Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 06:06
On l'appelle Shanelle.

Un article destiné à redonner le sourire.

 

C'est l'histoire toute banale d'une jolie petite chatonne surgie de nulle part, et capturée à Perpignan en fin d'année dernière sous un véritable déluge de pluie et de vent.

 

Et comme dans toute belle histoire, la petite chatonne s'est montrée suffisamment rusée pour se méfier "juste ce qu'il faut" des bipèdes, mais aussi pour très vite comprendre que son intérêt était de tenter de s'assurer un bel avenir.

Je suis une charmeuse née. Qu'on se le dise ! Et j'aime lever la patte avant pour m'affirmer.Je suis une charmeuse née. Qu'on se le dise ! Et j'aime lever la patte avant pour m'affirmer.
Je suis une charmeuse née. Qu'on se le dise ! Et j'aime lever la patte avant pour m'affirmer.Je suis une charmeuse née. Qu'on se le dise ! Et j'aime lever la patte avant pour m'affirmer.

Je suis une charmeuse née. Qu'on se le dise ! Et j'aime lever la patte avant pour m'affirmer.

Nous pensons qu'elle a pu être sortie de la rue juste à temps.

 

Elle a été prénommée Shanelle.

 

Aucune trace de coryza, très saine (légère gale des oreilles, rien de bien inquiétant), aucune agressivité, facile à manipuler même si particulièrement coquine et vive (il faut juste arriver à l'attraper ...).

 

 

Le jeu est son domaine de prédilection.

 

Une gamelle bien remplie est grandement appréciée et attendue.

Elle est restée un peu plus d'un mois à la maison et pesait déjà 2 kg au final pour un peu plus de 4 mois ...

Quand l'appétit va.

 

Cette demoiselle est très propre et se montre bien intéressée par ses congénères.

Un regard coquin, la joie de vivre et de s'amuser ... Un regard coquin, la joie de vivre et de s'amuser ...
Un regard coquin, la joie de vivre et de s'amuser ... Un regard coquin, la joie de vivre et de s'amuser ...

Un regard coquin, la joie de vivre et de s'amuser ...

Alors pour l'épilogue, c'est maintenant que notre bonne fée et amie Anne-Laure (l'adoptante de Romance, ICI) intervient.

 

Par l'intermédiaire de son association toulousaine, elle lui a trouvé une famille qui recherchait une bonne copine pour la minette déjà présente dans leur foyer.

 

 

Shanelle a été identifiée (pas encore stérilisée au vu de son jeune âge), primo vaccinée et a subi la visite vétérinaire réglementaire. Bonne pour le service !

 

Ce week-end, elle fera donc la connaissance de sa future maison.

 

 

Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles dans l'avenir.

 

 

 

Nous souhaitons bonne chance et un bel avenir à cette adorable chipie.

Tous nos remerciements à Anne-Laure pour Shanelle et pour son inlassable travail.

Arrivée chez Anne-Laure et découverte des copains présents sur place (chouette, on joue bien ici !)Arrivée chez Anne-Laure et découverte des copains présents sur place (chouette, on joue bien ici !)
Arrivée chez Anne-Laure et découverte des copains présents sur place (chouette, on joue bien ici !)Arrivée chez Anne-Laure et découverte des copains présents sur place (chouette, on joue bien ici !)

Arrivée chez Anne-Laure et découverte des copains présents sur place (chouette, on joue bien ici !)

 

 

 

Montage : Photofiltre

Photos : Anne-Laure, Irène & JM

18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 06:05
Pas le temps de s'ennuyer

L'article de cette semaine sera bref.

 

Juste pour vous montrer que le travail de terrain (captures / stérilisations / identifications) n'est absolument pas négligé en cette fin d'année.

 

Alors nous vous proposons un simple échantillon (non exhaustif) de quelques minous et minettes tout récemment tombés dans nos filets ... avec un peu de patience et de persévérance.

Dans l'ordre : Sésame, Shiva, Shasha et Starsky.Dans l'ordre : Sésame, Shiva, Shasha et Starsky.
Dans l'ordre : Sésame, Shiva, Shasha et Starsky.Dans l'ordre : Sésame, Shiva, Shasha et Starsky.

Dans l'ordre : Sésame, Shiva, Shasha et Starsky.

Autres victimes des trappes diaboliques : Samba (une bonne "reproductrice" !), Snoopy et Sidonie.
Autres victimes des trappes diaboliques : Samba (une bonne "reproductrice" !), Snoopy et Sidonie.Autres victimes des trappes diaboliques : Samba (une bonne "reproductrice" !), Snoopy et Sidonie.

Autres victimes des trappes diaboliques : Samba (une bonne "reproductrice" !), Snoopy et Sidonie.

 

 

Mais ça ne marche pas à tous les coups !

 

Vous, on ne vous veut pas, non d'un miaou !

 

Par contre, toi, on aimerait bien que tu nous fasses une petite visite un peu plus intéressée.

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

 

20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 06:06
La traque, saison 2

Suite et épilogue provisoire de l'article publié le 2 octobre 2021   ICI.

 

Le "nouveau siamois inconnu" n'a pas résisté à nos "sollicitations", mais comme souvent, avec une surprise à la clef.

 

 

 

 

 

 

Epilogue :

 

La surprise traditionnelle, notre grande spécialité !

 

Notre siamois "seal point" est une très gentille fifille d'environ 5 ans, qui n'était ni stérilisée, ni identifiée et qui a été prénommée Soraya.

Vous pourrez en juger aux photos ci-dessous, elle est parfaitement sociable, affectueuse et en recherche de câlins.

 

Elle était un peu maigre et son pelage était sale, mais elle se rattrape, en ce moment, bien au chaud.

Il semble bien qu'elle était chassée et vraiment traquée par les autres minous "propriétaires" du secteur.

 

Nous avons passé une annonce (ICI) sans aucun succès à ce jour, mais nous ne nous faisions aucune illusion ...

Vous ne le saviez pas, mais je suis une vraie gentille, moi !
Vous ne le saviez pas, mais je suis une vraie gentille, moi !Vous ne le saviez pas, mais je suis une vraie gentille, moi !

Vous ne le saviez pas, mais je suis une vraie gentille, moi !

 

Comment vous dire ?

 

Cela commence à faire beaucoup de minous errants sociables trouvés dans le secteur depuis quelques temps.

Etrange et désagréable impression ...

 

 

 

Et puis, où est le bon vieux temps des véritables "fauves" virulents que l'on capturait et que nous pouvions relâcher sans trop de regrets après leur passage chez le vétérinaire, tout heureux qu'ils étaient de retrouver leurs vies de chats libres ?

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre & Photoscape

Photos : JM

Gif animé : clippss.free.fr

30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 05:04
Ne m'appelez pas Sandy ! Mon nom est ....

... Pitchounette !

 

Dans le courant du mois d'août, nous vous avions parlé d'une nouvelle apparition sur le site de l'hôpital (ICI, aperçue pour la première fois en fin avril 2021).

 

Le weekend dernier notre visiteuse (c'est bien une fille) a pu être trappée.

 

Et celle-ci allait nous réserver quelques surprises.

Tout d'abord, nous avons affaire à une minuscule minette (environ une trentaine de centimètres de la tête au début de la queue, à peu près la taille d'un chaton de 5 ou 6 mois).

 

Elle n'est vraiment pas bien épaisse non plus, et mange bizarrement en tordant la bouche et tirant la langue.

 

Elle a été installée dans une grande cage de socialisation (hôtel tout confort !) afin d'examiner un peu son comportement et son état avant la traditionnelle visite vétérinaire.

Je ne suis pas vraiment rassurée, pour le moment ...
Je ne suis pas vraiment rassurée, pour le moment ...Je ne suis pas vraiment rassurée, pour le moment ...

Je ne suis pas vraiment rassurée, pour le moment ...

Puis nous l'avons soumise au passage du lecteur d'identification par puce électronique. Il a réagi.

 

Elle est pucée !

 

Bonne nouvelle, pensions-nous initialement, avec l'espoir de la restituer à une famille triste qui la recherche en vain depuis des mois.

 

Eh bien, c'était raté.

 

Une minette errante déjà stérilisée et identifiée par une association de la ville, qui s'appelle Pitchounette (la bien nommée !).

 

Les premières approches sont encourageantes, elle est très craintive mais semble accepter facilement les caresses, sans montrer aucune agressivité.

 

 

Après un contact téléphonique positif avec une personne de l'association concernée, nous en savons désormais un peu plus.

Voici son histoire.

 

 

Pitchounette provient d'assez loin du site de l'hôpital, dans Perpignan.

Comment est elle arrivée chez nous, mystère ?

 

Elle est jeune, un peu plus d'un an et demi et faisait initialement partie d'un groupe de chatons qui a rencontré des soucis de santé dès le départ.

 

Elle n'a pratiquement aucune dent (ce qui explique son étrange façon de s'alimenter), a eu un coryza sévère dans sa jeunesse et il s'agirait d'une minette "de constitution fragile" d'après le vétérinaire qui l'a stérilisée.

 

L'association qui l'a identifiée ne fait que des chats libres relâchés (c'est déjà très bien et cela représente beaucoup de travail et d'investissements, nous en savons quelque chose !).

 

La responsable appelée était heureuse de la savoir en vie, puisqu'elle avait disparu depuis des mois de son lieu d'origine.

 

En quelques jours, le regard s'est apaisé et le contact est devenu très facile.En quelques jours, le regard s'est apaisé et le contact est devenu très facile.
En quelques jours, le regard s'est apaisé et le contact est devenu très facile.En quelques jours, le regard s'est apaisé et le contact est devenu très facile.

En quelques jours, le regard s'est apaisé et le contact est devenu très facile.

Puisqu'il s'agit d'une chatte frêle, et comme nous pensons qu'elle a un énorme potentiel de sociabilité (alors qu'elle n'a jamais connu que la rue !), nous avons proposé de la garder en sécurité et de terminer sa sociabilisation (cela devrait aller très vite).

 

Nous avons demandé la possibilité de la transférer à notre nom.

Cela ne devrait pas poser de problème.

 

Il a été convenu d'emmener prochainement Pitchounette chez le vétérinaire qui l'a stérilisée et la connait déjà, afin de réaliser un bilan de santé complet (tests, analyses etc ..).

 

Il n'y a pas d'urgence, elle n'a pas l'air en mauvaise santé, mange vraiment très bien (elle a bien besoin de se renforcer un peu) et cette période nous permet de noter des petits détails à signaler le jour de sa visite.

 

La personne contactée de l'association sera ravie de la revoir à cette occasion, et nous pourrons convenir des modalités de transfert.

 

Quant à "la petite", elle progresse à vue d'œil, c'est vraiment étonnant (pour rappel, elle n'a jamais connu une maison).

 

Elle est très propre, la cage est devenue son domaine même si la porte en reste assez souvent grande ouverte.

Elle ne cherche pas à en partir, bien au contraire (elle aime être tenue sur les genoux et caressée un long moment, puis repart d'elle même dans son petit hôtel particulier).

 

Elle adore les caresses et ronronne beaucoup.

Vraiment plus du tout stressée, la belle miniature.
Vraiment plus du tout stressée, la belle miniature.Vraiment plus du tout stressée, la belle miniature.

Vraiment plus du tout stressée, la belle miniature.

Vous savez maintenant à peu près tout de notre nouvelle amie.

 

La recherche d'une bonne famille débutera après le contrôle vétérinaire, si les résultats sont bons.

Mais, rassurez vous, dans tous les cas, elle ne sera pas remise à la rue, elle apprécie trop la vie confortable.

 

 

Cela fait vraiment plaisir de pouvoir lui offrir cette chance.

 

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre / Krita

Photos : JM

28 août 2021 6 28 /08 /août /2021 05:04
Une histoire ordinaire.

Un scenario tellement classique qu'il n'est nul besoin de longs discours.

 

Tout d'abord, une minette errante est repérée.

Et puis, comme trop souvent, une petite famille l'accompagne timidement, furtivement, maladroitement.

 

Le temps qui passe.

La famille grandit et maman s'occupe comme elle peut de sa progéniture.

Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.

Phtos volées à l'intimité familiale, de loin.

Un beau jour (ou peut être une nuit ... pour être exact), les bébés sont jugés assez grands pour tenter de capturer maman sans risques pour eux et pour éviter que l'histoire sans fin ne recommence.

 

Le succès sera au rendez-vous.

Un peu trop d'ailleurs, car c'est toute la famille qui tombe dans les filets.

Un brelan d'as.Un brelan d'as.

Un brelan d'as.

L'histoire devient alors un peu plus délicate à gérer.

 

Dans cette petite tribu, personne n'est vraiment sauvage ni agressif, juste de la crainte et de la peur.

 

"Maman" sera prénommée Scarlett, elle a été stérilisée, identifiée, déparasitée et testée Fiv/Felv négative (ce qui est de très bon augure pour ses deux bébés).

 

Elle accepte le contact, les caresses mais reste encore méfiante.

Elle peut feuler et grogner mais n'agresse jamais.

Elle devrait progresser assez facilement.

 

Les deux chatons ne posent aucun problème pour être manipulés, caressés et pris dans les bras (même si le tigré reste un peu plus craintif).

Des contacts plutôt encourageants.Des contacts plutôt encourageants.
Des contacts plutôt encourageants.Des contacts plutôt encourageants.

Des contacts plutôt encourageants.

Tout ce petit monde a temporairement été placé dans une double cage de socialisation aménagée pour un meilleur confort.

 

Ce n'est pas l'idéal mais ils ont des espaces de jeux séparés de la nourriture et de la litière.

 

 

Tout ceci dans l'attente de leurs progrès et de leur trouver une ou des maisons définitives.

Les étagères sont appréciées.

Les étagères sont appréciées.

 

Une belle image idéale pour un éternel recommencement et une réalité bien démoralisante.

 

Toutes les structures sans exception croulent sous les appels à l'aide pour des portées découvertes à l'abandon en cette fin d'été.

Les places ne sont pas extensibles et les associations de protection animale ne peuvent pas tout, malheureusement, comme on le voit bien trop souvent dans des messages sur de nombreux sites et "réseaux".

 

Les bonnes âmes sont rares et leurs possibilités aussi bien humaines que matérielles sont limitées, pour ne pas dire saturées et leur bienveillance surexploitée.

 

Et que dire du moral qu'il est souvent difficile de conserver ?

 

Eh oui, au départ il y avait 3 petits dans la portée évoquée dans cet article, mais la vie et le destin ne lui ont pas donné la chance de continuer.

Le lot du quotidien qu'il faut affronter et accepter sans se voiler la face et sans smiley qui pleure.

 

Derrière ces jolies images de chatons craquants se cachent une misère permanente, un éternel recommencement et un sentiment de lassitude et d'impuissance.

 

 

La vie, la détresse, la mort, ce n'est pas derrière un clavier ou un écran qu'on les appréhende, mais au contact de la réalité du terrain, celle qui est laide, celle qui est trop souvent injuste, celle qui sent mauvais, celle qui fait détourner le regard et qui donne parfois mauvais conscience pendant quelques minutes.

 

 

Il n'est vraiment pas agréable d'écrire de telles choses, et encore moins de les constater au quotidien.

Mais lorsque l'on est débordé par les demandes, par les appels, par le chantage aussi trop souvent, il faut essayer de déclencher la soupape avant que la marmite n'explose.

 

 

 

 

Bonne semaine à toutes et tous.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 05:05
Les voisins.

De l'autre côté de l'une des avenues qui borde l'hôpital se trouve un lieu bien particulier (voir carte).

 

Un lieu très calme, de repos éternel et définitif.


Quelques minous que nous connaissons bien ont pris l'habitude d'y résider et y mènent leurs petites existences depuis des années.

 

C'est aujourd'hui l'occasion de vous en présenter quelques uns.

Inours et Oasis (les plus anciens), Ocelia (plutôt sociable) et son sauvageon de fiston.Inours et Oasis (les plus anciens), Ocelia (plutôt sociable) et son sauvageon de fiston.
Inours et Oasis (les plus anciens), Ocelia (plutôt sociable) et son sauvageon de fiston.Inours et Oasis (les plus anciens), Ocelia (plutôt sociable) et son sauvageon de fiston.

Inours et Oasis (les plus anciens), Ocelia (plutôt sociable) et son sauvageon de fiston.

Julie, Mystic et 2 habitués dont le nom nous échappe.Julie, Mystic et 2 habitués dont le nom nous échappe.
Julie, Mystic et 2 habitués dont le nom nous échappe.Julie, Mystic et 2 habitués dont le nom nous échappe.

Julie, Mystic et 2 habitués dont le nom nous échappe.

Vous comprendrez aisément que ce lieu revêt un caractère très spécial.

 

Il est évident que les mots d'ordre y sont "respect" et "discrétion".

 

Nous y limitons donc le plus possible nos interventions afin de ne heurter ou ne choquer qui que ce soit.

 

Mais parfois quelques nouvelles moustaches se présentent.

Alors nous "tendons nos filets" ...

3 nouveaux à capturer. Certains(e)s ? paraissent jeunes.
3 nouveaux à capturer. Certains(e)s ? paraissent jeunes.3 nouveaux à capturer. Certains(e)s ? paraissent jeunes.

3 nouveaux à capturer. Certains(e)s ? paraissent jeunes.

Mais ces petits nouveaux sont des durs-à-cuire et, malgré plusieurs tentatives successives, à ce jour aucun d'entre eux n'a accepté de coopérer (en gros, ils voient les trappes et partent dans l'autre sens, grr).


Mais nous somme têtus et nous recommencerons ... et comme les copains de l'hôpital, il se décideront un jour.

 

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

Monrage : Pixiz

Photos : Irène et JM

8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 04:00
Un Samouraï catalan.

Surprise en début de cette semaine !

 

Sur l'un des nos points de nourrissage, un nouveau chat de petite taille, fortement typé siamois a pointé ses moustaches.

 

Pas bien farouche, miauleur, il est assez facilement entré dans la trappe.

Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.

Un petit nouveau, pas vraiment dans le style de nos habituels matous.

Nous nous sommes rapidement rendu compte qu'il était plutôt maigre (échine dorsale bien saillante), assez sale de pelage et passablement affamé.

Il devait errer depuis déjà un bon moment.

 

Nos vétérinaires ont pu le prendre en charge le lendemain de sa capture.

 

Nous avions déjà eu le temps de vérifier par nos propres moyens qu'il n'était pas identifié (ni tatouage, ni puce) et qu'il se montrait sociable.

Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.

Tout gentil, un peu de bave au coin du nez, et pas bien épais notre nouveau copain.

Après passage vétérinaire et les formalités d'usage ("couic" + un joli dessin dans l'oreille), nous l'avons baptisé Samouraï.

 

Un jeune garçon d'environ un an et demi, mais qui pèse à peine un peu plus de 2 kg !

 

Les tests Fiv / Felv sont négatifs (bonne nouvelle), mais il a un superbe coryza (ce pauvre sdf éternuait, reniflait et avait de la bave lorsqu'il respirait).

 

Fort heureusement, ce problème ne freine pas son excellent appétit, il est vraiment très facile à soigner et accepte gentiment son traitement.

J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?
J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?

J'ai faim moi ! Z'avez vu mes beaux yeux bleus ?

Puisqu'il est parfaitement sociable et de caractère très doux, nous avons tenté un bon brossage pour nettoyer un peu son pelage (tout devenait noir à son contact) et en faire un vrai "siamois de concours".

 

Encore une fois, cela n'a posé absolument aucune difficulté, il a même apprécié la petite séance.

 

Et nous avons pu lui retirer un gros volume de poils morts et sales.

C'est sympa votre truc, faudra recommencer.C'est sympa votre truc, faudra recommencer.

C'est sympa votre truc, faudra recommencer.

Alors vous l'aurez compris, ce jeune chat est absolument adorable et très bavard ! (comme souvent le sont les siamois).

 

Il est câlin, ronronne, cherche le contact, aime les caresses et la présence.

Il est très propre en ce qui concerne sa litière.

 

Il est en bonne voie de rétablissement de son coryza et il devrait rapidement retrouver un poids normal puisqu'il dispose à volonté d'une bonne alimentation quotidienne.

 

Il va devenir superbe, aucun doute là dessus.

 

 

D'après son comportement, c'est typiquement un minou "d'intérieur".

 

On le sent tout heureux d'avoir trouvé du confort, de la sécurité, à manger et des caresses.

 

D'où vient il, quelle est son histoire ?

Nous l'ignorons.

 

Une chose est certaine, aucune annonce le concernant n'a été publiée sur aucun site depuis plusieurs mois.

Et, au vu de son état général, cela fait déjà longtemps qu'il doit se débrouiller tant bien que mal dans la rue qui n'est manifestement pas son milieu habituel.

 

 

 

Alors, Samouraï, ce petit combattant de la vie,

cherche maintenant une gentille maison définitive

pour enfin poser ses valises et recevoir

toute l'affection qu'il espère ... et mérite.

 

 

N'hésitez pas à nous contacter.

A vot' bon cœur !

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène et JM

Image d'illustration (chat samouraï) : uleem odhit / Pixabay

24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 06:45
Mythe au logis.

Athéna était devenue l'un de nos chats de légende, depuis le temps que nous tentions de la capturer.

 

Depuis deux ans, elle nous a offert portée sur portée, toujours de très beaux minous.

 

Certains ont eu de belles destinées (Peppone, Perrine, Riquita, etc), quelques uns ont malheureusement eu des sorts plus funestes et les autres sont restés de vrais chats libres.

 

Mais enfin, cette fois, nous sommes parvenus à la piéger.

 

Non sans difficultés, vous devez vous en douter.

Et, comme de bien entendu, elle nous préparait une nouvelle progéniture bien fournie.

Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...
Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...

Patience et longueur de temps. Toute en rondeurs, hélas ...

Elle a vu le vétérinaire pour l'ensemble des soins nécessaires.

 

Comme elle était gestante et déjà bien avancée, elle a subi une intervention plus lourde, et il lui fallait une indispensable période de convalescence.

 

Elle est donc venue se reposer un peu à la maison, d'abord dans la petite infirmerie aménagée à cet effet.

Pas trop sauvage notre tricolore.Pas trop sauvage notre tricolore.

Pas trop sauvage notre tricolore.

Comme elle semblait y déprimer un peu, elle a été mise dans une grande cage de socialisation, au milieu des autres minous de la tribu.

 

La cage lui offre nettement moins de liberté mais devient nécessaire dans ce cas.

 

Pour des raisons sanitaires, elle reste isolée des minous présents (mais peut les côtoyer), la cicatrisation peut mieux se faire dans un milieu sain et sans possibilités de trop bouger et enfin, il est possible de surveiller sa santé, son transit et son appétit avec certitude.

Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !

Les "concierges" sont intriguées. Encore une nouvelle !

Malgré les difficultés rencontrées depuis deux ans pour la capturer, Athéna se montre plutôt sociable et douce, acceptant les contacts et manipulations sans agressivité.

 

 

Alors quel va être son destin ?

 

• Pour le moment, la convalescence nécessaire continue (intervention importante datant de moins d'une semaine).

 

• Athéna semble un peu triste (d'où le rapprochement tenté avec les autres chats) et elle rechigne quelque peu à manger.

Elle avale surtout des croquettes, en assez petite quantité même si le premier jour de son arrivée elle était affamée et a dévoré tout ce qui se présentait.

 

• Depuis hier soir, elle semble se détendre quelque peu et s'est perchée dans la cage pour observer son environnement. Elle accepte facilement les caresses sans grogner.

Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.

Je me laisse approcher, mais il faudrait que je me déstresse un peu.

Son avenir est donc entièrement entre ses pattes.

 

• Au bout de sa convalescence, si nous constatons qu'elle stresse trop, qu'elle est malheureuse, quelle déprime et veut retrouver son milieu, nous devrons la relâcher et respecter sa volonté (même si nous souhaiterions lui offrir une meilleure destinée).

 

Si elle évolue comme nous l'espérons, se détend et apprécie cette nouvelle vie plus confortable et paisible, alors nous il sera possible de terminer sa sociabilisation et d'envisager de lui trouver un bon foyer définitif.

 

Athéna n'a que trois ans et demi. Elle est encore jeune, elle mériterait un peu mieux que la vie de chatte libre.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 07:45
Un duo de choc.

Nous souhaitons au préalable vous remercier pour vos messages de sympathie à l'occasion du départ du jeune Romulus.

Nous avons rajouté un commentaire à l'article pour vous répondre globalement.

 

Ces disparitions sont toujours des moment très difficiles à vivre et à accepter, même si nous savons tous que la vie des chats dits "libres" est soumise à de multiples dangers et trop souvent beaucoup plus brève que nos compagnons qui ont la chance de disposer d'un foyer.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Aujourd'hui, le ton sera donc un peu plus souriant.

 

 

Scenario archi classique s'il en est !

Apparition de 2 jeunes chaton(ne)s sur l'un de nos secteurs.

 

L'endroit est celui dont provient la jeune Romance,

Et, lorsque l'on voit les photos de l'une des nouvelles venues, la parenté semble tout à fait évidente.

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)
La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

La capture des 2 comparses. (Psst ... c'est dans la trappe qu'il faut aller, pas dessus !)

Un joli duo de ce qui ressemble à 2 jeunes minettes.

 

Pour l'écaille, pas trop de doutes à avoir.

La vétérinaire nous confirmera quelques jours plus tard que la petite chipie tigrée à poils mi-longs est elle aussi une fille.

 

Elles paraissent encore assez petites, elles sont donc placées en accueil en "infirmerie".

Leurs yeux coulent, la respiration de l'écaille est encombrée.

Un début de traitement (antibiotique + cortisone) leur est administré quotidiennement dès leur arrivée, avant la prise du rendez-vous médical, afin d'éviter tout risque d'aggravation.

Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.
Très complices nos deux copines.Très complices nos deux copines.

Très complices nos deux copines.

Sur le plan de leur comportement, elles sont un peu craintives, ça souffle assez fort, ça râle et ça grogne (surtout la chipie tigrée !) mais elle se laissent caresser, manipuler et administrer leurs traitements (à la seringue) sans difficultés.

 

L'appétit est excellent et elles sont très propres.

Elles ont des jeux à disposition et semblent les utiliser (le matin, il y a une sacrée pagaille dans leur pièce).

 

Bref, il reste des progrès à faire (c'est pas gentil de griffer quand on veut vous attraper), mais il y a bon espoir de les rendre sociables et adoptables.

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...
On se méfie, mais bon, si tu insistes ...On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

On se méfie, mais bon, si tu insistes ...

La visite vétérinaire nous a un peu plus renseignés.

 

- Ce sont donc bien des filles.

- Au vu de leurs dentitions (adultes), elles sont un peu plus âgées que nous ne le pensions. Elles sont en âge d'être stérilisées (et de se reproduire !) une fois qu'elles seront parfaitement rétablies.

- Elles ont un coryza, le traitement "maison" leur a fait du bien et il a été mieux adapté pour encore quelques jours. La petite écaille a les voies respiratoires supérieures encore obstruées.

- Elles sont globalement en bonne santé.

 

_____________________________

 

 

 

Elles se nommeront Séléna (mademoiselle écaille) et Gribouille (chipie tigrée).

 

Nous revenons du vétérinaire et nous sommes très contrariées !

 

 

 

à suivre ...

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 08:01
Mister Stanley, I presume ?

Nous avons vu récemment apparaître un nouveau minou tigré sur l'un des points de nourrissage.

 

Il avait l'air bien portant, craintif mais pas farouche et semblait doté d'un bon appétit.

C'est que j'ai faim, moi !C'est que j'ai faim, moi !

C'est que j'ai faim, moi !

Alors, les bonnes vieilles trappes ont été remises en place.

 

Et ce bon gros gourmand n'a pas résisté aux bonnes choses qui étaient proposées dans notre piège diabolique.

Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?

Et hop! Mais vous me voulez quoi exactement ?

De prime abord, il ne nous a pas paru particulièrement sauvage ni virulent.

 

La visite chez le vétérinaire nous a confirmé qu'il n'était ni stérilisé, ni identifié d'aucune manière. Ce qui a été réalisé.

 

Il a été testé, il est en bonne santé, c'est un joli bébé de un peu plus de un an de 4,2 kg.

 

Il a été baptisé Stanley, ... Stan pour les intimes.

Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?

Puisque la gamelle est pleine, autant en profiter, n'est ce pas ?

Comme il nous a semblé plutôt sociable, nous avons choisi de ne pas le relâcher mais de partir à la recherche de son éventuelle famille.

 

L'avenue qui borde directement ce secteur est particulièrement meurtrière pour les félins, avec un circulation rapide et intense.

 

Nous avons donc édité des affichettes avec des photos, sa description, ses caractéristiques, etc.

Elles ont été déposées à la fois sur l'hôpital, sur l'avenue et alentours, dans des boites à lettres et quelques commerces proches.

 

Aucun signalement pour un matou lui ressemblant n'a été trouvé au niveau des différents sites internet de recherche d'animaux perdus.

 

A ce jour, aucune réponse à l'exception d'un appel assez étrange, difficilement compréhensible d'une personne parlant mal le français qui semblait chercher un chat (une "chatte" selon sa prononciation) sur ce secteur.

La personne a raccroché brusquement en promettant de rappeler, sans suite à ce jour.

Nous n'avons pas pu la contacter car son numéro était masqué.

 

 

Situation bien embarrassante.

Si "Stanley" a une famille, nous ne demandons pas mieux que de le restituer, mais nous voudrions avoir la certitude de le rendre aux bonnes personnes, et surtout de les inciter à la plus grande prudence pour lui s'il provient du secteur de l'avenue concernée.

Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.

Je me pose quelques questions mais je suis un gentil, moi.

Stanley est donc en accueil pour le moment

Il est plutôt sociable, très calme.

Il a un excellent appétit (on ne peut vraiment pas dire qu'il se laisse abattre) !

 

Encore un peu craintif, il peut souffler et grogner par peur, mais il n'a aucune agressivité.

Il se laisse caresser sans aucune difficulté, il lui manque juste de prendre un peu de confiance.

 

 

Nous allons devoir poursuivre nos investigations, afin de savoir s'il avait une famille ou bien s'il est récemment devenu un chat errant pour des raisons inconnues.

 

Dans quelques temps, si notre enquête n'aboutit pas, nous tenterons de le faire adopter car c'est un vrai "gentil" qui va vite progresser.

 

 

 

 

Montage ; Pixiz

Photos : Lucille & JM

23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 08:15
Les fils de la louve.

La photo d'ouverture de l'article du 9 janvier dernier (ICI) a intrigué certains d'entre vous.

 

Qui sont donc ces deux rouquins jumeaux qui illustrent cette page ?

 

Deux têtes nouvelles sur le secteur, qui sont baptisés Remus et Romulus.

 

Ils appartiennent à une famille plutôt nombreuse et déjà bien connue, celle de Perrine, Peppone, Paco et Passe-Murailles, Rohanne, Riquita ......

 

Nous pensions leur maman, Athéna, décédée.

Il n'en était rien mais c'était une de ses filles, qui lui ressemblait beaucoup, qui n'avait malheureusement pas survécu à l'époque, et c'est tout aussi triste.

Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !
Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !

Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !

Et comme rien n'est simple avec cette tribu, leurs captures nous ont amené pas mal de turpitudes.

 

Pour la maman, c'est "mission impossible" pour le moment alors que nous voudrions à tout prix l'empêcher de se reproduire. 

Elle est vraiment très méfiante et rusée.

 

Par contre, en fin d'année dernière, Rémus avait pu être capturé.

 

Mais nous avons joué de malchance, aucune place disponible avant plusieurs jours chez aucun vétérinaire pour le stériliser.

Une tentative de le garder un peu à la maison en attendant a tourné à la catastrophe

 

Au bout de 48 heures, il ne s'était pas alimenté et surtout, n'avait fait aucun de ses besoins et était en panique totale (peut être à cause de l'absence de son frère ?).

Il y avait danger pour sa santé, nous avons été contraints de le relâcher, pour son bien.

Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.

Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.

 

Un peu de persévérance, un rendez-vous vétérinaire pris à l'avance, et cette fois, quelques jours plus tard, c'est son frère Romulus qui a pu être trappé.

 

Il s'est montré moins stressé que Remus.

Passé au "couic" et il a été relâché. Il a pu retrouver son jumeau.

Il est beau, ce splendide jeune rouquin.Il est beau, ce splendide jeune rouquin.

Il est beau, ce splendide jeune rouquin.

 

__________________________

 

 

 

Reste la maman .... et ça va être difficile.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 07:05
On ne gagne pas à tous les coups.

Une tentative de trappage récente, entièrement en images pour cette semaine.

 

Comme vous pourrez le constater, nos félins sont des petits malins et il nous reste du pain sur la planche 🙀  !

 

 

 

Pas besoin de texte, n'est ce pas ? 😾

 

 

 

______________________________________

 

 

 

 

 

Moins souriant, une pensée pour notre amie Anne, qui vient de perdre un ancien de l'hôpital qu'elle avait adopté, Blacky.

 

Blacky était atteint de calicivirus, mais une probable leucémie a fini par l'emporter.

 

Merci Anne de lui avoir offert une très belle vie, tout notre soutien amical.

 

 

 

Montages : Photoscape et Photofiltre

Photo Blacky : Anne

Photos : JM