Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 11:18
Royaume de Siam

Ça y est : nos amis lecteurs vont se dire que ça recommence à causer du Siamois ...

 

Eh bien non, pas tout à fait car nous n'allons pas parler uniquement de "Siam", le Siamois revenant miraculé mais bien DES Siamois ... car ils sont plusieurs ...  et ils vivent pratiquement au même endroit.

 

Alors oui cet article aurait tout aussi bien pu être intitulé "Les Frères Siamois", mais nous n'avons pas résisté au plaisir de vous faire découvrir ou redécouvrir une magnifique chanson portant ce titre et que vous retrouverez en fin de cette page.

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

- A tout seigneur, tout honneur. Nous commencerons donc par celui que vous connaissez déjà un petit peu, notre revenant des décombres de la couronne de l'hôpital, le prince que nous avons baptisé "Siam" .

 

Maintenant fréquemment observé et rencontré, il reste un farouche défenseur de sa liberté et boude toute tentative de trappage qui le conduirait chez le vétérinaire.

Mais il n'en reste pas moins un très beau gosse, fier de son allure, comme vous pouvez en juger par les deux photos suivantes qui datent d'hier.

Un prince de noble lignée, pas de doute !Un prince de noble lignée, pas de doute !

Un prince de noble lignée, pas de doute !

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Et maintenant, place à notre "Combattant du Siam" que nous avons baptisé "Nem" - et il n'en a pas fait tout un plat.

(oui c'était facile  ).

T'es un marrant toi là qui raconte des âneries sur mon compte ...T'es un marrant toi là qui raconte des âneries sur mon compte ...

T'es un marrant toi là qui raconte des âneries sur mon compte ...

Observé fréquemment depuis quelques temps sur ce nouveau  point de nourrissage, il a aussi été surpris assez souvent en train de séduire assidûment les petites minettes du quartier.

 

Sa bonne allure de baroudeur ne l'a pas empêché de finir au fond d'une trappe pour une visite vétérinaire de contrôle et d'identification ainsi qu'une petite intervention "couic" (mais non, tu gardes tout ton attrait auprès des jeunes filles, c'est certain).

 

Il est lui aussi très souvent revu sur le site et fait désormais partie de la famille.

Nem : la bonne bouille du p'tit gars qui a de l'expérience et qui en a vu d'autres ...Nem : la bonne bouille du p'tit gars qui a de l'expérience et qui en a vu d'autres ...

Nem : la bonne bouille du p'tit gars qui a de l'expérience et qui en a vu d'autres ...

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Pour terminer place au troisième larron, qui n'a pas encore de prénom et n'a pas encore visité le cabinet vétérinaire.

 

Toujours un "type siamois", toujours au même endroit,  toujours bien présent.

 

 

Ne nous demandez pas pourquoi, mais le fait est bien réel :  le gang des siamois sévit dans le quartier.

Attrapez-moi ... si vous le pouvezAttrapez-moi ... si vous le pouvez

Attrapez-moi ... si vous le pouvez

Comme vous pouvez le constater, il a une tête et une robe un peu plus sombres.

 

Nous ne savons encore rien de lui, si ce n'est qu'il élit souvent domicile du côté du petit chalet de Camembert / Mozart / Siam etc ..

Du travail qui reste à réaliser, encore et toujours.

Encore un beau gosse de la rue ...Encore un beau gosse de la rue ...

Encore un beau gosse de la rue ...

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

D'où proviennent ces petits nouveaux ?

La rue et la ville garderont sans doute leurs mystères comme presque toujours.

Mais ils sont devenus comme tant et trop d'autres nos amis et protégés.

 

--------------------

 

Alors pour conclure comme promis, place à un peu de musique.

Un titre de circonstance mais également une très belle composition que certains connaissent peut-être.

 

Nous vous souhaitons une très bonne semaine à tous.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 09:45
La défense sicilienne

Pour nos amis lecteurs qui ne sont pas familiers du jeu d'échecs, la défense sicilienne est une technique très usitée de défense avec prise de risques et planification à long terme qui vise une recherche de victoire.

 

Vous allez vite comprendre les raisons de ce titre en relation avec l'excellente nouvelle que nous allons vous annoncer.

 

 

GLC 106 : Trois lettres et trois chiffres. Un numéro d'identification Icad comme les autres.

 

Comme les autres ? Non pas vraiment. 

Pour nous le synonyme d'une énorme surprise, d'un événement totalement imprévu.

Une inconnue, identifiée qui apparaît aux urgences de l'hôpital
Une inconnue, identifiée qui apparaît aux urgences de l'hôpitalUne inconnue, identifiée qui apparaît aux urgences de l'hôpital

Une inconnue, identifiée qui apparaît aux urgences de l'hôpital

Alors résumons nous.

 

Depuis quelques temps, un ou deux mois, un chat (probable minette) était observé aux urgences du nouvel hôpital. Un tatouage à l'oreille bien visible.

Le genre d'endroit improbable pour un minou. Du béton à perte de vue, une incroyable agitation des lieux. 

Habituellement nos amis préfèrent ce qu'il reste de l'ancien hôpital avec des parties encore libres, un peu d'herbe, le soleil ...

 

Mais que diable vient donc faire cette chatte dans ces lieux invivables ?

Elle sort juste son bout de tête d'une grille à coté de la porte d'accès aux urgences.

Elle accepte facilement des petites friandises et des sachets mais se montre très méfiante.

 

En l'observant tant bien que mal, notre amie Irène commençait à avoir un doute sérieux sur l'identité de cette fausse inconnue. La lecture partielle et difficile du tatouage semblait confirmer son idée.

Un trappage dans des conditions difficiles
Un trappage dans des conditions difficilesUn trappage dans des conditions difficiles

Un trappage dans des conditions difficiles

Alors ce Samedi 10 Juin, jour de chaleur infernale sur le site, nous nous sommes décidés.

Quelques tentatives pour les nouveaux ou des anciens à contrôler ont vite tourné à l'échec.

Trop chaud, les minous ne sortent pas, même tôt le matin.

 

Nous sommes donc allés aux urgences poser nos "filets".

Difficile de faire pire au niveau des conditions de capture.

Des véhicules qui passent tout le temps, s'arrêtent, emmènent des blessés, du bruit, du monde, beaucoup de mouvement, de cris et un passage permanent.

Super pour tenter notre chance.

Nous avons attendu, longtemps.

La minette se montrait, rentrait même un peu dans la trappe (manuelle, impossible à réaliser avec une automatique) mais l'agitation la faisait rebrousser chemin très vite.

Nous avons couvert le piège d'un drap pour la mettre en confiance et qu'elle voit moins les alentours.

 

Et puis, un peu après midi, un peu plus de calme semble t'il.

Notre visiteuse entre dans la caisse aux 3/4. Ne pas se louper, sinon, c'est définitivement fichu !

 

Tant pis, les tripes nouées, on déclenche ... et ça réussit. De justesse, mais ça passe.

Pas sympa votre arnaque.  Méchants va !Pas sympa votre arnaque.  Méchants va !

Pas sympa votre arnaque. Méchants va !

Un appel à notre vétérinaire (un samedi, midi passé !)  qui accepte gentiment de la prendre pour un examen complet.

 

Résultats des analyses et tests : parfaits, aucun problème.

Seul petit bémol, elle a perdu toutes ses dents d'un coté de la bouche mais sans virus ni souci particulier. C'est ce qui lui donne cette bouche tordue sur les photos.

 

Et le mystère va enfin se lever.

 

 

 

Identifiée GLC 106

Bon sang ! Maintenant c'est certain, c'est bien elle : SICILLE.

 

Sicille, les plus anciens auront compris. Sa marraine en tout premier lieu, chez Phiphi et Nounou que nous saluons amicalement.

Pour celles et ceux qui ne l'ont pas connue, c'est une très ancienne minette de notre association qui a disparu en 2012, et jamais revue depuis.

Nous la pensions au paradis des minous des rues.

Une figure pourtant fidèle des rendez-vous des mères nourricières.

 

Nous l'avions passée dans notre triste "In memoriam"  avec les minous disparus.

Rubrique à corriger d'urgence avec le plus grand bonheur.

Coucou, me revoilou, avec mes beaux yeux vert émeraude.
Coucou, me revoilou, avec mes beaux yeux vert émeraude.Coucou, me revoilou, avec mes beaux yeux vert émeraude.

Coucou, me revoilou, avec mes beaux yeux vert émeraude.

Sicille est partie en accueil chez l'auteur de ces lignes.

 

Craintive et méfiante pour le moment, une chambre calme lui a été réservée.

Elle a fait ce que fait tout minou inquiet, elle est partie sous le lit mais non sans avoir entièrement avalé un sachet au thon.

Il faut maintenant lui laisser le temps de découvrir un univers totalement inconnu pour elle.

Imaginez le choc, plus de 10 ans de vie à se débrouiller, et tout d'un coup, on a tout à portée de patte.

Pour le moment je te tire la langue et je dis "groumpf" mais faut se faire respecter, hein ?
Pour le moment je te tire la langue et je dis "groumpf" mais faut se faire respecter, hein ?Pour le moment je te tire la langue et je dis "groumpf" mais faut se faire respecter, hein ?

Pour le moment je te tire la langue et je dis "groumpf" mais faut se faire respecter, hein ?

Voilà. Une histoire bien étrange, mais quel épilogue !

Trop de tristes départs, mais aussi de belles surprises.

 

Siam "le siamois" qui réapparaît, le retour de Sicille maintenant ..

 

A qui le tour ? Revenez nombreux amis disparus,

vous nous ferez le plus beau des cadeaux.

 

Sicille sur le site en 2009, et la "visiteuse" des urgences en 2017. Le doute était permis, non ?

Sicille sur le site en 2009, et la "visiteuse" des urgences en 2017. Le doute était permis, non ?

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage La vie à l'hôpital
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 09:24
Ce qu'il advint de Noah

Pardonnez une nouvelle fois le rédacteur, il n'a pas pu s'empêcher de placer un de ses jeux de mots douteux.

 

Le monde des chats libres, avec trop souvent des départs et des vides qui ne se combleront jamais, mais aussi la vie qui continue, avec tous les autres.

 

.... Et des nouveaux venus qui apparaissent, inlassablement sur le site de l'hôpital depuis quelques temps.

Souvent des minous noirs et blancs ou noirs, étranges coïncidences tout de même.

Noah, un de nos petits nouveaux. Pas de queue mais beaucoup de charme.Noah, un de nos petits nouveaux. Pas de queue mais beaucoup de charme.

Noah, un de nos petits nouveaux. Pas de queue mais beaucoup de charme.

Noah, c'est un beau garçon noir avec des bouts de pattes et un plastron blancs.

Il est aussi remarquable par sa queue coupée et quasi inexistante.

 

Apparu depuis quelques mois sur le nouvel emplacement "intérieur hôpital", du côté de chez Milky.

Pas trop farouche l'ami, il attend sagement que la gamelle soit prête pour venir se remplir la bedaine.

 

Alors comme il en sera pour les copains qui restent à faire, il a eu droit à son petit séjour trappe - vétérinaire - stérilisation (non, surtout pas de jeu de mot avec Noah) - identification - contrôle et déparasitage.

 

Un peu agité lors de sa capture. Bon il faut se mettre à sa place.

De plus il a dû faire preuve de patience pour sa prise en charge, car le malheureux Loulou a été traité en priorité et en urgence absolue. Avec le triste épilogue que nous connaissons.

Pourriez-vous avoir l'amabilité de me libérer dans les plus brefs délais, je vous prie ? (c'est un chat très poli)

Pourriez-vous avoir l'amabilité de me libérer dans les plus brefs délais, je vous prie ? (c'est un chat très poli)

Un jeune chat d'environ 1 an et demi, qui n'était bien entendu ni stérilisé ni identifié.

 

Il a été relâché sur son lieu de vie. Il est sorti paisiblement de la caisse et fait désormais partie de notre petite tribu.

 

 

 

 

Alors pour toi, comme pour tous les autres, notre traditionnel message :

 

 

"Sois le bienvenu, longue vie et prends soin de toi.

Nous essaierons de veiller sur toi le mieux possible."

 

 

 

A nos lecteurs et abonnés : veuillez par avance nous pardonner pour la diffusion erratique des newsletters, depuis quelques temps. Ce système fonctionne actuellement très mal sur la plateforme Overblog et nous n'en maîtrisons pas les fantaisies.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 11:40
Deux pas de danse et autres nouvelles

Pour débuter cet article, un très bon week end de Pâques à vous tous,

que vous ayez deux ou quatre pattes (ou autres ...)

 

 

Suite aux perturbations présentes ou à venir dues aux travaux sur le site, les trappages de certains de nos anciens ont continué sans relâche.

 

Les nouveaux points sont en place, la plupart des minous les plus récents s'y sont très vite habitués. Mais comme toujours certains parmi nos plus âgés apprécient fort peu ces changements.  

Voici donc le récit de quelques "mises en retraite" supplémentaires dont nous sommes très heureux.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Twist est chatte :  

 

L'ami(e) Twist [ben oui, c'est une fille, on commence à avoir l'habitude ] est assez facilement passée par la trappe synonyme de vie paisible et confortable.

Dès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douceDès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douce

Dès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douce

Elle a connu la visite vétérinaire classique et un départ en accueil. 

 

La bonne surprise avec elle, c'est qu'elle s'est immédiatement montrée sociable et peu craintive, appréciant les caresses, sautant sur les genoux ou sur les épaules de notre amie.

Elle semble avoir immédiatement apprécié et adopté cette nouvelle vie.

 

Nous avons été d'autant plus agréablement surpris qu'elle était très difficile d'approche sur le site.

 

Twist envoie un amical "miaou" à sa marraine Fabia.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Le temps d'un Tango :  

 

Ce fut alors le tour de Tango, frère de Twist. Il nous a donné davantage de fil à retordre.

Les essais furent nombreux avant de rencontrer - enfin - le succès.

Tango, plus craintif que sa sœur

Tango, plus craintif que sa sœur

Sa visite vétérinaire nous donne quelques inquiétudes.

 

Tango était en proie à une obstruction totale de ses sinus.

Rien dans son attitude ne nous inquiétait pourtant.

 

Il a été soigné, mais il devra revoir rapidement son "médecin traitant".

Soit il s'agit d'un problème infectieux à continuer de traiter, soit cela pourrait cacher un souci plus sérieux (mais ce n'est qu'une hypothèse).

 

 

Dans tous les cas, nous ne regrettons vraiment pas de lui avoir fait quitter le site.

Il pourra être suivi et soigné le mieux possible maintenant, et avec beaucoup plus de facilité, même s'il se montre un peu craintif.

Nous vous donnerons rapidement de ses nouvelles.

 

Merci à Denise et Phiphi qui l'ont toujours soutenu par leur parrainage. 

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Mosquito, un gentil dominé :  

 

Le gentil Mosquito a, lui aussi, quitté l'hôpital.

Aux soucis d'emplacement s'ajoutaient, pour lui, son caractère de chat soumis (un peu comme Comète, en fait mais en moins craintif).

Et donc il servait souvent de souffre-douleur à ses congénères.

Mosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentilMosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentil

Mosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentil

Lui aussi est donc parti en accueil.

Il a pu y retrouver son compère Ianou qui, pour lui souhaiter la bienvenue et lui rappeler le bon vieux temps, lui a collé quatre coups de pattes bien sentis mais pas trop violents.

 

Mosquito devra lui aussi être suivi pour des problèmes de peau que nous avions déjà constatés sur l'hôpital.

 

Il ronronne un merci à sa marraine Christine.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Fermeture définitive :  

 

Comme prévu nous avons fermé un point que nous nommions "ancienne neuro".

 

Un peu de vague à l'âme en cette occasion, cet endroit a vu vivre - et parfois disparaître aussi, hélas - tellement de minous au fil des années.

Les chalets ont été enlevésLes chalets ont été enlevés

Les chalets ont été enlevés

Cette fermeture est une des raisons des captures précédentes. 

Pas mal "d'anciens" trop habitués à ces lieux pour s'accommoder d'un nouveau changement.

 

Le camp de base des ouvriers du chantier va s'y installer dans les jours qui viennent, mais ce secteur sera aussi probablement détruit dans un avenir assez proche.

Donc autant le quitter, un peu à regret.

 

Mais ne vous inquiétez pas. Les chats sur place ont un nouvel emplacement, près de l'internat, à faible distance de cet endroit. Et surtout sans projet de travaux pour l'avenir.

Les minets peuvent y profiter d'un petit jardin paisible et sans voitures.

 

Le nouvel emplacement, protégé par une dalle bétonnée

 

Les anciens chalets démontés sont en cours de réparation, il en avaient bien besoin, les pauvres depuis le temps.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

En mémoire de .. :  

 

Pour terminer, nous souhaitons dédier cet article à deux compagnons disparus récemment.

 

 

- L'ami Frimousse dont beaucoup parmi vous connaissent le blog (◄ Clic) depuis longtemps.

 

 

Toutes nos pensées amicales vont vers ses maîtres qui l'ont aimé pendant presque 17 ans.

 

------------------------

 

- Et le jeune Mowgly, jeune et gentil chat de la périphérie de l'hôpital, dont le destin a été brisé accidentellement, comme trop souvent pour de trop nombreux chats libres.

 

 

 

Deux chats, deux vies, deux destins différents mais la même peine au bout.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 14:34
"Tirer des plans sur la Comète"

Il est rare qu'une expression colle aussi bien à notre actualité.

 

"Tirer (ou tracer) des plans implique de la précision et une certaine rigueur, comme celle nécessaire à la préparation correcte de projets importants.
Une comète, elle, est toujours en mouvement et son passage à proximité de notre planète ou à notre vue est éphémère. Tout le contraire de la stabilité nécessaire pour tirer des plans corrects.

Cette opposition indique bien que la précision, ou la rigueur, nécessaire à la bonne exécution des projets risque fort de faire défaut à cause des hypothèses hasardeuses ou des fondements instables."

 

Source "expressio.fr".

L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...

L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...

Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, nous tentions désespérément de capturer Comète, notre écaille désormais légendaire, depuis de nombreux mois maintenant (► Clic).

 

Non par un choix arbitraire que nous aurions voulu lui imposer, mais par nécessité afin de tenter de la préserver, et il commençait à y avoir une réelle urgence.

 

Depuis la fin de l'année dernière notre belle fusée n'avait plus de véritable lieu de vie.

Nous avions dû déplacer le petit chalet qui nous servait de point de nourrissage.

Une partie de la troupe a très bien suivi le mouvement (Camembert, Mozart), Guerrier a malheureusement disparu, et enfin certains ont trouvé un bon foyer (Voyou, Ianou..).

 

Seule Comète restait sur ces lieux, refusant de changer.

Ses tentatives de se rapprocher du chalet de Jimmy ont échoué, celui-ci la chassant des lieux sans ménagement aucun (pas trop galant notre jeune rouquin, aucun respect). 

 

Nous rencontrions les plus grandes difficultés à la nourrir convenablement.

Outre la discrétion nécessaire, il était fréquent de voir les pigeons du secteur l'agresser violemment et l'empêcher de manger.

Nous ne pouvions rester à proximité pour les éloigner car Comète ne s'approchait pas ou peu en notre présence.

 

Il faut préciser que cette minette de maintenant 12 ans est une dominée, très craintive malgré sa grande vivacité.

 

Bien compliqué tout cela, plus de lieu de vie ou de nourrissage, plus de refuge et "indésirable".

Nous avions de sérieuses inquiétudes pour elle.

 

Comète, devenue sdf, se cachait dans une petite courComète, devenue sdf, se cachait dans une petite courComète, devenue sdf, se cachait dans une petite cour

Comète, devenue sdf, se cachait dans une petite cour

Ces derniers temps, elle avait trouvé un sorte de refuge dans une petite cour fermée d'un bâtiment administratif.

Des personnels nous l'avaient signalée.

 

Au passage, un très grand merci à Marie-Laure et à sa collègue, pour leur bienveillance à son égard et leur gentillesse .

Par un message de leur part et grâce à leur aide efficace, cette histoire se terminera bien.

 

Cette courette n'avait qu'une seule issue possible (à condition que le vide sanitaire intérieur soit fermé).

 

Lorsque Comète nous a été signalée un beau matin dans cet espace clos, nous avons immédiatement bloqué la seule issue possible.

 

Imaginez un peu la tension du moment ...

C'était pour nous un véritable "quitte ou double". Ou bien ça passait ou bien, en cas d'échec, notre insoumise n'aurait sans doute plus jamais pu être récupérée.

Les trappes de la dernière chanceLes trappes de la dernière chance

Les trappes de la dernière chance

Une trappe bloquait l'étroit chemin de sortie, une seconde trappe était mise en doublage de sécurité au fond du couloir, "au cas où" ...

 

L'un de nous est resté dans le passage, à plat ventre pour pister son arrivée et éventuellement déclencher le piège, l'autre est entrée dans la courette pour faire s'enfuir notre belle rebelle.

 

Et, bien entendu, cela n'a pas pas marché au premier essai.

Elle a flairé le coup tordu, mais finalement, au bout de minutes qui vous paraissent des heures, elle est enfin entrée dans notre piège qui s'est refermé.

 

 

OUF ! ENORME OUF DE SOULAGEMENT.

Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.
Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.

Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.

Comète a filé directement chez notre vétérinaire pour un contrôle général et des analyses.

Pensez donc. Née en 2005, stérilisée en 2006, elle n'avait jamais revu un vétérinaire malgré, parfois, des inquiétudes sur son état en l'observant.

 

 

Eh bien ... la surprise a été bonne. Ses analyses sont tout à fait correctes, les tests aussi, bon état de la bouche et des dents (alors que nous pensions le contraire).

Le premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le siteLe premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le site

Le premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le site

Avant tout projet la concernant, il convient maintenant que notre indomptable retrouve confiance, se tranquillise et s'apaise.

 

Notre amie fidèle l'a récupérée et mise dans un belle chambre, bien au calme avec tout le confort. Elle a besoin d'évacuer son énorme stress.

Les débuts ont donc été un peu difficiles. Bien entendu elle s'est cachée dans la pièce mais, plus inquiétant, elle ne s'alimentait pas.

 

Bon, depuis l'appétit est bien revenu et Comète apprécie les bonnes choses mises à sa disposition. Et elle en a besoin car sa dernière période sur le site a été rude pour elle.

 

Elle reste craintive et cachée, mais sans manifester aucune agressivité (ce n'est pas du tout son genre ça).

Elle va doucement pouvoir s'habituer à la proximité de ces étranges "deux pattes"qu'elle redoute tant.

A partir de maintenant, les progrès dépendent d'elle, mais elle a tout son temps.

L'affection et la bienveillance de notre amie qui l'accueille feront le reste. 

 

 

Nous savons pertinemment que, dans son cas, il faudra de la patience

et lui éviter d'autres stress importants comme ceux qu'elle vient de vivre. 

 

Elle s'avère être une hypersensible. Une vraie "écaille" donc .... 

 

 

 

Mais nous savons également que nous n'aurons jamais plus l'image de Comète

errant tristement sur le site sous la pluie à la recherche d'un abri.

 

Longue et heureuse vie belle Comète,

prends tout le temps que tu jugeras nécessaire .

Tu comprendras très vite certaines choses, nous en sommes certains.

 

 

 

Et  ... une amicale pensée à sa marraine Chat des Îles, à Eowin son alter ego de l'hôpital et au courageux Colibri. 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 04:25
Les trois "N"

Trois "N", comme trois nouveaux. Comme Nanou, Norah et Nestor.

 

Sur le site, nous observons de nouveaux arrivants et des trappages toujours incessants sont indispensables.

 

Un bon nombre de nouveaux minets sont observés depuis quelques temps. Il fallait donc réagir et savoir qui étaient ces visiteurs moustachus.

 

Pour le moment ce sont donc 3 captures qui ont été réussies mais il en reste !

Toujours pas de quoi s'ennuyer pour notre petite équipe, mais encore et toujours plus de sdf aussi, hélas. 

 

Avec, ici  aussi, des surprises à la clef.

 

Commençons donc par ces mesdames moustachues.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous vous présentons Nanou.

Bonjour. Vous me voulez quoi, dites ?

Bonjour. Vous me voulez quoi, dites ?

Une minette tigrée d'environ un an observée à errer depuis l'automne dernier au nouveau point de nourrissage de Mozart et Camembert.

 

Craintive, bien entendu,  mais elle semblait connaître les humains.

 

Capturée tout récemment, emmenée chez notre vétérinaire ... et ...elle était déjà stérilisée.

Mais hélas pas identifiée.

Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.

Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.

Alors l'éternelle question qui se pose. 

Que faire d'elle ?

Appartient-elle à une personne du quartier, a-t-elle été abandonnée ou mise à la rue après un événement familial ?

Mystère. Beaucoup de questions, aucune réponse.

 

Nous avons publié des annonces sur les sites spécialisés et placardé un peu partout des affichettes dans le quartier, les commerces environnants et les endroits publics.

 

A ce jour, aucune réponse la concernant, aucune piste sérieuse.

Dans le doute, pour lui éviter un retour à la rue et ses dangers, nous l'avons placée en accueil provisoire chez notre amie et protectrice préférée.

Et les recherches continuent ...  

 

Peut-être faisons-nous une grosse erreur ?

Peut-être privons nous une personne de son compagnon à quatre pattes ? 

Peut être aussi sortons-nous de l'errance une minette abandonnée ?

 

 

Une nouvelle fois, ce message à faire passer à tous : identifiez vos animaux !

Vous les protégerez,

vous augmenterez les chances de les retrouver.

 

Leur bonheur passe aussi par là.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Parlons maintenant de la belle Norah.

Norah, une splendide perle noire

Norah, une splendide perle noire

Un des multiples minets noirs observés depuis quelques temps dans le secteur de l'ancienne neuro.

 

Secteur que nous allons devoir fermer à cause des travaux, mais nous nous sommes organisés pour gérer la transition.

 

Ici aussi un trappage tout récent et ici aussi une surprise.

On commence à avoir l'habitude, remarquez ... 

 

Alors hop, un chat noir dans la trappe, très calme et qui s'avérera être une minette.

 

Bon ben elle, elle était stérilisée ET identifiée, sans prénom. Environ 2 ans.

Bonne nouvelle direz-vous ? Que nenni ...

Je suis sociable et craquante, non ? Je suis sociable et craquante, non ? Je suis sociable et craquante, non ?

Je suis sociable et craquante, non ?

Norah (c'est ainsi que nous l'avons baptisée) est identifiée au nom d'une association d'un village bien loin de Perpignan.

Après une rapide enquête menée de main de maître(sse), nous avons pu contacter une personne concernée et de bonne volonté, mais l'association a cessé son activité.

 

Il en ressort que les minous ne sont pas en odeur de sainteté dans ce village et que Norah a probablement été volontairement déplacée pour la perdre, comme de nombreux autres.

 

 

Hors de question de remettre cette adorable chatte dans ces lieux.

En accord amical avec l'ancienne responsable, nous allons la placer en accueil, la transférer au nom de notre association et tenter de la faire adopter.

 

 

 Si vous craquez pour elle, n'hésitez surtout pas à nous contacter. 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et maintenant au tour de Monsieur Nestor

 

(Ben oui, comme le pingouin ...)

Nestor, un jeune et beau garçon plein de vie

Nestor, un jeune et beau garçon plein de vie

Lui aussi observé depuis quelques temps au nouvel emplacement (Mozart, Camembert), comme pas mal d'autres apparitions récentes.

 

Sa gourmandise lui a valu un court séjour vétérinaire.

Et  ... il n'était ni stérilisé, ni identifié ! 

 

Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.

Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.

Une fois bien remis de sa petite intervention, notre nouvel ami a été remis sur le site.

Il semble trop amoureux de son indépendance pour tenter de le contraindre a une vie qu'il n'a pas choisi. 

De plus, ce secteur est paisible et n'est pas amené à connaître des travaux.

 

Il n'a pas demandé son reste et a filé comme un bolide dans son vide sanitaire préféré.

 

 

Longue et belle vie à toi, Nestor.

Montre souvent tes jolies moustaches pour nous faire plaisir.

Tu trouveras toujours un bon accueil auprès de nous, 

ainsi que le gite et le couvert.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 Pour terminer ce long article, une nouvelle nettement plus triste. 

 

 

Lors de tentatives de trappages, des personnels nous ont informés que le corps d'un chat roux avait été retrouvé sans vie il y a environ un mois.

 

Nous ne l'avons su que cette semaine. 

 

Nos inquiétudes se portent sur Jupiter.

 

 

Son état de santé nous préoccupait depuis quelques temps et il n'a pas été revu depuis au moins un mois.

 

Jupiter est un vrai chat libre, farouche défenseur de son indépendance. 

Une vie choisie.

Mais nous aimerions tant le revoir !

 

Nous tentons de retrouver la personne qui a découvert ce malheureux chat pour essayer d'en savoir davantage.

 

 

Nous sommes tristes dans tous les  cas.

Une vie est partie. Connue ou inconnue.

 

Cet article finit sur une note un peu sombre,

mais il faut se souvenir tous les jours

de la réalité quotidienne des animaux de la rue.

 

Pensées pour toi, beau chat roux parti dans la solitude.

 

 

 

 

Nous te dédions cette magnifique chanson.

 

 

********************** Mise à jour du 2 avril à 14h30 **********************

 

 

Nous venons d'avoir la triste confirmation : c'est bien notre Jupiter dont le corps a été retrouvé.

 

Repose en paix, beau chat qui avait choisi sa vie et son destin.

Tu faisais partie de notre grande famille.

Aujourd'hui nous avons une immense peine.

 

Chat libre et indépendant, nous t'aimions de la même manière.

 

Et  toutes nos pensées vont vers sa marraine, Lara.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage La vie à l'hôpital
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:00
Gros tracas et petits bonheurs (suite et fin)

Dans la première partie de cet article nous vous avons expliqué une partie des soucis du mois de Décembre sur le site de l'hôpital.

 

Pour résumer :

Un chalet - point de nourrissage a dû être déménagé dans l'urgence.

 

Si ces changements conviennent parfaitement à Mozart et Camembert, nous avons été obligés de trouver des solutions pour que Ianou et Voyou quittent les lieux dans les meilleures conditions possibles.

 

Il reste donc notre amie Comète.

 

Ah, Comète ! Une des légendes de l'hôpital. Et bien entendu, elle se montre fidèle à sa réputation. L'écaille vive comme l'éclair, son nom n'est vraiment pas usurpé.

Elle continue à résider souvent à proximité de son habitat initial mais semble trouver refuge sur le lieu de vie de Miriel et Feeling ou du côté de chez Mosquito, Slow ..etc ...

C'est tout de même un peu rassurant car elle ne reste donc pas toute seule.

 

Alors "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage", ce que nous avons fait ....

Tentatives de trappages sur nouvelles tentatives, de la part de nous tous, des amis de l'association aussi, tout le monde s'y est mis, tous les jours, sans relâche.

 

... et à ce jour sans succès ...

Nos trappes n'intéressent pas du tout ComèteNos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Nos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Impossible de l'attirer, elle ne se laisse pas abuser par les bons repas odorants proposés dans nos pièges.

 

Par contre, dès que nous levons le camp avec notre équipement, elle se jette aussitôt sur la nourriture qu'elle dédaignait quelques minutes auparavant.

 

Une grosse difficulté avec elle pour ce trappage, mais nous ne renonçons pas et continuons nos tentatives régulières.

 

Une pensée amicale pour Chat des Îles, sa marraine et pour Eowin, sa sœurette qui ont bien des soucis avec la santé du gentil  Colibri. Si vous ne l'avez pas encore fait, lisez la superbe déclaration entre nos deux amis :

"Pour toi mon Eowin".

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

A un tout autre endroit su site de St-Jean nous avons été prévenus de l'imminence dans le premier trimestre du début des travaux du parking. Ces travaux viennent de débuter.

 

Si, a priori, l'emplacement du chalet qui nous sert de point pour Bubu, Jupiter, McIntosh, Mimosa, Milky ... n'est pas vraiment menacé, la trop grande proximité du chantier risque de faire fuir les chats de cet endroit.

 

Nous avons donc décidé d'anticiper les problèmes et nous tentons une migration en douceur et sans stress.

 

Un nouveau chalet a été fabriqué et disposé dans un endroit qui ne sera pas impacté par le chantier, mais à faible distance de l'ancien.

Pour le moment, les 2 chalets sont alimentés en nourriture, avec glissement progressif d'un endroit vers l'autre.

Les minous connaissent bien le nouvel emplacement, y ont déjà été observés et les repas servis sont bien mangés.

 

Cette fois, nous pouvons enfin espérer une transition en douceur.

L'ancien chalet sera prochainement démonté, les travaux ont débuté.. 

Nouveau chalet, nouvel emplacement.Nouveau chalet, nouvel emplacement.

Nouveau chalet, nouvel emplacement.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

• Enfin, pour terminer quelques points supplémentaires qui ont continué de pimenter cette actualité chargée de fin d'année 2016 :

 

- Les chalets de "neuro" (Tango, Loulou, Minestrone, etc ..) devront eux aussi être déplacés assez rapidement. Pas de travaux prévus à proprement parler mais cet endroit servira de camp de base aux ouvriers du chantier.

 

- Sur un point du site, nous avons eu la mauvaise surprise de trouver des vides sanitaires fermés, sans issue possible pour des chats qui seraient restés à l'intérieur et sans avoir été prévenus au préalable. 

 

Suite à ces divers désagréments, nous avons demandé par courrier un entretien avec la Direction de l'Hôpital.

Un rendez-vous a été pris pour la fin de ce mois de Janvier.

 

Nous pensons qu'un bon dialogue amical et constructif est nécessaire pour rappeler tout le travail réalisé sur place depuis de nombreuses années, répéter les précautions que nous prenons pour respecter les lieux et évoquer les contraintes réciproques et légitimes de chacun.

Vous serez bien entendu tenus informés des suites qui seront données.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vous l'avez bien compris : la fin d'année 2016 a été en demi-teinte pour nous.

 

Des disparus, des soucis divers et urgents sur le site, des trappages laborieux mais deux minous qui ont eu la chance de pouvoir en sortir dans de bonnes conditions.

Le travail de nourrissage, de soins, de nettoyage et de surveillance est important, avec toujours aussi peu de monde pour le réaliser au quotidien.

 

Mais nous ne baissons pas les bras. Et nous tenterons de trouver les meilleures solutions à toutes ces difficultés.

 

 

 

 

2017 sera une année chargée et probablement difficile,

mais soyez bien certains que nous ferons tout notre possible

pour le bien-être et dans l'intérêt de nos amis à moustaches.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 06:00
Café-au-lait ? Non : Milky !

Un peu de légèreté fera le plus grand bien.

Le cycle de la vie : certains que l'on ne voit plus mais des moustaches inédites qui font leur apparition.

 

Encore un nouveau !

 

Enfin pas vraiment. Mais cette année pas mal de jeunes chats sont "apparus" (hum, hum) sur le site.

 

Repéré depuis quelques temps, ce superbe garçon tout noir prénommé Milky (il faut cultiver le paradoxe, n'est ce pas ?) vient compléter la famille des beaux gosses prétendants de Bubu (Jupiter, Mimosa, etc ..).

 

Nous avons également pu l'observer à ce point de nourrissage lors des séances de "caméra cachée" qui nous permettent de vérifier si tout le monde est bien présent.

 

 

... et souvent de découvrir des petits nouveaux pas vraiment prévus au programme ...

Et hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandiseEt hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandise

Et hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandise

Comme toujours, quelques tentatives infructueuses de capture, pas mal de persévérance, et notre nouvel ami s'est tout de même décidé visiter la trappe à Irène pour une promenade guidée du cabinet vétérinaire.

 

Il y a connu les soins habituels (déparasitage, contrôle général), été identifié et il a perdu un peu de sa fierté masculine au passage.

 

Et bien entendu, il a retrouvé paisiblement son lieu de vie et repris ses petite habitudes. 

Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...

Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...

Et voici donc un nouveau pensionnaire du site, bienvenue et belle vie à lui.

 

Il n'a pas l'air de trop nous en vouloir,

normal, comment Milky pourrait il être soupe-au-lait ?

(ne vous plaignez pas, vous avez échappé à "Milky, ouais !" et "Milky, un pote Olé")    

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 13:09
La cueillette du Mimosa

Nous vous proposons tout d'abord la lecture d'une information qui vous présentera le dévouement admirable d'une "belle" personne au milieu de l'horreur d'un conflit.

 

Lisez ce document ICI, vous y découvrirez un être d'exception, quelque part, très loin au milieu des ruines et de la folie. Un humain, digne de ce nom qui mérite respect et admiration.  

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Et maintenant parlons de notre nouvel ami.

 

Mimosa - qui ne portait pas encore de nom à l'époque - nous vous l'avions un peu présenté il y a quelques temps.

Un des nouveaux sur le site, observé du côté de chez l'amie Bubu.

 

Un rouquin lui aussi, comme Minestrone mais moins sociable semble t'il.

 

Comme tous ces jeunes minous récemment apparus, il a donné du fil à retordre pour le trapper.

En plus, sa patte arrière droite semblait lui poser des soucis, des soins paraissaient nécessaires.

 

Et puis voilà qu'un beau jour, après mûre réflexion, il s'est enfin décidé à visiter la trappe.

 

Emmené comme toujours chez notre vétérinaire, il y a été stérilisé, identifié et soigné.

 

Il a même été nécessaire de le garder quelques jours pour soigner sa patte blessée, ce qui le ravissait très moyennement comme vous pouvez le voir dans l'image qui suit..

 

Comme son séjour s'est un peu prolongé, il lui avait été laissé la possibilité de se dégourdir un peu les pattes dans l'infirmerie. 

 

Mais une fois rétabli, pour le jour prévu de son retour sur site, il ne l'entendait pas du tout de cette oreille pour se laisser attraper, nom d'un miaou !

 

source : dreamstime

Réfugié au sommet d'une étagère, le recours aux gants et à la bonne vieille couverture ont été nécessaires pour lui faire regagner sa caisse de transport. 

 

Vous êtes pas marrants !

Vous êtes pas marrants !

Remis sur le site, il a filé comme un bolide à sa libération.

Revu depuis, dans le même secteur, il fait maintenant partie de la famille de St-Jean.

 

 

Bienvenue Mimosa, tu sembles aimer la vie d'aventure, nous le respectons.

Nous te demandons juste d'être prudent et fidèle aux rendez-vous de la gamelle !

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

 

 

Et enfin, vous êtes déjà nombreux à cliquer tous les jours sur les sites d'entraide animalière.

 

Deux associations qui ont hébergé et nous ont aidé à sauver certains de nos minous dans les années passées ont lancé un "appel aux clics" : La Chattounerie et Au bonheur des Chats. Merci d'avance pour vos clics, pour eux et pour les autres.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 07:00
Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Cette toute jeune minette prénommée Mignonne a été trappée ce matin.

 

Observée depuis début Septembre du côté de chez Isidore, Justine, Loulou, etc... , elle sera menée aujourd'hui chez notre vétérinaire pour stérilisation et identification.

 

 

Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Elle se montre un peu craintive mais très calme et sans agressivité.

 

Elle sera sans doute facilement socialisable du fait de sa jeunesse et de sa douceur.

 

Elle va probablement passer le week end chez notre vétérinaire après son intervention.

 

 

Urgent : Mignonne aimerait voir si ...
Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Aussi avant de devoir la relâcher en début de semaine sur le site aimerions-nous lui offrir la chance de rencontrer une belle adoption. 

 

 

Toute personne qui aurait un coup de cœur pour la bouille craquante de cette petite Mignonne peut contacter très rapidement l'association.

 

 

Par avance, merci pour elle.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Nous cherchons une famille ! Journée trappage
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 14:00
Le minet trône

Retour à un peu de légèreté pour cet article estival.

 

Il y a quelques jours de cela, nous vous parlions de cette "redoutable" bande de jeunes dévergondés qui nous narguaient depuis des mois.

Des nouveaux minous, jeunes, assez peu farouches - en plus ! -  observés quotidiennement sur le site de l'hôpital depuis la fin de l'année dernière.

 

Tentative de trappage sur nouvelle tentative, échec sur échec jusqu'à présent.

Et pourtant ils nous accompagnent bien gentiment lors de nos tournées ...

 

On parle de moi ?On parle de moi ?

On parle de moi ?

Et bien oui ! Ça y est !

 

En cette chaude mi-juillet, la trappe s'est refermée sur notre nouvel ami aussitôt baptisé "Minestrone".

 

 

Un jeune (environ 1 an 1/2) et joli mâle rouquin facétieux.

 

Et hop !  Dans la boîte le farceur.Et hop !  Dans la boîte le farceur.

Et hop ! Dans la boîte le farceur.

Une visite vétérinaire pour stérilisation, déparasitage, identification et quelques soins légers, et revoici Minestrone, un peu soupe-au-lait qui retrouve la liberté ... et ne demande pas son reste à l'ouverture de la caisse ...

 

Il est beau, non ?
Il est beau, non ?

Il est beau, non ?

Ce jeune chat est assez familier, au sens qu'il reste proche de nous lors des tournées. 

 

Il a pris ses habitudes aux cuisines de l'internat où il est devenu bien connu du personnel qui le cotoie sans difficultés.

 

Il pourrait probablement devenir adoptable après un petit travail de sociabilisation.

 

 

Ne boudons pas notre plaisir car il reste encore pal mal de travail sur le site.

Son jeune copain tout noir (sympa lui aussi, même famille ?) et quelques autres nouveaux venus.

 

Mais les tentatives de trappages continuent, pas de pause estivale ....

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 13:49
Plus de peur que de Maël, et les chats de Limoux

Maël, c’est un jeune et joli tigré qui vit avec quelques copains en périphérie très proche de l’hôpital.

 

Probablement un des minous observés occasionnellement pendant les séances de photos automatiques que nous réalisons sur le site, donc pas vraiment un étranger de St-Jean.

 

Et depuis quelques temps il nous suscitait de grosses inquiétudes.

 

Sa queue était blessée, nécrosée et devenait noire. La blessure était vilaine à voir.

 

Quelques échecs de trappage, un peu d’obstination et un beau jour pour lui comme pour nous, il s’est décidé à rentrer.

 

Et il était plus que temps d’intervenir selon notre vétérinaire.

 

La blessure dégageait une très mauvaise odeur, bien infectée et il a été nécessaire de pratiquer une caudectomie totale pour éviter tout risque d’aggravation.

 

Une intervention et des soins un peu lourds pour nous mais il fallait absolument sauver ce beau minet.

 

Cet état était probablement dû à une morsure par un de ses congénères.

 

 

Une fois bien soigné et remis sur pattes, il a été stérilisé et a pu être relâché sur son lieu de vie.

 

Il y est observé régulièrement, en très bonne forme, ne semblant pas se formaliser plus que du compte de cette opération.

Maël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constaterMaël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constater

Maël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constater

 

 

Joli Maël, tu oublieras vite cette mauvaise péripétie qui aurait pu être grave.

Nous te souhaitons bienvenue et longue vie.

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Un autre  point important :

 

Blanche et Phiphi (clic) ont relayé une pétition pour nos voisins de l'association les Cat's Pattes (reclic) à Limoux, dans l'Aude.

 

 

 

 

Sur place ils font face à une campagne hostile aux chats des rues dont ils s'occupent.

 

Ils ont mis une pétition en ligne pour tenter d'avoir du "poids" dans leurs négociations avec la municipalité. 

 

Vous la trouverez ici en cliquant : pétition Limoux

 

Pour comprendre le contexte nous nous sommes permis de reproduire une partie de leur texte explicatif :

 

"Voilà donc l'histoire en quelques lignes: nous sommes dans un période difficile où la communication avec la municipalité passe mal.

Du coup des sites qui servaient à nourrir et à abriter ont été fermés. Reste à en connaître les raisons. Les chats du centre ville ont de plus été diabolisés avec un campagne anti chats qui a réuni 30 pétitions déposées en mairie. Les chats ayant été taxés de véhiculer d' affreuses maladies et la mairie y a vu des risques sanitaires. Il a donc été demandé d'arrêter de nourrir et la fermeture de sites a continué.

En même temps, et parce que le dialogue était impossible à ce moment là, nous avons lancé une pétition qui à ce jour réunit 600 signatures. Tous ceux qui le souhaitent peuvent la signer.

Nous sommes dans l'expectative. Nous n'avons aucune réponse à ce jour. Les chats doivent-ils disparaître? Comment? Trouverons nous un terrain d'entente? Pour l'instant il ne faut pas céder à la panique mais constater.

Des sites fermés, une interdiction de nourrir les chats et menace de contraventions, des chats bloqués dans les sites condamnés (c'est un acte de cruauté répréhensible par la loi), ces mêmes sites rouverts à ce jour, des accrochages.... Bref des faits et des difficultés.

Il reste malgré tout indispensable de rester digne et droit. Mardi 31 mai les membres du bureau sont invités à une réunion qui ,nous l'espérons ,s'acheminera vers une reprise du dialogue et du partenariat qui fonctionnait jusque là très bien avec la municipalité. Nous attendons donc de voir et nous espèrons comprendre. Si c'est un mur auquel nous nous heurtons nous avons d'autres modes d'actions que nous ne souhaitons pas déclencher. Pour l'instant le dialogue est de mise ce qui n'exclut pas une vigilance extrême. Prendre des photos et filmer des événements fâcheux est de mise.
Ne jamais oublier que les chats sont au milieu de cette situation et le payent âprement en ce moment: ils ont faim, soif, ils ont été enfermés, stressés. N'ayant pas d'abris nous ne pouvons plus les empêcher de causer des désagréments involontaires et les soigner comme il se doit. Il est aussi beaucoup plus difficile de les attraper, le nourrissage permettant auparavant de les approcher et de les attraper pour stérilisations ou soins divers.
En ce qui concerne les extrémistes qui veulent leur mort, il ne faut pas répondre aux provocations mais les surveiller. La loi condamne les maltraitances: les animaux ont des droits. Merci à tous ceux qui nous soutiennent... ."
 

 

Nous leur souhaitons du courage dans leur combat, il en faut.

 

Si vous êtes sensibles à cet appel, merci de diffuser largement

pour qu'ils obtiennent un maximum de soutiens.

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Dans le même esprit nous rajoutons en dernière minute un lien pour les poules pondeuses de l'élevage intensif de l'Ain.

Suite à la publication de la vidéo de l'association L214, outre la fermeture de l'élevage, les pondeuses sont condamnées à l'abattage.

C'est donc la double peine pour ces malheureuses. Maltraitées et condamnées.

 

Des associations se sont mobilisées pour tenter d'empêcher cela.

 

Il est demandé aux personnes intéressées par l'adoption de ces poulettes de s'inscrire ici.

Les poules seront amenées au refuge le plus proche du lieu de vie des personnes intéressées, il n'y aura donc pas de gros déplacement à prévoir.

Sereine a bien expliqué cela sur son blog.

 

Si vous avez la place pour héberger ces pauvres animaux, manifestez-vous. En plus une fois "purgées" de la nourriture industrielle avalée, vous pourrez leur donner vos restes de repas, de cuisine etc .. Elles vous remercieront en vous donnant de vrais œufs bien sains toute l'année !

 

 

 

 

Source illustration : 123rf

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage Divers
commenter cet article