur gentillesse à toute l'équipe du magasin et à Cindy.

 

Bravo et merci pour leur engagement sur les deux journées à Laura et à Mélissa, avec les soutiens de Geneviève et d'Irène.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photoscape & Photofiltre

Photos : Odessa, Oanéa & Collecte par Mélissa

4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 02:05
Collecte des 9 et 10 Mars 2018

 

Notre association procédera à une collecte de dons (alimentation, accessoires, etc)

 

les Vendredi 9 et Samedi 10 Mars prochains

 

au magasin Maxi Zoo du Mas Guérido à Cabestany (tout près de Perpignan).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

N'hésitez pas à venir nous rencontrer et à nous soutenir à cette occasion.

 

Merci d'avance à tous les futurs visiteurs et donateurs.

 

 

 

4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 02:00
Lettre ouverte à une ou a un lâche.

Perpignan le 4 mars 2018,

 

 

Madame ou Monsieur,

 

 

Nous ne nous connaissons probablement pas, ou bien nous sommes nous déjà rencontrés ?
Peut être nous connaissez-vous trop bien au contraire ?

 

Nous voulons en ce jour nous adresser à vous et rendre public votre acte d'abandon envers un animal.

 

En cette nuit du 26 au 27 Février 2018 nous avions, comme souvent en cette période, mis en place une trappe de capture automatique soigneusement dissimulée dans l'un des vides sanitaires de l'hôpital de Perpignan.


Notre but était la stérilisation d'une jeune chatte qui nous engendre de nombreuses portées afin d'éviter la prolifération de futurs naufragés de la rue sans avenir.
Suite à divers échecs et insuccès, cette trappe fut recouverte d'un drap pour tenter d'augmenter nos chances.

Ce détail est important.

 

Un mot prévenant de nos activités était disposé à coté de notre piège afin d'informer d'improbables visiteurs en ce lieu assez difficile d'accès.

 

Quelle ne fut pas notre surprise au petit matin de découvrir dans cette cage un beau chat roux totalement inconnu.
Il aurait pu tomber dans notre piège nous direz-vous ? Permettez-nous d'en douter fortement.

 

L'équipe de notre association possède maintenant une bonne petite expérience des matous.

 

Et elle n'a jamais rencontré à ce jour un chat tellement bien organisé, au point qu'il serait capable de plier proprement le drap qui recouvrait la trappe, de le rentrer dans celle ci comme un petit matelas, et de déposer notre message sur ce même drap.

Et pour terminer son œuvre de s'installer confortablement dans la dite trappe avant d'en refermer soigneusement le volet.

 

Très érudit sans doute ce brave minou.
Beaucoup trop pour être crédible malgré l'immense respect que nous portons aux félins en particulier et aux animaux en général ...

Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long

Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long

Il n'était bien évidemment ni stérilisé, ni identifié, ce qui fut fait. Il a environ 3 ans.


Mais, Madame ou Monsieur, vous l'ignorez peut-être ou ne souhaitez pas le savoir, nous ne disposons d'aucun refuge, d'aucune capacité d'accueil pour les propres animaux de notre association.

 

Et une fois sa visite vétérinaire accomplie, que pouvions-nous lui proposer ? Rien.

 


Madame ou Monsieur, avez-vous au moins une fois dans votre vie été sensible au regard tellement émouvant et profond d'un animal ?

Avez vous su ou voulu lire la tristesse, la peine, la douleur et l'amour dans des yeux tellement expressifs qu'ils pourraient servir d'exemples et de modèles à certains êtres que l'on ose appeler "humains" ?

 

Alors, Madame ou Monsieur, non votre ancien compagnon de vie n'a pas été relâché.
Ouf ! Direz vous peut-être si vous lisez un jour ces lignes.


Votre intention, vos motivations pouvaient être compréhensibles ou désespérées, nous l'ignorons. 
Nous rencontrons tous des problèmes, des difficultés, des accidents de la vie.

 

Si nous pouvons entendre certaines raisons, parfois légitimes, nous ne pouvons pour autant pas pardonner ni excuser certains actes.

 

Avez-vous réfléchi un seul instant aux conséquences de votre lâcheté ?

Des images qui se passent de commentaires.Des images qui se passent de commentaires.

Des images qui se passent de commentaires.

Votre ancien ami est profondément malheureux, nous ressentons un immense chagrin enfoui au fond de lui.

Comme la douleur d'une déchirure qui le blesse et ne guérira que très difficilement.

Oui, il mange. Oui, il est gentil, se laisse caresser, accepte notre main tendue. Oui il est au chaud, à l'abri, en sécurité.

 

Mais son regard, son comportement en disent long sur son désespoir, et nous ne pourrons jamais compenser l'amour qu'il aurait souhaité vous apporter.
 

 

Avez-vous également réfléchi aux conséquences de votre geste pour la fragile structure de notre association ?


Non bien entendu, votre propre égoïsme ne vous permet pas d'emmener vos réflexions jusqu'à ce point.

Par votre acte, vous réduisez à néant les dernières possibilités d'accueil dont nous disposions.
Et alors, quelle importance vous direz-vous sans doute ?

 

Certains de nos vieux chats libres sont probablement en fin de vie ou très usés par leur existence.
Nous tentons de les capturer pour les faire examiner et soigner.


Nous aurions aimé à cette occasion leur offrir une retraite confortable pour le peu de temps qu'il leur reste à vivre.

Non ! Grâce à vous, ils finiront dans la rue, misérables jusqu'au bout de par votre inconscience.

Nous ne savons rien de votre situation, de votre vie, de vos problèmes.
Nous ne vous souhaitons rien.
 
Nous ignorons de surcroît si vous trouvez facilement le sommeil.

 

Mais sachez qu'en ce qui nous concerne, nous dormons difficilement en pensant à toute la misère que nous rencontrons au jour le jour.

Et nous n'avons pas besoin que l'on nous ajoute des soucis supplémentaires, le quotidien étant déjà suffisamment lourd à porter et à vivre.

 

Nous sommes trop souvent épuisés, usés, lassés par nos actions, car elles sont entièrement bénévoles et les moments de joie n'y sont que trop rares.

 

Nous tentons et parvenons difficilement à préserver encore un minimum de vie privée en parallèle à celles-ci.
Quoi ? Comment ? Nous l'avons déjà entendu : "vous devez être disponibles 24h sur 24h, c'est votre job, vous êtes là pour ça !".


Eh bien non, prenez un dictionnaire, feuilletez quelques pages et relisez le sens du terme "bénévolat".

Mais l'usage du dictionnaire se perd, comme trop de valeurs devenues désuètes au yeux d'une société que l'on a fabriquée aveugle et sourde.

 

Nous vivons ensemble, nous communiquons à tout va, mais jamais l'individualisme n'a été aussi fort, quel paradoxe !

Douceur et tristesse mêlées.Douceur et tristesse mêlées.

Douceur et tristesse mêlées.

A  quoi servent ces mots ? Les lirez-vous un jour ?


Prendrez-vous la peine d'essayer de les comprendre, de nous comprendre ? De LE comprendre ?

Et de considérer un seul instant qu'un animal est un être sensible avec une âme et des sentiments ?

 

Peine sans doute perdue. Des mots vains jetés dans le vide et qui se perdront dans le néant ...

 

Une lettre se termine en général par une formule de politesse.
Nous n'avons pas envie dans le cas présent de céder à cette tradition.

 

 

Les bénévoles de SOS Chats de l'Hôpital.

 

 

 

Ps : Nous avons baptisé notre nouvel ami Oxford. Mais quelle importance, n'est ce pas ?

Lettre ouverte à une ou a un lâche.
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 05:59
En avant la musique ... ♫♪♬♬♪

Pourquoi ce titre à votre avis ?

 

Pour sourire un peu, puisque nos deux nouvelles captures se prénomment Odéon et Octave.

 

Et donc, comme promis il y a une semaine, voici la suite de notre actualité riche en trappages et en tentatives diverses et variées de capture.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

♦ Commençons donc par notre copine "écaille" qui va finir par rejoindre la légende des insaisissables de l'association (et il y en a eu !).

 

Comme nous avions mis en place notre bon vieil appareil photo à Infra rouges du côté des cuisines, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir que cette irréductible rebelle y avait élu ses nouveaux foyers en compagnie de prétendants assidus.

 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la trappe a été laissée toute la semaine dans ce vaste vide sanitaire, sous la surveillance de notre APN automatique (les premiers films indiquant de nombreuses visites nocturnes).

 

Un petit film valant mieux qu'un  long discours, nous vous laissons apprécier par vous mêmes.

Non merci, je ne suis pas intéressée. Eh, oh ! Faut pas m'la faire à moi.

Eh oui, elle a bien vu la trappe mais on dirait bien qu'elle n'a que trop bien compris.

 

Et ce qui nous inquiète encore plus, nous sommes en Février, et elle est plutôt "bien portante" comme on dit.

 

Mais notre copine a des amoureux, et leur passion risque fort de devenir platonique dans un très proche avenir.

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Première prise, un minet tigré à pattes blanches que nous avons prénommé Odéon.

 

Pas complètement un inconnu pour les fidèles lecteurs, puisque nous vous l'avions présenté l'an dernier et que nous l'avions déjà surnommé "Monsieur Ecaille".

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Il est l'un des probables géniteurs d'un certain nombre de chatons observés et - pour certains - capturés et stérilisés.

 

Un petit film avant et après sa capture.

Hop, dans la boite Monsieur Ecaille. Non mais des fois !

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Seconde capture, un nouveau venu, noir et blanc, probable transfuge du cimetière voisin qui a reçu le doux nom de baptême d'Octave.

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeurOctave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Comme son compère, très assidu au vide sanitaire des cuisines, à la gamelle et probablement à notre "Miss Perpignan" à la robe écaille. 

 

Lui aussi a pu être filmé dans son intimité.

Octave, le soliste : "puisque je me suis fait avoir, autant avoir le ventre plein, on ne sait jamais"

Comme vous devez vous en douter, ce beau matou a lui aussi eu droit a sa petite visite avant de retrouver sa liberté.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

Tous deux ont été relâchés, bien entendu.

 

Mais il faut noter qu'ils ne se sont pas, mais alors vraiment pas du tout, montrés coopératifs et ont révélé de vrais caractères de chats libres.

Ils sont observés régulièrement depuis.

 

 

Nous leur souhaitons une belle vie à venir dans notre petite famille.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Des clics pour Patrick.

 

 

Rappelez-vous, au mois de Juillet dernier, au cours d'une triste série, nous perdions notre vieux camarade MacIntosh.

 

C'est Patrick, de l'association 4 Pattes et un museau qui l'a trouvé blessé et a tout fait pour tenter de le sauver en le portant, non sans prendre des risques, chez un vétérinaire.

 

 

Aujourd'hui, Patrick est dans une situation difficile.

 

Il a lancé un appel sur le site "Clic Animaux".

 

Vous pouvez y accéder par ce lien : ► ICI ◄.

 

Pour aider un peu cet ami des animaux et essayer de le soutenir, il vous suffit de cliquer sur le bandeau en haut de la page :

 

"Clic Animaux", mais aussi "Clic Chiens" et "Clic Chats"

et valider à chaque fois "le clic du jour".

 

 

C'est gratuit et plus il y aura de monde, plus vite sa situation pourra s'améliorer 

 

 

Merci d'avance à tous.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz, Photos du Montage : Irène

Illustration : Pixabay et Clic-Animaux

28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 10:59
Un peu de tout : Oscar, Comète et Nagano

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd'hui, nous vous proposons un article "fourre-tout" .

 

Quelques nouvelles récentes de trois minous, deux déjà bien connus de la plupart d'entre vous, et le troisième qui ne demande qu'à le devenir.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Nous commencerons donc par notre nouvel ami Oscar.

 

Vous avez été nombreux à avoir été émus pas ses mésaventures et à nous demander des nouvelles de cet adorable minet.

 

Voici donc un petit résumé des quinze derniers jours.

 

En accueil chez notre amie depuis sa sortie de la clinique vétérinaire, Oscar s'est montré facile à soigner et particulièrement doux et sociable.

 

Au bout de quelques jours, l'ingestion de nourriture (pourtant adaptée) semblait douloureuse pour lui. Mais il apprécie les "soupes" bien liquides.

Il a donc été ramené avant la date prévue pour un examen. Il s'est avéré qu'un abcès douloureux le gênait dans sa bouche, celui-ci a été rapidement soigné.

 

De retour à la maison, il a continué à montrer une belle envie de vivre .. et de s'alimenter mais toujours avec difficultés. Il faut également comprendre que sa blessure était importante et ne pouvait guérir en quelques jours.

 

Le jour prévu du contrôle (il n'y a heureusement pas eu d'urgence), il a été décidé de lui limer les crocs et incisives du haut et du bas de sa bouche afin de lui éviter la formation d'abcès et limiter certaines douleurs lorsqu'il s'alimente. Un cerclage lui a été retiré.

Il a donc passé la soirée à la clinique vétérinaire pour ressortir le lendemain matin.

Les traitements antibiotiques et antidouleurs ont également été adaptés.

 

Il sera revu dans quinze jours pour enlever les derniers cerclages, pour contrôler son état et si possible nous en profiterons pour le faire stériliser et identifier puisqu'il devra être anesthésié.

 

Nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles.

Il sera alors temps de nous mettre à la recherche d'adoptants sérieux et motivés.

 

Voici une photo toute récente d'Oscar quelques jours après sa sortie.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Pour continuer, nous profitons d'avoir reçu quelques photos de notre belle Comète pour vous en faire profiter.

 

Notre "écaille volante" fait de beaux progrès (mais nous partions de très loin).

Elle a pris ses marques dans son monde, apprécie lit, coussins, chaleur et confort et s'intéresse bien à la vie locale.

Mais, elle reste craintive, d'où ces images un peu éloignées : elle prend confiance mais n'a pas vraiment apprécié que l'on s'intéresse trop à elle, ne serait que pour des photos.

 

Alors elle a repris ses bonnes vieilles habitudes au moment des prises de vue : se positionner en hauteur au sommet d'une armoire.

Remarquez, les cartons ont l'air confortables, la chaleur monte et d'en haut, on voit tout !

Comète s'arrondit (images cliquables)Comète s'arrondit (images cliquables)

Comète s'arrondit (images cliquables)

Elle apprécie maintenant beaucoup ses gamelles, et vous pourrez constater la différence de "rondeur" avec les images diffusées en juillet 2017.

 

Inutile de vous le cacher, nous sommes ravis de voir que Comète s'arrondit un peu et apprécie un hiver au chaud.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Et un dernier pour la route ! Encore un siamois, baptisé Nagano.

 

Ce prénom était initialement destiné à l'ami Hector, avant que nous n'apprenions qui il était vraiment.

Et puis, pour un siamois, c'est pas mal non ?

 

En fait, la nouvelle date d'environ un mois. Il s'agit du dernier trappage sur le site effectué en toute fin de 2017.

 

Comme toujours, un nouveau, assez dodu, apparu depuis quelques temps.

Et comme toujours dans le secteur des siamois, un de plus !

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Capturé avec quelques difficultés, il ne s'est pas montré particulièrement coopératif à cette occasion.

 

Très agité après sa capture, l'assistante vétérinaire a failli apprendre à des dépens qu'il n'était pas tout à fait sociable.

 

Cela nous a surpris, car ce chat est en bon état, propre, plutôt bien portant mais il n'avait aucune identification et ne paraît pas particulièrement familier des humains.

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non maisEt moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Après la traditionnelle visite vétérinaire, il a pu retrouver le "gang des siamois".

 

 

Il est régulièrement revu depuis.

 

 

Bonne semaine à tout le monde.

 

 

 

 

Montage : Pixiz et Photofiltre

Illustrations : Pixabay

21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 09:26
Mais je rêve ...

Mais je rêve, mais nous rêvons tous, mais vous rêvez aussi.

 

 

Je rêve que le mot maltraitance disparaissedu vocabulaire pour tous les êtres vivants à l'avenir.
Je rêve que peur, maladie, souffrance et solitude ne soient plus que de lointains et mauvais souvenirs,

 

Je rêve d'un monde qui aurait banni toute supériorité, toute colère, toute haine et toute jalousie,
Je rêve d'un lieu entouré de proches, de mes amis qui n'ont ni espèce ni idéologie.

 

Et dans ce lieu, la vie, et le respect de chaque être
Et dans ce lieu, simplement paix et amour
Et dans ce lieu, le temps qui s'écoule, doucement, heureusement

 

Je rêve qu'un jour nous nous retrouverons
Je rêve ...

 

 

Mais à quoi bon rêver puisque nous faisons tous ce même rêve ?

 

Il appartient à chacun de nous de le concrétiser, à notre modeste échelle
A nous de vouloir croire et espérer, à nous de forcer des barrières,
A nous d'apporter notre petite pierre à un édifice que nous voudrions voir bâti collectivement

 

 


Pourquoi ces mots ? Pourquoi ce texte ?

 

 

Simplement pour tenter de poser une question.

 

Le soir, avant de retrouver un sommeil bien mérité ... et de rêver,  se demander :

"Qu'est ce que je peux apporter demain à ce monde pour l'améliorer, ne serait ce qu'un tout petit peu ?"

 


Le monde de la protection animale est fragile, trop fragile.

 


Il manque cruellement de bonne âmes, les vocations y sont trop rares.


Notre société et ses règles sont bâties et rédigées pour nous autres "humains".

Les espèces que nous considérons encore trop souvent hélas comme "inférieures" s'y intègrent difficilement, de par nos propres lois.

 

 

C'est donc à nous, "humains sensibles" puisqu'il faut bien nous nommer ainsi, qu'il revient d'interférer dans ces rouages trop bien rodés et d'apporter cette voix et ces paroles qui manquent tant à nos amis trop souvent oubliés.


Seul, ou à plusieurs, n'ayez pas peur, c'est une expérience souvent difficile, mais elle est inoubliable, inégalable. 

 

Vous y (re)découvrirez toute la panoplie de vos sentiments,
vous verrez resurgir toutes ces choses enfouies au fond de vous depuis si longtemps.
mais vous parviendrez à les accepter et  à les maîtriser, cette fois.

 

Et puis, les joies, ces petites victoires du quotidien,


et un jour, un regard incroyable qui vous croise et vous dit "merci",

que vous ne pourrez jamais plus oublier.

 

Il s'inscrira au fond de vous de manière indélébile, il vous portera pour le restant de vos jours, même si vous ne devez ne plus jamais le revoir.

Et après ce regard, après cet échange, tout vous paraîtra tellement différent.

 

 

Les animaux rêvent eux aussi. 
Vous le savez, il suffit de les observer.

 

Rêvent-ils de ce monde meilleur ?

 

Peut-être, la force de leur conscience est trop méconnue,
elle en surprendrait plus d'un, de ceux qui "ne savent pas" parce qu'ils n'ont jamais voulu savoir.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Cet article est dédié à la mémoire de Flora, chez nos amis des Chats Pitres,

mais également à celle d'une petite étoile filante qui se nommait Minuit.
 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photoscape & Photofiltre