Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:00
Gros tracas et petits bonheurs (suite et fin)

Dans la première partie de cet article nous vous avons expliqué une partie des soucis du mois de Décembre sur le site de l'hôpital.

 

Pour résumer :

Un chalet - point de nourrissage a dû être déménagé dans l'urgence.

 

Si ces changements conviennent parfaitement à Mozart et Camembert, nous avons été obligés de trouver des solutions pour que Ianou et Voyou quittent les lieux dans les meilleures conditions possibles.

 

Il reste donc notre amie Comète.

 

Ah, Comète ! Une des légendes de l'hôpital. Et bien entendu, elle se montre fidèle à sa réputation. L'écaille vive comme l'éclair, son nom n'est vraiment pas usurpé.

Elle continue à résider souvent à proximité de son habitat initial mais semble trouver refuge sur le lieu de vie de Miriel et Feeling ou du côté de chez Mosquito, Slow ..etc ...

C'est tout de même un peu rassurant car elle ne reste donc pas toute seule.

 

Alors "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage", ce que nous avons fait ....

Tentatives de trappages sur nouvelles tentatives, de la part de nous tous, des amis de l'association aussi, tout le monde s'y est mis, tous les jours, sans relâche.

 

... et à ce jour sans succès ...

Nos trappes n'intéressent pas du tout ComèteNos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Nos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Impossible de l'attirer, elle ne se laisse pas abuser par les bons repas odorants proposés dans nos pièges.

 

Par contre, dès que nous levons le camp avec notre équipement, elle se jette aussitôt sur la nourriture qu'elle dédaignait quelques minutes auparavant.

 

Une grosse difficulté avec elle pour ce trappage, mais nous ne renonçons pas et continuons nos tentatives régulières.

 

Une pensée amicale pour Chat des Îles, sa marraine et pour Eowin, sa sœurette qui ont bien des soucis avec la santé du gentil  Colibri. Si vous ne l'avez pas encore fait, lisez la superbe déclaration entre nos deux amis :

"Pour toi mon Eowin".

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

A un tout autre endroit su site de St-Jean nous avons été prévenus de l'imminence dans le premier trimestre du début des travaux du parking. Ces travaux viennent de débuter.

 

Si, a priori, l'emplacement du chalet qui nous sert de point pour Bubu, Jupiter, McIntosh, Mimosa, Milky ... n'est pas vraiment menacé, la trop grande proximité du chantier risque de faire fuir les chats de cet endroit.

 

Nous avons donc décidé d'anticiper les problèmes et nous tentons une migration en douceur et sans stress.

 

Un nouveau chalet a été fabriqué et disposé dans un endroit qui ne sera pas impacté par le chantier, mais à faible distance de l'ancien.

Pour le moment, les 2 chalets sont alimentés en nourriture, avec glissement progressif d'un endroit vers l'autre.

Les minous connaissent bien le nouvel emplacement, y ont déjà été observés et les repas servis sont bien mangés.

 

Cette fois, nous pouvons enfin espérer une transition en douceur.

L'ancien chalet sera prochainement démonté, les travaux ont débuté.. 

Nouveau chalet, nouvel emplacement.Nouveau chalet, nouvel emplacement.

Nouveau chalet, nouvel emplacement.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

• Enfin, pour terminer quelques points supplémentaires qui ont continué de pimenter cette actualité chargée de fin d'année 2016 :

 

- Les chalets de "neuro" (Tango, Loulou, Minestrone, etc ..) devront eux aussi être déplacés assez rapidement. Pas de travaux prévus à proprement parler mais cet endroit servira de camp de base aux ouvriers du chantier.

 

- Sur un point du site, nous avons eu la mauvaise surprise de trouver des vides sanitaires fermés, sans issue possible pour des chats qui seraient restés à l'intérieur et sans avoir été prévenus au préalable. 

 

Suite à ces divers désagréments, nous avons demandé par courrier un entretien avec la Direction de l'Hôpital.

Un rendez-vous a été pris pour la fin de ce mois de Janvier.

 

Nous pensons qu'un bon dialogue amical et constructif est nécessaire pour rappeler tout le travail réalisé sur place depuis de nombreuses années, répéter les précautions que nous prenons pour respecter les lieux et évoquer les contraintes réciproques et légitimes de chacun.

Vous serez bien entendu tenus informés des suites qui seront données.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vous l'avez bien compris : la fin d'année 2016 a été en demi-teinte pour nous.

 

Des disparus, des soucis divers et urgents sur le site, des trappages laborieux mais deux minous qui ont eu la chance de pouvoir en sortir dans de bonnes conditions.

Le travail de nourrissage, de soins, de nettoyage et de surveillance est important, avec toujours aussi peu de monde pour le réaliser au quotidien.

 

Mais nous ne baissons pas les bras. Et nous tenterons de trouver les meilleures solutions à toutes ces difficultés.

 

 

 

 

2017 sera une année chargée et probablement difficile,

mais soyez bien certains que nous ferons tout notre possible

pour le bien-être et dans l'intérêt de nos amis à moustaches.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 07:01
Gros tracas et petits bonheurs (première partie)

Comme promis une suite au dernier billet.

 

Pendant que nous recherchions Guerrier et Topaze (article précédent), des problèmes logistiques urgents nous ont amené un surcroît de travail et beaucoup d'inquiétudes.

 

Le chalet / point de nourrissage de Comète, Ianou, Voyou, Guerrier, Mozart et Camembert avait dû être déplacé cet automne, l'accès à cet emplacement ayant été fermé pour des raisons d'hygiène bien indépendantes des agissements des minous.

 

Mais voilà, ce nouvel emplacement bien accepté par les chats a été nettement moins apprécié par certains personnels, et il nous a été demandé de l'enlever très rapidement.

Plusieurs essais réalisés, mais aucun ne convenait.

Les minous des lieux étaient devenus indésirables autour de ces bâtiments et les vides sanitaires condamnés dans la foulée. Fort heureusement, ils étaient tous au dehors.

 

Nous avons donc déplacé assez loin de toute vue notre petit habitation. 

Nouvel emplacement du chalet.

Nouvel emplacement du chalet.

 

Mais vous vous douterez bien que faire migrer nos félins qui ont des habitudes bien ancrées depuis longtemps ne peut pas se faire sur un simple claquement de doigts.

 

Ce déménagement représente malgré tout un bel avantage pour les amis Mozart et Camembert.

Le lieu retenu correspond à leur secteur de prédilection. Pour eux, c'est un bénéfice appréciable car ils se retrouvent avec le confort à portée de pattes, loin de la circulation et sans avoir le dangereux parking à traverser pour venir se nourrir ou s'abriter.

Deux nouveaux minous inconnus ont d'ailleurs été aperçus régulièrement à cet endroit, encore du travail de trappage à prévoir. 

 

"Pour nous, ça va, on aime bien ce changement ..."

Comme Guerrier n'est hélas pas réapparu, il restait le problème de Comète, Voyou et Ianou.

 

Ils étaient totalement perdus et ne savaient plus trop ce qu'il leur arrivait, ni que faire.

Comme ils ne bougeaient pas de leur ancien secteur où ils étaient devenus persona non grata (ou plutôt personae non gratae), il nous fallut décider très vite de la suite à donner pour assurer leur sécurité.

 

Et donc, les tentatives de trappage ne se sont pas arrêtées, quotidiennes, intenses et épuisantes.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le premier a tomber "dans les filets" d'Irène fut Ianou. Adorable chat sociable mais assez solitaire sur le site.

 

L'ami Ianou sur le site, à St-jeanL'ami Ianou sur le site, à St-jean

L'ami Ianou sur le site, à St-jean

Un petit séjour à la maison, un peu anxieux le soir de sa capture, mais sans jamais montrer aucune agressivité (je l'ai pris dans mes bras sans aucune difficulté ! et il est lourd, le pépère ..).

Et le lendemain notre fidèle "Mme C" l'accueillait à bras ouverts dans sa confortable véranda.

Il semble avoir immédiatement aimé cet endroit, il avait l'air tout content de son sort, cherchant confort (canapé, hé hé) et soleil, sans vouloir se cacher.

Une piste sérieuse d'adoption semblerait se profiler pour lui à court terme. Nous vous tiendrons informés. Mais Ianou est maintenant hors de danger.

 

Une grosse surprise nous attendait : peu compatible avec les autres chats sur le site, il se montre maintenant parfaitement à l'aise en compagnie ce ses nouveaux copains. Comme quoi ...

 

Ianou est un beau chat très gentil, jeune et parfois naïf ; il devenait primordial de l'enlever du secteur pour le préserver.

Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu
Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieuIanou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieuIanou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu

Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Puis vint un peu plus tard le tour de Voyou. Non sans difficultés.

Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.

Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.

Sa confiance en Laura a permis ce succès.

Trahison ? Oui et non, elle lui a bien rendu cette confiance car notre cher Voyou a été aussitôt transporté chez elle dans le but d'y faire la suite de sa vie.

S'il accepte cette situation bien entendu.

 

A ce jour Voyou ne montre absolument aucune agressivité mais reste souvent caché. Encore peu visible mais il a bien pris goût à la cuisine de Laura !

Il demandera sans doute un peu plus de temps que Ianou pour une bonne socialisation, mais son appétit, son calme, sa propreté sont des signes très encourageants. Et puis maintenant, il a tout le temps devant lui pour découvrir un univers inconnu ...

 

Pour lui aussi nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles.

L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.

L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.

Il était le complice de Guerrier à St-Jean.

Nous ne les aurions jamais séparés si le destin n'en avait décidé à notre place. Si par bonheur Guerrier revenait, il partirait aussitôt rejoindre son ami.

 

Il faut vous dire que lors de la disparition de Guerrier et Topaze, Voyou lui aussi n'a pas été revu pendant plus d'une semaine (alors que c'est un chat toujours très présent), nous étions inquiets sur son sort également.

Le contexte actuel de son ancien lieu de vie et son retour ont fini de nous convaincre à lui faire définitivement quitter l'hôpital.

 

Un grand merci à Christine pour avoir parrainé nos deux "exfiltrés". 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Afin de vous éviter une lecture trop longue, la suite et les autres développements de ces mésaventures vous seront racontés dans le prochain article.

 

 

... à suivre ...

 

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Socialisation pas à pas
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 07:00
La fin d'année fut difficile

Ceux d'entre vous qui auront lu entre les lignes des deux articles précédents auront compris que le mois de Décembre 2016 nous a apporté un lot de mauvaises surprises.

 

Si 2016 a vu le départ d'Elliott et d'Icko et la disparition d'Hebdo dont nous sommes toujours sans nouvelles, la fin de l'année nous a malheureusement réservé d'autres désagréments.

 

Deux autres figures bien connues ne se montrent plus depuis la mi-décembre.

 

Il s'agit de nos amis Guerrier et Topaze.

 

Vus et photographiés la veille, le week-end précédant leur disparition, et depuis nous ne les avons pas revus.

 

Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.

Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.

Guerrier est un gentil minou, âgé qui traîne depuis trop longtemps sur le site. Inséparable de Shaolin avant le départ de celle-ci pour le paradis des chats, il était devenu le grand complice de Voyou.

 

Guerrier et Voyou, toujours ensemble ..

 

 

Une tentative de socialisation il y a plusieurs années avec Shaolin avait été un échec. Il a choisi son destin sur le site mais ces derniers temps il appréciait le contact et même les brossages ...

 

Nous espérons au fond de nous toujours voir un jour réapparaître sa vieille silhouette placide. L'ignorance et le doute, toujours, bien difficiles à vivre au quotidien.

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••

Topaze ne vit pas tout à fait au même endroit que Guerrier, même si les lieux sont proches et si ces chats se connaissent.

 

Que dire de Topaze, l'incapturable ? Elle a toujours déjoué toutes nos tentatives de trappage depuis des années.

Souffrant de problèmes de gencives (calicivirus ?), nous avons toujours tenté en vain de la capturer pour la faire soigner. Selon les périodes, elle allait bien, nous lui mettions des compléments alimentaires riches pour qu'elle puisse se nourrir convenablement et prendre des forces, en alternance avec des baisses de régime qui nous inquiétaient toujours et nous laissaient impuissants.

 

Nous ne savons pas ce qu'il lui est arrivé à ce jour mais, connaissant son comportement, un accident, un acte malveillant ou une capture nous semblent exclus.

Peut être se cache-t'elle à cause de sa santé, nous l'ignorons. Nous espérons, c'est tout.

 

Elle aussi, inséparable du jeune Jimmy, son alter ego rouquin.

 

Jimmy et Topaze, 2 jours avant sa disparition

 

 

Le pauvre Jimmy miaule beaucoup depuis et cela nous attriste encore plus. Que faire pour lui ?

 

Nous avons également une grosse pensée amicale pour Lalyana, qui est la marraine de ces deux disparus et qui leur voue une grande affection. Merci pour ton soutien.

 

La période festive n'était pas propice et nous avons préféré différer un peu ces informations.

De plus comme toujours dans ce cas et comme nous l'avons déjà expliqué par le passé, des recherches importantes ont eu lieu.

Nous nous somme laissés le temps au cas où nous aurions la bonne surprise d'une réapparition.

Sans résultat à ce jour, comme trop souvent.

 

 

C'est bien ainsi que se résume la vie des chats libres,

nous pouvons les aider et les aimer du mieux possible,

mais leur destinée leur appartient.

Il faut les respecter même si c'est souvent très difficile à accepter. 

 

Et continuer, toujours, pour tous les autres.

 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••

D'autres soucis, logistiques cette fois, nous ont amené à prendre des décisions dans l'urgence sur le site et à réagir très rapidement dans cette même période pour faire face face à des situations complexes.

 

Nous vous parlerons de tout cela très prochainement.

Il y a fort heureusement également du positif, vous verrez !. 

 

 

Mais l'article du jour est suffisamment lourd à porter pour nous.

Nous souhaitons le consacrer entièrement à nos deux amis et terminerons par deux diaporamas pour retracer quelques étapes de leurs vies.


 

 

Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années

Guerrier, au travers des années

et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...

et Topaze ...

••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Et pour terminer cet article bien morose, nous venons d'apprendre le départ de Jarrod pour le pont de l'arc en ciel chez Blanche. Toutes nos pensées pour elle dans cette épreuve.

Triste période.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 21:00
En périphérie de St-Jean

Avant de débuter cet article, nous voulons adresser à notre amie Chat des Îles du blog de Colibri et Eowin toutes nos pensées et nos vœux de soutien pour le rétablissement de Colibri.

 

 

Photo : Blog de Colibri et Eowin

Photo : Blog de Colibri et Eowin

 

 

Comme beaucoup d'entre vous, nous avons lu l'annonce bien inquiétante de son article et voulons espérer une issue heureuse.

 

Colibri tu es très bien soigné et très bien entouré, nous le savons. Bats toi, ami et continue de nous raconter de belles histoires avec ta copine Eowin.

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Nous vous parlons le plus souvent des minous du site de l'hôpital de Perpignan, parfois aussi de ceux vivant sur le centre hospitalier de Thuir.

 

Mais comme vous le savez, les chats des rues sont nombreux.

Nous avons parfois évoqué ce sujet : des colonies de chats vivent en périphérie très proche du site de St-Jean.

 

Alors, nous sommes amenés à intervenir pour eux également.

 

Bien entendu, nous privilégions les campagnes de trappages pour stériliser et contrôler la population de ces petits groupes.

Cela demande pas mal d'investissement et de patience, mais encore une fois, cette mission est indispensable.

 

Comme tous les naufragés de la rue, ces matous ont faim, besoin de soins, d'attention et vivent parfois dans des conditions délicates.

En périphérie de St-Jean

Les milieux sont très différents de l'hôpital et spécifiques à chaque groupe.

 

Compte-tenu de leurs lieux de vie, il ne nous est pas possible de réaliser ce que nous faisons sur le site (chalets, points aménagés, etc ..). Mais nous essayons de leur apporter un peu de chaleur et d'amitié.

 

Nous sommes également conscients que ces interventions nous sont nécessaires : ils viendraient obligatoirement sur l'hôpital pour chercher leur pitance et pourraient aussi nous occasionner des soucis divers et imprévisibles (bagarres, conflits, maladies et autres).

 

Nous allons donc vous en présenter quelques uns. Certains sont même bien sociables, mais tous ont cette incroyable personnalité qui rend les chats des rues tellement uniques et attachants.

Nous ne citerons pas les lieux exacts de vie de ces groupes.

 

 

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir. 

 

Juste à côté, une route à traverser ...
Juste à côté, une route à traverser ...Juste à côté, une route à traverser ...

Juste à côté, une route à traverser ...

------------------

 

Souvenez vous aussi de l'ami Maël et de sa caudectomie qui lui a sans doute sauvé la vie.

 

Il continue sa petite vie de gentil chat paisible avec sa nombreuse bande de copains.

 

Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...
Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...

Pas bien loin non plus ...

------------------

 

Et voici quelques amis de plus, tous plus gentils et adorables les uns que les autres.

Ils sont tous beaux, non ?Ils sont tous beaux, non ?
Ils sont tous beaux, non ?Ils sont tous beaux, non ?

Ils sont tous beaux, non ?

Nous venons de vous montrer un petit échantillon des bandes de minous qui vivent à proximité de notre périmètre habituel d'intervention.

 

 

Comment pourrions-nous ne pas les regarder, ne pas les aider à exister ?

Ce sont des vies dignes avant tout, à respecter,

et même si nous en parlons moins, soyez bien assurés

de l'affection et de l'attention que nous leurs portons.

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Pour terminer, une petite photo pour illustrer les vide-greniers d'automne.

 

Il y en a eu 3, courageusement tenus par les amies Irène et Laura.

 

Le temps et la météo n'ont pas toujours aidé au succès mais les quelques ventes réalisées nous aideront tout de même un peu pour la fin de cette année.

 

En périphérie de St-Jean
Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Divers
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 08:00
Les rendez-vous d'automne

L'automne, c'est la saison des feuilles qui tombent, des jolies couleurs flamboyantes ... et des travaux préparatoires indispensables avant l'hiver.

Cet automne a été actif, puisque outre les recherches concernant Hebdo (qui ne sont pas abandonnées), de nombreux autres petits chantiers nous attendaient. 

 

 

Nos amis félins du site commencent à revêtir leurs belles fourrures épaisses et se préparent, comme tout chat libre, à affronter très bientôt une période plus froide.

 

Mais nous pouvons de notre côté essayer de contribuer à améliorer un peu leur confort pour les jours à venir.

 

Voici donc, présentés aujourd'hui sous la forme de petits diaporamas, les travaux et améliorations réalisés par notre petite équipe sus le site de St-Jean.

 

 

◙ Et tout d'abord, une réfection et un nettoyage complet des points "dodo" de nos protégés.

 

En gros, cela consiste à changer et laver tout ce qui est textiles servant à dormir et à se tenir au chaud (couvertures, coussins, oreillers, housses ..etc ..).

Les divers points ont été désinfectés, déparasités, lavés. Tout le linge de couchage a été remplacé.

 

Pour les puces et autres parasites, vous avons employé de la terre de diatomées pour assainir les panières. Ce produit présente à la fois l'avantage d'être à un prix abordable et permet de n'employer aucune substance toxique nuisible pour les chats ou pour nous mêmes.

 

Nous vous proposons de découvrir ces activités au travers des images qui suivent.

Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,

Remise au propre des 3 premiers points,

.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.

.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.

 

◙ Mais quelques aménagements ont également été nécessaires (en supplément des remises au propre).

 

Pour le dernier point du site, nous avons dû apporter des modifications à l'emplacement et le déplacer.

Cet endroit que nous nommons "chez Comète" (mais fréquenté par pas mal de matous en fait) posait de gros soucis d'hygiène.

Non de la part des minous qui le fréquentent, mais de la part de quelques humains qui avaient pris l'indélicate habitude de le transformer en toilette public à ciel ouvert.

 

Inutile de vous dire les désagréments ressentis lors des tournées, mais des personnels de l'hôpital travaillant à proximité se sont également plaints de ces nuisances.

 

Nous avons donc été informés par les services techniques que l'accès à ce secteur allait être grillagé pour éviter ces actes.

 

Au passage, nous souhaitons remercier ici amicalement son responsable pour la bienveillance dont il a toujours fait preuve à notre égard.

 

Alors le petit chalet a déménagé derrière un rideau de lauriers. Mais il y a un bénéfice à ce changement. En effet notre petit édifice se retrouve dans un secteur nettement plus protégé du vent et beaucoup plus ensoleillé. Nos quatre pattes ont l'air de bien apprécier ce nouvel emplacement . 

Nous en avons aussi profité pour le réparer et mettre un petit rideau dans l'entrée. Les nombreux pigeons présents à cet endroit ont la fâcheuse tendance à chasser assez agressivement les minous pour manger leurs croquettes. Nous espérons que ce stratagème bien pacifique suffira à les dissuader.

 

Ici aussi, un petit diaporama pour illustrer ces propos.

 

Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"

Quelques modifications indispensables "chez Comète"

Nous voici donc fin prêts à affronter l'hiver.

 

En espérant qu'il saura épargner, chez nous comme partout ailleurs,

les habitants des rues et tous ceux qui n'ont pas la chance

d'avoir une maison chauffée à leur disposition.

 

 

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Pour les retardataires qui le souhaiteraient, des exemplaires du calendrier 2017 restent disponibles sur simple demande.

 

Un grand merci à tous les amis qui nous ont passé commande, cela nous est d'une grande aide pour le bien être de nos petits protégés.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:56
Hebdo manque à l'appel

Retour à une actualité nettement moins souriante.

 

Nous avons de grosses inquiétudes pour notre ami Hebdo. En effet, ce dernier n'a pas été revu depuis le 7 Octobre dernier sur son lieu de vie habituel. Un mois déjà. 

 

Pour certains chats du site plus coutumiers de périodes discrètes, nous ne nous poserions pas ces questions de la même manière car il s'agit de leur mode de vie. Mais nous les apercevons régulièrement, même s'ils restent parfois furtifs.

 

Mais Hebdo est un chat sédentaire et peu habitué à rester caché, qui plus est un "ancien" de l'hôpital qui connait parfaitement les lieux.

 

L'année dernière c'était Symphony qui disparaissait au même endroit dans un secteur pourtant tranquille, et à peu près à la même époque, sans savoir à ce jour quel a été son destin.

 

Nous avons donc effectué de nombreuses recherches, visité les vides-sanitaires, soulevé et inspecté des cheminements techniques recouverts de dalles de béton, questionné, enquêté, mis en place l'appareil photo infra-rouge et vraiment fait tout notre possible pour le retrouver.

 

Sans résultat aucun, hélas.

 

Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).  Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).  Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).

Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).

Nous pensons beaucoup à Hebdo, et comme toujours dans ce cas, il s'agit de la pire des situations : ne rien savoir, le doute et l'attente.

 

Et avec ces quelques mots, nous n'oublions bien évidemment pas Phiphi et Nounou qui le parrainent et partagent notre tristesse et nos tracas.

 

Nous essayons de ne sombrer dans aucun excès, ni de pessimisme ni d'optimisme et espérons simplement revoir un jour prochain reparaître sa belle robe tigrée.

Quelles que soient les nouvelles - si nous en avons - nous vous tiendrons informés.

 

Comme pour tous nous souhaiterions tellement leur proposer un autre destin, une autre vie ...

 

Hebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaireHebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaire

Hebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaire

 

◄◄◄◄ ►►►►►

 

 

Et comme cet article ne brille malheureusement pas par sa gaieté, nous aurons également une pensée pour notre amie Linda et ses pensionnaires du Mir.

 

La belle Kerkennah est partie rejoindre les trop nombreux copains déjà présents de l'autre côté de l'arc en ciel

Kerkennah, photo Linda "les crinières du Mir"

Kerkennah, photo Linda "les crinières du Mir"

 

Kerkennah n'était pas une ancienne pensionnaire de l'hôpital mais vivait avec la petite troupe montagnarde de Linda, qui compte et a compté tellement de chats sortis de l'hôpital St-Jean de Perpignan. 

Nous avions pu apprécier ses talents de vocaliste il y a un an lors de notre visite au Mir.

 

Repose en paix, belle minette, nous te devions bien ces quelques lignes pour ne jamais t'oublier.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 09:24

 

Il est toujours très difficile de succéder à un article qui porte une forte charge émotionnelle.

 

Un petit billet de transition douce nous semble donc nécessaire avant de reprendre le cours normal de la vie.

 

Tout d'abord nous adressons nos sincères remerciements à tous pour les marques de sympathie témoignées après le départ d'Elliott :

 

- A Eric pour ses mots,

- A Phiphi et Nounou pour leur bel article : ICI

- A Colibri, Eowin et Chat des Îles pour leur hommage : ICI

 

- Et enfin à vous tous, que ce soit sur notre blog, chez Phiphi ou bien chez Chat des Îles pour vos messages de soutien pour Laura et pour nous.

 

 

Un immense merci à tous. 

 

Voici une dernière photo d'Elliott avec son copain Harry réalisée par Laura il y a un peu plus de 15 jours.  

 

 

•••••••••••••••••••••••••••

 

Et pour opérer cette transition douce, nous vous proposons deux petites cartes postales qui vous présentent (presque) tous nos minous du site dans des photos récentes.

(Vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir)

 

Ils vous envoient tous leur meillleurs ronrons amicaux.

 

 

On commence par la petite bande des rouquins.

On commence par la petite bande des rouquins.

Et on continue par le reste de la petite troupe

Et on continue par le reste de la petite troupe

Et toutes nos excuses à nos amies Feeling & Miriel

qui ont fait les frais du montage. Justice est rendue

 

 

 

 

Nous vous souhaitons de passer une très belle journée.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 17:00
Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)

Nous reprenons donc aujourd'hui la suite de notre magazine d'informations.

 

Laissons la place à la presse et à l'actualité.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vie mondaine / People

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

-         Miriel, Loulou et Ianou se déclarent prêts pour le concours du chat le plus propre de Perpignan.

Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.

Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.

Feeling , Lewis et Isidore ont décidé de poser pour des marques célèbres de pâtée pour minous. Il faut dire qu’ils ont un peu « forci » cet hiver.

Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !

Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !

Si Topaze fuit les journalistes, Justine ne fait pas mystère de ses ambitions de starlette.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le débat de la semaine : « grillages rigides, avantages et inconvénients »

 

 

Nos 2 débatteurs /  contradicteurs étaient Hebdo et Tango. Les échanges furent animés mais restèrent (relativement) courtois. L’extrait ci-dessous vous en donnera un bref aperçu

Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)

Euh ... Messieurs, nous vous demandons de bien vouloir vous recentrer sur le sujet initial ...

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Gastronomie :

 

 

Notre célèbre critique Twist a goûté le service de l’enseigne réputée « ancienne neuro »

Voici sa notation :  

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Sports : Le premier grand challenge interfélin des « sleeping cats » voit 3 finalistes se détacher nettement du lot.

 

 

En effet après avoir ridiculisé tous leurs concurrents, les amis Comète, Guerrier et Béryl semblent bien partis pour se disputer une magnifique victoire finale.

 

 

 

 

Les paris sont ouverts.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Annonces légales :

 

 

-  Avis de Recherche : on a retrouvé Slow

 

 

Difficile à observer depuis quelques temps, l’ami Slow s’est rappelé à notre bon souvenir.

 

- Visite médicale :

 

 

Il serait souhaitable que notre collaborateur Camembert prenne rapidement contact auprès de la médecine féline. Ses oreilles lui en seraient grandement reconnaissantes (ici aussi trappage à faire).

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Rubrique « à l’étranger » :

 

 

 

 

- A Thuir, le gentil Tyson s’est bien remis de son vilain abcès dont nous vous avions parlé.

 

 

 

- Du côté de Villeneuve de la Raho, la minette Hola, stérilisée par nos soins il y a quelques années a fait un séjour forcé en fourrière.  Fort heureusement , elle a pu être récupérée à temps et remise sur son lieu de vie où elle devrait rapidement reprendre ses marques.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Ainsi se termine notre journal et ses informations plus ou moins sérieuses.

 

Nous espérons que vous n'avez pas trouvé cet exercice trop long ni trop ennuyeux.

 

 

Toute l’équipe de rédaction des « Echos de Saint-Jean » vous souhaite

une agréable journée et vous dit à très bientôt.

 

 

 

 

 

 

Sources des illustrations : 

 

Shutterstock, Needlework, 123rf, Clipart.me, Clipartof, Thinkstock, Dreamstime, 365psd
et merci à Nevio pour son "chat qui lit"

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 05:51
Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)

Editorial :

 

 

 

Aujourd’hui, une gazette journalistique (en deux parties) pour vous diffuser quelques ragots félins colportés ci et là, dans les coulisses de l’hôpital et aux alentours.

 

Rien de très sérieux donc mais une bonne occasion de vous montrer des images récentes de nos amis, certains se faisant parfois discrets et rares.

Mais nos envoyés spéciaux à grandes moustaches ont su patiemment retrouver leurs traces.

 

Des actualités aussi, pour vous raconter les derniers événements notables sur place.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

A la Une : Exclusif ! Une bande de jeunes loubards nous nargue depuis des mois.

 

 

 

Qu’ils soient roux, noirs ou roses à pois verts (euh non, bleus les pois), ces graines de délinquants juvéniles résistent à toutes les tentatives de trappage qui se succèdent.

 

Ah certes, ils sont beaux, pas trop farouches mais la jolie caisse en métal (ou en bois), c’est bien le dernier de leurs soucis.

Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)
Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Les potins des cuisines :

 

 

Depuis le départ de Missy dans sa famille d’accueil, le petit monde des cuisines voit une présence accrue de Jupiter dans ces lieux.

 

 

 

Habituellement il vivait plutôt du coté de chez Bubu.

 

 

Mais depuis l’amie Bubu a trouvé de nouveaux prétendants (que l’on voudrait trapper aussi, ça n’arrête pas ! mais c’est une autre histoire…)

Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)Les échos de St-Jean, notre petit journal (1 / 2)

« Moi qui l’aimais tant, je le touvais le plus beau de St-Jean »

 

Et aussi une visiteuse occasionnelle (connue et stérilisée celle là) qui s’invite parfois pour un déjeuner entre filles de bonne famille.

 

 

 

Mais la présence du dieu des dieux dans l’antre culinaire ne ravit du tout pas l’ami Junior.

Sa sœur Kessy semble nettement moins perturbée par cet intrus (il est beau gosse après tout). 

 

 

Tout cela sous l’œil attentif et sévère de maman Junon

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Faits divers :

 

 

  • Comme cela arrive parfois, certains points de nourrissage sont visités. Et pas par des quadrupèdes mais plutôt par des bipèdes au quotient intellectuel proche de celui de l’huître (et l’association ne s’occupe pas des fruits de mer ..mais qui sait, un jour ?).

 

 

  • La coupe « incorporation » des arbres à proximité du palmier (ou de ce qu’il en reste) a mis à découvert les abris de cet endroit. Pour le moment, pas de problèmes à signaler.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous voici à la fin de la première partie de ce journal.

 

Nous avons choisi de le scinder en deux, car la lecture en aurait été trop fastidieuse, et nous vous laissons le temps de digérer un peu ces nouvelles.

 

Mais la suite est pour très bientôt !

 

 

 

 

 

Sources des illustrations

Shutterstock, Needlework, 123rf, Clipart.me, Clipartof, Thinkstock, Dreamstime, 365psd
et merci à Nevio pour son "chat qui lit"

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 05:17
Vos filleuls vous disent merci ! Et travaux à l'horizon

Si vous avez un peu fouillé sur notre blog, vous avez peut-être visité la page consacrée aux minous présents sur le site de l'hôpital Saint-Jean.

 

Certains d'entre elles et d'entre eux ont la chance d'avoir de gentilles marraines et parrain.

 

Vos filleuls ont insisté, alors ils souhaitent adresser de très gros "ronrons" de remerciements à leurs protectrices et protecteur.

 

Nous ne serons donc aujourd'hui que leurs portes paroles (la fonction de "porte miaou" n'ayant pas encoré été reconnue officiellement).

 

 

Ils vous offrent modestement ces quelques fleurs.

 

 

 

Mais, et les autres nous direz-vous ?

 

Rassurez-vous, ils ne seront jamais des oubliés et nous faisons tout pour leur bien être même si ce n'est pas toujours simple.

Ils sont et resteront nos protégés, comme tous.

 

 

Et n'oublions jamais toutes les gentilles personnes qui nous apportent leur soutien sous quelque forme que ce soit (dons matériels ou financiers, croquettes, encouragements, promotion ...). Les fleurs de notre minet sont aussi pour elles.

 

Leur apport nous est très précieux pour continuer notre travail dans de bonnes conditions et tenter de faire vivre convenablement nos félinous. ♥♥

 

 

Mais si l'envie vous prend d'avoir un beau filleul dans le sud de la France, n'hésitez surtout pas !

Vous ferez une bonne action et vous serez fiers de votre nouvel(le) ami(e).

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Dans l'actualité de l'hôpital,

 

nous avons été informés que de gros travaux se préparaient (encore !) [<- Clic, le passé n'est pas très loin] sur le site de St-Jean à partir de l'automne prochain et pour les années à venir, avec extension des parkings et destruction de certains bâtiments.

 

Un article du journal local évoque ces futurs travaux (voir le dernier paragraphe du document) :

http://www.lindependant.fr/2016/04/15/gratuite-du-parking-a-l-hopital-rien-n-est-encore-decide,2185459.php

 

Bien entendu nos amis seront impactés au premier plan, car de nombreux dangers vont les guetter avec ce chantier et certains lieux de vie seront concernés, voire vont être amenés à disparaître.

 

Nous allons commencer d'ores et déjà à prendre des dispositions en déplaçant certains points de nourrissage et des dodos assez rapidement pour essayer d'anticiper les dangers futurs.

 

 

Dès que nous aurons des nouvelles un peu plus précises, nous vous informerons mieux des conséquences pour nos minous, mais la période à venir risque de nous amener de nombreux soucis et tracas.

 

 

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 06:01
Un tour à Thuir

Pour voyager un petit peu, aujourd’hui nous irons faire une promenade à l’hôpital de Thuir.

 

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, notre association gère également sous convention les minous présents sur ce complexe médical.

 

Un article un peu ancien au niveau du contenu vous présentera le contexte assez différent de celui de St-Jean si vous souhaitez en savoir un peu plus : Hôpital de Thuir.

 

Depuis cette époque de nombreuses stérilisations ont été réalisées.

 

Notre association fournit des croquettes, et sur place, du personnel se dévoue pour les nourrir et nous informer en cas de nécessité de soins.

 

Et cela vient d’être le cas pour 2 chats présents sur ce site.

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Commençons par Ilky.

Ilky "Castagnette" en pleine activitéIlky "Castagnette" en pleine activité

Ilky "Castagnette" en pleine activité

Un beau rouquin sociable d’environ 6 ans surnommé « Castagnette ». Il vit dans un pavillon du complexe et c’est une mascotte des patients comme du personnel.

 

Il y a peu de temps, un agent de cet hôpital nous a signalé qu’il boitait de la patte avant droite, sans blessure apparente mais semblait souffrir.

 

Il a donc été emmené chez notre vétérinaire et examiné.

 

La douleur à la patte (épaule) a été soignée. Il a dû suivre un traitement par comprimés de Metacam pendant 15 jours. 

Probable traumatisme et gros hématome dûs à un choc.

 

Mais certains paramètres de son bilan sanguin réalisés à l’occasion de son séjour médical incitent à le surveiller plus attentivement, sans qu’aucun véritable problème ne se soit déclaré.

Retour au pavillon après quelques soinsRetour au pavillon après quelques soins

Retour au pavillon après quelques soins

Il a repris ses petites habitudes en bonne forme dans son pavillon préféré où il continue de faire la joie de tout le monde.

 

Il va tout de même être nécessaire de guetter d’éventuelles baisses de régime par prudence.

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

 Et maintenant, parlons de Tyson.

Tyson

Tyson

Un joli tigré, lui aussi sociable et apprécié de tous au centre hospitalier.

 

Le personnel qui les nourrit est bien attentif et Tyson avait un gros abcès, pas beau à voir, à la joue.

 

Lui aussi a fait un petit tour par la case vétérinaire pour soigner ce vilain bobo, vérifier son état général et ses dents en particulier et prévenir toute infection ou risque de récidive.

Un vilain abcès à la joue

Un vilain abcès à la joue

Une fois bien « réparé » il a pu regagner paisiblement son lieu de vie et retrouver les bons soins de ses amis sur place.

 

Ces deux minets sont sociables et peuvent être surveillés quotidiennement, c’est un avantage important.

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

 

Un grand merci aux personnels du centre de Thuir qui nourrissent

et prennent soin de cette autre « famille de l’hôpital ».

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 06:15
Nouvelle année, nouveaux chats

Depuis quelques temps, lors des tournées, quelques nouveaux pensionnaires de l'hôpital avaient pu être furtivement observés

 

Leur présence permanente sur site n'était pas avérée, mais nous savions qu'ils nous rendaient quelques visites plus ou moins régulières.

 

Nous pensions en particulier à 2 ou 3 individus encore très discrets pour lesquels nous commencions à avoir quelques vagues photos.

 

Vous le savez déjà, en fin d'année 2015, nous avons recherché, en vain, Symphony.

Lors de ces recherches, nous avons installé sur des périodes de quelques jours, au niveau de plusieurs points de nourrissage, un appareil photo infra-rouge à prise de vues automatiques qui se déclenche en fonction des mouvements.

 

Tout d'abord, logiquement au point habituel de Symphony, puis nous avons étendu le périmètre des investigations.

 

Bien entendu nos "familiers" étaient présents, l'occasion rassurante de voir aussi quelques minous du site plus rarement observés lors des tournées, et ça c'est très bien.

 

Mais l'exploitation des images nous a révélé de sacrées surprises.

 

Outre les "nouveaux" déjà plus ou moins repérés, les visites - nocturnes entre autres - nous montrent une jolie panoplie féline qui rénove les colorations de la garde-robe de l'hôpital.

 

Un petit nouveau, tout noir, du côté de chez Comète, et un autre "t'as d'beaux yeux" en NeuroUn petit nouveau, tout noir, du côté de chez Comète, et un autre "t'as d'beaux yeux" en Neuro

Un petit nouveau, tout noir, du côté de chez Comète, et un autre "t'as d'beaux yeux" en Neuro

Visites régulières et bel appétit, certains semblent des familiers des lieux, pour qui les points de nourrissage n'ont plus de secrets. On s'étonnait certains jours de la consommation importante de croquettes par rapport aux usagers coutumiers des lieux. Et bien, on se pose nettement moins de questions maintenant.

 

Nous allons donc vous présenter quelques uns de ces inconnus.

 

"Journées trappages" à prévoir comme qui dirait.

 

Vous pardonnerez la piètre qualité de certaines photos : pour les prises de vue nocturnes ou sombres, l'infra-rouge donne des photos en noir et blanc surexposées, et quelquefois, la capture de l'image est très furtive. C'est qu'ils sont méfiants et vifs ces squatters !

 

A l'ancienne neuro et au CTS :

 

C'est par ces sites que nos recherches ont débuté. Lieux de vie habituels de Symphony, ancien domicile de Charlie, nous avons donc mis en place notre petit dispositif dans le point de nourrissage puis dans le vide sanitaire. Et, si le minou recherché n'a pas été vu, nous  avons constaté les passages réguliers de Tango, Hebdo, etc ... mais nous avons surtout eu l'étonnement de découvrir que ce lieu voyait circuler pas mal de monde inconnu ou mal connu.

 

Deux minous à robe claire, dont un à poils longs, et un noir tâché de blanc (probablement pas Lewis)Deux minous à robe claire, dont un à poils longs, et un noir tâché de blanc (probablement pas Lewis)
Deux minous à robe claire, dont un à poils longs, et un noir tâché de blanc (probablement pas Lewis)

Deux minous à robe claire, dont un à poils longs, et un noir tâché de blanc (probablement pas Lewis)

Un noir et blanc (déjà observé), un tigré qui renverse l'eau, un beau noir bien dodu et un rouquinou observé tout récemment.Un noir et blanc (déjà observé), un tigré qui renverse l'eau, un beau noir bien dodu et un rouquinou observé tout récemment.Un noir et blanc (déjà observé), un tigré qui renverse l'eau, un beau noir bien dodu et un rouquinou observé tout récemment.
Un noir et blanc (déjà observé), un tigré qui renverse l'eau, un beau noir bien dodu et un rouquinou observé tout récemment.

Un noir et blanc (déjà observé), un tigré qui renverse l'eau, un beau noir bien dodu et un rouquinou observé tout récemment.

Aux cuisines :

 

L'ancien antre de Missy. L'appareil vise le point de nourrissage et un dodo, dans le vide sanitaire.

Junior est omniprésent, avec un solide appétit et il semble apprécier le coin "dodo". Kessy et Junon montrent régulièrement leurs moustaches. Mais ici aussi un certain nombre de nouveaux visiteurs s'intéressent de près aux bols de croquettes.

 

Un splendide blanc à poils longs, un autre "noir et blanc" (différent de celui de neuro)Un splendide blanc à poils longs, un autre "noir et blanc" (différent de celui de neuro)

Un splendide blanc à poils longs, un autre "noir et blanc" (différent de celui de neuro)

Un tigré (peut être un chat du cimetière proche) et un minet de couleur claire à poils courtsUn tigré (peut être un chat du cimetière proche) et un minet de couleur claire à poils courts

Un tigré (peut être un chat du cimetière proche) et un minet de couleur claire à poils courts

◘ "Intérieur hôpital" :

 

Le point de nourrissage "chez Bubu".

 

Ici aussi présence rassurante et régulière de Bubu, de Jupiter ...

Et bien entendu quelques inconnus ou mal connus (certains avaient pu être observés épisodiquement il y a quelques années).

 

 

Encore un noir, bien en chair lui aussi, et un "vieux" gris et blanc déjà aperçu dans le temps.Encore un noir, bien en chair lui aussi, et un "vieux" gris et blanc déjà aperçu dans le temps.

Encore un noir, bien en chair lui aussi, et un "vieux" gris et blanc déjà aperçu dans le temps.

Chez Miriel et Feeling :

 

Ici peu de surprises, ouf ! Des images de nos deux inséparables. Ces coquines restent cachées, attendent le départ des nourrisseuses et se précipitent aussitôt sur la gamelle.

Pas d'inconnu découvert sur ce site, juste l'occasion de voir le discret Jason et un "squat" maladroit de Voyou (il rencontre beaucoup de difficultés pour passer contrairement à nos deux complices)

Miriel et Feeling : fidèles au rendez-vous dès que la gamelle est remplieMiriel et Feeling : fidèles au rendez-vous dès que la gamelle est remplie

Miriel et Feeling : fidèles au rendez-vous dès que la gamelle est remplie

Une visite de Jason et Voyou très maladroit pour sortir de là !Une visite de Jason et Voyou très maladroit pour sortir de là !

Une visite de Jason et Voyou très maladroit pour sortir de là !

◘ Le reste :

 

Pas encore d'images exploitées sur les autres points de l'hôpital. D'autres campagnes photographiques sont encore en cours. Nous vous tiendrons informés des résultats.

 

.............................

 

 

Qui sont tous ces nouveaux, d'où viennent ils ? Comment sont ils arrivés ici ? Mystère. Des groupes de chats errants ont cependant été observées récemment dans la périphérie de l'hôpital, en font ils partie ?

 

Tout ce dont nous sommes certains, c'est qu'il y a du boulot en vue pour trapper, stériliser et identifier tout ce petit monde. Les tentatives récentes de trappages n'ont pas rencontré de succès. Et que les stocks de croquettes sont mis à rude épreuve.

 

 

Nous pensons que le verbe "s'ennuyer" n'est pas au programme de la période à venir.