Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 05:02
Campagne de déparasitage.

Ce n'est pas une révélation : il fait très chaud !

 

Et, outre l'inconfort que ceci représente pour tout le monde, ces températures sont un facteur de développement de tous les hôtes indésirables qui perturbent la vie de nos amis à quatre pattes (et pas seulement eux !).

 

Nous avons donc décidé de nous lancer dans une grande campagne sanitaire de protection contre ces parasites présents ou à venir.

 

Il nous faut être méthodiques, car ce genre de projet pour des chats libres n'est pas une affaire simple à mener.

 

Si certains chats se laissent approcher plus ou moins raisonnablement, la plupart conservent leurs distances de sécurité, voire ne se montrent pas.

 

 

Dans un premier temps, nous avons procédé à une vermifugation générale au moyen de cachets adaptés.

 

Les plus gourmands ont eu droit à leur ration individuelle, les plus discrets ont eu la nourriture à disposition copieusement arrosée de vermifuge.

 

Les doses distribuées étaient suffisantes pour que tout le monde ait droit à son traitement.

 

 

Après ceci, nous avons attendu quelques jours (comme recommandé par les vétérinaires), et puis nous nous sommes lancés dans la seconde phase (qui est encore en cours) : traitement et élimination des puces et des tiques.

 

Certains matous se laissent suffisamment approcher pour pouvoir leur administrer une pipette pendant le repas.

 

 

Pour tous les autres, nous avons procédé exactement comme pour le traitement vermifuge : distribution de cachets antipuces avec ration particulière pour les moins farouches et distribution générale et généreuse pour tout le monde.

 

 

Une précision utile. Nous avons traité partout.

 

Sur l'hôpital pour d'évidentes raisons sanitaires d'hygiène, mais également tous les chats de "la périphérie" dont nous nous occupons.

 

Et nous envisageons de recommencer la même opération dans l'été pour assurer la meilleure prévention possible.

 

 

Ecoutez, les minets, ne vous plaignez pas, nous faisons cela pour votre bien, votre santé  et votre confort ...

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre & Photoscape

Photos : Irène & JM

Dessins d'illustration (parasites, etc) : OpenClipart Pixabay & Wikimedia commons

11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 05:05
Hot Pepper

Pepper est l'un de nos chats libres, stérilisé il y a quelques années.

 

Il vit sa petite vie, et il est nourri régulièrement.

 

 

Irène parvient à le caresser lorsqu'elle lui donne sa gamelle.

 

Depuis quelques temps, il avait beaucoup maigri, avait de grosses difficultés à s'alimenter, semblait avoir mal et bavait tout en s'enfuyant.

 

Un tableau pas très brillant, nous avons immédiatement pensé à un calicivirus.

 

Irène a pu le capturer et il a été emmené en urgence chez un vétérinaire.

Pas brillant notre camarade.Pas brillant notre camarade.

Pas brillant notre camarade.

Nous attendions des nouvelles peu réjouissantes, inutile de vous le cacher.

 

Cela n'a absolument pas été le cas !

 

La vétérinaire nous a donné des nouvelles plutôt positives.

Pas question de calicivirus, mais une flopée de dents totalement pourries accompagnée d'une infection carabinée ainsi qu'une grande quantité de vers.

 

Il a été endormi (pas coopératif), ses dents arrachées et les soins adéquats ont été administrés.

 

Afin qu'il se remette et reprenne des forces, il a été proposé qu'il passe quelques jours "en cage" à la maison pour convalescence et terminer ses traitements.

La vétérinaire a prévenu qu'il ne semblait pas commode, mais pourtant il se montrait bien familier avec l'amie Irène.

 

Il est donc venu au repos "at home".

 

Bon la vétérinaire n'avait pas raconté de bêtises !

Aussitôt bien réveillé, ses douleurs disparues, il n'a pas du tout (mais alors DU TOUT) apprécié sa nouvelle condition temporaire.

 

A un tel point qu'il était absolument impossible d'approcher de la cage pour la nourriture ou lui rajouter de l'eau.

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Inconcevable de le garder ainsi, dans de telles conditions, vous le comprendrez.

 

Pas vraiment le choix, il a rapidement été relâché (avec une infinie prudence !).

 

Une fois revenu "chez lui", croyez le ou non (on parle bien du même chat), Irène n'a rencontré absolument aucune difficulté pour l'approcher, l'alimenter avec des gamelles abondantes et poursuivre son traitement jusqu'au bout.

 

 

Apparemment ce fier matou ne conçoit sa vie qu'associée au mot "liberté". La captivité, même temporaire, c'est non !

 

Un "Pepper" du club des cœurs solitaires probablement ....

 

Bonne semaine, il va faire chaud.

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

Chanson Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band : John Lennon / Paul Mc Cartney / The Beatles.

4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 05:04
Brocante et Hérisson.

 

Un titre bien hétéroclite pour un article qui ne l'est pas moins.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour commencer, voici la conclusion de nos aventures avec notre "porc épique".

ICI pour mémoire entre autres.

 

Vous devez vous en douter, notre sympathique squatteur à piquants a continué ses ravages.

 

Merci pour vos suggestions diverses, nous avons tenté des étagères, un barrière d'accès ainsi qu'un distributeur de croquettes sans aucun succès.

 

 

En désespoir de cause (et de croquettes qui devaient être jetées),  nous nous sommes résolus à mette en place une mini trappe (taille chatons, pourvu que ... pas de surprises !) dans l'espoir de capturer et déplacer notre visiteur (et en espérant avoir affaire à un garçon).

 

Bingo ! Ce chenapan gourmand s'est fait prendre !

 

 

Un p'tit (gros !) gars. Il semble qu'il était seul.

 

Hors de question de lui faire du mal.

 

Il a donc quitté le béton de l'hôpital pour un lieu de verdure campagnarde, avec de l'eau et jardins à proximité et loin de la circulation automobile.

 

Il a même eu droit a ses croquettes, régulièrement apportées à son attention par l'amie Irène.

C'est autre chose que l'hôpital !C'est autre chose que l'hôpital !

C'est autre chose que l'hôpital !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pour le weekend de l'Ascension, nous avons participé au vide-grenier de Sorède.

 

 

 

Notre fidèle petit cochon tirelire qui en a connu bien d'autres était présent lui aussi.

 

Le stand était vaste et bien fourni, la journée fut longue mais nous sommes assez content du résultat final.

(ah les marchandages !).

 

Il y avait le choix.Il y avait le choix.
Il y avait le choix.Il y avait le choix.

Il y avait le choix.

A cette occasion, nous avons eu le plaisir de rencontrer Erika, son blog ICI, qui nous a fait l'amitié de sa visite.

 

Un moment bien sympathique, merci !

 

 

Le soir et le retour ont été les bienvenus, vous devez vous en douter, mais cette reprise "en douceur" de cette activité nous a rappelé une bien belle époque ....

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 06:05
Ils sont revenus !

Souvenez-vous ! En 2020 (ICI) nous vous avions déjà évoqué ce problème.

 

Les petites bêtes avec des piquants sont sorties de leur léthargie hivernale.

 

Et elles ont faim !

 

Alors quoi de mieux que les gamelles des matous pour se remplir la panse ?

 

Cela ne nous dérangerait absolument pas (les minous sont partageurs) si nos hérissons ne créaient aucun souci de propreté.

 

Le problème avec eux c'est qu'ils ont la manie de systématiquement faire la totalité de leurs besoins à l'endroit de leur repas.

 

La grosse commission se fait dans les croquettes et l'eau de boisson, et les besoins urinaires dans les barquettes de nourriture humide.

 

Voici qui ne fait pas trop envie à nos greffiers !

 

Berk !Berk !

Berk !

Cela engendre pour nous un énorme gâchis de nourriture car il devient alors nécessaire de jeter tout ce qui a été souillé.

 

Nous mettons bien à la disposition des "piquants" des assiettes de croquettes à côté des chalets, ils les dédaignent au profit de celles dans les abris, pourtant beaucoup plus difficiles à atteindre.

 

 

Nous envisageons de surélever un peu les gamelles sur des étagères fixées aux parois, qui seront peut-être plus délicates à atteindre.

Mais il faudra trouver la bonne hauteur pour ne pas dissuader les moustachus.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Puisque nous évoquons les "pique-assiettes", nous en avons profité pour rénover les rideaux protégeant l'entrée et l'accès de certains chalets. Les anciens rideaux étaient vraiment dans un état pitoyable.

 

 

Ils sont quelque peu dissuasifs pour les pigeons et les goélands très nombreux sur le secteur.

 

Ces oiseaux peuvent parfois se montrer très virulents à l'encontre des "concurrents" à quatre pattes.

Ben oui, faut bien manger tous les jours, c'est valable pour tout le monde, que voulez-vous .....

 

 

 

 

 

Montages : Photoscape

Image d'illustration "hérisson" : OpenClipart-Vectors via Pixabay

Photos : Irène & JM

19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 06:01
C'est pas l'moment !

Quelques nouvelles du site de Perpignan.

 

Cela fait quelques temps que nous envisageons une rencontre de présentation avec la nouvelle Direction de l'Hôpital de Perpignan.

 

Même si notre association est sous convention avec l'établissement, il est toujours plus agréable d'échanger et d'avoir un dialogue constructif qui permet une meilleure connaissance de nos activités.

 

Les deux année écoulées n'ont pas été particulièrement propices à de tels échanges pour des raisons qui ne vous auront pas échappé.

 

Nous avions pensé que 2022 serait peut-être un peu plus favorable pour réaliser ce projet, mais l'actualité de début d'année sur le site nous incite à repousser une nouvelle fois cette date.

Il y a des grèves dans certains services.

 

Vous pourrez trouver des informations récentes ICI et ICI.

 

La Direction a d'autres préoccupations et il est bien normal d'attendre des temps plus apaisés.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Mais .... ces mouvements d'humeur ont donné des idées à nos protégés, et ceux-ci n'ont pas manqué de nous signifier leurs légitimes revendications !

 

 

La CGT (Chats de Gouttière Tigrés) a réagi la première :

 

FO (les Félins Outrés) leur a emboîté le pas :

 

 

La CFDT (Coalition Féline Des Tabby) a attendu un peu, mais elle est entrée à son tour dans le mouvement :

 

 

Fort heureusement, les autres congrégations ont limité leurs exigences.

 

C'est le cas de la CFTC (Confédération Fusionnelle de Tous les Chats) et de la CGC (Congrégation des Greffiers Communs) :

 

 

 

 

Le MEDEF (Matous Exceptionnels Dominateurs Et Forts) n'a pas souhaité s'exprimer.

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Irène & JM

Illustration : Image cromaconceptovisual / Pixabay

6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 06:01
Non, je ne suis pas gros !

Notre ami Stanley, le chat qui a voulu rester libre (ICI) est un gourmand.

 

Il a l'oreille très fine pour entendre que le ravitaillement arrive.

 

Seulement, comme il est un peu "rond" (nous n'avons pas dit gros !), cela lui cause parfois quelques soucis.

 

 

 

La suite en images ...

Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !

Toutes mes tentatives de régime se sont soldées par un bide.

Le Chat, Tome 14 : La marque du chat de Philippe Geluck

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photoscape

Photos : JM

2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 05:03
La traque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simple visiteur ou nouveau venu ?

 

A suivre, comme souvent.

 

 

 

 

Montage: Pixiz, Photoscape et Photofiltre

Photos : Irène & JM

Illustration (point d'interrogation) : Pixabay

4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 05:05
Passée la miaou, la rentrée.

Pour un retour tout en douceur à la réalité du quotidien, nous vous proposons cette semaine quelques photos prises sur le site de l'hôpital de Perpignan pendant le mois d'août qui vient de s'achever.

 

Un petit article de transition pour aborder avec le plus de sérénité possible la suite et les événements à venir.

 

 

C'est notre ami Nagano, le "snowshoe", qui illustre de sa belle prestance le montage d'introduction et qui va nous servir de "délégué de classe".

 

Lewis, Nestor et Pandora : élèves studieux et attentifs, mais les garçons sont parfois un peu turbulents..
Lewis, Nestor et Pandora : élèves studieux et attentifs, mais les garçons sont parfois un peu turbulents..Lewis, Nestor et Pandora : élèves studieux et attentifs, mais les garçons sont parfois un peu turbulents..

Lewis, Nestor et Pandora : élèves studieux et attentifs, mais les garçons sont parfois un peu turbulents..

Stanley et ses ami(e)s couleur café. Du potentiel mais peuvent mieux faire.
Stanley et ses ami(e)s couleur café. Du potentiel mais peuvent mieux faire.Stanley et ses ami(e)s couleur café. Du potentiel mais peuvent mieux faire.

Stanley et ses ami(e)s couleur café. Du potentiel mais peuvent mieux faire.

Paco, Rémus et Passe-Murailles. Elèves dissipés à surveiller de près, mais bien sympathiques.
Paco, Rémus et Passe-Murailles. Elèves dissipés à surveiller de près, mais bien sympathiques.Paco, Rémus et Passe-Murailles. Elèves dissipés à surveiller de près, mais bien sympathiques.

Paco, Rémus et Passe-Murailles. Elèves dissipés à surveiller de près, mais bien sympathiques.

Une petite promenade rapide pour vous montrer les images les plus exploitables de la période écoulée (pas toujours facile de faire et réussir les photos).

 

 

 

 

 

En vous souhaitant une rentrée studieuse et paisible.

 

Bon courage aux personnes qui reprennent le chemin "de l'école".

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos ; Irène

Gif animé ; gifgratis

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 05:08
Nouvelle ou nouveau ?

Quelques nouvelles récentes du site de l'hôpital avec l'apparition depuis quelques mois d'un(e) inconnu(e) sur l'un des points de nourrissage.

 

Il - ou elle - s'est montré d'abord très furtif et discret au début de sa présence.

 

Des photos ont pu être réalisées, mais de loin et le plus discrètement possible.

Regard méfiant classique du visiteur qui s'interroge.Regard méfiant classique du visiteur qui s'interroge.

Regard méfiant classique du visiteur qui s'interroge.

Et puis, tout doucement une forme de confiance prudente s'est doucement établie, en même temps qu'un fidélité aux repas qui arrivaient à portée de moustaches.

 

L'opinion générale semble pencher pour une minette, une fifille qui a été surnommée Sandy.  (Sans garantie aucune qu'il s'agisse vraiment d'une madame chat).

 

Sur les photos suivantes vous pourrez observer les nets progrès même si la méfiance reste de mise.

 

Rien ne garantit donc le succès des futurs projets de capture ... On les connait ces petit(e)s malin(e)s !

Mouais .... t'aurais pas des idées derrière la tête, toi ?Mouais .... t'aurais pas des idées derrière la tête, toi ?

Mouais .... t'aurais pas des idées derrière la tête, toi ?

Conclusion simple, comme à chaque fois : YAPUKA !

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour terminer cet article, une pensée triste de soutien pour notre amie Dani qui vient de perdre son cher Bocage.

 

 

C'est ICI

 

 

Il a maintenant rejoint les copains de sa tribu et tous les autres partis avant lui.

 

Que Dani trouve ici l'expression de notre sympathie et de notre amitié en ces difficiles moments.

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène et JM

 

Montage pour Bocage : blog de Dani des Chats du Bocage

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 04:45
Fait trop chaud pour travailler.

Tout est dit dans le titre !

 

Allumer un ordinateur qui chauffe relève de la contrainte avec cette chaleur.

 

Les minous, dedans comme dehors, sont en version "collés au sol" en recherche d'hypothétiques courants d'air et dédaignent les gamelles au profit d'un bol d'eau bien fraîche.

 

Alors, nous limiterons notre transpiration pour cette semaine, en ne vous montrant que quelques photos récentes de chats de l'hôpital.

 

Certains y vivent toujours, en vrais et fiers "chats libres", et les autres ont posé leurs coussinets à la maison.

Ces derniers ont vendu leurs âmes d'intrépides aventuriers félins pour un confort qu'ils ne semblent pas vraiment regretter.

Notre vieux Jason (ah oui, lui c'est un vrai et fier "Chat Libre" !)  et l'ami Rocky sur le site.

 

Kessy et Sicille cherchent la fraîcheur. Mignonne et Pantoufle à la sieste (Pantoufle calme, ce document est exceptionnel !)Kessy et Sicille cherchent la fraîcheur. Mignonne et Pantoufle à la sieste (Pantoufle calme, ce document est exceptionnel !)

Kessy et Sicille cherchent la fraîcheur. Mignonne et Pantoufle à la sieste (Pantoufle calme, ce document est exceptionnel !)

Athéna, Rubine et Séléna : la dolce vita ...

 

 

 

La photo montage de début d'article représente Passe-Murailles, Paco et Rémus, sur le site de l'hôpital.

 

 

 

 

Article d'été, article léger !

 

Bonne semaine en espérant que vous pouvez rester bien au frais.

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 06:00
Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Un article en 2 parties cette semaine, comme cela nous arrive parfois.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Milky est l'un de nos matous vivant sur le site.

 

Il est âgé d'une dizaine d'années et assez reconnaissable avec l'une de ses oreilles repliée.

 

Nous ne l'avions pas observé depuis quelques jours.

 

Et, cette fois, nous avons eu un appel assez rassurant en provenance  de la fourrière.

 

Il avait été capturé à une dizaine de kilomètres du site .

 

Sur le moment, cela nous a paru surprenant, mais en regardant bien la cartographie locale "à vol d'oiseau", cette migration semble possible de son propre fait en évitant les axes routiers (nous avons aussi pensé qu'il avait pu monter discrètement dans un véhicule).

 

Il nous a été restitué sans difficultés, mais son état et son âge nous semblaient nécessiter un contrôle vétérinaire et quelques analyses.

 

En fait, son aspect sur la photo d'illustration est lié au stress de sa capture.

Milky n'est absolument pas un chat sociable et il n'a pas du tout apprécié qu'on le contrarie.

 

Mais pour son âge et sa vie de vagabond, ses analyses sont très convenables, comme vous pourrez en juger (il avait juste perdu une ou deux dents).

 

Il a été relâché sur le site mais va-t-il reprendre son baluchon ?

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Une note plus triste pour terminer.

 

Notre amie Irène vient de perdre son autre fée du foyer, après Titou (Ici).

 

C'est sa belle rouquine, prénommée Roucky qui a rejoint son compagnon.

La maladie de longue date et l'affaiblissement de l'âge ont été les plus forts.

 

Qu'elle trouve dans ces quelques lignes toute l'expression de notre sympathie et de notre soutien.

 

Le modeste montage qui suit réunit pour toujours ses deux amis.

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 05:15
Stanley : les leçons d'un échec.

Des nouvelles de notre ami Stanley (ICI).

 

Pour lui non plus, tout ne s'est pas déroulé comme nous l'aurions souhaité.

 

 

Ce bon gros matou au regard triste, placide et gourmand ne s'est pas du tout adapté à une vie domestique.

 

Nous avions constaté une tendance à la malpropreté, il urinait sur tous les tissus qui ne lui servaient pas de couchage.

 

Malgré ce souci important, il a connu une tentative d'adoption.

Au bout de plus de 2 semaines, nous n'avons pu que constater que nous faisions face à un échec complet.

 

L'adoptante potentielle était très bien, mais il est toujours resté caché, faisant pipi un peu partout et ne sortant que la nuit pour manger.

 

Il semblait triste, effacé, sans aucune envie.

 

Après un bref retour a la maison, sans plus de succès (bien au contraire), il a été décidé de le relâcher sur son lieu de vie, à l'hôpital

Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.

Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.

Croyez bien que nous avions le cœur lourd de le voir partir, mais il semblait vraiment content de retrouver cet endroit.

 

Il s'est immédiatement repéré et a filé directement dans un vide sanitaire proche que seul un "habitué" pouvait trouver aussi vite sans se tromper.

 

C'était plutôt rassurant, il n'était absolument pas désorienté depuis son départ de ces lieux.

Mais nous avons, depuis cette date, l'agréable surprise de le voir maintenant régulièrement attendre l'arrivée des "repas améliorés".

 

Il est assez amical dans son approche (même si méfiant), il ne semble plus du tout triste et nous le pensons heureux d'avoir retrouvé une vie qu'il s'est choisie.

Il semble en forme, notre copain Stanley.
Il semble en forme, notre copain Stanley.Il semble en forme, notre copain Stanley.

Il semble en forme, notre copain Stanley.

Alors que retenir de cette expérience assez difficile ?

 

Qu'il ne faut pas trop insister et respecter ce choix d'un autre destin que celui que nous aurions aimé offrir.

 

Il est très difficile de prendre et accepter cette décision.

Tout comme il n'est vraiment pas aisé de comprendre à quel moment nous sommes à la limite de ce qui est acceptable pour le chat concerné.

 

Peut-être avons-nous trop attendu ?

Mais l'on conserve toujours un espoir qu'un déclic peut se faire.

 

Tenter de cerner et comprendre en quelques jours le caractère propre de chaque être reste une des choses les plus délicates à appréhender et le risque d'erreur est énorme.

 

 

Il restera toujours la même éternelle question :

 

quelle est la limite acceptable pour respecter le bien-être de nos compagnons tout en tentant de les préserver au mieux de milieux qui leurs sont souvent hostiles ou dangereux ?

 

 

 

Pour Stanley, et pour vous toutes et tous,

ce petit brin en ce premier mai.

 

Puisse t'il vous apporter les vertus qu'on lui prête.

 

 

 

Montage : Pixiz

Brin de muguet : pixabay

Photos : JM