Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 07:45
Un duo de choc.

Nous souhaitons au préalable vous remercier pour vos messages de sympathie à l'occasion du départ du jeune Romulus.

Nous avons rajouté un commentaire à l'article pour vous répondre globalement.

 

Ces disparitions sont toujours des moment très difficiles à vivre et à accepter, même si nous savons tous que la vie des chats dits "libres" est soumise à de multiples dangers et trop souvent beaucoup plus brève que nos compagnons qui ont la chance de disposer d'un foyer.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Aujourd'hui, le ton sera donc un peu plus souriant.

 

 

Scenario archi classique s'il en est !

Apparition de 2 jeunes chaton(ne)s sur l'un de nos secteurs.

 

L'endroit est celui dont provient la jeune Romance,

Et, lorsque l'on voit les photos de l'une des nouvelles venues, la parenté semble tout à fait évidente.

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)
La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

Un joli duo de ce qui ressemble à 2 jeunes minettes.

 

Pour l'écaille, pas trop de doutes à avoir.

La vétérinaire nous confirmera quelques jours plus tard que la petite chipie tigrée à poils mi-longs est elle aussi une fille.

 

Elles paraissent encore assez petites, elles sont donc placées en accueil en "infirmerie".

Leurs yeux coulent, la respiration de l'écaille est encombrée.

Un début de traitement (antibiotique + cortisone) leur est administré quotidiennement dès leur arrivée, avant la prise du rendez-vous médical, afin d'éviter tout risque d'aggravation.

Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.
Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.

Très complices nos deux copines.

Sur le plan de leur comportement, elles sont un peu craintives, ça souffle assez fort, ça râle et ça grogne (surtout la chipie tigrée !) mais elle se laissent caresser, manipuler et administrer leurs traitements (à la seringue) sans difficultés.

 

L'appétit est excellent et elles sont très propres.

Elles ont des jeux à disposition et semblent les utiliser (le matin, il y a une sacrée pagaille dans leur pièce).

 

Bref, il reste des progrès à faire (c'est pas gentil de griffer quand on veut vous attraper), mais il y a bon espoir de les rendre sociables et adoptables.

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...
On se méfie, mais bon, si tu insistes ...On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

La visite vétérinaire nous a un peu plus renseignés.

 

- Ce sont donc bien des filles.

- Au vu de leurs dentitions (adultes), elles sont un peu plus âgées que nous ne le pensions. Elles sont en âge d'être stérilisées (et de se reproduire !) une fois qu'elles seront parfaitement rétablies.

- Elles ont un coryza, le traitement "maison" leur a fait du bien et il a été mieux adapté pour encore quelques jours. La petite écaille a les voies respiratoires supérieures encore obstruées.

- Elles sont globalement en bonne santé.

 

_____________________________

 

 

 

Elles se nommeront Séléna (mademoiselle écaille) et Gribouille (chipie tigrée).

 

Nous revenons du vétérinaire et nous sommes très contrariées !

 

 

 

à suivre ...

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 07:05
Gentille et douce Rubine.

En toute fin d'année dernière, nous avions eu la chance de capturer sur le site de l'hôpital une jeune et jolie minette qui avait été nommée Rubine (ICI).

 

Elle n'avait pas été relâchée car nous avions soupçonné chez elle un bon potentiel de sociabilité.

 

A la fin de l'article, nous l'avions laissée dans une cage de socialisation, pas vraiment l'idéal mais bien utile.

Et puis, quelques temps après, notre amie Romance a trouvé une maison (un très prochain article vous parlera d'elle et de sa nouvelle vie).

 

Alors notre jolie tricolore a pu quitter sa cage et se dégourdir les pattes dans une pièce nettement plus agréable et confortable.

 

Et elle a bien apprécié ce changement de statut !

Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.
Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.

Oh c'est chouette ! Y'a plein de trucs pour s'éclater ici.

Elle a vraiment été surprenante.

 

Cette jeune chatte n'avait visiblement pas connu de maison auparavant (il a fallu lui faire découvrir la caisse et pas mal de codes de fonctionnement de la vie en foyer qu'elle ne connaissait pas).

 

Et pourtant !

Elle n'a jamais montré la moindre agressivité. Bien au contraire.

Il a vraiment été très aisé de la manipuler, de la prendre sur soi, de la caresser, de la faire jouer et ronronner de plaisir.

 

C'est un réel bonheur de l'accueillir.

Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...
Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...

Il est plutôt gentil avec moi le grand escogriffe ...

• Alors, pour vous résumer :

 

 

- Rubine est absolument adorable, très douce et est devenue parfaitement sociable (ce n'était pas trop difficile !).

 

- Elle a été testée et a eu un contrôle de santé, et tout va très bien.

 

- Elle a bien "forci" depuis son arrivée (elle en avait besoin) mais c'est une coquine un peu sélective pour la gamelle.

 

- Elle adore jouer (ah, la chenille canne à pêche magique ! il va falloir la rénover ou la remplacer ...)

 

- Elle est propre, mais Mademoiselle exige une caisse couverte.

 

- Elle est assez trouillarde et ne cherche pas trop à s'aventurer hors de "sa" pièce.

 

- Les contacts avec les autres chats de la maison restent encore épisodiques mais encourageants. Il y a quelques feulements "de découverte" mais aucune réelle tension. Elle les observe lorsqu'elle a de la visite chez elle pour le moment.

Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !

Pas besoin des autres, j'ai mon vrai copain, à moi toute seule !

 

La conclusion est évidente : absolument aucun regret de ne pas l'avoir remise sur le site.

 

Elle ne connaissait manifestement pas la vie en intérieur mais elle l'apprécie sans réserve et semble faite pour cette existence.

 

 

Prochain objectif, un foyer définitif ?

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 07:30
Encore une nouvelle : Rubine.

L'histoire de cette semaine correspond à un scenario maintenant bien rodé.

 

Une nouvelle Isabelle aperçue depuis quelques mois sur un des points de nourrissage de l'hôpital.

 

Elle parait jeune, craintive mais pas trop farouche, très jolie avec des taches sur le pelage en supplément des classiques rayures.

 

Nous vous laissons juger d'après photos.

 

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.
Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Coucou ! C'est moi la petite nouvelle.

Nous poursuivons donc par un récit on ne peut plus classique.

 

Une trappe est mise en place et la petite gourmande se fait capturer avec un peu de patience et de calme.

Zut alors, voilà aut' chose !Zut alors, voilà aut' chose !

Zut alors, voilà aut' chose !

Dans la trappe, elle ne manifeste aucune agressivité et se laisse toucher.

 

Elle sera baptisée Rubine.

 

Elle a donc été donc stérilisée et identifiée, mais pas relâchée.

Environ 1 an et demi, c'est un tout petit modèle.

 

Elle semble avoir un bon potentiel pour devenir sociable.

 

Elle a été placée en cage de socialisation à la maison, l'autre pièce d'accueil étant déjà occupée par l'adorable Romance (et il vaut mieux éviter de mélanger les pensionnaires pour des raisons évidentes de prudence sanitaire).

 

Les premiers contacts sont vraiment encourageants.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.
Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées. Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

Premières manipulations, d'abord prudentes, mais rapidement acceptées.

La structure d'accueil est constituée d'une grande cage adaptée couplée à un chalet.

 

Le chalet était initialement destiné au repos mais mademoiselle a décidé de le transformer en lieu d'aisance. Elle doit apprécier la discrétion.

Il faut encore quelques adaptations pour des "pipis" complets dans la caisse (et non juste à coté) mais ça progresse.

 

Il y a bon espoir pour qu'elle devienne bien sociable, elle n'est pas agressive, elle accepte les caresses, elle ronronne très facilement, elle est gourmande mais reste encore un peu tendue avant les contacts.

 

L'idéal serait de la lâcher plus librement dans une pièce pour qu'elle prenne plus vite confiance, mais cela n'est actuellement pas possible.

 

 

A suivre, donc ....

 

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..
Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

Vraiment jolie, notre petite Rubine. Allez, il ne manque qu'un tout petit déclic et ce sera gagné..

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : JM

28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 08:35
La Romance de Perpignan

Un peu de douceur et de rêve ne feront de mal à personne en ce moment, vous en conviendrez aisément.

 

La semaine dernière nous vous avons parlé du trappage de Microbe ... et d'autres chats noirs.

 

Eh bien, il n'y avait pas 3 mais en réalité 4 minets noirs qui sont tombés dans nos filets !

 

Et nous avons conservé cette dernière petite merveille en réserve pour le plaisir d'un article destiné à essayer de vous donner le sourire.

 

Mais qu'est-ce que vous me voulez ?

Une splendide jeune chatonne noire (ou plutôt "Smoke" car sa fourrure possède des nuances blanches assez nombreuses), à poils mi longs et aux grands yeux étonnés s'était jointe à la troupe.

 

Capturée elle aussi, elle était encore beaucoup trop jeune pour être stérilisée.

 

... Et donc, elle a été ramenée à la maison, placée en quarantaine par sécurité et son comportement a été étudié.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Il n'a vraiment pas été difficile de comprendre qu'elle n'avait aucune agressivité, qu'elle avait une très bel appétit, était propre et deviendrait rapidement sociable .... voire "pot de colle".

 

Après quelques hésitations, nous l'avons baptisée "Romance". 💖

 

Elle apprécie beaucoup le contact et les caresses mais aime un peu moins se sentir "portée" ou tenue.

Elle ne dit rien mais on voit vite qu'elle préfère partir pour une alcôve bien douillette.

 

Elle aime particulièrement se sentir dans un milieu un peu clos et sécurisant, beaucoup plus qu'exposée au centre d'une pièce.

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !
Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Un peu réticente aux jeux à ses débuts, elle a vite compris l'intérêt des plumeaux magiques (elle en a fait une belle consommation à ce jour !) et attend maintenant avec impatience ces séances qui tournent souvent à la folie douce.

Echantillon ludique.Echantillon ludique.
Echantillon ludique.Echantillon ludique.

Echantillon ludique.

En vidéo, c'est encore mieux.

Vous l'aurez compris, cette jeune Romance est absolument adorable et craquante.

 

 

Nous aimerions lui trouver une excellente famille qui saurait s'occuper d'elle car elle attend vraiment beaucoup de ses futurs esclaves à deux pattes.

 

Alors pour terminer un petit diaporama pour finir de vous séduire.

La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan

 

" J'suis la Romance de Perpi',

Au coin d'une rue où j'ai fleuri

je mets au cœur d'mes amoureux

un peu de rêve et de ciel bleu"

 

 

 

 

Inspiré directement par "La romance de Paris", bien entendu 😻

 

Et faites vous donc plaisir à réécouter cette belle et douce chanson de Charles Trénet.

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos : JM

"La romance de Paris" est une chanson de Charles Trénet.

18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 19:15
De Perpignan à Toulouse

Chalut les amis.

 

Nous sommes 4 minous que vous connaissez déjà un peu, puisque les bipèdes qui écrivent habituellement sur ce blog ont parlé récemment de nous (Ici, Ici et Ici).

 

Nous avons quitté Perpignan, l'hôpital et les rues de sa proximité pour une toute autre vie, bien loin de là et tellement différente de celle que nous avons connue.

 

 

Aujourd'hui nous nous emparons discrètement du clavier (nous savons tout faire ! vous en doutiez ?) pour vous donner des nos nouvelles. 

On n'est jamais mieux servi que ... N'est il pas ?


 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Alors, comme nous sommes des chats bien élevés, nous laissons tout d'abord parler notre vénérable ancienne.

Mamie Pétula, qui a repris des "formes".
Mamie Pétula, qui a repris des "formes".Mamie Pétula, qui a repris des "formes".

Mamie Pétula, qui a repris des "formes".

Moi Pétula, vieille minette (oh les goujats !), je peux vous dire que j'apprécie de passer l'hiver bien au chaud.

A mon âge, il faut l'avouer, on voit très très mal et on a quelques difficultés à se déplacer en souplesse.

 

On m'a mise dans une pièce toute seule. Souvent j'aimerais bien en sortir , mais le bipède n'est pas d'accord.

 

Il m'a surnommée "Mémé la Castagne" (NB : en hommage à Claude Nougaro, Toulouse oblige).

 

Il faut dire que lorsque je rencontre un "des miens" je lui colle une grande baffe. Ben quoi ?

Il parait qu'une autre vieille mamie qui s'appelle Fifi est un peu comme moi, normal !

Solidarité entre anciennes ! (Ici).

 

Bon malgré tout, le bipède vient souvent me voir, il me caresse, il est gentil et me donne à manger plein de bonnes choses que je dévore d'un très bel appétit.

Si il est en retard, je sais le lui, rappeler, j'ai encore une très belle voix (NB : oh oui !).

Il dit que j'ai bien "repris du volume" depuis que je mange à volonté ... si il le dit, alors...ce doit être vrai.

 

Tous les jours, j'avale facilement un traitement pour mes reins. Je me repose, dors beaucoup et apprécie le confort douillet.

 

Cela pourrait être pire, cela a été pire, croyez moi !

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Place aux gamins, moi Majesty je prends le clavier. 

Majesty : aucun problème d'adaptation
Majesty : aucun problème d'adaptationMajesty : aucun problème d'adaptation

Majesty : aucun problème d'adaptation

Il faut tout de suite que je vous dise quelque chose. On m'a nommé Majesty la minette.

 

Eh bien, NON

Bon sang mais c'est pas vrai ça, cette manie qu'ils ont aux "chats de l'hôpital" de se tromper ! (faut avouer qu'il y a des précédents ...).

 

J'ai vu des pro, des vrais (ben, un véto quoi) et ils sont formels : je suis un jeune Monsieur chat , nom d'un miaou même si j'ai une tête de fille.

 

Par contre, le docteur en blouse il a dit qu'une de mes bouboules elle n'était pas sortie et restait en dedans bien en profondeur. 

Il a fallu m'opérer un peu plus lourdement que prévu et il parait que si on ne l'avait pas fait, cela aurait pu me poser de gros soucis plus tard.

 

Bon, tout va bien maintenant, je me remets de ces misères.

Je suis un chat vraiment très sympa, qui s'entend facilement avec tout le monde et à qui on a promis pour très bientôt une maison définitive.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Eh bien nous, Pantoufle et Peppone, nous allons écrire en duo à 4 pattes,  puisque nous sommes devenus de bons amis. 

Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.
Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.

Peppone et Pantoufle, on s'habitue vite au confort.

Parlons félinement entre nous. 

 

Moi Peppone, je suis très gentil, sociable, mais j'étais un peu "coincé" au début (c'est pas moi qui dit ça, c'est le bipède).

Il fallait m'emmener la nourriture sous le museau pour que j'ose manger, et je restais à observer le monde autour de moi.

Mais j'ai fini par comprendre que j'étais dans un endroit amical.

 

Alors maintenant, je me montre, j'attends ma gamelle et je joue beaucoup en toute confiance et c'est chouette !

Et puis j'aime bien faire un gros dodo avec ma copine Pantoufle.

 

 

Et moi, Pantoufle, je reste encore un peu sur ma réserve mais il parait que j'ai déjà bien changé.

"Progresser" pour vous, les deux pattes, cela semble vouloir dire ne plus donner de coups de griffes quand on veut me caresser et je ronronne facilement.

Si il n'y a que ça pour vous faire plaisir ...

 

Mais je reste encore prudente et un peu méfiante.

 

Disons que la gamelle est excellente, que le confort est correct et que la température ambiante est bien appréciable. 

Et puis j'aime bien mon ami Peppone, on s'amuse bien.  J'ai toujours aimé avoir des congénères avec moi quand j'étais sur l'hôpital de Perpignan, ça me rassure.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour vous résumer l'avenir à court terme de nos protégés :

 

 

- Pétula passera sa retraite à la maison. Elle y est bien, mais il faut la tenir un peu à l'écart à cause de son caractère.

Elle a bon appétit et elle est très facile à soigner. C'est une minette très attachante et qui parait tellement fragile !

 

- Majesty est proposé à l'adoption en région toulousaine via notre amie Brigitte. Nous sommes optimistes pour lui.

Il (et non "elle") ne posera aucun problème d'adaptation dans une bonne famille et il est parfaitement sociable et compatible animaux et humains. Un minou parfait.

 

- Peppone, très timide au départ, mais sociable et doux a bien évolué et pris confiance, et c'est une excellente nouvelle.

 

- Pantoufle doit encore progresser, mais elle aussi va dans le bon sens. Un prochain petit séjour chez notre amie devrait rapidement lui apporter le petit déclic qui manque.

 

 

Dès qu'ils seront prêts, ils seront, eux aussi, mis à l'adoption. 

 

 

 

Nous aimerions tellement qu'ils restent ensemble.

 

 

 

Personne parmi vous ou vos proches ne serait tenté par cet adorable petit couple ?

 

 

 

 

 

Prochainement, nous vous parlerons d'une autre petite surprise "toulousaine" de notre association.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Gif animé : GifGratis

 

 

4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 19:10
Bonne chance les petits !

Aujourd'hui était un jour bien particulier.

 

C'était le jour de la grande transhumance pour Pantoufle (Ici), Peppone (Ici) et Majesty (dont nous ne vous avions pas encore parlé).

 

Tous trois sont venus en région toulousaine dans le but d'être mis le plus rapidement possible à l'adoption.

 

Ils vont passer quelques jours à la maison puis seront confiés à une amie bénévole d'une association locale qui va terminer leur sociabilisation si nécessaire, évaluer leurs caractères et comportements respectifs et les proposer à de potentiels adoptants avec une sélection sévère et rigoureuse (qu'elle soit infiniment remerciée pour son immense dévouement et son travail).

 

Ce minet et ces minettes ont entre 7 mois et un peu plus de 1 an.

 

L'occasion de vous les montrer et vous les présenter un peu mieux.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.
Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.

Pantoufle, un peu craintive mais elle devrait progresser.

Tout d'abord la jeune Pantoufle.

 

Un peu plus d'un an, observée sur l'hôpital depuis des mois.

La plus craintive du groupe.

 

Elle voudrait bien essayer le contact mais reste encore méfiante, elle peut avoir la patte leste dans ce cas.

Ce n'est pas une "méchante", elle a encore peur et n'a pas donné sa confiance mais on voit bien qu'elle hésite à le faire.

 

De nombreux signes indiquent qu'elle pourra évoluer.

Et puis, il faut la comprendre. Imaginez : des mois sur le site, puis dans une maison inconnue en cage de socialisation, un voyage, un étranger qui essaie de vous manipuler, ça fait beaucoup en peu de temps !

 

Elle accepte les caresses si on sait l'approcher, elle ronronne mais il lui reste encore quelques petits progrès à faire, mais nous avons confiance.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le placide Peppone.
Le placide Peppone.Le placide Peppone.

Le placide Peppone.

Ah Peppone ! Un jeune chat assez incroyable.

 

Environ 8 ou 9 mois, une jeunesse dehors sur le site et au final  après capture, un minet incroyablement doux, calme et paisible.

 

Peppone est très calme, il n'a aucune agressivité et se laisse manipuler sans jamais rien dire.

 

En fait son seul défaut, c'est d'être un énorme trouillard, mais il adore les câlins et les caresses.

Il serait un chat d'intérieur parfait, un peu pataud (il prendra confiance en lui, aucun doute !) mais incroyablement gentil.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Majesty, la bien nommée.
Majesty, la bien nommée.Majesty, la bien nommée.

Majesty, la bien nommée.

Majesty est une chatonne d'environ 7 mois, née dans la périphérie de l'hôpital.

 

Elle a été sociabilisée, se montre légèrement craintive mais elle est très douce et accepte sans aucune difficulté d'être manipulée, portée, caressée, câlinée et de jouer.

 

Cette belle minette a eu un coryza et son nez doit encore être soigné de quelques croûtes résiduelles.

 

Nul doute qu'elle fera craquer du monde, notre amie sera donc extrêmement vigilante en ce qui concerne les motivations des éventuels adoptants.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pantoufle et Peppone étaient en accueil chez Patricia.

Majesty était en accueil chez Ghislaine.

 

 

Arrivée en région toulousaine, tout le monde se cache un peu !

 

 

Nous souhaitons pouvoir vous donner de bonnes nouvelles de nos transfuges dans quelques temps.

 

Pour nous, il s'agit d'une expérience nouvelle pour des adoptions, mais nous sommes tellement heureux de pouvoir leur offrir cette chance en espérant qu'ils sauront la saisir ! 

 

 

 

Les adoptants ne courent pas les rues (contrairement aux minets)

et nous saisissons avec beaucoup d'espoir l'opportunité de cette aide

pour leur proposer un bel avenir loin des rues.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Trèfle à 4 feuilles : Pixabay : image par Gerhard Gellinger

14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 17:15
Une Pantoufle au pied du sapin

Dans l'article du 12 Octobre 2019 (ICI), nous vous faisions part d'une (ou un) nouveau chat(te) sur le site de l'hôpital, que nous souhaitions rapidement tenter de trapper.

 

Eh bien, c'est une bonne chose de faite maintenant.

 

 

Le petit reportage photo ci dessous vous résumera succinctement les faits :

(vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir).

Est ce que ça va marcher ?Est ce que ça va marcher ?

Est ce que ça va marcher ?

Oui, ça a marché !Oui, ça a marché !

Oui, ça a marché !

Vous l'aurez compris, notre nouvelle capture est une jeune minette d'environ 1 an qui a été prénommée "Pantoufle".

Elle n'était ni stérilisée (ouf !), ni identifiée.

 

Elle a été piégée avec la complicité bien involontaire de Pandora (ICI pour ceux qui ont oublié) sous le regard amusé de l'ami Pétochon.

 

 

Notez que depuis l'article du mois de Mars 2019, la belle et sociable Pandora (renommée Juliette) a trouvé une maison bien à elle.

Mais comme c'est une voisine de l'hôpital, elle apprécie beaucoup de revenir se dégourdir les pattes en fréquentant ces lieux qu'elle connait parfaitement dans la journée.

 

Pandora / Juliette qui nous rend visite

Comme le rendez-vous vétérinaire n'était qu'en fin de semaine pour Pantoufle, elle a été placée chez Patricia en attendant.

 

La présence de Pandora - Juliette la rassurait, nous les avons donc laissées un peu ensemble, en prévenant et en demandant si cela était possible à la famille de cette dernière.

Il n'y a eu aucune difficulté.

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Alors, quel caractère et quel avenir pour la jeune Pantoufle ?

 

Elle se montre un peu craintive (c'est bien normal), mais sans aucune agressivité.

Elle est calme.

Elle se laisse gentiment caresser par Patricia et n'aura pas de difficultés à devenir sociable.

 

Nous ne l'avons pas relâchée et nous lui cherchons une bonne famille.

 

Bon, sans être excessivement optimistes, nous avons une possibilité qui nous est offerte pour elle en début d'année prochaine (très bientôt, donc).

Une bénévole d'une association toulousaine nous a gentiment proposé son aide, à la fois pour terminer sa sociabilisation et pour la présenter à l'adoption dans des conditions très sérieuses et très encadrées.

 

Pantoufle ne retournera pas sur l'hôpital, c'est une excellente nouvelle.

 

 

 

Mais si toutefois vous craquez pour cette belle petite chatte,

n'hésitez surtout pas à nous contacter.

 

En attendant, Pantoufle se fait copine avec notre adorable petite Perrine.

Et c'est une excellente chose, à la fois pour son moral et pour ses progrès en matière de sociabilité.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Patricia & JM

9 novembre 2019 6 09 /11 /novembre /2019 19:00
Aux suivants

La suite de l'article de la semaine dernière.

 

 

Deux autres petits ont pu être capturés dernièrement.

 

 

Vous pourrez mieux les distinguer dans la photo ci-dessous. 

 

 

Mais une pause devient nécessaire, un peu par force : le reste de la famille commence à sérieusement se méfier.

 

 

Contrairement à Perrine, ils ne souffrent pas du coryza.

 

Ils ont donc pu être stérilisés et identifiés Vendredi matin.

 

Leurs prénoms ? Paco (le "blanc") et ..... Passe-Muraille (celui qui est le plus gris) !!!    wink

 

Pourquoi cet étrange prénom, nous direz-vous ?

 

Eh bien, tout simplement parce que ce petit galopin a réussi à plusieurs reprises à s'évader de sa cage de socialisation de façon tout à fait inexpliquée pour partir se cacher dans la maison de Patricia.

Un petit "Houdini" à longues moustaches en quelque sorte.

 

Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).
Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).

Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).

Pour le moment ils se montrent craintifs et un peu moins sociables que Perrine.

Mais il faut leur laisser le temps, leur univers vient de basculer.

Nous espérons qu'ils auront, eux aussi, un bon potentiel de sociabilisation.

 

Et, si c'est le cas, après viendra la galère de la recherche de bonnes familles pour ces petits.

 

____________________________

 

 

 

Quant à Perrine,  elle est maintenant guérie et pourra rapidement aller faire un bref séjour chez les vétérinaires.

 

Toujours aussi mignonne la petite poupée.

 

____________________________

 

 

 

Alors pour Perrine, Paco, Passe-Muraille et tous les autres de l'hôpital et alentours nous vous rappelons le lien vers le blog et l'article récent de notre amie Miss Tigri.

 

 

 

C'est ICI

 

 

Il reste encore quelques exemplaires de Charabia qui peuvent faire un joli cadeau pour la fin de l'année.

 

Ce beau travail a été réalisé entièrement à notre profit et nous en sommes très reconnaissants à toutes les personnes qui y ont participé.

 

Un grand merci également à toutes celles et ceux qui l'ont déjà commandé.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos des chatons : Patricia (photo en extérieur par Irène)

Photo et montage "Charabia" : Miss Tigri / Blog des Chats Pitres.

5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 17:30
Phoebus, le chat de bureau

Il y a les chats des rues.

Il y a les chats de maison.

Les chats des villes et les chats des champs.

Il y a les chats-luthiers, les chats-touilleux et les chats-mailleurs ... (on s'égare)  devil.

 

 

Mais connaissez-vous cette nouvelle espèce bien spécifique, le chat de bureau,

voire le chat informaticien ?

 

Notre ami Phoebus (ICI) fait partie de ce genre un peu particulier.

 

Il vit toujours sur le site où il est nourri, à proximité de l'hôpital.

Il a toujours besoin de sortir et d'espace, de ne pas fréquenter ses semblables.

 

Mais, il a pris ses petites habitudes sur le lieu de travail de notre amie Lucille (ICI).

C'est chouette un bureau, c'est plein d'endroits sympa.C'est chouette un bureau, c'est plein d'endroits sympa.

C'est chouette un bureau, c'est plein d'endroits sympa.

Mais laissons Lucille, qui le connait bien, le décrire à de potentiels adoptants.

 

" Phoebus est un chat qui est arrivé sur le site de chats libres que je nourris cet été.
Ce site est sur mon lieu de travail. Tout de suite j'ai pu constater qu'il était très sociable.
Donc soit on me la déposé là, soit il est parti de chez lui.
Il a été castré et tatoué au nom de l'association et est parti en famille d'accueil pour voir un peu comportement.

 

En effet, il ne supporte pas les autre animaux et ne supporte pas d'être enfermé et seul trop longtemps...

Il a donc été remis sur site.

 

Depuis, il s'est imposé sur mon lieu de travail. C'est bien le seul de mes chats qui a osé rentrer et qui n'en a fait qu'à sa tête !
On a eu beau essayer de l'en empêcher, il est têtu comme un mulet. On le sort par la porte, il revient par la fenêtre...

 

On m'a dit qu'il y avait des souris ici ... Elles sont assez étranges, mais bon ...

 

 

Il fait depuis quelques semaines partie intégrante du décors.  Il arrive dès que j'arrive le matin et ne décolle plus de la journée.

C'est un chat qui a besoin d'attention et qui sait se faire comprendre.
Il miaule beaucoup et sait aussi "forcer les choses".

 

J'ai beau être en train de travailler, s'il a décidé qu'il voulait des câlins : pas le choix.
Il monte sur le bureau, se couche devant le clavier, frotte sa tête sur mon visage. 

 

Mais il sait aussi se faire discret pour ne pas trop déranger, il s'allonge sur un coin du bureau ou bien sur mes genoux et peut passer la journée comme ça."

"Ce que chat veut, humain doit l'accepter", c'est ma devise."Ce que chat veut, humain doit l'accepter", c'est ma devise.

"Ce que chat veut, humain doit l'accepter", c'est ma devise.

"Il m'arrive de partir et de fermer la porte en lui laissant juste la fenêtre ouverte, il ne bouge pas. Il roupille !

 

C'est un chat qui est propre. Et en bonne santé !
Il n'est pas encore vacciné. (Nous ne pouvons pas vacciner tous nos chats...).
Il doit avoir un peu près 2 ans. Il semble jeune et a de belles dents. 
Testé FIV / FelV : négatif. 

 

Il a la queue coupée et toute tordue ! Je pense que ça doit être de naissance car elle est vraiment bien tordue ...

 

Il aime faire sa petite ballade dehors, mais aime surtout son confort et les câlins. 
Il aime bien aussi aller voler dans les paquets de croquettes (en faisant de gros trous dedans!).  

 

Je suis assez exigeante sur les conditions d'accueil de Phoebus, d'autant plus qu'il n'y a pas d'urgences. 
Il lui faut une maison avec une personne présente et sans autres animaux. 
Pendant les premières semaines, il ne doit avoir aucun accès à l'extérieur.

Cela nécessite une vigilance +++ sur toutes les ouvertures, portes et fenêtres (pas d'oscillo-battants!).

 

En effet, sinon, il serait fort probable qu'il tente de retourner sur son lieu de vie. "

T'es certaine qu'il n'y a pas une erreur dans ton tableau ?

T'es certaine qu'il n'y a pas une erreur dans ton tableau ?

Vous l'aurez compris, Phoebus est toujours sur son lieu de vie mais il n'est pas malheureux.

(sauf peut être le soir quand tout le monde s'en va, mais il a son "domaine".

 

Il fait un peu tourner les humains en bourrique mais il est dans un lieu agréable avec des personnes attentionnées.

 

 

 

 

Alors que penser pour lui ? 

 

Faut-il le faire adopter pour sa sécurité ou bien le laisser vivre une vie qu'il se choisit

(et qu'il impose gentiment aux autres ...) ?

 

 

_________________________________________

 

 

 

Et pour terminer et pour le plaisir, une superbe photo de la belle Ollie qui a depuis été adoptée par Lucille.

 

 

 

 

Une bonne semaine à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photoscape

Photos : Lucille

Texte "Phoebus" : Lucille

28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 17:01
"Une ombre de la rue"

Bonjour amis lecteurs.

 

je me présente, car vous ne me connaissez pas.

 

Je m'appelle Fifi, j'ai au moins vingt ans, je suis une très vieille mamie chatte qui a vécu toutes ces années dans une rue toute proche de l'hôpital de Perpignan.

 

Jeune minette, j'ai connu une maison.

J'ai été stérilisée, mais jamais identifiée.

 

J'ai même rencontré un gros souci de santé, car un vilain cancer a fait que l'on a dû m'amputer de ma queue. 

Mais ce sale "crabe" ne m'a pas empêchée de poursuivre mon existence.

 

Et puis un jour, il y a tellement longtemps de cela, la personne qui s'occupait de moi a quitté ces lieux.

Je ne me souviens plus, m'a-t-elle laissée, n'ai-je pas voulu la suivre (c'est fort possible) ?

 

 

Toujours est il que ma vie a continué au même endroit, parfois assez agité, tout près des voitures, au milieu de mes congénères des rues auprès desquels je me suis souvent imposée à grands coups de griffes et de crocs.

 

J'en ai gardé une grande méfiance pour "ceux" de ma race.

 

Mais je vous aime bien, vous les grands bipèdes. 

J'apprécie vos caresses et votre contact.

Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.
Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.

Une p'tite caresse, à vot' bon cœur m'sieurs, dames.

On me donnait à manger lorsque l'on me voyait, certaines maisons du quartier étaient accueillantes.

Mais ces maisons comptaient déjà beaucoup trop de mes comparses félins ou canins.

 

Et puis le temps à passé, beaucoup de temps. Je suis devenue sourde (comme un pot !) , j'ai beaucoup maigri avec l'âge, je limitais mes déplacements.

 

Cet été, les personnes du quartier ont cru ma dernière heure arrivée. 

Avec cette chaleur, j'étais épuisée et très mal en point.

Des messieurs qui venaient dans un gros camion, tôt le matin (Nb : les éboueurs) faisaient bien attention à moi et à ne pas m'écraser (un sincère merci pour ce joli geste !).

 

Il y a quelques jours, une dame qui passait en voiture m'a remarquée.

 

Cette dame (Irène) allait travailler tout près de chez moi et s'occupe aussi des chats qui vivent sur l'hôpital tout proche.

 

Alors, tout est allé très vite pour moi.

Manger dehors ou manger dedans ... une sacrée différence, croyez moi !

Manger dehors ou manger dedans ... une sacrée différence, croyez moi !

Je me suis retrouvée dans un endroit confortable, paisible et où il y avait tout le temps à manger.

En plus on me faisait autant de câlins que j'en demandais (Nb : chez Patricia).

 

 

Bon, il y avait des minous, dont un jeune noir, mais je lui ai expliqué avec mes arguments de la rue qu'il fallait se tenir à distance de Mémé ! (Pirate a pris une bonne raclée).

 

Du coup je vis à l'écart des autres, on s'occupe bien de moi et cela me convient parfaitement.

 

 

Bien chat-leureusement à vous tous.

 

Fifi.

Me reposer, enfin !
Me reposer, enfin !Me reposer, enfin !

Me reposer, enfin !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Vous l'aurez compris, pour un jour, un mois ou un an, qu'importe ?

 

 

Fifi pourra terminer paisiblement sa vie loin de la rue, loin des dangers, loin du froid ou de la canicule.

Elle pourra prendre des bains de soleil derrière la baie vitrée et se prélasser sur des coussins en recevant des caresses.

 

Elle n'est qu'un fantôme qui semble tellement fragile et parait prêt à s'évanouir dans le néant.

Une "ombre de la rue".

Mais elle apprécie la douceur qui lui est proposée.

Elle n'aime pas les autres chats, Pirate en a fait les frais mais Patricia a su intervenir.

 

Mais comment ne pas la comprendre ?

20 ans, dont sans doute 16 ou 17 de rue ... on est obligée de s'imposer par la force pour survivre.

 

Nous ne savons que peu de choses de son existence passée.

Les voisins qui la connaissent ont été prévenus de son placement.

 

Il y avait 2 solutions possibles pour elle, mais Patricia ne la fera pas se déplacer en voiture et il y a moins de minets chez elle, ce qui n'aurait pas été mon cas et c'est sans aucun doute nettement mieux pour Fifi.

Merci à toi de lui avoir ouvert ta porte.

 

 

 

 

Alors, tout ce que nous pouvons dire à notre brave mamie :

 

profite et apprécie pleinement les bons moments qui passent.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos de Fifi en extérieur : Irène

Photos de Fifi en intérieur : Patricia

 

Le titre de l'article est emprunté à la chanson "Milord" du répertoire d'Edith Piaf

(paroles de Georges Moustaki, Musique de Marguerite Monnot). 

21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 17:20
Pour (ne pas) changer : si nous parlions de travaux

Cette semaine, un article sans minous (ou presque) et c'est bien normal qu'ils se cachent.

 

 

Une page pour vous informer que 2 chantiers viennent de débuter sur le site de l'hôpital et affectent nos tournées, nos tentatives de trappages ainsi que la tranquillité de nos protégés.

 

 

 

♦ Le premier se situe au point que nous avons nommé "MNH", assez proche de l'entrée principale de l'hôpital.

Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.
Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.

Le point de nourrissage est préservé, mais difficile d'accès.

Cette tranche de travaux concerne la mise en place de conduites d'adduction d'eau pour une extension de l'internat.

 

Cela devrait durer plusieurs semaines, sans plus de précisions pour le moment.

 

Le petit chalet n'a pas été affecté mais il est difficile d'y parvenir.

Les minous se tiennent un peu à l'écart mais ne sont - comme nous - pas ravis de ce remue-ménage.

 

___________________

 

 

♦ Deuxième grosse opération en cours : la démolition d'un bâtiment à proximité du point de l'internat.

C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.
C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.

C'est vraiment assez proche mais le secteur reste (un peu) préservé.

Ici, les points restent accessibles mais la démolition va probablement fortement perturber nos félins.

 

Le petit jardin de l'internat fort agréable n'est - heureusement - pas impacté et les minets du coin pourront y trouver un peu de quiétude.

 

 

Il va devenir difficile pour nous d'observer nos petits compagnons locaux dans la période à venir.

Ils vont sans aucun doute attendre les périodes nocturnes beaucoup plus paisibles pour sortir et se ravitailler.

 

 

 

Un souci supplémentaire pour nous : les trappages dans ces secteurs - déjà très difficiles avec des chats extrêmement méfiants et rusés - risquent de devenir rares ou exceptionnels, et cela ne nous arrange pas vraiment, vous devez bien vous en douter.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Alors pour terminer, sourire un peu et vous montrer des moustaches pleines de vitalité, voici 2 photos qui montrent les bêtises et les facéties de ce coquin de jeune Pirate chez Patricia.

Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !

Ben oui ? j'aime les fleurs et j'aime l'eau. Et surtout faire des bêtises. Un vrai "ado" quoi !

 

 

 

 

 

Images "Chantier" : Wikimédia commons, montage PhotoFlare

Photos travaux : Irène

Photos Pirate : Patricia

24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 18:01
Pirate du Roussillon

En cette fin du mois d'août, il est temps de vous donner quelques nouvelles fraîches de notre petit rescapé, Pirate.

 

 

Ce petit chaton au très fort caractère a été trappé sur l'hôpital au mois de Juin dernier, son frère "Petitn'a malheureusement pas survécu.

 

Après nous avoir fait de multiples frayeurs, il est en train de devenir un magnifique jeune adolescent délinquant mais adorable grace aux bons soins de Patricia.

Comment ça un jeune ado délinquant ? Je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer ça ...

Comment ça un jeune ado délinquant ? Je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer ça ...

Vous l'aurez compris entre les lignes, il est devenu sociable mais c'est un véritable petit diable monté sur des ressorts, bourré d'énergie à revendre.

 

Fort heureusement, il y a les anciens. 

Ah, que ferions nous sans eux ?

 

Et l'ami Beuk, le chat de Patricia, l'a pris sous son aile protectrice.

 

Pour tout dire, ils sont devenus deux inséparables copains en parfaite harmonie.

 

 

La preuve en images ....

Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !
Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !

Les tongs de Patricia, c'est la patte (le pied si vous voulez). Et puis, touchez pas à mon "gros" copain, hein !

 

Nous tenons à sincèrement remercier Patricia pour cette réussite inespérée.

 

Ce n'était pas gagné d'avance, tant au niveau de la santé que sur le plan de la sociabilité.

 

Pirate est un petit coquin heureux, débrouillard et épanoui.

Un vrai chat de l'hôpital, en quelque sorte ... 

 

 

Au fait, hum, Pirate ...

Tu grandis ... dans environ 2 mois, comment te dire et te présenter cela ?

Disons que tu vas être un peu "allégé" mais c'est pour ton bien, ... si si, on te l'assure.

Tu te prépares, hein ?

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Pour terminer, une photo du beau et gentil Phoebus qui a retrouvé sa liberté.

 

 

Il semble heureux dans son milieu.

 

Il faut dire que son lieu de vie, pourtant très proche de l'hôpital, est particulièrement plaisant.

Et que de gentils humains veillent quotidiennement sur lui et tous ses congénères.

 

Il a tous les jours sa ration de câlins et de caresses en plus d'une bonne gamelle.

 

 

 

 

 

Très bonne semaine à tous et

bon courage à celles et ceux dont les vacances se terminent

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFlare

Photo "Pirate & Bandana par Laura

Toutes les autres photos par Patricia