Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 05:01
L'indocile.

Quelques nouvelles de Sicille, notre sauvageonne.

 

Son histoire, fort complexe, vous est résumée ICI et ICI.

 

Une minette de l'hôpital de Perpignan, l'une des "anciennes", qui a disparu quelques années avant d'être miraculeusement retrouvée en 2017 .... en plein cœur des Urgences

Elle a été sortie du site pour des raisons que vous comprendrez aisément (pas vraiment l'endroit de vie idéal pour s'installer).

 

Placée à la maison, elle n'est jamais devenue sociable, mais elle s'est parfaitement intégrée et adaptée à cette nouvelle vie et au confort.

 

 

Mais Sicille vieillit, elle arrive maintenant dans sa seizième année.

 

Depuis quelques jours, son comportement est un peu différent.

Rien de bien concret mais on connait nos minous et leurs habitudes.

 

Des petits détails, un changement d'emplacement, une attitude (un peu) moins craintive, une démarche moins vive, etc.

 

Elle n'est pas une minette à accepter une visite vétérinaire facilement.

Il faudrait l'endormir pour l'examiner et, pour le moment, il n'y a pas de réel signe d'un problème avéré (elle conserve un excellent appétit).

 

Sauf qu'avant hier, son œil droit s'est mis à couler un peu.

Oh, rien d'affolant, mais c'est toujours de l'inconfort pour elle.

 

 

Comment tenter de soigner ce petit bobo ?

 

Avec un peu d'initiative, une pommade ophtalmique et un vieux plumeau (bien aseptisé au préalable).

 

 

Et, puisque depuis peu, notre amie se laisse quelque peu approcher sans s'enfuir, il faut rajouter un peu d'imagination.

 

Et voilà !

 

Et cela a bien fonctionné car, avec 2 jours de "soins" de la sorte, trois fois par jour, son œil ne coule plus.

Bon, ça a feulé un peu lors de l'approche, mais tout s'est globalement assez bien passé.

 

Et puisque notre mamie grognon ne fuit plus trop le plumeau, autant en profiter pour la grattouiller avec, en déposant au préalable quelques essences apaisantes dessus.

L'indocile.L'indocile.

Sicille reste une vieille chatte, il faut la surveiller en croisant les doigts pour lui éviter un vétérinaire qui aurait du mal à l'examiner ou un traitement régulier qu'il serait impossible de lui administrer.

 

 

Son changement perceptible de comportement amène quelques questions, sans réponses pour le moment.

 

 

 

Mais peut-on vraiment quelque chose face à l'âge ?

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : JM

14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 05:09
Sissi et le destin.

Sissi ? Destin ? Voilà qui doit immanquablement vous évoquer de vieux souvenirs télévisuels ou cinématographiques.

 

 

Notre Sissi à nous n'est pas vraiment de lignée royale, elle porte des moustaches et n'est pas de première jeunesse.

 

Mais comme tous les naufragés des rues, elle a une histoire dont nous ne connaissons que quelques bribes.

 

Elle vivait sur le parking très dangereux et urbain d'une grande chaîne de "malbouffe", et comme toute minette livrée à son destin depuis trop d'années, elle tentait tant bien que mal de faire survivre sa progéniture.

 

Une bonne personne l'avait repérée et est parvenue à embarquer toute la tribu illico presto.

 

 

Sissi a pu achever au calme et confortablement le sevrage et l'éducation de ses petits.

Mais qu'est ce que je fais là, moi ?

Mais qu'est ce que je fais là, moi ?

Sa petite famille, très sociable, sera proposée à l'adoption par le biais d'une autre association et leur avenir ne devrait pas poser trop de problèmes.

 

Mais quid de notre minette ?

 

Il faut à présent vous expliquer que son cas est un peu particulier.

 

Il était difficilement concevable de la relâcher sur ce parking.

Sissi n'est pas sociable à proprement parler, mais elle n'a absolument aucune agressivité.

 

 

Son principal problème ?

 

Elle a peur de tout, mais alors de tout !

Le moindre mouvement brusque, le plus banal éclat de voix, une approche trop rapide, etc, la font trembler comme un feuille de manière inquiétante.

Et, croyez le bien, sa  terreur est vraiment particulièrement spectaculaire à observer.

 

Rajoutez à ce tableau qu'elle a sans doute plus de 8 ans et qu'elle n'a plus aucune dent ...

 

Elle se laisse caresser très facilement, sans aucune difficulté ni geste de défense, même si elle n'y prend encore aucun plaisir.

Ami ? Ennemi ? Surtout ne pas tenter quoi que ce soit.Ami ? Ennemi ? Surtout ne pas tenter quoi que ce soit.

Ami ? Ennemi ? Surtout ne pas tenter quoi que ce soit.

Qui aurait le cœur de la remettre à la rue ?

 

Alors Sissi, qui a été stérilisée, identifiée, testée par nos soins (tout est OK sauf les dents ..)  fait un séjour à la maison pour tenter de lui donner confiance en elle avant tout, et envers les humains si possible, un jour lointain.

 

Elle vit perchée au sommet d'une étagère, cachée derrière d'anciens sacs de litière.

Elle accepte les caresses sans difficultés, mais si on bouge sa cachette, elle se met à trembler.

 

Elle se promène de nuit dans sa pièce, avec une grande prudence et peut même parfois aller se reposer sur un coussin (merci à la caméra infrarouge).

 

 

Deux points très positifs :

Elle est très propre et elle a un excellent appétit (mais alors, ce qu'on appelle un très bon appétit !).

C'est un ogre et, au moins dans ce cas, elle prend du plaisir. Aurait elle manqué de nourriture par le passé ?.

Ne vous fiez pas à son regard. Sissi est d'une très grande douceur. Mais elle a peur.Ne vous fiez pas à son regard. Sissi est d'une très grande douceur. Mais elle a peur.

Ne vous fiez pas à son regard. Sissi est d'une très grande douceur. Mais elle a peur.

Il va falloir du temps, beaucoup de temps, sans garantie d'une évolution complète.

 

 

Il reste à espérer des progrès, pour elle avant tout, pour son bien-être, même si elle a déjà gagné la sécurité, une forme de confort et une gamelle remplie (et fort appréciée).

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 05:06
C'est gagné pour Gribouille.

Au mois d'avril dernier (ICI), nous avions laissé Gribouille aux bons soins de l'amie Lucille après de grosses difficultés rencontrées dans sa socialisation (revoir l'article), contrairement à sa sœur Séléna qui avait bien progressé.

 

Vous devez vous douter que nous avons eu depuis des nouvelles régulières de ses progrès très encourageants.

 

Moi une sauvage ? Mais c'est toi qui savais pas me causer comme il faut !Moi une sauvage ? Mais c'est toi qui savais pas me causer comme il faut !

Moi une sauvage ? Mais c'est toi qui savais pas me causer comme il faut !

A la suite de cette évolution positive, nous avons eu une demande pour une chatonne "dans son genre" de la part d'Eric et de sa famille.

 

Un essai en famille a donc été proposé, sous réserve que les choses se passent le mieux possible.

 

Les débuts ont été assez laborieux, Gribouille est redevenue assez méfiante et craintive en changeant de domicile.

Mais Eric et les siens ont eu de la patience et le temps a accompli positivement son œuvre.

 

A ce jour les résultats sont évidents.

 

Si Gribouille n'apprécie pas encore trop d'être attrapée et tenue, elle est par contre devenue un petit "pot de colle", en demande de caresses et pleine de vie.

 

Et en images c'est toujours mieux, n'est ce pas ?

ça me plait, c'est décidé, je reste.ça me plait, c'est décidé, je reste.
ça me plait, c'est décidé, je reste.ça me plait, c'est décidé, je reste.

ça me plait, c'est décidé, je reste.

Nous venons donc de procéder à son adoption définitive.

 

Et nous en sommes vraiment ravis.

 

 

 

Un grand merci à Lucille, et à Eric et sa famille

pour leur patience et ce succès,

 

car ce n'était vraiment pas gagné à l'avance.

 

 

 

Mais je ne rêve pas ? On parle de ma frangine !

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz / Photofiltre

Photos Gribouille : Lucille et Eric

Photo Selena devant l'ordinateur : JM

12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:05
Amies pour la vie ou instinct maternel ?

L'article de cette semaine sera l'occasion de vous donner des nouvelles de 2 réfugiées sorties de la rue et de l'hôpital de Perpignan.

 

Il s'agit de notre amie Athéna, celle qui nous a donné tant de fil à retordre depuis 2 ans, ainsi que de la petite écaille Séléna qui est devenue vraiment adorable et "pot de colle"  depuis qu'elle a été séparée de sa sœur.

 

Autant vous préciser que cet article est rédigé dans des conditions acrobatiques avec Séléna qui met son grain de sel sur le clavier et se passionne pour la rédaction.

Athéna, des débuts à la fois très paisibles et tout en douceur.Athéna, des débuts à la fois très paisibles et tout en douceur.

Athéna, des débuts à la fois très paisibles et tout en douceur.

Athéna a d'abord été mise au milieu du reste de la troupe, mais dans une cage de socialisation pour tester ses réactions.

 

Elle s'est aussitôt montrée très calme, peu aventureuse, assez statique mais tolérante pour tous les minous qui s'intéressaient à elle.

 

Mais elle n'était ni stressée, ni déprimée, son caractère bien tranquille est simplement quelque chose d'étonnant à découvrir.

Il est très facile de la faire ronronner et elle apprécie beaucoup les caresses et le contact.

 

Elle a donc rapidement été "libérée" de la contrainte de la cage, mais maintenue un peu isolé dans une chambre.

 

La raison ?

C'est une chatte qui mange avec un excellent appétit, mais à son rythme (très lent !) et il fallait la préserver de certains "morfales" de la maison, car elle n'est vraiment pas du genre à défendre sa gamelle

 

 

Alors, puisque la petite Séléna a rapidement révélé un caractère très sociable, joueur et particulièrement compatible avec tous les minous qu'elle rencontre, sans exception, pourquoi ne pas tenter de les rapprocher un peu pour "décoincer" notre placide Isabelle ?

On dirait bien que j'ai vu une grande chatonne. Je crois bien que ça va être ma copine !On dirait bien que j'ai vu une grande chatonne. Je crois bien que ça va être ma copine !
On dirait bien que j'ai vu une grande chatonne. Je crois bien que ça va être ma copine !On dirait bien que j'ai vu une grande chatonne. Je crois bien que ça va être ma copine !

On dirait bien que j'ai vu une grande chatonne. Je crois bien que ça va être ma copine !

Et l'alchimie a merveilleusement bien fonctionné.

 

Séléna et Athéna se sont immédiatement bien entendues, mais surtout la petite diablesse écaille a très vite entrainé son ainée dans de folles parties échevelées de jeux qui font un réel plaisir à voir (mais bien difficiles à photographier).

 

Au point qu'il est très fréquent qu'elles passent souvent la nuit ensemble dans un vieux dôme "bricolé et improvisé" mais qu'elle adorent (comme l'adorait, au demeurant, mamie Charlie).

 

Et il n'est pas rare non plus qu'Athéna lèche longuement Séléna un peu comme elle agirait pour l'une de ses filles.

C'est un peu ma "maman" de substitution, la grande, à côté de moi.C'est un peu ma "maman" de substitution, la grande, à côté de moi.
C'est un peu ma "maman" de substitution, la grande, à côté de moi.C'est un peu ma "maman" de substitution, la grande, à côté de moi.

C'est un peu ma "maman" de substitution, la grande, à côté de moi.

Voici donc des nouvelles toutes récentes et positives de 2 exfiltrées des rues.

 

Alors, oui nous cherchons une famille pour elles, comme pour d'autres.

Mais vous conviendrez qu'il serait bien cruel de les séparer.

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Photos : JM

24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 06:45
Mythe au logis.

Athéna était devenue l'un de nos chats de légende, depuis le temps que nous tentions de la capturer.

 

Depuis deux ans, elle nous a offert portée sur portée, toujours de très beaux minous.

 

Certains ont eu de belles destinées (Peppone, Perrine, Riquita, etc), quelques uns ont malheureusement eu des sorts plus funestes et les autres sont restés de vrais chats libres.

 

Mais enfin, cette fois, nous sommes parvenus à la piéger.

 

Non sans difficultés, vous devez vous en douter.

Et, comme de bien entendu, elle nous préparait une nouvelle progéniture bien fournie.

Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...
Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...

Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...

Elle a vu le vétérinaire pour l'ensemble des soins nécessaires.

 

Comme elle était gestante et déjà bien avancée, elle a subi une intervention plus lourde, et il lui fallait une indispensable période de convalescence.

 

Elle est donc venue se reposer un peu à la maison, d'abord dans la petite infirmerie aménagée à cet effet.

Pas trop sauvage notre tricolore.Pas trop sauvage notre tricolore.

Pas trop sauvage notre tricolore.

Comme elle semblait y déprimer un peu, elle a été mise dans une grande cage de socialisation, au milieu des autres minous de la tribu.

 

La cage lui offre nettement moins de liberté mais devient nécessaire dans ce cas.

 

Pour des raisons sanitaires, elle reste isolée des minous présents (mais peut les côtoyer), la cicatrisation peut mieux se faire dans un milieu sain et sans possibilités de trop bouger et enfin, il est possible de surveiller sa santé, son transit et son appétit avec certitude.

Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !

Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !

Malgré les difficultés rencontrées depuis deux ans pour la capturer, Athéna se montre plutôt sociable et douce, acceptant les contacts et manipulations sans agressivité.

 

 

Alors quel va être son destin ?

 

• Pour le moment, la convalescence nécessaire continue (intervention importante datant de moins d'une semaine).

 

• Athéna semble un peu triste (d'où le rapprochement tenté avec les autres chats) et elle rechigne quelque peu à manger.

Elle avale surtout des croquettes, en assez petite quantité même si le premier jour de son arrivée elle était affamée et a dévoré tout ce qui se présentait.

 

• Depuis hier soir, elle semble se détendre quelque peu et s'est perchée dans la cage pour observer son environnement. Elle accepte facilement les caresses sans grogner.

Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.

Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.

Son avenir est donc entièrement entre ses pattes.

 

• Au bout de sa convalescence, si nous constatons qu'elle stresse trop, qu'elle est malheureuse, quelle déprime et veut retrouver son milieu, nous devrons la relâcher et respecter sa volonté (même si nous souhaiterions lui offrir une meilleure destinée).

 

Si elle évolue comme nous l'espérons, se détend et apprécie cette nouvelle vie plus confortable et paisible, alors nous il sera possible de terminer sa sociabilisation et d'envisager de lui trouver un bon foyer définitif.

 

Athéna n'a que trois ans et demi. Elle est encore jeune, elle mériterait un peu mieux que la vie de chatte libre.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 05:30
Casus Belli.

Pour nos chatonnes des rues, récemment évoquées ICI, les choses ne se passent pas exactement comme nous le voudrions.

 

Enfin, surtout pour Gribouille, la tigrée, qui révèle un caractère très difficile.

Il y a beaucoup moins de difficultés avec Séléna, la petite écaille, qui progresse vraiment bien.

 

Etrange paradoxe s'il en est, car lorsqu'elles étaient dehors les rôles étaient plutôt inversés.

Dans les regards, tout est dit ...
Dans les regards, tout est dit ...Dans les regards, tout est dit ...

Dans les regards, tout est dit ...

Gribouille n'a, depuis le début, manifesté aucun plaisir au contact et aux caresses, elle grognait, feulait, mais se laissait faire en maugréant.

Elle ne venait jamais jouer non plus, ni ne se montrait pas, contrairement à Séléna qui réclamait que l'on s'intéresse à elle, voulait des caresses et ne se cachait pas pour manger en ma présence.

 

 

Jusqu'à un jour récent où je la caressais depuis déjà un bon moment, et où elle a littéralement "pété les plombs".

 

Elle s'est accrochée de toutes ses forces (2 kg à peine, heureusement) à mon bras et à ma main et elle a griffé et mordu tant qu'elle le pouvait, avec une incroyable énergie.

Très mauvaise surprise, fort douloureuse s'il en est.

 

Une vengeance pour lui avoir fait prendre pendant plusieurs jours son traitement contre le coryza ? Possible.

 

Une autre hypothèse (un peu parano ...) est que cette minette pourrait me détester, ou simplement ne pas aimer les bipèdes mâles ?

Cela n'aurait vraiment rien d'exceptionnel.

 

Aucun diffuseur, spray ou produit apaisant n'a montré le moindre soupçon d'efficacité.

A la recherche d'une solution pour débloquer cette situation, notre amie Lucille (Ici et souvent évoquée dans ces pages) a accepté de tenter de nous aider.

 

Mercredi dernier, nos minettes ont été stérilisées, identifiées, testées (tout va bien) ... et nous en avons profité pour les séparer.

 

 

 

• L'idée est simple :

 

- une chatonne seule va peut-être tenter de se rapprocher davantage des bipèdes,

- pas de dôme, pas de cachette, un dodo confortable, une pièce séparée, la bonne vieille cage de socialisation, la présence régulière, amicale et proche des grands bipèdes qui emmènent à manger, lui parlent, essaient de la faire jouer et tentent une amorce de dialogue.

 

Les premières approches ont été bien "grognons", mais le regard semble plus détendu comme vous le verrez sur les photos récentes ci-dessous transmises par Lucille.

Il n'y a pas encore eu de tentative de contact direct (feulements et menaces ..).

 

 

Soyons francs : il faut que Gribouille saisisse cette ultime chance et évolue positivement.

Il est possible de cohabiter correctement avec un chat non sociable mais pas avec un animal agressif.

 

A défaut, ce serait un retour à la rue, malheureusement, car si tel était son choix il faudrait respecter sa volonté de liberté et d'indépendance.

 

Un grand merci à Lucille pour tenter de tout faire pour nous aider et éviter une solution qui nous peinerait tous.

 

Le regard semble plus doux ... à suivre.Le regard semble plus doux ... à suivre.
Le regard semble plus doux ... à suivre.Le regard semble plus doux ... à suivre.

Le regard semble plus doux ... à suivre.

 

________________________

 

 

 

Quant à Séléna, elle n'est absolument pas perturbée de se retrouver seule (elle avait bien pris ses distances avec Gribouille, peut-être ressentait elle quelque chose dans son comportement ?), réclame jeux et caresses, ronronne, n'a pas peur, ne se cache pas et c'est une gourmande.

 

Le seul progrès qu'il lui reste à faire serait d'accepter d'être attrapée et manipulée plus docilement (elle n'est pas agressive).

Mais il y a bon espoir.

Pas besoin de commentaire.Pas besoin de commentaire.

Pas besoin de commentaire.

 

 

 

Montage : Photofiltre / Photoflare.

Photos : Lucille & JM

20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 07:45
Un duo de choc.

Nous souhaitons au préalable vous remercier pour vos messages de sympathie à l'occasion du départ du jeune Romulus.

Nous avons rajouté un commentaire à l'article pour vous répondre globalement.

 

Ces disparitions sont toujours des moment très difficiles à vivre et à accepter, même si nous savons tous que la vie des chats dits "libres" est soumise à de multiples dangers et trop souvent beaucoup plus brève que nos compagnons qui ont la chance de disposer d'un foyer.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Aujourd'hui, le ton sera donc un peu plus souriant.

 

 

Scenario archi classique s'il en est !

Apparition de 2 jeunes chaton(ne)s sur l'un de nos secteurs.

 

L'endroit est celui dont provient la jeune Romance,

Et, lorsque l'on voit les photos de l'une des nouvelles venues, la parenté semble tout à fait évidente.

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)
La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

Un joli duo de ce qui ressemble à 2 jeunes minettes.

 

Pour l'écaille, pas trop de doutes à avoir.

La vétérinaire nous confirmera quelques jours plus tard que la petite chipie tigrée à poils mi-longs est elle aussi une fille.

 

Elles paraissent encore assez petites, elles sont donc placées en accueil en "infirmerie".

Leurs yeux coulent, la respiration de l'écaille est encombrée.

Un début de traitement (antibiotique + cortisone) leur est administré quotidiennement dès leur arrivée, avant la prise du rendez-vous médical, afin d'éviter tout risque d'aggravation.

Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.
Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.

Très complices nos deux copines.

Sur le plan de leur comportement, elles sont un peu craintives, ça souffle assez fort, ça râle et ça grogne (surtout la chipie tigrée !) mais elle se laissent caresser, manipuler et administrer leurs traitements (à la seringue) sans difficultés.

 

L'appétit est excellent et elles sont très propres.

Elles ont des jeux à disposition et semblent les utiliser (le matin, il y a une sacrée pagaille dans leur pièce).

 

Bref, il reste des progrès à faire (c'est pas gentil de griffer quand on veut vous attraper), mais il y a bon espoir de les rendre sociables et adoptables.

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...
On se méfie, mais bon, si tu insistes ...On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

La visite vétérinaire nous a un peu plus renseignés.

 

- Ce sont donc bien des filles.

- Au vu de leurs dentitions (adultes), elles sont un peu plus âgées que nous ne le pensions. Elles sont en âge d'être stérilisées (et de se reproduire !) une fois qu'elles seront parfaitement rétablies.

- Elles ont un coryza, le traitement "maison" leur a fait du bien et il a été mieux adapté pour encore quelques jours. La petite écaille a les voies respiratoires supérieures encore obstruées.

- Elles sont globalement en bonne santé.

 

_____________________________

 

 

 

Elles se nommeront Séléna (mademoiselle écaille) et Gribouille (chipie tigrée).

 

Nous revenons du vétérinaire et nous sommes très contrariées !

 

 

 

à suivre ...

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 07:05
Gentille et douce Rubine.

En toute fin d'année dernière, nous avions eu la chance de capturer sur le site de l'hôpital une jeune et jolie minette qui avait été nommée Rubine (ICI).

 

Elle n'avait pas été relâchée car nous avions soupçonné chez elle un bon potentiel de sociabilité.

 

A la fin de l'article, nous l'avions laissée dans une cage de socialisation, pas vraiment l'idéal mais bien utile.

Et puis, quelques temps après, notre amie Romance a trouvé une maison (un très prochain article vous parlera d'elle et de sa nouvelle vie).

 

Alors notre jolie tricolore a pu quitter sa cage et se dégourdir les pattes dans une pièce nettement plus agréable et confortable.

 

Et elle a bien apprécié ce changement de statut !

Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.
Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.

Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.

Elle a vraiment été surprenante.

 

Cette jeune chatte n'avait visiblement pas connu de maison auparavant (il a fallu lui faire découvrir la caisse et pas mal de codes de fonctionnement de la vie en foyer qu'elle ne connaissait pas).

 

Et pourtant !

Elle n'a jamais montré la moindre agressivité. Bien au contraire.

Il a vraiment été très aisé de la manipuler, de la prendre sur soi, de la caresser, de la faire jouer et ronronner de plaisir.

 

C'est un réel bonheur de l'accueillir.

Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...
Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...

Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...

• Alors, pour vous résumer :

 

 

- Rubine est absolument adorable, très douce et est devenue parfaitement sociable (ce n'était pas trop difficile !).

 

- Elle a été testée et a eu un contrôle de santé, et tout va très bien.

 

- Elle a bien "forci" depuis son arrivée (elle en avait besoin) mais c'est une coquine un peu sélective pour la gamelle.

 

- Elle adore jouer (ah, la chenille canne à pêche magique ! il va falloir la rénover ou la remplacer ...)

 

- Elle est propre, mais Mademoiselle exige une caisse couverte.

 

- Elle est assez trouillarde et ne cherche pas trop à s'aventurer hors de "sa" pièce.

 

- Les contacts avec les autres chats de la maison restent encore épisodiques mais encourageants. Il y a quelques feulements "de découverte" mais aucune réelle tension. Elle les observe lorsqu'elle a de la visite chez elle pour le moment.

Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !

Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !

 

La conclusion est évidente : absolument aucun regret de ne pas l'avoir remise sur le site.

 

Elle ne connaissait manifestement pas la vie en intérieur mais elle l'apprécie sans réserve et semble faite pour cette existence.

 

 

Prochain objectif, un foyer définitif ?

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 07:30
Encore une nouvelle : Rubine.

L'histoire de cette semaine correspond à un scenario maintenant bien rodé.

 

Une nouvelle Isabelle aperçue depuis quelques mois sur un des points de nourrissage de l'hôpital.

 

Elle parait jeune, craintive mais pas trop farouche, très jolie avec des taches sur le pelage en supplément des classiques rayures.

 

Nous vous laissons juger d'après photos.

 

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.
Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Nous poursuivons donc par un récit on ne peut plus classique.

 

Une trappe est mise en place et la petite gourmande se fait capturer avec un peu de patience et de calme.

Zut alors, voilà aut' chose !Zut alors, voilà aut' chose !

Zut alors, voilà aut' chose !

Dans la trappe, elle ne manifeste aucune agressivité et se laisse toucher.

 

Elle sera baptisée Rubine.

 

Elle a donc été donc stérilisée et identifiée, mais pas relâchée.

Environ 1 an et demi, c'est un tout petit modèle.

 

Elle semble avoir un bon potentiel pour devenir sociable.

 

Elle a été placée en cage de socialisation à la maison, l'autre pièce d'accueil étant déjà occupée par l'adorable Romance (et il vaut mieux éviter de mélanger les pensionnaires pour des raisons évidentes de prudence sanitaire).

 

Les premiers contacts sont vraiment encourageants.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.
Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

La structure d'accueil est constituée d'une grande cage adaptée couplée à un chalet.

 

Le chalet était initialement destiné au repos mais mademoiselle a décidé de le transformer en lieu d'aisance. Elle doit apprécier la discrétion.

Il faut encore quelques adaptations pour des "pipis" complets dans la caisse (et non juste à coté) mais ça progresse.

 

Il y a bon espoir pour qu'elle devienne bien sociable, elle n'est pas agressive, elle accepte les caresses, elle ronronne très facilement, elle est gourmande mais reste encore un peu tendue avant les contacts.

 

L'idéal serait de la lâcher plus librement dans une pièce pour qu'elle prenne plus vite confiance, mais cela n'est actuellement pas possible.

 

 

A suivre, donc ....

 

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..
Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : JM

28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 08:35
La Romance de Perpignan

Un peu de douceur et de rêve ne feront de mal à personne en ce moment, vous en conviendrez aisément.

 

La semaine dernière nous vous avons parlé du trappage de Microbe ... et d'autres chats noirs.

 

Eh bien, il n'y avait pas 3 mais en réalité 4 minets noirs qui sont tombés dans nos filets !

 

Et nous avons conservé cette dernière petite merveille en réserve pour le plaisir d'un article destiné à essayer de vous donner le sourire.

 

Mais qu'est-ce que vous me voulez ?

Une splendide jeune chatonne noire (ou plutôt "Smoke" car sa fourrure possède des nuances blanches assez nombreuses), à poils mi longs et aux grands yeux étonnés s'était jointe à la troupe.

 

Capturée elle aussi, elle était encore beaucoup trop jeune pour être stérilisée.

 

... Et donc, elle a été ramenée à la maison, placée en quarantaine par sécurité et son comportement a été étudié.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Il n'a vraiment pas été difficile de comprendre qu'elle n'avait aucune agressivité, qu'elle avait une très bel appétit, était propre et deviendrait rapidement sociable .... voire "pot de colle".

 

Après quelques hésitations, nous l'avons baptisée "Romance". 💖

 

Elle apprécie beaucoup le contact et les caresses mais aime un peu moins se sentir "portée" ou tenue.

Elle ne dit rien mais on voit vite qu'elle préfère partir pour une alcôve bien douillette.

 

Elle aime particulièrement se sentir dans un milieu un peu clos et sécurisant, beaucoup plus qu'exposée au centre d'une pièce.

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !
Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Un peu réticente aux jeux à ses débuts, elle a vite compris l'intérêt des plumeaux magiques (elle en a fait une belle consommation à ce jour !) et attend maintenant avec impatience ces séances qui tournent souvent à la folie douce.

Echantillon ludique.Echantillon ludique.
Echantillon ludique.Echantillon ludique.

Echantillon ludique.

En vidéo, c'est encore mieux.

Vous l'aurez compris, cette jeune Romance est absolument adorable et craquante.

 

 

Nous aimerions lui trouver une excellente famille qui saurait s'occuper d'elle car elle attend vraiment beaucoup de ses futurs esclaves à deux pattes.

 

Alors pour terminer un petit diaporama pour finir de vous séduire.

La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan

 

" J'suis la Romance de Perpi',

Au coin d'une rue où j'ai fleuri

je mets au cœur d'mes amoureux

un peu de rêve et de ciel bleu"

 

 

 

 

Inspiré directement par "La romance de Paris", bien entendu 😻

 

Et faites vous donc plaisir à réécouter cette belle et douce chanson de Charles Trénet.

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos : JM

"La romance de Paris" est une chanson de Charles Trénet.

18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 19:15
De Perpignan à Toulouse

Chalut les amis.

 

Nous sommes 4 minous que vous connaissez déjà un peu, puisque les bipèdes qui écrivent habituellement sur ce blog ont parlé récemment de nous (Ici, Ici et Ici).

 

Nous avons quitté Perpignan, l'hôpital et les rues de sa proximité pour une toute autre vie, bien loin de là et tellement différente de celle que nous avons connue.

 

 

Aujourd'hui nous nous emparons discrètement du clavier (nous savons tout faire ! vous en doutiez ?) pour vous donner des nos nouvelles. 

On n'est jamais mieux servi que ... N'est il pas ?


 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Alors, comme nous sommes des chats bien élevés, nous laissons tout d'abord parler notre vénérable ancienne.

Mamie Pétula, qui a repris des "formes".
Mamie Pétula, qui a repris des "formes".Mamie Pétula, qui a repris des "formes".

Mamie Pétula, qui a repris des "formes".

Moi Pétula, vieille minette (oh les goujats !), je peux vous dire que j'apprécie de passer l'hiver bien au chaud.

A mon âge, il faut l'avouer, on voit très très mal et on a quelques difficultés à se déplacer en souplesse.

 

On m'a mise dans une pièce toute seule. Souvent j'aimerais bien en sortir , mais le bipède n'est pas d'accord.

 

Il m'a surnommée "Mémé la Castagne" (NB : en hommage à Claude Nougaro, Toulouse oblige).

 

Il faut dire que lorsque je rencontre un "des miens" je lui colle une grande baffe. Ben quoi ?

Il parait qu'une autre vieille mamie qui s'appelle Fifi est un peu comme moi, normal !

Solidarité entre anciennes ! (Ici).

 

Bon malgré tout, le bipède vient souvent me voir, il me caresse, il est gentil et me donne à manger plein de bonnes choses que je dévore d'un très bel appétit.

Si il est en retard, je sais le lui, rappeler, j'ai encore une très belle voix (NB : oh oui !).

Il dit que j'ai bien "repris du volume" depuis que je mange à volonté ... si il le dit, alors...ce doit être vrai.

 

Tous les jours, j'avale facilement un traitement pour mes reins. Je me repose, dors beaucoup et apprécie le confort douillet.

 

Cela pourrait être pire, cela a été pire, croyez moi !

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Place aux gamins, moi Majesty je prends le clavier. 

Majesty : aucun problème d'adaptation
Majesty : aucun problème d'adaptationMajesty : aucun problème d'adaptation

Majesty : aucun problème d'adaptation

Il faut tout de suite que je vous dise quelque chose. On m'a nommé Majesty la minette.

 

Eh bien, NON

Bon sang mais c'est pas vrai ça, cette manie qu'ils ont aux "chats de l'hôpital" de se tromper ! (faut avouer qu'il y a des précédents ...).

 

J'ai vu des pro, des vrais (ben, un véto quoi) et ils sont formels : je suis un jeune Monsieur chat , nom d'un miaou même si j'ai une tête de fille.

 

Par contre, le docteur en blouse il a dit qu'une de mes bouboules elle n'était pas sortie et restait en dedans bien en profondeur. 

Il a fallu m'opérer un peu plus lourdement que prévu et il parait que si on ne l'avait pas fait, cela aurait pu me poser de gros soucis plus tard.

 

Bon, tout va bien maintenant, je me remets de ces misères.

Je suis un chat vraiment très sympa, qui s'entend facilement avec tout le monde et à qui on a promis pour très bientôt une maison définitive.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Eh bien nous, Pantoufle et Peppone, nous allons écrire en duo à 4 pattes,  puisque nous sommes devenus de bons amis. 

Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.
Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.

Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.

Parlons félinement entre nous. 

 

Moi Peppone, je suis très gentil, sociable, mais j'étais un peu "coincé" au début (c'est pas moi qui dit ça, c'est le bipède).

Il fallait m'emmener la nourriture sous le museau pour que j'ose manger, et je restais à observer le monde autour de moi.

Mais j'ai fini par comprendre que j'étais dans un endroit amical.

 

Alors maintenant, je me montre, j'attends ma gamelle et je joue beaucoup en toute confiance et c'est chouette !

Et puis j'aime bien faire un gros dodo avec ma copine Pantoufle.

 

 

Et moi, Pantoufle, je reste encore un peu sur ma réserve mais il parait que j'ai déjà bien changé.

"Progresser" pour vous, les deux pattes, cela semble vouloir dire ne plus donner de coups de griffes quand on veut me caresser et je ronronne facilement.

Si il n'y a que ça pour vous faire plaisir ...

 

Mais je reste encore prudente et un peu méfiante.

 

Disons que la gamelle est excellente, que le confort est correct et que la température ambiante est bien appréciable. 

Et puis j'aime bien mon ami Peppone, on s'amuse bien.  J'ai toujours aimé avoir des congénères avec moi quand j'étais sur l'hôpital de Perpignan, ça me rassure.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour vous résumer l'avenir à court terme de nos protégés :

 

 

- Pétula passera sa retraite à la maison. Elle y est bien, mais il faut la tenir un peu à l'écart à cause de son caractère.

Elle a bon appétit et elle est très facile à soigner. C'est une minette très attachante et qui parait tellement fragile !

 

- Majesty est proposé à l'adoption en région toulousaine via notre amie Brigitte. Nous sommes optimistes pour lui.

Il (et non "elle") ne posera aucun problème d'adaptation dans une bonne famille et il est parfaitement sociable et compatible animaux et humains. Un minou parfait.

 

- Peppone, très timide au départ, mais sociable et doux a bien évolué et pris confiance, et c'est une excellente nouvelle.

 

- Pantoufle doit encore progresser, mais elle aussi va dans le bon sens. Un prochain petit séjour chez notre amie devrait rapidement lui apporter le petit déclic qui manque.

 

 

Dès qu'ils seront prêts, ils seront, eux aussi, mis à l'adoption. 

 

 

 

Nous aimerions tellement qu'ils restent ensemble.

 

 

 

Personne parmi vous ou vos proches ne serait tenté par cet adorable petit couple ?

 

 

 

 

 

Prochainement, nous vous parlerons d'une autre petite surprise "toulousaine" de notre association.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Gif animé : GifGratis

 

 

4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 19:10
Bonne chance les petits !

Aujourd'hui était un jour bien particulier.

 

C'était le jour de la grande transhumance pour Pantoufle (Ici), Peppone (Ici) et Majesty (dont nous ne vous avions pas encore parlé).

 

Tous trois sont venus en région toulousaine dans le but d'être mis le plus rapidement possible à l'adoption.

 

Ils vont passer quelques jours à la maison puis seront confiés à une amie bénévole d'une association locale qui va terminer leur sociabilisation si nécessaire, évaluer leurs caractères et comportements respectifs et les proposer à de potentiels adoptants avec une sélection sévère et rigoureuse (qu'elle soit infiniment remerciée pour son immense dévouement et son travail).

 

Ce minet et ces minettes ont entre 7 mois et un peu plus de 1 an.

 

L'occasion de vous les montrer et vous les présenter un peu mieux.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.
Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.

Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.

Tout d'abord la jeune Pantoufle.

 

Un peu plus d'un an, observée sur l'hôpital depuis des mois.

La plus craintive du groupe.

 

Elle voudrait bien essayer le contact mais reste encore méfiante, elle peut avoir la patte leste dans ce cas.

Ce n'est pas une "méchante", elle a encore peur et n'a pas donné sa confiance mais on voit bien qu'elle hésite à le faire.

 

De nombreux signes indiquent qu'elle pourra évoluer.

Et puis, il faut la comprendre. Imaginez : des mois sur le site, puis dans une maison inconnue en cage de socialisation, un voyage, un étranger qui essaie de vous manipuler, ça fait beaucoup en peu de temps !

 

Elle accepte les caresses si on sait l'approcher, elle ronronne mais il lui reste encore quelques petits progrès à faire, mais nous avons confiance.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le placide Peppone.
Le placide Peppone.Le placide Peppone.

Le placide Peppone.

Ah Peppone ! Un jeune chat assez incroyable.

 

Environ 8 ou 9 mois, une jeunesse dehors sur le site et au final  après capture, un minet incroyablement doux, calme et paisible.

 

Peppone est très calme, il n'a aucune agressivité et se laisse manipuler sans jamais rien dire.

 

En fait son seul défaut, c'est d'être un énorme trouillard, mais il adore les câlins et les caresses.

Il serait un chat d'intérieur parfait, un peu pataud (il prendra confiance en lui, aucun doute !) mais incroyablement gentil.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Majesty, la bien nommée.
Majesty, la bien nommée.Majesty, la bien nommée.

Majesty, la bien nommée.

Majesty est une chatonne d'environ 7 mois, née dans la périphérie de l'hôpital.

 

Elle a été sociabilisée, se montre légèrement craintive mais elle est très douce et accepte sans aucune difficulté d'être manipulée, portée, caressée, câlinée et de jouer.

 

Cette belle minette a eu un coryza et son nez doit encore être soigné de quelques croûtes résiduelles.

 

Nul doute qu'elle fera craquer du monde, notre amie sera donc extrêmement vigilante en ce qui concerne les motivations des éventuels adoptants.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pantoufle et Peppone étaient en accueil chez Patricia.

Majesty était en accueil chez Ghislaine.

 

 

Arrivée en région toulousaine, tout le monde se cache un peu !

 

 

Nous souhaitons pouvoir vous donner de bonnes nouvelles de nos transfuges dans quelques temps.

 

Pour nous, il s'agit d'une expérience nouvelle pour des adoptions, mais nous sommes tellement heureux de pouvoir leur offrir cette chance en espérant qu'ils sauront la saisir ! 

 

 

 

Les adoptants ne courent pas les rues (contrairement aux minets)

et nous saisissons avec beaucoup d'espoir l'opportunité de cette aide

pour leur proposer un bel avenir loin des rues.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Trèfle à 4 feuilles : Pixabay : image par Gerhard Gellinger