Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 07:02
Dansez-vous le Slow ?

Et, un ancien de plus qui a enfin gagné ses droits à la retraite.

 

Comme indiqué il y a quelques jours, nous tentons de trapper Beryl dont l'état de santé nous préoccupe. Sans succès à ce jour.

Beryl a beaucoup maigri, ses reins se sont creusés.

 

Et c'est donc notre vieux pépère Slow qui est tombé dans la trappe magique.

 

Mais Slow faisait également partie des chats que nous souhaitions capturer.

En effet, outre son âge avancé (13 ou 14 ans) et quelques signes de fatigues parfois, son habitat est voué à rapidement disparaître dès que le nouveau bâtiment hospitalier sera achevé.

Et notre papi ne bouge plus de cet endroit.

Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.

Slow va probablement regretter ses chers tuyaux.

Slow a eu droit a un bilan de santé complet.

Comme toujours chez un minou âgé, il y a quelques soucis qui se sont manifestés.

Il est FIV positif.

Bon, les expériences passées nous ont appris à relativiser cette information. Il faut faire attention à l'évolution de sa santé (toujours plus facile en accueil), éviter les bagarres mais cela ne l'empêche pas d'espérer profiter de sa retraite.

 

Pour le reste, les analyses sont assez correctes, à l'exception d'une forte anémie (pourtant, il est lourd !).

Il a été perfusé pour le remonter, mais comme il n'est pas habitué à être manipulé, d'autres perfusions nécessiteraient des anesthésies partielles, potentiellement nocives pour lui.

Il devra donc suivre un régime alimentaire nourrissant et riche.

 

Compte tenu de ces résultats, nous ne regrettons vraiment pas de pouvoir enfin lui proposer un petit foyer paisible qui nous permettra de mieux veiller sur lui.

Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.

Slow a (enfin) gagné le droit de poser ses coussinets.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Nous en avons également profité pour faire contrôler la santé d'Odin (ici pour ceux qui auraient oublié).  

 

Ce beau et grand chat noir et blanc à l'allure de baroudeur et à l'air triste se montre être d'une extraordinaire gentillesse.

Il semble ravi de son destin actuel, de son confort et réclame ses gamelles à grands renforts de miaulements.

Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.

Odin, confortablement installé, ne laisserait sa place pour rien au monde.

Les tests ont indiqué que lui aussi était FIV positif.

Ses analyses sont convenables, aucun souci majeur n'a été décelé.

 

Par contre, il souffrait d'une monumentale gingivite pour laquelle il a été soigné.

Avec l'appétit qu'il a, c'est à se demander comment il pouvait s'alimenter. Et pourtant ...

 

Slow comme Odin sont des filleuls de l'amie Thaddée. Merci à elle et à sa petite famille.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Le transport en accueil de nos deux compères a été l'occasion de faire une grosse caresse à l'ami Oscar

Nous vous offrons donc une petite photo de lui, bien emballé dans un carton.

 

Et il adresse un coucou particulier à Nounou et Phiphi qui le parrainent maintenant.

Oscar. Il va bien et vous remercie tous de vous être préoccupés de lui.

Oscar. Il va bien et vous remercie tous de vous être préoccupés de lui.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Photo : Sereine

 

 

Et pour terminer, notre adopté Guénady chez Sereine a eu quelques soucis de santé la semaine dernière.

 

Vous trouverez toutes les informations ICI (clic) dans l'article que lui a consacré Sereine.

 

Il va mieux, mais nous voulons remercier Sereine pour avoir rapidement réagi.

Mais surtout, ce problème nous a prouvé combien Guénady a enfin trouvé SA maison. 

 

 

L'affection et la joie qu'il a manifesté à Sereine lorsqu'elle est venue le voir

chez le vétérinaire est un magnifique motif de satisfaction pour nous tous :

il est heureux à la Résultante... que souhaiter de mieux ?

 

 

 

 

 

 

 

Montage :  VipTalisman

Photo de Guénady par Sereine

13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 04:42
Je m'appelle Ornella

"Bonjour amis humains. Ne dites plus '"l'écaille" mais Ornella à partir de maintenant svp puisque c'est le nom qui semble avoir été choisi par ces êtres bizarres qui s'intéressaient beaucoup (trop !) à moi et à ma famille depuis quelques temps. 

 

Eh bien oui, j'ai décidé de leur faire ce petit plaisir et j'ai daigné céder à leurs désirs en allant voir pendant quelques heures des personnes qui se sont occupées de moi.

 

Mais attention, hein ! Ne nous méprenons pas. C'est moi qui en ai décidé ainsi, pas eux."

 

Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?

Alors, je vous plais ? "J'ai du chat" non ?

Bon, maintenant que notre nouvelle copine Ornella vous a raconté sa petite histoire à sa façon, nous allons vous donner notre propre version de ces derniers événements.

 

Nous vous laissons libres de préférer l'un des deux récits ...

 

 

La semaine écoulée était bien "perforée" au niveau des divers ponts et viaducs. Une météo plutôt moyenne mais des occasions de poser nos trappes dans un hôpital St-Jean calme avec peu de circulation.

 

Nous avons donc placé nos pièges, certains manuels et d'autres automatiques, sur divers points.

Et notre belle rebelle s'est montrée.

Trappes manuelles en place et une visiteuse.
Trappes manuelles en place et une visiteuse.Trappes manuelles en place et une visiteuse.

Trappes manuelles en place et une visiteuse.

Seulement il y a eu un p'tit "hic".

A sa vue, nous avons pu constater des tétines très saillantes.

En un mot comme en cent, elle allaite des petits.

 

Donc dans le doute, et malgré le fait qu'elle soit entrée dans les trappes, il a été décidé de ne pas déclencher le piège.

 

Mais voilà, vous le savez, le destin est souvent un farceur facétieux.

 

Nous avions déposé un peu plus loin une trappe automatique, dans le but de capturer un tout autre individu (nous vous le présenterons bientôt, encore un nouveau !).

Et, lorsque nous nous sommes décidés à replier et récupérer notre matériel, qui croyez vous qui nous attendait dans la trappe automatique ?

 

Nous ne vous ferons pas un dessin (il ne vaut mieux pas),  vous avez compris.

Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.

Oui, bon, ça va, hein ! C'est parce que je le voulais bien.

Alors vient le temps des questions. Que fait-on ?

 

En réfléchissant  un peu, notre amie et future prénommée Ornella avait son beau ventre qui touchait à terre il y a bien plus d'un mois.

Dans l'immense vide sanitaire où elle a sa progéniture, une "crevette" noire et très vive (donc autonome) a été furtivement aperçue.

La petite famille doit donc avoir environ 1 mois 1/2 et peut donc subsister quelques heures avec une nourriture adaptée, ce que nous faisons aussitôt.

 

Nous demandons à notre vétérinaire de la traiter en urgence pour stérilisation et identification afin de pouvoir la relâcher rapidement.

Ce qui fut fait : elle n'aura eu que 24 heures d'absence auprès de sa famille.

 

Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.

Ornella et Max (nouveau pensionnaire de Laura) qui lui fait son numéro de charme.

Elle s'est montrée assez douce, peu agressive, mais fort pressée de partir retrouver son petit monde à sa libération.

 

 

Une bonne action de réalisée pour limiter la prolifération (depuis le temps !),

mais il va falloir s'inquiéter rapidement de sa descendance qui va grandir ...

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

• Des nouvelles de Miriel. 

 

 

La semaine dernière nous parvenions à sortir Miriel du site.

 

Elle est restée quelques jours en soins vétérinaires.

 

Les diarrhées hémorragiques se sont arrêtées et son état s'est bien amélioré (anémie).

Cela reste à surveiller, bien entendu, mais il y a soupçon d'une forte infestation parasitaire (Miriel a toujours été réticente à nos campagnes vermifuges, et cela pourrait aussi expliquer son amaigrissement).

 

 

Elle a donc pu rejoindre sa "maison de retraite" en milieu de semaine.

Et les premières nouvelles sont très rassurantes.

Calme, paisible, sans agressivité aucune et acceptant bien la nourriture qui lui est proposée.

 

En attendant de lui rendre visite et de voir l'évolution de son comportement, ces premiers résultats sont vraiment encourageants.

 

Nous lui souhaitons d'apprécier et de goûter pleinement sa nouvelle vie paisible et en toute sécurité.

 

 

Profite bien, chère Miriel.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Animations : Gifgratis

6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 04:35
Ouf de soulagement : le trappage de Miriel

Tout est dit dans le titre.   

 

Un énorme soulagement pour nous qui est survenu hier, Samedi 5 mai.

 

Après le triste départ de son amie inséparable Feeling, nous sommes enfin parvenus à capturer Miriel.

Comme nous l'avions indiqué à cette occasion, sa santé nous préoccupait.

C'est, elle aussi, une mamie chatte de 13 ans. Treize années de vie au dehors et dans les vides sanitaires de l'hôpital.

 

Miriel lors de sa première et seule capture, en février 2006.

 

Elle avait maigri depuis quelques temps, et nous estimions nécessaire de nous préoccuper en urgence de son état de santé et surtout de lui trouver un panier retraite.

Son habitat est voué à la destruction à court terme et, à son âge, nous voulions lui offrir stabilité et sécurité.

 

Après pas mal de tentatives sans succès de la part de chacun de nous (Irène, Laura et moi même), nous avons décidé de remettre en service la bonne vieille trappe de sélection manuelle.

 

Un gros outil volumineux, très lourd et difficile à manipuler, mais qui présentait certains avantages incontestables :

       • une large ouverture pour l'entrée

       • un grand volume rassurant

       • pas de sol artificiel pour y pénétrer, la cage est suffisamment lourde pour s'en dispenser .

 

Cette fois : c'est gagné !Cette fois : c'est gagné !

Cette fois : c'est gagné !

Quelques minutes passent qui paraissent une éternité, l'adrénaline qui monte, et l'amie Miriel se décide à entrer dans cet étrange "machin" qui nous a prouvé une nouvelle fois sa redoutable efficacité.

 

Une grosse bouffée d'émotion et d'angoisse au moment où l'on tire sur la ficelle pour déclencher la trappe, ... et si on se loupe ? .... mais non ! c'est réussi.

 

A toute vitesse, partir recouvrir la trappe d'un drap pour que notre minette stresse le moins possible.

Il faut noter qu'une fois la trappe refermée, Miriel s'est montrée particulièrement paisible et calme.

Etait-elle soulagée, elle aussi ?

 

Et puis prévenir les amies que c'est réussi et attendre de l'aide pour la transférer, car cette cage nécessite l'intervention de plusieurs personnes pour ne prendre aucun risque.

 

Cette capture correspond avant tout à un travail et à un succès collectifs.

Outre les récentes tentatives individuelles de captures, Irène et Mélissa sont venues rapidement donner un coup de main pour assurer le transfert dans une cage plus petite (manipulation risquée pas du tout évidente à réaliser et assez anxiogène), pendant que Laura négociait avec talent auprès de nos vétérinaires pour que Miriel puisse être prise en charge immédiatement (un Samedi en milieu de matinée !).

 

Et il y a eu réussite sur toute la ligne.

Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.

Transfert réussi. Direction la clinique vétérinaire.

En fin de matinée nous avons eu les premiers résultats.

 

Vous devez vous douter qu'il y a du positif et du négatif.

le positif, c'est que les tests (fiv, felv, typhus) sont négatifs et que les analyses sont plutôt correctes et rassurantes.

• le négatif, c'est que Miriel  connait des problèmes de diarrhées hémorragiques et d'anémie.

 

Elle va donc passer le weekend chez le vétérinaire pour y être perfusée, soignée et pour compléments d'investigations sur les causes de ses soucis.

Selon l'évolution de la situation, elle passera une échographie en début de semaine et nous vous tiendrons informés des résultats à venir.

 

Mais vous aurez compris que nous sommes d'autant plus satisfaits de cette capture :

les soins étaient devenus indispensables et urgents pour elle, même si nous l'ignorions.

Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.

Fin de l'errance. Miriel a gagné son panier-retraite.

Après cela, une retraite douillette attend notre vénérable ancienne.

 

Notre amie Linda nous avait gentiment proposé de l'accueillir (à l'époque avec Feeling, mais hélas ..).

Ce changement radical de milieu en présence de chiens (gentils bien entendu, mais il faudrait qu'elle le comprenne) et seule sans sa complice risquait d'être déstabilisant et stressant pour elle, qui vient déjà de connaître de nombreuses émotions récentes (disparition de son amie, capture, manipulations vétérinaires ...).

 

D'un commun et mutuel accord, il est donc prévu qu'elle rejoigne notre brave Comète dans son lieu d'accueil.

 

Pourquoi avec Comète ?  Car nos mamies se connaissaient déjà bien de très longue date sur le site et que toutes deux sont des minettes qui n'aspirent qu'à la tranquillité et au calme.

 

 

 

En souhaitant de tout cœur que notre chère Miriel puisse  profiter

le plus longtemps possible d'une petite vie paisible et d'un repos bien mérité.

 

 

Un grand merci à Nounou et Phiphi qui la parrainent.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Loonapix

Photo complémentaire: Irène

15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 07:37
Et ça continue, encore et encore

Il est temps de vous donner quelques nouvelles récentes du site de St-Jean.

 

Et "encore et toujours" de nouvelles moustaches qui se montrent à nous. 

 

Chats "perdus", opportunistes, transfuges, voisins ?

Nous n'avons pas de réponse, mais ils sont bien présents et nos bonnes vieilles trappes n'ont pas vraiment le temps de se reposer ni de se rouiller.

 

♦ Au chapitre des succès dans les captures :

 

 

Un joli "chartreux" d'environ 3 ans, que nous avons prénommé Osha.

 

Pas trop commode le pépère, il a retrouvé sa liberté après avoir été "allégé" et identifié.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

 

Un jeune chat mâle de 7 ou 8 mois, bien en chair, baptisé Oups.

 

Lui aussi stérilisé et identifié.

Toujours ce dilemme douloureux en le relâchant, mais il s'est montré très vif et peu sociable.

Il aurait fallu une famille d'accueil qui puisse prendre le temps de le faire évoluer, patiemment.

Il a donc retrouvé sa liberté faute de pouvoir lui proposer mieux. Son secteur de vie est calme et peu dangereux, heureusement.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

 

Un baroudeur fatigué de grande taille de 6 ou 7 ans, en piteux état, Odin.

 

Lors d'une tentative de capture de notre irréductible écaille (elle "se porte" bien et vous envoie un chamical bonjour), c'est un matou bien mité que nous avons piégé.

Le style de chat qui a vécu, rapiécé, pelé, usé, abîmé de partout et sentant très fort le félin de la rue.

Un regard totalement désabusé à vous faire pleurer, une démarche lente et chancelante et une gentillesse à toute épreuve.

Oui, il est parfaitement sociable, avec une bonne grosse tête de bon vieux bagarreur, il a dû en connaître des galères et des errances.

 

Commentaire vétérinaire : ce chat est complètement "fracassé".

Malgré la saturation complète de nos possibilités d'accueil, nous sommes parvenus in extremis à lui trouver une solution provisoire. Il en a grandement besoin.

Dans quelques temps, lorsqu'il se sera un peu remis, il aura droit à un bilan complet de santé.

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

 

Une petite erreur de casting, Mozart a visité la trappe par gourmandise.

 

Rien de bien grave. Le filleul de Zoé a pu retrouver sa liberté (chérie !!!) à toutes pattes et de mauvaise humeur ; jurant mais un peu tard ...

Un petit tour dans la trappe et puis on repart à l'air libre ..

 

 

♦ Les loupés et autres échecs :

 

 

• Encore un superbe siamois !!

 

Non vous ne rêvez pas. Et toujours au même endroit, un autre représentant de cette riche lignée est apparu.

Ne vous moquez pas, si cela continue, nous allons nous lancer dans l'élevage. Il semblerait que nous rencontrions un incontestable succès avec cette race.

Coucou, je suis le nouveau siamois. J'suis beau gosse, non ?

 

Et un joli minet tout noir également.

 

Il faut varier un peu la garde robe locale n'est ce pas ?

Bonjour mesdames et messieurs. Pardonnez moi de me tenir un peu éloigné de vous, mais ...

 

Nous terminons cette série avec un nouveau copain tigré qui est arrivé en même temps que le jeune Oups.

 

Un beau mâle semble t'il. Il a failli être capturé mais le trappeur était mal réveillé et un câble malencontreux a bloqué le mécanisme.

Notre ami a donc pu manger la totalité du contenu du piège en toute confiance. 

Disons que ce sera pour la prochaine fois....

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..
Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !) et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Voici donc un résumé des nouvelles moustaches qui sont apparues.

 

 

 

Euh, comment vous dire ? 

 

Nous manquons légèrement de temps pour nous ennuyer ..... 

 

 

- Bonne semaine à toutes et à tous -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un clin d'œil dans le titre de l'article à Francis Cabrel pour sa chanson "Encore et encore"

Montage photos : Pixiz, Photofiltre, The Gimp

Illustrations : Gifgratis, OpenCliparts

Photos supplémentaires : Irène

1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 05:02
Un trappeur sachant trapper

En ce premier jour du mois d'avril, nous avons décidé de vous présenter un petit article éducatif, et, bien entendu, parfaitement sérieux.

 

 

Lors de la lecture de certains de vos commentaires, nous avons parfois remarqué que les techniques employées pour capturer les chats libres afin de les stériliser et de les identifier (et parfois aussi de les soigner) pouvaient vous être étrangères ou inconnues.

 

C'est bien normal, nous sommes souvent bien trop absorbés par nos activités et ne donnons pas toujours toutes les explications qu'il faudrait.

 

Cette lacune va donc être comblée en ce Dimanche.

 

Pour réaliser cet exercice particulièrement délicat et périlleux et évoquer les différentes méthodes, nous aurons donc besoin :

 

- d'une trappe automatique que voici :

 

- d'une trappe de sélection manuelle, la voilà :

 

- d'un minou volontaire et très gourmand .... et donc ....

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Technique n°1 : la trappe automatique.

 

La trappe doit être mise en place sur un secteur discret, un peu éloigné des lieux de passages des bipèdes, et doit être relativement peu visible des petits curieux.

 

Elle peut - ou non - être couverte d'un drap.  Ceci dépend beaucoup des expériences (et des échecs ...) précédents. 

Certains minous n'acceptent de pénétrer que dans des endroits un peu confinés, d'autres les fuient à toutes pattes.

 

Autre point important : votre future "victime" doit avoir faim et avoir quelque peu jeûné les jours précédents. 

Mettez lui des mets appétant et odorants (thon, sardines, pâtée où ce que vous connaissez comme étant son point faible pour l'attirer).

 

 

Et puis ... il vous reste à vous éloigner et ne faire aucun bruit ou geste brusque.

Et quand tout se passe comme prévu, voici ce qui arrive !

Le passage sur la pédale centrale déclenche le mécanisme et verrouille la porte.

 

 

La "faim" justifie les moyens

• Un point vraiment très important à noter : rapidement recouvrir la trappe contenant le grand fauve d'un drap si celle-ci n'est pas déjà couverte. 

Le chat capturé (surtout s'il est sauvage) a souvent des réactions très violentes. Il peut de blesser et il va stresser une fois qu'il se sent "pris".

 

 

Le drap et l'obscurité vont le tranquilliser et le calmer immédiatement. 

Vous verrez c'est vraiment très efficace.

Cette solution est bonne pour la santé du matou ... et pour vos propres nerfs.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Technique n°2 : les cages de sélection manuelles.

 

Lorsque la population de félins est importante, il se peut qu'il vous soit nécessaire de cibler un individu particulier pour diverses raisons (stérilisation, soins ..). 

Mais comment être certain de capturer le minet qui vous intéresse parmi ce groupe ?

 

Eh bien, c'est assez simple en fait : la réponse est dans la cage de sélection manuelle.

 

Souvent issus de "bricolages" maison, ces étranges objets vont vous demander beaucoup de temps, de calme et de patience.

Ils sont en fait de simples pièges très classiques à déclenchement manuel.

 

 

Vous tirez une ficelle sur 15 ou 20 mètres. Vous ne parlez plus, vous ne bougez plus et vous attendez - quelle que soit la météo - que votre loustic daigne pointer ses longues moustaches..

 

Les conseils indiqués dans la technique n°1 "automatique" restent valables (nourriture, couvrir le piège, etc ..)

 

 

Et en vidéo, c'est tout de même beaucoup plus facile à comprendre ...

Toujours aussi gourmand notre ami "G"

Et avec un autre modèle (la taille de l'ouverture d'entrée peut avoir son importance)

 

Une fois votre objectif atteint (au bout de quelques heures passées à désespérer de la nature féline), il va falloir le transférer dans une cage plus petite et beaucoup plus maniable (sinon, véto pas content du tout , mais alors pas content !).

Et hop là, on change de boite ...Et hop là, on change de boite ...

Et hop là, on change de boite ...

 

Voili, voilou ...

 

Nous vous avons présenté les techniques théoriques et idéales : tout se passe comme sur des roulettes, avec un minou docile et compréhensif.

 

Mais croyez bien que dans la réalité, la théorie est souvent mise en difficulté.

 

Certains n'ont rien à faire de nos gourmandises, d'autres tournent autour en se disant "tu me prends pour qui ?" et quid des longues heures à se geler pour rentrer bredouille ?

 

 

 

 

Nous espérons vous avoir distraits et intéressés

avec ces petits leçons pas toujours très sérieuses en ce jour.

 

 

 

Nous certifions qu'aucun animal n'a été maltraité pendant ces séances de démonstration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photofiltre, Photoscape, The Gimp

Sources des illustrations : Bistouille.fr, GifGratis

18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 05:59
En avant la musique ... ♫♪♬♬♪

Pourquoi ce titre à votre avis ?

 

Pour sourire un peu, puisque nos deux nouvelles captures se prénomment Odéon et Octave.

 

Et donc, comme promis il y a une semaine, voici la suite de notre actualité riche en trappages et en tentatives diverses et variées de capture.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

♦ Commençons donc par notre copine "écaille" qui va finir par rejoindre la légende des insaisissables de l'association (et il y en a eu !).

 

Comme nous avions mis en place notre bon vieil appareil photo à Infra rouges du côté des cuisines, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir que cette irréductible rebelle y avait élu ses nouveaux foyers en compagnie de prétendants assidus.

 

Aussitôt dit, aussitôt fait, la trappe a été laissée toute la semaine dans ce vaste vide sanitaire, sous la surveillance de notre APN automatique (les premiers films indiquant de nombreuses visites nocturnes).

 

Un petit film valant mieux qu'un  long discours, nous vous laissons apprécier par vous mêmes.

Non merci, je ne suis pas intéressée. Eh, oh ! Faut pas m'la faire à moi.

Eh oui, elle a bien vu la trappe mais on dirait bien qu'elle n'a que trop bien compris.

 

Et ce qui nous inquiète encore plus, nous sommes en Février, et elle est plutôt "bien portante" comme on dit.

 

Mais notre copine a des amoureux, et leur passion risque fort de devenir platonique dans un très proche avenir.

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Première prise, un minet tigré à pattes blanches que nous avons prénommé Odéon.

 

Pas complètement un inconnu pour les fidèles lecteurs, puisque nous vous l'avions présenté l'an dernier et que nous l'avions déjà surnommé "Monsieur Ecaille".

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Odéon a fini par aller voir le vétérinaire. Oh, pas grand chose, juste une "petite" intervention.

Il est l'un des probables géniteurs d'un certain nombre de chatons observés et - pour certains - capturés et stérilisés.

 

Un petit film avant et après sa capture.

Hop, dans la boite Monsieur Ecaille. Non mais des fois !

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Seconde capture, un nouveau venu, noir et blanc, probable transfuge du cimetière voisin qui a reçu le doux nom de baptême d'Octave.

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeurOctave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Octave n'a pas fait de vocalises, mais il n'était pas particulièrement de bonne humeur

Comme son compère, très assidu au vide sanitaire des cuisines, à la gamelle et probablement à notre "Miss Perpignan" à la robe écaille. 

 

Lui aussi a pu être filmé dans son intimité.

Octave, le soliste : "puisque je me suis fait avoir, autant avoir le ventre plein, on ne sait jamais"

Comme vous devez vous en douter, ce beau matou a lui aussi eu droit a sa petite visite avant de retrouver sa liberté.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••

 

Tous deux ont été relâchés, bien entendu.

 

Mais il faut noter qu'ils ne se sont pas, mais alors vraiment pas du tout, montrés coopératifs et ont révélé de vrais caractères de chats libres.

Ils sont observés régulièrement depuis.

 

 

Nous leur souhaitons une belle vie à venir dans notre petite famille.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Des clics pour Patrick.

 

 

Rappelez-vous, au mois de Juillet dernier, au cours d'une triste série, nous perdions notre vieux camarade MacIntosh.

 

C'est Patrick, de l'association 4 Pattes et un museau qui l'a trouvé blessé et a tout fait pour tenter de le sauver en le portant, non sans prendre des risques, chez un vétérinaire.

 

 

Aujourd'hui, Patrick est dans une situation difficile.

 

Il a lancé un appel sur le site "Clic Animaux".

 

Vous pouvez y accéder par ce lien : ► ICI ◄.

 

Pour aider un peu cet ami des animaux et essayer de le soutenir, il vous suffit de cliquer sur le bandeau en haut de la page :

 

"Clic Animaux", mais aussi "Clic Chiens" et "Clic Chats"

et valider à chaque fois "le clic du jour".

 

 

C'est gratuit et plus il y aura de monde, plus vite sa situation pourra s'améliorer 

 

 

Merci d'avance à tous.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz, Photos du Montage : Irène

Illustration : Pixabay et Clic-Animaux

11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 06:36
Les deux sœurs

Il y a tout juste une semaine, nous vous parvenions à trapper la jolie petite Azur.

 

Après son passage chez le vétérinaire, elle coule dorénavant des jours paisibles dans sa famille définitive, nous vous montrerons quelques images en fin de cet article.

 

 

•••••••••••••••••••••••

 

Mais la semaine écoulée a été riche en événements.

A tel point que le futur article qui paraîtra dans quelques jours vous racontera la suite de nos aventures.

 

Commençons donc par un trappage tout récent :

La petite nouvelle, fraîchement capturée, probable sœur d'AzurLa petite nouvelle, fraîchement capturée, probable sœur d'Azur

La petite nouvelle, fraîchement capturée, probable sœur d'Azur

En intensifiant les tentatives de capture de notre copine "écaille" (au quotidien), une petite nouvelle inconnue est tombée dans nos filets.

 

Une adorable chatonne tigrée, d'âge et de morphologie comparables à Azur.

 

Il s'agit probablement de sa petite sœur (en espérant que nous ne faisons pas erreur et qu'il s'agit bien d'une jeune minette, nous sommes assez doués pour nous tromper ... ne vous moquez pas !).

 

Elle aussi, très craintive et affolée, mais sans aucune agressivité, acceptant le contact de la main sans broncher.

 

Elle partira voir le vétérinaire mardi prochain. Elle devrait être prénommée Odessa.

En attendant ce jour, notre amie Melissa l'a prise en accueil pour lui offrir du confort et débuter sa sociabilisation.

La petite Odessa est en accueil provisoire, elle a un gentil copain pour la rassurerLa petite Odessa est en accueil provisoire, elle a un gentil copain pour la rassurer

La petite Odessa est en accueil provisoire, elle a un gentil copain pour la rassurer

Vous noterez sur la photo précédente une tâche brune autour de son nez. 

Elle ne l'avait pas le matin mais nous l'avons remarquée dans l'après midi.

Nous pensons à un hématome qu'elle se serait fait dans sa panique une fois la trappe refermée.

Plusieurs trappes étaient mises en place, et le temps d'arriver pour la recouvrir, elle s'est un peu agitée.

 

Dans tous les cas, nous demanderons au vétérinaire d'y prêter attention.

 

 

Vous l'avez compris, nous recherchons en urgence une famille pour cette petite minette.

 

Il nous parait difficile d'envisager de la relâcher au vu de son comportement,

elle sera très certainement sociable rapidement.

 

Mais à l'heure actuelle nous n'avons pas de solution stable à lui proposer.

 

 

•••••••••••••••••••••••

 

Au passage nous vous proposons d'admirer l'ami Nox, splendide chaton trappé et relâché en Décembre dernier, et un futur caïd du secteur au vu de son comportement.

 

Le beau Nox, un probable futur "chef" du quartier. ...

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Comme promis, voici maintenant les premières photos d'Azur, la petite sœur dans sa famille.

 

Encore des changements ! Bon ça a l'air pas trop mal ici.      (Photos Melissa)Encore des changements ! Bon ça a l'air pas trop mal ici.      (Photos Melissa)

Encore des changements ! Bon ça a l'air pas trop mal ici. (Photos Melissa)

Elle semble se familiariser très vite à la rude existence qui l'attend .. puisqu'aux dernières nouvelles elle avait accepté de partager SON lit avec son adoptante. 

Trop généreuse cette petite minette .

Ah oui, c'est tout de même mieux que les vides sanitaires, je le reconnais.      (Photos Melissa)Ah oui, c'est tout de même mieux que les vides sanitaires, je le reconnais.      (Photos Melissa)

Ah oui, c'est tout de même mieux que les vides sanitaires, je le reconnais. (Photos Melissa)

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Et pour terminer, un autre appel pour trouver des adoptants.

 

Basile, un beau "nounours".       (Photo Miss Tigri)

 

Basile est un chat qui recherche une famille mais il a besoin d'être le seul et exclusif minou de la maison.

 

Tous les détails et les contacts sont expliqués dans l'article de nos amis les Chats Pitres

 

 ICI (clic)

 

 

•••••••••••••••••••••••

 

 

Qu'il s'agisse de notre petite Odessa ou bien de Basile,

n'hésitez pas à diffuser largement ces demandes si vous le pouvez.

 

Nous vous en remercions très sincèrement par avance.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et comme indiqué en début de cette page, d'autres nouvelles de cette semaine bien remplie dans le prochain article.

 

 

Bonne semaine à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 09:13
Arrivée et départ

Notre indomptable écaille n'a pas fini de de nous réserver des surprises.

 

Hier, plusieurs trappes ont été posées pour tenter de capturer notre rebelle qui n'a pas daigné montrer ses moustaches (et pourtant elle avait été aperçue sans souci les jours précédents, grr).

 

Mais la journée n'a pas été totalement infructueuse puisque l'une de ses descendantes (une écaille"grise" a priori selon l'avis général) a bien voulu tomber dans nos filets.

 

 

Et c'est une véritable petite beauté que nous allons vous présenter.

Au secours, Maman, on m'embête !Au secours, Maman, on m'embête !

Au secours, Maman, on m'embête !

Très effrayée lors de sa capture, elle s'est rapidement calmée grâce au "drap magique".

 

Elle semble encore assez jeune et surtout elle ne montre aucun signe d'agressivité.

 

Comme nous étions Samedi, pas de possibilité de la déposer chez les vétérinaires.

Elle est dont partie visiter la maison du rédacteur de ces lignes.

 

Elle a été placée dans une pièce calme, chauffée, et avec "tout ce qu'il faut" pour son bien être.

A l'heure actuelle, elle n'a pas encore accepté de s'alimenter, mais assez étrangement elle accepte facilement le contact de la main sans montrer aucun signe de défense.

Elle reste tout de même très inquiète à ces occasions. Et, bien entendu, elle recherche des cachettes.

 

Les images qui suivent vous donneront un bon aperçu de son comportement.

Mais qu'est ce que l'on me veut ?Mais qu'est ce que l'on me veut ?

Mais qu'est ce que l'on me veut ?

Et lui ? Qu'est ce qu'il fait ? Ami ? Ennemi ?Et lui ? Qu'est ce qu'il fait ? Ami ? Ennemi ?
Et lui ? Qu'est ce qu'il fait ? Ami ? Ennemi ?Et lui ? Qu'est ce qu'il fait ? Ami ? Ennemi ?

Et lui ? Qu'est ce qu'il fait ? Ami ? Ennemi ?

Un rendez-vous va être pris pour sa stérilisation et son identification en début de semaine.

 

Alors nous direz vous, il va être bien difficile de la remettre sur le site on dirait ?

 

Eh bien rassurez-vous, une belle solution se profile à l'horizon pour elle, puisqu'elle va fort probablement devenir un membre de la famille de notre amie Mélissa, ou plus précisément de sa maman.

Elle se nommera Azur.

 

Mais nous ne manquerons pas de vous tenir informés des progrès de notre petite beauté.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Sur un ton un peu moins gai, nous rendons aujourd'hui un hommage au gentil Birrus, un  beau minou tout noir qui a vécu quelques temps sur le site avant de trouver une belle adoption auprès de notre amie Thérèse-Marie.

 

Après avoir passé de belles et heureuses années dans sa famille, il vient de nous quitter, victimes d'une vilaine maladie des voies digestives.

 

Toutes nos amicales pensées de soutien pour son adoptante, une belle personne tellement dévouée à la cause des animaux.

 

Vole gentil Birrus, tu resteras dans nos mémoires, comme tous les autres.

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz

28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 10:59
Un peu de tout : Oscar, Comète et Nagano

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd'hui, nous vous proposons un article "fourre-tout" .

 

Quelques nouvelles récentes de trois minous, deux déjà bien connus de la plupart d'entre vous, et le troisième qui ne demande qu'à le devenir.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Nous commencerons donc par notre nouvel ami Oscar.

 

Vous avez été nombreux à avoir été émus pas ses mésaventures et à nous demander des nouvelles de cet adorable minet.

 

Voici donc un petit résumé des quinze derniers jours.

 

En accueil chez notre amie depuis sa sortie de la clinique vétérinaire, Oscar s'est montré facile à soigner et particulièrement doux et sociable.

 

Au bout de quelques jours, l'ingestion de nourriture (pourtant adaptée) semblait douloureuse pour lui. Mais il apprécie les "soupes" bien liquides.

Il a donc été ramené avant la date prévue pour un examen. Il s'est avéré qu'un abcès douloureux le gênait dans sa bouche, celui-ci a été rapidement soigné.

 

De retour à la maison, il a continué à montrer une belle envie de vivre .. et de s'alimenter mais toujours avec difficultés. Il faut également comprendre que sa blessure était importante et ne pouvait guérir en quelques jours.

 

Le jour prévu du contrôle (il n'y a heureusement pas eu d'urgence), il a été décidé de lui limer les crocs et incisives du haut et du bas de sa bouche afin de lui éviter la formation d'abcès et limiter certaines douleurs lorsqu'il s'alimente. Un cerclage lui a été retiré.

Il a donc passé la soirée à la clinique vétérinaire pour ressortir le lendemain matin.

Les traitements antibiotiques et antidouleurs ont également été adaptés.

 

Il sera revu dans quinze jours pour enlever les derniers cerclages, pour contrôler son état et si possible nous en profiterons pour le faire stériliser et identifier puisqu'il devra être anesthésié.

 

Nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles.

Il sera alors temps de nous mettre à la recherche d'adoptants sérieux et motivés.

 

Voici une photo toute récente d'Oscar quelques jours après sa sortie.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Pour continuer, nous profitons d'avoir reçu quelques photos de notre belle Comète pour vous en faire profiter.

 

Notre "écaille volante" fait de beaux progrès (mais nous partions de très loin).

Elle a pris ses marques dans son monde, apprécie lit, coussins, chaleur et confort et s'intéresse bien à la vie locale.

Mais, elle reste craintive, d'où ces images un peu éloignées : elle prend confiance mais n'a pas vraiment apprécié que l'on s'intéresse trop à elle, ne serait que pour des photos.

 

Alors elle a repris ses bonnes vieilles habitudes au moment des prises de vue : se positionner en hauteur au sommet d'une armoire.

Remarquez, les cartons ont l'air confortables, la chaleur monte et d'en haut, on voit tout !

Comète s'arrondit (images cliquables)Comète s'arrondit (images cliquables)

Comète s'arrondit (images cliquables)

Elle apprécie maintenant beaucoup ses gamelles, et vous pourrez constater la différence de "rondeur" avec les images diffusées en juillet 2017.

 

Inutile de vous le cacher, nous sommes ravis de voir que Comète s'arrondit un peu et apprécie un hiver au chaud.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Et un dernier pour la route ! Encore un siamois, baptisé Nagano.

 

Ce prénom était initialement destiné à l'ami Hector, avant que nous n'apprenions qui il était vraiment.

Et puis, pour un siamois, c'est pas mal non ?

 

En fait, la nouvelle date d'environ un mois. Il s'agit du dernier trappage sur le site effectué en toute fin de 2017.

 

Comme toujours, un nouveau, assez dodu, apparu depuis quelques temps.

Et comme toujours dans le secteur des siamois, un de plus !

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Encore un siamois ! Il doit y avoir un nid dans le quartier

Capturé avec quelques difficultés, il ne s'est pas montré particulièrement coopératif à cette occasion.

 

Très agité après sa capture, l'assistante vétérinaire a failli apprendre à des dépens qu'il n'était pas tout à fait sociable.

 

Cela nous a surpris, car ce chat est en bon état, propre, plutôt bien portant mais il n'avait aucune identification et ne paraît pas particulièrement familier des humains.

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non maisEt moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Et moi je dis : "miaougroumpf !", non mais

Après la traditionnelle visite vétérinaire, il a pu retrouver le "gang des siamois".

 

 

Il est régulièrement revu depuis.

 

 

Bonne semaine à tout le monde.

 

 

 

 

Montage : Pixiz et Photofiltre

Illustrations : Pixabay

19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 16:39
Un cappuccino et l'addition

Après ce difficile intermède d'hommage, nous reprenons le cours de la vie sur le site de l'hôpital St-Jean.

 

Les tentatives de trappages se poursuivent sans relâche avec plus ou moins de succès.

Il faut dire que la météo ne nous aide pas particulièrement, les minous n'ont pas envie de pointer leurs moustaches.

 

Weekend dernier : un chat nous est signalé dans le secteur des urgences (encore !) .

 

Photo : Melissa

 

Chat plutôt sociable, gênant  les allers et venues de cet endroit délicat, tout particulièrement en cette triste période. Il n'avait vraiment pas choisi le meilleur endroit ni le meilleur moment pour s'y implanter.

 

Aperçu depuis environ un mois, les personnels pensaient qu'il s'agissait de l'un de nos minous (pris pour une femelle au départ).

Aucun risque de ce coté là, "nos chats libres" n'ont pas une nature à se laisser approcher ou bousculer.

 

Après quelques tentatives ratées, en début de semaine, Irène parvient à le mettre dans une caisse de transport.

 

Emmené chez le vétérinaire pour divers contrôles, il n'était ni stérilisé ni identifié (ce qui a bien entendu été réalisé). C'est un garçon qui prendra le doux nom de Cappuccino.

 

Il est jeune malgré les apparences, environ deux ans, sociable, pas trop débrouillard et semble fatigué et usé par son errance.

 

 

 

Un petit nouveau, baptisé "Cappuccino", un peu inquiet et fatigué
Un petit nouveau, baptisé "Cappuccino", un peu inquiet et fatiguéUn petit nouveau, baptisé "Cappuccino", un peu inquiet et fatigué

Un petit nouveau, baptisé "Cappuccino", un peu inquiet et fatigué

Alors, comme toujours : qui est il, d'où vient il ?

 

A son comportement, il est fort possible qu'il soit un chat perdu ... ou pire.

 

Nous avons donc passé une annonce Chat Perdu, et un avis a également été diffusé sur Pet Alert  66 (merci Melissa).

Des affichettes sont également en préparation pour diffusion dans les habitations et lieux publics à proximité du secteur où il a été trouvé.

 

Et bien entendu, en attendant et en espérant que ces recherches aboutissent, notre fidèle amie va l'accueillir.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nos tentatives de trappage ont également porté leurs fruits en ce qui concerne deux jeunes chats supplémentaires de notre écaille un peu trop féconde (et il semble bien qu'il y en ait encore d'autres !).

 

... à suivre, comme on dit ...

 

 

Nous souhaitons donc la bienvenue à Nox (le garçon beige clair, un probable futur "chef") et à Nolita (la tigrée).

Nox et Nolita, un peu étonnés et assez remuants
Nox et Nolita, un peu étonnés et assez remuantsNox et Nolita, un peu étonnés et assez remuants

Nox et Nolita, un peu étonnés et assez remuants

Inutile de vous dire ce que nous ressentons lorsque nous devons les relâcher après stérilisation et identification : splendides, mais pas sociables et les places et familles d'accueil deviennent inexistantes.

 

Ils ont donc retrouvé leur liberté, leur maman et leur vide sanitaire bien chaud (pas étonnant qu'ils ne sortent pas trop en ce moment, il y fait une température estivale !).

 

Le point rassurant, c'est qu'ils vivent dans un secteur protégé des travaux et bien appréciés du personnel.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vague à l'âme également en libérant le beau Numerobis.

 

Numérobis, jeune chat du cimetière voisin

 

Un jeune minou capturé au cimetière tout proche, à quelques mètres du site.

Il a lui aussi connu le vétérinaire, et a retrouvé son lieu de vie en nous infligeant un nouveau crève-cœur.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Alors, oui, quelques succès et encore beaucoup de travail de trappage à prévoir.

 

Mais nous manquons tellement de familles d'accueil. 

Mais être FA, c'est quelque chose de difficile. ce n'est pas être un adoptant, c'est accepter un minou tel qu'il est, souvent non sociable, craintif et l'accompagner au quotidien pour tenter de le faire évoluer en vue d'une adoption.

C'est souvent décourageant, ardu, long.

Mais pour le plus beau des résultats.

 

Des vocations ?

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 07:00
La loi de la gravitation

"La loi de la gravitation" ?    Allons bon, voilà aut' chose.

Mais encore ?

 

"Toute trappe ouverte doit un jour ou l'autre se refermer sous l'effet de son poids", 

 

il faut le reconnaître, parfois un peu favorisée par la gourmandise féline ou par un vilain piégeur qui l'aide un peu à se déclencher.

 

Le piège est tendu, hé hé, y'a plus qu'à ...

 

 

Et donc, qui de mieux pour illustrer cette loi, devinez un peu ? 

 

 

C'est notre bon gros Newton, au nom prédestiné qui en a été l'une des victimes (sans danger pour lui bien entendu).

 

Newton dans toute sa splendeur

 

 

Newton nous n'en avons pas encore beaucoup parlé.

Un beau et solide matou noir et blanc d'environ 4 ans qui rôde sur le site depuis presque un an.

Au départ du côté de chez Miriel et Feeling, il a maintenant posé ses coussinets vers l'internat.

 

Le souci, c'est que son nouveau quartier général est également celui de notre indomptable écaille procréatrice.

 

"Coucou, c'est moi .. et je vous nargue"

"Patience, l'amie, ton tour viendra ..."

 

 

Et hop, couic le farceur scientifique : dans la boite et direction les blouses vertes. Non mais ! 

Inutile de vous faire un dessin : je suis de très mauvaise humeur !
Inutile de vous faire un dessin : je suis de très mauvaise humeur !Inutile de vous faire un dessin : je suis de très mauvaise humeur !

Inutile de vous faire un dessin : je suis de très mauvaise humeur !

Bon, le moins que l'on puisse dire c'est que Newton ne s'est pas montré particulièrement coopératif. 

Fidèle à son célèbre homonyme, inventeur probable de la chatière, il nous a donné un peu de fil à retordre en cherchant absolument la sortie de ce fichu machin qui s'était refermé sur lui.

 

Il a finalement été relâché après stérilisation et identification et n'a pas demandé son reste.

Et maintenant, on me laisse tranquille, compris ?

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Mais ce n'est pas tout !

 

Quand on est motivés et qu'on y croit, on ne nous retient plus.

 

La boite magique a encore frappé fort.

Deux d'un coup ! Oui vous avez bien lu.

 

Notre amie écaille nous a récemment gratifiés d'une jolie descendance

Au cas où nous manquerions de minous sur le site, elle a décidé d'assurer la relève.

 

 

Ce sont donc deux jeunes minettes (oui, deux femelles, ça promet) de 6 ou 7 mois qui ont été capturées.

 

 

Nous vous présentons donc maintenant Nutella (la noire) et Nesquick (la tabby

Nutella et Nesquick, deux petites nouvelles, pressées de retrouver leur liberté.Nutella et Nesquick, deux petites nouvelles, pressées de retrouver leur liberté.

Nutella et Nesquick, deux petites nouvelles, pressées de retrouver leur liberté.

Vous devez vous en douter, nous avons longuement hésité sur leur destinée, une fois stérilisées et identifiées.

 

Les mettre en accueil ou les relâcher ? 

Le cœur penchait pour l'accueil même si les places manquent.

 

Mais après en avoir discuté longuement avec nos vétérinaires et notre accueillante amie, leurs comportements ne semblait pas compatible avec une sociabilisation, même à moyen terme.

Capturées plus précocement, il aurait peut-être été possible de tenter quelque chose, mais elles ont déjà forgé un caractère de vraies minettes libres. 

 

Elles se sont en effet montrée très sauvageonnes, remuantes et assez virulentes, des comportements déjà bien affirmés.

Cela promet avec leur mère si elles ont hérité de son caractère !

 

Nous nous sommes contraints à les remettre sur le site, dans leur lieu de vie.

Les filmer a été assez difficile, elles étaient très agitées et voulaient s'échapper.

Nous souhaitons donc la bienvenue , belle et longue vie à nos deux petites nouvelles.

 

Vous avez choisi la liberté et nous vous respectons, mais nous veillerons sur vous du mieux qu'il nous sera possible, croyez le bien.

 

 

Et de 3. Aux suivants ?

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz, Illustrations : opencliparts & yoursmiles

5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 13:44
Il était temps

Mercredi dernier, le 1er Novembre, jour de Toussaint.

 

Sur le site c'est un peu plus calme, moins de voitures sur les parkings, il ne fait pas trop mauvais.

Alors pourquoi ne pas tenter notre chance pour capturer quelques irréductibles ?

Bien entendu nous tentons notre nouveau copain gris et blanc :

 

Un têtu celui là.  

Il se met sous une voiture, se laisse approcher ainsi installé.

Mais le bon miam-miam dans la trappe ne l'intéresse pas et au bout d'un long moment il file dans la direction opposée.

Nous essayons aussi de séduire notre irréductible écaille :

 

Peine perdue, cette coquine s'est mise à faire une sorte de "danse" autour de la trappe pendant un bon bout de temps, puis est allée voir ailleurs.

Comble du problème, elle semble nous avoir gratifiés d'une nouvelle famille supplémentaire.

Un gros souci avec elle.

 

Et, bien évidemment, nous tentons notre chance avec quelques autres (Newton, Siam, Miriel et Feeling, etc ..)

Sans plus de succès.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Pendant ce temps, un chat noir inconnu est aperçu furtivement du côté de l'internat.

Il semble avoir une sorte de pelade au dessus de la tête mais il est difficile de se rendre compte exactement de ce qu'il a.

 

Nous laissons donc une trappe automatique dans un vide sanitaire tout proche.

 

Ce fut une bonne idée. 

Lorsque nous revenons, non seulement notre visiteur est capturé, mais sa blessure à la tête est beaucoup plus importante que nous l'imaginions.

Notre inconnu a été pris ... et c'est tant mieux !Notre inconnu a été pris ... et c'est tant mieux !

Notre inconnu a été pris ... et c'est tant mieux !

Les deux images ci-dessus ne reflètent pas du tout l'état de sa blessure.

 

Toute le pelage entre l'œil et l'oreille droite est absent. Son œil est touché et blanc, ses plaies saignent. Il a l'air épuisé mais il reste virulent.

 

Nous ne voulons pas vous imposer cette image assez difficile.

Un aperçu de sa blessure est visible : ICI.

 

Vous n'êtes en aucun cas obligés d'aller voir ce lien et votre pudeur serait parfaitement légitime.

Nous l'avons rendu consultable, non par voyeurisme malsain, mais pour rappeler ce qu'est trop souvent le quotidien d'un animal "libre" de la rue.

 

Dans son malheur notre sauvageon a de la chance.

Nous sommes un jour férié, nous appelons le numéro d'urgence de notre vétérinaire qui est présent sur place au moment de notre appel.

 

Il prend donc notre minou pour des soins immédiats. 

Et bien entendu, le nouveau venu se montre peu conciliant pour se laisser manipuler.

 

Voici les dernières nouvelles qui datent d'hier, Samedi 4/11 :

 

• Il est maintenant hors de danger, il semble qu'il ait eu un gros abcès qui s'est très sérieusement infecté. Les tissus sont nécrosés,

• Pour son œil, le pronostic est plus réservé. Nous en saurons davantage lorsque les points lui seront retirés,

• Il lui faudra encore plusieurs jours de soins, ce qui permettra de le stériliser et de l'identifier.

Qui est-il, d'où vient-il ?

Toujours les mêmes questions sans réponses qui reviennent.

 

Peut-être un minou aperçu dans ce secteur en 2014 et photographié à cette occasion ?

 

 

Alors, une journée pas tout à fait "chou blanc".

 

 

Nous avions des priorités (et les avons toujours !) mais il semble

que le destin ait voulu épargner une ombre de la rue.

 

Une vie qui continue, c'est toujours une petite lumière qui reste allumée.