Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 15:20
Comme un félin dans la ville

Comme un félin dans la ville

 

Je suis né sur du béton

 

Blotti entre deux cartons

 

Bien loin de la vie facile

 

Comme un félin dans la ville

 

 

 

Comme un félin dans la ville


J'ai grandi loin des foyers


Où mes frères bien choyés


mènent une vie bien tranquille


Comme un félin dans la ville

 

 

 

Entre béton et bitume


Pour survivre je me bats


Ma vie n'est qu'un long combat


Il me reste l'amertume


Entre béton et bitume

 

 

Comme un félin dans la ville


Je voudrais qu'on me câline


Mais je dois courber l'échine


aux regards souvent hostiles


Comme un félin dans la ville

 

 

 

Comme un félin dans la ville


J'ai connu tous les écueils


une vie loin des fauteuils


de vos minettes dociles !


Comme un félin dans la ville

 

 

 

Entre béton et bitume

 

Mon destin est dans ces rues

 

Tout près des autos qui tuent

 

Je n'ai connu que les brumes

 

Entre béton et bitume

 

 

Comme un félin dans la ville


Ami, qui pleure sur mon sort


Toi qui aides mes frères, dehors


Prends bien soin de ma famille !


Comme un félin dans la ville

 

 

 

 

Pardonnez ces quelques rimes parfois maladroites.

 

 

Elles sont dédiées à Athéna, la maman des chatons que nous tentions de capturer

et à tous les naufragés des rues, où qu'ils soient.

 

 

Son petit corps sans vie a été retrouvé cette semaine, probablement victime d'une voiture.

 

Elle ne connaitra jamais la douceur d'une maison.

 

Le triste destin de "ceux des rues", des félins dans la ville ... trop souvent.

 

 

.............................

 

 

 

Ce texte est librement inspiré de la très belle chanson de Maxime Le Forestier : "Comme un arbre".

Les paroles originales sont ici.

 

Vous pouvez faire l'acquisition de ce titre ici.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène

Illustrations des silhouettes de chats : Pixabay

 

Chanson originale "Comme un arbre" de Maxime Le Forestier, référence sacem ici.

commentaires

I
Un texte émouvant. C'est si triste pour cette petite minette.
Répondre
J
oui c'est toujours tellement difficile à accepter
Y
Quel beau texte! Ca fait un peu froid dans le dos mais c'est si vrai, tout est véridique. Je n'ai jamais pu tourner le dos à un chat. D'ailleurs ils le savent bien tous ceux,qui sont passés devant ma porte. Nous étions comme attirés par un aimant!
Bonne semaine Jean Marc.
Répondre
J
Une tranche de vie, empruntée à une superbe chanson de Maxime le Forestier
Bonne soirée
Z
C'est beau et triste à la fois...Pauvre Athena...
Répondre
J
Un modeste hommage
L
Alors le concert pour félin, c'est bien.
Répondre
J
Sauf quand ça finit mal
A
Quel bel article, poème attendrissant, photos touchantes de ces minous des rues qui ont la vie dure.
C'est très beau et triste en même temps, ils seraient si heureux en maison, mais à condition d'être adoptés par de très bons humains.
Amitiés à tous et bon courage
Répondre
J
Oui ce serait un beau rêve. Déjà s'il pouvaient vivre tranquillement dehors, ce serait une belle chose.
Bonne soirée
P
En lisant le poème, je m'attendais à une triste nouvelle. Pauvre minette qui n'a pas eu le temps de profiter de la vie. Quelle qu'elle soit, elle méritait d'être vécue.
Bonne semaine et bon courage à tous les bénévoles
Répondre
J
Oui, toute vie mérite d''être vécue et respectée .
Difficile à accepter, le destin, parfois
Bonne soirée, caresses
C
Athéna, toute jeune ...
Quel choc en lisant ces lignes ...
Ces mots si bien choisis pour dire un peu de sa vie
Oui destin cruel d'une petite minette qui n'a pas voulu entrer dans la cage trappe.
C'est triste, elle laisse 5 beaux chatons ... dont elle a pris soin avec amour c'est évident.
Je pense à Perrine, une de ses filles qui semble sociable, et je rêve pour elle d'une belle famille pour venger le destin
Répondre
J
Oui cela semble tellement injuste. Et pourtant, tous les jours et partout les mêmes drames.
Perrine est sociable en effet, et pour le moment elle termine sa convalescence.
Nous ferons le maximum pour lui trouver une bonne maison !
P
Belle adaptation de la chanson de Maxime Le Forestier......pour une bien triste nouvelle avec la mort d'Athéna
malgré tout, elle aura donné la vie aux chatons que vous avez soigné....
Bonne journée.....ici pas de trombes d'eau, mais des pluies incessantes qui détrempent tout !!!!!
Répondre
J
Oui et c'est à nous d'essayer maintenant d'aider ses petits
Elle était jeune, la pauvre, comme tant d'autres, je sais
Reste au sec, ici ça c'est calmé mais quelle humidité !
G
On non, pauvre Athéna. Que c’’est triste! Pensées pour elle et tous les gavrochats qui subissent un sort analogue.Une certaine douceur de vivre n’est vraiment pas accessible à tous.????
Répondre
J
Hélas, tant de monde dans la rue
et surtout tellemnt de dangers ..
Et combien dont nous ne connaitrons jamais la destinée ?
P
bel hommage à Athena, une pauvre minette des villes, partie sans avoir connu les caresses, et bel hommage a tous les gavrochats, dans son cas , merci Jean-Marc, bonne semaine amities
Répondre
J
Merci René, des mots qui sont peu pour compenser les peines trop fréquentes.
Bonne journée à toi
M
Un peu de douceur et de poésie dans un monde qui n'est pas toujours tendre, surtout pour les Gavrochats. Pauvre Athéna, pauvre minette ! Vous aurez vraiment tout tenté pour elle... et tu lui rends un très bel hommage à travers ces vers qui n'ont rien de maladroits et dont tu peux légitimement être fier.
Ronrons solidaires des Chats-Pitres. Caresses à la tribu des Fenouillèdes.
Répondre
J
Merci miss tigri
L'hommage est dédié à tous les gavrochats...
Modeste mais sincère
T
Quel bel hommage... On a la vue un peu trouble... Ronrons
Répondre
J
Merci, nous aussi ....
S
Je pleure. Je ne peux rien ajouté d'autre, je ne trouve rien, je pleure.
Répondre
J
Merci , nous sommes tous tristes
D
Oh la pauvre ! J'ai crié "mon dieu" à la lecture ! Tristesse :'(
Répondre
J
Merci pour elle, et pour nous.
A
Un texte magnifique, si poignant... Bel hommage pour cette petite Princesse des Rues...
Quelle tristesse... Je compatis à votre peine...
Chat'mitiés
Annie
Répondre
J
Merci Annie, c'est difficile à accepter lorsque l'on a essayé de la sortir de là
V
tu me mets les larmes aux yeux, pauvre minette! c'est terrible ces voitures... bisous Jean-Marc.cathy
Répondre
J
Les voitures oui, c'est redoutable et pourtant ? Certains choisissent leurs vies, que faire ?
Continuer.
@
Quelle triste nouvelle... : / et quel hommage pour Athena... :' ( il n' yaplus qu'à essayer de trapper ses petits pour les protéger, je croise les doigts.
J'ai peur à chaque fois que je vais nourrir les chats de rue d'en voir un en moins. Et je n'y pourrai rien si ça arrivait.
J'ai bien aussi reçu le calendrier.
Bonne soirée, @ nnie
Répondre
J
Oui c'est toujours un moment d'angoisse, cette peur d'en retrouver un qui a eu un mauvais sort ... ou de ne pas le revoir.
Oh non on n'y est pour rien mais c'est douloureux à vivre pour tous, tu le sais.
Merci pour le calendrier, bonne soirée
P
C'est un très joli hommage pour Athéna Jean-Marc.Une disparition qui laissera un grand vide auprès des résidents,elle faisait partie avec ses 6 petits,de leur vie au centre.Notre coeur pleure.Il ne nous reste plus qu'a espérer réussir a trapper les 3 petiots restants et qu'ils aient le caractère de leur soeur Perrine,afin de pouvoir être adoptés dans une bonne famille.
Répondre
J
Merci Patricia. Oui tu as raison, maintenant, il faut penser au reste de la famille.
On va tenter mais tu as déjà beaucoup essayé.
Espérons, oui, comme la jolie Perrine
B
J'ai les larmes aux yeux en pensant au tragique destin d'Athéna mais aussi de tant d'autres qui ne connaissent pas la chaleur d'un foyer. Je me sens impuissante quand on ne peut malheureusement accueillir qu'un ou deux chats RIP petite puce
Répondre
J
oui, ces mots sont tout autant destinés à tous ceux de la rue, tous ceux qui galèrent et dont la vie ne tient souvent qu'à un fil ...
K
Comme c'est triste ! Pauvre Athéna.
Je fredonnais tes rimes lui rendant hommage sur la chanson de Maxime...
Bonne soirée Jean-Marc
Répondre
J
Bien modestes vers mais hommage sincère
Bonne soiré Béa
L
OH MAIS NON ! Quel tragique destin, mon Dieu... J'imagine votre désespoir que je partage ; pauvre petite chérie...
Répondre
J
Que veux tu ? Nous avons essayé, et nous n'y sommes pas parvenus.
Il y en a tant tous les jours, hélas. Elle, nous la connaissions...
P
Trop dur, trop triste , trop impuissant ...
Pauvre minette si jolie ....
Douce Athéna , un petit coin au paradis des chats pour toi.....
Répondre
J
Oui elle va retrouver beaucoup (trop) de monde.
Tristesse
Z
ce très joli texte et la nouvelle que tu nous donnes me serrent le cœur . Pauvre petite Athéna ! pauvres petits malheureux comme elle . Enterrer les morts et aussitôt retourner réparer les vivants est bien dur . J'espère que vous traperez tous ses petits bouts d'choux pour que leur vie soit meilleure.
Courage à vous tous. Mon calendrier est arrivé , merci pour l'envoi.
Amitiés Jean-Marc.
Répondre
J
Merci Zoé, j'aime beaucoup cette chanson de Maxime, elle a plus de 40 ans d'avance sur son époque.
On va tout faire pour les petits, et encore ils sont autonomes, ce n'est pas une consolation mais ça aide.
Merci pour le calendrier.
Bonne soirée
D
J'avais reconnu la chanson inspiratrice et je me demandais où ces lignes nous emmèneraient ... et paf ! la réalité en plein coeur ....la tristesse, l'impuissance,une prière son exaucée ....
Merci Jean-Marc pour ce courage "malgré tout" et cet hommage ...si petite Athéna...à l'aube de ta vie ....
Répondre
J
Oui, une prière non exaucée. Et les autres, ses petits qu'il faut aider ...
merci Danielle
N
Trop triste !!! Pardon ! Je ne peux en dire plus comme chaque fois qu’un minou ou minette est tué(e) par une voiture ! Pourtant vous aviez tant fait pour lui éviter cela. « Curieusement elle disparaît après que sa petite famille se soit retrouvée - au moins pour un temps - entre vos mains et vos cœurs généreux.
Douces caresses aux petits « orphelins » et tous les autres.
Bon courage !
Merci encore et tjs de ce que vous faites.
Amicalement.
Nicole75
Très beau poème !
Répondre
J
Il nous manque encore des petits de la regrettée Athéna.
Le plus beau cadeau post mortem que nous pourrions lui faire, que ses derniers petits soient sociables et puissent être adoptés.
Oui c'est triste ... la vie l'est trop souvent
S
Merci pour ce très beau poème aux paroles tellement tristes que j'en ai les larmes aux yeux dédié à nos amis félins qui souffrent d'abandon sur le béton des villes. Mille pensées à la petite Athéna qui vient de partir....désormais je songerai à elle quand j'entendrai la chanson de Maxime Le Forestier. Toutes mes amitiés Jean-Marc et merci pour les calendriers qui sont bien arrivés. Shuki
Répondre
J
C'est un modeste hommage parfois maladroit mais bien sincère.
Il pourrait aussi s'adresser à de nombreux humains qui n'ont pas une vie facile, dehors.
Et merci pour les calendriers.
T
Oh, quelle tristesse ... Pauvre Athéna. Ah ces voitures ... Un chat des villes, un chat des rues est exposé à tellement de dangers. Quel malheur que cette petite maman n'ait pas pu connaître le bonheur d'un foyer chaleureux. Ton poème sensible reflète bien la dure condition des chats qui vivent dehors. Avec une pensée pour Athéna et tous ceux qui meurent dehors tout seuls ... Passe un bon week-end quand même Jean-Marc avec tes petits qui, eux, sont en sécurité. Ronron affectueux de Félix.
Répondre
J
Pas trop sauvage, mais nous n'avons pas réussi à la capturer, hélas. Son choix, son destin ...
T
Elle était si petite, elle avait l'air si fragile ... Oui, la pluie, le vent, c'est un temps qui bouscule les sans domicile fixe.
J
Merci Thaddée. Disons que c'était la manière la plus digne que je trouvais de lui rendre hommage, à elle et à tant d'autres.
En plus il fait mauvais, ce doit être dur dehors, pour les humains comme pour les animaux.
M
MERCI Jean-Marc pour ce très joli texte qui me donne envie de pleurer... Ils sont tellement dans la rue à souffrir sur le bitume.
Répondre
J
Oui Monique, et vous ne connaissez vous aussi que trop cette misère