Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

20 octobre 2018 6 20 /10 /octobre /2018 17:59
Un air de famille

Et voici un duo de Siamois sur canapé.

 

Comme vous le savez un de nos points de nourrissage est en partie squatté par une confrérie de siamois, certains sont des chats libres (Siam, Nagano, etc ..) , d'autres de simples pique-assiettes opportunistes ayant un foyer mais flairant "le bon coin".

 

 

L'un de ces asiatiques "Black Face" est un habitué de longue date de ce point.

Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.

Bonjour, c'est moi. j'aime bien ce coin, sympa et avec gamelle remplie.

Il a même, un jour, eu droit à un trappage en bonne et due forme ... un peu par erreur.

"Et vous trouvez ça marrant, vous ?"

Mais seulement, depuis quelques jours, un autre minou lui ressemblant fort, toujours avec un collier est apparu non loin de là, à quelques centaines de mètres.

 

Au départ nous l'avons confondu avec notre squatter.

Mais force a été de constater qu'il s'agissait bien d'un autre "black face" qui était quasiment son sosie. Nettement plus bavard que son copain, au demeurant.

Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !

Le sosie. Reconnaissez qu'une mère n'y retrouverait pas ses petits !

Après une enquête rondement menée, nos deux loustics semblent issus de la même tribu et de la même maison.

Ils ne sont absolument pas perdus, ni égarés, et se contentent de profiter du secteur ... et des gamelles.

 

Si l'on regarde en détail les visages on perçoit quelques nuances mais franchement ... hein ?

 

Nous aurions bien des difficultés à jouer au jeu des 7 erreurs avec eux.

 

Ben nous, on veut vivre ici, na !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Puisque nous sommes dans le secteur des Siamois, c'est l'occasion de vous montrer deux photos toutes récentes de l'un de nos (vrais) pensionnaires, le seigneur Nem

Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"

Nem, qui se porte bien en version "rouleau de printemps garni"

Pour tout vous dire, lorsque ces photos sont arrivées à la maison, il n'a pas été reconnu.

Je pensais à une nouvelle minette qui attendait des petits ...

On ne se refait pas.

 

 

 

 

 

Très bonne semaine à vous tous, 

plein de pensées pour les compagnons malades.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos complémentaires par Irène.

Gif et Smiley : GifGratis

23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 06:37
Rentrée à St-Jean

Cela faisait quelques jours que nous n'avions pas fait un petit tour sur le site principal de St-Jean à Perpignan.

 

Des images toutes récentes de quelques matous (pas de tous, bien loin de là !) vont nous permettre de combler ce vide et de vous donner quelques nouvelles fraîches.

 

Mais il fait encore très chaud sur Perpignan, les chats se montrent peu et privilégient les sorties nocturnes.

Comme on les comprend !

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous commencerons par des tentatives de captures sans succès.

 

La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.
La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.

La petite famille d'Ornella. Un rouquin ... imposant ! Assez incroyable.

La trappe a été mise en place pour nos jeunes nouveaux qui grandissent, ainsi que pour quelques nouvelles moustaches.

 

Elle n'a pas servi à grand chose, comme vous le constatez, une bonne âme les avait déjà amplement nourris et ils n'avaient que faire des appâts qui leurs étaient proposés.

 

Bon, c'est un peu embêtant pour nous, il faut l'avouer, mais nous préférons qu'ils soient assistés et appréciés plutôt que victimes de malveillances. 

Cela devrait facilement s'arranger en discutant avec les acteurs locaux.

 

Dans le même secteur, notre bon gros Lewis veille au grain.

Lewis semble en "formes".

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Un petit peu plus loin, sur un autre point de nourrissage.

 

 

Comme il en est coutumier, Mimosa s'était fait discret depuis quelques jours, mais il a repointé ses moustaches.

Mimosa. L'été semble l'avoir un peu amaigri, mais il va faire des réserves avant l'hiver, nous n'en doutons pas.

Mimosa. L'été semble l'avoir un peu amaigri, mais il va faire des réserves avant l'hiver, nous n'en doutons pas.

Il faut dire que nous pouvions assez facilement confondre Mimosa avec un petit nouveau qui montre régulièrement  son museau sur ce point depuis quelques temps.

 

Un nouveau ... trappage à envisager. Ce n'est pas Mimosa.

 

 

Quant à Noah et Milky, ils restent fidèles au poste.

Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper. Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper.

Noah et Milky. Pour les couleurs, on ne peut pas se tromper.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Fin du petit tour avec des nouvelles de Beryl.

 

Nous vous en avions parlé au mois d'avril, la santé notre papy rouquin nous préoccupait.

 

Malgré de nombreuses heures passées à tenter de le capturer pour lui faire passer un bilan de santé, ce vieux briscard a déjoué toutes nos ruses.

 

Force est de constater que Beryl semble aller un peu mieux.

Oh, bien entendu, ce n'est pas miraculeux. Mais il a repris du volume, son pelage est plus joli et sa démarche semble nettement plus assurée.

Beryl, la semaine dernière. Nous l'avons déjà vu nettement plus fatigué.

Beryl, la semaine dernière. Nous l'avons déjà vu nettement plus fatigué.

 

.............................

 

Pour clore cet article, voici l'ami Nestor qui a pris possession des tuyaux favoris de notre vieux Slow (parti en accueil fin mai dernier  et qui vous envoie d'amicaux "miaou", toute comme ses copines Miriel, Comète et tous les autres qui ont maintenant les pattounes au sec).

Nestor. Les tuyaux et les chats de l'hôpital, toute une histoire !

Nestor. Les tuyaux et les chats de l'hôpital, toute une histoire !

 

Cette mini visite n'est pas passée par tous les points de nourrissage, mais cela aurait rendu l'article trop fastidieux, vous le comprendrez aisément.

 

 

 

Les minous de St-Jean envoient plein de pensées amicales

aux copines et copains,

et tout particulièrement leur soutien à tous les malades.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos : Irène

Photos compémentaires : JM

8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 20:11
Hôpital de Thuir, été 2018 : suite et fin

Voici donc la suite de notre visite estivale à "l'autre hôpital", celui de Thuir, un peu à coté de Perpignan.

 

Nous vous avons présenté la première partie il y a un mois, le reste de cette visite se déroulera donc en images qui vous donneront un aperçu des lieux de vie des minous, bien éloignés de l'urbanisation de la ville de Perpignan.

 

Nous vous laissons regarder à votre guise ces deux petits diaporamas.

Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.
Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.

Des minous qui connaissent des espaces verts. Peu farouches globalement.

Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.
Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.

Autre point, un peu plus construit mais il y a un grand bois derrière les bâtiments.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et maintenant deux nouvelles récentes qui concernent des chats vivant sur ce site

 

Pour bien commencer, une adoption. C'est tellement rare que cela mérite d'être souligné.

 

Une petite minette très câline rodait depuis quelques temps sur ce secteur. Douce et sociable , elle semblait un peu perdue.

Et, bien entendu (sic), elle n'était pas identifiée.

Pas farouche du tout la petite nouvelle.Pas farouche du tout la petite nouvelle.

Pas farouche du tout la petite nouvelle.

Elle a fait l'objet de signalements et d'annonces sur des sites spécialisés, sans succès.

 

Mais l'aventure s'est très bien terminée pour elle car un médecin du centre hospitalier a décidé qu'elle rejoindrait sa famille et sa maison.

 

Un grand merci pour ce geste, et belle vie à toi, petite beauté.

 

 

_________________________________________

 

 

Seconde information, des soins ont de nouveau été nécessaires pour notre amie Gaïa (aussi nommée Cyprine).

 

Exactement comme l'année dernière à la même période (ici), elle a développé une excroissance, une sorte de kyste au niveau de sa bouche.

Son excroissance est bien visible et devait la gêner.Son excroissance est bien visible et devait la gêner.

Son excroissance est bien visible et devait la gêner.

Elle a donc été attrapée, emmenée chez le vétérinaire et opérée de cette vilaine boule.

 

Comme vous probablement, nous nous posons des questions sur la nature réelle de ce problème, notre vétérinaire nous a dit que cela reviendrait probablement.

 

Mais Gaïa est une minette libre et de caractère, nous l'avons donc relâchée une fois soignée.

Si ce problème revient mais sans développement plus important (ce kyste était identique à celui de l'année dernière), une intervention sera possible pour la soulager.

Elle ne souffre pas, ne donne pas de signes de fatigue ou d'anémie.

 

Nous croisons donc les pattes pour que notre copine puisse continuer de mener paisiblement sa petite vie sur le site.

Elle est bien surveillée et sera soignée si nécessaire, en espérant que son souci reste bénin.

C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.

C'est mieux comme ça, non ? Je suis nettement plus jolie maintenant pour faire mon numéro de charme.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos complémentaires : Irène

1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 18:55
Hauts comme trois pommes

Depuis le début Juillet, lorsque nous vous les avions présentés, les triplés d'Ornella ont bien grandi.

 

Alors, faisons nous plaisir, place à quelques photos toutes récentes puisque datant de la fin de cette semaine écoulée (merci à Irène).

 

Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).

Le beau petit rouquin (et hop, un montage raccord en continu pour les deux images ...).

Tout d'abord celui qui semble être le moins sauvageon du lot, un joli rouquin qui a déjà une forte corpulence.

 

 

...............................................................

 

Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.
Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.

Le petit noir et le tigré, nettement plus méfiants.

Les deux autres membres de la fratrie se tiennent un peu plus à distance.

Mais ils sont bien intéressés par la vie locale et ces étranges bipèdes qui ont l'air de vouloir s'occuper de leurs petites personnes.

 

 

...............................................................

 

Mais qu'est ce donc qui a l'air tellement passionnant à observer ?

Mais qu'est ce donc qui a l'air tellement passionnant à observer ?

Curieux ? Oui c'est certain.

 

Ils étaient en admiration devant notre gros pépère Lewis qui était en train de régler son compte à sa gamelle ...

 

 

...............................................................

 

Alors, comme vous pouvez le constater, le temps approche pour eux d'aller rendre une visite de courtoisie à nos vétérinaires.

 

Du travail en perspective ...

 

N'ayant aucune solution d'accueil pour les faire évoluer et les rendre sociables - et donc adoptables - nous serons malheureusement contraints de les relâcher une fois qu'ils auront été stérilisés et identifiés.

 

Ornella peut être fière de la jolie (et dernière, ouf !) famille dont elle est responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Irène

Illustration : Pixabay & Montage : Pixiz + Photofiltre

5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 07:32
Hôpital de Thuir, été 2018

Nous nous sommes récemment rendus sur "l'autre site", celui de l'hôpital de Thuir, un peu éloigné de Perpignan.

 

L'occasion de quelques démarches administratives (réactualisation de la convention, etc ..) mais également de rendre visite à la population féline des lieux.

 

Nous avons visité les 3 principaux lieux de vie de nos matous.

 

Cette semaine nous vous présentons le premier emplacement, mais également 2 trappages réussis, puisque 2 petits nouveaux (un gars et une fille, aïe, ... ça aurait pu dégénérer) se manifestaient depuis quelques temps.

La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.

La petite nouvelle toute jeune qui se prénommera Oscarine.

Et son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only YouEt son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only You

Et son Don Juan un peu plus mature qui sera nommé Only You

A la vue de nos deux tourtereaux, la bonne vieille (et énorme !) cage manuelle est mise en service.

En quelques minutes, ils "passent à la trappe" tous les deux.

Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.
Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.

Et hop, dans la boite les deux farceurs, direction : blouses vertes.

La petite femelle baptisée Oscarine a rapidement montré un caractère très affirmé et peu sociable.

 

Son compagnon, Only You, plus âgé, s'est révélé être beaucoup plus placide.

 

Après stérilisation, identification, déparasitages, etc .., ils ont tous deux retrouvé leur liberté.

 

_______________________

 

 

Et pour terminer, voici quelques ambassadeurs félins de cet endroit, plutôt sociables et tous déjà stérilisés et ayant leurs papiers d'identité : désolé, je ne me souviens pas de tous les prénoms, mais au besoin, je les demanderai à l'amie Irène ....

 

Un petit reportage photo sur les autres minous présents sur cet hôpital vous sera présenté dans le courant de cet été.

Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...
Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...
Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...

Une jolie petite famille, on dirait bien que sur la première image, il y a un "chef" ...

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Si vous avez suivi notre page FaceBook, vous savez que notre petit rescapé nouveau-né s'accroche bien à la vie. 

 

Il a connu quelques soucis gastriques et autres, mais comme il est archi surveillé, à la moindre alerte, il part pour un contrôle et d'éventuels soins.

 

Un point positif, il a trouvé pour l'avenir une gentille famille adoptante sur place.

Et ce weekend, ce sont ses futurs humains de compagnie qui vont s'en occuper, pour commencer un peu à le connaître et suppléer l'amie Mélissa dans cette lourde tâche.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Bonne semaine à tous.

 

Essayez de rester à l'ombre, au frais,

enfermez vous dans le frigo, 

 

et surtout pensez à hydrater et à humidifier

vos compagnons avec l'aide d'une "éponge magique".

 

                   

 

 

 

 

 

Une pensée toute particulière de notre part pour toutes les copines et les copains

qui ont des soucis de santé et qui laissent leurs humains bien désemparés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : PhotoFiltre

Gif illustration :  YourSmiles 

28 juillet 2018 6 28 /07 /juillet /2018 18:29
La vie à tout prix

Ou "le prix de la vie" ?   Quel titre choisir ?

 

Les lecteurs qui ont consulté notre page FaceBook savent déjà de qui nous allons parler.

 

 

Ce Jeudi dernier, 26 juillet, devant l'hôpital, il fait une chaleur accablante. 

 

Des personnes compatissantes et humaines (merci !) découvrent un minuscule chaton nouveau-né abandonné devant l'hôpital. 

En bord de route, laissé là, et donc condamné à très court terme (entre la circulation, la chaleur et son besoin impératif de s'alimenter ... c'était mal parti).

 

Il est emmené à l'accueil de la maternité (le destin sans doute ...) et notre amie Mélissa qui était de service est contactée.

Vraiment un minuscule petit bout ... de vie (photo Mélissa).

Vraiment un minuscule petit bout ... de vie (photo Mélissa).

Mélissa contacte Laura, le bébé passe en visite chez le vétérinaire.

Un petit contrôle s'impose :  il semble malgré tout en assez bon état.

 

Alors la suite ? 

 

Vous devez vous en douter un peu :  achat de lait maternisé, des conseils pour l'aider à l'alimenter très régulièrement, à faire ses besoins, à l'éduquer et c'est parti pour quelques nuits et journées difficiles pour "maman Mélissa".

 

Il est encore trop tôt pour savoir quel avenir espérer pour ce petit bout, mais une chose est certaine : il n'aurait pas survécu et si il y a un espoir, il est au meilleur endroit qu'il soit possible d'envisager pour lui.

 

Il semble pour l'instant s'accrocher avec passion à cette petite étincelle miraculeuse et fragile qui s'appelle "la vie".

 

Le biberon, du confort et la sécurité : accroche-toi petit ! (photo Mélissa)

Le biberon, du confort et la sécurité : accroche-toi petit ! (photo Mélissa)

 

L'espoir .... beaucoup d'espoir, que dire de plus ?

 

Attendre et croire.

 

 

 

Un immense merci à Mélissa pour ce lourd, contraignant mais magnifique travail, à Laura, aux personnes qui l'ont trouvé et ont compris qu'une petite âme pouvait être sauvée, ainsi qu'à toutes les personnes qui pourraient apporter leur aide pour ce sauvetage.

 

 

 

_______________________________

 

 

 

 

♦ Et pour terminer un dernier point qui nous tient particulièrement à cœur : 

 

Il existe des milliers d'histoires similaires partout dans notre pays, des drames également.

 

 

Tout cela pourrait être en grande partie évité si la stérilisation féline était comprise, admise et soutenue.

 

 

Il est indispensable de tenter sensibiliser à la fois les pouvoirs publics et les particuliers sur ce point.

 

Mais quel long chemin il reste à parcourir ... travail de fourmi dans l'indifférence générale.

 

"Ce ne sont que des animaux" n'est ce pas, pour encore beaucoup trop de personnes et de soit-disant "responsables" ?

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Mélissa

Illustrations gifs : Yoursmiles

22 juillet 2018 7 22 /07 /juillet /2018 08:06
Petits travaux d'été

Période plutôt calme sur l'hôpital.

 

Les minous se font discrets en journée à cause de la chaleur.

Alors, c'est l'occasion de vous présenter le "nouveau" chalet installé au point MNH.

 

L'ancien chalet ayant subi l'usure du temps et quelques dégradations (il y a toujours des intellectuels qui rôdent), il a été nécessaire de procéder à son remplacement.

 

Ce n'est pas vraiment une niche toute neuve qui a été installée, simplement l'un des refuges de l'ancienne neuro (point fermé depuis la reprise des travaux)  qui a été réhabilité, consolidé et restauré.

 

L'abri qui a été démonté est lui aussi parti en rénovation pour un futur usage à venir.

On démonte l'ancien chalet endommagé et on le remplace par celui qui été rénové.On démonte l'ancien chalet endommagé et on le remplace par celui qui été rénové.

On démonte l'ancien chalet endommagé et on le remplace par celui qui été rénové.

Nouvel abri donc, plus vaste que le précédent, il faut dire qu'ils sont nombreux à cet endroit (la bande des siamois, Mozart, Oups, Oreste, etc ainsi que des pique-assiettes et quelques captures restant à réaliser ...).

 

Les minous auront davantage d'espace, les coins "dodo" et "miam miam" ont pu être mieux aménagés. 

Un rideau pour dissuader les pigeons a également été installé au niveau de l'entrée.

C'est presque terminé, à proximité la foule féline s'impatiente et le soleil commence à brûler.C'est presque terminé, à proximité la foule féline s'impatiente et le soleil commence à brûler.

C'est presque terminé, à proximité la foule féline s'impatiente et le soleil commence à brûler.

Et, bien entendu, voici ce que nous sommes obligés de faire afin d'éviter les mauvaises surprises ... :

 

Sceller le chalet au sol par des équerres et faire en sorte que la visserie soit très difficile à démonter (bloquée et recouverte par une colle-mastic).

Nous n'exagérons pas, ces précautions sont absolument indispensables si nous voulons retrouver nos petits édifices (des vols ont eu lieu par le passé).

Les 4 pieds du chalet sont scellés au sol et vis bloquées difficiles à défaire : le prix de la sécurité, hélas.Les 4 pieds du chalet sont scellés au sol et vis bloquées difficiles à défaire : le prix de la sécurité, hélas.

Les 4 pieds du chalet sont scellés au sol et vis bloquées difficiles à défaire : le prix de la sécurité, hélas.

Ça y est, c'est terminé !

 

 

 

Bon, eh bien ... à table les copains !

 

Petits travaux d'été

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photofiltre & PhotoScape

Illustrations : OpenCliparts.

7 juillet 2018 6 07 /07 /juillet /2018 19:26
En famille

Ça y est ! Enfin nous les avons vus et nous les voyons régulièrement maintenant.

Qui ça direz vous ?

 

Les petits chatons (les derniers donc) de notre amie Ornella.

 

Ils commencent à gambader fièrement un peu partout du coté de l'internat (heureusement il s'agit d'un endroit assez paisible) et sont au nombre de 3.

Un rouquin, un noiraud et une peluche tigrée.

 

Très vifs, craintifs, rapides et difficiles à photographier, nous vous demandons donc de bien vouloir pardonner la piètre qualité du détail de nos photos.

Nos petits sous la surveillance de maman OrnellaNos petits sous la surveillance de maman OrnellaNos petits sous la surveillance de maman Ornella
Nos petits sous la surveillance de maman OrnellaNos petits sous la surveillance de maman Ornella

Nos petits sous la surveillance de maman Ornella

Ornella semble commencer à les délaisser comme le font les mamans chattes à un certain âge des petits.

Ils doivent avoir 3 à 4 mois, cela n'a donc rien de surprenant.

 

Elle préfère peut être se prélasser dans son joli nouveau dodo ?

 

Une petit cadeau de marraine Sereine pour Ornella ...

 

Mais qui est le papa ?

 

Après une enquête minutieuse de nos services nous avons eu des désistements justifiés.

Newton, Lewis, Nolita et Isidore : "Nous ne sommes pas pas votre père"Newton, Lewis, Nolita et Isidore : "Nous ne sommes pas pas votre père"

Newton, Lewis, Nolita et Isidore : "Nous ne sommes pas pas votre père"

Alors, il semble qu'un coupable (déjà probablement responsable de faits similaires par le passé) se profile à l'horizon ....

 

Fort heureusement il est, lui aussi, devenu depuis  un séducteur platonique.

 

Hep, pssstt , Odéon ? Il faut qu'on te cause ...

 

Alors, captures en vue bien entendu.

 

 

Si nous avions des possibilités d'accueil ou des propositions d'adoption, nous les attraperions rapidement pour les rendre sociables tant que cela reste possible et leur offrir un foyer un peu plus tard.

 

Mais, malheureusement comme vous le savez, nous n'avons aucune solution pour eux.

Il nous faudra donc attendre encore quelques mois pour tenter des trappages, les faire stériliser, identifier et les rendre à leur destin de chats libres.

 

Triste constat mais qui devient notre lot quotidien. 

 

En attendant, Ornella veille

En attendant, Ornella veille

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

C'est l'été, il est possible que la parution des articles ralentisse très légèrement son rythme,

mais vous serez bien entendu informés de tout événement notable.

 

Restez au frais !

 

 

(Article publié avec un peu d'avance pour cause de "transhumance" 66 / 31 et de soucis de publications avec OB ...)

 

 

 

 

 

 

Montages : VipTalisman & Photoscape

Gif animé : gifgratis

Photos complémentaires : Irène

20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 07:12
Le prince de Perse

Petit sourire de la semaine (et clin d'œil à un célèbre jeu vidéo, "Prince of Persia"), voici les présentations d'un nouveau venu sur le site.

 

Nous vous avions habitué à notre élevage de "siamois" avec de nouveaux arrivages réguliers pour perpétuer la dynastie.

Eh bien cette fois nous changeons un peu de registre, avec un prince farsi de haute lignée qui daigne nous honorer de sa présence.

Une "bouille" assez incroyable, non ?
Une "bouille" assez incroyable, non ?Une "bouille" assez incroyable, non ?

Une "bouille" assez incroyable, non ?

Apparu récemment dans le secteur de l'internat (Ornella, Isidore, Lewis, Newton, etc ...), nous ne savons pour le moment absolument rien de lui, si ce n'est qu'il se montre ostensiblement et régulièrement mais qu'il semble fuir les paparazzi et la célébrité.

 

En gros et pour résumer : il se défile dès que l'on s'intéresse à lui avec une trappe ... 

 

Très copain avec Isidore, il parait également en recherche de séduction auprès de petites minettes qui seraient tentées par une aventure exotique (les mauvais esprits auront remplacé le "X" par un "R", mais il n'y a pas de mauvais esprit  parmi nos lecteurs, n'est ce pas ?).

"Viens ami Isidore, je vais te raconter des légendes de mon lointain pays d'origine"."Viens ami Isidore, je vais te raconter des légendes de mon lointain pays d'origine".

"Viens ami Isidore, je vais te raconter des légendes de mon lointain pays d'origine".

Alors vous avez compris, un de plus à capturer, à faire contrôler (peut être a t'il une maison ?) et stériliser le cas échéant.

Et il n'a pas l'air décidé à se laisser faire, le bougre !

 

 

 

Mais reconnaissez tout de même :

il n'a pas vraiment le profil classique d'un chat de l'hôpital, non ?

 

"Quoi, ma gueule, qu'est ce qu'elle a ma gueule ?" "Quoi, ma gueule, qu'est ce qu'elle a ma gueule ?"

"Quoi, ma gueule, qu'est ce qu'elle a ma gueule ?"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fond d'illustration : Pixabay

Montage : Photofiltre & the Gimp

29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 02:51
Une semaine à St-Jean

De "simples" nouvelles du quotidien pour cet article.

 

Une routine peut-être, mais surtout pour vous montrer une présence régulière nécessaire pour nourrir, pour surveiller, pour nettoyer,  pour tenter de capturer, de soigner aussi.

 

---------------------------------

 

 

♦ C'est le printemps, nous avons donc lancé une campagne sanitaire de déparasitage complet de nos amis.

Quelques cachets réduits en poudre dans ces petits sachets si appétissants et tellement bons ...

 

Tout d'abord dans un premier temps pour traiter les éventuelles puces, puis quelques jours plus tard c'est la vermifugation qui a pris le relais. 

Initiative parfois moyennement appréciée par certains moustachus, mais nous sommes tout de même parvenus à nos fins : les gamelles "médicalisées" ont été avalées.

Jimmy, comme d'autres pas toujours ravis de notre idée. Ils flairent l'arnaque. Et pourtant ...

Jimmy, comme d'autres pas toujours ravis de notre idée. Ils flairent l'arnaque. Et pourtant ...

Nous vous précisons également que les minous capturés et emmenés chez le vétérinaire font systématiquement l'objet d'un déparasitage complet avant d'être relâchés.

 

 

---------------------------------

 

 

Nous avons procédé à des tentatives quotidiennes (voire davantage) de trappage de Miriel

Sans succès à ce jour. La belle mamie rusée dédaigne et méprise nos pièges.

 

Nous lui accordons quelques jours de répit pour atténuer sa défiance, et nous recommencerons très prochainement avec une trappe un peu différente. 

Et nous croiserons bien fort les pattes !

Miriel est assez âgée, comme l'était Feeling,  et parfois sa santé nous a causé des préoccupations.

A suivre donc ...

Miriel prend son bain de soleil pendant que nous désespérons qu'elle s'intéresse à nos trappes.Miriel prend son bain de soleil pendant que nous désespérons qu'elle s'intéresse à nos trappes.

Miriel prend son bain de soleil pendant que nous désespérons qu'elle s'intéresse à nos trappes.

 

---------------------------------

 

 

Mais les tentatives de trappages n'ont pas été totalement vaines, puisque nous vous présentons un nouveau pensionnaire du site : Oreste.

 

Un jeune et beau chat déjà aperçu l'été dernier qui a fini par céder au chant des (s)Irène.

Après la traditionnelle intervention "couic", il a repris sa liberté avec une satisfaction non dissimulée.

Oreste, pas vraiment en totale confiance.Oreste, pas vraiment en totale confiance.

Oreste, pas vraiment en totale confiance.

 

---------------------------------

 

 

Autre trappage à prévoir : celui de notre vieux Beryl.

 

Son état de santé nous préoccupe de plus en plus.

Il a beaucoup maigri, et son comportement est parfois assez troublant (il semble divaguer).

Nous avons, bien entendu, déjà tenté à de nombreuses reprises cette opération. Ici aussi, sans succès à ce jour.

Il faut dire que nous avons affaire à un chat plutôt âgé qui connait parfaitement le site depuis toujours, très méfiant, craintif et rusé comme le sont les vrais chats libres qui n'ont connu que cette vie.

Beryl, ici en compagnie de Slow et Jimmy

Beryl, ici en compagnie de Slow et Jimmy

 

---------------------------------

 

 

Plus rassurant ; nous avons revu l'ami Jason.

Lui aussi, "un vieux de la vieille". assez discret.

 

Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas été observé, et vous savez ce que c'est.

Nous commencions à nous poser des questions et à avoir des doutes.

Il a certainement souhaité nous rassurer. Nous avons pu le croiser à plusieurs reprises récemment.

Le beau Jason dans toute sa splendeur. Lui aussi, un véritable ancien du site.

Le beau Jason dans toute sa splendeur. Lui aussi, un véritable ancien du site.

 

---------------------------------

 

 

 

Et pour conclure, avec un petit peu d'avance nous adressons à chacun de vous un petit  brin orné de jolies clochettes odorantes

 

 

... Mais tenez en vos minets soigneusement éloignés !

Un peu de muguet du jardin que nous vous offrons virtuellement mais avec grand plaisir.

Un peu de muguet du jardin que nous vous offrons virtuellement mais avec grand plaisir.

 

 

 

 

 

---------------------------------

 

 

 

 

 

Une amicale pensée de soutien toute particulière à notre amie Denise de Belgique.

Sa jolie Vanina a passé cette semaine le pont de l'arc-en-ciel.

Nous lui adressons toute notre sympathie et notre amitié dans ces moments tellement difficiles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz, Photoscape & Photofiltre

Illustration :  GifGratis

Photos complémentaires : Irène

15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 07:37
Et ça continue, encore et encore

Il est temps de vous donner quelques nouvelles récentes du site de St-Jean.

 

Et "encore et toujours" de nouvelles moustaches qui se montrent à nous. 

 

Chats "perdus", opportunistes, transfuges, voisins ?

Nous n'avons pas de réponse, mais ils sont bien présents et nos bonnes vieilles trappes n'ont pas vraiment le temps de se reposer ni de se rouiller.

 

♦ Au chapitre des succès dans les captures :

 

 

Un joli "chartreux" d'environ 3 ans, que nous avons prénommé Osha.

 

Pas trop commode le pépère, il a retrouvé sa liberté après avoir été "allégé" et identifié.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

Osha nous a bien fait comprendre qu'il voulait retourner dehors.

 

Un jeune chat mâle de 7 ou 8 mois, bien en chair, baptisé Oups.

 

Lui aussi stérilisé et identifié.

Toujours ce dilemme douloureux en le relâchant, mais il s'est montré très vif et peu sociable.

Il aurait fallu une famille d'accueil qui puisse prendre le temps de le faire évoluer, patiemment.

Il a donc retrouvé sa liberté faute de pouvoir lui proposer mieux. Son secteur de vie est calme et peu dangereux, heureusement.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

Oups, jeune chat bien portant. Bienvenue à toi.

 

Un baroudeur fatigué de grande taille de 6 ou 7 ans, en piteux état, Odin.

 

Lors d'une tentative de capture de notre irréductible écaille (elle "se porte" bien et vous envoie un chamical bonjour), c'est un matou bien mité que nous avons piégé.

Le style de chat qui a vécu, rapiécé, pelé, usé, abîmé de partout et sentant très fort le félin de la rue.

Un regard totalement désabusé à vous faire pleurer, une démarche lente et chancelante et une gentillesse à toute épreuve.

Oui, il est parfaitement sociable, avec une bonne grosse tête de bon vieux bagarreur, il a dû en connaître des galères et des errances.

 

Commentaire vétérinaire : ce chat est complètement "fracassé".

Malgré la saturation complète de nos possibilités d'accueil, nous sommes parvenus in extremis à lui trouver une solution provisoire. Il en a grandement besoin.

Dans quelques temps, lorsqu'il se sera un peu remis, il aura droit à un bilan complet de santé.

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

Repose toi, au calme, ami Odin. Tu en as vraiment bien besoin (les pelades sur la tête sont dues à des soins).

 

Une petite erreur de casting, Mozart a visité la trappe par gourmandise.

 

Rien de bien grave. Le filleul de Zoé a pu retrouver sa liberté (chérie !!!) à toutes pattes et de mauvaise humeur ; jurant mais un peu tard ...

Un petit tour dans la trappe et puis on repart à l'air libre ..

 

 

♦ Les loupés et autres échecs :

 

 

• Encore un superbe siamois !!

 

Non vous ne rêvez pas. Et toujours au même endroit, un autre représentant de cette riche lignée est apparu.

Ne vous moquez pas, si cela continue, nous allons nous lancer dans l'élevage. Il semblerait que nous rencontrions un incontestable succès avec cette race.

Coucou, je suis le nouveau siamois. J'suis beau gosse, non ?

 

Et un joli minet tout noir également.

 

Il faut varier un peu la garde robe locale n'est ce pas ?

Bonjour mesdames et messieurs. Pardonnez moi de me tenir un peu éloigné de vous, mais ...

 

Nous terminons cette série avec un nouveau copain tigré qui est arrivé en même temps que le jeune Oups.

 

Un beau mâle semble t'il. Il a failli être capturé mais le trappeur était mal réveillé et un câble malencontreux a bloqué le mécanisme.

Notre ami a donc pu manger la totalité du contenu du piège en toute confiance. 

Disons que ce sera pour la prochaine fois....

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..
Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !)  et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

Avec Oups, avec Nagano (grr, c'est pas mon pote lui !) et tout seul : je me présente "le nouveau tigré"..

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Voici donc un résumé des nouvelles moustaches qui sont apparues.

 

 

 

Euh, comment vous dire ? 

 

Nous manquons légèrement de temps pour nous ennuyer ..... 

 

 

- Bonne semaine à toutes et à tous -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un clin d'œil dans le titre de l'article à Francis Cabrel pour sa chanson "Encore et encore"

Montage photos : Pixiz, Photofiltre, The Gimp

Illustrations : Gifgratis, OpenCliparts

Photos supplémentaires : Irène

8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 03:55
Qui c'est ?  ... Kessy

Une bien étrange mésaventure que nous allons vous raconter cette semaine.

 

Comme vous le savez, nous nous occupons des minous présents sur le site de l'hôpital de Perpignan.

Nous avons une convention avec la Direction de l'établissement, nous disposons de plusieurs points de ravitaillement sur le site et nous essayons d'avoir un maximum de discrétion et de soins d'hygiène en ces lieux.

 

Un de ces points était, jusqu'à il y a quelques jours, situé à proximité des cuisines.

Le personnel y a toujours très bien accueilli nos protégés.

 

Ce point est ancien, de nombreuses "célébrités" de l'hôpital y ont usé  griffes et coussinets.

 

Missy et Junior (frère de Kessy) qui ont quitté ce vide sanitaire

pour le calme d'une maison (pour ne citer qu'eux)

 

 

Tout récemment encore, nous avons eu la surprise d'y découvrir de manière un peu forcée l'ami Guénady (ex Oxford) qui est depuis parti découvrir le climat breton chez Sereine.

 

Depuis quelques temps, ce lieu voyait surtout le passage de chats opportunistes pour la gamelle mais non sédentaires, nous en avons parlé dans un article du mois de février de cette année.

 

Restait Kessy. La belle et sauvage Kessy (filleule de Nicole75 et Stella). 

 

Elle est née à cet endroit et n'a jamais tenté de le quitter, c'était sa vie depuis qu'elle était chatonne.

Elle y fut capturée pour être identifiée et stérilisée en début 2015, mais elle n'en est jamais partie contrairement à son frère Junior.

Kessy dans son lieu de vie depuis toujours
Kessy dans son lieu de vie depuis toujoursKessy dans son lieu de vie depuis toujours

Kessy dans son lieu de vie depuis toujours

Seulement ... ce que chat voudrait, les grands êtres qui décident de tout sur leurs deux pattes ne l'acceptent pas toujours.

 

Un weekend il y a quelques jours, nous avons eu la très mauvaise surprise de trouver ce vide sanitaire fermé par une grille et cadenassé.

Extrêmement désagréable pour le weekend sans être prévenus...

Bien entendu, par accord avec Mr le Directeur de l'Hôpital, nous sommes censés être prévenus à l'avance en cas d'action de ce type.

Il n'en a rien été comme c'est trop souvent le cas.

 

Y'avait-il des chats prisonniers à l'intérieur ? 

Pas de panique, la nourriture et l'eau qui avaient été laissés étaient suffisants pour ne pas les mettre en danger immédiat. Mais quel stress pour eux malgré tout.

 

Dès Lundi, appel à notre ami des Services Techniques.

Fort heureusement il s'agit d'une personne de très bonne volonté, mais il n'était pas au courant de cette intervention qui pouvait s'apparenter à de la maltraitance.

 

C'est d'ailleurs un de nos soucis, car il semble bien que certains personnels de l'hôpital n'ont pas encore compris l'intérêt commun que nous aurions à tous travailler en bonne harmonie.

Il va probablement falloir faire un courrier de rappel et de demande de recadrage auprès de la Direction pour éviter que ce genre d'incident ne se renouvelle à l'avenir.

 

Renseignements pris, le vide sanitaire aurait été fermé pour des "raisons d'hygiène".

Il ne pourra donc être réouvert et restera condamné.

Sans commentaires.

 

Mais nous disposons temporairement d'une clef (non sans difficulté et une certaine mauvaise volonté pour la récupérer malgré les consignes laissées) et pouvons mettre en place des trappes pour évacuer les éventuels prisonniers.

Les premiers jours paraissent longs mais il y a bien de la vie à l'intérieur, la nourriture disposée à l'entrée des trappes est grignotée.

 

 

Enfin, en milieu de semaine, c'est notre amie Kessy qui est découverte dans la trappe.

 

Notre bonne vieille caméra infrarouge est restée quelques jours supplémentaires en fonctionnement sur place avec un peu de nourriture afin de nous assurer que plus personne n''était présent dans ces lieux.

 

Elle s'est décidée ... enfin et par la faim

Vous vous doutez de la suite.

Emmenée chez le vétérinaire pour un bilan (tout va bien), mais après ?

 

Elle ne peut plus revenir sur son lieu de vie et nous la connaissons bien maintenant : elle ne voudra pas le quitter.

 

Alors pas d'autre possibilité : c'est un adieu définitif à l'hôpital pour Kessy, bien qu'elle soit une sauvageonne et que ce ne soit pas une solution idéale, ni pour elle ni pour nous.

 

 

Ici nous ne parlons plus de respect du choix de vie d'un chat libre mais de sa survie ...

Comment faire ?

 

Elle viendra en accueil chez moi, ça va faire beaucoup (trop !) mais que lui offrir de mieux ?

 

En attendant mon arrivée dans le département, c'est notre amie Mélissa qui l'a gentiment accueillie chez elle (un grand merci !). Non sans quelques difficultés.

 

Outre un caractère assez vif, elle a refusé de s'alimenter pendant une semaine (Kessy hein ! Pas Mélissa ! Il faut suivre svp ...).

Cela lui a valu un retour à la case vétérinaire mais les choses sont à peu près rentrées dans l'ordre depuis. 

Son œil gauche un peu voilé a également été une source d'inquiétudes sans trop en comprendre la cause.

Les débuts en accueil, assez "tendue" notre belle amieLes débuts en accueil, assez "tendue" notre belle amie

Les débuts en accueil, assez "tendue" notre belle amie

La situation à ce jour :

 

Kessy est donc à la maison.

 

Elle mange assez bien, de préférence pâtées et sachets (alors que sur le site elle favorisait les croquettes, encore une bizarrerie ...). Ce n'est pas une grosse mangeuse mais elle s'alimente et elle boit.

 

C'est une minette très propre pour n'avoir jamais connu de litière auparavant.

 

Le seul bémol reste sa sociabilité : elle est très craintive, méfiante et peut avoir des réactions très rapides et virulentes. 

 

Mais elle a commencé à goûter au confort et aux coussins et a l'air de bien apprécier ...

 

Elle est, pour le moment, tenue isolée du reste de la tribu féline, mais elle peut les voir et les sentir car la porte de sa pièce reste entrouverte.

De mauvaise humeur, mais avec du confort, c'est mieux !De mauvaise humeur, mais avec du confort, c'est mieux !

De mauvaise humeur, mais avec du confort, c'est mieux !

 

Vous l'aurez compris, ce ne sera vraiment pas simple

pour qu'elle apprécie enfin pleinement sa nouvelle vie.

 

 

Il n'y avait aucun autre choix pour elle malheureusement

et nous ferons tout pour qu'elle se sente heureuse le plus rapidement possible.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Pour terminer ce long article une vidéo et une image troublantes.

 

Quelques jours avant la fermeture de ce vide sanitaire, nous avions mis en place notre caméra automatique pour surveiller ces lieux.

 

Et voici les toutes dernières images qui y ont pu y être filmées. 

L'ombre de Kessy

Tout particulièrement la dernière image capturée.

 

Kessy en ombre chinoise qui regarde une dernière fois les lieux de sa naissance.

 

Un dernier regard ?

 

 

Nous avons trouvé cette toute dernière image émouvante. Prémonitoire peut être ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Loonapix & Photofiltre

Photos complémentaires : Dominique & Irène