Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 17:01
"Une ombre de la rue"

Bonjour amis lecteurs.

 

je me présente, car vous ne me connaissez pas.

 

Je m'appelle Fifi, j'ai au moins vingt ans, je suis une très vieille mamie chatte qui a vécu toutes ces années dans une rue toute proche de l'hôpital de Perpignan.

 

Jeune minette, j'ai connu une maison.

J'ai été stérilisée, mais jamais identifiée.

 

J'ai même rencontré un gros souci de santé, car un vilain cancer a fait que l'on a dû m'amputer de ma queue. 

Mais ce sale "crabe" ne m'a pas empêchée de poursuivre mon existence.

 

Et puis un jour, il y a tellement longtemps de cela, la personne qui s'occupait de moi a quitté ces lieux.

Je ne me souviens plus, m'a-t-elle laissée, n'ai-je pas voulu la suivre (c'est fort possible) ?

 

 

Toujours est il que ma vie a continué au même endroit, parfois assez agité, tout près des voitures, au milieu de mes congénères des rues auprès desquels je me suis souvent imposée à grands coups de griffes et de crocs.

 

J'en ai gardé une grande méfiance pour "ceux" de ma race.

 

Mais je vous aime bien, vous les grands bipèdes. 

J'apprécie vos caresses et votre contact.

Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.
Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.

Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.

On me donnait à manger lorsque l'on me voyait, certaines maisons du quartier étaient accueillantes.

Mais ces maisons comptaient déjà beaucoup trop de mes comparses félins ou canins.

 

Et puis le temps à passé, beaucoup de temps. Je suis devenue sourde (comme un pot !) , j'ai beaucoup maigri avec l'âge, je limitais mes déplacements.

 

Cet été, les personnes du quartier ont cru ma dernière heure arrivée. 

Avec cette chaleur, j'étais épuisée et très mal en point.

Des messieurs qui venaient dans un gros camion, tôt le matin (Nb : les éboueurs) faisaient bien attention à moi et à ne pas m'écraser (un sincère merci pour ce joli geste !).

 

Il y a quelques jours, une dame qui passait en voiture m'a remarquée.

 

Cette dame (Irène) allait travailler tout près de chez moi et s'occupe aussi des chats qui vivent sur l'hôpital tout proche.

 

Alors, tout est allé très vite pour moi.

Manger dehors ou manger dedans ... une sacrée différence, croyez moi !

Manger dehors ou manger dedans ... une sacrée différence, croyez moi !

Je me suis retrouvée dans un endroit confortable, paisible et où il y avait tout le temps à manger.

En plus on me faisait autant de câlins que j'en demandais (Nb : chez Patricia).

 

 

Bon, il y avait des minous, dont un jeune noir, mais je lui ai expliqué avec mes arguments de la rue qu'il fallait se tenir à distance de Mémé ! (Pirate a pris une bonne raclée).

 

Du coup je vis à l'écart des autres, on s'occupe bien de moi et cela me convient parfaitement.

 

 

Bien chat-leureusement à vous tous.

 

Fifi.

Me reposer, enfin !
Me reposer, enfin !Me reposer, enfin !

Me reposer, enfin !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Vous l'aurez compris, pour un jour, un mois ou un an, qu'importe ?

 

 

Fifi pourra terminer paisiblement sa vie loin de la rue, loin des dangers, loin du froid ou de la canicule.

Elle pourra prendre des bains de soleil derrière la baie vitrée et se prélasser sur des coussins en recevant des caresses.

 

Elle n'est qu'un fantôme qui semble tellement fragile et parait prêt à s'évanouir dans le néant.

Une "ombre de la rue".

Mais elle apprécie la douceur qui lui est proposée.

Elle n'aime pas les autres chats, Pirate en a fait les frais mais Patricia a su intervenir.

 

Mais comment ne pas la comprendre ?

20 ans, dont sans doute 16 ou 17 de rue ... on est obligée de s'imposer par la force pour survivre.

 

Nous ne savons que peu de choses de son existence passée.

Les voisins qui la connaissent ont été prévenus de son placement.

 

Il y avait 2 solutions possibles pour elle, mais Patricia ne la fera pas se déplacer en voiture et il y a moins de minets chez elle, ce qui n'aurait pas été mon cas et c'est sans aucun doute nettement mieux pour Fifi.

Merci à toi de lui avoir ouvert ta porte.

 

 

 

 

Alors, tout ce que nous pouvons dire à notre brave mamie :

 

profite et apprécie pleinement les bons moments qui passent.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos de Fifi en extérieur : Irène

Photos de Fifi en intérieur : Patricia

 

Le titre de l'article est emprunté à la chanson "Milord" du répertoire d'Edith Piaf

(paroles de Georges Moustaki, Musique de Marguerite Monnot). 

21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 17:20
Pour (ne pas) changer : si nous parlions de travaux

Cette semaine, un article sans minous (ou presque) et c'est bien normal qu'ils se cachent.

 

 

Une page pour vous informer que 2 chantiers viennent de débuter sur le site de l'hôpital et affectent nos tournées, nos tentatives de trappages ainsi que la tranquillité de nos protégés.

 

 

 

♦ Le premier se situe au point que nous avons nommé "MNH", assez proche de l'entrée principale de l'hôpital.

Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.
Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.

Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.

Cette tranche de travaux concerne la mise en place de conduites d'adduction d'eau pour une extension de l'internat.

 

Cela devrait durer plusieurs semaines, sans plus de précisions pour le moment.

 

Le petit chalet n'a pas été affecté mais il est difficile d'y parvenir.

Les minous se tiennent un peu à l'écart mais ne sont - comme nous - pas ravis de ce remue-ménage.

 

___________________

 

 

♦ Deuxième grosse opération en cours : la démolition d'un bâtiment à proximité du point de l'internat.

C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.
C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.

C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.

Ici, les points restent accessibles mais la démolition va probablement fortement perturber nos félins.

 

Le petit jardin de l'internat fort agréable n'est - heureusement - pas impacté et les minets du coin pourront y trouver un peu de quiétude.

 

 

Il va devenir difficile pour nous d'observer nos petits compagnons locaux dans la période à venir.

Ils vont sans aucun doute attendre les périodes nocturnes beaucoup plus paisibles pour sortir et se ravitailler.

 

 

 

Un souci supplémentaire pour nous : les trappages dans ces secteurs - déjà très difficiles avec des chats extrêmement méfiants et rusés - risquent de devenir rares ou exceptionnels, et cela ne nous arrange pas vraiment, vous devez bien vous en douter.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Alors pour terminer, sourire un peu et vous montrer des moustaches pleines de vitalité, voici 2 photos qui montrent les bêtises et les facéties de ce coquin de jeune Pirate chez Patricia.

Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !

Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !

 

 

 

 

 

Images "Chantier" : Wikimédia commons, montage PhotoFlare

Photos travaux : Irène

Photos Pirate : Patricia

24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 18:01
Pirate du Roussillon

En cette fin du mois d'août, il est temps de vous donner quelques nouvelles fraîches de notre petit rescapé, Pirate.

 

 

Ce petit chaton au très fort caractère a été trappé sur l'hôpital au mois de Juin dernier, son frère "Petitn'a malheureusement pas survécu.

 

Après nous avoir fait de multiples frayeurs, il est en train de devenir un magnifique jeune adolescent délinquant mais adorable grace aux bons soins de Patricia.

Comment ça un jeune ado délinquant ? Je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer ça ...

Comment ça un jeune ado délinquant ? Je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer ça ...

Vous l'aurez compris entre les lignes, il est devenu sociable mais c'est un véritable petit diable monté sur des ressorts, bourré d'énergie à revendre.

 

Fort heureusement, il y a les anciens. 

Ah, que ferions nous sans eux ?

 

Et l'ami Beuk, le chat de Patricia, l'a pris sous son aile protectrice.

 

Pour tout dire, ils sont devenus deux inséparables copains en parfaite harmonie.

 

 

La preuve en images ....

Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !
Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !

Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !

 

Nous tenons à sincèrement remercier Patricia pour cette réussite inespérée.

 

Ce n'était pas gagné d'avance, tant au niveau de la santé que sur le plan de la sociabilité.

 

Pirate est un petit coquin heureux, débrouillard et épanoui.

Un vrai chat de l'hôpital, en quelque sorte ... 

 

 

Au fait, hum, Pirate ...

Tu grandis ... dans environ 2 mois, comment te dire et te présenter cela ?

Disons que tu vas être un peu "allégé" mais c'est pour ton bien, ... si si, on te l'assure.

Tu te prépares, hein ?

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Pour terminer, une photo du beau et gentil Phoebus qui a retrouvé sa liberté.

 

 

Il semble heureux dans son milieu.

 

Il faut dire que son lieu de vie, pourtant très proche de l'hôpital, est particulièrement plaisant.

Et que de gentils humains veillent quotidiennement sur lui et tous ses congénères.

 

Il a tous les jours sa ration de câlins et de caresses en plus d'une bonne gamelle.

 

 

 

 

 

Très bonne semaine à tous et

bon courage à celles et ceux dont les vacances se terminent

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFlare

Photo "Pirate & Bandana par Laura

Toutes les autres photos par Patricia

13 juillet 2019 6 13 /07 /juillet /2019 17:50
Nouvelles en vrac - Première partie

Pour cette semaine et la prochaine, une série de deux articles d'été, un peu "fourre-tout", afin d'adopter un rythme en adéquation avec les températures.

 

Mais nous en profiterons tout de même pour vous donner des nouvelles récentes de notre grande famille moustachue.

 

 

 

Aujourd'hui nous suivrons principalement les petits chatons dont nous avons parlé récemment ainsi que quelques minous qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

 

L'article qui suivra dans une semaine vous présentera des photos récentes de chats du site (pourtant discrets à cause de la chaleur) ainsi que quelques autres informations.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et tout, d'abord, comme promis, des photos toutes récentes du petit Pirate.

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).
Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Comme vous pouvez le constater, il va bien, il progresse, il est chouchouté comme il n'aurait jamais pu le rêver, mais il affirme également un fort caractère.

 

Une petite excroissance de chair au coin de l'œil gauche avait été remarquée par les vétérinaires.

Elle a été soignée et a régressé, mais elle fera malgré tout l'objet d'un contrôle.

 

Nous respirons un peu mieux en ce qui le concerne, merci Patricia.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

En ce qui concerne les 3 petits loupiots adoptés la semaine dernière (Pilou, Loupi smiley et probablement Perle), les choses se passent également très bien.

 

Un peu méfiants mais sans aucune agressivité les premiers jours (il faut les comprendre !), ils ont maintenant bien investi leur nouvelle maison pour des séances de jeu de longue haleine (sans oublier de passer fréquemment pas la case "gamelle").

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).
ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Oslo !

Rappelez vous, il ya tout juste un an

 

Un minuscule chaton de quelques jours sauvé in extremis en plein été et biberonné par Mélissa pour ses débuts dans la vie.

 

Notre amie Oslo a donc ... un an, ça se fête !

Et les photos parlent d'elles mêmes, non ?

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).
Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Quelques nouvelles de la petite Ollie maintenant.

 

Pour ceux qui auraient oublié (c'est qu'il y en a des félins qui croisent notre route !),

son histoire est ► ICI ◄.

 

Ollie et sa famille ont pris quelques jours de vacances. 

Mais, si elle est la seule minette de la maison, comment dire ? Elle n'est pas toute seule, oh que non ! 

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et pour conclure cette première partie, quelques minets qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

Ils sont des chats vivant dans la périphérie directe de l'hôpital, stérilisés et identifiés par nos soins, mais ils n'hésitent pas à venir régulièrement nous rendre des visites de courtoisie sur le site.

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

 

 

_____________________________________

 

 

 

Notre ami Owen (ICI) a également dû revoir les blouses vertes à plusieurs reprises.

 

Il souffre fréquemment d'infections urinaires malgré un régime alimentaire adapté et semble assez fragile et sensible de manière générale. 

Il est particulièrement heureux pour lui qu'il ait un foyer pour le surveiller et s'occuper de lui.

 

Mais il vit parfaitement heureux dans son petit monde, aime se promener un peu et apprécie vraiment beaucoup "les siens".

 

Owen le magnifique. (Photo : Irène).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Nous vous donnons donc rendez-vous dans quelques jours pour la seconde partie (et la fin) de cette gazette estivale.

 

Il y sera davantage question des copains présents sur le site.

 

 

 

 

 

Bonne semaine à tous, restez au frais !

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Laura, Claire, Mélissa, Lucille, Irène

Gif animé : GifGratis

29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 17:00
"La vie ne fait pas de cadeau"

La semaine dernière nous vous parlions de notre urgence après le trappage de 2 chatons sur le site de l'hôpital.

 

 

Ces jours derniers ont été riches en soucis, en peines mais également bonnes surprises pour nous.

 

 

 

♦ Il y a tout d'abord une bien triste information à vous donner.

 

L'un des deux chatons, celui qui était le moins craintif, a manifesté des signes d'affaiblissement très nets pendant son séjour en cage de socialisation (au départ, son appétit était très bon).

 

Il a été emmené en urgence chez nos vétérinaires, dès que ces symptômes ont été observés.

 

Il a immédiatement été hospitalisé et perfusé, avec son frère, mais malheureusement il nous quittait dans l'après-midi, son petit organisme n'ayant pu résister à un violent coryza.

 

Vole petit ange ...

 

Petit (puisque cela restera ton nom), qui nous a peu connus, qui nous en a peut-être voulu de t'avoir bien involontairement retiré à ta famille, nous voulons te dire que nous n'espérions que ton bonheur.

 

Puisses-tu nous pardonner.

 

 

Nous te dédions les mots de cette magnifique chanson. 

Ils ont une connotation toute particulière en pensant à toi et à ton frère.

"Ces deux-là sont trop maigres pour être malhonnêtes ...... la vie ne fait pas de cadeau".

 

 

♦ Les nouvelles de son frère sont nettement meilleures, heureusement.

Il se montre au départ nettement plus farouche et menaçant, mais il a pu être surveillé et ne montre aucun signe inquiétant pour sa santé, bien au contraire.

 

 

 

 

♦ Mais c'est ici que nous souhaitons la bienvenue à une personne que nous allons vous présenter.

 

Donc, suite à la brillante intervention radiophonique de Laura, nous avons été contactés par Patricia.

 

Grande amie des chats de longue date, elle nous a gentiment proposé ses services et son aide.

 

Et c'est avec une grande joie que nous l'accueillons, vous pouvez vous l'imaginer.

 

 

Et donc, Patricia a accepté d'accueillir "Pirate" (c'est mignon, non ?), notre jeune survivant afin de tenter de le sociabiliser.

 

La partie n'était pas gagnée d'avance mais notre nouvelle amie connait bien les matous ...

Premiers contacts craintifs, mais je viens tout juste de débarquer et ma vie est tellement instable en ce moment !Premiers contacts craintifs, mais je viens tout juste de débarquer et ma vie est tellement instable en ce moment !

Premiers contacts craintifs, mais je viens tout juste de débarquer et ma vie est tellement instable en ce moment !

 

Alors, autant vous donner les nouvelles toutes fraîches et du jour.

 

 

Pirate, diablotin feulant, grognant et vif de la patte s'est retrouvé tout emmailloté par Patricia et s'est vu proposer un délicieux biberon de lait maternisé.

Ce qu'il a accepté avec grand plaisir !

 

Et après ces excellents repas, un petite sieste toute paisible contre sa nouvelle protectrice fut de bon aloi.

 

Disparu le mini fauve remuant, tout content de trouver chaleur, amour et réconfort.

 

Et les progrès continuent indiscutablement, puisque ses "menaces" se limitaient tout à l'heure à feuler mais à accepter grandement les caresses prodiguées.

 

 

Un très grand merci à Patricia pour ce magnifique et rapide travail et ce beau geste.

Notre "Pirate" mérite de découvrir le confort et l'affection.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Un grand merci également à toutes les personnes ayant relayé notre appel de la semaine dernière, ainsi qu'à Ambre de l'Aude qui nous avait proposé ses services pour les deux petits. 

Mais, entre temps, les événements se sont bousculés à grande vitesse ....

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 19:02
L'hiver ... pas pour tout le monde

Nous sommes en Février.

Il semble que le redoux veuille se manifester depuis quelques jours.

 

Mais les températures des journées passées, accompagnées de pluies régulières nous ont bien rappelé la présence réelle de la saison du froid.

 

Certains d'entre vous le savent, 6 minous issus de notre association vivent à la maison.

 

Six chats qui ont tous vécu en extérieur, plus ou moins longtemps, et pour certains une grande partie de leurs vies.

Six chats qui ont oublié le mauvais temps, le vent, les dangers et l'insécurité.

 

 

Mais sans jamais oublier que malgré ces petits chanceux, ici ou dans la chaleur de toutes vos bonnes maisons, il y aura toujours, partout autour de nous, d'autres naufragés de la rue.

 

Ceux qui, le soir, voient nos fenêtres et nos portes se refermer.

Ceux qui ont choisi la liberté mais aussi ceux qui ne l'ont pas souhaitée et qui doivent la vivre au quotidien.

 

 

Voici donc des nouvelles toutes fraîches (brr..) de ces quelques anciens pensionnaires de notre famille perpignanaise.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Honneur aux aînées, vous avez le bonjour amical de mamie Charlie.

Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.
Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.

Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.

Ah ... Charlie. Une de nos plus anciennes copines, 17 ans révolus.

Avec l'âge, pas mal de petits soucis de santé pour notre mamie. La thyroïde, l'arthrose, des problèmes de peau, très délicate et fragile pour la nourriture (miam le poulet, mais le vrai, bien frais, hein, pas celui en sachets !) ..

 

Mais elle profite vraiment pleinement de sa retraite, confortablement installée dans des endroits bien moelleux et chauds.

 

Les objets (le "machin" rouge et et boudin gris) que vous apercevez sur les photos, ce sont tout simplement des bouillottes chaudes. Comme elle souffre de son arthrose qui lui prend tout le dos, elle apprécie énormément la présence de ces sources de chaleur apaisantes.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Une autre ancienne, la sauvageonne aux yeux revolver Sicille.

 

La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.
La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.

La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.

Sicille, la revenante de l'impossible, est restée méfiante et craintive.

 

Mais elle a maintenant bien intégré la vie en accueil. Elle sait réclamer et attendre ses petites friandises (il y a des limites à la méfiance, n'est ce pas ?), se choisir les (très) bons endroits de la maison mais elle reste sur sa réserve. 

 

Elle ne cherche en aucun cas à s'en aller, ne donne aucun signe de regrets concernant sa vie antérieure, il suffit donc de la respecter ainsi.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Voici maintenant deux pensionnaires très différentes. La douce Norah et l'amoureuse transie Midinette.

Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.
Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.

Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.

Si vous vous souvenez (mais il y a tellement de minous ...) Norah, la belle noiraude, est atteinte d'une forme particulièrement agressive de calicivirus.

 

Cette adorable minette, très sociable, reste donc isolée le plus souvent possible. Mais cela ne l'affecte pas et sa nature solitaire s'en accommode parfaitement. Heureusement !

Depuis quelques jours, elle a décidé de squatter les tréfonds d'une mallette de rangement des couvertures. Croyez bien qu'il peut geler ...

 

 

Midinette reste sauvageonne mais paradoxalement très familière. Ses plaies au visage (un coryza violent l'a défigurée quand elle vivait dans la rue) n'évoluent pas, et surtout elles semblent se cicatriser un peu.

 

Elle reste indissociable du "gros" Paprika (8,8 kg tout de même !) sauf quand elle se couche sur le radiateur (l'amour a ses limites, faut pas exagérer).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Et pour terminer, deux amies improbables mais bien réelles. La belle et (un peu) sauvage Kessy et notre adorable minette "soleil" Mignonne.

Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).
Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien). Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien). Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).

Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).

Notre jolie Kessy, sortie de l'hôpital l'année dernière (pas le choix : milieu de vie condamné), est toujours un peu sauvageonne mais elle progresse vraiment bien.

Il est facile de ressentir ses hésitations à franchir le cap vers davantage de sociabilité.

 

 

Elle est devenue une compagne de jeux et de sieste de Mignonne. Pour ceux qui ne se souviennent pas, cette gentille minette est un peu "différente" des autres, mais elle est est tellement attachante.

Mignonne a eu un contrôle vétérinaire récent pour son surpoids étonnant compte tenu de sa jeunesse. Mais rien d'anormal n'a été décelé.

 

La complicité de ces deux chattes est une excellente nouvelle.

Mignonne est sociable mais peu débrouillarde, Kessy est assez craintive mais très maline.

Cela ne peut donc que faire du bien à chacune.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Voici donc terminé notre petit état des lieux hivernal des minettes (que des filles !) de l'association présentes à la maison.

 

Sauvageonnes ou sociables, toutes ont découvert et apprécié le confort et la chaleur.

Toutes ont oublié ce qu'était l'hiver.

 

 

Mais n'oubliez pas, dans la rue, pas loin de chez vous, il y a, à coup sûr, des errants.

 

Bien entendu, personne ne peut les mettre tous à l'abri, c'est évident.

 

Mais, si vous souhaitez les aider et si vous avez un peu d'espace privé, confectionner un petit abri chaud et sec prend peu de temps et ne coûte presque rien (un bac plastique, une palette, du scotch et du carton pour isoler à l'intérieur).

 

 

 

 

Merci pour eux !

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 20:45
Des nouvelles des réfugiés : la suite.

Comme promis la semaine dernière en vous parlant de l'ami Oscar, voici donc quelques nouvelles d'autres minous exfiltrés du site de l'hôpital (ou de la rue) et qui ont le bonheur d'être placés en accueil et de passer l'hiver les coussinets bien au chaud et au sec.

 

Il y aura donc assez peu de texte, place aux images.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Commençons par notre célèbre amie Comète.Commençons par notre célèbre amie Comète.
Commençons par notre célèbre amie Comète.

Commençons par notre célèbre amie Comète.

De très beaux progrès pour Comète. Elle profite pleinement de son lieu d'accueil et se montre beaucoup plus facile d'approche ... mais elle reste fidèle à elle même, faut pas exagérer non plus.

Bon, l'essentiel : elle semble maintenant très bien dans sa nouvelle vie.

 

 

L'adorable chatonne qui lui tient ici compagnie vient tout juste d'être adoptée (merci à Laura qui a permis de lui trouver une bonne maison).

 

Toute mignonne la p'tite puce.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Ce bon gros pépère d'Odin.Ce bon gros pépère d'Odin.
Ce bon gros pépère d'Odin.

Ce bon gros pépère d'Odin.

Odin, un minet gentil, doux et paisible. Visiblement heureux d'être à l'abri.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et voici quelques vieux copains de plus :  Justine, Marley, Nanou et Twist.

La belle Justine, un peu boudeuse mais pourtant assez sociable d'habitude.La belle Justine, un peu boudeuse mais pourtant assez sociable d'habitude.

La belle Justine, un peu boudeuse mais pourtant assez sociable d'habitude.

Papy Marley, Nanou perchée et mademoiselle TwistPapy Marley, Nanou perchée et mademoiselle Twist
Papy Marley, Nanou perchée et mademoiselle TwistPapy Marley, Nanou perchée et mademoiselle Twist

Papy Marley, Nanou perchée et mademoiselle Twist

Sur ces images, il nous manque quelques célébrités qui ont elles aussi gagné leur panier retraite, comme Miriel, Slow, Hector, Mosquito, ..etc

 

 

Ils vont tous bien, mais ils ne se sont pas du tout montrés coopératifs pour se laisser photographier (quelques essais totalement ratés).

La visite "d'étrangers" et le son des voix inhabituelles ne leur a pas convenu.

 

Mais ne désespérons pas : on y parviendra à leur tirer un joli portrait !

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et voici maintenant la belle Ollie, la vie est vraiment trop dure !  (Photos Lucille)Et voici maintenant la belle Ollie, la vie est vraiment trop dure !  (Photos Lucille)

Et voici maintenant la belle Ollie, la vie est vraiment trop dure ! (Photos Lucille)

La petite OIlie qui grandit et progresse bien.

Maintenant guérie de sa teigne.

Elle apprécie pleinement le confort de sa maison d'accueil et découvre de nouveaux copains. 

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et pour terminer, pour le plaisir, Oslo !

Une minette (ben oui ..) heureuse adoptée, qui n'est plus en accueil mais que nous sommes toujours tellement heureux de voir grandir ... et ce n'était pas gagné.

Elle revient de loin et vous le savez.

 

Oslo  (Photo Cécile & Baptiste / Mélissa)

 

 

 

 

Très bonne semaine à tous.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape / The Gimp

Photos complémentaires :

- Ollie : Lucille

- Oslo : Cécile & Baptiste / Mélissa

1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 20:55
Une histoire de bassines

Un billet de détente (quoi que !) pour cette semaine.

 

Comme certains d'entre vous le savent déjà, l'auteur de ces lignes fait d'assez fréquents allers-retours entre la région toulousaine et la région de Perpignan.

 

Et, bien entendu les minous suivent lors des longs séjours.

Parmi ces chats, un bon nombre sont en accueil et viennent de l'hôpital de Perpignan.

 

Pour diverses raisons cela faisait quelques temps que la transhumance générale n'avait pas eu lieu.

Force est de constater que la famille féline avait un peu perdu le rythme.

 

Bref, ça y est tout le monde est dans les contreforts des Pyrénées pour un mois.

 

Mais, les captures pour le transport furent parfois acrobatiques.

... et certain(e)s demandent parfois quelques efforts supplémentaires.

 

En fait il y a eu un petit souci une fois arrivé.

Voici donc le récit de cette mésaventure.

 

 

Notre amie Sicille (une filleule de Phiphi) était couverte de puces.

 

Mais Sicille est une sauvageonne.  Une vraie !

 

Toute la maisonnée avait pu être traitée plus ou moins facilement, mais impossible d'approcher efficacement notre belle aux yeux revolver.

 

Alors j'ai lâchement profité de la transférer à son arrivée depuis sa caisse de transport dans une "cage de contrainte".

 

Késako, direz vous ? (ou plutôt Qu'es aquò pour rester en parler occitan).

Ben ça :

L'engin de torture ..

 

Un outil bien pratique qui permet de limiter l'espace vital du minou sans lui faire mal (formes douces) et de lui administrer, par exemple, une pipette antipuces sans danger pour personne.

Ce qui fut fait.

 

Mais la belle n'a pas apprécié. 

 

Une fois libérée, j'ai vaqué à mes occupations.

Toujours du travail quand on débarque dans une maison pour un séjour.

 

Et Sicille a totalement disparu.

Mais alors, ce que l'on appelle disparu.

 

Des heures à la chercher dans la maison, avec une inquiétude qui montait.

 

Je savais quasi impossible qu'elle se soit échappée, mais le doute envahit les esprits les plus rationnels quand vous avez démonté la moitié de votre habitation sans succès.

 

Et puis, n'avait elle pas mal réagi au produit pour les puces, était elle malade après ce traitement ?

 

Enfin, le soulagement, tard le soir ...

 

 

Franchement, auriez vous cherché un chat sous un empilement de bassines ?

On n'a pas idée de se planquer dans un endroit pareil ... grrr.On n'a pas idée de se planquer dans un endroit pareil ... grrr.

On n'a pas idée de se planquer dans un endroit pareil ... grrr.

Bon, depuis elle a quitté ses bassines et - même si elle est boudeuse (habituel chez elle) - elle a repris goût à son petit confort.

C'est quand même plus confortable, non ?C'est quand même plus confortable, non ?

C'est quand même plus confortable, non ?

Ces mots pour dire que malgré pas mal de précautions, ces déplacements sont des facteurs de stress, tant pour les animaux que pour les humains.

 

Je déteste les contraindre ainsi, cela ne doit pas être très bon pour leur équilibre ni pour leur santé.

Pas d'autre choix possible pour le moment, malheureusement.

 

 

 

 

Bonne semaine à tous.

 

 

Des pensées pour les malades et pour ceux qui sont maintenant de l'autre coté,

ceux qui sont sortis du cadre de la photo mais encore tellement présents.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape et Photofiltre

Image "acrobates" : Pixabay

10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 19:29
Orphée et Ollie

Aujourd'hui, nous laissons la parole à Lucille.

Une de ces anonymes bienfaitrices qui s'occupe de minous errants et essaie de les aider.

 

Son secteur est vraiment tout proche de l'hôpital et nous avons eu le plaisir de faire sa connaissance récemment, ainsi que de deux de ses petits protégés.

 

Voici son récit :

 

"Il y a près de mon travail un site de nourrissage de chats libres dont nous nous occupons avec mes collègues. Depuis presque 1 an, j’apercevais une petite sauvageonne qui guettait au loin. Impossible de voir si elle était tatouée, stérilisée. Elle semblait plutôt maigrichonne et ne venait jamais manger en notre présence.

Jusque à ce jour du mois de mai 2018. Ce jour-là, je la trouve à attendre sur le point de nourrissage. Elle ne bouge pas, ne fuit pas quand je m’approche. Bon, l’explication est très simple : elle est pleine comme un œuf (donc pas stérilisée...). Et dans un état ...

 

La décision est prise de la trapper pour la faire avorter et la stériliser. Nous voilà donc parties. En place, les heures passent. Minette pointe enfin le bout de son nez ... mais... aussi plate qu’une planche à pain... Trop tard, elle a mis bas. Nous la laissons donc sur site pour qu’elle puisse s’occuper de ses bébés.

Pendant plusieurs semaines je l’aperçois de temps en temps, furtivement. Je me dis que les bébés n’ont pas dû survivre et que Minette a repris sa vie.

 

Je pars pour 3 semaines de vacances, mes collègues et amies prennent le relais pour le nourrissage.
Je rentre fin juillet. Et là... que vois-je ? Minette avec un petit crapaud sur le parking du travail. Un petit « truc » tout riquiqui... et bien maigre."

Ollie, les premières rencontres. Ollie, les premières rencontres.

Ollie, les premières rencontres.

"Alors là branle bas de combat : tout le monde est maigre ? Pas de problème je vais les engraisser ! 


Nous les laissons ensemble sur site et quand le petit sera assez grand pour survivre tout seul nous stériliserons la maman. Et puis lui viendra ensuite.

 

Les jours passent, Minette prend le rythme des nourrissages, son bébé que j’ai surnommé Popeye (elle est une force de la nature!).

Elle semble être une fille en fait.


Tous les matins j’arrive à 7h30 pour prendre le temps de les nourrir, de les habituer à moi. Mon conjoint vient souvent m’aider.

La confiance s’installe doucement. Elles m’attendent le matin, miaulent, me tournent autour."

Bon tu la mets ta gamelle ? Bon tu la mets ta gamelle ?

Bon tu la mets ta gamelle ?

"Nous recontactons l’association qui nous avait permis de stériliser les autres chats du site pour Minette,  malheureusement ce n’est plus possible.
L’été a été « prolifique », tout le monde est débordé. 


Je contacte d’autres associations et l’Association des Chats de l’Hôpital répond présente. C’est d’accord : ils m’aideront pour les stérilisations.

 

Mais je me dis que quand même je tenterais bien de prendre Popeye en Famille d’Accueil (FA) pour la socialiser et lui permettre d’avoir une belle vie de chat auprès d’une famille qui la chouchoutera. Certains me disent que c’est impossible, qu’elle est déjà trop « vieille », qu’après deux mois c’est compliqué.


Je rencontre Laura qui me convainc de tenter le coup avec Popeye. 
J’en parle à mon conjoint, bien évidement il est d’accord. Il est venu la voir quasiment tous les jours, alors il l’aime déjà.

Prendre la maman avec, cela nous semble malheureusement difficile, elle est vraiment sauvage, et nous avons déjà trois animaux chez nous."

 

 

"Le RDV chez le véto est pris. Mais je ne me vois pas utiliser une cage trappe. Alors je décide d’apprendre à mes deux sauvageonnes à rentrer dans une caisse de transport.


Moi j’y crois. Je l’installe sur leur lieu de vie une dizaine de jours avant. A peine posée que Popeye est déjà au fond. Minette mettra un peu plus de temps. 
Mais avec beaucoup de patience et d’amour tout est possible.
Je viens tous les jours 1h avant le boulot, je leur met à manger dedans et m’assois à côté.

 

Tous ces réveils matinaux n’ont pas été vains, le jour J : mes deux sauvageonnes rentrent ensemble dans la caisse et j’ai juste à fermer doucement la porte.

Popeye est baptisée Ollie. C'est bien une fille.
Minette sera Orphée. Bon, pour moi c’est toujours Minette, et je crois que pour elle aussi d’ailleurs !

 

Minette a passé une nuit au calme dans le garage de mon travail, je l’ai relâchée le lendemain. Un moment vraiment dur, c’est tellement difficile de se sentir impuissant...

 

Depuis, elle continue à venir aux RDV tous les matins pour le repas. Par contre ayant des lésions ressemblant fortement à la teigne Mademoiselle doit prendre un cachet tous les matins. Dans la pâté : ça passe tout seul."

 

 

"Ollie est installée chez nous dans une pièce juste pour elle. Il est fort probable qu’elle soit atteinte aussi de la teigne. Donc quarantaine +++ et traitement pendant 6 semaines.

Bon, la teigne chez nous c’est la routine : quasiment tous les animaux que nous avons eu (les nôtres ou en FA) sont arrivés avec. Ce qui est surtout difficile c’est de se retenir de leur faire des bisous.


Elle est installée dans une grande cage de socialisation. Avec moi ça va, elle me connaît bien. Par contre elle est encore un peu craintive avec mon conjoint mais absolument pas agressive.
Il faut vraiment éviter les gestes brusques et lui parler avec beaucoup de douceur. 

Elle a tout de suite été très propre. 

 

Etre enfermée dans cette pièce commence à lui taper sur le système mais ... pas le choix. Elle a besoin de se défouler, elle est très vive.
Elle adore jouer, elle a envie de tout explorer.
Mais dans toutes ses explorations elle n’oublie jamais de venir chercher les caresses.


Ollie est adorable mais est encore au stade où elle découvre la vie en intérieur.
Nous ne sommes pas dans la nature. Alors il est inutile d’essayer de creuser le carrelage, et on évite de faire ses griffes sur le mur même si ça a l’air vachement sympa !"

 

Premiers pas dans une maison, avec quelques contraintes pour raison de santé ..
Premiers pas dans une maison, avec quelques contraintes pour raison de santé ..Premiers pas dans une maison, avec quelques contraintes pour raison de santé ..Premiers pas dans une maison, avec quelques contraintes pour raison de santé ..

Premiers pas dans une maison, avec quelques contraintes pour raison de santé ..

"Dans quelques semaines elle pourra découvrir la première partie de notre appartement.
Et puis petit à petit elle fera la connaissance de tout le monde (deux lapins et un chien).

 

Elle n’est pas encore prête à être adoptée, mais nous y travaillons avec beaucoup de patience et d’amour
Et sa future famille aura beaucoup de chance car c’est un amour de chatonne ! Nous, nous l’aimons déjà, beaucoup, beaucoup… 

 

Il faudra à Ollie une famille patiente et aimante ..."
 

 

 

 

Voici donc achevé le récit détaillé des aventures d'Orphée et Ollie par Lucille.

 

Vous l'avez compris d'ici quelques temps, le temps de la socialisation mais aussi des quelques semaines de traitement préventif pour soigner le risque de teigne, Ollie sera adoptable.

 

N'hésitez pas à nous contacter si vous craquez pour cette petite merveille.

 

 

 

 

Merci à Lucille, à ses collègues et à son compagnon

pour leur dévouement pour les petits "laissés pour compte".

 

C'est tellement rare ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte et Photos : Lucille

Gifs animés : Animated-gifs.eu & Clippss.free.fr

6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 18:30
Les facéties de Kessy

Bonjour !

 

C'est moi Kessy, aujourd'hui JM il m'a dit que je pouvais prendre le clavier pour vous parler.

Alors, j'ai plein de choses à vous raconter.

 

Vous vous souvenez de moi ?

 

Je suis une sauvageonne de l'Hôpital St-Jean.

A la fin de l'hiver de cette année, on m'a joué un drôle de tour (ici).

 

Je suis née et je vivais dans le vide sanitaire à proximité des cuisines

J'y étais bien au chaud cet hiver, mais un jour il m'a été impossible d'en ressortir.

Un objet barricadait mon passage. Le temps commençait à être long.

 

Et puis, un jour, une dame que je connaissais bien a posé un étrange appareil grillagé à proximité de mon "restaurant".

Mais ... je me suis méfiée, je me souvenais bien de cette machine qui m'avait surprise quelques années auparavant (nota : la trappe automatique de capture).

J'avais faim, pardi, alors au bout d'une semaine, je suis entrée ... et vous connaissez la suite.

 

Depuis je mène une nouvelle vie, paisible et sécurisée dans ce que les bipèdes appellent une "maison".

 

Oh, mais c'est que je ne suis pas une minette facile moi !

Pas question de m'approcher ou de me laisser toucher, nom d'un Raminagrobis !

 

J'ai trouvé des copines dans cet endroit, elles sont sympa et pas embêtantes, alors la vie se déroule plutôt bien. .... Mais je reste méfiante .... fidèle à ma nature.

Avec Sicille et avec Midinette par exemple, des copines qui viennent elles aussi de Perpignan.Avec Sicille et avec Midinette par exemple, des copines qui viennent elles aussi de Perpignan.

Avec Sicille et avec Midinette par exemple, des copines qui viennent elles aussi de Perpignan.

 

Il faut que je vous raconte qu'il y a quelques jours, j'ai fait une grosse frayeur au bipède qui s'occupe de ma gamelle.

 

Un Dimanche matin, je me suis réveillée avec une grosse douleur à mon œil droit.

Et le grand bipède, il a pris son air des mauvais jours quand il m'a vue ainsi.

Ben, tu sais, quand on voit ça, on n'en mène pas large ...

 

Oh, il n'a pas du tout plaisanté.

Moi qui résiste toujours pour entrer dans les caisses de transport, je n'ai pas eu le choix. Illico, presto !

Et il a dit "direction les urgences vétérinaires de weekend", qu'est ce que c'est encore que ce machin ?

 

Là bas, un autre bipède avec une blouse m'a manipulée dans tous les sens, m'a fait des piqûres, m'a lavé l'œil, m'a examinée de partout .... J'ai pas l'habitude, faut me comprendre !

Il était gentil et très doux, je l'avoue.

Et je me suis montrée coopérative (nota : c'est parfaitement exact ... et surprenant !).

 

Et il faut aussi que je reconnaisse, en rentrant à la maison je me sentais vraiment beaucoup mieux, je n'avais plus du tout mal et quelques jours plus tard je n'avais plus rien (nota : c'était un choc traumatique et non un souci viral ou autre).

2 jours plus tard, une Kessy toute neuve ...

Depuis cette mésaventure, je me méfie un peu moins du grand bipède de la maison.

 

Bon, je ne lui ai pas accordé ma confiance, faut pas exagérer non plus !

Mais j'aime bien rester avec lui et les copines dans sa chambre en sa présence, chose que je ne faisais jamais auparavant.

 

Et surtout, tous les soirs, nous avons de grandes parties de jeu.

Lui, il m'agite un plumeau sous le nez qui m'agace, m'énerve mais me plait bien.

Et avec ma copine Mignonne (une autre "ex" de l'hôpital) nous pourchassons cet objet pendant de longues séances (qui me mettent en appétit).

Parties de jeu avec Mignonne (assez bien portante, disons) et KessyParties de jeu avec Mignonne (assez bien portante, disons) et Kessy
Parties de jeu avec Mignonne (assez bien portante, disons) et KessyParties de jeu avec Mignonne (assez bien portante, disons) et Kessy

Parties de jeu avec Mignonne (assez bien portante, disons) et Kessy

Quand j'en ai assez, je me couche et il me gratouille avec le plumeau.

 

Chut ... ne lui dites surtout pas mais j'aime bien ces petites caresses.

 

Après l'effort ...

Alors, qui sait ?

Peut être un jour je consentirai à accepter un contact direct ?

 

Mais ne bousculons pas les choses.

 

 

 

Bien amicalement à vous tous

Kessy - Octobre 2018   

 

 

   Coucou depuis ma panière à Marraines Nicole et Stella

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 20:23
Bubu cherche coiffeur

Un petit article pour vous donner des nouvelles de notre amie Bubu.

 

Pour ceux qui ne la connaissent pas ou ne se souviennent plus, Bubu est une minette de St-Jean qui a connu tous les chantiers et travaux de l'hôpital.

 

Les derniers travaux en date de 2017 ont vu la destruction de son lieu de vie, mais elle a, fort heureusement, trouvé refuge et accueil entre temps chez l'amie Laura.

 

Bubu est une fille du regretté et célèbre Elliott, qui a lui aussi vécu chez Laura et elle y a retrouvé l'une de ses "sœurs" : Bella.

Elliott et sa fille Bella chez Laura, toute une époque ...

 

Mais Bubu est une sauvageonne.

 

Si elle a maintenant parfaitement pris ses marques et intégré son petit confort dans sa famille, si elle vient réclamer quelques douceurs auprès de Laura, si elle voue une passion platonique au bel Harry ; elle n'en reste pas moins difficile d'approche, méfiante et n'accepte aucun contact direct.

Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !

Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !

Et voici donc maintenant où se situe notre problème.

 

Notre amie Bubu a décidé de suivre la mode "rasta" et de se laisser pousser des "dreadlocks".

 

Vous voyez, un peu dans le style "Bob Bubu".

 

"Attends un peu que je te croise toi. Tu vas me payer ça !"

 

En gros, ses poils s'allongent, se frisent, se bouclent et s'emmêlent.

 

Et pas question de lui proposer les services de ciseaux, d'une brosse ou d'un peigne, vous vous en doutez bien.

Et alors ? J'ai du charme et la mode hiver 2018-2019 est aux poils longs, emmêlés et frisottés !

Et alors ? J'ai du charme et la mode hiver 2018-2019 est aux poils longs, emmêlés et frisottés !

Amis lecteurs, vous sentez vous une âme de coiffeur pour une belle rebelle ?

Si oui nous vous proposons de venir exercer vos talents qui seront hautement appréciés.

 

 

 

Sinon il restera le scénario déjà usité dans une autre circonstance.

 

Le "méchant Jean-Marc" ira chez Laura capturer la pauvre Bubu et l'emmènera chez les blouses vertes qui feront comme ils pourront mais la mettront en conformité avec les canons de la beauté féline.

(comme ça c'est simple : dès qu'elle m'entend, elle se cache et je ne la vois jamais ...)

 

Et la "gentille Laura" ira délivrer la belle princesse prisonnière de tous ces vilains et la remettre dans sa maison douillette et tout sera pour le mieux.

Bubu cherche coiffeur

Merci à Laura pour les photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Illustrations : Openclipart

Photos : Laura

25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 16:40
Oslo, un mois

Bonjour.

 

Sans doute vous souvenez-vous de ce petit chaton blanc lâchement abandonné quelques jours après sa naissance et pris en charge par l'association et surtout par "maman Mélissa".

 

 

 

Un mois plus tard, il est donc temps de vous donner de ses nouvelles.

 

Notre ami tout blanc a été baptisé "Oslo".

 

Il va bien et commence à grandir. S'il reste encore fragile, il accepte bien volontiers de s'alimenter avec le lait maternisé mais n'a pas encore franchi le cap de la nourriture plus classique.

 

Pendant ce mois, il a connu quelques visites vétérinaires.

 

Pour son transit tout d'abord (cela a été résolu) puis pour son pelage.

Au plus fort des grosses chaleurs, il perdait tous ses poils.

Des vétérinaires dermatologues l'ont examiné sans trouver de cause réelle.

Son état général de santé était bon, pas d'inquiétudes et des hypothèses ont été émises concernant un stress (bien compréhensible, il a eu des débuts difficiles) ou des causes génétiques.

Depuis cette mésaventure, son poil a repoussé, il a ouvert les yeux et notre petite crevette commence à découvrir la vie.

Coucou ! C'est moi, prêt pour la grande aventure.Coucou ! C'est moi, prêt pour la grande aventure.

Coucou ! C'est moi, prêt pour la grande aventure.

Il partage son temps entre sa future famille (merci à Cécile et Baptiste !) et la maison de Mélissa. 

Cela permet à la fois de se familiariser à son avenir et de soulager un peu sa maman nourricière.

 

Mais en parlant de maman, la jeune Oanéa chez Mélissa l'a pris sous son aile protectrice et lui inculque les rudiments nécessaires de l'éducation féline.

 

Et c'est vraiment une très bonne nouvelle pour son avenir.

Maman Oanéa est une excellente "éduchatrice".Maman Oanéa est une excellente "éduchatrice".

Maman Oanéa est une excellente "éduchatrice".

Alors, bien entendu, il lui reste encore du chemin à parcourir mais ne boudons pas notre plaisir :

un petit jeté à la rue et destiné à une fin misérable voit son avenir s'éclaircir. 

Un joli message d'espoir pour nous et pour tous les amis de la cause animale.

Deux dernières photos pour le plaisir.Deux dernières photos pour le plaisir.

Deux dernières photos pour le plaisir.

Nous voulons remercier ici toutes les personnes qui ont été sensibles au destin de ce petit être.

En particulier plusieurs personnes ont proposé une adoption possible et nous avons beaucoup apprécié leur geste.

 

Dès le début, si les choses évoluaient favorablement, il avait trouvé une famille toute proche sur l'hôpital qui s'est proposée spontanément. Qu'ils en soient également remerciés.

 

Et enfin merci à Mélissa pour son dévouement au quotidien pour lui et pour toutes ces belles photos.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Cordial (Photo Sereine)

 

 

 

Une nouvelle nettement plus triste.

 

Nous avons une très grosse pensée amicale de soutien pour Sereine à la Résultante.

 

Le gentil Cordial,qui a trouvé chez elle une très belle vie après son errance, a de très graves soucis de santé. 

 

Son avenir semble malheureusement compromis et nous sommes sincèrement affectés par cette nouvelle.

Il ne nous reste qu'à espérer. 

 

Courage à toi, nous ne t'oublions pas.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Et pour terminer, voici une petite information pratique lue cette semaine.

 

La fondation 30 Millions d'amis a fait évoluer son application téléphonique pour permettre le signalement rapide avec photos des cas de maltraitance animale.

 

Vous trouverez plus de détails ICI et ICI.

 

Sans être inconditionnels de l'usage quasi obligatoire des téléphones portables qui a tendance à nous être imposé, si l'utilisation de cette application peut permettre d'éviter certaines horreurs, n'hésitez pas à diffuser cette possibilité qui vous est offerte (et en faire usage si nécessaire). 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Mélissa (Oslo) et Sereine (Cordial)

Montage : Photoscape

Gif animé : YourSmiles