Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 05:30
Finrod a rejoint les étoiles

Les activités de protection animale amènent toujours des successions de joies et de tristesses.

 

Les moments de gaieté sont malheureusement trop peu nombreux par rapport aux peines que nous ressentons ou que le destin nous inflige. Trop de départs en ce moment, trop de vies gâchées et de bonheurs brisés.

 

Finrod, ce beau minou de l'hôpital vivait heureux depuis 2008 chez Nathalie et Jean-Christophe. Ils nous racontaient par leurs petits messages tout ce qu'il leur apportait.

 

 

Finrod a rejoint les étoilesFinrod a rejoint les étoiles

Hélas, en ce triste week-end d'Octobre par une mauvaise nuit, une voiture est venue briser cette belle harmonie.

Que dire de plus ? Nos mots sont toujours vains pour décrire nos sentiments et nos émotions.

 

Nous préférons laisser la parole à ceux qui lui avaient ouvert leur foyer et leur coeur et qui le connaissaient tellement bien.

 

"Finrod portait bien son prénom, il était un chat dominant avec un miaulement très féminin et un gros cœur rempli de tendresse. Il était reconnaissant envers nous, il nous remerciait chaque jour par un petit miaulement et il venait nous demander des câlins quand il l'avait décidé. Avec les chats du quartier, il était le chef. Avec le temps, il étendait progressivement son vaste territoire. Hélas, il devait depuis peu traverser la route et cela a été fatal pour lui.

 

Le conquérant FINROD, on ne t'oubliera jamais

 

Nathalie et Jean-Christophe"   

Finrod a rejoint les étoiles

 

Juste un immense merci de la part notre équipe pour la belle vie et l'amour que vous lui avez apporté.

Nous pensons à vous et partageons votre douleur.

 

 

 

 

Merci également, malgré votre peine, pour les photos qui nous ont permis d'illustrer cet article. 

Vous pouvez consulter un autre hommage à Finrod chez son petit-fils Phiphi en suivant ce lien.

 

 

Vous pouvez également voir une émouvante vidéo transmise par sa famile, très sensible à vos gentils commentaires en suivant cet autre lien.

 

Nous les remercions pour cette belle attention.

Publié par L'équipe des chats de l'Hôpital - dans Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 19:40
Douleur

Pardon Linda, par avance. Une simple reprise du titre de ton message que nous venons de recevoir. Que dire de plus ?

 

Tu étais absente mais rien n'aurait changé. René-Marc a retrouvé Isatis mort aujourd'hui. Aucune explication, aucune trace, aucun indice, rien. Juste une immense douleur, le vide et la tristesse.

 

 

Adieu bel ami.

 

Douleur

Ce soir nous sommes tous effondrés. En 2014 ce magnifique matou, encore, jeune avait regagné le Mir.

 

Il y vivait heureux et tu l'aimais.

Tu viens de voir partir Claudel, et maintenant Isatis.

 

 

Que dire sinon notre amitié et le remerciement que nous vous devons à tous les deux pour votre dévouement et votre amour des animaux.

 

Pardon à tous pour un article totalement improvisé sous le coup de l'émotion. 

 

Saleté de série noire. Enorme chagrin.

 

 

 

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 08:20
L'envol d'Icare

 

Une nouvelle récente et triste comme il en arrive malheureusement trop souvent. Elle brise la bonne humeur des actualités de la rentrée mais nous devions vous en tenir informés.

 

Cet Icare là n'était pas à proprement parler un chat de l'hôpital. La trop banale histoire d'un minou errant dont le fil du destin a été rompu.

 

Il avait été stérilisé en 2013 et identifié au nom de notre association. Relâché dans sa rue, comme tous ceux auxquels notre structure ne peut apporter un refuge ou un accueil.

 

Un sinistre jour de Septembre une voiture, qui roulait probablement trop vite et ne s'est pas arrêtée, l'a fauché. Icare bougeait encore, mais dans quel état pitoyable.

 

Petit rayon de soleil dans cet océan d'indifférence, il reste des gens pour lesquels le respect des êtres vivants n'est pas un vain mot. Cédric en fait partie.

 

Arrivé deux minutes après l'accident, très ému par cette détresse, il n'a pas hésité une seconde pour l'emmener en urgence chez le vétérinaire en espérant le sauver.

 

Nous avons donc été logiquement contactés par celui-ci.

En état de choc profond, percuté à la tête, il était mis sous perfusion. Il était alors impossible de lui faire subir le moindre test clinique.

L'envol d'Icare

Au bout de 24h aucune amélioration constatée. 

 

Les divers avis vétérinaires indiquaient un probable très gros choc neurologique et une énorme souffrance de sa part.

 

Il nous a été indiqué qu'il pouvait être tenté une très longue hospitalisation sous médication, avec de faibles chances de le sauver. En cas peu probable de survie, il lui serait alors impossible de retourner dans la rue car il garderait de graves séquelles et une perte de son autonomie. 

 

Avec les maigres chances de tous bords, décision a été prise - la mort dans l'âme (croyez bien que les filles qui ont dû gérer ce problème en urgence ne se sentaient pas bien du tout et en avaient gros sur le coeur) - de le laisser partir...

 

La probable moins mauvaise solution pour lui tant qu'il restait en état comateux. 

 

 

De l'aveu propre des vétérinaires, le contraire aurait été de l'acharnement pour un minou en très grande souffrance.
Une étoile de plus dans le ciel <3

 

Cédric qui demandait des nouvelles a été très affecté. Qu'il soit remercié ici pour son geste, trop rare et pour sa gentillesse.

 

 

Icare, nous souhaitons seulement que tu oublies ta triste vie ici bas. 

Sois enfin heureux, de l'autre côté de l'arc-en-ciel, avec tous les autres....

 

Publié par Toute l'équipe des chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 10:00

 

Dans le premier article de la série sur la musique et les chats, nous vous avions dit qu'en cas d'évènement notable, nous pourrions interrompre la diffusion afin de vous tenir informés. Et c'est une bien triste nouvelle que nous devons vous annoncer. Le prochain article reprendra et terminera la série d'été.

 

 

Comme il a vécu ici, ces trois dernières années, Claudel s'en est allé discrètement, pour un nouveau voyage…

 

Le 22 juillet, un dernier échange de regard, un dernier mot doux. J'ignorais qu'il serait le dernier.

Et Claudel ne montra plus sa frimousse.

 

Quelques jours plus tard, je vis une étonnante petite trace arc-en-ciel au-dessus du Mir. D'une forme inhabituelle, et il n'avait pas plu.

 

Je sus que c'était un signe de ta part, je sus que tu étais bien arrivé… Merci mon ami <3

 

Et Claudel s'en est allé…

 

Claudel souffrait depuis décembre dernier de crises d'épilepsie, jusqu'à plusieurs par semaine. Mais étant resté sauvageon, aucun traitement ne pouvait être envisagé. 

 

Le bonhomme était âgé (même si cela ne se voyait pas) et nous ne voulions pas le confiner, le stresser. Simplement l'accompagner.

 

Nous savions que ces crises à répétition allaient petit à petit épuiser son organisme. Une amie vétérinaire m'avait prescrit le nécessaire au cas où une crise durerait trop longtemps.

 

Il a finalement décidé de partir de lui-même, préférant que nous n'assistions pas à la fin.

 

 

Et Claudel s'en est allé…Et Claudel s'en est allé…

 

Claudel était un chat d'une infinie douceur, d'une incroyable gentillesse.

 

Il a vécu ici, j'en suis sûre, de très belles années. Accompagné d'abord de Gliff et de sa "maman" Gala. Après leurs départs, il a vu grandir les 4 espiègles rouquins qui lui ont offert beaucoup de joie.

Autorisé à sortir, ce sont deux anciens compagnons de l'hôpital qui l'ont pris sous leurs ailes : Finwë & Béorn.

 

Alors Claudel a pu pleinement profiter d'une paisible retraite. Appréciant les petites balades dehors, comme les siestes bien confortables avec les copains.

Il a même pu goûter à quelques caresses, ces derniers mois, en reprenant conscience après les crises. Il a aimé ces moments aussi, tendant la joue et clignant doucement des yeux…

 

Tu garderas toujours une place dans mon cœur, gentil Claudel. Merci d'être passé dans nos vies.

 

 

Et Claudel s'en est allé…Et Claudel s'en est allé…
Et Claudel s'en est allé…
Et Claudel s'en est allé…Et Claudel s'en est allé…

 

Offrir une place à un petit retraité est une aventure merveilleuse. Même si vous ne pourrez peut-être jamais le toucher, ce que vous verrez dans ses yeux suffira à vous transporter de bonheur.

 

Ils sont nombreux à attendre une telle chance à l'hôpital, pensez-y ;-)

 

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 06:10
En souvenir de Moïse

L'article est un peu tardif, mais c'était encore trop frais, nous n'avions pas vraiment le coeur à passer cette information.

Moïse était le chat répertorié depuis le plus longtemps dans les annales des chats stérilisés.
Il faisait partie de la troupe des anciens comme Claudel, St-Jean, Gala, Rackham, etc ...
Il a du connaitre Lilith, Boromir, Aragorn, Eowin jeunes ....
Né en 2003, il a été trappé le 8 Mars 2006 dans le jardin central.

Moïse, une fois stérilisé, a-t'il disparu du site ? Toujours est-il qu'il n'est pas mentionné quand l'association s'est créée en 2008 et nous ne l'apercevions pas lors des tournées.


Quelle a pu être sa vie pendant ces années, nous l'ignorons, a-t'il erré misérablement, ou a-t'il eu la chance de croiser quelques temps la route d'une bonne âme ? Nous ne le saurons sans doute jamais.
Mais c'est peut-être le même chat qui avait été aperçu il y a 2 ans, avant la démolition complète du jardin central.

Il a été retrouvé le 11 mars 2015 à environ un kilomètre de l'hôpital, errant et titubant dans la rue par une dame de l'association de la Salanque qui l'a amené chez le vétérinaire.

Entre 2005 et 2008, tous les chats stérilisés (par plusieurs associations) sur le site, portaient tous le même nom : " Chat de l'Hôpital". Ce sont les Chats de Cabestany qui ont été informés, ils ont logiquement pris contact avec nous..


Son état était pitoyable, il n'avait plus que la peau sur les os.

En souvenir de Moïse

Il a été recueilli par le refuge de la PAC à Canet. Là, il a enfin pu retrouver du calme, du confort et une gamelle pleine. Pendant quelques temps, son état s'est même quelque peu amélioré, il retrouvait du plaisir à manger de bonnes choses et pouvait enfin se reposer de sa trop longue errance.

En souvenir de Moïse

Hélas, un bilan vérérinaire complet nous a amené de mauvaises nouvelles. Il avait une très grosse masse tumorale sur le rein droit et le rein gauche était déjà fortement attaqué.

 

En souvenir de Moïse

Moïse était en fin de vie et il faudrait l'aider pour qu'il puisse partir sans souffrances.


La décision a été prise de le maintenir, le nourrir et le soigner au refuge tant que cela resterait acceptable pour lui, le plus longtemps possible.

Au bout de quelques jours, Moïse a cessé de s'alimenter et son état s'est considérablement dégradé.

Après maintes discussions et surtout avec une grande tristesse, c'est la mort dans l'âme que l'équipe du refuge a pris la difficile décision de l'aider à s'endormir. Définitivement. 

 

Merci à toutes les personnes qui ont pris soin ou simplement prêté une attention à ce petit être et lui ont permis de finir dignement ses jours, entouré d'affection et bien soigné.

 

Adieu Moïse. Nous te souhaitons, où que tu sois, d'avoir enfin pu retrouver ta terre promise.
 

 

Publié par Irène, Laura & Jean-Marc - dans Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 17:41

La douce Caféine s'est éteinte ce dimanche, en fin de journée, entourée de tout l'amour que lui portait Annie.

 

cafeine1.jpg

 

Caféine a vécu des années durant au cimetierre, où Annie déjà veillait sur elle. Il y a tout juste 3 ans, Annie lui a ouvert son foyer, et la petite minette a très vite pris goût à la vie confortable de l'appartement, après des années de galère.

 

Son état s'est malheursement dégradé récemment. Caféine souffrait d'insuffisance rénale, elle ne s'alimentait plus, et son anémie avait nécessité une hospitalisation.

 

Elle est finalement partie chez elle, aux côtés de sa bienfaitrice.

 

cafeine.jpg

 

Nos pensées vont ce soir à Annie, courageuse mère nourricière qui a offert à sa petite protégée les plus belles années de sa vie.


Et nous pensons aussi fort à toi Caféine, bon voyage petit ange...

 

ange.jpg

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 12:28

shaolin-copie-2.jpg

 

Depuis plus d'un mois, Shaolin ne se montrait plus, et l'inquiétude à son sujet était grandissante...
Nous avons malheureusement eu confirmation que son petit corps avait été trouvé par du personnel à cette même période.

Shaolin faisait partie de la vieille garde des chats de l'hôpital. Elle a partagé des années durant son quotidien avec tous ses compagnons d'infortune au jardin central, ou vers le parking des poilus. À la destruction de ces lieux, elle s'est alors établie au palmier avec Voyou, Guerrier et les autres.

 

Doux voyage à toi petite minette, tu peux enfin te reposer...
Continue de veiller sur tes petits camarades.
Tu garderas une place dans nos coeurs...

 

shaolin2

28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 16:29

Il s'appelait Frisbee.

C'était un "chat libre", comme on dit. Un chat dont la "liberté" a un prix. Celle d'une lutte pour la survie. Jour après jour. Mois après mois. Des étés caniculaires aux grands froids de l'hiver.

 

Dans son malheur, Frisbee a eu la chance d'être pris sous l'aile d'une mère nourricière. Ce minou avait élu domicile au cimetierre où Annie lui avait amménagé un coin discret. Il y avait son petit dodo et était nourri.

Un luxe déjà pour un chat des rues.

Frisbee avait été stérilisé et identifié en août 2010.

Au sein d'un foyer aimant, il aurait encore eu plein de belles années devant lui.

Mais son état a commencé à se dégrader...

 

frisbee1.jpg

 

Frisbee avait environ 9 ans. Seulement.

Récemment, Annie a demandé à Irène de venir le trapper. Sans nul doute pour son dernier voyage.
Voici quelques mots d'Irène, de retour chez elle après avoir fait le nécessaire...

 

"IL était grand temps d'abréger ses souffrances, je suis restée près de lui en lui caressant le front jusqu'au bout..... j'ai une fois de + lavé mes yeux mais pour moi c'était d'être près de lui......
Il n'avait plus que la peau et les os.

J'ai pris une photo de lui, elle est très dure, mais j'aimerais que cette photo fasse partie de l'article qui lui sera dédié, car malgré tout il faut se rendre à l'évidence : la PA ce n'est pas toujours facile et même si ça heurte les âmes sensibles c'est la pure réalité que nous côtoyons au quotidien. Les difficultés aussi à trapper ces chats libres qui souffrent en silence, car même au bout du rouleau il ne serait pas entré dans la trappe aujourd'hui..... Il n'en n'avait plus la force, c'est avec des gants de ski que j'ai pu l'attraper."

Après discussion, nous avons décidé de mettre cette photo plus bas. Ainsi, personne n'est obligé de regarder cette photo.
Même si oui, elle reflète terriblement les abonimables souffrances qui frappent bien trop souvent les chats "libres"...

Repose en paix, petit Frisbee...

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

 

frisbee2.jpg

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 18:34

Salut tous !

Je me prèsente, moi c'est Mendigot, je suis un chat des rues et j'ai envie de vous racconter mon histoire.
J'ai environ 4 ans et depuis ma naissance j'ai toujours du batailler pour trouver ma pitance.

Depuis des années j'arpentais la rue des Oiseaux (un comble pour un chat affamé), une rue très dangereuse pour un félin ! Je m'arrêtais devant chaque porte afin de quémander un peu de nourriture, jusqu'au jour où ... j'ai rencontré Laura !

Dés lors mes repas et autres douceurs m'étaient assurés quotidiennement, mais, en contrepartie la coquine m'a donné le nom de Mendigot. Pour ma sécurité elle a trouvé une gentille voisine qui a mis son jardin à ma disposition, et toutes les deux m'ont construit un nid très très douillet .

Me voilà résident de la rue du printemps (côté impasse), au chaud, nourri, choyé par ces dames et à l'abri des voitures !
Du moins je le croyais !
Une nuit de janvier je suis sorti du jardin et j'ai été percuté par la voiture d'un voisin qui roulait comme un fou dans cette impasse !
Je n'ai eu aucune chance !

Si vous voyez briller une nouvelle petite étoile dans le ciel, c'est moi ... qui exprime tout l'amour que j'ai pour mes deux amies à deux pattes qui ont, je le sais, beaucoup de chagrin.
Pendant la dernière année de ma vie j'ai été heureux, et j'avais enfin un "chez moi", pour tout ça merci !

Merci à toi Mandigot, tu nous manques énormément : tes câlins, tes mimiques , ta bouille et ta petite langue que tu nous montrais régulièrement !
Nous sommes contentes de t'avoir connu et aimé, Merci Mendigot, merci !

 

mendigot

20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 11:19

Triste découverte pour Laura ce matin.
Elle a trouvé le petit corps sans vie de Kittim...

Très probablement l'oeuvre d'une voiture.

 

Du côté des anciennes villas, il ne reste plus grand monde.

À part un chat roux et blanc qui semble s'installer, Marquise n'a pas été revue depuis mars, Sicille depuis un an, et Bubu depuis bientôt deux mois...

 

Féroé aura été la seule chanceuse de sa famille. Car un à un, la vie à l'hôpital aura eu raison de ses trois chatons. Kilwa, Bornéo, et maintenant Kittim.

 

Bon voyage à toi petit bonhomme. Tu vogues désormais vers de meilleurs cieux...

 

 

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 13:00

Dame Gala est partie rejoindre le paradis des minous...

 

Lors de son trappage, une tumeur nécrosée à la patte avait été retirée, mais la palpation avait révélé différentes masses au niveau de la chaine mammaire. En avait-elle dans la bouche ? C'est ainsi que son état a commencé à se dégrader il y a une dizaine de jours. Puis Gala a cessé de s'alimenter.

Dans la nuit de dimanche, nous avons pu lui offrir ses premières caresses. Elle les a manifestement apprécié.

Lundi matin, c'est sans difficulté qu'elle a été doucement mise dans la caisse de transport. Elle est partie sereinement avec l'aide du vétérinaire, pour lui éviter une fin plus peinible.

 

C'est un grand personnage qui nous a quitté. Nous n'oublirons pas sa prestance, sa force de caractère et son charisme si félin et sauvage.

Elle aura profité de 6 mois de retraite, au chaud, à découvrir la douceur des couffins, et les parties de jeux.

 

Belle route à toi Gala...

 

gala.jpg

 

 

Claudel a veillé sa compagne jusqu'au bout. Il ne semble pas déprimé Nous espérons même que le départ de Gala l'aidera à se décoincé un peu, car elle imposait une vraie autorité sur lui. Et nous avons actuellement 4 chatons recueillis qui mettent une animation certaine ! Claudel se montre de plus en plus intéressé par leurs espiègleries

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 17:01

 

 

C'est tout dernièrement et avec beaucoup d'émotion que nous avons appris que Cassie était au Paradis des chats .

La mascotte de "l'ancienne endocrinologie",âgée de plus de 10 ans avait était acceuillie il y a 3 ans par Liliane à "la Maison de l'espoir retrouvé".

Cassie était restée une petite sauvageonne,elle semblait toutefois heureuse ;même si elle se tenait à l'écart des autres chats . Ses journées se déroulaient sans histoire :petite sieste et repas ,quelquefois elle sortait dans le parc mais si le temps était pluvieux elle préférait rester au sec à l'intérieur de la chatterie.

Malgré une alimentation adaptée et un appétit plus ou mois conservé, elle avait beaucoup maigri ces derniers mois.

Fin août ,quelques jours avant son déménagement dans sa nouvelle chatterie, elle a présenté de grosses crises d'urée accompagnées  de convulsions. Elle fut amené chez le vétérinaire afin d'apaiser ses souffrances .

 Notre Belle Cassie est maintenant auprès de ses anciens compagnons :Théoden,Sonate,Saint Jean, Rackam..

Encore nos vifs remerciements à Liliane et à Laure qui ont veillé durant 3 ans sur notre" Moumoune".

 

cassie4367.jpg