Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 02:00
Lettre ouverte à une ou a un lâche.

Perpignan le 4 mars 2018,

 

 

Madame ou Monsieur,

 

 

Nous ne nous connaissons probablement pas, ou bien nous sommes nous déjà rencontrés ?
Peut être nous connaissez-vous trop bien au contraire ?

 

Nous voulons en ce jour nous adresser à vous et rendre public votre acte d'abandon envers un animal.

 

En cette nuit du 26 au 27 Février 2018 nous avions, comme souvent en cette période, mis en place une trappe de capture automatique soigneusement dissimulée dans l'un des vides sanitaires de l'hôpital de Perpignan.


Notre but était la stérilisation d'une jeune chatte qui nous engendre de nombreuses portées afin d'éviter la prolifération de futurs naufragés de la rue sans avenir.
Suite à divers échecs et insuccès, cette trappe fut recouverte d'un drap pour tenter d'augmenter nos chances.

Ce détail est important.

 

Un mot prévenant de nos activités était disposé à coté de notre piège afin d'informer d'improbables visiteurs en ce lieu assez difficile d'accès.

 

Quelle ne fut pas notre surprise au petit matin de découvrir dans cette cage un beau chat roux totalement inconnu.
Il aurait pu tomber dans notre piège nous direz-vous ? Permettez-nous d'en douter fortement.

 

L'équipe de notre association possède maintenant une bonne petite expérience des matous.

 

Et elle n'a jamais rencontré à ce jour un chat tellement bien organisé, au point qu'il serait capable de plier proprement le drap qui recouvrait la trappe, de le rentrer dans celle ci comme un petit matelas, et de déposer notre message sur ce même drap.

Et pour terminer son œuvre de s'installer confortablement dans la dite trappe avant d'en refermer soigneusement le volet.

 

Très érudit sans doute ce brave minou.
Beaucoup trop pour être crédible malgré l'immense respect que nous portons aux félins en particulier et aux animaux en général ...

Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long

Drap plié non chiffonné dans la trappe et ce regard qui en dit long

Il n'était bien évidemment ni stérilisé, ni identifié, ce qui fut fait. Il a environ 3 ans.


Mais, Madame ou Monsieur, vous l'ignorez peut-être ou ne souhaitez pas le savoir, nous ne disposons d'aucun refuge, d'aucune capacité d'accueil pour les propres animaux de notre association.

 

Et une fois sa visite vétérinaire accomplie, que pouvions-nous lui proposer ? Rien.

 


Madame ou Monsieur, avez-vous au moins une fois dans votre vie été sensible au regard tellement émouvant et profond d'un animal ?

Avez vous su ou voulu lire la tristesse, la peine, la douleur et l'amour dans des yeux tellement expressifs qu'ils pourraient servir d'exemples et de modèles à certains êtres que l'on ose appeler "humains" ?

 

Alors, Madame ou Monsieur, non votre ancien compagnon de vie n'a pas été relâché.
Ouf ! Direz vous peut-être si vous lisez un jour ces lignes.


Votre intention, vos motivations pouvaient être compréhensibles ou désespérées, nous l'ignorons. 
Nous rencontrons tous des problèmes, des difficultés, des accidents de la vie.

 

Si nous pouvons entendre certaines raisons, parfois légitimes, nous ne pouvons pour autant pas pardonner ni excuser certains actes.

 

Avez-vous réfléchi un seul instant aux conséquences de votre lâcheté ?

Des images qui se passent de commentaires.Des images qui se passent de commentaires.

Des images qui se passent de commentaires.

Votre ancien ami est profondément malheureux, nous ressentons un immense chagrin enfoui au fond de lui.

Comme la douleur d'une déchirure qui le blesse et ne guérira que très difficilement.

Oui, il mange. Oui, il est gentil, se laisse caresser, accepte notre main tendue. Oui il est au chaud, à l'abri, en sécurité.

 

Mais son regard, son comportement en disent long sur son désespoir, et nous ne pourrons jamais compenser l'amour qu'il aurait souhaité vous apporter.
 

 

Avez-vous également réfléchi aux conséquences de votre geste pour la fragile structure de notre association ?


Non bien entendu, votre propre égoïsme ne vous permet pas d'emmener vos réflexions jusqu'à ce point.

Par votre acte, vous réduisez à néant les dernières possibilités d'accueil dont nous disposions.
Et alors, quelle importance vous direz-vous sans doute ?

 

Certains de nos vieux chats libres sont probablement en fin de vie ou très usés par leur existence.
Nous tentons de les capturer pour les faire examiner et soigner.


Nous aurions aimé à cette occasion leur offrir une retraite confortable pour le peu de temps qu'il leur reste à vivre.

Non ! Grâce à vous, ils finiront dans la rue, misérables jusqu'au bout de par votre inconscience.

Nous ne savons rien de votre situation, de votre vie, de vos problèmes.
Nous ne vous souhaitons rien.
 
Nous ignorons de surcroît si vous trouvez facilement le sommeil.

 

Mais sachez qu'en ce qui nous concerne, nous dormons difficilement en pensant à toute la misère que nous rencontrons au jour le jour.

Et nous n'avons pas besoin que l'on nous ajoute des soucis supplémentaires, le quotidien étant déjà suffisamment lourd à porter et à vivre.

 

Nous sommes trop souvent épuisés, usés, lassés par nos actions, car elles sont entièrement bénévoles et les moments de joie n'y sont que trop rares.

 

Nous tentons et parvenons difficilement à préserver encore un minimum de vie privée en parallèle à celles-ci.
Quoi ? Comment ? Nous l'avons déjà entendu : "vous devez être disponibles 24h sur 24h, c'est votre job, vous êtes là pour ça !".


Eh bien non, prenez un dictionnaire, feuilletez quelques pages et relisez le sens du terme "bénévolat".

Mais l'usage du dictionnaire se perd, comme trop de valeurs devenues désuètes au yeux d'une société que l'on a fabriquée aveugle et sourde.

 

Nous vivons ensemble, nous communiquons à tout va, mais jamais l'individualisme n'a été aussi fort, quel paradoxe !

Douceur et tristesse mêlées.Douceur et tristesse mêlées.

Douceur et tristesse mêlées.

A  quoi servent ces mots ? Les lirez-vous un jour ?


Prendrez-vous la peine d'essayer de les comprendre, de nous comprendre ? De LE comprendre ?

Et de considérer un seul instant qu'un animal est un être sensible avec une âme et des sentiments ?

 

Peine sans doute perdue. Des mots vains jetés dans le vide et qui se perdront dans le néant ...

 

Une lettre se termine en général par une formule de politesse.
Nous n'avons pas envie dans le cas présent de céder à cette tradition.

 

 

Les bénévoles de SOS Chats de l'Hôpital.

 

 

 

Ps : Nous avons baptisé notre nouvel ami Oxford. Mais quelle importance, n'est ce pas ?

Lettre ouverte à une ou a un lâche.
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 05:59
En avant la musique ... ♫♪♬♬♪

Pourquoi ce titre à votre avis ?

 

Pour sourire un peu, puisque nos deux nouvelles captures se prénomment Odéon et Octave.

 

Et donc, comme promis il y a une semaine, voici la suite de notre actualité riche en trappages et en tentatives diverses et variées de capture.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

♦ Commençons donc par notre copine "écaille" qui va finir par rejoindre la légende des insaisissables de l'association (et il y en a eu !).

 

Comme nous avions mis en place notre bon vieil appareil photo à Infra rouges du côté des cuisines, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir que cette irréductible rebelle y avait élu ses nouveaux foyers en compagnie de prétendants assidus.

 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la trappe a été laissée toute la semaine dans ce vaste vide sanitaire, sous la surveillance de notre APN automatique (les premiers films indiquant de nombreuses visites nocturnes).

 

Un petit film valant mieux qu'un  long discours, nous vous laissons apprécier par vous mêmes.

Non merci, je ne suis pas intéressée. Eh, oh ! Faut pas m'la faire à moi.

Eh oui, elle a bien vu la trappe mais on dirait bien qu'elle n'a que trop bien compris.

 

Et ce qui nous inquiète encore plus, nous sommes en Février, et elle est plutôt "bien portante" comme on dit.

 

Mais notre copine a des amoureux, et leur passion risque fort de devenir platonique dans un très proche avenir.

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Première prise, un minet tigré à pattes blanches que nous avons prénommé Odéon.

 

Pas complètement un inconnu pour les fidèles lecteurs, puisque nous vous l'avions présenté l'an dernier et que nous l'avions déjà surnommé "Monsieur Ecaille".

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Il est l'un des probables géniteurs d'un certain nombre de chatons observés et - pour certains - capturés et stérilisés.

 

Un petit film avant et après sa capture.

Hop, dans la boite Monsieur Ecaille. Non mais des fois !

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Seconde capture, un nouveau venu, noir et blanc, probable transfuge du cimetière voisin qui a reçu le doux nom de baptême d'Octave.

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeurOctave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Comme son compère, très assidu au vide sanitaire des cuisines, à la gamelle et probablement à notre "Miss Perpignan" à la robe écaille. 

 

Lui aussi a pu être filmé dans son intimité.

Octave, le soliste : "puisque je me suis fait avoir, autant avoir le ventre plein, on ne sait jamais"

Comme vous devez vous en douter, ce beau matou a lui aussi eu droit a sa petite visite avant de retrouver sa liberté.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

Tous deux ont été relâchés, bien entendu.

 

Mais il faut noter qu'ils ne se sont pas, mais alors vraiment pas du tout, montrés coopératifs et ont révélé de vrais caractères de chats libres.

Ils sont observés régulièrement depuis.

 

 

Nous leur souhaitons une belle vie à venir dans notre petite famille.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Des clics pour Patrick.

 

 

Rappelez-vous, au mois de Juillet dernier, au cours d'une triste série, nous perdions notre vieux camarade MacIntosh.

 

C'est Patrick, de l'association 4 Pattes et un museau qui l'a trouvé blessé et a tout fait pour tenter de le sauver en le portant, non sans prendre des risques, chez un vétérinaire.

 

 

Aujourd'hui, Patrick est dans une situation difficile.

 

Il a lancé un appel sur le site "Clic Animaux".

 

Vous pouvez y accéder par ce lien : ► ICI ◄.

 

Pour aider un peu cet ami des animaux et essayer de le soutenir, il vous suffit de cliquer sur le bandeau en haut de la page :

 

"Clic Animaux", mais aussi "Clic Chiens" et "Clic Chats"

et valider à chaque fois "le clic du jour".

 

 

C'est gratuit et plus il y aura de monde, plus vite sa situation pourra s'améliorer 

 

 

Merci d'avance à tous.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz, Photos du Montage : Irène

Illustration : Pixabay et Clic-Animaux

28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 10:59
Un peu de tout : Oscar, Comète et Nagano

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd'hui, nous vous proposons un article "fourre-tout" .

 

Quelques nouvelles récentes de trois minous, deux déjà bien connus de la plupart d'entre vous, et le troisième qui ne demande qu'à le devenir.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Nous commencerons donc par notre nouvel ami Oscar.

 

Vous avez été nombreux à avoir été émus pas ses mésaventures et à nous demander des nouvelles de cet adorable minet.

 

Voici donc un petit résumé des quinze derniers jours.

 

En accueil chez notre amie depuis sa sortie de la clinique vétérinaire, Oscar s'est montré facile à soigner et particulièrement doux et sociable.

 

Au bout de quelques jours, l'ingestion de nourriture (pourtant adaptée) semblait douloureuse pour lui. Mais il apprécie les "soupes" bien liquides.

Il a donc été ramené avant la date prévue pour un examen. Il s'est avéré qu'un abcès douloureux le gênait dans sa bouche, celui-ci a été rapidement soigné.

 

De retour à la maison, il a continué à montrer une belle envie de vivre .. et de s'alimenter mais toujours avec difficultés. Il faut également comprendre que sa blessure était importante et ne pouvait guérir en quelques jours.

 

Le jour prévu du contrôle (il n'y a heureusement pas eu d'urgence), il a été décidé de lui limer les crocs et incisives du haut et du bas de sa bouche afin de lui éviter la formation d'abcès et limiter certaines douleurs lorsqu'il s'alimente. Un cerclage lui a été retiré.

Il a donc passé la soirée à la clinique vétérinaire pour ressortir le lendemain matin.

Les traitements antibiotiques et antidouleurs ont également été adaptés.

 

Il sera revu dans quinze jours pour enlever les derniers cerclages, pour contrôler son état et si possible nous en profiterons pour le faire stériliser et identifier puisqu'il devra être anesthésié.

 

Nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles.

Il sera alors temps de nous mettre à la recherche d'adoptants sérieux et motivés.

 

Voici une photo toute récente d'Oscar quelques jours après sa sortie.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Pour continuer, nous profitons d'avoir reçu quelques photos de notre belle Comète pour vous en faire profiter.

 

Notre "écaille volante" fait de beaux progrès (mais nous partions de très loin).

Elle a pris ses marques dans son monde, apprécie lit, coussins, chaleur et confort et s'intéresse bien à la vie locale.

Mais, elle reste craintive, d'où ces images un peu éloignées : elle prend confiance mais n'a pas vraiment apprécié que l'on s'intéresse trop à elle, ne serait que pour des photos.

 

Alors elle a repris ses bonnes vieilles habitudes au moment des prises de vue : se positionner en hauteur au sommet d'une armoire.

Remarquez, les cartons ont l'air confortables, la chaleur monte et d'en haut, on voit tout !

Comète s'arrondit (images cliquables)Comète s'arrondit (images cliquables)

Comète s'arrondit (images cliquables)

Elle apprécie maintenant beaucoup ses gamelles, et vous pourrez constater la différence de "rondeur" avec les images diffusées en juillet 2017.

 

Inutile de vous le cacher, nous sommes ravis de voir que Comète s'arrondit un peu et apprécie un hiver au chaud.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Et un dernier pour la route ! Encore un siamois, baptisé Nagano.

 

Ce prénom était initialement destiné à l'ami Hector, avant que nous n'apprenions qui il était vraiment.

Et puis, pour un siamois, c'est pas mal non ?

 

En fait, la nouvelle date d'environ un mois. Il s'agit du dernier trappage sur le site effectué en toute fin de 2017.

 

Comme toujours, un nouveau, assez dodu, apparu depuis quelques temps.

Et comme toujours dans le secteur des siamois, un de plus !

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Capturé avec quelques difficultés, il ne s'est pas montré particulièrement coopératif à cette occasion.

 

Très agité après sa capture, l'assistante vétérinaire a failli apprendre à des dépens qu'il n'était pas tout à fait sociable.

 

Cela nous a surpris, car ce chat est en bon état, propre, plutôt bien portant mais il n'avait aucune identification et ne paraît pas particulièrement familier des humains.

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non maisEt moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Après la traditionnelle visite vétérinaire, il a pu retrouver le "gang des siamois".

 

 

Il est régulièrement revu depuis.

 

 

Bonne semaine à tout le monde.

 

 

 

 

Montage : Pixiz et Photofiltre

Illustrations : Pixabay

21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 09:26
Mais je rêve ...

Mais je rêve, mais nous rêvons tous, mais vous rêvez aussi.

 

 

Je rêve que le mot maltraitance disparaissedu vocabulaire pour tous les êtres vivants à l'avenir.
Je rêve que peur, maladie, souffrance et solitude ne soient plus que de lointains et mauvais souvenirs,

 

Je rêve d'un monde qui aurait banni toute supériorité, toute colère, toute haine et toute jalousie,
Je rêve d'un lieu entouré de proches, de mes amis qui n'ont ni espèce ni idéologie.

 

Et dans ce lieu, la vie, et le respect de chaque être
Et dans ce lieu, simplement paix et amour
Et dans ce lieu, le temps qui s'écoule, doucement, heureusement

 

Je rêve qu'un jour nous nous retrouverons
Je rêve ...

 

 

Mais à quoi bon rêver puisque nous faisons tous ce même rêve ?

 

Il appartient à chacun de nous de le concrétiser, à notre modeste échelle
A nous de vouloir croire et espérer, à nous de forcer des barrières,
A nous d'apporter notre petite pierre à un édifice que nous voudrions voir bâti collectivement

 

 


Pourquoi ces mots ? Pourquoi ce texte ?

 

 

Simplement pour tenter de poser une question.

 

Le soir, avant de retrouver un sommeil bien mérité ... et de rêver,  se demander :

"Qu'est ce que je peux apporter demain à ce monde pour l'améliorer, ne serait ce qu'un tout petit peu ?"

 


Le monde de la protection animale est fragile, trop fragile.

 


Il manque cruellement de bonne âmes, les vocations y sont trop rares.


Notre société et ses règles sont bâties et rédigées pour nous autres "humains".

Les espèces que nous considérons encore trop souvent hélas comme "inférieures" s'y intègrent difficilement, de par nos propres lois.

 

 

C'est donc à nous, "humains sensibles" puisqu'il faut bien nous nommer ainsi, qu'il revient d'interférer dans ces rouages trop bien rodés et d'apporter cette voix et ces paroles qui manquent tant à nos amis trop souvent oubliés.


Seul, ou à plusieurs, n'ayez pas peur, c'est une expérience souvent difficile, mais elle est inoubliable, inégalable. 

 

Vous y (re)découvrirez toute la panoplie de vos sentiments,
vous verrez resurgir toutes ces choses enfouies au fond de vous depuis si longtemps.
mais vous parviendrez à les accepter et  à les maîtriser, cette fois.

 

Et puis, les joies, ces petites victoires du quotidien,


et un jour, un regard incroyable qui vous croise et vous dit "merci",

que vous ne pourrez jamais plus oublier.

 

Il s'inscrira au fond de vous de manière indélébile, il vous portera pour le restant de vos jours, même si vous ne devez ne plus jamais le revoir.

Et après ce regard, après cet échange, tout vous paraîtra tellement différent.

 

 

Les animaux rêvent eux aussi. 
Vous le savez, il suffit de les observer.

 

Rêvent-ils de ce monde meilleur ?

 

Peut-être, la force de leur conscience est trop méconnue,
elle en surprendrait plus d'un, de ceux qui "ne savent pas" parce qu'ils n'ont jamais voulu savoir.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Cet article est dédié à la mémoire de Flora, chez nos amis des Chats Pitres,

mais également à celle d'une petite étoile filante qui se nommait Minuit.
 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photoscape & Photofiltre

14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 09:04
Et l'Oscar est décerné à ...

Dans l'article précédent nous vous disions que l'année commençait doucement.

 

Vous vous doutez bien que cela n'aurait su durer et que la détresse animale ne connait pas le mot "repos".

Rassurez-vous par avance, c'est une jolie histoire que nous allons vous raconter, même si, à cette heure, le minou dont nous allons parler reste en cours de soins. 

 

Allez, c'est parti !

Nous sommes au milieu de la semaine écoulée. 

 

Une annonce "Pet Alert" signale un chat blessé dans un quartier de Perpignan.

Le minet est emmené dans une clinique vétérinaire, sa mâchoire semble en très mauvais état suite à un choc violent. Un probable accident avec un véhicule.

 

Selon ce qui est indiqué par l'annonce, si personne ne le réclame, il doit partir en fourrière et connaître une triste fin.

Ce chat blessé est très sociable et fort probablement abandonné.

 

"Ann Ch" une internaute s'émeut de la situation. Elle essaie de contacter les personnes et associations susceptibles de l'aider et de le sortir de cette vilaine situation.

 

Que faire, que dire ? Nous ignorons tout de son état et de la gravité de sa blessure.

Tant pis, on se lance. Laura essaie de gérer la "situation de crise".

 

D'un commun accord avec notre fidèle amie qui accueille tant de cas désespérés, nous acceptons de prendre en charge les soins et elle s'occupera de l'héberger pour sa convalescence .... si tout va bien.

 

Il est rapidement emmené par la personne qui nous a contactés chez notre vétérinaire. Merci à elle.

Ouf, déjà, il n'y a plus aucun risque de mise en fourrière.

 

Celui qui sera nommé Oscar, très très gentil, va être examiné

Celui qui sera nommé Oscar, très très gentil, va être examiné

Notre vétérinaire diagnostique deux fractures aux mâchoires (supérieure et inférieure), 

Ils ne sont pas équipés pour une intervention aussi lourde mais ils nous aiguillent vers un excellent chirurgien orthopédiste au village proche de Corneilla.

Dans l'attente il est placé sous perfusion et sonde afin de le soulager au mieux.

 

Le rendez-vous est pris dans la foulée et la visite a lieu dans l'après midi.

A ce propos, nous tenons à souligner l'excellent accueil très humain que nous avons eu, doublé d'un travail très professionnel.

Celui que nous baptiserons Oscar (clic, hi hi) est immédiatement pris en charge et il sera opéré le soir même.

 

Ce minou se révèle être d'une exceptionnelle gentillesse, cherchant avidement contact et affection.

 

Oui, tout comme nous, vous allez vous dire "mais comment peut-on ...?"

N'épiloguons pas, cela vaut mieux.

Une visite au gentil Oscar en fin de semaine, encore en soins mais cherchant de gros câlins Une visite au gentil Oscar en fin de semaine, encore en soins mais cherchant de gros câlins

Une visite au gentil Oscar en fin de semaine, encore en soins mais cherchant de gros câlins

 

Voici donc les dernières nouvelles  (qui sont bonnes) :

 

L'intervention s'est très bien passée, il va bien.

Il reste marqué physiquement par le choc et l'intervention mais cela va bien s'arranger avec le temps et la guérison. 

Depuis vendredi il parvient à se nourrir seul mais il est maintenu sous perfusion, probablement pour compléter son alimentation et apaiser ses douleurs. 

Pendant quelques temps, sa nutrition sera limitée à des mousselines, des soupes et une nourriture assez liquide. Mais tout a été prévu pour lui.

 

 

Lundi, un point sera fait avec les vétérinaires et nous pourrons probablement fixer une date de sortie.

 

A ce moment, notre fidèle amie prendra le relais et pourra l'accueillir pour terminer sa convalescence.

 

 

 

Une fois complètement guéri, il nous faudra absolument trouver

des adoptants sérieux pour cet adorable chat

qui mérite vraiment une belle maison et

une bonne famille attentionnée, aux petits soins pour lui.

 

 

Aujourd'hui, chacun sait le prix de toutes choses, et nul ne connaît la valeur de quoi que ce soit. Le Portrait de Dorian Gray (1891), OSCAR .... Wilde

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Et pour terminer cet article, nous avons le grand plaisir de vous présenter Mélissa.

Non ! Il ne s'agit pas d'un nouveau "chat sur site" !  

 

 

Mélissa va aider Linda pour alimenter régulièrement notre page Facebook.

Mais elle nous apporte également une aide réelle, concrète et efficace sur place.

 

 

Un immense merci à toi pour ta gentillesse, ton dynamisme et ta disponibilité.

Cela nous fait vraiment beaucoup de bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Françoise & Irène

Montage : Pixiz

Illustrations : skaip.org, openclipart.org, YourSmiles

7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 10:11
Deux mini-sites pour commencer l'année

Le début de cette année est assez calme pour le moment, peu d'événements notables.

 

Alors nous en profitons pour mettre en ligne et vous présenter les deux mini-sites internet qui viennent compléter ce blog.

 

Après notre site de vidéos (ici) en 207, voici venu le tour de notre bibliothèque de photos.

 

Pour des raisons pratiques, nous avons stocké l'historique de nos images en archives sur un petit site dédié à ce besoin.

 

Et pourquoi ne pas en faire profiter nos amis lecteurs ?

 

Si l'envie vous prend de revoir les glorieux "anciens" de l'hôpital, les petits jeunots de l'époque qui sont devenus grands, ou tout simplement, si un brin de nostalgie vous attrape et ne vous lâche pas, allez donc faire une promenade sur notre album-photos.

Vous pourrez également y consulter toutes les images de l'année écoulée et remonter progressivement dans l'histoire de notre association.

 

Ces images, vous en connaissez une partie (mais pas toutes !), elles ont, pour beaucoup, illustré les articles passés ; laissez-vous tout de même tenter, vous verrez, vous découvrirez des moustaches moins connues  ...

 

Vous pouvez également y accéder depuis le blog, par le bandeau de gauche, en cliquant sur la rubrique "Nous retrouver sur Internet - Nos photos".  

 

 

 

Bon voyage dans le temps ...

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Autre petite nouveauté, vous constaterez également que nous avons rajouté un autre lien dans la rubrique "Nous retrouver sur Internet", juste au dessus des archives photo, nommé : "Le site de l'association". 

 

 

Basé sur l'ancien site de 2009 (gentiment fourni par Linda) et réactualisé, il reprend les grandes lignes du fonctionnement de l'association et nous offre essentiellement une porte d'entrée supplémentaire sur Internet. 

Les habitués du blog n'y découvriront que peu de choses nouvelles mais il doit surtout permettre au visiteur occasionnel de mieux connaître notre travail.

 

Vous pouvez également le consulter par lien direct.

 

 

 

Bonne visite.

 

 

 

Veuillez pardonner par avance les imperfections éventuelles de ces deux projets. Ils ont été réalisés sans aucune prétention professionnelle, dans le simple but d'aider à nous faire connaître.

L'hébergement et la conception proviennent de la plateforme gratuite Wix.

 

 

 

 

Illustrations : site GifGratis

 

 

1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 09:09
2018, regarder devant soi

Une page se referme, une nouvelle vient de s'ouvrir.

 

Que dire de cette année ? 

 

Nous éviterons une rétrospective, avec ses très et trop nombreux départs, ses disparitions.

L'année fut particulièrement rude pour nous et pour vous amis lecteurs..

A quoi servirait de nous appesantir dessus ?

Vous connaissez comme nous ces difficiles nouvelles.

Nous n'oublierons pas ceux que nous ne voyons ou ne verrons plus, ils laissent à jamais au fond de nous cette plaie qui ne cicatrisera jamais.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Mais si nous parlions des réussites ?

Simplement comme ça, pour se faire plaisir, et s'offrir un sourire.

 

 

Alors pour illustrer notre volonté d'avenir positif et constructif, notre carte traditionnelle de bons vœux est illustrée par les minets du site qui ont trouvé, en 2017, une maison, un accueil ou qui sont miraculeusement réapparus après de longues années d'absence.

 

 

 

Dans l'ordre d'apparition des photos :

 

 

♦ Comète (quelle aventure ce trappage !), belle et rebelle, premier hiver au chaud,

 

♦ Bubu maintenant bien tranquille chez Laura (avec son grand amour ... pas toujours réciproque),

 

 Hector, le revenant de l'impossible, sauvé de surcroît d'une grave blessure, en accueil,

 

 Junior et Justine, tous deux de bien sociables lutins espiègles et également en accueil, 

 

 Minestrone / Nuggets, notre rouquin farceur qui a été adopté,

 

♦ Le brave Mosquito, les pattounes au chaud et au sec,

 

 Norah, notre panthère noire à la fois fragile et adorable,

 

♦ Ce coquin de Siam, un autre incroyable retour, toujours sur le site mais en "pleines formes",

 

♦ La revenante de nulle part, Sicille, qui commence à bien apprécier le confort,

 

♦ Et pour terminer la gentille Twist, qui s'est très rapidement montrée sociable et douce.

 

 

Ces 11 minous du site nous ont donné des motifs de joie et d'espérance pour cette année écoulée. 

 

Et quelques autres aussi, chats des rues peut-être moins connus mais qui ont le grand privilège de passer leur premier hiver loin de tout danger dans une maison chauffée.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Alors cap sur 2018 !

 

 

 

 

Que nous réserve t'elle ?  Question sans réponse, et c'est très bien ainsi.

Comme toujours, il y aura joies et peine confondues, il faut être réalistes, ne pas se voiler la face, même en ce jour.

 

Mais une chose est certaine.

Nous continuerons du mieux possible et dans la mesure de nos moyens à aider nos protégés et les naufragés de la rue que nous rencontrerons.

 

 

 

Meilleurs vœux à vous, amis, soutiens, lecteurs, visiteurs occasionnels...

 

 

Une amicale pensée toute particulière pour toutes celles et ceux qui ont le cœur et l'âme qui chavirent en cette période.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, VipTalisman & Photofiltre

Illustrations : Pixabay

24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 08:42
Le Noël de Norah

Pour cette fête de Noël nous allons vous raconter une belle histoire.

 

D'autant plus belle qu'elle est véridique et très récente.

 

Cet article aurait tout aussi bien pu s'appeler "Beauté fragile", vous allez vite comprendre pourquoi.

 

Rappelez-vous, au printemps dernier nous vous faisions découvrir Norah, jolie panthère noire à l'histoire bien étrange.

Elle vivait depuis un peu plus d'un an sur le site (peut-être davantage ?).

 

Lorsqu'elle fut trappée, nous découvrions avec étonnement que cette jeune chatte de 3 ans était déjà stérilisée et identifiée par une autre association qui avait cessé ses activités ... dans un village situé à 40 km de l'hôpital.

 

Déplacée, perdue, pire ? Quel a été son parcours ? Nous ne le saurons sans doute jamais et cela vaut probablement mieux.

 

Transférée à notre nom, très sociable malgré les difficultés que nous avions rencontré pour la capturer, nous l'avons placée en accueil provisoire.

Et puis elle a rapidement posé ses pattounes chez m'sieur Jean-Marc qui est en train de vous narrer sa petite vie. 

Je me présente : Norah et j'ai beaucoup de charmeJe me présente : Norah et j'ai beaucoup de charme

Je me présente : Norah et j'ai beaucoup de charme

Seulement voilà, tout ne s'est pas passé formidablement bien pour notre nouvelle amie.

 

L'état de santé de notre belle petite noiraude nous a bien vite posé de très gros soucis.

Rapidement très amaigrie (2,7 kg), refusant de s'alimenter ainsi que de nombreux autres symptômes inquiétants sont apparus dans le courant du printemps dernier.

 

La consultation vétérinaire a diagnostiqué qu'elle était atteinte d'une forme particulièrement virulente de calicivirus, doublé d'un système immunitaire totalement effondré voire inexistant (mais les tests FIV / FELV étaient négatifs) .

 

Alors, pour ne pas nous appesantir, nous passerons sur les mois d'angoisse, de soins, de doutes, de découragement qui ont suivi.

Notre gentille minette est vraiment passée à deux doigts de nous quitter. 

Sa bouche était dans un état catastrophique, avec de vilaines lésions et de multiples ulcères.

Spectacle terrible au quotidien.

 

Mais Norah et la vétérinaire qui la traitait se sont battues, inlassablement, longtemps, très longtemps

Norah récupère, doucement Norah récupère, doucement Norah récupère, doucement

Norah récupère, doucement

Et, peu a peu, la petite beauté noire a commencé à reprendre le dessus sur cette vilaine maladie.

En calmant les douleurs de sa bouche, parfois avec l'aide de traitements très puissants, elle s'est progressivement réalimentée toute seule. 

 

Elle a pu reprendre du poids (un peu plus de 4,5 kg aujourd'hui), son système immunitaire s'est plutôt bien rétabli et son pelage est redevenu luisant.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Alors où en est-on à ce jour ?

 

Notre "Nono" est - et restera - fragile.

Les lésions de sa bouche ont régressé, mais ne disparaîtront probablement jamais (ganglions permanents bien sensibles).

Il faut la tenir le plus possible isolée des 7 autres minous, surtout en ce qui concerne l'alimentation car son virus est particulièrement contagieux.

 

Et surtout surveiller la moindre "baisse de régime" pour pouvoir réagir très rapidement.

Il est également indispensable de lui éviter toute rencontre avec des chats extérieurs, car elle est trop sensible aux risques de maladie transmissibles.

 

Mais elle est une chatte adorable de gentillesse, cherchant câlins et caresses.

 

C'est un vrai "pot de colle". Heureuse de vivre, aimant le jeu, particulièrement douce, et ne demandant fort heureusement pas à quitter la maison.

C'est tout à fait moi ce qu'il dit le Monsieur juste au dessus ...
C'est tout à fait moi ce qu'il dit le Monsieur juste au dessus ...C'est tout à fait moi ce qu'il dit le Monsieur juste au dessus ...

C'est tout à fait moi ce qu'il dit le Monsieur juste au dessus ...

Au printemps dernier, nous n'aurions jamais osé espérer qu'elle connaîtrait ce jour de Noël.

Il serait bien difficile d'avoir un plus beau cadeau, non ?

Une vie heureuse qui peut continuer ...

 

En prenant bien soin de son état de santé au quotidien, un espoir d'avenir lui semble permis.

 

Et pour fêter cela, Norah vous présente sa jolie tenue de fête :

Disons qu'elle apprécie moyennement mais elle est tellement gentille qu'elle ne dit rien.
Disons qu'elle apprécie moyennement mais elle est tellement gentille qu'elle ne dit rien.

Disons qu'elle apprécie moyennement mais elle est tellement gentille qu'elle ne dit rien.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Amicales pensées de Noël à vous tous, et tout particulièrement

à ceux qui n'ont pas le cœur aux festivités.

 

Puissent-ils ressentir qu'ils ne seront jamais des oubliés.

 

 

 

"L'amour se passe de cadeaux, mais pas de présence."

 

Félix Leclerc

 

 

  

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et si vous voulez lire une autre belle histoire de Noël, allez voir Le Noël de Flora chez nos amis les Chats Pitres.

Un autre sauvetage qui fait chaud au cœur ....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz

16 décembre 2017 6 16 /12 /décembre /2017 10:00
Recueillement

Vous le savez tous, notre vocation principale est dédiée à la Protection Animale.

 

Mais comment fermer les yeux sur le drame qui vient de se dérouler dans notre département des Pyrénées-Orientales et qui impacte directement les services d'urgence de l'Hôpital  de Perpignan ?

 

Il nous est impossible de rester muets face au chagrin, à la détresse et au malheur qui frappent les familles et les proches des victimes.

 

Nous n'avions pas le cœur à nous attarder sur le site hier.

 

 

Toutes nos sincères pensées vont vers les personnes affectées par cette tragédie.

Toutes sans exception.

 

Que dire de plus ? Rien, hélas.

 

 

Alors, nous n'ouvrons pas cet article aux commentaires : nous serions tous à l'unisson et nous le savons.

 

Un moment de recueillement commun nous parait plus approprié, en toute simplicité.

 

 

Merci à tous.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz - Illustration larme : Pixabay

2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 21:32
Junior n'est plus dehors - Hommage à Marcelle

Les prénoms qui se terminent par "OR" semblent bénéficier de quelques faveurs par les temps présents.

 

Après l'ami Hector dans l'article précédent, c'est maintenant au tour de notre jeune et beau Junior de quitter l'hôpital.

 

Notre "petit gris" menait sa petite vie vie aux cuisines en compagnie de sa sœur Kessy et de Junon (entre autres).

 

Mais ce coquin avait des tendances fugueuses. Si vous vous souvenez, nous vous en avions déjà parlé (clic).

 

Depuis quelques temps il désertait son lieu de vie plutôt tranquille pour errer sur plusieurs endroits du site, parfois un peu dangereusement.

Il faut dire qu'il est assez jeune et donc plein d'énergie.

 

Coucou c'est moi. Je me promène et je cours partout ...Coucou c'est moi. Je me promène et je cours partout ...

Coucou c'est moi. Je me promène et je cours partout ...

Pas bien rassurant tout ça. Bien entendu il avait jeté son dévolu sur les endroits qui connaissent de gros travaux et voient passer de nombreux engins de chantier ... Sinon ce ne serait pas drôle.

 

 

Inquiétudes pour nous, vous pouvez l'imaginer.

 

Lors d'une tentative de trappage qui ne le concernait pas, sa gourmandise l'a conduit à se faire capturer assez loin  de ses "cuisines" d'origine.

 

Transféré dans une caisse plus confortable, il s'est vite montré assez sociable, ne manifestant  aucune agressivité malgré sa peur évidente, acceptant le contact de la main sans broncher.

Mais kékis'passe ? Ils me veulent quoi ceux là, d'abord, hein ?
Mais kékis'passe ? Ils me veulent quoi ceux là, d'abord, hein ?Mais kékis'passe ? Ils me veulent quoi ceux là, d'abord, hein ?

Mais kékis'passe ? Ils me veulent quoi ceux là, d'abord, hein ?

Bon on ne vous fait pas un dessin, vous avez compris la suite.

 

Junior est parti rejoindre la troupe de nos mlnous en accueil chez notre amie.

Et les choses se passent très bien pour lui.

Un peu désorienté au début mais il a rapidement pris ses marques.

 

Vous pourrez le constater en faisant défiler le petit diaporama ci-dessous.

Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.
Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.

Encore un peu inquiet au début mais maintenant en confiance.

Un autre qui ne connaîtra pas le froid qui arrive.

Sans oublier tous ceux qui restent dehors, encore une petite victoire de plus sur la rue.

 

Junior serait facilement adaptable à une famille aimante.  Il ne pose aucune difficulté dans sa nouvelle vie.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Nous souhaitons dédier cet article et rendre un hommage sincère à notre amie Marcelle qui vient de nous quitter.

Nous avons une grande tristesse.

 

Marcelle, beaucoup parmi vous ne la connaissaient pas.

Elle fut l'une des toutes premières à suivre fidèlement notre petite association.

Elle nous a toujours soutenus, comme elle aidait tant d'autres amis de la protection féline.

Elle parrainait Hélice et Symphony.

Peut-être a t'elle retrouvé ce dernier qui a disparu chez nous.

 

Vous n'avez pas lu ses commentaires récemment, la maladie ne lui permettait pas mais nous savions qu'elle pensait à nous et à tous les autres.

L'amie Danielle ( =^.^= ) nous donnait de ses nouvelles  et lui faisait parvenir des nôtres.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez lire et commenter les très beaux hommages qui lui ont été rendus par Phiphi , Chat des Îles et par Soleil Bleu.

 

 

Mais il faut souligner que ce triste départ a été l'occasion d'un très beau geste. 

 

Les deux minettes de Marcelle, Peluche et Coquine  ne se sont pas retrouvées abandonnées au départ de leur maman.

 

Liliane, de la Maison de l'Espoir Retrouvé (qui a accueilli certains de nos protégés par le passé) a respecté une parole d'il y a presque dix ans. Un acte superbe, beau et généreux.

 

Avec l'aide de Patricia et de Cathy pour gérer la logistique du transport, elle a ouvert sa maison aux deux minettes de Marcelle qui pourront paisiblement passer leur retraite auprès d'elle.

 

 

Reposez en paix, Marcelle. De belles personnes veillent sur les vôtres .

Nous pensons bien fort à vous.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Triste complément à cet article : 

 

Dans un message du 8 Décembre chez Liliane,  Coquine a rejoint sa chère maman, en douceur dans son sommeil. 

Elle aura été aimée jusqu'au bout, un grand merci à Liliane, prenez bien soin de Peluche.

Tristesse.

 

 

 

 

Source des illustrations : Pixabay & OpenCliparts

22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 10:45
Kessy

Kessy

Cet article prend la suite d'une chronique très intéressante publiée par nos amis les Swiss Cats dont nous vous conseillons la lecture. 

 

Il y était question des chats harets, de leur mode de vie, et de l'approche possible des humains vis à vis de ces colonies.

 

Nous avons trouvé cette question particulièrement judicieuse.

Les états d'âmes sur le comportement à adopter vis à vis de nos propres chats libres sont un sujet  récurent chez nous.

 

Nos minous ne sont à proprement parler des chats harets, ne vivant pas en groupes importants. Beaucoup sont nés "libres", mais certains sont abandonnés en effet, d'autres sont perdus ou d'origines totalement inconnue.

 

Que faire lorsque nous capturons un de ces chats ?

Quelle attitude avoir ?

 

Bien entendu, la priorité de notre action, c'est la stérilisation, l'identification, et les soins.

Après le minet est relâché dans son milieu de vie. Il sera nourri avec ses congénères.

 

Parfois la vie réserve bien des surprises.

Nous souhaitons plus que tout respecter la personnalité et  les choix de vie de chacun.

 

Mais que faire dans le cas d'un animal âgé, malade, handicapé, en détresse, sociable ou tout simplement indésirable sur son lieu de vie ?

Faut-il composer avec ses actuelles habitudes ou bien devons-nous privilégier la vie (ou sa survie parfois) ?

 

Au moyen de quelques cas que nous connaissons bien (non exhaustifs !), nous allons tenter d'illustrer concrètement les hésitations et les doutes qui reviennent systématiquement à chaque fois, pour chacun.

 

___________________________

 

♦ Commençons par les cas les plus difficiles : les défenseurs acharnés de leur liberté.

 

Les exemples ne manquent pas. 

 

Depuis le farouche Lewis

 

 

En passant par les irréductibles rouquins : Beryl, Jimmy et Jason,

 

 

Ou bien encore les craintifs Isidore, Siam, Mozart ou Nestor.

Certains sont jeunes, d'autres vieillissent. Tous ont en commun cette indéfectible volonté de liberté et d'indépendance. 

A nous de savoir les respecter, mais également de savoir surveiller leur état et leurs conditions de vie.

 

 

Mais comment ne pas avoir de regrets de ne jamais avoir pu tenter d'aider Topaze, Camembert ou Jupiter (pour ne citer qu'eux, hélas) qui n'ont jamais accepté notre main tendue ?

 

Loulou et Guerrier n'ont pas non plus voulu choisir ce retour à la vie domestique qu'ils ont probablement connue. Ils feront toujours partie de nos grands échecs, mais leurs vies se devaient d'être celles qu'ils avaient décidé. 

___________________________

 

♦ Parlons maintenant de ceux pour lesquels nous n'avions plus d'autre choix.

 

 

Que cela soit pour des raisons de santé comme c'est le cas de Tango (qui va bien),

 

oui bien parce qu'ils étaient devenus indésirables sur leur lieux de vie, par volonté humaine ou contrainte "logistique" (destruction de leur milieu).

Nous avons donc dû nous décider à les retirer du site, parfois dans l'urgence ou au prix de longues et difficiles tentatives.

 

 

Pour ne citer qu'eux parmi tant d'autres : Comète, Ianou, Mosquito et Bubu.

 

Tous les cas de figure se rencontrent, Ianou est parfaitement sociable (nous le savions), Mosquito reste un peu craintif mais se montre calme, doux et posé, Bubu et Comète sont plus sauvageonnes mais elles s'adaptent progressivement et paraissent apprécier de mieux en mieux leurs nouvelles conditions.

De petites victoires du quotidien ....

 

Nous avons dû procéder de même pour Sicille, la revenante.

 

 

Et cette question va se poser à assez court terme pour Miriel, Feeling et Slow.

 

Le planning des travaux prévoit la destruction de leurs habitats dans les années à venir.

Outre la difficulté de leur capture (et nous nous y employons !), nous avons affaire a des chats assez âgés qui ont des habitudes solidement ancrées.

Comment réagiront-ils au stress que nous serons forcés de leur imposer ?

Et pourtant .. que faire ?

___________________________

 

♦ Pour terminer cet article, nous parlerons des bonnes surprises. Celles qui sont inattendues, inespérées. 

 

Les victoires totales sur la rue, sur une vie au dehors, sans contact direct avec nous autres, les bipèdes et puis .... un beau jour ....

 

Deux exemples un peu anciens maintenant : Missy et Charlie

 

Exfiltrées du site il y a deux ans (acte de malveillance pour Missy et problème de peau pour Charlie), nos deux minettes qui n'ont connu que la vie extérieure se sont montrées devenir de parfaits chats d'intérieur.

Toutes deux sont libres de faire ce qu'elles veulent et de se dégourdir les pattes, mais elles ont choisi le confort de la maison et rien ne les ferait changer d'avis.

De plus, elle sont devenues parfaitement sociables et adorent le contact et les caresses ...

Chattes sauvages ?

 

 

De belles réussites également pour Twist, Minestrone et Justine.

- A notre grand étonnement, l'amie Twist, qui ne se laissait absolument pas approcher sur le site s'est montrée très rapidement sociable, affectueuse et câline dans sa famille d'accueil. Un petit pot de colle de 11 ou 12 ans ...

 

- Minestrone nous vous l'avions raconté. Un petit jeune pas trop sauvage mais bien vif. Il a porté son choix sur Julien, interne sur le site et depuis il est devenu une pantoufle d'intérieur.

 

- Et que dire de Justine, encore jeune, familière sur le site mais méfiante et craintive ? Cette coquine attend maintenant sa gamelle à grands cris et se montre être un lutin facétieux et parfaitement adaptée à sa nouvelle existence en accueil. 

 

___________________________

 

♦ Alors une conclusion est-elle possible ?

 

Après ce long article qui est une belle occasion pour quelques photos et des souvenirs (parfois douloureux) aussi, que retiendrons-nous ?

 

Qu'il est indispensable de toujours essayer de respecter nos amis, leurs caractères, leurs volontés.

Comme nous, comme tous, ils ont une âme, une sensibilité, des sentiments.

Le plus difficile est souvent de parvenir à comprendre la manière dont ils expriment leur ressenti.

 

Mais nul n'est infaillible.

Nous pouvons faire une complète erreur en imposant une "autre vie" à l'un de nos protégés. Nous y sommes souvent obligés, et croyez-bien que les questions et les doutes sont nombreux.

 

De quel droit imposons-nous notre volonté à un autre ?

 

Nous ne pensons qu'à leur bien, à leur vie, à leur survie aussi.

Mais eux ?

Nous souhaitons, nous voulons ... , nous avons des regrets permanents pour tous ceux que nous n'avons pas pu sauver ou aider.

 

Mais comment déceler la petite étincelle qui vous fera comprendre un message comme :

"je suis prêt, je veux vivre ailleurs, j'en ai assez de cette vie d'errance",

ou bien à l'opposé :

"Ma vie est ici, je le veux ainsi, quel que soit le destin qui m'attend".

 

Oui comment ?

 

Faire au mieux, au ressenti, avec la connaissance des êtres, avec le risque de se tromper tout en voulant leur bonheur. 

Et croyez bien que cette question n'est vraiment pas un souci mineur.

 

8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 07:35
C'est parti pour le calendrier 2018

Vous le savez, c'est une tradition de l'automne, un peu comme le vin nouveau, les châtaignes et les jolies couleurs de la saison.

 

Il est donc arrivé, tout beau, tout neuf.

Il est au format A3 Paysage, imprimé recto/verso sur papier couché 350g/m².

 

 

et c'est, bien entendu, ... le nouveau calendrier 2018

 

 

C'est parti pour le calendrier 2018

Vous n'ignorez pas que cette année a été particulièrement difficile à vivre au niveau des départs et des disparitions.

 

Alors, sans jamais oublier tous nos amis qui ne sont plus parmi nous et qui seront toujours présents dans nos cœurs, nous avons souhaité donner une note positive et constructive en valorisant les petits nouveaux, ou certains minous en accueil ou encore miraculeusement réapparus.

 

Vous trouverez donc par ordre d'entrée en scène :

 

- Nem, un de nos nouveaux venus qui devient un superbe matou.

- Sicille, disparue de longue date et réapparue cette année, qui se retrouve maintenant placée en accueil. En compagnie de sa probable parente Charlie qui s'est invitée sur la photo.

- L'ami Nestor, notre jeune et vif trublion, mais tellement beau !  

- Milky, ce bon gros pépère bien présent pour sa ration quotidienne.

- Notre chère Comète qui nous a donné tant de soucis et de fil à retordre. Maintenant en accueil et qui s'acclimate de mieux en mieux à sa nouvelle vie.

- Noah, notre beau et gentil petit nouveau, bien gourmand lui aussi.

- Et pour terminer, Siam, notre siamois revenu lui aussi de nulle part. Encore un "ex-disparu" que nous sommes enchantés de revoir quotidiennement.

 

Vous le voyez, pour contrebalancer les moments difficiles, nous avons tenté de mettre un esprit délibérément optimiste avec les minets mis en vedette.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Les chats de l'hôpital comptent sur vous si vous le souhaitez et si vous le pouvez, bien entendu !

La fin de l'année des associations de protection animale est assez difficile comme souvent, hélas.

 

Tout don, qu'il soit pour l'achat du calendrier ou non, est déductible.

Votre reçu fiscal pour l'année 2017 vous sera adressé en début d'année 2018.

 

Notre calendrier vous sera envoyé contre un don libre, effectué de préférence par chèque, à l'ordre de SOS Chats de l'hôpital de Perpignan. 


 

SOS Chats de l'hôpital de Perpignan
27 rue du Printemps
66000 Perpignan

 

 

Il vous sera expédié dès réception du paiement.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Par avance, un grand merci à tous pour votre amitié et votre soutien.