Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 16:20
Un trappage imprévu

Coup double cette semaine !

 

Mais pas vraiment matière à se réjouir.

 

La semaine dernière nous évoquions le blues du trappeur en situation d'échec.

 

Alors pour varier les plaisirs et tenter toutes les solutions, nous avons reposé nos pièges (couverts cette fois, il faut tout essayer) en soirée.

 

Si nos matous adultes se sont montrés toujours aussi peu coopératifs (et pourtant, ils sont bien présents et on les voit sans aucune difficulté !), une des trappes automatiques s'est refermée sur ....

 

 

 

2 chatons noirs de 2 à 3 mois.

 

Les loustics ...
Les loustics ...Les loustics ...

Les loustics ...

Un succès ? Non une victoire à la Pyrrhus. 

 

 

 

Deux chatons cela signifie de gros soucis à venir pour notre petite structure :

 

 

♦  Tout d'abord cela veut dire qu'il y a une maman chatte que nous ne connaissons pas et qui fait des portées et ça c'est un énorme problème.

 

♦  Ensuite il est possible qu'il reste d'autres chatons sur le site, comment savoir ?

 

  Et enfin, nous avons attrapé 2 petits sauvageons assez farouches. Que faire d'eux sans famille d'accueil ni structure ? 

Si nous les relâchons (mâle, femelle ? nous ne savons pas encore), il est certain que nous ne les capturerons jamais plus.

 

Mais nous ne disposons d'aucune solution à moyen terme pour les accueillir.

Il suffit de voir les difficultés avec les nouveaux adultes qui n'ont pas connu la capture, alors imaginez, avec eux qui auront déjà vécu le trappage !

 

Ces minous sont encore jeunes, ils sont très sauvages mais ils peuvent évoluer à condition que l'on s'occupe d'eux et qu'ils se familiarisent en permanence aux humains et aux contacts.

Pour quelques jours ils ont été placés à la maison, dans une annexe.

Mais ils restent isolés des autres chats par sécurité, et du coup ils ne sont pas suffisamment en présence du fonctionnement d'un foyer domestique.

 

Pour leur confort, deux cages de socialisation ont été couplées afin d'augmenter la surface disponible.

 

 

Une cage contient la litière et à l'opposé la nourriture (croquettes junior, sachets frais, lait pour chatons ...) et l'eau.

La seconde cage contient un petit abri pour les rassurer, de vieux vêtements "coussins" et des jouets.

 

 

La première soirée a été assez tendue comme vous le verrez sur les images ci-dessous.

Nous sommes très en colère !
Nous sommes très en colère !Nous sommes très en colère !

Nous sommes très en colère !

Mais il y a des points positifs  : ils sont naturellement très propres et révèlent un excellent appétit.

 

Il faut dire qu'ils ont été capturés à un endroit ou les gamelles ne sont pas toutes proches ...

 

Il est possible de les manipuler, les caresser et débuter les contacts physiques .... avec de bons gants.

C'est que ça crache, ça feule, ça grogne et ça donne des coups de pattes.

 

Au bout de 2 ou 3 jours, ils se montrent tout de même nettement moins virulents.

Mais il leur reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

 

Et surtout, il faudrait qu'une famille d'accueil ait le loisir de s'en occuper pleinement pour les rendre sociables et adoptables.

 

En les observant, ce n'est absolument pas une mission impossible.

Il faut "seulement" du temps et de la patience pour que la confiance s'instaure.

 

Les regards restent méfiants, mais ....Les regards restent méfiants, mais ....
Les regards restent méfiants, mais ....Les regards restent méfiants, mais ....

Les regards restent méfiants, mais ....

 

 

Des volontaires

pour des petits qui n'ont pas demandé à naître dans la rue ?

 

 

Et sinon ???? Avenir totalement inconnu.

 

 

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Mise à jour de dernière minute avant publication :

 

 

 

 

Lors de sa tournée de nourrissage, tout à l'heure, Laura a  aperçu un troisième chaton tigré qui reste sur le site en compagnie de sa probable maman qui serait une des irréductibles aux trappages.

 

Celle-ci :

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Illustration : OpenClipart

15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 17:10
Le blues du trappeur

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

 

 

 

On m'avait dit "tu verras, c'est facile",
Et j'les regarde comme un pauvre imbécile.

 

Pourtant j'ai mis toutes mes cages en place,
Qu'est ce qu'c'est beau, ça a la classe !

 


 

Le blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeur

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

 

Mes ruses ne valent pas une demi-croquette,
C'est qu'nos minous sont pas des mauviettes.

 

Est-ce que l'hôpital sera mon fort Alamo ?
la prochaine fois j'mettrai des boites "Almo"
®.

 

 

Si je portais un bonnet de fourrure
peut être alors qu'j'aurais la carrure.


Mais alors, de quoi est ce que j'aurais l'air
Si mon ch'min croise celui d'une infirmière ?

 

 

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

Le blues du trappeurLe blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeurLe blues du trappeur

 

On m'a dit que la nuit, tous les chats sont gris.
A la brune j'irai donc courir l'mistigri.

 

Puisse Bastet veiller sur ma mission
Et nous épargner une portée d'chatons.

 

 

 

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins,
 

J'voudrais bien attraper ces petits malins.
 

 

Vous pouvez accompagner la lecture de ce texte avec cette musique de circonstance de Muddy Waters.

 

Amis lecteurs, nous vous épargnons une version chantée, nous tenons à conserver votre fidélité ... frown

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Vous vous doutez bien que cette petite parodie est basée

sur des faits  rigoureusement authentiques.

 

 

Des journées entières à attendre le bon vouloir de nouvelles moustaches, sans succès.

 

 

Nous retenterons sans doute en soirée, qui sait ?

ils seront peut être mieux disposés, nos greffiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre / Photoflare

Image Bastet : Wikimedia commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Basthith.png)

Image David Crockett : Wikimedia commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:David_Crockett_High_School_logo.jpg)

Bonnet de fourrure du montage : http://clipart-library.com

Musique instrumental "Mannish Boy" de Muddy Waters.

Photos additionnelles : Irène.

16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 21:13
Le Poulbot épris de liberté.

Voyez-vous, le destin est parfois bien étrange.

 

Nous avions installé nos trappes sur un secteur de l'hôpital en vue de capturer quelques minous récemment observés.

La routine en quelque sorte.

 

 

Et puis est apparu un drôle de chat noir et blanc qui nous était totalement inconnu.

Il était haut sur pattes, sale, plutôt maigre et d'aspect assez misérable.

Jugez-en par vous mêmes.

 

Le nouveau visiteur. Quelques moments d'hésitation devant la trappe.
Le nouveau visiteur. Quelques moments d'hésitation devant la trappe.Le nouveau visiteur. Quelques moments d'hésitation devant la trappe.

Le nouveau visiteur. Quelques moments d'hésitation devant la trappe.

Notre visiteur avait faim, cela se remarquait facilement.

La trappe et sa bonne nourriture l'ont donc attiré et ... vous connaissez la suite, un grand classique.

 

 

Seulement son état nous a inquiétés.

Il y avait quelque chose qui nous tracassait en l'observant.

 

Sa maigreur ? Son regard ? Son état de saleté ? 

Sans doute un peu de tout cela à la fois.

 

Après quelques tergiversations, il fut décidé de le nommer Poulbot (* : voir en fin d'article).

 

Il a été conduit chez nos vétérinaires, mais avant toute intervention, nous avons demandé à ce que son état de santé soit contrôlé et testé.

Ce petit Poulbot a quelque chose de touchant.Ce petit Poulbot a quelque chose de touchant.
Ce petit Poulbot a quelque chose de touchant.Ce petit Poulbot a quelque chose de touchant.

Ce petit Poulbot a quelque chose de touchant.

Pour être honnêtes avec vous, nous le pensions en fin de vie et recherchions en urgence une solution pour l'accueillir paisiblement.

 

Et quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons eu les résultats de ses analyses.

 

Tout allait bien pour lui, pas de soucis particulier à l'exception d'une légère anémie (une bonne perfusion lui a permis de commencer à bien récupérer).

Il a 8 ou 9 ans.

 

Et, en ce qui concerne un éventuel accueil, il a parfaitement fait comprendre à tout le monde qu'il n'en était pas question et qu'il voulait de toute urgence retrouver sa vie de chat libre (vraiment pas commode le petit père).

 

Bien entendu, avant de lui rendre sa liberté et puisque son état de santé le permettait sans problème, il a été stérilisé et identifié.

 

D'un commun accord, nous l'avons relâché avec un peu de vague à l'âme mais en respectant avant tout son choix, même si celui ci n'est pas toujours facile à accepter.

 

 

 

 

Nous reverrons-nous Poulbot ?

 

N'es tu qu'un simple visiteur de passage

ou bien un naufragé qui a enfin trouvé un lieu de vie acceptable ?

 

L'avenir nous le dira mais, au fond de nous, nous espérons te revoir bien vite.

 

________________________________

 

 

* : pour ceux d'entre vous qui nous suivent depuis les débuts, le nom de "Poulbot" évoquera sans doute les souvenirs d'un fameux sauvetage à rebondissements des débuts de notre association.

 

 

Pas moins de 27 articles lui sont consacrés !

 

Vous pouvez les retrouver    ►ICI◄.

Une belle histoire, très touchante.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

 

Des nouvelles du projet Charabia.

 

 

 

Photo : Miss Tigri / Les Chats Pitres

 

 

 

Pour tous les souscripteurs qui l'ont commandé (un grand merci !),

l'édition a été réalisée et les expéditions sont en cours.

 

 

 

 

Vous trouverez toutes les informations nécessaires

(et les possibilités de commande pour les retardataires)

 

 

sur le blog des Chats Pitres :   ►ICI.

2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 19:37
Pandora dans la boîte.

 

En préambule, un petit mot de remerciement de Laura pour vos idées et avis pour l'aider à soigner Bella, à la suite de l'article de la semaine dernière.

Vous trouverez son commentaire complet dans les derniers messages publiés sur ce billet.

 

"Bonjour à vous tous,
je ne suis pas souvent présente sur notre blog .... , mais je lis quand même tous vos commentaires et j'en profite pour vous en remercier sincèrement , en particulier pour vos précieux conseils concernant Bella.


Ma belle Bella est une gentille minette qui est cependant têtue , méfiante , très intuitive et qui déjoue tous les traquenards qu'on peut lui poser !


Pour le moment j'ai trouvé une solution : je lui parle gentiment avant de l'attraper , je la câline pendant trois ou quatre minutes , je lui parle encore gentiment pendant que je lui administre le médicament et puis encore quelques minutes de câlins . Une fois la séance terminée je lui donne une petite douceur , crème fraîche ou steack hâché cru , jamais la même chose !
 

Il est certain que le jour où elle n'acceptera plus son traitement , je ne m'acharnerai pas à la soigner contre son gré , ce sera son choix à elle ( qui ne sera pas forcement le mien ) je l'aime et la respecte trop pour que le remède soit pire que la maladie .
 

Merci encore pour votre aide , votre soutien, pour Bella , mais aussi pour tous les autres laissés pour compte qui ont tant besoin de vous"

 

Laura

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, nous vous présentons une nouvelle jolie minette typée chartreuse.

 

Elle ne vit pas directement sur l'hôpital mais à quelques mètres de celui-ci.

Une distance - et un simple mur - qui ne seraient pas dissuasifs pour une jeune et souple féline comme elle.

 

Venue du diable vauvert (quoi de plus normal pour une chartreuse ?) et observée depuis quelques mois, notre petite gamine n'a pas fait mentir les célèbres ardeurs félines du mois de février.

 

Elle est bien mignonne cette jeunette, et les prétendants moustachus n'ont pas manqué de le lui rappeler.

 

 

 

Il fallait donc agir promptement avant qu'il ne soit trop tard, ce qui fut fait.

Pourriez-vous avoir l'amabilité de m'expliquer ce que vous me voulez ?      (Photos : Irène)Pourriez-vous avoir l'amabilité de m'expliquer ce que vous me voulez ?      (Photos : Irène)

Pourriez-vous avoir l'amabilité de m'expliquer ce que vous me voulez ? (Photos : Irène)

Notre beauté ne s'est pas montrée particulièrement sauvage lors de son transport, seulement un peu inquiète (comme on la comprend).

 

Depuis, Pandora a quitté sa boîte et repris sa liberté sur un secteur plutôt bien protégé où elle est nourrie et surveillée, en compagnie de pas mal d'autres copains que nous connaissons bien sur l'hôpital (Nem, certains Siamois, etc.).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

A propos des dysfonctionnements d'Overblog :

 

 

Ils perdurent toujours (Newsletters erratiques, notifications de commentaires et autres).

 

Le contact avec l'équipe technique ne donne pas de résultat probant.

Leur seule réponse consiste en une réponse stéréotypée identique, faite à tous ceux qui signalent les soucis, mais pas vraiment en adéquation avec la réalité observée.

 

 

 

A ce sujet, nous avons constaté que certains abonnés avaient été supprimés sans nous informer (nous vous l'avions déjà signalé, mais il y en a encore eu d'autres cette semaine).

 

Comme les fonctions de réabonnement sont également sujettes à des gros problèmes, nous contacterons les personnes concernés seulement une fois ces erreurs corrigées (si réparation il y a, un jour, nous pouvons rêver, non ?)

 

 

Si cela peut vous aider, nous publions - hors urgence - une fois par semaine le weekend.

 

 

 

Merci à vous pour votre patience et votre fidélité.

 

Bonne semaine à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Irène

Montage : Photofiltre & Pixabay

Gifs : Gifgratis & YourSmiles

Image cliquable "Pandora" : Wikimedia commons

1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 02:00
Meilleurs vœux .... d'Oakland

Un peu surprenant ce titre pour la nouvelle année, n'est ce pas ?

 

 

 

Oh, c'est vraiment très simple.

 

Oakland ... est la toute dernière capture / trappage - stérilisation / identification de l'année sur le site de l'hôpital.

 

Alors c'est à lui que revient le privilège de vous adresser les meilleurs vœux pour l'année 2019.

 

Coucou, je suis un jeune et beau tigré,

j'ai tout le charme des chats de St-Jean ...

 

Très bonne année à vous tous.

 

(je fais un peu la tête mais ce n'est pas grave, ça va passer !)

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Inutile de rappeler à chacun de vous combien l'année écoulée fut difficile et trop souvent douloureuse .

Trop de départs, de maladies, de soucis et de problèmes chez tous nos amis et chez nos protégés aussi, hélas.

 

Nous ne ferons pas une liste, elle serait très douloureuse et chacun se reconnaîtra dans les amicales pensées de soutien que nous vous adressons.

 

 

 

Alors que souhaiter pour l'avenir ?

 

 

2019 sera ...ce qu'elle devra être.

 

Il y aura des joies et des peines, nous le savons tous.

En espérant que les joies domineront.

 

 

 

Mais nous pouvons émettre un souhait bien sincère

et ce vœu est parfaitement réalisable.

 

 

 

 

Aimez la vie, profitez de ceux que vous aimez,

dites leur combien vous les aimez.

 

Profitez du moment présent

et du bonheur d'être avec vos proches,

à tout instant !

 

Vous posséderez alors la plus grande des fortunes,

celle du cœur.

 

 

 

 

 

 

Recevez tous nos vœux pour l'avenir

de la part de tous les bénévoles de l'association.

 

 

Le meilleur pour vous, vos compagnons et tous les vôtres,

tout simplement. 

 

 

Merci à tous pour votre fidélité et pour votre soutien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et longue et belle vie à tous les  amis et protecteurs des animaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photofiltre, The Gimp

Image Oakland ville : Pixabay

Gif animé : YourSmiles

Typo originale "2019" : Opencliparts 

 

8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 19:26
Owen ... the saints

Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un article triste mais les démons du mauvais jeu de mot étaient trop tentants. Désolé.

 

 

 

Depuis cet automne, un petit nouveau - et, bien entendu, encore un croisé siamois - était régulièrement aperçu vers l'internat (ça change un peu, ce n'est pas le fief habituel des siamois).

Pas trop inquiet notre nouveau pensionnaire.Pas trop inquiet notre nouveau pensionnaire.

Pas trop inquiet notre nouveau pensionnaire.

Un très beau chat, bien "en formes", peu craintif et se laissant assez facilement approcher mais encore un peu méfiant.

 

 

Le weekend dernier, son trappage n'a vraiment pas posé de grosses difficultés mais s'il s'est montré peu sauvage, il n'était vraiment pas rassuré notre pauvre copain.

 

Dans la boite le beau gosse. Mais que va t'il t'arriver, pauvre ami ?Dans la boite le beau gosse. Mais que va t'il t'arriver, pauvre ami ?

Dans la boite le beau gosse. Mais que va t'il t'arriver, pauvre ami ?

Alors, bien entendu, il a eu droit à la visite médicale comprise avec le pack "promotions trappage d'automne". 

Un joli dessin dans l'oreille et "couic".

Offre valable en toute saison au demeurant ....

 

 

 

Il n'était ni stérilisé, ni identifié (puce ou tatouage).

C'est un jeune chat.

Mais il se montrait gentil et sociable.

Son prénom ? Owen.

 

Nous avons aussitôt passé des alertes pour le signaler comme trouvé sur le site, mais vous vous doutez aisément de la suite : aucun contact le concernant.

 

Fort heureusement, il a fait craquer une voisine de l'hôpital amie des chats que nous connaissions un peu. 

 

En effet, un de ses pensionnaires (le chaventurier de la famille, bien entendu) est un visiteur bien connu de certains de nos points de nourrissage.

 

Ils est d'ailleurs bien sympathique ce pique-assiette.

Pas méchant, il n'a que quelques murs à sauter pour venir nous faire un petit coucou mais il a, bien entendu, le gîte et le couvert chez lui.

 

Pelochon, un gentil petit curieux

 

 

Les 2 autres minous restent plus paisiblement dans leur petit domaine.

 

Bref, notre ami Owen a rejoint rapidement sa nouvelle famille.

 

Il s'est immédiatement montré très sociable avec les humains et a un peu pris ses marques félines avec les autres nouveaux copains, mais les choses se sont vite stabilisées en assez bonne entente (mais non, Owen, c'est pas toi le chef. C'est tout le monde !)

 

 

Par contre, nous avions remarqué qu'il avait fait d'abondants pipis lors de sa détention forcée en attendant de voir le vétérinaire.

Son adoptante a constaté le même souci, il semblait ne pas pouvoir se retenir et diffusait sans réel contrôle un liquide abondant et odorant.

 

Il a donc revu la blouse verte, mais son état général de santé est bon, pas de souci décelé (presque 5 kg ce petit monsieur tout de même !).

 

Il aurait contracté une sorte de cystite qui pourrait être liée à un très gros coup de stress (un trappage, c'est violent, malheureusement, et l'attente en qualité de prisonnier, ça n'aide pas non plus ... mais avons-nous le choix ?).

 

Il est donc sous traitement (y compris pour le stress), il est surveillé et pourra être revu si nécessaire en début de semaine.

 

Aux dernières - et toutes récentes - nouvelles, il semble y avoir de nets progrès du côté de la litière. 

De plus, son adoptante nous a dit qu'il était vraiment très facile à soigner.

Ses envies "de sortie" des premiers jours se sont également calmées rapidement.

 

Un minou très sociable qui veut déjà dormir avec ses humains de compagnie ...

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Ami Owen, nous ne savons pas quelle fut ta vie passée,

ni quel destin t'a emmené à nous rencontrer.

 

Peut-être (sans doute ?) vaut-il mieux que nous ne l'apprenions jamais.

 

Mais tu sembles heureux d'avoir trouvé un foyer

et des personnes pour s'occuper de toi.

 

Nous te souhaitons sincèrement une belle vie heureuse,

à toi et à ta famille.

Owen ... the saints

 

 

 

 

 

 

Montages : Photofiltre et Photoscape

"Auréole" : Pixabay

Gifs animés : Gifer et Animated-gifs.eu

Photos supplémentaire : Irène et Laura

27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 19:00
O' Les Pattes

Avouez qu'un prénom aussi singulier, cela méritait bien d'en faire un titre d'article.

 

Pendant la semaine écoulée, notre grand rouquin de l'internat est successivement passé par les cases "trappe / tatouage / couic les attributs".

 

Il a donc fièrement été baptisé "O' Les Pattes".

Une connotation irlandaise, quoi de plus normal pour un rouquin ?

 

A priori, il n'a pas protesté et semble s'en accommoder.

Pas vraiment un gros sauvage, au demeurant.

 

 

Par contre nous avons un petit doute.

Il nous paraissait déjà assez grand pour être un chaton de l'année (l'un des derniers petits d'Ornella).

 

Et maintenant, après son passage chez les vétérinaires il aurait 2 ou 3 ans !

V'là aut' chose.

Un chaton à croissance bien rapide. .

Une belle et bonne tête, notre nouveau copain.
Une belle et bonne tête, notre nouveau copain.Une belle et bonne tête, notre nouveau copain.

Une belle et bonne tête, notre nouveau copain.

Bon, regardons les choses positivement.

 

Ce minou - qui qu'il soit - est un pensionnaire de l'hôpital et il fallait le stériliser et lui donner des papiers.

Une très bonne chose de faite.

 

Les derniers chatons d'Ornella vont également devoir subir le même sort rapidement, ainsi que quelques inconnus - ou mal connus - récemment observés (nous avons de jolis nouveaux noirs dans le quartier, mais aussi quelques surprises supplémentaires sur d'autres points du site). 

 

Il y a probablement parmi eux des "loupés" pas encore capturés des précédentes portées d'Ornella (heureusement que l'on a réussi à arrêter cela).

 

Et vous vous doutez bien que tout ce petit monde est bien malin et méfiant ...

 

Mais que cela ne nous empêche pas de souhaiter la bienvenue et belle vie à l'ami O' Les Pattes, notre nouveau protégé. Il a l'air bien débrouillard.

 

 

 

 

Une très bonne semaine à tous.

 

 

Nos compagnons commencent à rechercher les sources de chaleur confortables, 

heureux adoptés qui ne connaîtront pas les rudes moments d'hiver.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : Irène

Gif animés : gifgratis

5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 07:32
Hôpital de Thuir, été 2018

Nous nous sommes récemment rendus sur "l'autre site", celui de l'hôpital de Thuir, un peu éloigné de Perpignan.

 

L'occasion de quelques démarches administratives (réactualisation de la convention, etc ..) mais également de rendre visite à la population féline des lieux.

 

Nous avons visité les 3 principaux lieux de vie de nos matous.

 

Cette semaine nous vous présentons le premier emplacement, mais également 2 trappages réussis, puisque 2 petits nouveaux (un gars et une fille, aïe, ... ça aurait pu dégénérer) se manifestaient depuis quelques temps.

La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.

La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.

Et son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only YouEt son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only You

Et son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only You

A la vue de nos deux tourtereaux, la bonne vieille (et énorme !) cage manuelle est mise en service.

En quelques minutes, ils "passent à la trappe" tous les deux.

Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.
Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.

Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.

La petite femelle baptisée Oscarine a rapidement montré un caractère très affirmé et peu sociable.

 

Son compagnon, Only You, plus âgé, s'est révélé être beaucoup plus placide.

 

Après stérilisation, identification, déparasitages, etc .., ils ont tous deux retrouvé leur liberté.

 

_______________________

 

 

Et pour terminer, voici quelques ambassadeurs félins de cet endroit, plutôt sociables et tous déjà stérilisés et ayant leurs papiers d'identité : désolé, je ne me souviens pas de tous les prénoms, mais au besoin, je les demanderai à l'amie Irène ....

 

Un petit reportage photo sur les autres minous présents sur cet hôpital vous sera présenté dans le courant de cet été.

Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...
Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...
Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...

Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Si vous avez suivi notre page FaceBook, vous savez que notre petit rescapé nouveau-né s'accroche bien à la vie. 

 

Il a connu quelques soucis gastriques et autres, mais comme il est archi surveillé, à la moindre alerte, il part pour un contrôle et d'éventuels soins.

 

Un point positif, il a trouvé pour l'avenir une gentille famille adoptante sur place.

Et ce weekend, ce sont ses futurs humains de compagnie qui vont s'en occuper, pour commencer un peu à le connaître et suppléer l'amie Mélissa dans cette lourde tâche.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Bonne semaine à tous.

 

Essayez de rester à l'ombre, au frais,

enfermez vous dans le frigo, 

 

et surtout pensez à hydrater et à humidifier

vos compagnons avec l'aide d'une "éponge magique".

 

                   

 

 

 

 

 

Une pensée toute particulière de notre part pour toutes les copines et les copains

qui ont des soucis de santé et qui laissent leurs humains bien désemparés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : PhotoFiltre

Gif illustration :  YourSmiles 

27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 07:02
Dansez-vous le Slow ?

Et, un ancien de plus qui a enfin gagné ses droits à la retraite.

 

Comme indiqué il y a quelques jours, nous tentons de trapper Beryl dont l'état de santé nous préoccupe. Sans succès à ce jour.

Beryl a beaucoup maigri, ses reins se sont creusés.

 

Et c'est donc notre vieux pépère Slow qui est tombé dans la trappe magique.

 

Mais Slow faisait également partie des chats que nous souhaitions capturer.

En effet, outre son âge avancé (13 ou 14 ans) et quelques signes de fatigues parfois, son habitat est voué à rapidement disparaître dès que le nouveau bâtiment hospitalier sera achevé.

Et notre papi ne bouge plus de cet endroit.

Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.

Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.

Slow a eu droit a un bilan de santé complet.

Comme toujours chez un minou âgé, il y a quelques soucis qui se sont manifestés.

Il est FIV positif.

Bon, les expériences passées nous ont appris à relativiser cette information. Il faut faire attention à l'évolution de sa santé (toujours plus facile en accueil), éviter les bagarres mais cela ne l'empêche pas d'espérer profiter de sa retraite.

 

Pour le reste, les analyses sont assez correctes, à l'exception d'une forte anémie (pourtant, il est lourd !).

Il a été perfusé pour le remonter, mais comme il n'est pas habitué à être manipulé, d'autres perfusions nécessiteraient des anesthésies partielles, potentiellement nocives pour lui.

Il devra donc suivre un régime alimentaire nourrissant et riche.

 

Compte tenu de ces résultats, nous ne regrettons vraiment pas de pouvoir enfin lui proposer un petit foyer paisible qui nous permettra de mieux veiller sur lui.

Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.

Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Nous en avons également profité pour faire contrôler la santé d'Odin (ici pour ceux qui auraient oublié).  

 

Ce beau et grand chat noir et blanc à l'allure de baroudeur et à l'air triste se montre être d'une extraordinaire gentillesse.

Il semble ravi de son destin actuel, de son confort et réclame ses gamelles à grands renforts de miaulements.

Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.

Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.

Les tests ont indiqué que lui aussi était FIV positif.

Ses analyses sont convenables, aucun souci majeur n'a été décelé.

 

Par contre, il souffrait d'une monumentale gingivite pour laquelle il a été soigné.

Avec l'appétit qu'il a, c'est à se demander comment il pouvait s'alimenter. Et pourtant ...

 

Slow comme Odin sont des filleuls de l'amie Thaddée. Merci à elle et à sa petite famille.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Le transport en accueil de nos deux compères a été l'occasion de faire une grosse caresse à l'ami Oscar

Nous vous offrons donc une petite photo de lui, bien emballé dans un carton.

 

Et il adresse un coucou particulier à Nounou et Phiphi qui le parrainent maintenant.

Oscar. Il va bien et vous remercie tous de vous être préoccupés de lui.

Oscar. Il va bien et vous remercie tous de vous être préoccupés de lui.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Photo : Sereine

 

 

Et pour terminer, notre adopté Guénady chez Sereine a eu quelques soucis de santé la semaine dernière.

 

Vous trouverez toutes les informations ICI (clic) dans l'article que lui a consacré Sereine.

 

Il va mieux, mais nous voulons remercier Sereine pour avoir rapidement réagi.

Mais surtout, ce problème nous a prouvé combien Guénady a enfin trouvé SA maison. 

 

 

L'affection et la joie qu'il a manifesté à Sereine lorsqu'elle est venue le voir

chez le vétérinaire est un magnifique motif de satisfaction pour nous tous :

il est heureux à la Résultante... que souhaiter de mieux ?

 

 

 

 

 

 

 

Montage :  VipTalisman

Photo de Guénady par Sereine

13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 04:42
Je m'appelle Ornella

"Bonjour amis humains. Ne dites plus '"l'écaille" mais Ornella à partir de maintenant svp puisque c'est le nom qui semble avoir été choisi par ces êtres bizarres qui s'intéressaient beaucoup (trop !) à moi et à ma famille depuis quelques temps. 

 

Eh bien oui, j'ai décidé de leur faire ce petit plaisir et j'ai daigné céder à leurs désirs en allant voir pendant quelques heures des personnes qui se sont occupées de moi.

 

Mais attention, hein ! Ne nous méprenons pas. C'est moi qui en ai décidé ainsi, pas eux."

 

Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?

Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?

Bon, maintenant que notre nouvelle copine Ornella vous a raconté sa petite histoire à sa façon, nous allons vous donner notre propre version de ces derniers événements.

 

Nous vous laissons libres de préférer l'un des deux récits ...

 

 

La semaine écoulée était bien "perforée" au niveau des divers ponts et viaducs. Une météo plutôt moyenne mais des occasions de poser nos trappes dans un hôpital St-Jean calme avec peu de circulation.

 

Nous avons donc placé nos pièges, certains manuels et d'autres automatiques, sur divers points.

Et notre belle rebelle s'est montrée.

Trappes manuelles en place et une visiteuse.
Trappes manuelles en place et une visiteuse.Trappes manuelles en place et une visiteuse.

Trappes manuelles en place et une visiteuse.

Seulement il y a eu un p'tit "hic".

A sa vue, nous avons pu constater des tétines très saillantes.

En un mot comme en cent, elle allaite des petits.

 

Donc dans le doute, et malgré le fait qu'elle soit entrée dans les trappes, il a été décidé de ne pas déclencher le piège.

 

Mais voilà, vous le savez, le destin est souvent un farceur facétieux.

 

Nous avions déposé un peu plus loin une trappe automatique, dans le but de capturer un tout autre individu (nous vous le présenterons bientôt, encore un nouveau !).

Et, lorsque nous nous sommes décidés à replier et récupérer notre matériel, qui croyez vous qui nous attendait dans la trappe automatique ?

 

Nous ne vous ferons pas un dessin (il ne vaut mieux pas),  vous avez compris.

Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.

Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.

Alors vient le temps des questions. Que fait-on ?

 

En réfléchissant  un peu, notre amie et future prénommée Ornella avait son beau ventre qui touchait à terre il y a bien plus d'un mois.

Dans l'immense vide sanitaire où elle a sa progéniture, une "crevette" noire et très vive (donc autonome) a été furtivement aperçue.

La petite famille doit donc avoir environ 1 mois 1/2 et peut donc subsister quelques heures avec une nourriture adaptée, ce que nous faisons aussitôt.

 

Nous demandons à notre vétérinaire de la traiter en urgence pour stérilisation et identification afin de pouvoir la relâcher rapidement.

Ce qui fut fait : elle n'aura eu que 24 heures d'absence auprès de sa famille.

 

Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.

Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.

Elle s'est montrée assez douce, peu agressive, mais fort pressée de partir retrouver son petit monde à sa libération.

 

 

Une bonne action de réalisée pour limiter la prolifération (depuis le temps !),

mais il va falloir s'inquiéter rapidement de sa descendance qui va grandir ...

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

• Des nouvelles de Miriel. 

 

 

La semaine dernière nous parvenions à sortir Miriel du site.

 

Elle est restée quelques jours en soins vétérinaires.

 

Les diarrhées hémorragiques se sont arrêtées et son état s'est bien amélioré (anémie).

Cela reste à surveiller, bien entendu, mais il y a soupçon d'une forte infestation parasitaire (Miriel a toujours été réticente à nos campagnes vermifuges, et cela pourrait aussi expliquer son amaigrissement).

 

 

Elle a donc pu rejoindre sa "maison de retraite" en milieu de semaine.

Et les premières nouvelles sont très rassurantes.

Calme, paisible, sans agressivité aucune et acceptant bien la nourriture qui lui est proposée.

 

En attendant de lui rendre visite et de voir l'évolution de son comportement, ces premiers résultats sont vraiment encourageants.

 

Nous lui souhaitons d'apprécier et de goûter pleinement sa nouvelle vie paisible et en toute sécurité.

 

 

Profite bien, chère Miriel.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Animations : Gifgratis

6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 04:35
Ouf de soulagement : le trappage de Miriel

Tout est dit dans le titre.   

 

Un énorme soulagement pour nous qui est survenu hier, Samedi 5 mai.

 

Après le triste départ de son amie inséparable Feeling, nous sommes enfin parvenus à capturer Miriel.

Comme nous l'avions indiqué à cette occasion, sa santé nous préoccupait.

C'est, elle aussi, une mamie chatte de 13 ans. Treize années de vie au dehors et dans les vides sanitaires de l'hôpital.

 

Miriel lors de sa première et seule capture, en février 2006.

 

Elle avait maigri depuis quelques temps, et nous estimions nécessaire de nous préoccuper en urgence de son état de santé et surtout de lui trouver un panier retraite.

Son habitat est voué à la destruction à court terme et, à son âge, nous voulions lui offrir stabilité et sécurité.

 

Après pas mal de tentatives sans succès de la part de chacun de nous (Irène, Laura et moi même), nous avons décidé de remettre en service la bonne vieille trappe de sélection manuelle.

 

Un gros outil volumineux, très lourd et difficile à manipuler, mais qui présentait certains avantages incontestables :

       • une large ouverture pour l'entrée

       • un grand volume rassurant

       • pas de sol artificiel pour y pénétrer, la cage est suffisamment lourde pour s'en dispenser .

 

Cette fois : c'est gagné !Cette fois : c'est gagné !

Cette fois : c'est gagné !

Quelques minutes passent qui paraissent une éternité, l'adrénaline qui monte, et l'amie Miriel se décide à entrer dans cet étrange "machin" qui nous a prouvé une nouvelle fois sa redoutable efficacité.

 

Une grosse bouffée d'émotion et d'angoisse au moment où l'on tire sur la ficelle pour déclencher la trappe, ... et si on se loupe ? .... mais non ! c'est réussi.

 

A toute vitesse, partir recouvrir la trappe d'un drap pour que notre minette stresse le moins possible.

Il faut noter qu'une fois la trappe refermée, Miriel s'est montrée particulièrement paisible et calme.

Etait-elle soulagée, elle aussi ?

 

Et puis prévenir les amies que c'est réussi et attendre de l'aide pour la transférer, car cette cage nécessite l'intervention de plusieurs personnes pour ne prendre aucun risque.

 

Cette capture correspond avant tout à un travail et à un succès collectifs.

Outre les récentes tentatives individuelles de captures, Irène et Mélissa sont venues rapidement donner un coup de main pour assurer le transfert dans une cage plus petite (manipulation risquée pas du tout évidente à réaliser et assez anxiogène), pendant que Laura négociait avec talent auprès de nos vétérinaires pour que Miriel puisse être prise en charge immédiatement (un Samedi en milieu de matinée !).

 

Et il y a eu réussite sur toute la ligne.

Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.

Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.

En fin de matinée nous avons eu les premiers résultats.

 

Vous devez vous douter qu'il y a du positif et du négatif.

le positif, c'est que les tests (fiv, felv, typhus) sont négatifs et que les analyses sont plutôt correctes et rassurantes.

• le négatif, c'est que Miriel  connait des problèmes de diarrhées hémorragiques et d'anémie.

 

Elle va donc passer le weekend chez le vétérinaire pour y être perfusée, soignée et pour compléments d'investigations sur les causes de ses soucis.

Selon l'évolution de la situation, elle passera une échographie en début de semaine et nous vous tiendrons informés des résultats à venir.

 

Mais vous aurez compris que nous sommes d'autant plus satisfaits de cette capture :

les soins étaient devenus indispensables et urgents pour elle, même si nous l'ignorions.

Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.

Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.

Après cela, une retraite douillette attend notre vénérable ancienne.

 

Notre amie Linda nous avait gentiment proposé de l'accueillir (à l'époque avec Feeling, mais hélas ..).

Ce changement radical de milieu en présence de chiens (gentils bien entendu, mais il faudrait qu'elle le comprenne) et seule sans sa complice risquait d'être déstabilisant et stressant pour elle, qui vient déjà de connaître de nombreuses émotions récentes (disparition de son amie, capture, manipulations vétérinaires ...).

 

D'un commun et mutuel accord, il est donc prévu qu'elle rejoigne notre brave Comète dans son lieu d'accueil.

 

Pourquoi avec Comète ?  Car nos mamies se connaissaient déjà bien de très longue date sur le site et que toutes deux sont des minettes qui n'aspirent qu'à la tranquillité et au calme.

 

 

 

En souhaitant de tout cœur que notre chère Miriel puisse  profiter

le plus longtemps possible d'une petite vie paisible et d'un repos bien mérité.

 

 

Un grand merci à Nounou et Phiphi qui la parrainent.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Loonapix

Photo complémentaire: Irène

15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 07:37
Et ça continue, encore et encore

Il est temps de vous donner quelques nouvelles récentes du site de St-Jean.

 

Et "encore et toujours" de nouvelles moustaches qui se montrent à nous. 

 

Chats "perdus", opportunistes, transfuges, voisins ?

Nous n'avons pas de réponse, mais ils sont bien présents et nos bonnes vieilles trappes n'ont pas vraiment le temps de se reposer ni de se rouiller.

 

♦ Au chapitre des succès dans les captures :

 

 

Un joli "chartreux" d'environ 3 ans, que nous avons prénommé Osha.

 

Pas trop commode le pépère, il a retrouvé sa liberté après avoir été "allégé" et identifié.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

 

Un jeune chat mâle de 7 ou 8 mois, bien en chair, baptisé Oups.

 

Lui aussi stérilisé et identifié.

Toujours ce dilemme douloureux en le relâchant, mais il s'est montré très vif et peu sociable.

Il aurait fallu une famille d'accueil qui puisse prendre le temps de le faire évoluer, patiemment.

Il a donc retrouvé sa liberté faute de pouvoir lui proposer mieux. Son secteur de vie est calme et peu dangereux, heureusement.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

 

Un baroudeur fatigué de grande taille de 6 ou 7 ans, en piteux état, Odin.

 

Lors d'une tentative de capture de notre irréductible écaille (elle "se porte" bien et vous envoie un chamical bonjour), c'est un matou bien mité que nous avons piégé.

Le style de chat qui a vécu, rapiécé, pelé, usé, abîmé de partout et sentant très fort le félin de la rue.

Un regard totalement désabusé à vous faire pleurer, une démarche lente et chancelante et une gentillesse à toute épreuve.

Oui, il est parfaitement sociable, avec une bonne grosse tête de bon vieux bagarreur, il a dû en connaître des galères et des errances.

 

Commentaire vétérinaire : ce chat est complètement "fracassé".

Malgré la saturation complète de nos possibilités d'accueil, nous sommes parvenus in extremis à lui trouver une solution provisoire. Il en a grandement besoin.

Dans quelques temps, lorsqu'il se sera un peu remis, il aura droit à un bilan complet de santé.

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

 

Une petite erreur de casting, Mozart a visité la trappe par gourmandise.

 

Rien de bien grave. Le filleul de Zoé a pu retrouver sa liberté (chérie !!!) à toutes pattes et de mauvaise humeur ; jurant mais un peu tard ...

Un petit tour dans la trappe et puis on repart à l'air libre ..

 

 

♦ Les loupés et autres échecs :

 

 

• Encore un superbe siamois !!

 

Non vous ne rêvez pas. Et toujours au même endroit, un autre représentant de cette riche lignée est apparu.

Ne vous moquez pas, si cela continue, nous allons nous lancer dans l'élevage. Il semblerait que nous rencontrions un incontestable succès avec cette race.

Coucou, je suis le nouveau siamois. J'suis beau gosse, non ?

 

Et un joli minet tout noir également.

 

Il faut varier un peu la garde robe locale n'est ce pas ?

Bonjour mesdames et messieurs. Pardonnez moi de me tenir un peu éloigné de vous, mais ...

 

Nous terminons cette série avec un nouveau copain tigré qui est arrivé en même temps que le jeune Oups.

 

Un beau mâle semble t'il. Il a failli être capturé mais le trappeur était mal réveillé et un câble malencontreux a bloqué le mécanisme.

Notre ami a donc pu manger la totalité du contenu du piège en toute confiance. 

Disons que ce sera pour la prochaine fois....

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..
Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !) et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Voici donc un résumé des nouvelles moustaches qui sont apparues.

 

 

 

Euh, comment vous dire ? 

 

Nous manquons légèrement de temps pour nous ennuyer ..... 

 

 

- Bonne semaine à toutes et à tous -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un clin d'œil dans le titre de l'article à Francis Cabrel pour sa chanson "Encore et encore"

Montage photos : Pixiz, Photofiltre, The Gimp

Illustrations : Gifgratis, OpenCliparts

Photos supplémentaires : Irène