Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:00
Gros tracas et petits bonheurs (suite et fin)

Dans la première partie de cet article nous vous avons expliqué une partie des soucis du mois de Décembre sur le site de l'hôpital.

 

Pour résumer :

Un chalet - point de nourrissage a dû être déménagé dans l'urgence.

 

Si ces changements conviennent parfaitement à Mozart et Camembert, nous avons été obligés de trouver des solutions pour que Ianou et Voyou quittent les lieux dans les meilleures conditions possibles.

 

Il reste donc notre amie Comète.

 

Ah, Comète ! Une des légendes de l'hôpital. Et bien entendu, elle se montre fidèle à sa réputation. L'écaille vive comme l'éclair, son nom n'est vraiment pas usurpé.

Elle continue à résider souvent à proximité de son habitat initial mais semble trouver refuge sur le lieu de vie de Miriel et Feeling ou du côté de chez Mosquito, Slow ..etc ...

C'est tout de même un peu rassurant car elle ne reste donc pas toute seule.

 

Alors "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage", ce que nous avons fait ....

Tentatives de trappages sur nouvelles tentatives, de la part de nous tous, des amis de l'association aussi, tout le monde s'y est mis, tous les jours, sans relâche.

 

... et à ce jour sans succès ...

Nos trappes n'intéressent pas du tout ComèteNos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Nos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Impossible de l'attirer, elle ne se laisse pas abuser par les bons repas odorants proposés dans nos pièges.

 

Par contre, dès que nous levons le camp avec notre équipement, elle se jette aussitôt sur la nourriture qu'elle dédaignait quelques minutes auparavant.

 

Une grosse difficulté avec elle pour ce trappage, mais nous ne renonçons pas et continuons nos tentatives régulières.

 

Une pensée amicale pour Chat des Îles, sa marraine et pour Eowin, sa sœurette qui ont bien des soucis avec la santé du gentil  Colibri. Si vous ne l'avez pas encore fait, lisez la superbe déclaration entre nos deux amis :

"Pour toi mon Eowin".

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

A un tout autre endroit su site de St-Jean nous avons été prévenus de l'imminence dans le premier trimestre du début des travaux du parking. Ces travaux viennent de débuter.

 

Si, a priori, l'emplacement du chalet qui nous sert de point pour Bubu, Jupiter, McIntosh, Mimosa, Milky ... n'est pas vraiment menacé, la trop grande proximité du chantier risque de faire fuir les chats de cet endroit.

 

Nous avons donc décidé d'anticiper les problèmes et nous tentons une migration en douceur et sans stress.

 

Un nouveau chalet a été fabriqué et disposé dans un endroit qui ne sera pas impacté par le chantier, mais à faible distance de l'ancien.

Pour le moment, les 2 chalets sont alimentés en nourriture, avec glissement progressif d'un endroit vers l'autre.

Les minous connaissent bien le nouvel emplacement, y ont déjà été observés et les repas servis sont bien mangés.

 

Cette fois, nous pouvons enfin espérer une transition en douceur.

L'ancien chalet sera prochainement démonté, les travaux ont débuté.. 

Nouveau chalet, nouvel emplacement.Nouveau chalet, nouvel emplacement.

Nouveau chalet, nouvel emplacement.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

• Enfin, pour terminer quelques points supplémentaires qui ont continué de pimenter cette actualité chargée de fin d'année 2016 :

 

- Les chalets de "neuro" (Tango, Loulou, Minestrone, etc ..) devront eux aussi être déplacés assez rapidement. Pas de travaux prévus à proprement parler mais cet endroit servira de camp de base aux ouvriers du chantier.

 

- Sur un point du site, nous avons eu la mauvaise surprise de trouver des vides sanitaires fermés, sans issue possible pour des chats qui seraient restés à l'intérieur et sans avoir été prévenus au préalable. 

 

Suite à ces divers désagréments, nous avons demandé par courrier un entretien avec la Direction de l'Hôpital.

Un rendez-vous a été pris pour la fin de ce mois de Janvier.

 

Nous pensons qu'un bon dialogue amical et constructif est nécessaire pour rappeler tout le travail réalisé sur place depuis de nombreuses années, répéter les précautions que nous prenons pour respecter les lieux et évoquer les contraintes réciproques et légitimes de chacun.

Vous serez bien entendu tenus informés des suites qui seront données.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vous l'avez bien compris : la fin d'année 2016 a été en demi-teinte pour nous.

 

Des disparus, des soucis divers et urgents sur le site, des trappages laborieux mais deux minous qui ont eu la chance de pouvoir en sortir dans de bonnes conditions.

Le travail de nourrissage, de soins, de nettoyage et de surveillance est important, avec toujours aussi peu de monde pour le réaliser au quotidien.

 

Mais nous ne baissons pas les bras. Et nous tenterons de trouver les meilleures solutions à toutes ces difficultés.

 

 

 

 

2017 sera une année chargée et probablement difficile,

mais soyez bien certains que nous ferons tout notre possible

pour le bien-être et dans l'intérêt de nos amis à moustaches.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 06:00
Café-au-lait ? Non : Milky !

Un peu de légèreté fera le plus grand bien.

Le cycle de la vie : certains que l'on ne voit plus mais des moustaches inédites qui font leur apparition.

 

Encore un nouveau !

 

Enfin pas vraiment. Mais cette année pas mal de jeunes chats sont "apparus" (hum, hum) sur le site.

 

Repéré depuis quelques temps, ce superbe garçon tout noir prénommé Milky (il faut cultiver le paradoxe, n'est ce pas ?) vient compléter la famille des beaux gosses prétendants de Bubu (Jupiter, Mimosa, etc ..).

 

Nous avons également pu l'observer à ce point de nourrissage lors des séances de "caméra cachée" qui nous permettent de vérifier si tout le monde est bien présent.

 

 

... et souvent de découvrir des petits nouveaux pas vraiment prévus au programme ...

Et hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandiseEt hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandise

Et hop ! Milky pris en flagrant délit de gourmandise

Comme toujours, quelques tentatives infructueuses de capture, pas mal de persévérance, et notre nouvel ami s'est tout de même décidé visiter la trappe à Irène pour une promenade guidée du cabinet vétérinaire.

 

Il y a connu les soins habituels (déparasitage, contrôle général), été identifié et il a perdu un peu de sa fierté masculine au passage.

 

Et bien entendu, il a retrouvé paisiblement son lieu de vie et repris ses petite habitudes. 

Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...

Un petit tour par la case "véto" avant de retrouver les copains ...

Et voici donc un nouveau pensionnaire du site, bienvenue et belle vie à lui.

 

Il n'a pas l'air de trop nous en vouloir,

normal, comment Milky pourrait il être soupe-au-lait ?

(ne vous plaignez pas, vous avez échappé à "Milky, ouais !" et "Milky, un pote Olé")    

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 13:09
La cueillette du Mimosa

Nous vous proposons tout d'abord la lecture d'une information qui vous présentera le dévouement admirable d'une "belle" personne au milieu de l'horreur d'un conflit.

 

Lisez ce document ICI, vous y découvrirez un être d'exception, quelque part, très loin au milieu des ruines et de la folie. Un humain, digne de ce nom qui mérite respect et admiration.  

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Et maintenant parlons de notre nouvel ami.

 

Mimosa - qui ne portait pas encore de nom à l'époque - nous vous l'avions un peu présenté il y a quelques temps.

Un des nouveaux sur le site, observé du côté de chez l'amie Bubu.

 

Un rouquin lui aussi, comme Minestrone mais moins sociable semble t'il.

 

Comme tous ces jeunes minous récemment apparus, il a donné du fil à retordre pour le trapper.

En plus, sa patte arrière droite semblait lui poser des soucis, des soins paraissaient nécessaires.

 

Et puis voilà qu'un beau jour, après mûre réflexion, il s'est enfin décidé à visiter la trappe.

 

Emmené comme toujours chez notre vétérinaire, il y a été stérilisé, identifié et soigné.

 

Il a même été nécessaire de le garder quelques jours pour soigner sa patte blessée, ce qui le ravissait très moyennement comme vous pouvez le voir dans l'image qui suit..

 

Comme son séjour s'est un peu prolongé, il lui avait été laissé la possibilité de se dégourdir un peu les pattes dans l'infirmerie. 

 

Mais une fois rétabli, pour le jour prévu de son retour sur site, il ne l'entendait pas du tout de cette oreille pour se laisser attraper, nom d'un miaou !

 

source : dreamstime

Réfugié au sommet d'une étagère, le recours aux gants et à la bonne vieille couverture ont été nécessaires pour lui faire regagner sa caisse de transport. 

 

Vous êtes pas marrants !

Vous êtes pas marrants !

Remis sur le site, il a filé comme un bolide à sa libération.

Revu depuis, dans le même secteur, il fait maintenant partie de la famille de St-Jean.

 

 

Bienvenue Mimosa, tu sembles aimer la vie d'aventure, nous le respectons.

Nous te demandons juste d'être prudent et fidèle aux rendez-vous de la gamelle !

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

 

 

Et enfin, vous êtes déjà nombreux à cliquer tous les jours sur les sites d'entraide animalière.

 

Deux associations qui ont hébergé et nous ont aidé à sauver certains de nos minous dans les années passées ont lancé un "appel aux clics" : La Chattounerie et Au bonheur des Chats. Merci d'avance pour vos clics, pour eux et pour les autres.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 07:00
Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Cette toute jeune minette prénommée Mignonne a été trappée ce matin.

 

Observée depuis début Septembre du côté de chez Isidore, Justine, Loulou, etc... , elle sera menée aujourd'hui chez notre vétérinaire pour stérilisation et identification.

 

 

Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Elle se montre un peu craintive mais très calme et sans agressivité.

 

Elle sera sans doute facilement socialisable du fait de sa jeunesse et de sa douceur.

 

Elle va probablement passer le week end chez notre vétérinaire après son intervention.

 

 

Urgent : Mignonne aimerait voir si ...
Urgent : Mignonne aimerait voir si ...

Aussi avant de devoir la relâcher en début de semaine sur le site aimerions-nous lui offrir la chance de rencontrer une belle adoption. 

 

 

Toute personne qui aurait un coup de cœur pour la bouille craquante de cette petite Mignonne peut contacter très rapidement l'association.

 

 

Par avance, merci pour elle.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Nous cherchons une famille ! Journée trappage
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 14:00
Le minet trône

Retour à un peu de légèreté pour cet article estival.

 

Il y a quelques jours de cela, nous vous parlions de cette "redoutable" bande de jeunes dévergondés qui nous narguaient depuis des mois.

Des nouveaux minous, jeunes, assez peu farouches - en plus ! -  observés quotidiennement sur le site de l'hôpital depuis la fin de l'année dernière.

 

Tentative de trappage sur nouvelle tentative, échec sur échec jusqu'à présent.

Et pourtant ils nous accompagnent bien gentiment lors de nos tournées ...

 

On parle de moi ?On parle de moi ?

On parle de moi ?

Et bien oui ! Ça y est !

 

En cette chaude mi-juillet, la trappe s'est refermée sur notre nouvel ami aussitôt baptisé "Minestrone".

 

 

Un jeune (environ 1 an 1/2) et joli mâle rouquin facétieux.

 

Et hop !  Dans la boîte le farceur.Et hop !  Dans la boîte le farceur.

Et hop ! Dans la boîte le farceur.

Une visite vétérinaire pour stérilisation, déparasitage, identification et quelques soins légers, et revoici Minestrone, un peu soupe-au-lait qui retrouve la liberté ... et ne demande pas son reste à l'ouverture de la caisse ...

 

Il est beau, non ?
Il est beau, non ?

Il est beau, non ?

Ce jeune chat est assez familier, au sens qu'il reste proche de nous lors des tournées. 

 

Il a pris ses habitudes aux cuisines de l'internat où il est devenu bien connu du personnel qui le cotoie sans difficultés.

 

Il pourrait probablement devenir adoptable après un petit travail de sociabilisation.

 

 

Ne boudons pas notre plaisir car il reste encore pal mal de travail sur le site.

Son jeune copain tout noir (sympa lui aussi, même famille ?) et quelques autres nouveaux venus.

 

Mais les tentatives de trappages continuent, pas de pause estivale ....

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 13:49
Plus de peur que de Maël, et les chats de Limoux

Maël, c’est un jeune et joli tigré qui vit avec quelques copains en périphérie très proche de l’hôpital.

 

Probablement un des minous observés occasionnellement pendant les séances de photos automatiques que nous réalisons sur le site, donc pas vraiment un étranger de St-Jean.

 

Et depuis quelques temps il nous suscitait de grosses inquiétudes.

 

Sa queue était blessée, nécrosée et devenait noire. La blessure était vilaine à voir.

 

Quelques échecs de trappage, un peu d’obstination et un beau jour pour lui comme pour nous, il s’est décidé à rentrer.

 

Et il était plus que temps d’intervenir selon notre vétérinaire.

 

La blessure dégageait une très mauvaise odeur, bien infectée et il a été nécessaire de pratiquer une caudectomie totale pour éviter tout risque d’aggravation.

 

Une intervention et des soins un peu lourds pour nous mais il fallait absolument sauver ce beau minet.

 

Cet état était probablement dû à une morsure par un de ses congénères.

 

 

Une fois bien soigné et remis sur pattes, il a été stérilisé et a pu être relâché sur son lieu de vie.

 

Il y est observé régulièrement, en très bonne forme, ne semblant pas se formaliser plus que du compte de cette opération.

Maël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constaterMaël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constater

Maël après son intervention. Il va beaucoup mieux comme vous pouvez le constater

 

 

Joli Maël, tu oublieras vite cette mauvaise péripétie qui aurait pu être grave.

Nous te souhaitons bienvenue et longue vie.

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Un autre  point important :

 

Blanche et Phiphi (clic) ont relayé une pétition pour nos voisins de l'association les Cat's Pattes (reclic) à Limoux, dans l'Aude.

 

 

 

 

Sur place ils font face à une campagne hostile aux chats des rues dont ils s'occupent.

 

Ils ont mis une pétition en ligne pour tenter d'avoir du "poids" dans leurs négociations avec la municipalité. 

 

Vous la trouverez ici en cliquant : pétition Limoux

 

Pour comprendre le contexte nous nous sommes permis de reproduire une partie de leur texte explicatif :

 

"Voilà donc l'histoire en quelques lignes: nous sommes dans un période difficile où la communication avec la municipalité passe mal.

Du coup des sites qui servaient à nourrir et à abriter ont été fermés. Reste à en connaître les raisons. Les chats du centre ville ont de plus été diabolisés avec un campagne anti chats qui a réuni 30 pétitions déposées en mairie. Les chats ayant été taxés de véhiculer d' affreuses maladies et la mairie y a vu des risques sanitaires. Il a donc été demandé d'arrêter de nourrir et la fermeture de sites a continué.

En même temps, et parce que le dialogue était impossible à ce moment là, nous avons lancé une pétition qui à ce jour réunit 600 signatures. Tous ceux qui le souhaitent peuvent la signer.

Nous sommes dans l'expectative. Nous n'avons aucune réponse à ce jour. Les chats doivent-ils disparaître? Comment? Trouverons nous un terrain d'entente? Pour l'instant il ne faut pas céder à la panique mais constater.

Des sites fermés, une interdiction de nourrir les chats et menace de contraventions, des chats bloqués dans les sites condamnés (c'est un acte de cruauté répréhensible par la loi), ces mêmes sites rouverts à ce jour, des accrochages.... Bref des faits et des difficultés.

Il reste malgré tout indispensable de rester digne et droit. Mardi 31 mai les membres du bureau sont invités à une réunion qui ,nous l'espérons ,s'acheminera vers une reprise du dialogue et du partenariat qui fonctionnait jusque là très bien avec la municipalité. Nous attendons donc de voir et nous espèrons comprendre. Si c'est un mur auquel nous nous heurtons nous avons d'autres modes d'actions que nous ne souhaitons pas déclencher. Pour l'instant le dialogue est de mise ce qui n'exclut pas une vigilance extrême. Prendre des photos et filmer des événements fâcheux est de mise.
Ne jamais oublier que les chats sont au milieu de cette situation et le payent âprement en ce moment: ils ont faim, soif, ils ont été enfermés, stressés. N'ayant pas d'abris nous ne pouvons plus les empêcher de causer des désagréments involontaires et les soigner comme il se doit. Il est aussi beaucoup plus difficile de les attraper, le nourrissage permettant auparavant de les approcher et de les attraper pour stérilisations ou soins divers.
En ce qui concerne les extrémistes qui veulent leur mort, il ne faut pas répondre aux provocations mais les surveiller. La loi condamne les maltraitances: les animaux ont des droits. Merci à tous ceux qui nous soutiennent... ."
 

 

Nous leur souhaitons du courage dans leur combat, il en faut.

 

Si vous êtes sensibles à cet appel, merci de diffuser largement

pour qu'ils obtiennent un maximum de soutiens.

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Dans le même esprit nous rajoutons en dernière minute un lien pour les poules pondeuses de l'élevage intensif de l'Ain.

Suite à la publication de la vidéo de l'association L214, outre la fermeture de l'élevage, les pondeuses sont condamnées à l'abattage.

C'est donc la double peine pour ces malheureuses. Maltraitées et condamnées.

 

Des associations se sont mobilisées pour tenter d'empêcher cela.

 

Il est demandé aux personnes intéressées par l'adoption de ces poulettes de s'inscrire ici.

Les poules seront amenées au refuge le plus proche du lieu de vie des personnes intéressées, il n'y aura donc pas de gros déplacement à prévoir.

Sereine a bien expliqué cela sur son blog.

 

Si vous avez la place pour héberger ces pauvres animaux, manifestez-vous. En plus une fois "purgées" de la nourriture industrielle avalée, vous pourrez leur donner vos restes de repas, de cuisine etc .. Elles vous remercieront en vous donnant de vrais œufs bien sains toute l'année !

 

 

 

 

Source illustration : 123rf

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage Divers
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 06:00

 

Deux sujets un peu plus légers et souriants en ce Dimanche.

L'art de la fugue

Aujourd'hui nous vous présentons Mozart.

 

Un beau minou tout noir avec des poils blancs sur le flanc.

 

Observé "chez Comète" depuis l'an dernier il faisait partie des objectifs à trapper à fin de stérilisation.

Il nous paraissait assez jeune, pas trop craintif et se montrait régulièrement.

 

Et comme toutes les nouvelles recrues, il nous a bien fait courir (on vous racontera bientôt nos mésaventures, mais quelle génération !).

 

Alors nous avons essayé de multiples tentatives de capture et Mozart nous a montré tout son talent !

 

En quelques images vous comprendrez vite le problème.

Votre truc, là ça sert à quoi ? On m'a un peu expliqué, non merci ça m'intéresse pas. Vous reviendrez, hein ?Votre truc, là ça sert à quoi ? On m'a un peu expliqué, non merci ça m'intéresse pas. Vous reviendrez, hein ?

Votre truc, là ça sert à quoi ? On m'a un peu expliqué, non merci ça m'intéresse pas. Vous reviendrez, hein ?

Qu'à cela ne tienne, on recommence quelques temps plus tard. Et on augmente les moyens mis en oeuvre.

 

Et là, il se paie carrément notre tête !

 

C'est super confortable ici ! Mon pote Voyou il m'a dit : la propreté, y'a rien de tel, après laisse les faire, ça les amuse.C'est super confortable ici ! Mon pote Voyou il m'a dit : la propreté, y'a rien de tel, après laisse les faire, ça les amuse.

C'est super confortable ici ! Mon pote Voyou il m'a dit : la propreté, y'a rien de tel, après laisse les faire, ça les amuse.

Et puis tout de même notre ami s'est décidé, par gourmandise ou par pitié et compassion pour nous.

Nous ne savons pas vraiment, il a du comprendre qu'on déprimait un peu.

 

Ah mon coco, direction le vétérinaire, on fait moins le malin maintenant !

 

Flûte alors ! (normal pour Mozart)Flûte alors ! (normal pour Mozart)

Flûte alors ! (normal pour Mozart)

Il fait peut être moins le malin mais nous encore moins.

 

 

Mozart, c'est un vieux de la vieille en réalité.

 

 

Il a l'air d'un jeunot ? Il est né en 2006 ! D'un côté ça fait plaisir, il se porte très bien pour ses 10 ans.

L'association n'existait pas encore.

 

Pas de nom à l'époque, juste un tatouage, difficile à voir. 

Il avait été trappé à l'origine devant l'ancienne Gastro (un parking actuellement) en mars 2007.

 

Pour notre excuse, il faut dire qu'Il s'est fait bien discret sur le site depuis ...

Sauf depuis la fin de l'année dernière, d'où notre erreur.

 

Il avait peut-être élu domicile dans les vides sanitaires des bâtiments de la pédiatrie et lors de leurs démolitions il est probablement revenu près du site, au point de nourrissage de Comète.

 

 

Bon, un petit contrôle et quelques soins vétérinaires ne peuvent pas lui avoir fait de mal.

 

 

Pour enfoncer le clou, voici la photo de son premier trappage en 2007.

 

 

 

 

A bientôt pour une prochaine "journée trappage" que nous espérons un peu plus réussie ...

 

 

 

Illustration : Photobucket.

 

 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

 

Et maintenant, si nous parlions du vide-greniers ?

 

 

2 articles pour le prix d'un aujourd'hui. C'est ça le travail du Dimanche, pas de pause ! 

 

◄◄◄◄◄◄ ►►►►►►

 

 

Le stand et le petit cochon tirelire en "mascotte"

Le stand et le petit cochon tirelire en "mascotte"

Le petit cochon rose était bien présent, le soleil aussi et les visiteurs en ont profité pour sortir.

 

Le stand était installé près de la mairie.

 

Et le succès a été au rendez-vous.

 

Comme vous pouvez le voir, il y avait plein de petits plaisirs à s'offrir, pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

 

Merci à Irène pour ce travail et toute la préparation.Merci à Irène pour ce travail et toute la préparation.

Merci à Irène pour ce travail et toute la préparation.

Et le bilan nous direz-vous ?

 

Il a été correct et meilleur que lors du précédent vide-grenier.

 

Même le petit cochon tirelire a reçu quelques oboles !

 

Oh, bien entendu bous ne sommes pas devenus milliardaires du jour au lendemain. 

Zut, alors, on aurait pu en faire profiter tous les copains, un peu partout !

 

                                                                    On peut rêver non ?  

 

Mais tout de même la recette permettra d'aider un peu les futures commandes de croquettes ou d'éventuels soins imprévus qui ne sont pas des événements rares ....

 

 

Nous remercions tous nos amis pour leurs encouragements de soutien pour cette manifestation.

 

Merci également aux personnes qui nous ont rendu visite, ainsi qu'à toutes celles qui ont apporté aide et participation.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage Divers
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 06:00
Et d'un !

Avec son look de vieux baroudeur, il avait déjà été apercu furtivement.

 

Lors des séances de prise de vue automatique (article précédent) il avait été photographié chez Bubu, à l'endroit nommé "intérieur hôpital".

 

.... Mais la semaine dernière la trappe s'est refermée sur l'ami Mac Intosh....

Une apparence et une démarche bien caractéristiquesUne apparence et une démarche bien caractéristiques

Une apparence et une démarche bien caractéristiques

Et c'est une très bonne nouvelle pour ce minou.

 

Né probablement en 2008, il n'a donc que 8 ans. Mais avec son aspect fatigué, presque blasé nous l'avions pensé beaucoup plus âgé.

 

Et quelques soins vétérinaires n'ont pas été de trop pour l'aider à continuer sa vie.

 

Son oreille gauche blessée était de surcroît atteinte d'une otite. Un début de coryza parachevait le tableau.

 

Et dans la foulée de la visite médicale, il a également perdu ses attributs masculins. Mac Intosh aura bien du mal à croquer la pomme à présent.

 

Dans son cas s'il s'agit d'un combattant, ce que nous pressentons, ça ne peut que l'apaiser à court terme et lui éviter bien des problèmes dans l'avenir.

 

Mais quand on vit dehors et que l'on doit se faire sa place pour subsister, qui pourrait le lui reprocher ?

 

L'oreille gauche atteinte est bien visible sur la 2ème photo.L'oreille gauche atteinte est bien visible sur la 2ème photo.

L'oreille gauche atteinte est bien visible sur la 2ème photo.

Faute de pouvoir lui proposer mieux, il a été relâché sur site, sur son lieu de vie habituel.

 

 

Ce minou a un regard attendrissant et émouvant, comme l'expression d'une profonde lassitude qu'il garderait au fond de lui.

 

 

Bonne continuation l'ami, nous ne pouvons t'offrir mieux malheureusement.

 

 

Et maintenant, il faut perséverer pour tous les autres petits nouveaux .... Au suivant ...

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage
commenter cet article
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 09:31
Lewis, la panthère noire

Lewis avait été repéré sur le site au début janvier, tout d'abord au point de nourrissage de la Neuro, puis ponctuellement aux points de nourrissage de Miriel, d'Isidore et de Topaze.

Il était observé régulièrement ces dernières semaines, et il avait élu domicile dans les vides sanitaires du CTS.

 

Isidore et Lewis, au Smit, fin Mai

Isidore et Lewis, au Smit, fin Mai

La décision fut alors prise de le trapper.

Ce gaillard fort farouche ne fut pas facile à localiser et à se laisser approcher, s'enfuyant ventre à terre dès qu'il apercevait Irène ......

Et c'est le 15 Juin qu'il se décida enfin à entrer dans la trappe installée à son intention dans le jardin du CTS.

On ne peut pas vraiment dire qu'il ait été particulèrement ravi de cette mésaventure et sa "coopération" n'a pas été très grande.

Très agité, assez virulent, crachant et levant même la patte devant l'objectif de l'appareil photo, il fut amené chez le vétérinaire, non sans quelques difficultés pour l'extraire de la trappe et l'examiner. Il y a ensuite été stérilisé et identifié, mais aussi déparasité ...  puis il a été remis sur le site.
 

Trappé mais pas content du tout ! Me touchez pas je vous dis !Trappé mais pas content du tout ! Me touchez pas je vous dis !

Trappé mais pas content du tout ! Me touchez pas je vous dis !

Il est fréquemment revu, principalement en Neuro, en bonne forme mais toujours aussi sauvageon ..

 

Comme qui dirait, il aurait gardé comme un petit grief de greffier contre Irène qu'on ne serait pas trop surpris ...

Oui, je suis toujours là, m'approchez pas, hein !

Oui, je suis toujours là, m'approchez pas, hein !

Ben oui quoi, il était bien tranquille dans son petit coin peinard et voilà-t-y pas qu'on vient lui faire des misères tout plein alors qu'il avait rien demandé à personne.


Assez difficile d'aller lui expliquer que tout ça, c'était uniquement pour son bien ....

Publié par Irène et Jean-Marc - dans Journée trappage
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 11:08

Les trappages se poursuivent à l'hôpital où de nouveaux chats sont vus, encore et encore...

La semaine dernière, c'était au tour de Loulou d'entrer dans la boite ! Ce beau gros tabby d'environ 5 ans a élu domicile du côté de chez Justine et Isidore depuis fin 2014.

Il s'est avéré que le bonhomme était déjà castré. Mais non identifié, ce qui est désormais chose faite au nom de l'association, et le déparasitage en règle.

Des annonces ont été passées, mais personne ne s'est manifesté pour lui et il a été remis sur site.

Loulou est certes un peu craintif, mais il se laisse caresser. Comme dit Irène, "c'est un GROS pépère bonnard" !
L'idéal pour lui serait qu'un doux foyer lui ouvre sa porte...
Il peut-être retrapper sans souci...

 

loulou2.jpg

 

loulou1-copie-1.jpg

24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 19:09

Ouf !!! Après 2 h d'attente ........, kessy a bien voulu entrer dans la trappe jeudi soir, soeurette de Junior, fille de Junon, elle a environ 8 mois, très sauvageonne.

Tout c'est bien passé, elle n'attendait pas de petits.
Laura la remise aux cuisines samedi.

 

kessy2.jpg

 

kessy.jpg

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 17:02

Les trappages se poursuivent, non loin de la neuro cette fois, où de nouveaux chats sont vus, furtivement et de façon épisodique.

Cette semaine c'est une toute petite minette, prise au départ pour un chaton, qui a été trappé.

Agée d'environ 3 ans, elle a été stérilisée, identifiée et relâchée sur site, là où Isidore a élu domicile.

 

Encore un grand merci à Thérèse-Marie pour sa précieuse aide dans les trappages actuels, les tentatives se poursuivront la semaine prochaine...

 

jessy.jpg

 

jessy2.jpg