Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:53

 

En famille d'accueil dans la Nièvre depuis début décembre 2009, les 3 anciens de l'hôpital sont fins prêts pour être présentés à l'adoption.

Cette adoption est absolument importante et d'autant plus urgente qu'ils s'attachent  à leur famille d'accueil depuis qu'ils ont libre accès à la maison et ne sont plus isolés dans leur nurserie.

L'idéal serait qu'ils soient adoptés tous les 3 ensemble car ils s'entendent très bien et l’adaptation à leur nouvel environnement en serait ainsi facilité, mais nous savons que ce souhait sera extrêmement difficile à mettre en place d'autant plus que les adoptant ne se bousculent pas pour de jeunes chats d'environ 1 an qui ne sont pas encore totalement en confiance avec l’humain.

 

Jîne (HDS591), la petite noire de 9 mois, est la plus téméraire envers l'homme. Elle approche et se laisse caresser du bout des doigts. Sa curiosité et sa gourmandise la font progresser. Elle est cependant la plus indépendante des 3 donc nous pensons qu'elle s’adaptera bien dans une nouvelle maison même sans la présence de ses compagnons.

sortie75

sortie84

 

Surprise (HBA752) âgée d’un an tout juste, est la plus joueuse, toujours à chercher le moindre objet susceptible de l'amuser. Elle est toutefois très réservée pour les caresses. Elle est aussi très proche des autres chats. Une présence féline est absolument nécessaire à son épanouissement.

sortie80

2 surp44

sam 0310

 

Daktari (HBA752) âgé de 10 mois, est, quant à lui, resté le plus sauvageon des 3, sûrement a-t-il vécu des moments plus difficiles que ses compagnes sur l'hôpital. Pour lui une famille patiente s'impose, avec la présence de congénères. Des 3, c'est le seul que montre l'envie de sortir et d'explorer un nouvel environnement, alors peut être serait-il bien que sa famille adoptive dispose d'un terrain sécurisé qui pourrait lui permettre d'assouvir sa curiosité du monde extérieur.

sortie17

sortie76

sortie79

 

Les 3 ensemble!

sortie71

sam 0210


 

Adoption sous contrat association «  SOS Chats de l’hôpital ». Tous les trois sont stérilisés, tatoués, testés FIV et FELV négatif, déparasités. Une participation aux frais vétérinaires sera demandée.

 

Pour plus de renseignements ou pour toute diffusion et proposition: info@hopital-chats-perpignan.org

Vous pouvez également les retrouver dans la rubrique « à adopter » de notre site Internet :  www.hopital-chats-perpignan.org

 

Les diffusions sont acceptées, c’est urgent pour eux !

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 15:45

Aujourd’hui nous lançons un dernier appel pour Myrtille. Cette jeune chatte d’environ 2 ans, trappée il y a presque 3 semaines alors que c’était Symphonie qui était visée. Cette minette avait été observée, mais nous ne la connaissions pas plus que ça : croisée quelques fois de loin, nous observant avec ses grands yeux jaune/vert, couchée à côté du point de nourrissage.

 

P1030464.JPG


Cette Minette, que nous pensions à l’origine être un mâle, a eu raison d’entrer dans la trappe malgré notre volonté car elle était blessée. Une vilaine et importante blessure que nous ne voyions pas de loin et à l’œil nu en raison de la couleur de sa robe noire intense, mais que le vétérinaire a vu lors de sa stérilisation.

Une bonne partie de la peau du menton était arrachée, abîmée comme suite à un violent choc, elle a donc été tant bien que mal recousue, mais elle gardera à jamais des séquelles de ce traumatisme. Rien de bien méchant, mais par moment elle a la gencive inférieure qui n’est pas recouverte, cela lui donne un charme particulier.

 

Depuis son trappage, elle n’a pas une vie de rêve la pauvre. Elle est en cage de convalescence chez moi, elle y est au calme mais s’ennuie, faute d’activité et de présence, elle se cache dans sa boite de transport dès que j’entre dans la pièce.

Mais il faut dire que bien que je lui amène à manger, je l’ai aussi amenée plusieurs fois à la torture ou plutôt chez le vétérinaire dont elle ne doit pas avoir de bons souvenirs.

Je m’explique sur le pourquoi de ces visites : la première, une semaine après sa stérilisation, à la suite de perte de sang observée sur sa couverture, mais faute de pouvoir la manipuler, elle a pris la direction du cabinet vétérinaire. Pour cette première visite, elle a été manipulée sans anesthésie, énorme erreur à mon avis, elle était totalement paniquée et se défendait. La visite a donc été abrégée, l’origine des pertes n’a pu être détectée, et  elle a donc été mise sous antibiotique en prévention.

Un nouveau rendez-vous a été fixé 5 jours plus tard, avec cette fois une anesthésie pour mieux l’observer mais également retirer les fils du menton.

Cette visite s’est mieux passée, bien qu’elle tremblait de tous ses membres quand je l’ai récupérée encore un peu endormie. Ses cicatrices du ventre et du menton sont impeccables, et les saignements ont été repérés lorsque le vétérinaire a appuyé sur la vessie. Verdict : elle a soit une cystite, chose dont je doute car je ne retrouve pas de sang mêlé aux urines, mais plutôt des pertes bien sanguines un peu partout dans sa cage ; soit se serait un avortement naturel suite à son ovariectomie, qui est je pense le cas. Elle est donc encore sous antibiotiques. Son trappage a permis d’éviter une portée indésirable qui serait venue augmenter le nombre de petits malheureux sur l’hôpital de Perpignan.

 

Son traitement touche à sa fin, se pose alors la question de son devenir, nous n’avons pas beaucoup de solutions, fautes de temps et de place pour la sociabiliser, soit nous lui trouvons une Famille d’accueil qui s’engage à le faire, soit nous la relâchons sur le site là où nous l’avons trappé, sachant que ce côté de l’hôpital est relativement épargné par les travaux puisque les bâtiments sont récents.

 

Nous préférerions lui trouver une FA pour la socialiser. Myrtille est une très belle minette au poils doux et luisants, elle est peureuse certes, mais pas méchante. Lorsque je m’approche trop prés, elle crache mais n’attaque pas. Il lui faudrait une place où il y aura plus de présence que ce que je peux lui apporter. N’hésitez pas à relayer cet appel, il lui faut rapidement une solution.

 

6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 12:21
Des belles nouvelles de notre gentil Suspense données par Audrey sa famille d'accueil:



"Bonjour les 2 pattes, je m'appelle Suspense ou Leucate pour ma FA, je vivais dans un coin pas très cool jusqu'à cet été. Enfin vivais, c'est un bien grand mot, survivre serait plus juste, mais je suis pas là pour faire pleurer dans les chaumières puisque la chance m'a souri un beau jour du mois d'août. Je suis rentré dans une grande cage, j'ai vu des 2 pattes de prêt pour la première fois et ensuite je me souviens plus très bien, me suis réveillé avec un gros bobo aux pompons, la tête dans le gaz, j'en ai perdu l'appétit. Puis 2 nouveaux 2 pattes inconnus sont venus me voir, et je suis reparti avec eux en voiture. J'ai atterri à Montréal, je suis pas un chat bête, on peux pas aller jusqu'à Montréal en voiture en moins de 2h, mais j'ai appris qu'il y avait un Montréal dans l'Aude, à 150km de mon hôpital.

jeu10

Et Montréal a changé ma vie de chat. Dès le 1er soir, j'ai retrouvé l'appétit et le chemin du bac de graviers pour me soulager. Je me suis retrouvé entre 4 murs, avec une 2 pattes qui me parlait, venait me voir plusieurs fois par jour. Elle a essayé de me toucher l'inconsciente, alors j'ai craché et griffé, mais qui ne l'aurait pas fait à ma place ? Les 1ères semaines, je bougeais pas beaucoup, j'étais enfermé et pour la première fois de ma vie, être enfermé était rassurant. Y'avaient plein de bruits bizarres, des gens qui parlent, des bip bip stridents et parfois j'entendais miauler derrière la porte, mais j'aimais bien ce nouveau territoire plein de trucs pour jouer, de couvertures et avec une gamelle toujours pleine.

J'ai vite pigé que les 2 pattes ne bougeaient pas la nuit, alors je faisais ma vie de matou, j'entretenais mes griffes au cas où j'aurais eu besoin de me défendre, je jouais aussi un peu. D'ailleurs ma 2 pattes a vite compris que j'aimais jouer, elle passait des heures à me secouer un bâton sous le nez, alors au bout de quelques mois, j'ai accepté de lui faire plaisir vu qu'elle me faisait pas de mal. Avec ce bâton, sa main restait à distance respectable alors j'ai cessé de cracher jusqu'au jour où elle m'a tendu sa main avec du poulet dedans, au début, je refusais d'y toucher, suis pas un chat né de la dernière pluie. Pis quand elle partait, je mangeais, finalement j'ai accepté de venir me servir directement dans sa main. Et puis doucement, j'ai commencé à sortir de ma boite en sa présence, mais fallait pas qu'elle soit debout, c'est énorme un 2 pattes debout, surtout quand ça bouge. Elle respectait les limites, donc tout allait bien.

jeu2

A force d'entendre miauler derrière la porte, je me demandais qui pouvait y avoir derrière, j'étais curieux, et un jour la 2 pattes a laissé la porte ouverte et j'ai rencontré Asgard. Asgard, c'est mon pote chat, il est un peu prout prout avec son pedigree mais il est plutôt cool, me laisse lui faire des bisous et me frotter. Ça faisait des mois que j'avais pas eu un peu de chaleur féline et en plus on pouvait jouer ensemble. J'avais confiance en lui, alors je l'ai suivi pour découvrir autre chose, un endroit avec des robinets qui coulent où il adore aller, et moi aussi, parce que mine de rien, la pluie, ça manque quand on est pas obligé de la supporter dehors.

jeux

Les câlins, j'adore ça avec Asgard, la 2 pattes essayait souvent d'en profiter pour me toucher, alors un jour rassuré par la présence de mon pote, je l'ai laissée faire, et finalement, c'est pas désagréable non plus. J'en suis pas encore à réclamer, mais je pense me laisser tenter un de ces 4. Maintenant en fait, j'aime bien quand on vient me voir, alors même si je dors, je me lève et j'attends qu'on me parle ou qu'on joue avec moi. Ces derniers temps, y'a des 2 pattes que je connais pas qui sont passés me voir, mais ils sont cools, tant qu'ils parlent pas trop fort, je me cache pas. Je prends tellement goût aux visites que si on vient pas me voir, je sors de ma pièce pour savoir ce qu'il y a de si important pour qu'on s'occupe pas de moi ! Je suis quand même invité ici depuis 7 mois maintenant, j'ai droit à un minimum d'égard.

jeu4

Depuis quelques temps, on m'explique que je ne peux pas rester ici, que quelque part il existe LA famille parfaite pour moi. Celle que j'ai est très bien, mais y'a une ptite minette canon mais avec un caractère pas possible qui gâche un peu mon plaisir. J'ai beau lui faire comprendre que je suis pacifiste, elle me court après, me crache dessus et râle tout le temps. Je comprends pas bien, je suis un cool chat et avec copain Asgard, ça se passe bien, mais avec elle rien à faire.

jeu9
Alors je cherche une famille, avec au moins un pote chat, parce que j'en ai besoin, mais surtout pas dominant comme la minette canon d'ici. Ça me rend triste qu'elle ne m'accepte pas et du coup j'arrive pas à me lâcher complètement. Mais je vous assure quand vous m'aurez choisi, dès que je me sentirai en sécurité (parce que faut pas déconner, ma maman de l'hopital, elle m'a toujours dit de me méfier des 2 pattes au début), je vous montrerai mon bidou en roucoulant. Tout ce que je veux, c'est ne pas retourner dehors et terminer ma longue vie de chat au chaud avec des gens qui m'aiment."


jeu8


Suspense attend donc sa famille à lui avec laquelle il finira de s'épanouir, il le mérite tant ce gentil tigré tout doux!
Nous remercions Audrey et son compagnon pour leur grande patience et leur gentillesse pendant tous ces mois, sans eux, Suspense ne serait encore qu'une ombre tigrée à l'hôpital.



3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 07:09

 

 

Barnabé, Babar pour les intimes, est prêt pour être adopté. Après 1 an de soins et de combat contre la maladie, sous l’œil attentif de sa maman d’accueil Hombeline, le beau rouquin a obtenu le feu vert pour intégrer une famille définitive.

Sa dose d’insuline idéale a été trouvée, il s’agit de 5 Unités, il aura besoin de 2 piqûres quotidiennes à heures fixes. Outre son diabète, Babar est en parfaite santé, il a eu un dernier shake-up vétérinaire complet il y a 15 jours, lors de son ultime journée d'hospitalisation.

 

Voilà pour ce qui touche à sa santé, mise à part ce point, c’est un petit chat comme les autres. Il est joueur, dormeur, malin, câlin, gourmand, apprécie la compagnie des autres félins. Bref un chat d'intérieur parfait !


Ainsi la famille idéale pour lui doit vivre en appartement ou en maison mais sans sortie autorisée (il est trop faible immunitairement), un ou plusieurs chats sympas pour jouer et une présence  humaine régulière pour les câlins et les piqûres d’insuline.

 

N’hésitez pas à diffuser et à nous contacter pour Barnabé : info@hopital-chats-perpignan.org

 

Place désormais aux photos et même une vidéo de ce chat extraordinaire !

babar1
babar6






C'est grâce au soutien de toutes les personnes qui ont toujours répondu présente pour ses soins au cours de cette année que Babar peut aujourd'hui être présenté à l'adoption. Un grand merci à Emmanuelle, Denise, Brigitte, Violette,      ...
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 08:25
La socialisation expresse fût celle de Minoa. Récupérée jeudi soir chez le vétérinaire, elle était recroquevillée dans sa boite , toute tremblante mais se laissé caresser. Nouvelle tentative le vendredi matin, petit feulement et même position même si elle a relevé le menton au moment des gratouilles sous le cou.
Mais la surprise fût pour le vendredi soir, retour du bureau, j'entre dans sa pièce, elle m'accueille avec un petit miouuuu, j'approche la main d'elle dans sa boite, car elle y est toujours recroquevillée, et là surprise, elle se lève s'approche et se colle à ma main, 30 secondes après elle met le moteur à ronrons en marche et ne l'arrête plus. Et vas y que je me frotte, que je me roule, que je me fais gratouiller le ventre.... Elle a eu un déclic, surement dû à de l'ennui durant la journée, seule dans sa cage.

Depuis samedi matin, elle a libre accès à toute la chambre, elle a ainsi plus de distractions, de cachettes, de place pour jouer, mais dès qu'elle m'entend arriver, elle miaule et vient à ma rencontre. Elle n'a plus du tout le comportement d'une chatonne sauvage qu'elle était la semaine dernière sur le site de l'hôpital. Elle n'a pas peur de la position debout, se laisse porter, fait de gros câlins et bisous sur le nez, m'escalade lorsque je suis assise.

Minoa est donc mise directement à l'adoption. Pour son bonheur il lui faut de la présence, avec de préférence une présence animale, des jouets (elle adore déjà les balles et le plumeau, elle est très vive!). Elle est très vivante et aussi très bavarde, elle n'est pas avarde de petits miouuus tout choux!

Espérons qu'une porte vers la maison du bonheur s'ouvre rapidement pour elle.
Elle est stérilisée, identifiée, déparasitée et testée FIV/FELV négatif.


Je vous joins quelques photos pas très reussies, mais la miss bouge beaucoup et n'aime pas l'objectif, elle préfère avoir les mains sur elle!

DSCF8051.JPG
DSCF8041.JPG
DSCF8045.JPG
DSCF8038
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 19:30
Il y a un an, Barnabé fût trappé, petit tigre, autant par la couleur que par le comportement, a vite compris les avantages de l'humain.
Un an de ronronnements, de câlins, mais la vie a décidé de nous mettre à l'épreuve, nous savons tous que chaque chat accueilli est une histoire unique qui s'écrit au fil du temps.



Celle-ci est vraiment unique: un chat très sauvage qui devient pot de colle mais qui est malade, des visites vétérinaires tous les 15 jours pour lutter contre un staphylocoque, puis ce vendredi où il allait si mal, j'étais effondrée et attendais avec impatience l'heure du rendez vous chez le vétérinaire, je n'ai pu y aller seule et remercie la personne qui m'a accompagnée, l'appel de la vétérinaire quelques heures plus tard a été tel un coup de massue : Barnabé est diabétique !
Une centaine de questions ont traversé mon esprit, puis l'ultimatum d'avoir le week-end pour lui faire deux piqûres quotidiennes, comment soigner un chat qui est à peine à deux mois de socialisation seulement ? Mais chaton est intelligent et a vite compris l'importance de ses piqûres
C'est quand on pense que cela va mieux que tout retombe comme un soufflé, de nouveau Barnabé n'allait plus bien, en plus du staphylocoque, de son poids perdu et de son diabète, il nous a déclaré un ulcère à l'oeil, nous avons de nouveau dû l'hospitaliser car mettre des gouttes 5/6 fois par jour en plus des piqûres, étaient impossibles.
Je me souviens même des gens ne le connaissant pas qui pensaient qu'il était vieux tellement il était affreux à ce moment là, et les nombreuses fois où je me suis dis que l'on ne pourrait le sauver, j'ai même du mal à regarder les photos à cette période :



Puis les jours passent et babar le bien nommé allait de mieux en mieux autant mentalement que physiquement, mais les résultats de sa fructosamine ne s'arrangeaient pas, pourquoi ? Car il n'assimilait pas correctement son insuline
Le changement d'insuline rend chaton encore mieux physiquement, il se muscle, court, saute, joue tout le temps et vient tout le temps à notre rencontre pour demander de l'attention
C'est ce dont il a le plus besoin, que l'on s'occupe de lui, qu'on le câline, le bisouille, le papouille, le brosse
Ses grands yeux verts qui vous font fondre quand il vous regarde, c'est un chat merveilleux d'une force énorme, il a traversé toutes les épreuves avec succès et a prouvé qu'il était fait pour la vie avec les humains
Nous espérons maintenant que la vie le laisse un peu tranquille, qu'il trouvera une famille sachant l'aimer et qui sera prête à lui donner l'affection dont il a tant besoin .




Barnabé c'est l'histoire d'un gentil minou dont on aurait l'impression de le connaitre depuis toujours, qui vous appelera pour que vous vous occupiez de lui, qui vous fera rire quand il couine avec ses jouets dans la gueule
C'est un chat extraordinaire et ma porte est ouverte à tout ceux qui voudront le voir

Je pense à tout ceux qui ont été là et qui le sont toujours, ceux qui ont envoyé des messages de soutien, des appels réconfortants, des gens qui m'ont raconté leur vécu, toutes ses marraines toujours présentes et qui ont été d'une importance quand on sait le prix qu'ont coûté les soins de babar en un an, sans qui nous n'aurions pu faire face aux factures
Je pense aussi aux gens de l'association qui n'ont pas voulu laisser tomber et qui m'ont fait confiance, toujours près a faire au mieux pour sa santé
Sans vous tous je n'aurais peut-être pas tenu, sans vous il ne serait peut être plus là, vous nous avez permis de remonter la pente aussi raide soit elle, j'espère que Barnabé finira tranquillement sa vie. Alors merci à vous tous.
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 10:36

Enfin des nouvelles de la petite Sôma, je sais qu'elles étaient attendues et j'ai beaucoup tardé , veuillez m'en excuser...

 

sôma7

                                                                                  Sôma sur le site

 

Il faut dire que le premier mois de la présence de sôma  n'a pas été un "long fleuve tranquille"!  Rien à voir avec son caractère -elle est extraordinaire- mais avec son état de santé qui nous a fait faire du sang d'encre pendant tout ce temps.

Quand elle est arrivée chez nous elle  était éprouvée par la grosse opération qu'elle venait de subir et par sa vie à l'hôpital. Elle était donc fatiguée et dormait beaucoup, par contre elle mangeait très bien et  régulièrement. Ce qui nous a un peu étonnée est que malgré tout ce qu'elle avait subit elle ne manifestait  aucune agressivité, ni l'envie de sortir de sa cage. Elle était craintive mais posée et très observatrice, ses oreilles et ses yeux étaient aux aguets sans arrêt, je voyais dans son regard toute l'intelligence que je lui connais. J'ai vite compris que c'était elle qui déciderai de m'accorder sa confiance ou non et du moment...

Photo0352

                                                                  Quelques jours après son arrivée

 

Pour sa convalescence j'ai essayé de lui offrir tout le confort possible malgré la cage, j'ai installé un chauffage juste à côté et l'ai gâté avec du "sh***a". Très vite elle m'a fait des "sourires" avec ses yeux  et en pattounant, elle m'a même laissé la carresser! Très sensible toutefois, elle se cachait au moindre bruit et il fallait faire des gestes très doux et lents (encore un peu maintenant d'ailleurs!)

 

soma7

                                                                                      Première carresse

 

Malgré tout ces bons points encourageants je trouvais que quelque chose clochait: Sôma restait dans sa position très recroquevillée, elle ne montrait jamais son ventre et son regard avait quelque chose d'inquiet. J'avais mis ça sur le compte d'un problème de comportement, d'autant que quand Daktari et compagnie ont fait un court séjour chez moi et ont miaulé deux nuits durant, elle s'est mise à moins manger. J'ai commencé à avoir des doutes quant à ma façon de faire et pensais la libérer dans mon sous sol ou changer de famille d'accueil. 

 

soma3

                                                                                  Sôma , ma belle....

 

Bien m'en a pris de ne pas le faire: quelques jours après, la présence de sang sur sa couverture nous a amené illico chez le vétérinaire. Verdict affreux: Sôma faisait un rejet de ses fils intérieurs  du coup elle avait un oedème plein de sang et de pu, elle avait essayé de le vider en se faisant une ouverture! Comme elle avait dû avoir mal! Et pourtant elle n'a jamais manifesté quoique ce soit, ni miaulement ni crachat, une grande dame stoïque Sôma! Moi j'étais pétrie de culpabilité en rentrant du véto....

Et puis petit à petit Sôma s'est remise et commençait à moins se recroqueviller. (et nous à respirer!)

 

Photo0367

                                                                           quelques jours après le véto

 

Gentille Sôma, malgré que je lui ait trappé tous ses chatons et amené se faire torturer deux fois chez le vétérinaire elle ne m'en a pas trop voulu, elle était juste un peu plus méfiante à mon égard. Du coup mon compagnon Axel, a eu la gentillesse de prendre le relais, elle se méfie beaucoup moins de lui et est habitué à sa présence car il travaille sur son ordinateur juste à côté d'elle. Au départ il a voulu se faire aider par la présence de nos autres chats, ça n'a pas été un grand succès. Nos deux chattes de l'hôpital, Fadièse et Cybèle  n'ont pas voulu entendre parler d'elle et nous ont fait de grosses crises de jalousie, Cybèle surtout et pourtant c'est la fille de Sôma!... Seul Nougat (mon gentil chat de SPA) la tolère même si il n'apprécie pas trop ses avances appuyées (elle a un gros faible pour lui et roucoule quand elle le voit!). Finalement, après plein de jeux d'approche elle n'a eu d'yeux que pour Axel et a décidé de lui donner son coeur:

 

Photo0388

 

Photo0385

                                                                                      ...........................................!

 

Depuis, elle est en liberté dans le sous sol en la présence de mon compagnon ( au moins 8 heures par jour) et ne cesse de progresser avec lui. Son comportement confirme ce que j'ai toujours pensé d'elle : c'est une chatte adorable! Elle est intelligente, drôle , ultra-sensible et attachante.

A l'heure d'aujourd'hui nous n'avons pas encore mesuré avec certitude ce qui lui conviendrait le mieux comme foyer (avec jardin ou non par exemple) mais nous sommes sûre d'une chose: la future famille de Sôma devra être de celles comtemplatives, qui prendra tout son temps pour ne pas passer à côté de toute la richesse et la subtilité du caractère de cette grande petite Dame!....

 

 

 

   Premiers câlins

 

 

 

 


En "liberté"
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:28
Mali est notre panthère noire, trappée fin Août, qui, se révélant dominant envers les chats de sa première FA et depuis 2 mois en accueil chez mon frère et son amie à Nantes. (sans autres animaux)

Là bas, malgré un espace restreint, Mali s'épanouit pleinement. Un peu craintif à son arrivée, il n'a desormais plus peur de la position debout, réclame sans arrêt des calins et est tellement à l'aise qu'il se met désormais à jouer avec le plumeau, chose qu'il dédaignait à son arrivée.

Aujourd'hui, personne ne croirait qu'il y a seulement quelques mois, Mali ne connaissait pas la vie d'appartement.
 Cette machine à ronron a besoin d'une famille sans chat, et souhaite avoir beaucoup d'attention. Le seul hic est que Mali ne supporte pas d'être en cage de transport, il lui faudra donc trouver une famille définitive dans la région de Nantes.

Vous l'aurez compris, Mali est tellement pot de colle, que les photos sont difficiles à prendre... vous excuserez donc ces dernières.

01.jpg
Séance Calins
5-copie-1
4-copie-1.jpg
6-copie-1.jpg
Prêt à partir en cours
9.jpg
8.jpg
Et pour finir: le malheureux est sur le lit. (Pour la petite histoire, Mali est bien élevé, il attend que le reveil se mette en route pour sauter sur ses bipèdes et réclamer ses premiers calins de la journée.Je vous assure, c'est vraiment une qualité pour un chat de l'hôpital, les miens n'ont toujours pas compris cela...)
7-copie-1.jpg


Et voici une petite vidéo de lui en train de jouer:


4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 14:00
Pixel, adopté il y a peu par des voisins, ne parvenait pas à se faire à cette nouvelle famille.
Il se terrait dans des coins impossibles, miaulait à la mort toutes les nuits, se jetait sur les portes... Bref, c’était pénible pour lui comme pour ses adoptants.

Et pour finir Pixel a réussi à se glisser par l’arrière du frigo jusque dans un coffrage totalement inaccessible, et manifestement il s’était blessé comme en attestait les traces de sang retrouvées.
Axel, le compagnon de Nat, et moi-même nous sommes donc rendu sur place pour essayer de sortir Pixel de là. Mais impossible. Nous avons donc laissez une trappe sur place en espérant qu’il se ferait prendre la nuit, et le piège à fonctionné !

Avec mon mari, nous avons donc récupéré le bonhomme pour le descendre chez le vétérinaire. Pixel s’est sagement laissé ausculté et effectivement il avait une petite entaille sans gravité à un coussinet.
Retour au Mir donc pour voir comment il se comporterait.

Et bien en quelques jours, voici un Pixel tout détendu, bien intégré, et qui se laisse caresser sans souci où qu’il soit dans la pièce. Il ne se cache plus, mais profite de la niche de l’arbre à chat comme des couffins !



pixel7

 

pixel6

 

pixel3

 

pixel1

 

pixel5

 

pixel8

 

pixel4

 

pixel2

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 19:46
C'est la question que se posent en ce moment Nadaka et son frère Gopika. En cette période de fête, qui leur offrira le plus beau des cadeaux dont ces deux petits coeurs puissent rêver : une famille ?

Les chatons de Minette sont parés pour l’aventure en tout cas ! Nadaka est un amour, c’est un chat très affectueux, il s’est rapidement socialisé. Gopika est plus réservé. Mais depuis peu il a franchi une grande étape : il se laisse prendre dans les bras ! Certes il n’apprécie pas encore la chose, mais ça va venir !

Ils s’entendent parfaitement avec les autres chats et chiens de la famille, et apprécient les parties de jeu avec tout ce petit monde.

Alors, qui va craquer ? Vite, Noël approche à grand pas...

Nadaka
nadaka

Gopika
gopika2

Nadaka en plein devoirs
nadaka2

Pendant que Gopika a une ‘tite soif
gopika

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 17:46
Le 28 Octobre dernier, nous publiions un article sur mali, dans lequel il appelait à l’aide pour trouver rapidement une famille car il ne s’entendait pas avec 2 des chats de sa famille d’accueil. Seulement quelques jours plus tard, nous avons reçu un appel d’urgence de Valérie, sa FA, nous demandant de trouver au plus vite une solution pour Mali car l’un de ses chats, ayant peur de Mali, avait disparu depuis quelques jours.
 C’est dans l’urgence que nous avons tenté de lui trouver le plus rapidement possible une nouvelle famille, dans l’ouest, en Loire Atlantique. Une nouvelle fois, c’est Marlène et Damien qui ont accepté de nous aider, mais surtout d’aider Mali qu’ils connaissaient déjà pour l’avoir co-voituré fin Août. Ce sont eux aussi qui ont amené Biscuit dans sa nouvelle famille le 3 Novembre. Ils ont donc récupéré Mali dimanche dernier.

Mali est désormais le seul animal de l’appartement, et il est ravi. Il a 4 mains pour s’occuper exclusivement de lui. Il est toujours aussi affectueux, et s’est très vite habitué à sa nouvelle famille d’accueil. Après une première nuit agitée, par des miaulements incessants à partir de 4h du mat, il a, dès le lendemain, pris ses repères et fait ses nuits.

 Mali est toujours en accueil, par conséquent, il attend toujours SA famille définitive dont il devra être le seul chat.  Il peut également être parrainé.

Voilà à présent Mali dans son nouvel environnement:








Nous remercions du fond du cœur Marlène et Damien pour cet accueil, mais aussi Valérie pour avoir pris soin de lui ces 2 derniers mois.

(Depuis le départ de Mali, le chat de Valérie est bien rentré à la maison. Nous en sommes heureux pour tous les 2.)
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:17
Pixel, sorti depuis le mois de Juin 2009 de l’hôpital avec son frère Souriceau âgés de 2 mois, attend toujours sa famille. Souriceau, beau chaton à la robe bleu, a eu la chance de voir la porte d’une maison chaleureuse s’ouvrir. Depuis, il s’y épanouit pleinement, alors que son frère n’a pas encore eu cette chance.
Effectivement, Pixel n’est pas naît sous une bonne étoile, La nature lui a donné une robe « banale » qui fait de lui un chat « comme les autres, dont les refuges et les FA sont bondés ». Pourtant, pour les amoureux des chats, Pixel à une robe tigrée, certes, mais avec de belles tigrures, une bouille craquante et de grand yeux verts sublimes. Alors pourquoi personne ne s’intéresse à lui ?



Pixel attend donc patiemment, le formidable jour de son adoption, chez sa famille d’accueil qui doit malheureusement prendre pour sa famille définitive. Il s’y sent bien, s’est parfaitement intégré aux autres animaux : Il partage la gamelle et les gâteries du soir avec ses amis chats, fait des léchouilles au le chien de la maison, et le perroquet est devenu un copain de jeux. Il apprécie aussi de se faire cajoler par les autres chats, pour qui il est le petit dernier de la famille.

Pixel est d’un naturel timide surtout la journée, mais il ne refuse jamais une petite friandise. Dès la tombée de la nuit, tel un gros bébé, Pixel a besoin de se faire câliner et vient réclamer les caresses et les bisous dont il raffole.
Pixel est désormais un jeune chat en attente d’une famille aimante avec de préférence des amis à 4 pattes sympas qui pourront l’aider à s’intégrer dans son nouvel environnement. Après un temps d’adaptation, nul doute que ce gentil chat fera le bonheur de la personne qui aura eu la gentillesse de lui ouvrira sa porte.