Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 04:00
Un Samouraï catalan.

Surprise en début de cette semaine !

 

Sur l'un des nos points de nourrissage, un nouveau chat de petite taille, fortement typé siamois a pointé ses moustaches.

 

Pas bien farouche, miauleur, il est assez facilement entré dans la trappe.

Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.

Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.

Nous nous sommes rapidement rendu compte qu'il était plutôt maigre (échine dorsale bien saillante), assez sale de pelage et passablement affamé.

Il devait errer depuis déjà un bon moment.

 

Nos vétérinaires ont pu le prendre en charge le lendemain de sa capture.

 

Nous avions déjà eu le temps de vérifier par nos propres moyens qu'il n'était pas identifié (ni tatouage, ni puce) et qu'il se montrait sociable.

Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.

Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.

Après passage vétérinaire et les formalités d'usage ("couic" + un joli dessin dans l'oreille), nous l'avons baptisé Samouraï.

 

Un jeune garçon d'environ un an et demi, mais qui pèse à peine un peu plus de 2 kg !

 

Les tests Fiv / Felv sont négatifs (bonne nouvelle), mais il a un superbe coryza (ce pauvre sdf éternuait, reniflait et avait de la bave lorsqu'il respirait).

 

Fort heureusement, ce problème ne freine pas son excellent appétit, il est vraiment très facile à soigner et accepte gentiment son traitement.

J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?
J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?

J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?

Puisqu'il est parfaitement sociable et de caractère très doux, nous avons tenté un bon brossage pour nettoyer un peu son pelage (tout devenait noir à son contact) et en faire un vrai "siamois de concours".

 

Encore une fois, cela n'a posé absolument aucune difficulté, il a même apprécié la petite séance.

 

Et nous avons pu lui retirer un gros volume de poils morts et sales.

C'est sympa votre truc, faudra recommencer.C'est sympa votre truc, faudra recommencer.

C'est sympa votre truc, faudra recommencer.

Alors vous l'aurez compris, ce jeune chat est absolument adorable et très bavard ! (comme souvent le sont les siamois).

 

Il est câlin, ronronne, cherche le contact, aime les caresses et la présence.

Il est très propre en ce qui concerne sa litière.

 

Il est en bonne voie de rétablissement de son coryza et il devrait rapidement retrouver un poids normal puisqu'il dispose à volonté d'une bonne alimentation quotidienne.

 

Il va devenir superbe, aucun doute là dessus.

 

 

D'après son comportement, c'est typiquement un minou "d'intérieur".

 

On le sent tout heureux d'avoir trouvé du confort, de la sécurité, à manger et des caresses.

 

D'où vient il, quelle est son histoire ?

Nous l'ignorons.

 

Une chose est certaine, aucune annonce le concernant n'a été publiée sur aucun site depuis plusieurs mois.

Et, au vu de son état général, cela fait déjà longtemps qu'il doit se débrouiller tant bien que mal dans la rue qui n'est manifestement pas son milieu habituel.

 

 

 

Alors, Samouraï, ce petit combattant de la vie,

cherche maintenant une gentille maison définitive

pour enfin poser ses valises et recevoir

toute l'affection qu'il espère ... et mérite.

 

 

N'hésitez pas à nous contacter.

A vot' bon cœur !

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène et JM

Image d'illustration (chat samouraï) : uleem odhit / Pixabay

6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 08:01
Mister Stanley, I presume ?

Nous avons vu récemment apparaître un nouveau minou tigré sur l'un des points de nourrissage.

 

Il avait l'air bien portant, craintif mais pas farouche et semblait doté d'un bon appétit.

C'est que j'ai faim, moi !C'est que j'ai faim, moi !

C'est que j'ai faim, moi !

Alors, les bonnes vieilles trappes ont été remises en place.

 

Et ce bon gros gourmand n'a pas résisté aux bonnes choses qui étaient proposées dans notre piège diabolique.

Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?

Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?

De prime abord, il ne nous a pas paru particulièrement sauvage ni virulent.

 

La visite chez le vétérinaire nous a confirmé qu'il n'était ni stérilisé, ni identifié d'aucune manière. Ce qui a été réalisé.

 

Il a été testé, il est en bonne santé, c'est un joli bébé de un peu plus de un an de 4,2 kg.

 

Il a été baptisé Stanley, ... Stan pour les intimes.

Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?

Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?

Comme il nous a semblé plutôt sociable, nous avons choisi de ne pas le relâcher mais de partir à la recherche de son éventuelle famille.

 

L'avenue qui borde directement ce secteur est particulièrement meurtrière pour les félins, avec un circulation rapide et intense.

 

Nous avons donc édité des affichettes avec des photos, sa description, ses caractéristiques, etc.

Elles ont été déposées à la fois sur l'hôpital, sur l'avenue et alentours, dans des boites à lettres et quelques commerces proches.

 

Aucun signalement pour un matou lui ressemblant n'a été trouvé au niveau des différents sites internet de recherche d'animaux perdus.

 

A ce jour, aucune réponse à l'exception d'un appel assez étrange, difficilement compréhensible d'une personne parlant mal le français qui semblait chercher un chat (une "chatte" selon sa prononciation) sur ce secteur.

La personne a raccroché brusquement en promettant de rappeler, sans suite à ce jour.

Nous n'avons pas pu la contacter car son numéro était masqué.

 

 

Situation bien embarrassante.

Si "Stanley" a une famille, nous ne demandons pas mieux que de le restituer, mais nous voudrions avoir la certitude de le rendre aux bonnes personnes, et surtout de les inciter à la plus grande prudence pour lui s'il provient du secteur de l'avenue concernée.

Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.

Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.

Stanley est donc en accueil pour le moment

Il est plutôt sociable, très calme.

Il a un excellent appétit (on ne peut vraiment pas dire qu'il se laisse abattre) !

 

Encore un peu craintif, il peut souffler et grogner par peur, mais il n'a aucune agressivité.

Il se laisse caresser sans aucune difficulté, il lui manque juste de prendre un peu de confiance.

 

 

Nous allons devoir poursuivre nos investigations, afin de savoir s'il avait une famille ou bien s'il est récemment devenu un chat errant pour des raisons inconnues.

 

Dans quelques temps, si notre enquête n'aboutit pas, nous tenterons de le faire adopter car c'est un vrai "gentil" qui va vite progresser.

 

 

 

 

Montage ; Pixiz

Photos : Lucille & JM

12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 07:30
Encore une nouvelle : Rubine.

L'histoire de cette semaine correspond à un scenario maintenant bien rodé.

 

Une nouvelle Isabelle aperçue depuis quelques mois sur un des points de nourrissage de l'hôpital.

 

Elle parait jeune, craintive mais pas trop farouche, très jolie avec des taches sur le pelage en supplément des classiques rayures.

 

Nous vous laissons juger d'après photos.

 

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.
Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Nous poursuivons donc par un récit on ne peut plus classique.

 

Une trappe est mise en place et la petite gourmande se fait capturer avec un peu de patience et de calme.

Zut alors, voilà aut' chose !Zut alors, voilà aut' chose !

Zut alors, voilà aut' chose !

Dans la trappe, elle ne manifeste aucune agressivité et se laisse toucher.

 

Elle sera baptisée Rubine.

 

Elle a donc été donc stérilisée et identifiée, mais pas relâchée.

Environ 1 an et demi, c'est un tout petit modèle.

 

Elle semble avoir un bon potentiel pour devenir sociable.

 

Elle a été placée en cage de socialisation à la maison, l'autre pièce d'accueil étant déjà occupée par l'adorable Romance (et il vaut mieux éviter de mélanger les pensionnaires pour des raisons évidentes de prudence sanitaire).

 

Les premiers contacts sont vraiment encourageants.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.
Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

La structure d'accueil est constituée d'une grande cage adaptée couplée à un chalet.

 

Le chalet était initialement destiné au repos mais mademoiselle a décidé de le transformer en lieu d'aisance. Elle doit apprécier la discrétion.

Il faut encore quelques adaptations pour des "pipis" complets dans la caisse (et non juste à coté) mais ça progresse.

 

Il y a bon espoir pour qu'elle devienne bien sociable, elle n'est pas agressive, elle accepte les caresses, elle ronronne très facilement, elle est gourmande mais reste encore un peu tendue avant les contacts.

 

L'idéal serait de la lâcher plus librement dans une pièce pour qu'elle prenne plus vite confiance, mais cela n'est actuellement pas possible.

 

 

A suivre, donc ....

 

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..
Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : JM

28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 08:35
La Romance de Perpignan

Un peu de douceur et de rêve ne feront de mal à personne en ce moment, vous en conviendrez aisément.

 

La semaine dernière nous vous avons parlé du trappage de Microbe ... et d'autres chats noirs.

 

Eh bien, il n'y avait pas 3 mais en réalité 4 minets noirs qui sont tombés dans nos filets !

 

Et nous avons conservé cette dernière petite merveille en réserve pour le plaisir d'un article destiné à essayer de vous donner le sourire.

 

Mais qu'est-ce que vous me voulez ?

Une splendide jeune chatonne noire (ou plutôt "Smoke" car sa fourrure possède des nuances blanches assez nombreuses), à poils mi longs et aux grands yeux étonnés s'était jointe à la troupe.

 

Capturée elle aussi, elle était encore beaucoup trop jeune pour être stérilisée.

 

... Et donc, elle a été ramenée à la maison, placée en quarantaine par sécurité et son comportement a été étudié.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Il n'a vraiment pas été difficile de comprendre qu'elle n'avait aucune agressivité, qu'elle avait une très bel appétit, était propre et deviendrait rapidement sociable .... voire "pot de colle".

 

Après quelques hésitations, nous l'avons baptisée "Romance". 💖

 

Elle apprécie beaucoup le contact et les caresses mais aime un peu moins se sentir "portée" ou tenue.

Elle ne dit rien mais on voit vite qu'elle préfère partir pour une alcôve bien douillette.

 

Elle aime particulièrement se sentir dans un milieu un peu clos et sécurisant, beaucoup plus qu'exposée au centre d'une pièce.

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !
Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Un peu réticente aux jeux à ses débuts, elle a vite compris l'intérêt des plumeaux magiques (elle en a fait une belle consommation à ce jour !) et attend maintenant avec impatience ces séances qui tournent souvent à la folie douce.

Echantillon ludique.Echantillon ludique.
Echantillon ludique.Echantillon ludique.

Echantillon ludique.

En vidéo, c'est encore mieux.

Vous l'aurez compris, cette jeune Romance est absolument adorable et craquante.

 

 

Nous aimerions lui trouver une excellente famille qui saurait s'occuper d'elle car elle attend vraiment beaucoup de ses futurs esclaves à deux pattes.

 

Alors pour terminer un petit diaporama pour finir de vous séduire.

La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan

 

" J'suis la Romance de Perpi',

Au coin d'une rue où j'ai fleuri

je mets au cœur d'mes amoureux

un peu de rêve et de ciel bleu"

 

 

 

 

Inspiré directement par "La romance de Paris", bien entendu 😻

 

Et faites vous donc plaisir à réécouter cette belle et douce chanson de Charles Trénet.

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos : JM

"La romance de Paris" est une chanson de Charles Trénet.

1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 10:42
Les surprises du mois de juillet.

En ce premier jour du mois d'août, voici une petit retour en arrière sur les dernières heures du mois de juillet.

 

 

L'histoire est parfaitement banale.

 

Une chatte typée siamoise signalée errante depuis plus d'un mois avec son chaton (nous saurons après visite vétérinaire que c'est en fait une jeune demoiselle).

 

Une rapide coup d'œil pour examiner  la situation  : 

 

- la minette est vraiment très craintive et peureuse. Elle s'enfuit au moindre bruit ou mouvement, elle est plutôt maigre.

- sa chatonne semble assez familière et bien portante.

 

La maman a une étrange démarche, étire souvent ses pattes arrières et tombe lorsqu'elle veut courir pour s'enfuir.

Elle a probablement une légère ataxie.

 

La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).
La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).

La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).

Il ne faut donc absolument aucune agitation bruyante pour tenter de la capturer (et l'été c'est vraiment pas gagné d'avance surprise !).

 

Le trappage a donc été réalisé en nocturne.

Il a été relativement facile (bon, il y a toujours une voiture qui passe et dérange, mais ça a marché après quelques tentatives ratées).

 

Et les 2 membres de la petite famille sont entrées ensemble à l'unisson ... et affamées.

 

Un passage obligatoire chez le vétérinaire le lendemain.

Tout ce petit monde avait des puces et un peu de gale des oreilles.

 

Le "bébé" est une fille d'environ 3 mois, archi sociable et vraiment adorable.

La maman attendait à nouveau des petits et ne portait aucune identification.

 

Tests FIV/FeLv négatifs pour les deux. Ouf !

 

... Apparue depuis depuis environ un mois, en été, avec un chaton ....

Mouais.  angry

 

Est-il bien nécessaire de vous faire un dessin ?

 

La vétérinaire a demandé de ne pas la relâcher de suite car elle avait eu une intervention lourde et avait besoin de repos et de se "refaire" un peu.

 

 

La famille est donc partie en convalescence (et en quarantaine) dans la salle de bains.

Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.

Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.

Et, bien, entendu, ce qui devait arriver arriva.

 

Pour la chatonne, elle était sociable, la véto l'avait immédiatement remarqué.

Pour la maman c'était plus délicat car elle était anesthésiée.

 

Mais elle s'est aussitôt montrée en recherche de beaucoup d'affection, de caresses, montant sur les genoux et réclamant des câlins (malgré son côté très "trouillarde" et ayant peur de tout mais sans jamais montrer aucune agressivité).

 

 

Qui aurait le courage de les relâcher ?

 

Cette pauvre chatte est très douce.

Elle est légèrement handicapée et n'est visiblement pas un animal habitué à vivre à l'extérieur.

Sa petite est d'une incroyable gentillesse, tout comme sa maman.

 

 

 

Alors, "qui n'en veut ?".

Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....

Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....

Elles n'ont pas encore de prénom officiel ! 

 

Ben oui, les choses se sont déroulées de manière un peu imprévues et bousculées.

 

Quelques pistes comme "Rina" ou "Ryna" (prénom d'origine japonaise) pour maman peut être.

 

 

Et une petite liste ci-dessous que nous vous soumettons.

 

Rêve / Rêva, Raquel, Rhéa, Rosée, Riane, Rififi, Rimelle, Ritournelle,

Réjane, Reza,   Risette, Ronronnette, Rosabelle / Roselia,

Rho la la,  Rominette / Raminette, Rumba, Romance ..... 

 

Liste non exhaustive ..

Maman n'a plus de lait mais c'est pas grave ... moi j'ai envie de têter.

Maman n'a plus de lait mais c'est pas grave ... moi j'ai envie de têter.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : JM

11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 15:00
Un Perce-Neige en été

Depuis quelques temps, un minou blanc (c'est un garçon !) est apparu sur le site.

 

Nous vous l'avions déjà un peu présenté ICI et nous l'avions aussi évoqué il y a quelques temps.

 

A priori, rien que du classique , il y a parfois des arrivées bien "mystérieuses". angry

 

Mais seulement, voilà que ce beau visiteur, joliment surnommé "Perce-Neige", se montre de plus en plus sociable.

J'suis beau gosse, non ?J'suis beau gosse, non ?

J'suis beau gosse, non ?

Il semble assez copain avec les autres chats du secteur.

Il a tout d'abord commencé à se laisser approcher ou à faire son numéro de charme, comme nos moustachus savent si bien le faire.

Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.

Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.

Et puis, tout doucement, l'amie Irène parvient à le toucher, à le caresser, voire à l'attraper avec prudence.

 

Et, tous les jours, il attend avec impatience l'arrivée de la cantine ambulante.

 

Vous pourrez facilement constater ses progrès en regardant les photos et les deux petits films qui suivent.

Si tu insistes, grattes moi le nez STP !Si tu insistes, grattes moi le nez STP !

Si tu insistes, grattes moi le nez STP !

Numéro de charme

Je progresse encore

Vous reconnaîtrez que pour un "chat libre", notre Perce-Neige n'est pas vraiment farouche.

 

 

D'où vient-il ?

Nous préférons ne pas le savoir ...

 

Pourquoi ne l'avons-nous pas encore trappé pour le stériliser ? 

Tout simplement pour le mettre en confiance, le faire rentrer sans stress dans une caisse plutôt que de le capturer de manière plus "violente" et surtout, une fois attrapé, lui offrir une chance de trouver une maison .

 

 

 

Il semble bien avoir des prédispositions pour cela, non ?

 

 

 

 

Montage : Pixiz 

Photos et vidéos : Irène

27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 06:00
Riquita, jolie fleur et un hommage à Siryon.

Le récent confinement a été une mesure de prévention nécessaire pour la population, mais il se révélera sans doute avoir des conséquences lourdes pour les acteurs de la protection animale.

 

Comme pour d'autres associations, notre activité a été réduite au minimum pendant cette période, et comme le savent les amis des chats, c'était une des pires périodes de l'année en ce qui concerne la reproduction de nos félins.

 

Si nous avons malgré tout pu réaliser quelques rares stérilisations (ICI par exemple), nous redoutions de voir débarquer des petits minois pleins de vie.

 

Et ce qui devait arriver, est arrivé.

 

Pour le moment, une portée de 4 miniatures semble être apparue sur notre "territoire".

 

Nous tenterons de vous expliquer dans un futur article qui est la maman, car cette histoire semble assez étonnante et rocambolesque .... à suivre donc.

 

Irène a pu récupérer une petite merveille issue de cette portée.

Encore un peu jeune, mais - vu le contexte - c'était probablement la seule et unique occasion qui se présenterait pour elle.

Qu'est ce que vous me voulez ?Qu'est ce que vous me voulez ?

Qu'est ce que vous me voulez ?

"Riquita" a été provisoirement placée en accueil chez notre amie Anne cette semaine.

 

Un peu effrayée et craintive au début, mais se laissant manipuler, elle commence à bien prendre ses marques et à se promener dans la maison.

 

Et, vous devez bien vous douter qu'elle a tout ce qu'elle ne pouvait espérer dans son vide sanitaire.

Nourriture à volonté, un peu de lait spécialisé pour pallier maman, du confort, des jouets .... et des câlins.

 

Bref, elle semble découvrir et apprécier progressivement ce nouvel environnement doux et rassurant.

 

Quelques images, juste  pour le plaisir.

A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...
A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...

A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...

Riquita sera mise à l'adoption une fois parfaitement sociabilisée.

 

Cette chatonne est absolument craquante, il faudra que sa beauté ne soit pas le critère exclusif de son adoptant(e) potentiel(le). 

 

Et nous y veillerons.

 

A moins qu'un de nos lecteurs ne se manifeste pour elle, qui sait ?

 

_______________________________

 

 

 

 

Hommage à Siryon :

 

Une partie nettement plus triste.

 

Nous avons appris Jeudi dernier le départ de Siryon, un ancien minou de l'hôpital qui vivait heureux depuis une dizaine d'années en Ariège chez Dominique, en compagnie de Missy et d'Elwë, tous des anciens du site.

 

Un peu sauvageon, il était l'inséparable ami d'Elwë (voir son étonnant trappage ICI et leur grande complicité ICI).

Nous en avions parlé récemment ICI, car nous avons toujours un grand plaisir à recevoir des photos de ces ex-hospitaliers heureux.

Le beau Siryon.

Le beau Siryon.

En guise d'hommage, nous nous permettons de reproduire le texte envoyé par Dominique pour son départ.

 

Tout y est dit, et surtout, il est facile de deviner la magnifique vie inespérée qu'il a pu connaître dans son petit coin de paradis.

 

"Siryon est parti au petit matin dans mes bras, la première et la dernière fois !!!!!


Elwë, son Papa d'adoption, son protecteur, m'a appelée comme il le fait quand Siryon n'était pas à ses côtés, j'ai trouvé mon Prince Noir allongé dans le couloir . j'ai vite compris qu'il s'en allait discrètement comme il savait le faire depuis 9 ans.

 

Il était bien hier soir, lors de ma tournée de caresses et de mots doux ! 
Son regard plein de peur et d'amour à la fois, un chat d'une beauté princière aux yeux d'or, si présent et si distant aussi.


Il est venu se coller à moi pour nos derniers instants et je le remercie de cette confiance qu'il m 'a donnée pour l'accompagner jusqu'à la fin.

 

Voila il est avec tous les autres poilus de la famille et je sais que d'autres sont sur le point de le rejoindre mais il a été choyé et respecté.....

Elwë et Missy vont bien et se consolent ensemble."

 

Sans doute le plus bel hommage à lui rendre, pas celle qui l'a aimé et choyé durant des années.

 

Merci à Dominique pour son engagement et les magnifiques existences qu'elle offre à des déshérités des rues, qu'ils viennent de l'hôpital ou de n'importe où.

 

Nous sommes tristes mais nous savons qu'il a été heureux, au delà de ce qu'il pouvait espérer.

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos Riquita : Irène et Anne.

Photo et texte en hommage à Siryon : Dominique.

20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 14:00
Un coup de patte pour une amie.

Ceux qui nous connaissent de longue date savent que, lorsque nous le pouvons, nous essayons d'apporter un soutien modeste aux personnes dévouées à la cause animale.

 

Anne-Laure vit en région toulousaine et elle en fait largement partie. 

 

Par son travail, elle a eu vent de 2 portées de chatons issues de deux chattes errantes.

10 en tout !

 

Cette tribu s'est rapprochée d'humains bienveillants à leur égard, mais ne pouvant accueillir tout ce monde.

 

Une des mamans a disparu, probablement de maladie, malgré des tentatives de soins.

 

Les "adoptants" bien involontaires ont fait stériliser l'autre chatte et vont l'adopter, ainsi que l'un des bébés issu de l'autre minette.

 

C'est déjà un très beau geste de leur part.

Toutes et tous : craquants !Toutes et tous : craquants !
Toutes et tous : craquants !Toutes et tous : craquants !

Toutes et tous : craquants !

N'écoutant que son bon cœur, notre amie Anne-Laure a rapatrié chez elle tout ce petit monde qui est maintenant  sevré, parfaitement sociable et bien éduqué (avec les facéties usuelles des chatons, bien entendu).

 

Comme elle est une très mauvaise famille d'accueil cheeky.... non pour le traitement qu'elle leur inflige, bien au contraire ! mais parce que les cas les plus difficiles ne repartent jamais de sa maison (il y a déjà 6 pensionnaires), elle recherche des adoptants pour tous ses petits loustics.

 

Quelques contacts récents l'ont déçue car "on veut bien un chaton, mais pas un noir".

 

Eh oui, la plupart sont noirs ou "smoke" (gris foncé).

 

Celui ou celle qui fait ce genre de sélection à l'avance n'est, de toute manière, pas un adoptant potentiel digne de ce nom.

 

Alors si vous connaissez des personnes sérieuses parmi vos relations, votre entourage ou par diffusion autour de vous, n'hésitez pas à nous contacter sur le numéro de portable de l'association (06.27.38.08.15) ou par mail.

 

Nous vous mettrons en relation avec notre amie.

 

Le périmètre d'adoption n'est pas limité à la région toulousaine, bien entendu, dans la limite du raisonnable (Perpignan et son secteur ne posent aucune difficulté, par exemple).

Non non, petit rouquinou. On ne te pèse pas pour te faire cuire, n'aies pas peur.Non non, petit rouquinou. On ne te pèse pas pour te faire cuire, n'aies pas peur.
Non non, petit rouquinou. On ne te pèse pas pour te faire cuire, n'aies pas peur.Non non, petit rouquinou. On ne te pèse pas pour te faire cuire, n'aies pas peur.

Non non, petit rouquinou. On ne te pèse pas pour te faire cuire, n'aies pas peur.

Ces bébés ont fait l'objet d'un suivi et de contrôles vétérinaires.

Il sont déparasités, en bonne santé et quelques soins leur ont été apportés lorsque cela a été nécessaire.

Les colliers ont été placés par le vétérinaire pour les distinguer.

 

Il seront obligatoirement placés sous contrat associatif d'adoption.

 

Merci pour eux, par avance.

 

 

 

 

 

_________________________________________

 

 

 

 

Mise à jour de dernière minute :

 

 

Nous venons juste d'apprendre le décès d'Annie, présidente de l'Association "Avoir 4 Pattes au Bled" au Maroc.

 

C'est une grande protectrice des animaux et une belle personne qui vient de partir, vaincue par la maladie.

 

Un article sera probablement publié sur le blog de son association prochainement.

 

Que tous ses amis, ses proches, les siens trouvent ici  l'expression de notre profonde sympathie et de notre immense tristesse en ces moments tellement difficiles.

 

Nous avons beaucoup de peine ce soir.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Montage ; Photoscape.

Photos : Anne-Laure & JM.

13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 17:05
Quelques mots pour Roxanne.

Nous n'aurons pas la prétention d'avoir le talent d'Edmond Rostand, ni la plume alerte de son fier Cyrano.

Et nous vous épargnerons, de surcroît, un article en alexandrins ...

 

Mais ... nous allons, en ce jour, vous raconter l'histoire de Roxanne, une toute jeune minette qui a déjà connu bien des péripéties et des épisodes difficiles.

 

Au tout début du confinement, cette petite chatte qui semblait plus proche d'un gros chaton est apparue, toute propre, craintive mais relativement familière malgré tout.

Bon, nous avons rapidement eu des soupçons concernant sa vie antérieure .

 

A première vue, ses formes étaient assez rondes et elle a été supposée gestante.

 

Comme elle est plutôt gourmande, sa capture n'a pas posé trop de difficultés.

Mais il a fallu attendre le déconfinement pour opérer.

Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.

Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.

Elle ne s'est pas montrée particulièrement farouche, un peu apeurée mais il a été possible de la toucher au travers de la grille sans aucun signe agressif de sa part.

Et surtout, elle est toujours restée très calme.

 

Mais, le passage vétérinaire nous a révélé une mauvaise surprise.

Roxanne avait des bébés et les allaitait. Elle n'était donc pas gestante.

 

Malgré son évident potentiel de sociabilisation, elle a été très rapidement relâchée.

Elle a repris sa vie, venait manger et il était très facile de constater en la voyant qu'elle nourrissait ses petits.

 

 

Seulement, le destin n'est pas toujours tendre avec ceux qui vivent dans les rues.

 

Roxanne est jeune (10 mois environ) et visiblement inexpérimentée.

Elle avait ses petits dans un conduit pluvial.

 

Récemment, il y a eu de fortes pluies avec des orages importants.

Et il est pratiquement certain que ses malheureux enfants en ont été les innocentes victimes.

 

 

 

___________________________

 

 

 

Vous voyez, lorsque certains vous disent "il faut laisser faire la nature" concernant la stérilisation des chats errants, eh bien, parlez leur de Roxanne

 

Parlez leur de ce que c'est d'entendre hurler pendant des heures une mère désespérée à la recherche de ses chatons dans un un conduit pluvial.

 

Dites leur l'effroi d'assister impuissants à ce drame avec une boule qui vous vrille le ventre.

 

 

Puisse ce triste exemple les aider à commencer à réfléchir, à penser "aux autres", aux sentiments ressentis par cette maman, à sa peine et à sa douleur.

 

 

___________________________

 

 

 

Roxanne s'est montrée à nouveau au bout de quelques temps.

 

Mais à sa souffrance morale s'est rapidement rajoutée la douleur physique.

 

Une énorme masse rouge et très enflammée était nettement visible au niveau de ses mamelles.

Elle faisait de toute évidence une mastose, suite à l'arrêt de la lactation.

 

 

Il fallait donc la capturer à nouveau pour la soigner rapidement.

Mais se laisserait-elle prendre une nouvelle fois ? Rien de moins sûr.

 

Bon, la persévérance a payé et notre pauvre minette a pu être reprise ce jeudi soir (juste avant un autre énorme orage).

 

Elle a pu être soignée et testée par la même occasion (FIV et FeLv négative).

Cette visite a confirmé qu'elle n'avait plus de lait et donc, plus de bébés non plus.

 

Elle a été placée provisoirement en accueil et il faudra contacter les vétérinaires Lundi prochain pour évoquer l'évolution de son inflammation.

 

En principe cela devrait rapidement s'améliorer mais, si le problème persiste, il faudra la ramener (ce sera tout de même plus facile maintenant).

Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.

Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.

Roxanne n'est pas sauvage, elle se laisse toucher et caresser sans agressivité aucune.

Elle a seulement encore un peu peur et n'aime pas être manipulée, mais il faut la comprendre.

 

Sa sociabilisation va donc probablement être assez rapide.

 

Une fois que tout sera parfait, elle sera proposée à l'adoption ... à moins que quelqu'un ne craque avant car elle est vraiment très mignonne.

 

Il lui restera à oublier ses horribles souvenirs ....

29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 18:30
Le destin de Grisou

Autant vous prévenir tout de suite, Grisou n'est pas un chat de l'hôpital.

 

 

Grisou est un très grand et gentil chat, typé chartreux / bleu, avec de longs poils épais et soyeux.

 

Grisou vivait depuis 13 ans dans une bonne famille qui l'aimait comme on aime son enfant.

 

Mais hélas, dans les jours qui viennent de s'écouler, tout l'univers de notre gentil pépère vient de s'effondrer comme un vulgaire château de cartes.

 

Son humain de compagnie est parti vers le pays dont on ne revient jamais, loin, très très loin, au delà des nuages.

Et sa maman humaine, a dû rejoindre en urgence une maison spécialisée à cause de sa santé, en l'absence indispensable de son mari.

 

Bien entendu, la dite maison n'accepte pas les animaux de compagnie.

 

Si vous saviez à quel point je suis triste.

Si vous saviez à quel point je suis triste.

Notre Grisou s'est donc retrouvé du jour au lendemain sans maison, sans affection, sans la chaleur qu'il a toujours connue.

 

Fort heureusement, il existe des vétérinaires qui ont un véritable amour de leurs petits patients et qui tentent de pallier au plus urgent dans un cas comme le sien.

 

Alors, inutile vous faire un dessin. Vous avez déjà compris.

 

Grisou est à la maison en sécurité pour le moment, dans l'attente et l'espoir de lui trouver rapidement un famille pour lui tout seul.

Je suis vraiment très gentil , le savez vous ?
Je suis vraiment très gentil , le savez vous ?Je suis vraiment très gentil , le savez vous ?

Je suis vraiment très gentil , le savez vous ?

Mais ... car il faut qu'il y ait un "mais"....

 

- Notre Grisou a toujours vécu comme un fils "unique" (même s'il ne montre absolument aucune agressivité envers ses congénères) et je le sens angoissé, triste et inquiet.

Il n'est pas en confiance actuellement et mange encore trop peu, le stress sans aucun doute

Il lui faudrait de la stabilité, et beaucoup d'affection après la "fin du monde" violente qu'il vient de connaitre.

 

- Il a besoin d'être peigné très fréquemment car son long poil forme des bourres épaisses et du coup il a des irritations et des croûtes si il n'est pas entretenu. Il accepte très bien les brossages.

 

- Il est de très grande taille et réellement très imposant (même si il est un peu maigre car il ne pèse que 4,5 kg, après un bilan vétérinaire rassurant réalisé ce Vendredi), et cette corpulence fait très peur aux minettes de la maison (sans raison aucune liée à son comportement particulièrement doux et craintif).

Mais mamie Pétula lui a tout de même flanqué une grosse raclée (grr ... elle est  3 fois plus petite que lui !) et du coup il partage la chambre de la paisible et vieille Charlie "qui en a vu d'autres" ...

 

- Il aimerait bien avoir également une petite terrasse sécurisée pour profiter sans aucun danger du soleil et du bon air, mais il s'adapte tant bien que mal à la vie en intérieur.

A la maison, son confinement est réalisé un peu par force et par mesure de sécurité bien évidente pour le moment, il s'enfuirait. Cela donne quelques miaulements nocturnes angry, c'est toujours un peu difficile de perdre ses vieilles habitudes....

A vot' bon cœur, M'sieur, Dam' ...A vot' bon cœur, M'sieur, Dam' ...

A vot' bon cœur, M'sieur, Dam' ...

Alors n'hésitez surtout pas à nous contacter si vous connaissez une bonne famille

susceptible d'adopter un gentil chat paisible de 13 ans

qui a encore de belles années devant lui,

et qui a surtout besoin de beaucoup, beaucoup d'affection !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Et pour terminer, retour il y a 2 ans en arrière !

 

 

 

Un chat roux était "capturé" dans d'étranges circonstances dans l'un des vides sanitaires de l'hôpital (ICI).

 

Sa triste mésaventure a ému nos lecteurs, et l'amie Sereine a aussitôt décidé de l'adopter, quelque part en Bretagne (ICI).

 

Depuis notre ami, rebaptisé Guénady, coule des jours heureux dans sa famille définitive.

 

 

 

Et vous pouvez lire le message d'anniversaire

qu'il vous adresse sur le blog de son humaine ICI.

 

 

Un immense merci pour sa très belle vie totalement inespérée !

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

28 décembre 2019 6 28 /12 /décembre /2019 17:40
Le film du 31 décembre : "Le petit monde de ... Peppone"

Eh bien, voici une année qui se termine.

A la fin de l'année les programmes TV aiment bien les rediffusions, alors pour changer ce ne sera pas Don Camillo mais Peppone.

 

 

Voici également nos vœux avec un (tout petit) peu d'avance.

 

A quoi servirait une synthèse de cette période ?

Il y a eu, comme tous les ans joies et peines confondues, des problèmes et des recherches de solutions, des espoirs et des déceptions. 

Le lot quotidien de la vie que nous connaissons tous.

 

 

Alors, nous allons plutôt tenter d'être optimistes.

 

L'année se termine avec une sympathique capture, comme un message d'espérance.

 

 

Une trappe au petit matin. Une attente dans le calme et le silence.

Et, soudain, le bruit magique du déclenchement du piège.

Vite, couvrir la trappe ...

 

Et qui se retrouve à l'intérieur ?

 

Une adorable jeune minou roux et blanc, qui reste calme et ne semble pas particulièrement affolé de ce qui lui arrive.

 

Un joli gabarit, un air de famille aussi.

 

Normal, il est .... le frère de Perrine (ici), le frère de Paco et Passe-Murailles (ici) que nous avons dû relâcher (trop sauvages et épris de liberté) et le fils de la malheureuse Athéna (ici).

Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.

Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.

Dans un premier temps il est porté chez Laura pour l'observer de plus près.

 

Il est bien "rondelet", il a un regard très doux comme celui de sa sœur.

Il accepte le contact de la main au travers de la grille ou en soulevant la porte de la trappe.

C'est un garçon. Il ne montre absolument aucune agressivité.

 

Il sera donc baptisé "Peppone" (ben oui quoi, un peu fort, avec des moustaches et sympathique ... Nous ne lui avons pas demandé ses opinions politiques, il est encore trop jeune wink).

Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).

Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).

Bon, eh bien encore un souci malgré tout.

Il a l'air tout gentil, tout jeune, impossible de le relâcher.

Il faut impérativement lui donner une chance.

 

Il est donc parti chez Patricia rejoindre sa sœur et le reste des minets.

 

Comme pour Pantoufle (ici), nous allons tenter de le faire adopter grâce à l'aide d'une amie, bénévole d'une association toulousaine en début d'année prochaine.

La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.

La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.

Il a été stérilisé, identifié, déparasité, testé et dispose d'un joli certificat de bonne santé.

 

Si vous craquez pour cet adorable jeune minet encore un peu peureux, mais vraiment très gentil et doux, n'hésitez surtout pas à nous appeler

Vous ne pourrez que tomber sous son charme.

Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.

Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.

Frère, sœur et complices ont donc pu passer les fêtes en famille. 

Et cela représente pour nous un très joli cadeau de fin d'année.

 

 

Nous sommes heureux  de pouvoir essayer d'offrir un avenir à ce brave chat, même si rien n'est encore gagné.

Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".
Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".

Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

L'année 2019 s'achève donc.

 

 

Les tristes nouvelles ont été nombreuses un peu partout.

Inutile de les citer toutes, inutile de raviver les moments douloureux, toutes et tous se reconnaîtront ici.  

 

Nous ne pouvons présager de l'avenir, c'est très bien ainsi.

Mais nous pouvons essayer de faire en sorte qu'il soit porteur d'espoir parce que "nous le voulons".

 

 

 

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible."

 

Antoine de Saint-Exupéry

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre / Photoflare.

Dessin "2020" : Pixabay (Markéta Machová).

Chapeau de Don Camillo (un peu caché dans l'image d'illustration d'ouverture de l'article) : Wikimedia Commons.

Photos : bébés et sur site : Irène, ; jeu des chats, vétérinaire : Patricia ; trappe et divers : JM.

14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 17:15
Une Pantoufle au pied du sapin

Dans l'article du 12 Octobre 2019 (ICI), nous vous faisions part d'une (ou un) nouveau chat(te) sur le site de l'hôpital, que nous souhaitions rapidement tenter de trapper.

 

Eh bien, c'est une bonne chose de faite maintenant.

 

 

Le petit reportage photo ci dessous vous résumera succinctement les faits :

(vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir).

Est ce que ça va marcher ?Est ce que ça va marcher ?

Est ce que ça va marcher ?

Oui, ça a marché !Oui, ça a marché !

Oui, ça a marché !

Vous l'aurez compris, notre nouvelle capture est une jeune minette d'environ 1 an qui a été prénommée "Pantoufle".

Elle n'était ni stérilisée (ouf !), ni identifiée.

 

Elle a été piégée avec la complicité bien involontaire de Pandora (ICI pour ceux qui ont oublié) sous le regard amusé de l'ami Pétochon.

 

 

Notez que depuis l'article du mois de Mars 2019, la belle et sociable Pandora (renommée Juliette) a trouvé une maison bien à elle.

Mais comme c'est une voisine de l'hôpital, elle apprécie beaucoup de revenir se dégourdir les pattes en fréquentant ces lieux qu'elle connait parfaitement dans la journée.

 

Pandora / Juliette qui nous rend visite

Comme le rendez-vous vétérinaire n'était qu'en fin de semaine pour Pantoufle, elle a été placée chez Patricia en attendant.

 

La présence de Pandora - Juliette la rassurait, nous les avons donc laissées un peu ensemble, en prévenant et en demandant si cela était possible à la famille de cette dernière.

Il n'y a eu aucune difficulté.

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Alors, quel caractère et quel avenir pour la jeune Pantoufle ?

 

Elle se montre un peu craintive (c'est bien normal), mais sans aucune agressivité.

Elle est calme.

Elle se laisse gentiment caresser par Patricia et n'aura pas de difficultés à devenir sociable.

 

Nous ne l'avons pas relâchée et nous lui cherchons une bonne famille.

 

Bon, sans être excessivement optimistes, nous avons une possibilité qui nous est offerte pour elle en début d'année prochaine (très bientôt, donc).

Une bénévole d'une association toulousaine nous a gentiment proposé son aide, à la fois pour terminer sa sociabilisation et pour la présenter à l'adoption dans des conditions très sérieuses et très encadrées.

 

Pantoufle ne retournera pas sur l'hôpital, c'est une excellente nouvelle.

 

 

 

Mais si toutefois vous craquez pour cette belle petite chatte,

n'hésitez surtout pas à nous contacter.

 

En attendant, Pantoufle se fait copine avec notre adorable petite Perrine.

Et c'est une excellente chose, à la fois pour son moral et pour ses progrès en matière de sociabilité.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Patricia & JM