Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 17:00

Depuis le début de l'automne, l'état de Topaze semble se dégrader.

J'avais été triste de la découvrir sur site en septembre avec la bouche entrouverte, un peu de travers. Elle qui était restée dans ma mémoire ce joli petit bijou. Elle était toute jeune, pleine de vie. Elle qui savait si bien amadouer le vieux Rackham, Topaze était bien la seule à réussir cet exploit.

 

Il y a quelques jour, voici la photo prise par Irène :

 

topaze.jpg

 

Il est également manifeste que Topaze a perdu du poid. Et elle disparait régulièrement sur des périodes de quelques jours à presque 3 semaines où elle n'est pas vue.
Depuis cette photo, elle a été réobservée sans cet inquiétant filet de bave. Mais bien évidemment, Irène tente régulièrement de la trapper. Ce qui ne sera pas évident pour deux raisons principales : Topaze a toujours été extrèmement méfiante vis à vis des cages-trappes, et si elle a une gène bucale son appêtit ne sera peut-être pas suffisant pour se laisser appâter.

 

Inquiétudes...

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 17:32

L'automne est là, les températures chutent.
Bientôt, tous nos petits protégés devront une nouvelle fois affronter les rudesses de l'hiver.

 

Sur le terrain, là où c'est possible, Irène et Laura commencent à aménager des petits coins où les chats pourront un peu s'isoler du froid...

 

Ainsi, le vide sanitaires dans lequel Comète a élu domicile a été arrangé pour mieux passer cette dure saison.
C'est un vide sanitaire assez petit, complètement fermé, il ne communique avec aucun autre.
Sur la terre battue a été disposé une première couche de carton, puis une couche de polystyrène, ensuite un épais duvet, et pour finir une couverture en laine.

 

Espérons que Comète comprendra vite l'intérêt de ce changement dans son environnement !

 

vide_comete.jpg

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:30

Les services techniques nous l'ont confirmé. Le secteur du poulailler sera entièrement détruit la semaine prochaine. Une nouvelle page va se tourner pour les chats de Saint-Jean...

 

Irène et Laura ont pu explorer les bâtiments. Aucune trace de minous, aucune trace de Marquise.

 

La seule rescapée du secteur, Bubu, connait l'autre point de nourrissage du côté des anciennes villas. Elle saura donc où manger. Mais pour ce qui est de s'abriter ?...

 

bubu-copie-1.jpg

Irène a tout déménagé aujourd'hui...

 

P1020119.gif

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 17:27

Une belle sursprise attendait Irène cet après-midi au "poulailler" ! Bubu a enfin été revue ! Elle ne s'était plus montrée depuis le 16 septembre dernier, l'inquiétude à son sujet grandissait...

Et là elle prenait tranquillement un bain de soleil !

 

bubu.jpg

 

Des travaux de destruction doivent bientôt démarrer sur le secteur... Quelqu'un se proposera-t-il pour sauver cette jolie minette d'un sort incertain ?
Irène va prochainement demander les clefs des bâtiments pour voir si elle trouve trace des chats disparus du "poulailler", avant que tout ne soit rasé...

 

 


 

 

Pendant ce temps là, à la montagne, Isatis prend du repos. L'enfer de l'hôpital est enfin derrière lui...
Il se remet tranquillement de la stérilisation. Il a été identifié, testé négatif, et ce jeune bonhomme pèse 5,3 kgs !

C'est un adorable garçon qui se roule sur le côté à l'approche de la main pour offrir son bidou aux caresses.
Il est très curieux et doux au contact de ses congénères.
Son poil est encore un peu raiche, du fait des gravats et de la poussière dans lesquels il vivait jusqu'à hier matin...

 

isatis-copie-1.jpg

 

isatis2-copie-1.jpg

 

isatis3-copie-1.jpg

23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 11:54

Parce que les tournées de nourrissage réservent parfois des petites surprises, des évènements inhabituels, nous vous proposons de vous partager ponctuellement ces "instantanés" de la vie à l'hôpital.

 

Hier matin, tôt, il fait encore nuit. Irène passe aux différents points de nourrissage, comme chaque jour avant de prendre son service.

Arrivée en neuro, Hebdo est là. Irène prend alors le temps de lui offrir une petite douceur...

 

Et là, elle voit un magnifique chat noir à poils longs, ressemblant à Hitam, mais portant lui une belle étoile blanche sur le poitrail. Il s'approche discrètement... À l'affût... Et saute sur le dos du pauvre Hebdo complètement pris par surprise !

 

noir.jpg

 

Irène a immortalisé la victoire de ce petit glouton à la lumière de ses phares... Les noirs angoras sont décidément bien voraces à l'hôpital !
Un chat ressemblant avait déjà été apperçu, mais il y a bien un an, sur le secteur.

17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 15:00

Bien sûr les chats de l'hôpital disposent de croquettes en permanence aux différents points de nourrissage.

Mais il n'y a pas de plus grand plaisir, pour les chats comme pour les bénévoles, de se poser un petit moment alors qu'ils dégustent une douceur offerte...

Un court répis dans le dur quotidien d'une vie de chat libre à l'hôpital. Un petit moment de partage qui permet de se rapprocher, un peu, au fil des jours, des semaines, des mois.

Des petits moments de bonheur que nous vous partageons à travers ces quelques photos prises récemment.

 

guerrier-copie-2.jpg

Guerrier

 

voyou.jpg

Voyou

 

isatis.jpg

Isatis

 

feeling.jpg

Feeling

 

miriel-copie-1.jpg

Miriel

 

comete.jpg

Comète

13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 14:44

Vous pouvez retrouver dans les pages de notre blog (dans la colonne de gauche) le contenu de notre ancien site internet.

Certaines pages doivent encore être mises à jour.

 

Aujourd'hui, vous retrouverez la liste actualisée des chats présents sur le site de l'Hôpital :

http://hopital-chats-perpignan.over-blog.org/pages/Chats_sur_site-8784847.html

 

Un immense merci aux marraines qui soutiennent d'ores et déjà l'association pour prendre soin de leurs chachoux

 

Beaucoup de chats attendent encore d'avoir la chance d'être pris sous l'aile d'un parrain ou d'une marraine. Alors n'hésitez à plonger dans tous ces regards captivants, et laissez parler votre coeur...

Merci également de faire circuler cette liste autant que possible

 

Pour tout parrainage :

SOS Chats de l'Hôpital
27 rue du Printemps 66000 Perpignan

Publié par L'équipe des Chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 16:00

En mai 2012, nous vous annoncions la mise en veille du blog.

Après cinq années de travail intense sur le terrain, la population des chats sur site était stabilisée grâce à la stérilisation et à la sortie de nombre d'entre eux qui coulent désormais des jours heureux au sein de leur foyer.
Mais dans le même temps, l'association a dû faire face à l'apparition régulière de nouveaux chats. Chats qui pour un certain nombre d'entre eux étaient sociables, et évidemment complètement perdus dans cet environnement hostile…
À chaque fois, il fallait tout recommencer, encore et encore. Trapper, stériliser, héberger le temps de la convalescence, chercher une solution. Et bien sur ne compter que sur les même (trop rares et trop sollicitées) personnes.
Alors le découragement gagne lentement, insidieusement, inexorablement.
Et la question se pose : doit-on médiatiser à travers le blog la sortie de tous ces nouveaux arrivés sur site ? Le revers de la médaille n'est-il pas d'inciter, bien involontairement, des personnes à choisir ce site pour abandonner "puisqu'une association va prendre soin d'eux"…
Décision a donc été prise à l'époque de ne plus communiquer les nouvelles des chats sur site via le blog.
Mais le travail sur le terrain a continué, et a creusé le sentiment d'impuissance, d'usure.

Pour certains chats, nous sommes certaines qu'il s'agit bien d'abandons sur site. Pour d'autres, il s'agissait de chats égarés qui ont pu retrouver leur famille (ils feront prochainement l'objet d'un article). Et tous évoluent parmi nos "vieux de le vieille" de l'hôpital.
Aujourd'hui, nous poursuivons donc ce qui a été entreprit depuis quelques années maintenant, et relançons l'activité du blog. Car ces chats ont besoin d'aide, l'association a besoin d'aide. Et l'histoire de tous ces chats doit être connue pour trouver cette aide.

 



Rendez-vous était donc pris hier avec Irène pour une visite sur site.
J'avais bien sûr suivi l'évolution via Marion ou Irène, mais n'étant pas allée sur l'hôpital depuis un moment, je m'attendais à ce que l'émotion soit forte. Et ce fut le cas…

 

437B4686-Modifier.jpg

 

J'arrive donc pour une nouvelle visite sur place. Passé l'angle du bâtiment à droite, les larmes montent. Sous cet immense parking reposent les lieux-dit Gastro, les Poilus, l'Oranger et Jardin Central. Tous ces lieux de vie qui ont abrité tant de chats dans le passé sont donc désormais sous un linceul de béton.

Me reviennent les images de l'époque où tous ces chats survivaient dans ces lieux, lieux qui paraissaient préservés comparé au spectacle qui s'offre à moi, à ce balai infernal de voitures.

La nostalgie me gagne avec le souvenir d'avoir connu sur place Lilith, Saint Jean, Sôma, Petite Jeanne, Dupond, Aragorn, Rackham, Claudel, Gala, Gandalf et tant d'autres... Entre peines et joies, nombre d'entre eux ont quand même pu être sortis à temps grâce à l'association.

 

Je me gare, Irène me rejoint. Le ciel est gris, il fait lourd, humide. "Tu es sur l'ancienne endocrino" me dit-elle. Endocrino. Plume... Cassie...Tout a disparu sous le bitume.

 

Nous voilà parties au premier point de nourrissage qui regroupe certains chats du jardin central et des poilus : "le palmier".

 

palmier.jpg

 

Voilà. Deux arbustes, un palmier, c'est l'espace de vie qu'il reste pour Shaolin, le Guerrier, Voyou, Béryl, Slow, Camembert, Mosquito...

 

beryl1.jpg

 

Béryl, ancien chat des sous-sols de gastro, doit désormais apprendre à naviguer à découvert...

 

beryl2

 

Shaolin est là

 

shaolin.jpg

 

De même que Voyou

 

voyou1.jpg

Qui ne tarde pas à s'éclipser...

 

voyou2.jpg

 

Slow et son regard pénétrant

 

slow.jpg

 

Camembert passe aussi dans les parages

 

camembert.jpg

 

Et pendant ce temps là, le Guerrier profite d'une douceur offerte par Irène...

 

guerrier.jpg

 

Point de nourrissage du palmier

 

nourrissage_palmier.jpg

 

 

 

 

Irène et moi nous dirigeons maintenant vers "le point d'eau". Dans une courette en forme de U, un algéco a été installé. Cet endroit a comme avantage d'offrir un peu d'ombre en été. On essaye tant bien que mal de voir un peu de positif dans le triste habitat de ces chats... 

 

admin.jpg

 

Mais qui voilà ?

 

comete1.jpg

 

Mais c'est Comète ! Qui se régalera pendant de longues minutes avec une douceur au thon.

 

comete2.jpg

 

L'autre habituée du point de nourrissage, Topaze, était là elle aussi. Mais cachée sous l'algéco.
Nous l'avons croisé plus tard, de l'autre côté du bâtiment.

 

topaze.jpg

 

Elle s'était certainement glissée depuis ce vide sanitaire de la courette

 

vide.jpg

 

Point de nourrissage du point d'eau

 

nouradmin.jpg

 

 

 

 

Nous poursuivons la tournée en direction de l'ancienne médecine B. Un bâtiment y repose sur un vide sanitaire, ne communiquant plus avec aucun autre. C'est dans ce petit espace que sont contraints de cohabiter Miriel, Feeling, Hitam, Jason et deux nouveaux (un jeune chat noir, et un croisé siamois ou sacré de Birmanie). 

 

La belle et féline Miriel

 

miriel.jpg

 

Hitam le grand gourmand

 

hitam.jpg

 

Et le petit nouveau, si doux, sociable et câlin...

 

azur.jpg

 

Malheureusement, les compagnons d'infortune de ces trois petites merveilles sont restés à l'abri de nos regards ce jour là.

L'inquiétude concernant les vides sanitaires qui servent d'abri à tous ces chats (dont beacoup ne sont jamais vus ailleurs), c'est que le trottoir en gravillons semble être destiné à être bétonné. Quand ? Nous l'ignorons. Mais les gravillons affleurent déjà ces sordides vides sanitaires... 

 

cac48.jpg

 

 

 

 

Nous repartons maintenant en direction des autres points de nourrissage, à l'opposé du site. En chemin, nous contemplons les tristes vestiges de ce que fut le territoire de nos protégés.

 

La Statue des Poilus

 

statue.jpg

 

Le palmier de la courette de Gastro

 

gastro.jpg

Les arbres du Jardin Central

 

arbres.jpg

 

Et ses palmiers, arrachés et déplacés pour la plupart.
De bien sinistres ombres...

 

palmiersjc.jpg

 

Enfin, l'Oranger. Ce pauvre oranger tronçonné, arraché, déplacé qui semble avoir bien du mal à reprendre vie.

Peut-être les âmes de certains chats disparus le rappellent à elles qui ont vécu à l'abri de son feuillage.

 

oranger.jpg

 

 

 

Nous voici sur le secteur de l'ancienne Neuro, coin nettement plus tranquille pour les chats, et un peu plus de verdure aussi. Peu de chats présents ici cet après-midi, mais voyez qui est venu nous faire un clin d'oeil... 

 

Symphony

 

symphony.jpg

Tango


twist.jpg

 

Les museaux de Charly, Hebdo, Twist et Hector ne se sont pas montrés.

 

 

 

Nous avons ensuite pris le chemin de la cuisine et du point de nourrissage à l'arrière, près des anciens pavillons. Mais là encore aucun dans le vacarme des camions de l'hôpital d'un côté, le boulevard très passant de l'autre. Seul un chat blanc à poils longs, manifestement sourd, a pris la fuite en nous voyant...

 

Je reprends donc le chemin de la maison le coeur lourd. Lourd de souvenirs. Lourd de retrouver tous ces vieux compagnons dans un espace de vie se réduisant comme peau de chagrin. Lourd de laisser derrière soit de jeunes débarqués qui semblent si faciles...

 

Après 1h30 de route, j'arrive enfin à la maison, et que vois-je ? Vous le reconnaissez ?

 

claudel.jpg

 

Alors si ce bonheur a été possible pour lui, comme pour tant d'autres, grâce à la pierre que chacun ici a ammené à l'édifice, on peut sans doute le faire encore ? Non ?

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 18:11

Chatdesîles, qui nous soutien depuis nos débuts est qui est venue à plusieurs reprises sur le site a consacré 2 articles à l'hôpital St Jean sur  son blog, elle a gentiment accepter de nous le faire partager. Au cours de celui-ci, l'avancée des travaux est flagrante, elle fait bien le point sur l'état actuel des bâtiments. Nous vous laissons le découvrir:

 

 

 

"Le vieil hôpital  pavillonnaire est progressivement remplacé, sur le site même, par le nouvel hôpital.

Une colonie de chats vivait dans les vides sanitaires du vieil hôpital.

Grâce au dynamisme de l'association "SOS chats de l'hôpital", beaucoup de chats ont été adoptés. 

Aujourd'hui, les chats qui restent ont dû apprendre à vivre avec les travaux et les personnes qui s'occupent d'eux ont dû développer des stratégies pour continuer à prendre soin d'eux. 

Nous sommes allés sur le site en 2008, 2009, 2010 et 2012. 

Nous avons choisi de vous montrer le changement de deux endroits qui ont été des refuges et lieux de vie pour les chats : "le jardin central" et le lieu-dit de "l'oranger"

  St-jean-01_arbres-jardin-central-et-oranger.JPG

Photo Irène - 2010 - travaux commencés

Eowin, adoptée fin 2008, vivait au jardin central. http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_wink.gif

St-jean-02_jardin-central-2008.JPG

Photo Chatdesîles - août 2008 - Jardin central : ilôt d'arbres et point de nourrissage

Cet ilôt d'arbres du jardin central est bien reconnaissable : de gauche à droite un arbre à tronc blanchâtre, un pin, un palmier bas, un palmier haut (avec un point de nourrisage et un abri), un autre palmier haut, un pin (il y a un autre pin, plus à droite non visible sur cette photo)

Et voici Eowin au pied de l'un de ces arbres :

St-jean-03_eowin-mars-2007_.JPG

Photo SOS chat de l'hôpital - mars 2007- Eowin

 

Le jardin a longtemps été un havre de paix pour les chats ... http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_wink.gifhttp://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_biggrin.gif
St-jean-04_-jardin-central-2010---.JPG

 Photo Irène - mai 2010 - le jardin central et "la couronne"

St-jean-05_mai-2010.JPG

Photo irène - mai 2010 - Jardin central : Ilôt d'arbres à droite

Juin 2010, la démolition a commencé ...   

St-jean-06_juin-2010.JPG

 Photo Irène - juin 2010 - jardin central : ilôt d'arbres et démolition

 

_St.jpg

Photo Chatdesîles - août 2010 - jardin central : couronne au fond, ilôt d'arbres à droite

 

_St-1.jpgPhoto Chatdesîles - août 2010 - jardin central : couronne à gauche et au fond, ilôt d'arbres à droite

 

_St-2.jpg

Photo Irène - décembre 2011 - Jardin central devenu parking, couronne et ilôt d'arbres

 

_St-3.jpg

Photo Chatdesîles - août 2012 - ilôt d'arbres du jardin central

 

Et oui, c'est bien lui, l'ilôt d'arbres du jardin central, que vous avez vu dans la deuxième photo de cet article ... http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_idea.gif

Ils sont encore là : l'arbre à tronc blanchâtre, le palmier bas, les deux palmiers hauts, et les 3 pins (le troisième est derrière la palissade) ... mais pour combien de temps ?

_St-4.jpg

Photo Chatdesîles - août 2012 - ilôt d'arbres du jardin central

 

Voici l'oranger
_St-5.jpg

Photo Chatdesîles - août 2010 - L'oranger

L'oranger a été le lieu de vie de plusieurs chats.  

Les derniers à avoir vécu ici ce sont Claudel et Gala. Le mâle Claudel et la femelle Gala, inséparables, ont été adoptés ensemble.  

St jean 12 claudel et gala

Photo Chatdesîles - août 2009 - Claudel et Gala à l'oranger

 

L'oranger aujourd'hui ... est cet arbre dont on a coupé toutes les branches ... au milieu d'un tas de gravats ... 

St-6

Photo Chatdesîles- août 2012 - L'oranger

Lors de notre visite avec Irène, nous avons rencontré plusieurs chats ... " 

  

Publié par Chatdesîles - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 10:19

Pas d’image, pas de long texte, seulement un énième appel, une bouteille à la mer lancée rapidement :

Nous venons tout juste d’apprendre que les travaux initialement prévus en fin d’année pour la démolition de l’ancien SMIT (abri de Claudel, Gala et Gliff) ont été avancés. Ils vont débuter dans 15 petits jours avec la partie désamiantage par conséquent dans moins de 15 jours nous n’aurons plus accès à leur point de nourrissage ni à leur abri.

La seule solution pour leur assurer une survie est de les trapper avant la mise en place de la clôture du chantier, pour cela nous avons besoin d’aide sur place pour les trappages mais d’accueils à plus ou moins long terme….

A diffuser très largement. 

 Contact pour toute proposition: info@hopital-chats-perpignan.org  Merci.

 

Mise à jour du 25 Avril:

Une solution d'accueil a été trouvée, reste que nous avons besoin d'aide sur place pour les trappages.  4 Pièges peuvent être mis à disposition mais il faut quelqu'un pour les surveiller.

La difficulté sera de trapper Claudel et Gala en même temps. De plus les trappages ne peuvent se faire qu'en semaine lorsque le vétérinaire est ouvert afin qu'ils aient une visite de contrôle avant de partir en accueil. N.B: Claudel et Gala ont pour habitude de sortir plutôt le matin....

16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 16:01

Fin Janvier, le secteur situé au dessus des vides sanitaires de Claudel et Gala a déménagé. Une nouvelle page dans la reconstruction du nouvel hôpital ou de la démolition des anciens bâtiments s'ouvre. D'ici la fin de l'année, l'endroit fétiche de ces inséparables sera détruit.

Il est donc urgent de trouver un point de chute pour ces 2 chats sédentaires qui ne sont plus si jeunes que ça. Agés d'environ 8 à 10 ans, Claudel et Gala devront finir leur vie ensemble. A cet âge, autant dire que la socialisation sera quasi impossible.

 

Pour eux, nous rêvons d'un lieu sécurisé, avec un abri chauffé, à manger à volonté tout en ayant une vie de chat libre.

 

Quelqu'un connaît-il cet endroit?

 

Il ne nous reste que quelques mois pour le trouver. Une fois trouvé, une tâche non moins plus simple sera de réussir à les trapper le même jour pour en pas les perturber et risquer d'en voir un (ou une) disparaître.

Pour tout cela, nous avons besoin de votre aide.

 

Claudel et Gala font partis des anciens, de ceux dont on a parlé dès la création de l'association. Pour eux mobilisons-nous! P1070303.JPG

 

P1070302.JPG

10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:39

 

Ghost fait parti de ces "nouveaux" chats qui ont élu domicile à l'hôpital de Perpignan. On ne sait comment ni pourquoi ils sont arrivés là, mais toujours est-il qu'ils y restent.

 

Depuis le printemps, Ghost, prénommé ainsi en raison de sa robe blanche vit avec Bubu, Kittim et Marquise au "poulailler" anciennement la maison de Monsieur C. Evidemment Ghost n'est not tatoué ni  castré et on doute bien qu'il soit pucé. Bref certainement un abandon puisqu'il n'est pas très farouche envers les humains. En liberté il ne se laisse pas vraiment caresser mais approcher du bout des doigts oui. 

La cohabitation avec les autres chats se passe bien, mais Ghost n'est pas à sa place à l'hôpital. Depuis que l'hiver est là, il semble trouver la vie encore plus difficile. Aussi nous aimerions le sortir rapidement de là mais pour cela il faut une famille d'accueil pour lui. C'est toujours le même problème...

 

 

Nous émettons une réserve quant à une éventuelle surdité dont sont souvent victimes les chats blancs puisqu'il a  été "surpris" à  plusieurs reprise.

De part cet éventuel handicap et sa couleur blanche qui l'expose au cancer de la peau dans notre beau pays ensoleillé, nous pensons que sa vie de "chat libre" est comptée. Nous n'aimerions pas le retrouver un jour défigurer par cette maladie comme le fût Miko, il y a quelques mois.

 

 

A ce jour, Ghost est l'une de nos priorités à Perpignan. Qui aurait une petite place pour lui? Qui connaîtrait quelqu'un susceptible de nous aider en l'accueillant ou en l'adoptant?

 

P1070255.JPG

 

P1070041