Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

20 juillet 2019 6 20 /07 /juillet /2019 17:05
Nouvelles en vrac - Suite et fin

Comme promis, pour conclure ces 2 articles, des nouvelles récentes en images et un minimum de texte de quelques minets vivant sur le site.

 

 

 

Nous ne pourrons vous proposer des photos de tout le monde, n'oublions pas que nous sommes en été, qu'il fait très chaud à Perpignan et qu'il sont pour la plupart pratiquement invisibles dans la journée, préférant la fraîcheur nocturne (mais nous aurions du mal à déambuler sur le site et faire des photos à 2h00 du matin, vous le comprendrez facilement).

 

 

 

Nous aurions également aimé vous proposer un troisième volet avec des photos des chats en accueil (Comète, Miriel, Slow, Mosquito, Hector, Marley, Justine, Odin, Twist, Oscar et les autres ...) mais un petit souci de santé - maintenant résolu - a rendu ce reportage impossible par précaution.

 

Rassurez vous, ils vont tous très bien, loin des dangers de la rue, et ce n'est que partie remise.

 

Commençons donc la visite : 

 

Notre Papy Beryl et une tentative pour le trapper.Notre Papy Beryl et une tentative pour le trapper.

Notre Papy Beryl et une tentative pour le trapper.

Notre bon vieux Beryl reste fidèle aux rendez-vous mais il est très méfiant.

 

Nous essayons depuis longtemps de le capturer pour lui faire faire un bilan de santé car il semble avoir des problèmes. Nous aimerions également lui permettre de passer une retraite bien méritée en accueil.

 

Son chalet de nourrissage a été temporairement adapté pour tenter cette opération .... sans succès probant.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Le beau Jason.Le beau Jason.

Le beau Jason.

Un autre "vieux de la vieille", le farouche Jason.

 

Ses apparitions sont rares, profitons en.

Il semble s'être un peu déplacé par rapport à son lieu privilégié de quelques dizaines de mètres. Bon, on ne va pas lui apprendre tous les recoins de l'hôpital, c'est lui qui nous donnerait des leçons.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Nagano, notre "snowshoe".Nagano, notre "snowshoe".

Nagano, notre "snowshoe".

Pratiquement invisible depuis le début de l'année, l'ami Nagano s'est décidé à nous remontrer ses moustaches.

 

Il semblerait que les chats de son secteur aient trouvé un autre point de vie pas trop loin et qu'ils viennent essentiellement pour se nourrir, mais pas pour dormir à cet endroit.

Ce n'est pas très grave, on a une petite idée de leur cachette et ils n'y sont pas en danger.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Mimosa et Noah.Mimosa et Noah.

Mimosa et Noah.

A l'ancien lieu de vie de Bubu (qui vit en accueil chez Laura maintenant), nous trouvons les compères Mimosa, Noah mais également Milky (lui, il ne se montre que très tôt le matin).

 

Noah , le chat sans queue, est assez peu craintif et se laisse approcher sans trop de difficultés.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Dans l'ordre : Noémie et Nem, le "solide" Lewis, une nocturne (éloignée) de Mozart et Nestor.Dans l'ordre : Noémie et Nem, le "solide" Lewis, une nocturne (éloignée) de Mozart et Nestor.
Dans l'ordre : Noémie et Nem, le "solide" Lewis, une nocturne (éloignée) de Mozart et Nestor.Dans l'ordre : Noémie et Nem, le "solide" Lewis, une nocturne (éloignée) de Mozart et Nestor.

Dans l'ordre : Noémie et Nem, le "solide" Lewis, une nocturne (éloignée) de Mozart et Nestor.

Quelques minets en vrac qui ont bien voulu poser pour nos appareils photos.

 

Comme indiqué en préambule, ils sont actuellement très difficiles à observer. En journée la chaleur du site est infernale et ils préfèrent nettement la douce fraîcheur des vides sanitaires (comme on les comprend !).

 

Observer les autres nous demanderait de venir en pleine nuit (pas trop possible, le site de l'hôpital a des heures de fermeture au public bien normales) ou de laisser une caméra infrarouge en place.

Le risque - surtout en été - c'est de ne pas retrouver la caméra le lendemain angry...

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Tentative de trappage à Thuir.Tentative de trappage à Thuir.
Tentative de trappage à Thuir.Tentative de trappage à Thuir.

Tentative de trappage à Thuir.

Enfin, un personnel de l'hôpital de Thuir nous a gentiment signalé un minou rouquin qui semblait fatigué.

 

Irène s'est rendue sur place mais un perturbateur - roux lui aussi et nommé Gump - a empêché le succès de l'opération.

 

Après avoir bien observé le "malade", il semble qu'il ait surtout montré une grosse fatigue liée à la forte chaleur et que son état se soit nettement amélioré depuis (une bonne hydratation est indispensable par ces températures.... ).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Notre ami Max vous souhaite une excellente semaine

et vous conseille de rester au frais si vous le pouvez.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFlare

Photos : Irène, Laura & JM

13 juillet 2019 6 13 /07 /juillet /2019 17:50
Nouvelles en vrac - Première partie

Pour cette semaine et la prochaine, une série de deux articles d'été, un peu "fourre-tout", afin d'adopter un rythme en adéquation avec les températures.

 

Mais nous en profiterons tout de même pour vous donner des nouvelles récentes de notre grande famille moustachue.

 

 

 

Aujourd'hui nous suivrons principalement les petits chatons dont nous avons parlé récemment ainsi que quelques minous qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

 

L'article qui suivra dans une semaine vous présentera des photos récentes de chats du site (pourtant discrets à cause de la chaleur) ainsi que quelques autres informations.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et tout, d'abord, comme promis, des photos toutes récentes du petit Pirate.

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).
Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Comme vous pouvez le constater, il va bien, il progresse, il est chouchouté comme il n'aurait jamais pu le rêver, mais il affirme également un fort caractère.

 

Une petite excroissance de chair au coin de l'œil gauche avait été remarquée par les vétérinaires.

Elle a été soignée et a régressé, mais elle fera malgré tout l'objet d'un contrôle.

 

Nous respirons un peu mieux en ce qui le concerne, merci Patricia.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

En ce qui concerne les 3 petits loupiots adoptés la semaine dernière (Pilou, Loupi smiley et probablement Perle), les choses se passent également très bien.

 

Un peu méfiants mais sans aucune agressivité les premiers jours (il faut les comprendre !), ils ont maintenant bien investi leur nouvelle maison pour des séances de jeu de longue haleine (sans oublier de passer fréquemment pas la case "gamelle").

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).
ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Oslo !

Rappelez vous, il ya tout juste un an

 

Un minuscule chaton de quelques jours sauvé in extremis en plein été et biberonné par Mélissa pour ses débuts dans la vie.

 

Notre amie Oslo a donc ... un an, ça se fête !

Et les photos parlent d'elles mêmes, non ?

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).
Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Quelques nouvelles de la petite Ollie maintenant.

 

Pour ceux qui auraient oublié (c'est qu'il y en a des félins qui croisent notre route !),

son histoire est ► ICI ◄.

 

Ollie et sa famille ont pris quelques jours de vacances. 

Mais, si elle est la seule minette de la maison, comment dire ? Elle n'est pas toute seule, oh que non ! 

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et pour conclure cette première partie, quelques minets qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

Ils sont des chats vivant dans la périphérie directe de l'hôpital, stérilisés et identifiés par nos soins, mais ils n'hésitent pas à venir régulièrement nous rendre des visites de courtoisie sur le site.

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

 

 

_____________________________________

 

 

 

Notre ami Owen (ICI) a également dû revoir les blouses vertes à plusieurs reprises.

 

Il souffre fréquemment d'infections urinaires malgré un régime alimentaire adapté et semble assez fragile et sensible de manière générale. 

Il est particulièrement heureux pour lui qu'il ait un foyer pour le surveiller et s'occuper de lui.

 

Mais il vit parfaitement heureux dans son petit monde, aime se promener un peu et apprécie vraiment beaucoup "les siens".

 

Owen le magnifique. (Photo : Irène).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Nous vous donnons donc rendez-vous dans quelques jours pour la seconde partie (et la fin) de cette gazette estivale.

 

Il y sera davantage question des copains présents sur le site.

 

 

 

 

 

Bonne semaine à tous, restez au frais !

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Laura, Claire, Mélissa, Lucille, Irène

Gif animé : GifGratis

15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 17:10
Le blues du trappeur

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

 

 

 

On m'avait dit "tu verras, c'est facile",
Et j'les regarde comme un pauvre imbécile.

 

Pourtant j'ai mis toutes mes cages en place,
Qu'est ce qu'c'est beau, ça a la classe !

 


 

Le blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeur

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

 

Mes ruses ne valent pas une demi-croquette,
C'est qu'nos minous sont pas des mauviettes.

 

Est-ce que l'hôpital sera mon fort Alamo ?
la prochaine fois j'mettrai des boites "Almo"
®.

 

 

Si je portais un bonnet de fourrure
peut être alors qu'j'aurais la carrure.


Mais alors, de quoi est ce que j'aurais l'air
Si mon ch'min croise celui d'une infirmière ?

 

 

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins.

 

 

Le blues du trappeurLe blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeur
Le blues du trappeurLe blues du trappeurLe blues du trappeur

 

On m'a dit que la nuit, tous les chats sont gris.
A la brune j'irai donc courir l'mistigri.

 

Puisse Bastet veiller sur ma mission
Et nous épargner une portée d'chatons.

 

 

 

 

J'ai le blues, le blues du trappeur de félins
Oh Bastet,
Bastet ...


J'voudrais les prendre dans mes filins,
 

J'voudrais bien attraper ces petits malins.
 

 

Vous pouvez accompagner la lecture de ce texte avec cette musique de circonstance de Muddy Waters.

 

Amis lecteurs, nous vous épargnons une version chantée, nous tenons à conserver votre fidélité ... frown

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Vous vous doutez bien que cette petite parodie est basée

sur des faits  rigoureusement authentiques.

 

 

Des journées entières à attendre le bon vouloir de nouvelles moustaches, sans succès.

 

 

Nous retenterons sans doute en soirée, qui sait ?

ils seront peut être mieux disposés, nos greffiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre / Photoflare

Image Bastet : Wikimedia commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Basthith.png)

Image David Crockett : Wikimedia commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:David_Crockett_High_School_logo.jpg)

Bonnet de fourrure du montage : http://clipart-library.com

Musique instrumental "Mannish Boy" de Muddy Waters.

Photos additionnelles : Irène.

25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 15:50
Il faut essayer de soigner les blessures de l'âme et du corps.

 

_______________________________

 

 

Ce mois de mai n'a vraiment rien d'une jolie période pour beaucoup de nos amis autour de nous.

 

De trop nombreux et douloureux départs récents pour des familles aimantes et dans la peine. 

 

Certains d'entre vous ont déjà appris ces tristes nouvelles.

 

 

. La jolie Bella nous a quittés chez notre amie Sophie de Norvège.

Sophie n'a pas de blog, mais un bel hommage lui a été rendu par Miss Tigri : ICI

 

. Chez Ambre, c'est l'adorable petit Bambou qui est parti dans les bras de sa protectrice. ICI.

 

. Dani des Chats du Bocage est également une nouvelle fois affectée par un triste départ.

Après voir lutté contre une vilaine maladie, sa chère Perle a dû cesser son combat quelques mois seulement après le départ de Camargue. ICI.

 

. La douce Mimine nous a elle aussi quittés chez Chantaloup qui lui a rendu un très bel hommage. ICI. 

Notre amie Zoé lui a également dit "au revoir"ICI.

 

. Zoé avait accueilli Robin par l'intermédiaire de l'association UCST. Un malheureux naufragé de la rue.

Trop malade et usé, il n'a pu survivre mais il a pu partir entouré d'affection et aimé.

Un triste résumé de ces trop nombreux départs par Zoé, ICI.

 

. Notre chère Chat des Îles a également souhaité rendre hommage à toutes ces petites âmes envolées. ICI.

 

. Mais nous n'oublions pas, non plus, la petite Ouna, que vous ne connaissez pas. Une jeune minette sortie de la rue qui a croisé notre route. Malgré de nombreux soins, la PIF a malheureusement trop rapidement brisé son destin.

 

. En dernière minute avant publication, Kimcat (ICI) et les Swiss Cats (ICI) nous ont appris deux autres difficiles départs. Nous les découvrons en cette triste occasion, mais ils faisaient parti de la grande famille féline qui nous réunit.

 

Cette période est vraiment très dure - trop dure - pour tous, hélas.

 

 

 

 

 

Que toutes les personnes dans la peine reçoivent ici nos sincères et amicaux soutiens

et notre profonde sympathie dans ces douloureux moments.

 

Lorsque nos amis arrivent chez nous, nous savons que c'est "pour la vie"

et que viendront des moments difficiles, que nous espérons tous lointains.

 

Le destin est trop souvent très injuste, mais essayons, dans ces moments,

de retenir les instants de bonheur mutuels et partagés,

ainsi que la jolie vie heureuse et souvent inespérée qui leur a été offerte.

 

 

Courage à toutes et tous. Nous pensons très fort à vous.

 

 

 

 

"Nous mourrons mais nos actes ne meurent pas,

car ils se perpétuent dans leurs conséquences infinies.
Passants d'un jour, nos pas laissent dans le sable de la route des traces éternelles.
Rien n'arrive qui n'ait été déterminé par ce qui l'a précédé

et l'avenir est fait des prolongements inconnus du passé."

 

Jules Verne

 

 

_______________________________

 

 

 

Après les plaies de l'âme, nous avons souhaité vous tenir informés de quelques soins qui ont été nécessaires à une mamie minette encore inconnue de vous.

Sapristi !

Sapristi !

Sapristi, c'est une des "anciennes" qui vit sur le site de l'hôpital de Thuir.

Une mémé chatte, plutôt sociable, qui mériterait sans doute de poser ses coussinets dans un lieu confortable pour ses vieux jours.

 

Mais ce sont justement ses pattes qui lui causaient un souci.

Le personnel sur place a constaté une plaie sur sa patte arrière gauche qui semblait la fatiguer.

 

Elle a donc  été attrapée et emmenée pour soins et pour un contrôle général.

 

Un peu pelée, mais c'était nécessaire.

 

 

De retour sur le site, elle a été mise dans un endroit un peu tranquille pour terminer sa convalescence et a pu reprendre son paisible train-train.

 

Elle est craquante, mamie Sapristi, non ?

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz

Photos : Bella par Miss Tigri, Bambou par Ambre, Perle par Dani, Mimine par Chantaloup, Robin par Zoé.

Photos de Sapristi : Irène.

27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 18:30
Y a-t-il (encore) des bénévoles à Perpignan ?

Retour au présent, à la réalité du quotidien.

 

Pour ceux d'entre vous qui nous connaissent un peu moins, voici quelques explications sur notre situation présente.

 

 

- Actuellement, nous n'avons que deux bénévoles permanentes (Irène et Laura) pour assumer la majeure partie de notre activité. 

Il y a des aides ponctuelles de Marie-Noëlle en cas de congés ou d'absence, de Mélissa pour surveiller et de moi même lorsque je suis présent dans le département.

Annie assure la partie cimetière mais probablement pour peu de temps encore.

 

Inutile de vous préciser combien cette situation est extrêmement fragile.

A terme, si rien n'évolue, notre avenir est fortement compromis par manque de personnel de terrain.

 

 

 

- Une partie de nos activités consiste à nourrir quotidiennement les chats libres de l'hôpital St Jean de Perpignan ainsi que quelques colonies de minets à proximité de ce site.

Un véhicule est donc indispensable pour porter la nourriture, l'eau, etc.

 

Il n'est pas impératif d'avoir des horaires stricts, il suffit que la nourriture soit distribuée une fois par jour.

Par contre l'hôpital a des horaires (fermé la nuit) et les tournées sont plus faciles à certaines heures de moindre fréquentation.

 

Les tournées ne permettent pas de voir systématiquement les chats (selon les horaires de passage, la météo, l'agitation sur le site, etc). 

De plus ils sont très méfiants et encore moins enclins à se montrer à des bipèdes inconnus.

Mais elles permettent de s'assurer qu'il y a bien eu fréquentation des points de nourrissage et de vérifier que "tout est normal" ou bien de signaler un éventuel problème.

Ben oui, on a faim tous les jours, nous !

Ben oui, on a faim tous les jours, nous !

 

- L'autre point important est constitué par les tentatives de trappages. Cette activité demande une bonne connaissance des chats présents et de ceux qui restent à capturer.

Il faut beaucoup de patience, du temps et l'on rentre souvent frustré par des échecs malgré les longues heures d'attente.

 

Mais ce travail est indispensable pour éviter la prolifération et protéger nos amis en les identifiant.

 

Et avec les captures, il faut également assurer la logistique des visites au vétérinaire et parfois garder le minou pris au piège dans l'attente de pouvoir le mener à la clinique.

Ici aussi, un véhicule est nécessaire.

Et pourtant ... ils ont besoin de nous.

Et pourtant ... ils ont besoin de nous.

 

 

Alors nous lançons un appel pour la recherche de bénévoles pour étoffer notre équipe.

 

 

Nous n'avons que rarement des contacts. Et aucune proposition sérieuse.

Les quelques appels reçus ces dernières années n'ont pas connu de suite.

 

Et nous sommes passablement refroidis par une grande partie des demandes en provenance des "réseaux sociaux"...

 

Que voulez vous, quand on vous dit "Je veux bien être bénévole, c'est payé combien ?"

vous avez envie de répondre "un dictionnaire limité à la lettre B".

 

 

Le gros souci avec une association comme la notre, qui s'occupe de chats libres sans disposer d'un refuge, c'est la frustration prévisible des bénévoles potentiels.

 

 

En effet, beaucoup de personnes pensent que leur action va consister à manipuler des chats, à les approcher, voire à les caresser.

Erreur, nos protégés sont essentiellement des sauvageons très méfiants, inapprochables et souvent invisibles.

 

Vous comprenez bien que ce concept n'est pas trop alléchant.

 

 

Mais si vous aimez vraiment les animaux, alors vous pourrez comprendre et découvrir à quel point ces chats sont attachants, émouvants, passionnants et combien ils ont besoin de notre protection et de notre présence.

 

 

Si cette description un peu austère mais honnête ne vous a pas rebutés,

si vous voulez nous aider, et surtout si vous voulez aider nos petits félins,

 

contactez nous, nous nous ferons un plaisir de vous donner tous les renseignements nécessaires.

 

 

Il est évident qu'un bénévole ne sera pas lâché seul sur le terrain, mais qu'il sera accompagné le temps nécessaire pour qu'il connaisse suffisamment les subtilités de nos activités. 

 

 

 

 

Notre page contact est      ►ICI◄

 

Merci d'avance à tous ceux qui relaieront localement notre message.

 

 

 

On peut rêver, non ? (dessin : Nevio)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz / Photoscape / Photofiltre / The Gimp

Dessins d'illustration du montage : Pixabay

Dessin crayonné : Nevio

Photos complémentaires  : Irène & Laura

6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 17:14
Moustaches nouvelles à l'horizon

Après une série d'articles inquiétants ou tristes, il est temps de passer à quelques informations nettement plus douces.

Il y aura des nouvelles de Midinette en fin d'article.

 

 

Nous allons donc vous présenter quelques nouveaux visiteurs, en majorité sur le même secteur du site.

Ils sont désormais observés régulièrement.

La caméra infrarouge confirme leur présence quotidienne et leur activité parmi des minets déjà bien connus et identifiés.

 

Il est pratiquement certain qu'il y a parmi eux les 3 derniers petits d'Ornella avant sa stérilisation, et peut être d'autres "non capturés" de portées précédentes.

 

Nous avons récemment fait de nombreuses tentatives de trappage, parfois en restant plusieurs heures en poste, mais sans succès à ce jour.

 

Ce n'est que partie remise !

 

 

 

Alors commençons notre tournée de présentation.

Des tigré(e)s, l'un semble assez maigre.
Des tigré(e)s, l'un semble assez maigre.Des tigré(e)s, l'un semble assez maigre.

Des tigré(e)s, l'un semble assez maigre.

Le premier chat présenté sur ces images ne s'intéresse absolument pas aux nourritures proposées.

C'est un grand voyageur qui transite un peu partout sur le site.

 

 

_______________________

 

Ils sont beaux, non ?Ils sont beaux, non ?

Ils sont beaux, non ?

Un jeune roux et un jeune noir.

Les derniers "petits" d'Ornella ?

En tout cas, ils sont superbes.

 

 

_______________________

 

Ouh là là ! Lui il a l'air d'avoir du caractère.Ouh là là ! Lui il a l'air d'avoir du caractère.

Ouh là là ! Lui il a l'air d'avoir du caractère.

Un gros noir bien solide avec un regard, disons, "expressif". wink

 

 

_______________________

 

Il y a un de ces mondes.
Il y a un de ces mondes.Il y a un de ces mondes.

Il y a un de ces mondes.

Le premier chat à plastron blanc ressemble à Lewis, mais ce n'est pas lui.

Les autres images sont vues d'un peu loin, mais vous pouvez constater que tout ce petit monde se montre sans complexe.

 

 

_______________________

 

Une petite beauté pour terminer ce tour d'horizon.

Une petite beauté pour terminer ce tour d'horizon.

Une belle et jeune minette qui vit du côté de la Croix-Rouge.

Sa sœur, qui a été nommée Osiris, est sociable et a pu être stérilisée, identifiée et adoptée.

 

Cette chatte est craintive, maline et très méfiante. Elle nous inquiète beaucoup car nous ne parvenons pas à la capturer et déjoue toutes nos tentatives.

 

L'éternel recommencement ...

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Comme promis, quelques nouvelles de Midinette.

Merci à tous pour vos messages.

 

Elle semble récupérer un peu de motricité de sa patte arrière gauche mais ne peut prendre appui avec.

La droite fonctionne assez bien.

Les effets du traitement par injection sont maintenant probablement terminés.

 

Midinette semble "molle" mais pas abattue. C'est un peu difficile à expliquer.

Elle bouge peu, dort beaucoup et parait fatiguée. Elle se déplace assez doucement.

Ses déplacements sont réfléchis mais sans être douloureux pour autant.

 

On dirait qu'elle s'économise mais va tout de même manger, à sa litière ou a des endroits ensoleillés qui lui plaisent pour se reposer.

Elle n'a pas un gros appétit mais elle s'alimente assez bien (selon les jours, il y a des hauts et quelques bas).

 

Par moment, on la dirait "absente".

 

Et puis elle n'a pas oublié de retrouver son inséparable ...

 

 

 

Elle ne souffre pas, elle est autonome et se repose beaucoup

 

L'avenir sera ... ce qu'il doit être.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos additionnelles : Irène & Laura

2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 18:58
Le chat et la pie (Fable hospitalière)

 

Compère Nestor sur l'hôpital rôdait.
Malicieuse une pie, qu'assiette attirait

s'approcha hardiment de notre bicolore,
provocante, telle une vulgaire pécore.

 

 

Cette intrusion, osée de prime abord
ne fut point au goût du fringant Nestor.


"Sot volatile bigarré, tu pourrais tantôt découvrir mes mâchoires
si tu ne consens illico à quitter mon territoire".

 

 

    

L'emplumée est une effrontée et bien loin de s'effrayer
joyeusement, autour du courroucé se mit à sautiller.


"Frère moustachu, oublie tes ardeurs gastronomiques,
nos couleurs ne sont-elles en tout point identiques ?"

 

 

Notre haret n'est point de ceux qu'on bonimente,
de tout chaton déjà, il sait que les pies mentent.

Préférant échapper à toute nouvelle querelle
Il lui tourna le dos, en quête de sa gamelle.

 

 

 

Moralité :

 

 

N'est ce tort que de vouloir manger ?
Mais notre greffier eut souhaité, sans pie, errer.


Espèces et couleurs ne seraient donc qu'illusions,
Si félidés et corvidés consentaient à cohabitation ...

 

 

 

 

NB : Histoire rigoureusement authentique !!!

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Une bonne nouvelle laugh :

 

 

 

    Le projet CHARABIA de nos amis les Chats Pitres verra le jour.   

 

 

D'ores et déjà les 50 précommandes sont atteintes pour lancer l'édition.

 

C'est grâce au soutien de vous tous que cela a été rendu possible, merci !

Nous vous rappelons que les bénéfices seront généreusement reversés à notre association.

 

 

 

Mais n'hésitez pas à continuer à diffuser autour de vous,

les précommandes jusqu'à la fin de ce mois

bénéficient toujours d'un tarif préférentiel.

 

 

Pour plus de renseignements, c'est ► ICI.

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photofiltre & Photoscape

Images et dessins gratuits d'illustration : Opencliparts, Animated Gifs.eu, Picgifs, GifGratis

26 janvier 2019 6 26 /01 /janvier /2019 20:27
Ornella l'acrobate

Notre copine Ornella nous a fait de (fausses) frayeurs tout récemment.

 

Un Dimanche en fin de journée.

 

Un chat "tricolore" est signalé, statique, depuis des heures, sur des structures externes du bâtiment du nouvel hôpital.

Il n'a pas bougé d'un long moment et semblerait prostré.   Aïe.

 

Notre amie Mélissa n'était pas de service en ce jour, mais elle s'est tout de même aussitôt rendue sur place.

Un grand merci wink à elle.

 

 

Et qui découvre-t'elle en position haut perchée ?

Eh bien oui ! Notre aventureuse écaille, Ornella.

Oui ... c'est à quel sujet ?    (Photo Mélissa)

Oui ... c'est à quel sujet ? (Photo Mélissa)

Mélissa s'était préparée à tenter de récupérer un minou blessé, malade ou en danger.

Elle découvre une minette qui s'était mise sur un secteur abrité du vent et ensoleillé pour sa petite sieste de l'après midi.

 

Mais il faut reconnaître que son emplacement de prédilection était plutôt spectaculaire.

 

Jugez-en de par vous même.

Vous les humains, vous êtes vraiment des petits joueurs.   (Photo Mélissa)

Vous les humains, vous êtes vraiment des petits joueurs. (Photo Mélissa)

Vous vous seriez sentis à l'aise vous ?

Rien que de la voir ainsi, ça donne des sueurs froides.

 

 

Ornella n'a pas vraiment apprécié cette intrusion au milieu de son juste sommeil réparateur.

Elle est donc repartie tranquillement dans la direction opposée de "l'équipe de sauvetage".

 

Ce départ a tout de même été l'occasion de vérifier que rien d'anormal ne pouvait être observé chez elle : pas de blessure, pas de démarche hésitante, rien. Juste une mauvaise humeur évidente.

 

Sans aucun doute un simple caprice de diva, donc.

 

 

 

Tout est bien qui finit bien, fausse alerte et merci à Mélissa pour sa disponibilité.

 

Merci également pour nous avoir signalé un souci potentiel et de porter un intérêt à nos protégés.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

L'occasion pour nous de rappeler qu'en cas de problème constaté,

vous pouvez nous appeler directement :

 

au  04 68 61 20 82  ou bien au  06 27 38 08 15.

 

Nous pourrons réagir beaucoup plus rapidement et efficacement que via les "réseaux sociaux".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz / Photoflare

Photos : Mélissa

Gifs animés : GifGratis / YourSmiles

20 octobre 2018 6 20 /10 /octobre /2018 17:59
Un air de famille

Et voici un duo de Siamois sur canapé.

 

Comme vous le savez un de nos points de nourrissage est en partie squatté par une confrérie de siamois, certains sont des chats libres (Siam, Nagano, etc ..) , d'autres de simples pique-assiettes opportunistes ayant un foyer mais flairant "le bon coin".

 

 

L'un de ces asiatiques "Black Face" est un habitué de longue date de ce point.

Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.

Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.

Il a même, un jour, eu droit à un trappage en bonne et due forme ... un peu par erreur.

"Et vous trouvez ça marrant, vous ?"

Mais seulement, depuis quelques jours, un autre minou lui ressemblant fort, toujours avec un collier est apparu non loin de là, à quelques centaines de mètres.

 

Au départ nous l'avons confondu avec notre squatter.

Mais force a été de constater qu'il s'agissait bien d'un autre "black face" qui était quasiment son sosie. Nettement plus bavard que son copain, au demeurant.

Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !

Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !

Après une enquête rondement menée, nos deux loustics semblent issus de la même tribu et de la même maison.

Ils ne sont absolument pas perdus, ni égarés, et se contentent de profiter du secteur ... et des gamelles.

 

Si l'on regarde en détail les visages on perçoit quelques nuances mais franchement ... hein ?

 

Nous aurions bien des difficultés à jouer au jeu des 7 erreurs avec eux.

 

Ben nous, on veut vivre ici, na !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Puisque nous sommes dans le secteur des Siamois, c'est l'occasion de vous montrer deux photos toutes récentes de l'un de nos (vrais) pensionnaires, le seigneur Nem

Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"

Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"

Pour tout vous dire, lorsque ces photos sont arrivées à la maison, il n'a pas été reconnu.

Je pensais à une nouvelle minette qui attendait des petits ...

On ne se refait pas.

 

 

 

 

 

Très bonne semaine à vous tous, 

plein de pensées pour les compagnons malades.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos complémentaires par Irène.

Gif et Smiley : GifGratis

23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 06:37
Rentrée à St-Jean

Cela faisait quelques jours que nous n'avions pas fait un petit tour sur le site principal de St-Jean à Perpignan.

 

Des images toutes récentes de quelques matous (pas de tous, bien loin de là !) vont nous permettre de combler ce vide et de vous donner quelques nouvelles fraîches.

 

Mais il fait encore très chaud sur Perpignan, les chats se montrent peu et privilégient les sorties nocturnes.

Comme on les comprend !

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous commencerons par des tentatives de captures sans succès.

 

La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.
La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.

La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.

La trappe a été mise en place pour nos jeunes nouveaux qui grandissent, ainsi que pour quelques nouvelles moustaches.

 

Elle n'a pas servi à grand chose, comme vous le constatez, une bonne âme les avait déjà amplement nourris et ils n'avaient que faire des appâts qui leurs étaient proposés.

 

Bon, c'est un peu embêtant pour nous, il faut l'avouer, mais nous préférons qu'ils soient assistés et appréciés plutôt que victimes de malveillances. 

Cela devrait facilement s'arranger en discutant avec les acteurs locaux.

 

Dans le même secteur, notre bon gros Lewis veille au grain.

Lewis semble en "formes".

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Un petit peu plus loin, sur un autre point de nourrissage.

 

 

Comme il en est coutumier, Mimosa s'était fait discret depuis quelques jours, mais il a repointé ses moustaches.

Mimosa. L'été semble l'avoir un peu amaigri, mais il va faire des réserves avant l'hiver, nous n'en doutons pas.

Mimosa. L'été semble l'avoir un peu amaigri, mais il va faire des réserves avant l'hiver, nous n'en doutons pas.

Il faut dire que nous pouvions assez facilement confondre Mimosa avec un petit nouveau qui montre régulièrement  son museau sur ce point depuis quelques temps.

 

Un nouveau ... trappage à envisager. Ce n'est pas Mimosa.

 

 

Quant à Noah et Milky, ils restent fidèles au poste.

Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper. Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper.

Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Fin du petit tour avec des nouvelles de Beryl.

 

Nous vous en avions parlé au mois d'avril, la santé notre papy rouquin nous préoccupait.

 

Malgré de nombreuses heures passées à tenter de le capturer pour lui faire passer un bilan de santé, ce vieux briscard a déjoué toutes nos ruses.

 

Force est de constater que Beryl semble aller un peu mieux.

Oh, bien entendu, ce n'est pas miraculeux. Mais il a repris du volume, son pelage est plus joli et sa démarche semble nettement plus assurée.

Beryl, la semaine dernière. Nous l'avons déjà vu nettement plus fatigué.

Beryl, la semaine dernière. Nous l'avons déjà vu nettement plus fatigué.

 

.............................

 

Pour clore cet article, voici l'ami Nestor qui a pris possession des tuyaux favoris de notre vieux Slow (parti en accueil fin mai dernier  et qui vous envoie d'amicaux "miaou", toute comme ses copines Miriel, Comète et tous les autres qui ont maintenant les pattounes au sec).

Nestor. Les tuyaux et les chats de l'hôpital, toute une histoire !

Nestor. Les tuyaux et les chats de l'hôpital, toute une histoire !

 

Cette mini visite n'est pas passée par tous les points de nourrissage, mais cela aurait rendu l'article trop fastidieux, vous le comprendrez aisément.

 

 

 

Les minous de St-Jean envoient plein de pensées amicales

aux copines et copains,

et tout particulièrement leur soutien à tous les malades.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos : Irène

Photos compémentaires : JM

8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 20:11
Hôpital de Thuir, été 2018 : suite et fin

Voici donc la suite de notre visite estivale à "l'autre hôpital", celui de Thuir, un peu à coté de Perpignan.

 

Nous vous avons présenté la première partie il y a un mois, le reste de cette visite se déroulera donc en images qui vous donneront un aperçu des lieux de vie des minous, bien éloignés de l'urbanisation de la ville de Perpignan.

 

Nous vous laissons regarder à votre guise ces deux petits diaporamas.

Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.

Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.

Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.

Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et maintenant deux nouvelles récentes qui concernent des chats vivant sur ce site

 

Pour bien commencer, une adoption. C'est tellement rare que cela mérite d'être souligné.

 

Une petite minette très câline rodait depuis quelques temps sur ce secteur. Douce et sociable , elle semblait un peu perdue.

Et, bien entendu (sic), elle n'était pas identifiée.

Pas farouche du tout la petite nouvelle.Pas farouche du tout la petite nouvelle.

Pas farouche du tout la petite nouvelle.

Elle a fait l'objet de signalements et d'annonces sur des sites spécialisés, sans succès.

 

Mais l'aventure s'est très bien terminée pour elle car un médecin du centre hospitalier a décidé qu'elle rejoindrait sa famille et sa maison.

 

Un grand merci pour ce geste, et belle vie à toi, petite beauté.

 

 

_________________________________________

 

 

Seconde information, des soins ont de nouveau été nécessaires pour notre amie Gaïa (aussi nommée Cyprine).

 

Exactement comme l'année dernière à la même période (ici), elle a développé une excroissance, une sorte de kyste au niveau de sa bouche.

Son excroissance est bien visible et devait la gêner.Son excroissance est bien visible et devait la gêner.

Son excroissance est bien visible et devait la gêner.

Elle a donc été attrapée, emmenée chez le vétérinaire et opérée de cette vilaine boule.

 

Comme vous probablement, nous nous posons des questions sur la nature réelle de ce problème, notre vétérinaire nous a dit que cela reviendrait probablement.

 

Mais Gaïa est une minette libre et de caractère, nous l'avons donc relâchée une fois soignée.

Si ce problème revient mais sans développement plus important (ce kyste était identique à celui de l'année dernière), une intervention sera possible pour la soulager.

Elle ne souffre pas, ne donne pas de signes de fatigue ou d'anémie.

 

Nous croisons donc les pattes pour que notre copine puisse continuer de mener paisiblement sa petite vie sur le site.

Elle est bien surveillée et sera soignée si nécessaire, en espérant que son souci reste bénin.

C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.

C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos complémentaires : Irène

1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 18:55
Hauts comme trois pommes

Depuis le début Juillet, lorsque nous vous les avions présentés, les triplés d'Ornella ont bien grandi.

 

Alors, faisons nous plaisir, place à quelques photos toutes récentes puisque datant de la fin de cette semaine écoulée (merci à Irène).

 

Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).

Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).

Tout d'abord celui qui semble être le moins sauvageon du lot, un joli rouquin qui a déjà une forte corpulence.

 

 

...............................................................

 

Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.
Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.

Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.

Les deux autres membres de la fratrie se tiennent un peu plus à distance.

Mais ils sont bien intéressés par la vie locale et ces étranges bipèdes qui ont l'air de vouloir s'occuper de leurs petites personnes.

 

 

...............................................................

 

Mais qu'est ce donc qui a l'air tellement passionnant à observer ?

Mais qu'est ce donc qui a l'air tellement passionnant à observer ?

Curieux ? Oui c'est certain.

 

Ils étaient en admiration devant notre gros pépère Lewis qui était en train de régler son compte à sa gamelle ...

 

 

...............................................................

 

Alors, comme vous pouvez le constater, le temps approche pour eux d'aller rendre une visite de courtoisie à nos vétérinaires.

 

Du travail en perspective ...

 

N'ayant aucune solution d'accueil pour les faire évoluer et les rendre sociables - et donc adoptables - nous serons malheureusement contraints de les relâcher une fois qu'ils auront été stérilisés et identifiés.

 

Ornella peut être fière de la jolie (et dernière, ouf !) famille dont elle est responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Irène

Illustration : Pixabay & Montage : Pixiz + Photofiltre