Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:45
Comme annoncé dans la convocation adressée à chacun de membres de l’association, l’assemblée générale Extraordinaire de l’association SOS Chats de l’hôpital de Perpignan se réunie le Samedi 07 Novembre 2009 à 14H00 à Canet en Roussillon.

De nombreux membres étant éloignés géographiquement, un système de participation en ligne est mis en place pendant 24h. Ainsi cet article déclare l’ouverture de cette Assemblée Générale Extraordinaire.
La clôture de celle-ci aura lieu Samedi 07 Novembre à 17H00.

Il est demandé aux membres de se prononcer sur les questions inscrites à l’ordre du jour à savoir :

- l’élection du nouveau bureau composé :
Présidente : Mlle Marion CAMBASSEDES
Vice Présidente : Mme Linda BINI
Trésorière : Mme Irène LEONARDI
Secrétaire : Mlle Nathalie MAYRAN

- l’approbation des nouveaux statuts ci-dessous :
 Certaines modifications ont été apportées suite aux remarques de certains membres.

Article 1 – Titre

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre SOS chats de l'hôpital.

Article 2 – Objet

L’association SOS chats de l'hôpital a pour but la protection, la stérilisation, l' identification, les soins vétérinaires, le trappage, l’accueil et le placement des chats proliférant sur le site de l'hôpital St Jean de Perpignan, en vertu des conventions signées avec celui-ci.

Elle pourra être amenée à développer son action sur la ville de Perpignan, le département des Pyrénées-Orientales et la France entière pour tous les chats, en cas de danger imminent et de détresse.

Les animaux seront placés en famille d’accueil avant leur adoption définitive.

Ces placements en famille d'accueil et les adoptions seront régies par un contrat entre l'association et la famille d'accueil ou la famille adoptante.

L'association soutiendra les actions destinées à promouvoir la protection féline et animale dans son ensemble.

 Article 3 – Siège social

Le siège social est situé à Canet en Roussillon (66140), 29 bd de la Jetée.

Il peut être transféré sur simple décision du Conseil d’Administration.

Article 4 – Durée

La durée de l’association est illimitée.

Article 5 – Les membres de l’association

L’association se compose de membres fondateurs, de membres bienfaiteurs et de membres adhérents :

  Les membres fondateurs sont membres de droit du premier Conseil issu de la création de l’association. Ils sont dispensés du paiement de la cotisation annuelle et participe de droit à toutes les assemblées avec voix délibérative et prépondérante (désigné ci-après Membres fondateurs).

Les membres adhérents sont des personnes physiques ou morales. Ils acquittent la cotisation statuaire fixée par le Conseil lors de chaque assemblée générale ordinaire ou extraordinaire. Tout adoptant réglant les frais d’adoption d’un animal est considéré adhérent pour l’année civile en cours. Ils sont membres de l’assemblée générale avec voix délibérative (désignés ci-après les Membres).

 Les membres bienfaiteurs sont des personnes physiques et morales qui s’acquittent de la cotisation annuelle supérieure à la cotisation prévue aux adhérents. Ils sont membres de l’assemblée générale avec voix délibérative (désigné ci-après les Bienfaiteurs).

 Les membres d’honneurs sont désignés par le Conseil pour les services qu’ils ont rendu ou rendent à l’association. Ils sont dispensés du paiement de la cotisation annuelle et ont le droit de participer à l’assemblée générale avec voix délibérative (désignés ci-après les Bénévoles).

Article 6 – adhésion

L’adhésion à l’association d’un membre ou bénévole ou bienfaiteurs est validée par le Bureau. Celui-ci devra s’acquitter d’une cotisation statutaire annuelle d’un montant de 15 euros, pour l’année civile en cours. Ce montant sera fixé par le Conseil, une fois par an. Les frais d’adoption d’un animal comprennent le montant de l’adhésion à l’association pour l’année civile en cours.

Article 7 - Perte de la qualité de membre

La qualité de membre se perd par :

  •  décès.

  •  démission adressée par écrit au président de l’association.

  •  non renouvellement de la cotisation.

  •  l’exclusion prononcée par le Conseil pour infraction aux présents statuts ou pour tout autre motif portant préjudice aux intérêts moraux et matériels de l’association

  •  par radiation prononcée par le Conseil pour non paiement de la cotisation.

Avant la décision éventuelle de radiation ou d’exclusion, l’intéressé est invité à fournir des explications écrites adressées au président de l’association.

Article 8 - Responsabilité des membres

Aucun des membres de l’association n’est personnellement responsable des engagements contractés par elle. Seul le patrimoine de l’association répond de ses engagements. En matière de gestion, la responsabilité incombe, sous réserve d’appréciation souveraine des tribunaux, aux membres de son Conseil.

Article 9 – Conseil d’Administration

L’association est administrée et dirigé par un Conseil composé de 3 à 6 membres.

Les membres du Conseil sont élus pour 1 an, par l’assemblée générale. Ils sont rééligibles.

Le Conseil d’Administration choisit parmi ses membres un bureau composé des membres suivants :

  •  Un Président

  • Un Vice Président (le cas échéant)

  •  Un trésorier

  • Un vice Trésorier (le cas échéant)

  •  Un Secrétaire

  • Un vice secrétaire (le cas échéant)

Est éligible au Conseil d’Administration tout membre de l’association depuis 1 an au moins et âgé de 18 ans et plus le jour de l’élection et à jour de ses cotisations.

En cas de vacances, le Conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus prochaine assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l'époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés.

Le Conseil d’Administration est l’organe exécutif de l’association. Il dispose de l’administration et de la gestion de l’association, ainsi que de tous les pouvoirs qui ne sont pas expressément réservés à l’assemblée générale par les présents statuts.

Article 10 - Réunion du Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration se réunit au moins une fois tous les six mois, ou sur demande écrite adressée au président de l’Association de la moitié de ses Membres.

Il se réunit chaque fois que l’intérêt de l’Association l’exige et toutes les fois qu’il est convoqué par le Président.

Le Président convoque par écrit ou courriel, les membres du Conseil d’Administration aux réunions en précisant l’ordre du jour.

Chaque membre du Conseil peut se faire représenter par un autre membre du Conseil.

Chaque membre ne peut détenir plus de trois mandats de représentation par réunion.

Le Conseil délibère valablement si les deux tiers de ses membres sont présents.

Les délibérations sont prises à la majorité des voix des membres présents et représentés.

En cas d’égalité, la voix du Président est prépondérante.

Toutes les délibérations du Conseil sont consignées dans un registre et signées du Président et du Secrétaire.

Article 11 – Rémunération

La rémunération des membres du Conseil est gratuite

Toutefois, les frais et débours occasionnés par l’accomplissement de leurs mandats pourront éventuellement leur être remboursés au vu des pièces justificatives et après que le Président ait pris connaissance de ces dernières. Il lui appartient en concertation avec le trésorier, de décider si oui ou non, l’association supportera les dépenses afin d’éviter tout abus. Ces dépenses seront tenues dans l’organisation financière de l’association.

Article 12 : Rôles de chacun des Membres du Conseil

Le Président réunit et préside le Conseil et les assemblées générales.

Il représente l’association en justice et dans tous les actes de la vie civile.

Il peut déléguer, sur avis du Conseil, ses pouvoirs à un autre membre du Conseil notamment au vice président.

Le Secrétaire est chargé de la correspondance statutaire, notamment l’envoi des convocations. Il rédige les procès-verbaux des instances statutaires et en assure la transcription sur les registres prévus à cet effet.

Le Trésorier tient scrupuleusement à jour les comptes de cette association.

Article 13 - Assemblée générale ordinaire

L’assemblée générale ordinaire comprend l’ensemble des membres de l’association

Elle se réunit tous les ans à une date fixée par le bureau :

Sauf demande de 50% plus un des membres, ou de deux membres du Conseil au moins, l’assemblée générale se réunit, débat et vote de vive voix et/ou par Internet.

L’assemblée générale est donc ouverte, lors de sa réunion annuelle, sur 24 heures, afin de permettre à chacun, par courrier électronique, liste de discussion, « chat », visioconférence, ou autres moyens appropriés, de réagir et de voter sur les questions mises à l’ordre du jour.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association reçoivent par les soins du secrétaire une " convocation électronique " ou papier en l’absence d’adresse électronique du membre. L’ordre du jour est indiqué sur les convocations, et il est établi par le Conseil. Les membres de l’association peuvent proposer, d’autres questions à l’ordre du jour. Ces questions doivent être remises par écrit, au plus tard 5 jours avant l’assemblée générale, au président.

- Les délibérations de l'assemblée générale ordinaire sont prises avec un quorum d’un quart des membres de l’association et à la majorité absolue des membres présents ou représentés.


Est électeur tout membre de l’association, à jour de ses cotisations si celui-ci en est redevable, adhérent depuis 2 mois au moins à compter du jour de l’assemblée.

Le président, lors de l’assemblée générale, expose la situation morale de l’association. Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet le bilan à l’approbation de l’assemblée.

- Après avoir délibéré et statué sur ces différents rapports, l’assemblée générale apprécie le budget de l’exercice suivant et délibère également sur toutes les autres questions figurant à l’ordre de jour. Ne devront être traitées, lors de l’assemblée, que les questions soumises à l’ordre du jour.

Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un des membres inscrits, le président peut convoquer une assemblée générale extraordinaire.

Article 14 - Assemblée générale extraordinaire

Si besoin, ou sur demande de la moitié plus 1 des membres de l’association, l’assemblée générale extraordinaire est convoquée dans les conditions prévues à l’article 13 des présents statuts.

Les délibérations de l'assemblée générale extraordinaire sont prises avec un quorum d’un quart des membres de l’association et à la majorité absolue des membres présents ou représentés


Si ce quorum n'est pas atteint, l'assemblée est convoquée de nouveau, à quinze jours d'intervalle ; elle peut alors délibérer quel que soit le nombre des membres présents. La majorité requise est des deux tiers des membres présents ou représentés pour la dissolution de l’association et la majorité des membres présents ou représentés pour les modifications des statuts et autres questions à l’ordre du jour.


Article 15 - Ressources de l’Association

Les ressources de l’association se composent :

  •  du produit des cotisations versées par ses membres

  •  des dons et libéralités dont elle bénéficie

  •  des subventions de l’état, des collectivités territoriales et des établissements publics

  •  du produit des manifestations qu’elle organise.

  •  des intérêts et redevances des biens et valeurs qu’elle peut posséder

  •  des rétributions des services rendus

  •  des économies réalisées sur le budget annuel antérieur

  •  de toutes autres ressources autorisées par la loi, notamment, recourir en cas de nécessité, à un ou plusieurs emprunts bancaires ou privés.

Article 16 - Organisation comptable

Il est tenue une comptabilité par recettes et par dépenses. Les comptes que l’Association doit établir chaque année peuvent être vérifiés par un commissaire aux comptes désigné sur la liste des commissaires aux comptes du ressort géographique du siège social de l’association.

Article 17 - Dissolution des biens

En cas de dissolution, l’assemblée générale extraordinaire désigne un ou plusieurs liquidateurs qui seront chargés de la liquidation des biens de l’association et dont elle détermine les pouvoirs. Les membres de l’association ne peuvent se voir attribuer, en dehors de la reprise de leurs apports financiers, mobiliers ou immobiliers, une part quelconque des biens de l’association. L’actif net subsistant sera attribué obligatoirement à une ou plusieurs associations poursuivant des buts similaires et qui seront désignés par l’assemblée générale extraordinaire.

Article 18 - Règlement intérieur

Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil qui le fait approuver par l’assemblée générale ordinaire.

Article 19 - Formalités

Le Président élu ainsi que son secrétaire doivent accomplir toutes les formalités de déclaration et de publication prévues par la loi, tant au moment de la création de l’association qu’au cours de son existence.


Mode d’emploi pour voter :

Chaque adhérent internaute convoqué, a le droit de vote. Pour cela il doit répondre aux questions de l’ordre du jour par mail à l’adresse suivante : info@hopital-chats-perpignan.org en indiquant clairement son nom et son prénom.
Il ne pourra voter qu’une seule et unique fois et avant Samedi 07 Novembre 2009 à 17H00.

La partie commentaire de cet article est destinée à recevoir toutes les questions des membres à l’exception des votes.

Comptant sur votre participation.

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 17:26
Mardi dernier, Barnabé a eu sa première visite vétérinaire à domicile. Au cours de celle-ci il avait était seulement tranquillisé afin d’être ausculté et de lui faire une prise de sang. Les résultats de cette prise de sang sont revenus aujourd’hui. Ils sont plutôt mitigés : Pour le positif, cette visite hors cabinet vétérinaire a permis de lui éviter une montée de glycémie, ces résultats sont donc plus représentatifs que les précedents: ses valeurs sont de 520, alors qu’une fois stabilisée elles devraient être de 450, tout en sachant qu’au dernier dosage il était à 702, donc c’est en bonne voie. Cependant ces analyses révèlent aussi que Babar n’assimile pas son insuline. Il va donc falloir en tester une autre. Ce changement devra être opéré lors d’une journée d’hospitalisation chez le vétérinaire car ce processus comporte des risques de coma. Cette nouvelle nous inquiète car malheureusement nous savons à quel point Barnabé supporte mal ces visites chez le vétérinaire, et tout le stress que cela engendre.
Nous espérons tous, malgré tout, que cela se passera au mieux, et qu’après ce changement Barnabé sera rapidement stabilisé !




Historique de ces dernières analyses
:

12/03/09 Test PCR FIV-FELV Calicivirus: tests négatifs

16/03/09: Bactériologie, mycologie: détection staphylocoque dans le nez

20/03/09 détection du diabète 5g dans le sang ce jour là : 2.5 UI matin et soir

09/04/09: ulcère dans l'oeil, hospitalisation pendant deux jours

20/04/09: 2.5kg

22/04/09 Contrôle fructosamine : valeur 704

27/04/09 Augmentation dose d'insuline 12 UI

27/05/09: 3.25 kg

15/06/09: Tests fructosamine: valeur trop élevée pour être mesurée

20/06/09: augmentation dose insuline 15UI

20/07/09: 4.100 kg, contrôle fructosamine qui s'est perdu à la poste

25/09/09: 5kg

29/10/09 fructosamine dans les 500



Nous remerçions du fond du coeur toutes les personnes qui, depuis le début,
nous  aident à financer les soins de Barnabé.
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 19:45
L'association SOS Chats de l'hôpital organise une assemblée générale Extra-ordinaire le
SAMEDI 07 NOVEMBRE 2009 à 14h00

Celle-ci se tiendra au 29 bd de la Jetée 66140 CANET EN ROUSSILLON.

à l'ordre du jour:
- Election du nouveau bureau suite à la demission du président
- Approbation de la modifition des statuts.


Les adhérents internautes pourront y participer par le biais de commentaires sur un article spécial du blog qui sera ouvert le samedi 07 Novembre de 0 H 00 à 17 H 00.

Les convocations individuelles seront expédiées par mail ou par courrier dans la semaine.
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 14:33

Dimanche 27 Septembre 2009, Omaël a été récupéré errant et dans un piteux état par Irène, sur l’hôpital. Son état a nécessité 3 jours d’hospitalisation afin qu’il se réhydrate correctement et d’établir un premier bilan de santé. Agé d’environ 15 ans dans un état quasi squelettique, borgne, il avait un gros abcès son le menton qui s’est perforé juste avant sa sortie de la clinique, il a les dents en mauvais état et on lui soupçonne d’être positif  au calicivirus, mais il est testé FIV et FELV négatif.

 A sa sortie, je l’ai accueilli quelques jours à la maison, puis il est parti en famille d’accueil chez ma maman pour essayer de le remettre en état. Il reçoit, 2 fois par jour, des soins pour son abcès et sa diarrhée, mais malgré tous ces soins, Omaël apprécie qu’on s’occupe de lui, ronronne sans arrêt et aime être brossé.


Bien que son abcès soit en voie de guérison, il a toujours la diarrhée et n’a pas l’air de reprendre de l’état. Omaël a donc été à nouveau conduit chez le vétérinaire. Cette fois le verdict est tombé : après palpation et échographie, il lui est détecté une grosse tumeur à l’intestin, ce qui explique son manque d’état, ses quelques vomissements et sa diarrhée continue.  En plus de cela il est également très anémié. Son pronostic vital est très limité (1 à 2 mois tout au plus).  Toute opération étant rendue impossible au regard de son état de faiblesse générale, nous avons décidé de prendre soin  de lui et de l’accompagner du mieux possible jusqu’à la fin. Omaël restera donc en famille d’accueil.

Nous remercions du fond du cœur ses marraines : Nathalie, Chantal et Maï, ainsi que Véronique pour lui avoir ouvert sa porte et prendre soin de lui.

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 15:48
À partir d'aujourd'hui, nous sommes affiliés au site ZOOPLUS, l'animalerie en ligne. Ainsi pour chaque achat que vous effectuez sur ce site à partir de la bannière ci-dessous (aussi présente sur notre site internet ou dans nos signatures des forums), un pourcentage du montant hors-taxe de vos achat sera reversé à l'association. Ainsi, n'hésitez plus a commandez pour vos minous et autres animaux, les chats de l'hôpital en profiteront aussi !


Si vous aussi vous souhaitez entrer cette banniere dans vos signatures, ou diffuser le lien à vos contacts et amis, utilisez le code html suivant :

[url=http://www.zooplus.fr/shop/chats/partner/zap41745][img]http://www.zooplus.fr/affiliate/material/zap41745[/img][/url]

Merci de votre soutien !
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 16:38
Source : http://www.lindependant.com/articles/2009-10-04/polygone-nord-une-structure-du-refuge-sos-animaux-incendiee-53815.php

Le sinistre s’est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche et a ravagé tout un local en dur que Mme Ormières, la fondatrice, venait de retatper. Elle est indemne, mais choquée.

"J’ai entendu des aboiements anormalement forts et répétés et cela m’a réveillée. Quand j’ai regardé par la fenêtre, j’ai alors vu des flammes hautes de 2 mètres qui avaient déjà ravagé une bonne partie du local, heureusement non habité mais proche d’enclos où vivent cinq de mes chiens à adopter… J’ai immédiatement appelé les pompiers, me suis précipitée dehors et j’ai saisi un tuyau d’arrosage pour éteindre ce que je pouvais". Encore sous le choc en cette matinée de dimanche, Monique Ormières, 84 ans, fondatrice du refuge
"SOS Animaux", raconte sa nuit cauchemardesque. L’incendie qu’elle relate s’est en effet déclaré dans la nuit de samedi à dimanche. Alertés, les sapeurs-pompiers se sont rendus sur les lieux et ont circonscrit le sinistre vers 2h30 du matin. Mme Ormières, bien qu’heureusement indemne, a été très secouée par cet événement et a décidé de porter plainte contre X dès ce matin. Elle ajoute "j’ai eu très peur pour mes petits protégés, d’autant que deux d’entre eux, des chiens de garde installés dans un mobil-home situé à côté de la structure qui a brûlé, commençaient à être asphyxiés."

V. P.




Mme Ormières est une figure emblèmatique de la protection animale dans le département. Elle en est l'un des précurseurs.
Il y a quelques années, elle avait répondu à l'appel des infirmières, dont Irène, et pris en charge la stérélisation de chats de l'hôpital.

Pour la soutenir dans cette épreuve, n'hésitez pas à lui envoyer vos dons à :

S.O.S Animaux - Avenue du Languedoc 66000 PERPIGNAN


Saint Jean, stérilisé grace à Mme
Ormières, désormais adopté

11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 13:05
C'est une grande nouvelle que nous attendions !
Désormais 66% des dons en faveur d'SOS Chats de l'hôpital sont déductibles des impôts sur le revenu (à hauteur de 20% des revenus).

Voilà de quoi ne plus hésiter à soutenir l'association dans cette dernière ligne droite du sauvetage des chats de l'hôpital !

L'argent récolté va uniquement aux chats et ne sert pas au fonctionnement de l'association.
Il nous permet de financer les stérilisations, tests, soins vétérinaire, litière, croquettes etc...

Merci d'avance pour votre indispensable soutien !


27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 10:46
L'équipe de l'association est très heureuse de vous annoncer la mise en ligne de son site internet :

http://www.hopital-chats-perpignan.org/


Nous espérons que ce nouveau support de communication aidera l'association à mener à bien le sauvetage d'un maximum de chats de l'hôpital.
Vous y retrouverez de la manière la plus pratique et claire possible : la liste des chats encore sur site, la liste des chats adoptés, nos chers disparus, les chats en accueil et en attente d'adoption, comment nous soutenir, parrainer des chats, des conseils pour la sociabilisation, une affiche à télécharger, des bannières à diffuser etc...

Bien évidemment le blog continue et vous y retrouverez toutes les actualités des chats au jour le jour !


Bonne visite

et n'hésitez pas à diffuser l'adresse !



http://www.hopital-chats-perpignan.org/


23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 14:30

Beaucoup de personnes, fidèles à notre action mais distantes géographiquement, nous font part de leur frustration de ne pas pouvoir faire plus que de nous soutenir financièrement ou moralement. Même si ces aides nous sont indispensables nous comprenons bien cette frustration, nous la ressentons nous-même pour d'autres actions menées loin de notre région.
Même si nous nous appliquons pour vous rendre le plus fidèlement possible la réalité du terrain, il est difficile de vous retranscrire ce que l'on peut ressentir sur place, ces émotions et ces rencontres moteurs de notre action.
Ce sont pour ces raisons, pour vous faire venir sur place même virtuellement, que nous avons imaginé les parrainages des chats sur site.
Pour mieux expliquer en quoi consiste ces parrainages nous ferons appel aux si usités et parfois désuets textes du pourtant incontournable St Exupéry et de son petit prince...
Dans ce passage le renard explique ce que signifie apprivoiser...


"- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "Créer des liens…"
- Créer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'a pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…
- Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur… je crois qu'elle m'a apprivoisé…
- Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d'un secret.
Le petit prince s'en fut revoir les roses.
- Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisé et vous n'avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.
Et les roses étaient gênées.
-Vous êtes belles mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu'elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c'est elle que j'ai arrosée. Puisque c'est elle que j'ai abritée par le paravent. Puisque c'est elle dont j'ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c'est elle que j'ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c'est ma rose.
Et il revint vers le renard :
- Adieu, dit-il…
- Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.
- L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
- C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
- C'est le temps que j'ai perdu pour ma rose… fit le petit prince, afin de se souvenir.
- Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l'oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…
- Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir."

Nous en avons perdu du temps pour essayer d'attraper Plume mais nous n'en avons pas perdu assez, si nous avions sû qu'elle disparaîtrait nous aurions essayé une fois de plus, cent fois de plus. Mais il y avait d'autres chats à sauver et si peu de temps...Et puis, nous avons essayé uniquement quand il y avait une place de libre pour elle ; s'il y avait eu quelqu'un pour l'attendre en permanence...



Bien sûr, nous aimerions tous les sortir de là, sans distinction mais il faut avouer que nous avons toutes été accrochées un jour par un regard en particulier, Syllha, Camille, St Jean... Ce sont ces coups de coeur qui nous donnent un peu plus envie de continuer, qui nous rendent encore plus insupportable l'idée qu'ils puissent disparaître ou souffrir. Nous oeuvrons pour tous les chats mais évidemment chacune de nous s'attardent avec certains.



Pour eux on se lèvera un peu plus tôt, on partira un peu plus tard, on mettra dans le cadie quelques sheba, on se démènera un peu plus pour lui trouver une place. Il est difficile de faire cela pour tous, c'est pour cette raison que nous aimerions que tous aient une marraine ou un parrain qui se bagarrera pour son filleul et lui apportera une aide particulière.

Il ne s'agit donc pas forcément d'un don financier.

Ça peut être des dons en nature comme des bonnes croquettes, des barquettes de douceurs, des vermifuges ou antipuces par voie orale... Tout ce qui peut améliorer la vie du chat choisi tant qu'il vit encore à l'Hôptal. Ça peut aussi être une caisse de transport, une cage de socialisation, des couvertures, des jouets, une fois que le chat sera trappé...
Mais surtout ce que nous espérons de ces parrainages, c'est que le parrain ou la marraine cherche des solutions pour son filleul en diffusant, en essayant de trouver une famille d'accueil ou mieux un adoptant.
Nous ne pouvons trapper des chats que si nous avons une place et c'est si difficile d'avoir des familles patientes qui comprennent la spécificté des chats de l'hôpital. Des personnes qui prendront le temps qu'il faut.
Si chaque lecteur se mobilisait pour "son" chat et lui trouvait la perle rare, nous pourrions trapper sans distinction étant sûres qu'il y aura quelqu'un pour nous épauler...



À l'exemple d'une lectrice dont Faramir avait accroché le coeur : elle s'était démenée pour lui trouver une famille d'accueil à distance. Le beau Fafa lui doit de ne pas avoir été relâché il lui doit peut-être sa vie, ce n'est pas rien ! En cette rentrée les choses s'accélèrent, nous avons besoin de votre aide, alors si chacun avait son "chatchou" à défendre nous irions plus vite.
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 14:53

Depuis plusieurs mois, l'association assume les frais engendrés par le traitement de chats malades qui sont en famille d'accueil à plus ou moins long terme. Mais compte tenu de la grande campagne de trappages lancée pour sortir le maximum de chats avant le début des travaux prévus à l'automne, les caisses se vident bien vite.
Pour ces chats nécessitant des soins, nous recherchons des parrains et marraines afin de prendre en charge une partie de leurs besoins.

Actuellement nous comptons deux pris en charge :

Barnabé : Barnabé est notre petit diabétique en accueil chez Hombeline depuis la fin de l'année dernière. Il ne sera adoptable qu'une fois que son diabète sera stabilisé. Depuis son trappage, il accumule les coups durs: outre son diabète il a eu un staphylocoque, un ulcère à l'œil et maintenant des croutes noires sur le corps... malgré tout il accepte très bien son traitement quotidien.
Ses derniers résultats d'analyse n'étant pas satisfaisants, les doses d'insuline ont été augmentées, il a désormais besoin d'une fiole par semaine à 7€ la fiole.
 Mensuellement il a une analyse de sa fructosamine pour voir l'évolution de son diabète au cours du mois : 18 € l'analyse. Et enfin il a droit a sa visite vétérinaire mensuelle tant redoutée qui revient si tout va bien à 35 € (consultation + anesthésie + analyse de sang + test glucose).  (soit un total de 60 € par mois, factures disponibles sur demade)



Eliott : La mascotte de l'action menée sur le terrain a trouvé refuge chez Laura, sa mère nourricière depuis 9 ans chez qui il restera en accueil définitif avec sa fille Bella. Eliott, FIV +, est devenu obèse depuis sa stérilisation à l'automne dernier et sa relâche sur le site de l'hôpital où il a prospéré jusqu'à mettre sa vie en danger lorsqu'il n'était plus capable de se rouler sans rester coincé sur le dos. Il y a donc eu urgence de le sortir au printemps mais il a maintenant besoin de soins particuliers pour :
- Entretenir sa peau, Laura lui fait une toilette quotidienne, à l'aide d'un shampooing et d'un spray prescrit par le vétérinaire (environ 10 € par mois)
- Son œil qui a un entropion, il a donc besoin de crème ophtalmique tous les jours (environ 10 € le tube)
- Ses dents, en tant que chats errant ses dents sont très abimées, mais en l'absence de gingivite et autre douleur et compte tenu de sa séropositivité, il a été décidé de ne pas lui arracher ses dernières dents mais de les entretenir à l'aide de cachets ajoutés à son eau de boisson (environ 24 € pour 2 mois) 
(Soit un total de 32 € par mois factures disponibles sur demande)




Nos deux protégés attendent donc des parrains et marraines afin que leurs soins ne viennent pas gréver le budget de l'association qui serait alors dans l'impossibilité de sauver leurs anciens compagnons de galère.

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 19:24
Vous le savez, l'association a lancé une grande campagne de trappages.
L'imminence des travaux nous oblige à accélérer la cadence pour tenter de sauver un maximum de chats encore présents sur le site de l'Hôpital.

Mais cette campagne a un coût. Tous les chats trappés sont vus par le vétérinaire, ils sont testés, déparasités, parfois identifiés et stérilisés s'ils ne l'ont pas été précédemment. Il faut ensuite les assumer quotidiennement jusqu'à ce qu'on leur trouve des adoptants.

Aussi, nous avons grand besoin de votre générosité !

Merci de nous soutenir dans cette dernière ligne droite en envoyant vos dons à :

SOS Chats de l'hôpital
29 Boulevard de la Jetée
66140 CANET EN ROUSSILLON

Vous pouvez également nous faire parvenir des dons en nature : croquettes, anti-parasites, couvertures, jouets, coussins etc...

Merci d'avance !

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 16:27
Bienvenue à tous sur le blog officiel de l'association "SOS chats de l'hôpital de Perpignan" !

Bienvenue à vous, les "anciens", ceux qui nous connaissent depuis longtemps et nous ont soutenu avec cet élan magnifique et optimiste. Ceux sans lesquels cette utopie d'offrir une vie meilleure aux chats errants ne serait pas devenue réalité. Toute l'équipe de l'association vous remercie du fond du cœur et espère que vous continuerez à nous encourager, votre soutien est indispensable aux chats de l'hôpital.

Bienvenue à vous, les "nouveaux" : nous espérons votre soutien et vous en remercions d'avance. En cette dernière ligne droite, à l'approche de la destruction irrévocable de l'ancien hôpital, nous aurons besoin de toute votre nouvelle énergie !

Pour vous tous, anciens et nouveaux, nous allons retracer ci-après l'historique de notre action, sous le regard mystérieux du pourtant si débonnaire Saint-Jean. Baptisé du même nom que l'hôpital car à notre première rencontre, il avait l'air de faire partie de ses murs, autochtone typique des lieux : un bon vieux tigré pugnace et attachant...

Saint-Jean devant sa gamelle à l'hôpital


Avant toute chose, nous nous devons de donner une explication quant à l'utilisation d'un nouveau support de communication. Suite à l'élection du nouveau bureau, la mise en place d'un nouveau blog propre à l'association, ainsi que la préparation d'un site internet dédié exclusivement aux chats de l'Hôpital, se sont imposés comme des évidences. Ces outils de communication, nous l'espèrons, devraient accroître l'efficacité du travail de l'association, au service des chats.

SOS chats de l'hôpital est une association de protection féline (vous l'aurez compris !), inscrite en Préfecture depuis un an mais œuvrant depuis plus de deux ans.
Son objectif est de venir en aide à une population de chats errants sur le site de l'hôpital Saint-Jean à Perpignan. À ces fins, nous agissons pour :
- enrayer la prolifération en stérilisant tous les chats
- socialiser et faire adopter le plus grand nombre possible de chats
- maintenir en bonne santé ceux restant sur le site
- intervenir rapidement pour sauver ceux qui sont le plus en danger

Notre action ressemble à celles des associations dites de "chats libres", avec les spécificités déterminées par l'hôpital et les chats :

- Les entrailles de ce vieil édifice sont un dédale d'anciens égouts et de vides sanitaires formant un immense labyrinthe inextricable.
Certains chats s'y perdent à jamais...

- De plus, les travaux intensifs pour faire naître juste à côté le nouvel hôpital font ressembler les lieux à un vaste chantier, bruyant, poussiéreux et agressif. À la rentrée, l'inéluctable destruction des anciens bâtiments (notamment ceux de la couronne où vivent de nombreux chats) va débuter, enterrant nos ultimes espoirs pour les derniers chats qui n'auront pas trouvé d'issue.


- Enfin, les chats de l'hôpital doivent leur survie à leur débrouillardise, seuls les plus affutés y arrivent. Ils vivent dans un milieu non naturel, au milieu du personnel, des ambulances et des travaux mais ont une organisation de "chats sauvages" . Cette sélection "naturelle" fait des chats de l'hôpital des félins d'une intelligence rare avec un grand sens de l'adaptation et une "reconnaissance" certaine envers les personnes qui leur apportent du confort. Une fois adoptés, ils se révèlent sensibles, attachants, communicatifs, apportant à leurs adoptants un mélange délicieux de fascination et de plaisir. Certains adoptants pourront en témoigner ici, nous l'espérons !


Eowin, Lilith et Faramir devant un vide sanitaire

Biscuit, adopté par Jessica et frère de Miel Pops, adopté lui par Marion

Il est difficile d'établir un point  zéro à notre action tant elle fait suite et complète celles menées par d'autres depuis de nombreuses années. Une anecdote illustre bien cela : nous avions rencontré il y a deux ans une jeune femme travaillant à l'hôpital, qui nous avait confié qu'elle était née dans ces lieux et qu'elle avait toujours connu les chats qui y vivaient. Comme sa mère l'avait fait avant elle, elle nourrissait, et nourrit encore les chats et en a adopté...

Nous tenons donc à citer ici et remercier ces personnes, mères-nourricières, personnel hospitalier, malades, associations, qui eux aussi ont été un jour touchés par le regard de ces chats et leurs sont venus en aide.

Laura, dont l'histoire est attachée à ces lieux, et qui depuis dix ans nourrit les chats sur ses deniers. L'énigmatique "Dame de la statue" qui elle nourrit les poilus, quelque soit le temps ! Les infirmières qui nourrissent, observent, trappent en dehors de leurs heures de travail, se sont attachées à ces vies. Citons parmi tant d'autres : Irène, Nathalie L., Geneviève. Les associations de la région comme Aidofélins, SOS Animaux, les Amis des chats de Cabestany et d'autres, qui ont toutes répondu à l'appel désespéré des infirmières.

Il y a plus de 6 ans, en effet, la fourrière était passée, croyant résoudre le souci de la prolifération féline en emportant à une mort certaine les plus gentils, les plus sociables ; en laissant évidemment les femelles reproductives, trop dures à attraper... Ce fut un vrai traumatisme pour toutes les personnes qui ont assisté à cette raffle. Ces associations se sont donc mobilisées immédiatement et ont réalisé plus d'une quarantaine de stérilisations et fait adopter quelques sociables. Ajoutons à cela toutes les adoptions spontanées par le personnel en ramenant un chat sous le manteau...


S'il faut donner un point de départ à l'action des membres de notre association, nous pourrions évoquer un jour de mai 2007 où,  bénévole pour le compte des Amis des chats de Cabestany, Nath avait trappé de vrais chatons sauvages, jugés par les assistants vétérinaires comme irrécupérables ("sauvages dans le sang"...). Fort heureusement, d'autres associations, expérimentées, nous ont convaincus : commençait alors notre propre expérience de la socialisation de chats dits errants. Voilà donc les deux premiers résultats, plutôt encourageants non ?

Mibémol, chaton de Sylha, en pleine chasse !...

Fadièse, sœur de Mibémol, fait une sieste royale

Les choses se sont précipitées ensuite avec les directives de l'hôpital du 4 juillet 2007, interdisant tout nourrissage et prévoyant la fermeture des vides sanitaires, lieux d'habitation des chats. S'en est suivi une grande et magnifique mobilisation aussi bien localement que sur internet.

Nous avons obtenu un rendez-vous avec la direction, ce "nous" comprenant : Mme Raison (Présidente des Amis des chats de Cabestany), Mme Voisin (Présidente de Aideofélins), Mme Ormières (Présidente de SOS Animaux), ainsi que deux bénévoles, futurs membres de ce qui allait devenir SOS chats de l'hôpital.
Nous y avons démontré que la déchatisation n'était pas une solution face à la prolifération féline et que les chats n'étaient pas responsables de la présence des puces.


Le 13 septembre de la même année était signé un accord entre la direction et les Amis des chats de Cabestany, stipulant que l'hôpital reconnaissait notre travail et était d'accord pour travailler conjointement, sous condition de stériliser tous les chats, en sortir le plus grand nombre et les traiter contre les puces.


De nouveaux bénévoles se sont joints à nous, n'hésitant pas à prendre sur leur temps et affronter les puces et la chaleur, afin de nous aider dans cette lourde tâche.
Un peu moins d'un an plus tard, en Juin 2008, nous avons créé une association spécifique, SOS chats de l'hôpital, constituée de trois membres : Eric (Président), Marion (Trésorière) et Nathalie (Secrétaire). Le Bureau s'est agrandi quelques temps plus tard avec Natacha et Anouck.
Enfin, suite à la démission du Président et à la réélection du  Bureau, celui-ci est constitué à ce jour de quatre membres : Natacha (Présidente), Marion (Trésorière), Nathalie (Secrétaire) et Céline. Linda, très active au sein de l'association, Irène et Nathalie L., infirmières de l'hôpital, viennent compléter l'équipe de l'association.

Pour finir cette présentation, un peu longue il est vrai, de notre action depuis les débuts, un simple bilan chiffré :

Depuis mai 2007 jusqu'à aujourd'hui, les membres de notre association ont trappé 76 chats de l'hôpital Saint-Jean, 43 femelles et 33 mâles, dont : 29 adultes, 13 jeunes chats et 34 chatons. S'ajoutent 6 chats en danger venus des rues de Perpignan : Lilas, Poulbot, Poupine, Punkie, Punker, Samba.

Sur ces 82 chats trappés, 65 ont été adoptés, 9 relâchés sur le site ou dans d'autres endroits (Sylha, Saskia, Solstice, Matisse, Dimitri, Mali, Scille, Sicile, Gandalf), les autres étant actuellement en famille d'accueil.

Chiffre important auquel s'ajoutent malheureusement ceux que nous n'aurons pas pu sauver à temps, mais pour lesquels nous avons au moins essayé d'adoucir le passage vers le Paradis des chats, en les emmenant chez le vétérinaire : Moïse, Lucius, Spark, Electron.
Un article sera spécialement dédié à ceux qui, décédés ou disparus à l'hôpital, ont rejoint trop rapidement leurs semblables là-haut.


Il nous faut continuer à nous occuper des vivants, de ceux qui restent encore, qui survivent jour après jours dans ce qui fut nommé par la force des choses, "L'enfer de l'hôpital".

Devons-nous laisser la parole aux chats, eux qui savent si bien nous parler de leur vie misérable à l'hôpital, de leur bonheur de trouver enfin une famille ? Ou bien une photo suffit-elle à vous toucher, vous faire entrevoir ce qui est, pour eux encore, leur "maison"...

Gandalf, dans l'un des nombreux vides sanitaires qui servent d'habitat aux chats


Pour Gandalf et les autres, aidez-nous, continuez à nous soutenir !