Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 08:35
La Romance de Perpignan

Un peu de douceur et de rêve ne feront de mal à personne en ce moment, vous en conviendrez aisément.

 

La semaine dernière nous vous avons parlé du trappage de Microbe ... et d'autres chats noirs.

 

Eh bien, il n'y avait pas 3 mais en réalité 4 minets noirs qui sont tombés dans nos filets !

 

Et nous avons conservé cette dernière petite merveille en réserve pour le plaisir d'un article destiné à essayer de vous donner le sourire.

 

Mais qu'est-ce que vous me voulez ?

Une splendide jeune chatonne noire (ou plutôt "Smoke" car sa fourrure possède des nuances blanches assez nombreuses), à poils mi longs et aux grands yeux étonnés s'était jointe à la troupe.

 

Capturée elle aussi, elle était encore beaucoup trop jeune pour être stérilisée.

 

... Et donc, elle a été ramenée à la maison, placée en quarantaine par sécurité et son comportement a été étudié.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Pas du tout sauvage notre nouvelle amie, encore un peu inquiète.

Il n'a vraiment pas été difficile de comprendre qu'elle n'avait aucune agressivité, qu'elle avait une très bel appétit, était propre et deviendrait rapidement sociable .... voire "pot de colle".

 

Après quelques hésitations, nous l'avons baptisée "Romance". 💖

 

Elle apprécie beaucoup le contact et les caresses mais aime un peu moins se sentir "portée" ou tenue.

Elle ne dit rien mais on voit vite qu'elle préfère partir pour une alcôve bien douillette.

 

Elle aime particulièrement se sentir dans un milieu un peu clos et sécurisant, beaucoup plus qu'exposée au centre d'une pièce.

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !
Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Notre Romance aime les caresses et les contacts, c'est indiscutable !

Un peu réticente aux jeux à ses débuts, elle a vite compris l'intérêt des plumeaux magiques (elle en a fait une belle consommation à ce jour !) et attend maintenant avec impatience ces séances qui tournent souvent à la folie douce.

Echantillon ludique.Echantillon ludique.
Echantillon ludique.Echantillon ludique.

Echantillon ludique.

En vidéo, c'est encore mieux.

Vous l'aurez compris, cette jeune Romance est absolument adorable et craquante.

 

 

Nous aimerions lui trouver une excellente famille qui saurait s'occuper d'elle car elle attend vraiment beaucoup de ses futurs esclaves à deux pattes.

 

Alors pour terminer un petit diaporama pour finir de vous séduire.

La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan
La Romance de Perpignan

 

" J'suis la Romance de Perpi',

Au coin d'une rue où j'ai fleuri

je mets au cœur d'mes amoureux

un peu de rêve et de ciel bleu"

 

 

 

 

Inspiré directement par "La romance de Paris", bien entendu 😻

 

Et faites vous donc plaisir à réécouter cette belle et douce chanson de Charles Trénet.

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotoFiltre

Photos : JM

"La romance de Paris" est une chanson de Charles Trénet.

21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 10:45
Monochrome : le noir.

Un article avec une seule couleur, le noir.

 

Un noir souriant pour le début avec des minous qui sont tombés récemment dans nos filets.

 

Une tonalité plus sombre à la fin, avec le triste départ d'une copine bien connue des blogs.

 

 


 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Les trappages continuent, avec plus ou moins de succès, mais ne boudons pas notre plaisir puisque nous sommes parvenus depuis le début novembre à faire stériliser et identifier quelques nouveaux venus sur le site.

 

 

• Commençons par Rocambole ...

 

Un nouveau venu régulièrement observé depuis quelques mois.

Pas trop farouche, il a tout de même fallu un peu de patience pour parvenir à le capturer.

Il est beau ... mais il avait envie de repartir !Il est beau ... mais il avait envie de repartir !
Il est beau ... mais il avait envie de repartir !Il est beau ... mais il avait envie de repartir !

Il est beau ... mais il avait envie de repartir !

 

 

• Et maintenant, nous vous présentons ... Microbe (😲 ... ben oui ... ce serait un peu trop long à expliquer).

 

Ce jeune minou aurait un bon potentiel pour devenir facilement sociable, ce serait une très bonne chose qu'il puisse trouver une maison.

 

En attendant, sa capture a été doublement utile, car il a également été soigné pour un début de coryza.

 

J'y vais ou j'y vais pas ?J'y vais ou j'y vais pas ?

J'y vais ou j'y vais pas ?

 

 

• Et puis, vous devez vous souvenir du "guetteur" (ICI).

 

Eh bien, tout comme pour son copain Rocky, sa surveillance n'a pas été suffisante pour déjouer tous les pièges tendus.

 

Ce fieffé coquin, qui est en réalité une coquine, nous a tout de même joué un petit tour à sa façon.

 

Le tatouage était difficile à voir mais elle était déjà identifiée ! 😁

 

Et elle a rapidement pu retrouver sa maison, assez proche.

C'est une coutumière du fait semble-t-il, mais au moins ses esclaves bipèdes savent maintenant où la chercher en cas de départ un peu prolongé.

 

Au fait, elle s'appelle Salem.

Le tatouage se devine mais il est difficile à lire.Le tatouage se devine mais il est difficile à lire.
Le tatouage se devine mais il est difficile à lire.Le tatouage se devine mais il est difficile à lire.

Le tatouage se devine mais il est difficile à lire.


 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pour terminer, comme annoncé, une nouvelle nettement plus triste.

 

 

Nous avons appris hier le départ vers les nuages de notre amie Dingle, chez Nicole.

La maladie a été la plus forte.

 

 

L'article est ICI.

 

 

Que Nicole trouve ici toute notre sympathie et notre soutien, bien dérisoires mais sincères.

Ce sont des moments tellement difficiles à accepter lorsque nous les vivons et devons les subir.

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène; Lucille & JM

Illustration : Pixabay

7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 08:15
Après Rocky, voici Rambo.

Les trappages continuent malgré le contexte bien particulier.

 

L'activité des bénévoles, "travailleurs non salariés" reste possible bien que limitée, et les cabinets vétérinaires sont ouverts pour le moment.

 

Quant au travail de capture, il est absolument nécessaire d'être solitaire et au calme ; les contacts sont donc plus que limités.

La "distanciation" (sic) est tout bonnement une condition indispensable pour réaliser ce travail.

 

Il y avait quelques nouvelles moustaches apparues sur le site, parfois depuis plusieurs mois.

Il était donc nécessaire de réagir avant le retour de périodes plus "chaudes" pour nos minous.

 

 

Parmi ces nouveaux, celui que nous avions surnommé "Rambo" figure déjà dans notre calendrier.

Un tigré de forte carrure.
Un tigré de forte carrure.Un tigré de forte carrure.Un tigré de forte carrure.

Un tigré de forte carrure.

Pourquoi ce nom, direz-vous ?

 

Parce que notre nouveau copain est extrêmement imposant, de forte corpulence et qu'il "roule des mécaniques". Un vrai "mâle" quoi. 😾

 

Mais il semble plutôt d'un caractère doux et tranquille, avec un bel appétit.

 

Il a pu être capturé récemment.

Et hop, dans la cage le "costaud".
Et hop, dans la cage le "costaud".Et hop, dans la cage le "costaud".

Et hop, dans la cage le "costaud".

Passage vétérinaire classique pour lui avec quelques analyses en supplément.

 

Comme il s'est montré d'un caractère plutôt paisible, nous n'avions pas vraiment envie de le remettre dehors.

 

Malgré ses tests (il est FIV+, avec une légère anémie), l'amie Valérie qui a déjà accueilli Otto (ici) a accepté de lui ouvrir sa porte.

 

Qu'elle soit sincèrement remerciée pour ce très beau geste (il va s'appeler "Fibouille" 😁).

 

Pour le moment il est tenu en quarantaine mais son premier contact avec Otto a été extrêmement pacifique et tranquille.

 

Et comme vous pourrez le constater dans les images suivantes, il n'est pas vraiment pas ce que l'on peut appeler un chat sauvage !

Rambo - Fibouille aime les câlins et les bonnes gamelles. Quant à Otto, il est maintenant "chez lui".
Rambo - Fibouille aime les câlins et les bonnes gamelles. Quant à Otto, il est maintenant "chez lui".Rambo - Fibouille aime les câlins et les bonnes gamelles. Quant à Otto, il est maintenant "chez lui".

Rambo - Fibouille aime les câlins et les bonnes gamelles. Quant à Otto, il est maintenant "chez lui".

 

Encore une fois, merci à Valérie pour ce beau sauvetage.

 

 

 

Et puis, dans les futurs articles à venir, vous verrez que les trappages et captures restent d'actualité .... avec parfois quelques surprises !  😋

 

A suivre donc.

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : Valérie, Irène, Laura, Lucille & JM.

24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 10:00
Rocky, alias "Jojo"

Et hop !

 

Cette semaine, un minou de l'hôpital dans la boite, direction véto "couic" et joli tatouage dans l'oreille.

 

Note nouveau copain, Rocky, vous le connaissez déjà un peu.

 

Nous vous en avions parlé récemment ICI, un tout nouveau minois de minou aperçu sur le site.

 

Et, à cette occasion, son pote "le Guetteur" le nommait amicalement "Jojo".

Ah, les familiarités du milieu félin !

 

 

Comme il y a quelques inconnus sur ce point, mais aussi des habitués de longue date, une trappe dite "de sélection" à déclenchement manuel a été mise en place.

 

Et, bien entendu, quelques estomacs goulus et familiers se sont régalés en premier des pâtées mises à disposition.

Nagano, Pandora ! SVP, on sort de là et on laisse travailler les bipèdes ! Merci.Nagano, Pandora ! SVP, on sort de là et on laisse travailler les bipèdes ! Merci.

Nagano, Pandora ! SVP, on sort de là et on laisse travailler les bipèdes ! Merci.

Une fois nos gourmands rassasiés, nous avons enfin pu passer aux choses sérieuses.

 

Et c'est notre "gris et blanc" qui s'est pointé et a bien voulu daigner tomber dans nos filets.

 

Autant vous dire tout de suite qu'il ne s'est vraiment pas montré de trop bonne humeur, ni particulièrement coopératif lors de sa capture.

 

Heureusement que le "drap magique" qui recouvre aussitôt les trappes dans ces cas a encore une fois prouvé sa redoutable efficacité, et il s'est enfin calmé.

 

Je vous dis que je veux sortir, nom d'un miaou !
Je vous dis que je veux sortir, nom d'un miaou !Je vous dis que je veux sortir, nom d'un miaou !

Je vous dis que je veux sortir, nom d'un miaou !

Bon, la suite est plus que classique.

 

Il a fait un bref séjour à la clinique vétérinaire pour y être un peu allégé.

 

C'est un garçon, d'environ 1 an et demi, en forme, nommé "Rocky".

 

Il a retrouvé sa liberté et son lieu de vie le soir même.

 

Vous l'ouvrez quand cette cage ?
Vous l'ouvrez quand cette cage ?Vous l'ouvrez quand cette cage ?

Vous l'ouvrez quand cette cage ?

 

Bienvenue à toi, l'ami.

 

Prends soin de toi, sois prudent

et profite bien des gamelles.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 09:31
L'ambiguïté du genre

Cette semaine sera placée sous le signe d'un article souriant.

 

En fait, il faudrait créer une catégorie "bêtisier" dédiée à la publication de certains de nos articles. 

 

 

Bon, résumons nous.

 

Irène et Laura nourrissent sur l'hôpital, mais également sur des sites de la périphérie directe et immédiate de l'établissement.

 

Nous vous en avons parlé à plusieurs reprises, ces colonies de chats sont traitées au même titre que les chats de l'hôpital (stérilisation, identification, nourrissage, soins ..) et les animaux sont ainsi maintenus sur leurs lieux de vie respectifs et, ainsi, ne colonisent pas le centre hospitalier.

 

Mais, mais .. parfois ils nous sont un peu moins familiers que les minous du site.

 

Alors voici l'histoire.

 

Depuis quelques temps nos amies avaient repéré sur l'un de ces points une minette toute noire et "prête à exploser", disons plutôt qu'elle semblait proche du terme de sa grossesse.

Coucou, c'est moi

Coucou, c'est moi

Branle-bas de combat !

 

Tenter d'éviter à tout prix de futurs naufragés de la rue sans avenir.

 

Un rendez-vous est pris chez les vétérinaires, et hop, la trappe est mise en place manu militari.

 

Notre "minette" se fait piéger sans difficultés, elle ne semble pas particulièrement sauvage.

Et aussitôt, direction le cabinet véto.

 

 

Bon, ben, notre minette "pleine" s'avère être un garçon bien en chair prénommé "Obama" et stérilisé par notre association en 2018 .....   😸  😻.

 

Voilà, voilà ...

 

Soyons positifs, il se porte très bien, il est plutôt sociable et semble bien profiter de la nourriture quotidienne 🍗.

L'ambiguïté du genre

Alors, vous le savez, c'est très vilain de nos jours de différencier les êtres par leur sexe, il est de bon ton socialement acceptable et politiquement correct dans la langue du XXIème siècle de parler de genre.

 

Disons donc que notre ami a un genre bien à lui et souhaitait nous le faire remarquer .... à sa manière.

Et vous trouvez chat drôle, vous ?

Et vous trouvez chat drôle, vous ?

Vous savez ce que je vous dis, moi ? (Photo transmise à l'instant, le 10/10/2020 à 11h00)

Vous savez ce que je vous dis, moi ? (Photo transmise à l'instant, le 10/10/2020 à 11h00)

 

 

 

 

Montages : Photoscape & Pixiz

Photos : Irène, Laura & JM

1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 10:42
Les surprises du mois de juillet.

En ce premier jour du mois d'août, voici une petit retour en arrière sur les dernières heures du mois de juillet.

 

 

L'histoire est parfaitement banale.

 

Une chatte typée siamoise signalée errante depuis plus d'un mois avec son chaton (nous saurons après visite vétérinaire que c'est en fait une jeune demoiselle).

 

Une rapide coup d'œil pour examiner  la situation  : 

 

- la minette est vraiment très craintive et peureuse. Elle s'enfuit au moindre bruit ou mouvement, elle est plutôt maigre.

- sa chatonne semble assez familière et bien portante.

 

La maman a une étrange démarche, étire souvent ses pattes arrières et tombe lorsqu'elle veut courir pour s'enfuir.

Elle a probablement une légère ataxie.

 

La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).
La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).

La maman et sa petite (merci au très fort zoom de l'appareil photo).

Il ne faut donc absolument aucune agitation bruyante pour tenter de la capturer (et l'été c'est vraiment pas gagné d'avance surprise !).

 

Le trappage a donc été réalisé en nocturne.

Il a été relativement facile (bon, il y a toujours une voiture qui passe et dérange, mais ça a marché après quelques tentatives ratées).

 

Et les 2 membres de la petite famille sont entrées ensemble à l'unisson ... et affamées.

 

Un passage obligatoire chez le vétérinaire le lendemain.

Tout ce petit monde avait des puces et un peu de gale des oreilles.

 

Le "bébé" est une fille d'environ 3 mois, archi sociable et vraiment adorable.

La maman attendait à nouveau des petits et ne portait aucune identification.

 

Tests FIV/FeLv négatifs pour les deux. Ouf !

 

... Apparue depuis depuis environ un mois, en été, avec un chaton ....

Mouais.  angry

 

Est-il bien nécessaire de vous faire un dessin ?

 

La vétérinaire a demandé de ne pas la relâcher de suite car elle avait eu une intervention lourde et avait besoin de repos et de se "refaire" un peu.

 

 

La famille est donc partie en convalescence (et en quarantaine) dans la salle de bains.

Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.
Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.

Un diaporama qui vous fera vite comprendre le problème : tout le monde est très sociable.

Et, bien, entendu, ce qui devait arriver arriva.

 

Pour la chatonne, elle était sociable, la véto l'avait immédiatement remarqué.

Pour la maman c'était plus délicat car elle était anesthésiée.

 

Mais elle s'est aussitôt montrée en recherche de beaucoup d'affection, de caresses, montant sur les genoux et réclamant des câlins (malgré son côté très "trouillarde" et ayant peur de tout mais sans jamais montrer aucune agressivité).

 

 

Qui aurait le courage de les relâcher ?

 

Cette pauvre chatte est très douce.

Elle est légèrement handicapée et n'est visiblement pas un animal habitué à vivre à l'extérieur.

Sa petite est d'une incroyable gentillesse, tout comme sa maman.

 

 

 

Alors, "qui n'en veut ?".

Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....
Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....

Quelques photos supplémentaires en diaporama. Ah ! Le jeu des chatons ....

Elles n'ont pas encore de prénom officiel ! 

 

Ben oui, les choses se sont déroulées de manière un peu imprévues et bousculées.

 

Quelques pistes comme "Rina" ou "Ryna" (prénom d'origine japonaise) pour maman peut être.

 

 

Et une petite liste ci-dessous que nous vous soumettons.

 

Rêve / Rêva, Raquel, Rhéa, Rosée, Riane, Rififi, Rimelle, Ritournelle,

Réjane, Reza,   Risette, Ronronnette, Rosabelle / Roselia,

Rho la la,  Rominette / Raminette, Rumba, Romance ..... 

 

Liste non exhaustive ..

Maman n'a plus de lait mais c'est pas grave ... moi j'ai envie de têter.

Maman n'a plus de lait mais c'est pas grave ... moi j'ai envie de têter.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : JM

13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 17:05
Quelques mots pour Roxanne.

Nous n'aurons pas la prétention d'avoir le talent d'Edmond Rostand, ni la plume alerte de son fier Cyrano.

Et nous vous épargnerons, de surcroît, un article en alexandrins ...

 

Mais ... nous allons, en ce jour, vous raconter l'histoire de Roxanne, une toute jeune minette qui a déjà connu bien des péripéties et des épisodes difficiles.

 

Au tout début du confinement, cette petite chatte qui semblait plus proche d'un gros chaton est apparue, toute propre, craintive mais relativement familière malgré tout.

Bon, nous avons rapidement eu des soupçons concernant sa vie antérieure .

 

A première vue, ses formes étaient assez rondes et elle a été supposée gestante.

 

Comme elle est plutôt gourmande, sa capture n'a pas posé trop de difficultés.

Mais il a fallu attendre le déconfinement pour opérer.

Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.

Dans la trappe la belle Roxanne, toute étonnée.

Elle ne s'est pas montrée particulièrement farouche, un peu apeurée mais il a été possible de la toucher au travers de la grille sans aucun signe agressif de sa part.

Et surtout, elle est toujours restée très calme.

 

Mais, le passage vétérinaire nous a révélé une mauvaise surprise.

Roxanne avait des bébés et les allaitait. Elle n'était donc pas gestante.

 

Malgré son évident potentiel de sociabilisation, elle a été très rapidement relâchée.

Elle a repris sa vie, venait manger et il était très facile de constater en la voyant qu'elle nourrissait ses petits.

 

 

Seulement, le destin n'est pas toujours tendre avec ceux qui vivent dans les rues.

 

Roxanne est jeune (10 mois environ) et visiblement inexpérimentée.

Elle avait ses petits dans un conduit pluvial.

 

Récemment, il y a eu de fortes pluies avec des orages importants.

Et il est pratiquement certain que ses malheureux enfants en ont été les innocentes victimes.

 

 

 

___________________________

 

 

 

Vous voyez, lorsque certains vous disent "il faut laisser faire la nature" concernant la stérilisation des chats errants, eh bien, parlez leur de Roxanne

 

Parlez leur de ce que c'est d'entendre hurler pendant des heures une mère désespérée à la recherche de ses chatons dans un un conduit pluvial.

 

Dites leur l'effroi d'assister impuissants à ce drame avec une boule qui vous vrille le ventre.

 

 

Puisse ce triste exemple les aider à commencer à réfléchir, à penser "aux autres", aux sentiments ressentis par cette maman, à sa peine et à sa douleur.

 

 

___________________________

 

 

 

Roxanne s'est montrée à nouveau au bout de quelques temps.

 

Mais à sa souffrance morale s'est rapidement rajoutée la douleur physique.

 

Une énorme masse rouge et très enflammée était nettement visible au niveau de ses mamelles.

Elle faisait de toute évidence une mastose, suite à l'arrêt de la lactation.

 

 

Il fallait donc la capturer à nouveau pour la soigner rapidement.

Mais se laisserait-elle prendre une nouvelle fois ? Rien de moins sûr.

 

Bon, la persévérance a payé et notre pauvre minette a pu être reprise ce jeudi soir (juste avant un autre énorme orage).

 

Elle a pu être soignée et testée par la même occasion (FIV et FeLv négative).

Cette visite a confirmé qu'elle n'avait plus de lait et donc, plus de bébés non plus.

 

Elle a été placée provisoirement en accueil et il faudra contacter les vétérinaires Lundi prochain pour évoquer l'évolution de son inflammation.

 

En principe cela devrait rapidement s'améliorer mais, si le problème persiste, il faudra la ramener (ce sera tout de même plus facile maintenant).

Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.

Un petit séjour temporaire en cage de socialisation / convalescence. Mais c'est bien plus douillet et tranquille que la rue.

Roxanne n'est pas sauvage, elle se laisse toucher et caresser sans agressivité aucune.

Elle a seulement encore un peu peur et n'aime pas être manipulée, mais il faut la comprendre.

 

Sa sociabilisation va donc probablement être assez rapide.

 

Une fois que tout sera parfait, elle sera proposée à l'adoption ... à moins que quelqu'un ne craque avant car elle est vraiment très mignonne.

 

Il lui restera à oublier ses horribles souvenirs ....

11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 20:10
A pas lents.

Vous l'avez compris, la période n'est pas propice à nos campagnes de trappages à des fins de stérilisation / identification. 

 

Il n'est absolument pas question que quelqu'un prenne des risques ou bien en fasse courir à qui que ce soit, il s'agit là du moindre des civismes.

 

Les actes vétérinaires restent très limités.

 

Toutefois les cas considérés comme des urgences peuvent être acceptés.

Nos activités ne sont donc pas totalement en sommeil.

 

 

Dans ce cadre, et en respectant scrupuleusement toutes les règles préconisées, quelques minous et minettes ont pu être pris en charge.

 

 

Nous avons donc le plaisir de vous présenter RASTA, une belle minette toute noire de la périphérie immédiate de l'hôpital.

 

Coucou à vous, amis humains, dites moi que je suis toute jolie !Coucou à vous, amis humains, dites moi que je suis toute jolie !

Coucou à vous, amis humains, dites moi que je suis toute jolie !

Rasta a pu être stérilisée et identifiée en urgence.

 

La raison ?

Son joli ventre tout mignon était, hélas, rempli de bébés sans aucun avenir (surtout en ces temps tellement particuliers !).

 

En plus, cette adorable chatte est pratiquement sociable et ne demanderait qu'à trouver rapidement une bonne maison.... 

 

 

Tout comme la jolie Rasta, quelques autres "chats-chanceux" ont eu la chance de pouvoir être récemment stérilisés et identifiés (Rosy, Pirate [n°2], Riky, Patchouli, etc ...).

 

 

 

A cette petite liste, il convient de rajouter Raven.

 

 

Ce chat, assez sociable et mordu pas des chiens, a pu être soigné et lui aussi stérilisé.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Pour terminer ces brèves nouvelles toutes récentes, voici quelques informations que nous pourrons qualifier de "positives" en ce moment.

 

 

Une première nouvelle venant de Chine ... comme le Covid qui aura peut-être au moins apporté quelque chose ....

 

Les chats et les chiens n'y sont (ENFIN !!!!!) plus considérés comme "comestibles" (sic).

Plus de précision ICI , ICI et ICI.

 

 

_____________________________

 

 

 

Les refuges vont pouvoir reprendre les adoptions très bientôt ....

 

Les articles ICI et ICI.

 

En espérant juste que certains opportunistes (pour rester poli) ne vont pas adopter Médor pour trouver une solution de sortie facile à leur confinement et le laisser tomber dans quelques temps.

 

(Ps : ne tenez pas compte des commentaires associés à ces articles, comme toujours ils sont majoritairement dignes du niveau intellectuel de certains "réseaux" et d'une frange non négligeable de nos contemporains ...).  Limitez vous donc à l'information apportée.

 

 

_____________________________

 

 

 

 

• Et enfin, pour terminer avec ces nouvelles positives, voici des nouvelles des chatons pris en charge en 2017 (ICI) via nos amis et proches voisins les Chats Pitres.

 

Comme vous pourrez le constater dans l'article récemment publié par Miss Tigri  ICI, ils sont devenus de splendides minous et minettes bien dans leurs coussinets.

 

C'est toujours un immense bonheur de savoir ce que sont devenus nos anciens protégés, surtout lorsque ceux-ci ont la chance de rencontrer de belles destinées.

 

....................

 

 

Mise à jour 12/04 : ce matin, Sereine vient également de publier des photos de Guénady

 

Et c'est ICI, vous constaterez que lui aussi a trouvé SA maison pour notre plus grand plaisir.

 

 

 

 

 

Un grand merci aux adoptants, à Miss Tigri et à Sereine pour leur avoir permis d'espérer un avenir ... et ce n'était vraiment pas gagné ! 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Dessins d'illustration ; Pixabay

Photos : Lucille, Patricia, Irène et Laura.

Photo des chatons de 2017 : Miss Tigri

28 décembre 2019 6 28 /12 /décembre /2019 17:40
Le film du 31 décembre : "Le petit monde de ... Peppone"

Eh bien, voici une année qui se termine.

A la fin de l'année les programmes TV aiment bien les rediffusions, alors pour changer ce ne sera pas Don Camillo mais Peppone.

 

 

Voici également nos vœux avec un (tout petit) peu d'avance.

 

A quoi servirait une synthèse de cette période ?

Il y a eu, comme tous les ans joies et peines confondues, des problèmes et des recherches de solutions, des espoirs et des déceptions. 

Le lot quotidien de la vie que nous connaissons tous.

 

 

Alors, nous allons plutôt tenter d'être optimistes.

 

L'année se termine avec une sympathique capture, comme un message d'espérance.

 

 

Une trappe au petit matin. Une attente dans le calme et le silence.

Et, soudain, le bruit magique du déclenchement du piège.

Vite, couvrir la trappe ...

 

Et qui se retrouve à l'intérieur ?

 

Une adorable jeune minou roux et blanc, qui reste calme et ne semble pas particulièrement affolé de ce qui lui arrive.

 

Un joli gabarit, un air de famille aussi.

 

Normal, il est .... le frère de Perrine (ici), le frère de Paco et Passe-Murailles (ici) que nous avons dû relâcher (trop sauvages et épris de liberté) et le fils de la malheureuse Athéna (ici).

Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.

Un jeune minou bien en chair, tout calme et qui se laisse toucher.

Dans un premier temps il est porté chez Laura pour l'observer de plus près.

 

Il est bien "rondelet", il a un regard très doux comme celui de sa sœur.

Il accepte le contact de la main au travers de la grille ou en soulevant la porte de la trappe.

C'est un garçon. Il ne montre absolument aucune agressivité.

 

Il sera donc baptisé "Peppone" (ben oui quoi, un peu fort, avec des moustaches et sympathique ... Nous ne lui avons pas demandé ses opinions politiques, il est encore trop jeune wink).

Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).

Max est jaloux (première photo). Départ chez le vétérinaire (2ème image).

Bon, eh bien encore un souci malgré tout.

Il a l'air tout gentil, tout jeune, impossible de le relâcher.

Il faut impérativement lui donner une chance.

 

Il est donc parti chez Patricia rejoindre sa sœur et le reste des minets.

 

Comme pour Pantoufle (ici), nous allons tenter de le faire adopter grâce à l'aide d'une amie, bénévole d'une association toulousaine en début d'année prochaine.

La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.

La sortie de la cage : Peppone n'est VRAIMENT pas sauvage, et puis il a fait un petit coucou à Pantoufle.

Il a été stérilisé, identifié, déparasité, testé et dispose d'un joli certificat de bonne santé.

 

Si vous craquez pour cet adorable jeune minet encore un peu peureux, mais vraiment très gentil et doux, n'hésitez surtout pas à nous appeler

Vous ne pourrez que tomber sous son charme.

Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.

Peppone et Perrine encore bébés, puis observé plus récemment.

Frère, sœur et complices ont donc pu passer les fêtes en famille. 

Et cela représente pour nous un très joli cadeau de fin d'année.

 

 

Nous sommes heureux  de pouvoir essayer d'offrir un avenir à ce brave chat, même si rien n'est encore gagné.

Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".
Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".

Le "jeu des tiroirs" avec sa sœur Perrine et les fêtes entre "amis".

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

L'année 2019 s'achève donc.

 

 

Les tristes nouvelles ont été nombreuses un peu partout.

Inutile de les citer toutes, inutile de raviver les moments douloureux, toutes et tous se reconnaîtront ici.  

 

Nous ne pouvons présager de l'avenir, c'est très bien ainsi.

Mais nous pouvons essayer de faire en sorte qu'il soit porteur d'espoir parce que "nous le voulons".

 

 

 

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible."

 

Antoine de Saint-Exupéry

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre / Photoflare.

Dessin "2020" : Pixabay (Markéta Machová).

Chapeau de Don Camillo (un peu caché dans l'image d'illustration d'ouverture de l'article) : Wikimedia Commons.

Photos : bébés et sur site : Irène, ; jeu des chats, vétérinaire : Patricia ; trappe et divers : JM.

14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 17:15
Une Pantoufle au pied du sapin

Dans l'article du 12 Octobre 2019 (ICI), nous vous faisions part d'une (ou un) nouveau chat(te) sur le site de l'hôpital, que nous souhaitions rapidement tenter de trapper.

 

Eh bien, c'est une bonne chose de faite maintenant.

 

 

Le petit reportage photo ci dessous vous résumera succinctement les faits :

(vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir).

Est ce que ça va marcher ?Est ce que ça va marcher ?

Est ce que ça va marcher ?

Oui, ça a marché !Oui, ça a marché !

Oui, ça a marché !

Vous l'aurez compris, notre nouvelle capture est une jeune minette d'environ 1 an qui a été prénommée "Pantoufle".

Elle n'était ni stérilisée (ouf !), ni identifiée.

 

Elle a été piégée avec la complicité bien involontaire de Pandora (ICI pour ceux qui ont oublié) sous le regard amusé de l'ami Pétochon.

 

 

Notez que depuis l'article du mois de Mars 2019, la belle et sociable Pandora (renommée Juliette) a trouvé une maison bien à elle.

Mais comme c'est une voisine de l'hôpital, elle apprécie beaucoup de revenir se dégourdir les pattes en fréquentant ces lieux qu'elle connait parfaitement dans la journée.

 

Pandora / Juliette qui nous rend visite

Comme le rendez-vous vétérinaire n'était qu'en fin de semaine pour Pantoufle, elle a été placée chez Patricia en attendant.

 

La présence de Pandora - Juliette la rassurait, nous les avons donc laissées un peu ensemble, en prévenant et en demandant si cela était possible à la famille de cette dernière.

Il n'y a eu aucune difficulté.

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Mais qu'est ce qu'on fait ici ?

Alors, quel caractère et quel avenir pour la jeune Pantoufle ?

 

Elle se montre un peu craintive (c'est bien normal), mais sans aucune agressivité.

Elle est calme.

Elle se laisse gentiment caresser par Patricia et n'aura pas de difficultés à devenir sociable.

 

Nous ne l'avons pas relâchée et nous lui cherchons une bonne famille.

 

Bon, sans être excessivement optimistes, nous avons une possibilité qui nous est offerte pour elle en début d'année prochaine (très bientôt, donc).

Une bénévole d'une association toulousaine nous a gentiment proposé son aide, à la fois pour terminer sa sociabilisation et pour la présenter à l'adoption dans des conditions très sérieuses et très encadrées.

 

Pantoufle ne retournera pas sur l'hôpital, c'est une excellente nouvelle.

 

 

 

Mais si toutefois vous craquez pour cette belle petite chatte,

n'hésitez surtout pas à nous contacter.

 

En attendant, Pantoufle se fait copine avec notre adorable petite Perrine.

Et c'est une excellente chose, à la fois pour son moral et pour ses progrès en matière de sociabilité.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

Pantoufle avec Perrine. Elle observe mais ça se passe bien.

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Patricia & JM

9 novembre 2019 6 09 /11 /novembre /2019 19:00
Aux suivants

La suite de l'article de la semaine dernière.

 

 

Deux autres petits ont pu être capturés dernièrement.

 

 

Vous pourrez mieux les distinguer dans la photo ci-dessous. 

 

 

Mais une pause devient nécessaire, un peu par force : le reste de la famille commence à sérieusement se méfier.

 

 

Contrairement à Perrine, ils ne souffrent pas du coryza.

 

Ils ont donc pu être stérilisés et identifiés Vendredi matin.

 

Leurs prénoms ? Paco (le "blanc") et ..... Passe-Muraille (celui qui est le plus gris) !!!    wink

 

Pourquoi cet étrange prénom, nous direz-vous ?

 

Eh bien, tout simplement parce que ce petit galopin a réussi à plusieurs reprises à s'évader de sa cage de socialisation de façon tout à fait inexpliquée pour partir se cacher dans la maison de Patricia.

Un petit "Houdini" à longues moustaches en quelque sorte.

 

Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).
Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).

Des conditions compliquées pour les photos (endroit, couleur des minets et mouvements).

Pour le moment ils se montrent craintifs et un peu moins sociables que Perrine.

Mais il faut leur laisser le temps, leur univers vient de basculer.

Nous espérons qu'ils auront, eux aussi, un bon potentiel de sociabilisation.

 

Et, si c'est le cas, après viendra la galère de la recherche de bonnes familles pour ces petits.

 

____________________________

 

 

 

Quant à Perrine,  elle est maintenant guérie et pourra rapidement aller faire un bref séjour chez les vétérinaires.

 

Toujours aussi mignonne la petite poupée.

 

____________________________

 

 

 

Alors pour Perrine, Paco, Passe-Muraille et tous les autres de l'hôpital et alentours nous vous rappelons le lien vers le blog et l'article récent de notre amie Miss Tigri.

 

 

 

C'est ICI

 

 

Il reste encore quelques exemplaires de Charabia qui peuvent faire un joli cadeau pour la fin de l'année.

 

Ce beau travail a été réalisé entièrement à notre profit et nous en sommes très reconnaissants à toutes les personnes qui y ont participé.

 

Un grand merci également à toutes celles et ceux qui l'ont déjà commandé.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos des chatons : Patricia (photo en extérieur par Irène)

Photo et montage "Charabia" : Miss Tigri / Blog des Chats Pitres.

2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 19:00
Pierrot ou Perrine ?

Comme vous le savez peut-être, ce blog est avant tout destiné à être une lettre régulière d'information concernant notre actualité.

 

Et pour cet article, l'actualité est toute fraîche puisqu'elle date d'hier et de ce jour.

 

Tout en bordure de l'hôpital (mais alors en bordure toute proche pour ne pas dire à l'intérieur) , nous connaissions l'existence d'une jeune et petite chatte isabelle qui avait été prénommée Athéna.

 

 

Nous avons tous essayé à de multiples reprises de la capturer, sans succès car elle est très rusée, mais pas spécialement sauvage.

Et, bien entendu, ce qui devait arriver, arriva pour notre plus grand désespoir !

Pas la peine de vous faire un dessin ....Pas la peine de vous faire un dessin ....

Pas la peine de vous faire un dessin ....

Ces petits loustics ont maintenant 5 ou 6 mois.

 

Hier, l'un ou l'une d'entre eux est tombé dans les filets de Patricia

Ah bon, il y a à manger ici .... c'est pas mal en fin de compte.Ah bon, il y a à manger ici .... c'est pas mal en fin de compte.

Ah bon, il y a à manger ici .... c'est pas mal en fin de compte.

Son prénom devait être Pierrot ou Perrine selon qu'il s'agissait d'un monsieur ou d'une demoiselle.

 

Selon les nouvelles toutes récentes de ce jour, ce sera donc PERRINE.

 

Elle est toute mignonne, pas trop sauvage (seulement craintive, c'est bien normal).

Elle s'accroche aux bras de sa protectrice pour montrer son besoin d'amour .... un grand fauve donc !

 

Elle révèle un excellent appétit, mais souffre de coryza (rien de surprenant au demeurant), probablement comme le reste de sa famille.

(sa respiration est saccadée et ses poumons "claquent").

 

Bien entendu, elle est soignée et prise en charge (inhalations, antibiotiques, etc ...) chez notre amie Patricia.

(Isolée des autres minet et minettes).

 

Elle verra très rapidement les vétérinaires pour compléments de soins  (ses traitements actuels ont été indiqués par notre vétérinaire) et stérilisation / identification une fois rétablie.

Elle est jolie notre petite nouvelle.

Elle est jolie notre petite nouvelle.

Il reste bien entendu à attraper le reste de la tribu et la maman.

 

Ce ne sera pas facile mais cela sera absolument  indispensable.

 

 

Quant à Perrine, nous lui cherchons une famille ....

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène (extérieur) et Patricia (Intérieur)