Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 14:33

Le week-end dernier, trônait encore l’un des plus beaux bâtiments de l’hôpital : l’ancienne réa cardio, de style colonial, situé à côté des cuisines, lieu de naissance de Philou/Blister et Minoa.

 

DSCF8319.JPG

Aujourd’hui ce colosse n’existe plus. Il est tombé à terre jeudi dernier avec une facilité déconcertante.

Cette destruction représentait un tel évènement qu'il a fait l'objet d'un article dans le journal local donc voici le lien: http://www.lindependant.com/articles/2010-04-27/sur-les-ruines-de-l-ancien-batiment-de-l-hopital-sera-realise-un-parking-170788.php

 

 

Hier c’était au tour de l’IRM Radio, de l’autre côté de l’hôpital, de tomber à son tour dans un vacarme assourdissant.  

 

Bâtiment la semaine dernière lors de son démentellement. Le point de nourrissage

n'est pas visible mais il se trouve sur la gauche de la photo

DSCF8273.JPG

Cette photo est l’ultime photo, en l’occurrence Aragorn, prise devant le vide sanitaire et point de nourrissage des poilus.

P1030819.JPG

Quelques secondes plus tard à 13h08 de ce premier lundi du mois de Mai, les pelleteuses ont lancé leurs godets à l’assaut de ce bâtiment surmontant « les poilus » : l’IRM/Radio.

 

Voilà quelques moments plus tard, la devanture du  bâtiment

mis en photo ci-dessus avant la démolition

P1030817.JPG

 

 

D’ici 3 jours, plus aucune trace de son existence ne sera visible. Il n’aura fallu qu’une petite semaine pour raser des années de souvenirs, de vie de chats, de nourrissage.

 

l'Entrée du vide sanitaire des chats

P1030828.JPG

P1030833.JPG

 

Et dans les couloirs de la couronne, la poussière envahie tout

P1030821.JPG

 

 Barnabé, Suspense, Cerbère auront eu la chance de ne pas connaître ça. Tous les autres, nous le souhaitons de tout cœur, sont partis se réfugier dans d’autres parties encore existante de l’hôpital. Nous les imaginons aisément tétanisés dans un coin… Reste désormais un lourd travail d’observation afin de les apercevoir, les situer et les orienter vers un nouveau point de nourrissage. Vivement les prochains jours, voir leurs bouilles réapparaître une à une pour nous rassurer, pour qu’enfin nous puissions nous dire : « Ils ont survécu ».

 

Aujourd’hui il pleut et c'est la tempête de vent, c’est un peu comme si le ciel pleurait avec nous. Cette météo n’est pas clémente, non seulement les chats ont perdu leur abri, mais en plus ils doivent faire face à des températures inhabituelles pour la saison : le mercure ne dépasse pas 6°C en ce jour alors qu’il en faisait 20 de plus la semaine dernière. Allez comprendre…

 

Endocrino, Réa-Cardio, IRM-Radio, la liste des bâtiments disparus s’allonge et cela doit continuer en s’intensifiant jusqu’à l’été. Les trappages seront beaucoup plus délicats car le bruit est impressionnant et les chats apeurés. Topaze, Rakham, Aragorn et Jason ont une place assurée si ils se font prendre au piège, mais nous recherchons toujours pour les autres des familles d’adoption qui auront la patience de les socialiser.

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 15:40

Voici le récapitulatif par secteur des chats connus restant à ce jour sur le site de l'hôpital :

 

Aux Poilus:

 

Rackham (Il a la chance d'avoir une famille qui l'attend)

Rackham-devant-son-abris.JPG

 

Topaze (Elle aussi a une famille que l'attend)

topaze-nov-09.JPG

 

Aragorn

DSCF8266.JPG

 

Jason

Jason.jpg

 

Feeling

UsersireneleonardiPicturesiPhoto-LibraryOriginals2009chat-d.JPG

 

Miriel

DSCF8115.JPG

 

 

A l'oranger et Jardin central :

 

Claudel

chats-004.JPG

 

 

Gala

gala-nov-09--6-.JPG

 

Slow

DSCF8114.JPG

 

Béryl

Beryl.JPG

 

Comète

Comete.JPG

 

Shaolin, Sicille, Dupont et Onyx n'ont pas été revus depuis un moment, mais ils sortaient souvent à la nuit tombée. Comme les services entourant le jardin central ont déménagés en septembre, il y a moins d'observation dans ce coin. Les croquettes continuent d'être mangées donc il y a de la présence.

 

 

En Neurologie:

 

Charly

charly-nov-09--4-.JPG

 

Ebène

DSCF8165.JPG

 

Symphony

Symphony.JPG

 

Hector

DSCF8169.JPG

 

Tango

Hebdo.JPG

 

 


 

Et biensure tous les chats présents chez Monsieur C. qui n'ont pas encore de nom : 1 noire à poils long, 1 blanche et tigrée à poils longs, une tigrée à poils courts ressemblant fortement à symphonie, une femelle tigrée, et un jeune noir et peut-être un frère de Bali qui n'a pas été vu depuis longtemps. (voir notre article du 14 Avril 2010) 

 


15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 14:59


Début Septembre nous relations la fermeture définitive du service endocrinologie, où travaille Irène. Aujourd'hui, ces anciens bâtiments sont par terre. Se sont les premiers d'une longue série qui va s'échelonner sur les 2 prochains mois. L'ancien lieu de vie de Cassie, Salsa-Chloé, Sonate et ses chatons et de Mystère (Prince) qui a été le dernier à y être trappé, n'existe plus. D'ici une paire de mois, ce ne sera plus qu'un grand parking.

P1030713.JPG

P1030715.JPG

P1030716.JPG


Non loin de là, se trouvait l'ancien point de nourrissage des Lauriers adossé à l'ancien bâtiment de chirurgie et des urgences. Ce bâtiment a été le premier à être démentelé afin d'être réaménagé. Ce sera la future entrée principale du nouvel hôpital. Ce sera un point de passage important où les chats n'y auront pas leur place... Là encore de nombreux souvenir reviennent à la vision de ses images:


Sur ce toit, avec Nat nous y avons passé tout une après midi à y trappé Mali qui s'y était retrouvé coincé pendant plusieurs jours... seul lui sait comment...

P1030719.JPG

A l'angle de ce même bâtiment (là où est stationné le camion), de nombreux chats ont vécu: Eliott, Théoden, Sicille, Mielpops, Biscuit, Salombô et ses frères et soeurs, Electron et j'en passe....
P1030712
P1030718.JPG
Ces image nous désolent, malheureusement nous manquons de main d'oeuvre pour les trappages et d'accueil par la suite pour la socialisation. D'ici quelques jours, c'est le coin des "poilus" qui risque d'être inaccessible puisque le service dont le vide sanitaire sert de passage aux chats doit être très bientôt détruit.

Nous voulons trapper au plus vite Topaze et Rackham pour qui nous avons des solutions, encore faut-il qu'ils comprennent leur intérêt à entrer dans la trappe, mais les autres?  Nous priions pour qu'ils se déplacent vers la maternité, où un nouveau point de nourrissage est d'ors et déjà crée, mais très peu visité (endroit où a été trappé Elfy).

 

Non seulement, les abris des chats partent en fumée, mais aussi ceux des martinets et hirondelles, qui à chaque printemps venaient confectionner leurs petits nids douillets sous le toit de la réa-cardio et volaient autour de la couronne en gazouillant, ne sont pas revenus cette année. Leurs chants manquent cruellement au personnel de l'hôpital pour qui ils étaient un petit rayon de soleil quotidien... Ce printemps 2010 n'est que vacarme, poussière et désolation...

14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 15:10

C'est par une simple note de service, qu'Irène a appris hier la terrible réalité. Son sang n'a fait qu'un tour: La maison de Monsieur C. qui jouxte l'hôpital et qui a été rachetée en fin 2009, va très prochainement être détruite pour qu'un parking à la disposition du personnel de l'hôpital soit praticable dès début Juin 2010.

 

Nous pensions ce lieu relativement à l'abri des travaux et nous y avions installé un point de nourrissage juste à côté pour les chats qui y restent. Ce Monsieur au grand cœur nourrissait de nombreux chats de l'hôpital dans son jardin. Lors de son déménagement, il a réussi à prendre les plus sociables, mais n'a pas pu tous les prendre. Le fait de les savoir aujourd'hui en danger le mine tout autant que nous, mais que faire ?

Muffin, Minette, ses petits et Myrtille sont déjà à l'abri mais il en reste encore, et nous ne pouvons nous contenter de ça, les voici:

 

DSCF8078.JPG

 

DSCF8070.JPG

DSCF8083.JPG

DSCF8179.JPG

noir-et-blanc-claudel--2-.JPG

 

Il y a aussi une autre grise et blanche  à poils longs mais je n'ai malheureusement pas de photo d'elle.

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 15:58

 

Ce WE, je suis allée donner à manger à tous les chats de l’hôpital, le temps était mauvais, le ciel était bas, la bruine tombait, alors rare ont été les courageux à montrer le bout de leurs moustaches.

 

Du côté du grand parking des poilus, j’ai constaté que Jason s’est fait un nouvel ami en la personne de Slow, pris dernièrement en photo au jardin central. Tous les deux, jouaient comme deux chatons insouciants : et vas-y que je me roule, que je te saute dessus… Une leçon est à tirer ce cette observation : Jason n’est jamais seul, il aime la compagnie, quand ce n’est pas celle d’Aragorn, c’est celle d’un autre. Bien qu’il soit assez farouche avec l’humain, il est très sociable avec ses congères.

 

Photo prise de loin avec mon portable pas très performant, ça donne pas grand chose...

Photo0015

 

Plus loin, à l’oranger qui surplombe le vide sanitaire investi par Claudel et Gala, seule Gala était là le premier jour, mais Claudel n’était pas très loin, il « broutait » l’herbe fraîche du jardin central, et le lendemain seul Claudel attendait sa boite de scheba. Cela fait plusieurs week-end de suite que je ne vois plus nos inséparables ensemble. Y aurait-il de l’orage dans l’air ? quelque chose, ou quelqu’un a-t-il perturbé leurs habitudes ?

 

gala-nov-09--2-.JPG

 

Ensuite, du côté de la neuro, j’ai eu pour la première fois la chance de voir le chaton tigré de Symphonie que nous avons baptisé Blister, il est très beau, a environ 6 mois, une bouille à croquer, mais je n’ai pas eu le temps de le prendre en photo avant qu’il se coule dans le réseau sous terrain laissé apparent par une dalle cassée.

 

Au point de nourrissage, la petit Ebène était là, toujours curieuse, assise sur son postérieur en inclinant sa petite tête ronde, mais hors de question de faire un mouvement brusque, sinon elle file se glisser à 50m de là, sous la rampe d’accès handicapé.

 DSCF8158.JPG


Elle n'a pas mis longtemps pour revenir à pas de velours:

DSCF8165.JPG

Mais pendant que la princesse noire observait, Charly, bien plus téméraire, est venu à ma rencontre.

DSCF8160.JPG

Il faut avouer qu’il a un faible pour les boîtes almo.  Il a bien compris qu’il y avait droit à chaque fois que je viens nourrir. Par gourmandise, il s’est laissé approché, j’étais à moins de 3 cm de lui à un moment.


Charly en pleine dégustation...

DSCF8161.JPG

Celui-là n’est vraiment pas sauvage, il serait rapidement sociable si une bonne famille lui ouvrait sa porte. (Malgré l’article dont il avait fait l’objet il y a quelques temps, personne ne le regarde).

 

Ebène à gauche qui hésite à entrer dans l'abris où se trouvent les croquettes et Charly qui mange à droite

DSCF8170.JPG

 

Samedi et Dimanche, tout était calme à l’hôpital, mais en ce début de semaine, le grand chamboulement a commencé.

Le secteur de l’ancienne cardiologie a été bouclé en vue de sa démolition imminente. Ce bâtiment est près des cuisines et nous savons que Symphonie y va régulièrement, elle y avait d’ailleurs fait sa dernière portée dans l’une des buses.

Ancien bâtiment de réa/cardio

Photo0084.jpg

Aujourd’hui nous sommes inquiètes pour elle. Comme toutes les femelles de l’hôpital, elle est très maligne, et ne se laisse pas trapper. Une, voir 2 trappes sont placées quotidiennement depuis 3 semaines, mais elle ne daigne pas y entrer malgré l’urgence qu’il y a pour soigner son oreille mais aussi pour la stériliser. Symphonie, n’a pas encore compris qu’une super famille d’accueil l’attend, et elle sait comment charmer le personnel des cuisines qui lui succombe en lui offrant jambon, escalope etc… malgré nos consignes de non nourrissage.

 

Autre secteur de l’hôpital bloqué cette semaine : la neuro, où Ebène, Charly, Blister et les autres habitent. De même que l’ancien abri de Perplexe qui sert maintenant à Blister est inaccessible. Visiblement ils retirent les algécos accoudés à  l’abri. Espérons qu’il n’aura pas été abîmé pendant les manœuvres, et espérons que nous y aurons à nouveau accès car nous venons d’obtenir l’accord de la direction pour le déplacer dans le jardin juste derrière où il sera à l’abri des travaux.

 

A l'heure où je mets en ligne l'article, les premières nouvelles sont arrivées. L'abris de Perplexe est à découvert, mais n'a pas été abîmé...

Photo0085.jpg

 

Photo0086.jpg

Par contre, les chats, et surtout le petit Blister se trouvent complètement perdus. Deux Trappes sont posées depuis le début d'après midi et jusqu'en fin de soirée. Peut-être d'ici là aurons-nous un peu plus de chance que ces derniers jours...

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 13:30
Seulement 2 jours avant les grosses averses de neige, j'ai accompagné Irène pour la tournée des gamelles à la mi-journée. Il faisait beau et chaud, quelques chats étaient donc de sortie essentiellement en neuro.

Nous y avons retrouvé Finwe qui parcoure les 4 coins de l'hôpital. La semaine d'avant il était en compagnie de Miriel au jardin central
DSCF8103.JPG
DSCF8105.JPG
Le petit noir, vu pour la première fois il y a quelques temps a un peu grandit. Il s'est installé définitivement en neuro, il faudra donc lui trouver un petit nom
DSCF8107.JPG
Il s'est coulé dans son abris mais la gourmandise le fait vite resortir
 
DSCF8110.JPG
et à notre retour il s'était installé pour une bonne sieste à coté de Charly
DSCF8122.JPG
Coté Jardin central, nous avons vu Miriel
DSCF8115.JPG
DSCF8116.JPG
Gala qui chasse certainement quelque chose
DSCF8053.JPG
Aragorn
Aragorn4.JPG
Slow
DSCF8114.JPG
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 13:39

Météo France l'avait prédit, le département était en alerte orange pour ce Lundi 08 Mars, avec une alerte à la neige, Celle-ci devait tomber à partir de 100 à 200m, mais elle est arrivée sans prévenir jusque sur le littoral dès le début de la matinée.

Tout le monde avait du mal a y croire après les belles journées de la semaine dernière où la température avoisinait les 20°C.

Nous sommes au Sud et ici la neige est très rare, aucun acteur économique n'est habitué et préparé à de telles situations par rapport à d'autres région. Inutile de vous dire que la situation du département est devenue rapidement critique comme l'ont montré de nombreux reportages aux informations télévisées.

 

Photo du centre ville de Perpignan à midi (sachant qu'il a neigé intensément jusqu'en fin d'après midi...)

Photo0009.jpg

 

Ainsi pas moins de 30 à 40 cm sont tombés en l'espace de quelques heures. Mais que deviennent nos chats de l'hôpital qui n'ont jamais connu cette situation, (situation inédite depuis plus de 30 ans).

Dans leurs malheurs, ils ont tout de même la chance d'avoir Irène qui est encore, à l'heure où j'écris cet article, bloquée à l'hôpital où elle a pris son service hier matin à 6h. Pendant ses temps de pauses, elle enfile de bonnes chaussures et fait le tour des gamelles tout tentant de déblayer un chemin pour que les chats parviennent à accéder aux gamelles.

 

Photos du point de nourrissage derrière les cuisines

Photo0072.jpg

 

P1030605.JPG


Point de nourrissage de neuro (où vivent charly, symphony etc...)

Photo0073Abri2.jpg

 

et les environs de cet abris (sous le poids de la neige de nombreuses branches se sont cassées)

P1030609.JPG


Jardin face au point de neuro où les chats trouvent habituellement refuge

Photo0074.jpg

 

P1030608.JPG

 

L'ancien abri de Perplexe

P1030607.JPG

 

L'abri du jardin central vue de la couronne centrale

P1030610.JPG

 

Seul l'abri du jardin central n'a pas encore été accessible à cause d'une accumulation de neige empêchant l'ouverture de la grande porte d'accès. Cependant cet abri risque d'être endommagé par la chute d'un arbre, mais cela reste du conditionnel, nous en saurons plus lorsque nous y aurons accès.

 

Aujourd'hui, les averses de neige ont laissé place au soleil mais celui-ci est  accompagné d'un fort vent glacial, La fonte risque donc de prendre plusieurs jours. Espérons que les chats n'auront pas trop souffert de ces conditions extrêmes et qu'ils répondront tous à l'appel dans les prochains jours.

Les trappages ne reprendront donc pas avant la fin de la semaine.

 

Vue depuis l'hôpital aujourd'hui

P1030615.JPG

 

10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 18:30

Cet été, Symphonie avait été aperçue quelque peu enrobée, mais de loin nous ne savions pas si cet « enrobage » été dû au gras où à une gestation. Nous la pensions stérilisée comme les chats qui évoluent dans le secteur de neuro : son frère Symphony, Charly, Tango, Slow, Perplexe….  Après plusieurs mois passés sans la voir, force est de constater qu’elle était bien pleine puisqu’elle est réapparue en compagnie d’une jolie petite tricolore et d’un ou d’une tigrée environ 6-8 mois.  Toute la petite famille avait élu domicile dans le vide sanitaire de la cuisine et du réfectoire, à l’endroit même où Solstice avait élevé ses portées dont Symphonie est probablement le fruit à l’instar d’Hélice pour ceux qui s’en souviennent.

Ce n’était donc qu’un juste retour aux sources pour cette maman.

 

Symphonie

P1030421.JPG

 

Regardez ce regard qui en dit long... Qui répondra à son appel?

P1030426.JPG


Renseignements pris auprès des employés des cuisines, Symphonie et sa fille sont de sortie tôt le matin et en tout début d’après midi, ce sera donc les heures où la trappe sera posée.

 Au jour d’aujourd’hui, leur trappage est devenue LA priorité de l’association. Il y a urgence  avant que de nouvelles portées viennent au monde.

Mais une fois trappées et stérilisées, que vont-elles devenir ?  Nous n’avons malheureusement pas beaucoup d’option : Il nous faut d’urgence 1 ou 2 Familles d’accueil qui acceptent de les prendre sous leurs ailes afin de les socialiser pour les faire adopter, ou encore mieux des adoptants se sentant prêts à les socialiser.

 La mère et la fille ont toutes les deux l’habitude des bipèdes puisqu’elle les côtoient de près quotidiennement sans toutefois se laisser manipuler, mais leur socialisation devraient être relativement rapide.

 

Symphonie et sa fille

P1030456.JPG

 

Sa fille

P1030454.JPG

 


Vous allez me dire : et le deuxième chaton dans tout ça ? Eh bien il a probablement était rejeté par sa mère depuis quelques semaines car il s’est rapproché du bâtiment de neuro et a élu domicile sous une dalle de laquelle il miaule sans cesse pour avoir quelques croquettes lorsqu’il voit passer les mères nourricières. Il est à fendre le cœur, mais pour lui aussi, le même problème se pose : il lui faut une Famille d’accueil ou d'adoption pour pouvoir quitter l’hôpital définitivement.

 

Pour cette petite famille, nous lançons aujourd’hui un S.O.S afin qu’eux aussi puissent figurer parmis les chats sauvés de l’hôpital de Perpignan.

N’hésitez pas à diffuser autour de vous.

Mail de contact : info@hopital-chats-perpignan.org

Merci pour eux !


29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 11:54
Le compte à rebours avait commencé pour Mystère, avec l'annonce en début de semaine de la destruction du secteur endocrino dès aujourd'hui.
La trappe était posée sans relâche depuis lundi, et de gentilles propositions nous étaient parvenues pour l'accueillir à plus ou moins long terme pour ne pas le voir finir sous les décombres.

P1030338-copie-1.JPG

Les premiers jours de la semaine furent désespérant, aucun chat à l'horizon ne semblait s'interesser à la trappe. Au fil des jours la température a chuté et la tramontane s'est levée de plus belle, nous laissant de moins en moins d'espoir pour ce chat, connu depuis un peu plus d'un mois et ne sortant pas de son vide sanitaire.

Mais on dit que les animaux ont un 6ième sens... cela doit être la raison pour laquelle, aux alentours de 10h30 hier matin, Mystère est enfin entré dans la trappe.

P1030445.JPG
Direction le vétérinaire pour la traditionnelle visite de contrôle, Celle-ci a plus au moins confirmé ce dont on se doutait, Mystère n'est pas un chat de l'hôpital, c'est la raison pour laquelle nous ne l'avions jamais vu avant le mois dernier. Il est déjà tatoué et stérilisé et nous avons pu retrouver sa propriétaire qui le cherchait depuis 1 mois!

P1030448.JPG


Mystère s'appelle en réalité Prince, et Prince a retrouvé sa maîtresse hier soir.  Habitant non loin de l'hôpital, il avait dû s'égarer et avait trouvé comme seul refuge un vide sanitaire et une gamelle a proximité qui lui a permis de tenir le coup avec les rudes conditions extérieures du début de mois.

Cette histoire termine bien, et nous souhaitons à Prince de retrouver une vie paisible au sein de son foyer.

Merci à Irène pour sa ténacité pour ce trappage de la dernière chance, et merci aux personnes qui se sont proposée pour éviter  à notre beau prince une fin terrible.
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 19:11
Il fait nuit noire à 5h45 du matin et dans la voiture qui me mène à l'hôpital St Jean, je ressens une boule au ventre: Vais-je pouvoir accéder aux  différents points de nourrissage ce matin ?et si oui, comment?

Depuis environ 15 jours, les portes de la couronne se ferment les unes après les autres et cela définitivement jusqu'à la destruction complète des bâtiments de gastro et endocrino.
Le nourrissage devient de + en + difficile, il faut un certain temps pour faire le tour et user de stratégies diverses et variées; Il est parfois même nécessaire de sortir de l'enceinte de l'hôpital car le sens de la circulation a changé.


Ci-dessous le seul ancien bâtiment en train d'être réhabilité, et en fond le nouvel hôpital
P1030387

l'accés à l'endocrino est quasi impossible:
P1030410
Bloquée du reste de l'hôpital par des palissades allant de la médecine A aux anciennes cuisines ............

Mais MYSTERE est toujours  là et je me dois d'aller le nourrir quotidiennement, alors l'astuce: je fais glisser chaîne et cadenas au sol je soulève les 2 palissades bloquées  dans des parpaings, non sans mal, j'écarte et je me faufile discrètement!... c'est du sport !

Mais que ne ferait-on pas pour cette petite bouille?
P1030338

Comme partout en France, la semaine dernière, avec les températures inférieures à 0, le froid glacial et la forte  tramontane, l'eau des gamelles était gelées, celles de croquettes envolées (j'ai même eu l'onglet) et les chats sont restés cachés dans leurs vides sanitaires.


Il est 6h25, j'arrive dans mon vestiaire, plus détendue: mission accomplie! J'ai pu aujourd'hui accéder à tous les points de nourrissage. Je peux débuter sereinement ma journée de travail...à 14h 30 j'irais vérifier la présence des chats et avec un peu de chance si le temps le permets je les apercevrais :

Et ce fût le cas:

Miriel
P1030386
Comète toujours sur son toit
P1030411
Le Baroudeur de neuro
P1030389
Symphonie aux cuisines
P1030420
Mais demain sera encore un autre jour.........
avec des portes fermées:

P1030407
P1030409


Cela va sans dire que nous recherchons d'URGENCE une famille pour sortir Mystère de là avant que nous ne puissions définitivement plus accéder à son vide sanitaire. Tous les autres chats attendent eux aussi qu'une porte s'ouvre pour eux.


11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 15:02
Miriel fait partie de ces chats tigrés qui n’attirent point de regard. C’est sans doute la raison pour laquelle, elle demeure encore sur le site après avoir vu partir un à un ses anciens compagnons du jardin central : Faramir, Boromir, Eowin, Lilith et plus récemment Béorn et St Jean… Moins belle que les autres, elle n’a pas eu la chance de naître avec les poils longs ou une robe écaille de tortue ou rousse, elle n’a attendrit personne par un âge avancé. Alors elle demeure la dernière du jardin central.

Pourtant, nous observons Miriel depuis les débuts de notre action, comme sur la photo suivante :
Avec Eowin
2007_0313hop0012.JPG
Avec Boromir, Lilith et Eowin
Non-tu-vas-pas-nous-les-prendre-nos-croquettes.JPG


Mais à l’époque, elle n’était même pas baptisée et passait ainsi dans l’anonymat le plus complet. Son nom lui a été donné cet été lorsque, suite au départ de tous ses amis, elle passait de long moments avec Finwë. (Les inconditionnels du seigneur des anneaux comprendront…)

Miriel est débrouillarde, comme tous les chats de l’hôpital d’ailleurs, elle connaît les passages d’un point de nourrissage à l’autre : Tantôt elle est au jardin central (son premier lieu de vie), tantôt en gastro, tantôt aux poilus…
Grâce à cette intelligence, elle arrive à se survivre en attendant le jour où elle fera vibrer le cœur de quelqu’un, d’une famille.
Miriel au jardin central cet été
P1010908.JPG
Miriel aux poilus (avec Finwë en premier plan) cet été
P1020041.JPG

Nous ne connaissons pas son âge exact, mais elle a certainement plus de 5 ans. Cet âge n’est rien pour un chat d’appartement, mais cela commence à faire beaucoup pour un chat de l’hôpital. Déjà à cet âge, certains commencent à perdre leurs dents et à rencontrer des difficultés pour se nourrir. Ces chats ne sont pas épargnés par la vie et leur espérance de vie, dans ces conditions, est plus courte.

Fin Octobre 2009, seule au Jardin central
DSCF7534.JPG
Depuis le début des travaux en Novembre et avec les températures extrêmement basses, pour la région, de ces derniers temps, les chats migrent ou restent « au chaud » dans leur vides sanitaires, mais Miriel fait partie de ces quelques chats qui sont vus régulièrement. Ainsi nous sommes en mesure de tenter un trappage sélectif pour elle ! Mais pour cela il lui faut une famille prête à la socialiser.


La belle Miriel est aujourd’hui mise à l’honneur sur notre blog, en espérant qu’une bonne fée lui donne enfin la chance, SA chance de sortir de cet environnement hostile.

010.jpg
En attendant cette personne, nous renouvelons nos remerciements auprès de sa marraine Denise.
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 17:01
Pour la permière fois de l'année 2010, je suis allée faire la tournée de nourrisage, nos dévouées infirmières étant de repos.
En ce 1ier Janvier, c'est un hôpital quasi désert que j'ai trouvé. La Tramontane soufflant très fort, de nombreux chats sont restés à l'abris.
Mais tout ce qui ont eu la curiosité de sortir sur mon chemin ont eu droit à une petite douceur, gentillement envoyée par Véronique au début Décembre.

La tournée a commencé par l'oranger, où Claudel et Gala ont montré le bout de leur nez du fond de leur vide sanitaire :

vacances-noel-09-015.JPG
une fois le repas servi
vacances-noel-09-017.JPG
à mon arrivée en Neuro, Symphony et Slow attendaient
vacances-noel-09-019.JPG
et m'ont suivi jusqu'au point de nourrisage
vacances-noel-09-025.JPG
pour observé remplir les gamelles
vacances-noel-09-035.JPG
Ces deux beaux chats en gros plan:
Symphony
vacances-noel-09-031.JPG
Slow
vacances-noel-09-033.JPG
Et pendant que je les prenais en photo, tout doucement, sur ma gauche, une petite merveille de 7-8 mois s'est approché à 1,50 m de moi.

Ce jeune chat sorti de nul part a un très beau poil brillant.
vacances-noel-09-040.JPG
Lui aussi a eu droit à sa petite douceur
vacances-noel-09-044.JPG
La tournée s'est achevée par le coin des poilus.

Au son du moteur de ma voiture, Rackham est arrivé comme a son habitude, mais cette fois-ci il était accompagné par son amie Topaze
vacances-noel-09-047.JPG
Puis ont attendu patiement durant le remplissage des gamelles
vacances-noel-09-051.JPG
vacances-noel-09-053.JPG
et enfin, je m'éloigne, pour laisser place à la dégustation
vacances-noel-09-060.JPG