Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 08:30

 

Après divers évènements imprévus et pas toujours très joyeux, nous terminons aujourd'hui le récit des petites péripéties estivales à Saint-Jean.

 

Notre jeune ami Junior nous a donné quelques sueurs froides cet été.

 

Junior, vous vous souvenez ? Ce fils de Junon, qui vit du côté des cuisines avec sa sœur Kessy, dans l'ancien antre de Missy avant son accès au confort douillet .... Il avait été trappé en fin d’année 2014, c’est un petit gars gentil, tranquille et plutôt fidèle aux rendez-vous de ses protectrices.

 

Mais où était donc Junior ?

 

Mais voilà, dans le courant de l’été, ni Irène, ni Laura ne le voyaient plus au moment du traditionnel casse-croûte.

Passent une semaine, deux, et l’inquiétude a sérieusement grandi à son sujet.

 

Toujours pas de Junior.

 

Au bout de pratiquement un mois, les idées négatives ont commencé à fleurir. C’est vrai que du côté des cuisines, beaucoup de camions circulent et le pire pouvait à être redouté.

 

Et puis un beau jour un bref message d’Irène : « vu Junior, ça va ».

 

 

 

Et bien, ouf ! Juste quatre mots mais ils font du bien, pas besoin de plus d’explications pour le moment.

 

Après renseignements, il paraissait un peu inquiet à son retour, comme s’il essayait de retrouver ses repères mais n’avait aucune blessure ou marque indiquant un quelconque problème.

 

Mais où était donc Junior ?

 

Depuis cet épisode, il est à nouveau régulièrement présent lors des tournées et son comportement est tout à fait habituel.

 

Où était-il passé ? Mystère. Peut-être est-il resté enfermé dans un local, ou bien a-t’il eu peur de quelque chose et restait-il terré ?

 

Lui seul pourrait nous le dire mais il reste très discret sur le sujet. Nous avons tout de même exclu le voyage d’été au bord de la mer et l’aventure galante jusqu’à preuve du contraire. Mais c'est vrai que c'est un beau petit minet, alors, qui sait ?

 

 

 

Bon, s’il te plaît, Junior, tu évites de nous refaire ce genre de fugue et tu seras un gentil garçon ;

tu es revenu, on annule tout !

8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 06:28
Un clin d'oeil à Topaze

Dans l'article précédent, nous vous avions parlé de Topaze, rencontrée lors de la tournée de nourrissage et évoqué ses soucis de santé en phase d'amélioration.

 

Rappelez-vous cet article de Linda en fin 2013 qui évoquait de grosses inquiétudes par rapport à son état

.

Pour vous raconter tout cela, aujourd'hui, je me repose, c'est l'été !  

 

Je laisse donc la plume à l'amie Laura pour nous donner de (bonnes) nouvelles de notre jolie petite pierre précieuse. 

 

"Un petit clin d'oeil à notre Topaze qui n'a pas fini de nous surprendre !

 

Rappelez-vous de cette petite chatte, atteinte de calcivirus, que nous avions essayé de "trapper" par tous les moyens afin de la faire soigner et qui a déjoué tous nos pièges .


Pendant plus d'un an nous avons vu son état se dégrader, impuissantes à sa grande souffrance ! Elle ne pouvait plus s'alimenter, bavait en permanence et parfois vomissait du sang. Et que dire de son pelage tout frisé dû à son incapacité à se toiletter ?

 

 

Topaze en Juillet

Topaze en Juillet

 

Le coeur serré, Irène et moi avons fait de notre mieux pour essayer de la soulager, allant jusqu'à lui ajouter dans du lait spécial, une bonne rasade de complément alimentaire liquide (à la vanille), cela pendant plusieurs mois .

 

A présent notre belle rouquine mange avec appétit, apprécie le blanc de poulet. Son poil est plus brillant, presque normal, mais surtout nous ne la voyons plus baver !!!


Je ne dis pas qu'elle est guérie, mais elle semble vraiment être en rémission et il n'est pas rare de la voir s'amuser à "se courir après" avec son pote Jimmy !


 

Topaze au Palmier & Topaze avec Jimmy en JuinTopaze au Palmier & Topaze avec Jimmy en Juin

Topaze au Palmier & Topaze avec Jimmy en Juin

 

Que du bonheur et j'éspére que cela va durer longtemps , longtemps ! "  

 

Les photos de Topaze sont toutes récentes (Juin / Juillet) et vous pouvez constater l'amélioration de par vous mêmes.

 

Et bien, disons que je n'ai pas grand chose à rajouter si ce n'est que l'on n'aimerait publier que des articles avec ce genre d'informations ! Merci à Laura pour ce billet.

 

 

 

 

 

 

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 05:33

Nous voici de retour pour le rituel de nourrissage des minous de l'hôpital. Un petit rappel de l'épisode précédent : cet article vous propose de suivre Laura dans une tournée habituelle de week-end. Jusqu'à présent, nous sommes passés chez Bubu, chez Missy, du côté de Charly et Hebdo et avons salué Isidore. Tout est normal. Il fait très beau.

 

- Nous arrivons cette fois chez Miriel et Feeling. Depuis les derniers travaux nous avons dû faire des aménagements. La grille en fer qui permettait de protéger le vide sanitaire nous a été volée, sans doute parce qu'elle était métallique. Nous avons donc refait une nouvelle porte, en bois peint cette fois (pour la discrétion), fixée au mur et articulée, avec un système de fermeture un peu plus pratique. En espérant que cette fois sera la bonne !

 

On prépare le repas et les minettes attendent bien sagement de pouvoir grignoter. Miriel échappe à mon cadrage et vous n'admirerez à loisir que sa partie postérieure (désolé) mais elle a un joli portrait en ouverture de l'article ...

Et c'est encore une fois la traditionnelle vaisselle, le garnissage des gamelles, un peu d'eau fraîche et propre. Encore un petit coup d'oeil aux alentours, ça va, tout est bien tranquille. Nos amies peuvent se rassasier.
 

C'est ma tournée ! (suite et fin)
La nouvelle porte et Feeling & Miriel au casse-croûte
La nouvelle porte et Feeling & Miriel au casse-croûte

La nouvelle porte et Feeling & Miriel au casse-croûte

- Quelques dizaines de mètres plus loin, un détour au palmier. Jimmy file se cacher en m'apercevant, pas eu le temps de faire la photo. Il est trop rapide pour moi ce loulou mais il semble être en pleine forme. Ici aussi tout est paisible. Au niveau des abris, les protections installées pour sécuriser les gamelles semblent satisfaisantes pour le moment. Topaze attend bien sagement sur ses tuyaux favoris.
Elle peut aussi profiter du nouveau point "dodo" installé récemment à coté de la salle-à-manger.

 

Nous vous parlerons un peu plus en détails de Topaze qui a causé des soucis à Irène et Laura dans le prochain article, mais maintenant ça va mieux, rassurez-vous.

Topaze, point nourrissage et coin dodo
Topaze, point nourrissage et coin dodoTopaze, point nourrissage et coin dodo

Topaze, point nourrissage et coin dodo

- Nous finissons notre itinéraire chez Comète. Accueil placide de Ianou. C'est vrai que ce minou serait facilement socialisable, pas bien farouche le petits gars. Souhaitons-lui de croiser rapidement la route d'un gentil adoptant.


Le point nourrissage est intact ici aussi. Notre chien parasite a peut être été dégoûté, à force, par nos protections. Un nouveau chalet "dodo" tout récent a été également installé ici pour la petite tribu, plutôt discret derrière l'algeco.

Ianou & chalet dodo
Ianou & chalet dodo

Ianou & chalet dodo

Et Comète, Voyou, Guerrier me direz-vous ? Ils ne sont pas bien loin. Plutôt inquiets de la présence de cet individu imprévu qui accompagne Laura, ils se prélassent à l'ombre mais à distance raisonnable sur le parking voisin en attendant de pouvoir se mettre à table.
Bon appétit, les amis !

 

Je n'ai pas eu la chance de croiser Mosquito, mais nos "mères nourricières" l'ont croisé quelques jours plus tard. 

Voyou, Comète & Guerrier
Voyou, Comète & Guerrier

Voyou, Comète & Guerrier

Mosquito, Guerrier & ComèteMosquito, Guerrier & Comète

Mosquito, Guerrier & Comète

Et bien voilà, cette fois c'est terminé. Une tournée qui vous semblera, sans doute, bien banale mais cet ordinaire est tellement important !

 

Et puis, il est toujours bon de mettre en valeur de temps à autres ce travail obscur et anonyme de Laura, Irène, Geneviève, Annie et de toutes les personnes qui donnent généreusement de leur temps et d'elles-mêmes pour le bien-être de tous ces chats. Mais c'est vrai qu'elles sont bien peu nombreuses pour ce travail et l'équilibre est tellement fragile.

Si de bonnes volontés pouvaient se manifester ..

 

En plus, aujourd'hui, il faisait un temps splendide, mais le quotidien c'est quatre saisons dans l'année et les caprices de la météo qui vont avec, et ça, il ne faut jamais l'oublier ...


Cet article est donc l'occasion de leur tirer un grand coup de chapeau.

De retour chez Laura, Elliott et toute la compagnie nous attendaient fébrilement.

Elliott, à la sieste

Elliott, à la sieste

Et puis je ne vous ai pas tout dit : je l'ai enfin eue ma petite boisson rafraichissante !

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 06:00

"Viens, je t'invite, c'est ma tournée !" qu'elle m'a dit Laura.
Chouette alors, je pensais déguster quelques délicieuses spécialités apéritives et transalpines.
"Ah, mon gars, quand je dis que c'est ma tournée, c'est celle de nourrissage de week end à l'hôpital"
Ah, bon  .. ben alors, on va la faire cette fameuse tournée. 

 

Un week end en Mai, il fait un temps splendide sur Perpignan, un peu trop chaud même.
"On prend ma voiture, ils ne connaissent pas la tienne et ils vont rester cachés s'ils l'entendent".
Et oui, elle est comme ça Laura, elle veut aussi les voir ses amis à moustaches, ou le plus grand nombre possible, s'assurer que tout le monde est là, que tout va bien.
Et encore je ne vous parle que des chats de l'hôpital, mais il y a quelques étapes "miam miam" en dehors avant d'y arriver ...
Peut être un jour, on vous racontera ...


- Le point de départ : l'éntrée intérieur hôpital. Le petit chalet que nous avions monté l'an dernier est bien en place ; Laura nettoie les gamelles, remet de l'eau propre, des croquettes et de la pâtée. Le fond de l'abri est nettoyé, les couvertures époussetées et tout est remis en place. Ce sera la même chose à chaque point d'arrêt de notre périple.
Pendant ce temps, Bubu joue à cache-cache avec mon appareil photo.

C'est ma tournée ! (première partie)

- On continue, aux cuisines. Kessy, craintive, nous attend à l'entrée du vide sanitaire. Et Missy fait sa star à l'ombre sous un camion en stationnement.

Un petit coup de main pour mettre la nourriture à l'abri dans le vide, regarder que tout aille bien (il reste des croquettes, Irène en remettra en début de semaine). On repart sous le regard de Junior. 
 

C'est ma tournée ! (première partie)C'est ma tournée ! (première partie)C'est ma tournée ! (première partie)

Et Missy qui nous suit. Mais elle sait pourquoi la coquine. Laura donne à manger à sa petite chouchoute un peu à l'écart sur le parking. On a ses petites habitudes. Elle avale sa pitance et me tire la langue en boudant pendant la photo, comme pour nous narguer de ne pas parvenir à la trapper

C'est ma tournée ! (première partie)

- Un petit tour par l'ancienne neuro, le rituel recommence inlassablement. Tout est calme, les chalets sont là et Hebdo nous attend.
Quelques précautions supplémentaires à prendre à cause des fourmis. En repartant, nous rencontrons Charly plongé dans de profondes méditations. On ne l'avait même pas vu à l'aller tellement il était actif.

C'est ma tournée ! (première partie)C'est ma tournée ! (première partie)

- Un passage au SMIT, dans le vide sanitaire le piège à limaces a fonctionné et les quelques croquettes restantes sont propres (voir "la limace et le chien"). Laura fait une moue un peu dégoûtée à la vue des mollusques alcooliques noyés. En plus de la nourriture, on recharge le piège. Isidore s'impatiente et aimerait bien qu'on aille voir ailleurs s'il y est pour pouvoir bécqueter un peu. Non, mais !

C'est ma tournée ! (première partie)

Et la voiture redémarre.

Ainsi se termine la première partie de notre tournée. La suite et la fin de nos aventures dans quelques jours ..

... à très bientôt ...
 

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 07:49
Miriel, à table !

Miriel, à table !

Et bien non ! Nous n'avons pas retrouvé une fable inédite de La Fontaine ni découvert un manuscrit égaré du vieil Esope. C'est dommage, mais la réalité est bien plus banale.

Depuis le début de cette année, nos amies, lors de leurs tournées, rencontraient des problèmes de disparition ou de détérioration de nourriture sur certains endroits de l'hôpital.

 

Premier souci, le chien :

Dans un secteur assez restreint, chez Miriel & Feeling, chez Comète et au palmier, les gamelles d'eau, de croquettes et de pâtées se retrouvaient régulièrement vidées et en dehors des abris ou des vides où elles avaient été déposées.
Au bout de quelques jours d'enquête, le coupable s'est avéré être un gros chien (errant ? cela semble douteux, il porte un collier et ne correspond pas trop aux critères d'un animal errant). Mais alors un gros celui là, le modèle bien costaud avec l'appétit et la force qui correspondent au gabarit. Laura a pu en faire une photo fugace.

La limace et le chien

Quelques tentatives pour renforcer les divers points de nourrissage concernés ont vu le jour. Avec plus ou moins de succès au début, mais les techniques "anti chien" se sont progressivement améliorées.

 

- Chez Miriel et Feeling, c'était un peu délicat, un solide grillage de protection était posé devant l'entrée du vide mais rien ne permettait de le fixer au mur. Et les caillous de blocage ne suffisaient pas à refroidir l'appétit de notre toutou.

Le chien est gros, nous l'avons dit, et il a beaucoup de force. Il enlevait donc la grille et avec ses pattes, il ramenait les gamelles à lui et pouvait se goinfrer.
Nous avons donc scellé dans le mur 2 crochets (chuttt..), en les tournant la grille se retrouve bloquée contre le mur. Il a également fallu laisser un passage assez étroit (pour un chat, pas de problème) pour éviter qu'il ne puisse passer les pattes et tirer les gamelles.

La limace et le chien

 

- Au palmier, la plaque plastique légère de l'abri mise en protection ne pesait pas lourd face aux assauts canins. Nous avons donc fabriqué une porte articulée en bois qui se sécurise également ici par un crochet. A l'intérieur, il a été nécessaire de visser une cale pour bloquer les gamelles afin qu'elles ne puissent pas être tirées vers l'extérieur avec les pattes.
 

- Et enfin, chez Comète, rebelote. Nous avons dû mettre une porte avec fermeture au point de nourrissage et un "bloque-gamelles" pour les mêmes raisons que précédemment.

 

Pour le moment, ces mesures semblent efficaces et les minets peuvent manger normalement.

La limace et le chienLa limace et le chien

 

Second parasite, les limaces :

Cette fois c'est au SMIT, chez Isidore que les ennuis recommençaient. Les gamelles de nourriture se retrouvaient remplies de bave peu ragoûtante et, bien entendu, elles étaient délaissées et gâchées. De gros soupçons pesaient sur des limaces voraces, mais elles n'avaient jamais été observées.
Bien entendu, pas question d'utiliser un quelconque produit potentiellement nocif pour les minous. Donc, nous avons employé la vieille technique du jardinier : le piège à la bière. Une boite plastique trouée sur les cotés, de la bière au fond, un couvercle de fermeture et la limace est attirée et piégée, elle meurt victime de sa gourmandise.

L'alcool oui, mais modérément, on vous l'avait bien dit pourtant ...

Au vu de la photo, le piège fatal a été efficace et les croquettes étaient restées bien propres. L'histoire ne dit pas pourquoi la bouteille de "kro" s'évapore aussi vite lors des tournées, mais ça .... (non, je plaisante)

La limace et le chien

A l'issue du récit de ces petites mésaventures, vous voyez bien que je n'ai pas les talents d'un fabuliste.
Il y aura tout de même une tentative de morale, un peu tirée par les cheveux, je l'avoue :
 

Que vous soyez chien ou limace
Laissez manger les chats de St-Jean,
Et si jamais un fâcheux les menace
Tôt ou tard, il s'y cassera les dents ...

 

Ah mais !

 

25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 16:31

À St Jean aussi le Père Noël est passé, et les minous ont été bien gâtés

 

Ce Père Noël là, il s'appelle Jean-Marc... Et ce qu'il a réalisé pour les chats de l'hôpital est juste formidable !

 

Après être venu une première fois sur le site pour évaluer les travaux, Jean-Marc a apporté de superbes améliorations aux différents points de nourrissage.

 

Abri installé intérieur hôpital, avec dodo et gamelles, monté sur palette et fixé au mur pour éviter tout chapardage :

 

abri1.jpg

 

abri2.jpg

 

Chez Miriel & Feeling :

 

miriel-copie-1.jpg

 

Au palmier, le coin repas a été remonté sur palette, le toit isolé pour la pluie, ajout d'une petite porte amovible pour protéger les gamelles des intempéries et des chiens. Le tout solidement fixé à l'arbre :

 

palmier1.jpg

 

palmier2.jpg

 

palmier3.jpg

 

Un grand grand merci à Jean-Marc pour tout son travail et le temps consacré à améliorer le quotidien des minous !!!

 

Joyeux Noël à tous !

 

illustrations-joyeux-noel-chat-img.gif

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 11:57

Les trappages se poursuivent, inlassablement...

Ce mardi, c'était au tour de "Junior", un fils de Junon établi du côté des cuisine, avec son frère ou sa soeur.
Jeune bonhomme d'environ 5 mois, calme et sympa, qui a encore ses dents de lait.

 

junior

 

 


 

 

Toute fin octobre, c'est un tout jeune chaton qui a été trouvé du côté de la morgue. Irène a battu des records en lui trouvant le jour même une très gentille famille.
"Joker" coule auprès d'eux des jours heureux !

 

joker2.jpg

 

joker1.jpg

 


 

Autre nouvelle qui n'est guère rassurante, Slow n'a plus été vu depuis le 13 novembre. Nous guettons...

4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 22:03

Le sang de Laura n'a fait qu'un tour lorsqu'elle a vu sa chouchoute blessée sur le site. Une vilaine plaie, apparue soudainement...

 

missy1-copie-1.jpg

 

Branle-bas de combat bien sûr, il fallait trapper au plus vite cette doyenne qui vit bien seule depuis des mois du côté des cuisines.
Irène a chamboulé son emploi du temps pour faire le maximum. Missy n'est pas bien sauvage, mais la météo ce jour là ne facilite pas le trappage, le vient violent fait bouger voir voler le piège. Missy y entre à plusieurs reprises, mais pas suffisamment. Enfin elle y va entièrement, mais la trappe ne se déclenche pas. Heureusement, Irène parvient à la contourner discrètement, et déclenche la trappe sur Missy.

Toujours aussi douce, pas trop stressée, Missy accepte quelques caresses apaisantes...

 

missy3.jpg

 

Missy a reçu les soins du vétérinaire. La plaie n'est pas belle, elle comportait des "résidus de corps étrangers" et a nécessité des points. Nous ignorons si elle a reçu des plombs, si les fêtes d'Halloween ont dégénéré, ou autre...
Ce que nous savons, c'est que faute d'accueil elle sera remise sur site... Et c'est toujours un déchirement. Nous souhaitons tellement que cette gentille minette trouve un doux panier retraite après toutes ces années à l'hôpital.

 

Les soins de Missy vont par ailleurs alourdir les finances de l'association qui ne sont guère brillantes, même si Irène a encore participé à un vide-grenier tout récemment au profit des minous.

 

•••

 

Autre inquiétude de plus en plus sérieuse, Shaolin ne veut se montrer depuis un moment, ce qui est tout à fait inhabituel...

 

•••

 

Et ici, Irène m'appelait pour me donner les nouvelles de Missy alors qu'à la mi-journée j'assistais à un "malaise" (ressemblant fort à un AVC) de Claudel. J'ai bien cru qu'il allait nous quitter, presque 2 ans jour pour jour après maman Gala. Mais mes petites caresses sur le nez ont manifestement aidé son cerveau à se "reconnecter", en quelques secondes je ne pouvais à nouveau plus l'approcher ! Et en quelques heures, il n'avait plus de séquelle visible... Pourvu que ça dure et qu'il puisse encore profiter d'une douce retraite, en pensant fort à ses anciens compagnons toujours à l'hôpital.

 

•••

 

missy2-copie-1.jpg

19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 17:12

Dernière partie

 

comete2-copie-1.jpg

 

feeling_miriel.jpg

 

hebdo2.jpg

 

ianou.jpg

 

isidore.jpg

 

jason.jpg

 

miriel.jpg

 

missy.jpg

12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 17:07

La suite

 

bubu2.jpg

 

camembert.jpg

 

charly.jpg

 

comete.jpg

 

shaolin.jpg

 

slow2.jpg

 

topaze.jpg

 

twist-copie-1.jpg

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:51

Tout d'abord, excusez-nous de ne pas donner des nouvelles aussi souvent que nous le souhaiterions.

Nos vies respectives et leurs aléas sont parfois bien prenants, mais soyez assurés que les soins aux chats sont assurés au quotidien.

 

En trois parties, vous retrouverez les minous de l'hôpital avec une série de photos récentes

 

beryl.jpg

 

bubu.jpg

 

guerrier.jpg

 

hebdo.jpg

 

slow.jpg

 

symphony.jpg

 

twist_symphony.jpg

 

voyou.jpg

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 13:13

Les chats de l'hôpital semblent avoir des envies d'explorations ces derniers temps !
Après la virée de Comète, ce qui nous inquiète si vite lorsqu'un habitué manque à l'appel, c'est au tour de Guerrier....

 

guerrier1.jpg

 

Il avait disparu depuis 5 jours du Palmier. Et oh surprise, il a été observé en train de prendre un bain bain de soleil, tranquillement installé sous un bosquet à bien 300/400 mètres de là !

 

guerrier2.jpg

 

Dès le lendemain, Guerrier était à nouveau en compagnie de son cher Shaolin, au palmier.
Comme le dit Irène, le pépère a veilli, mais il est encore sacrément alerte !

 

guerrier3.jpg