Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 06:01
Petit-déjeuner avec Nesquik.

Ou comment l'histoire se répète.

 

En 2017, notre ami Nestor avait fait des siennes en tombant dans un patio d'un service de l'hôpital aux murs très élevés (ICI).

Une fois dans cette cour, impossible d'en sortir facilement, c'est bien trop haut même pour un minou en pleine forme.

 

Et cette semaine, c'est une autre de nos protégées qui a vécu la même mésaventure, l'amie Nesquik.

 

Fort heureusement, le personnel de ce service est particulièrement bienveillant et sympathique (merci !).

 

Jeudi soir, nous avons été contactés pour nous signaler une probable minette en détresse, à nouveau coincée dans ce satané patio, peut-être depuis quelques jours (le personnel lui avait mis de quoi s'hydrater mais nous avons demandé de ne pas mettre de nourriture pour tenter de l'attraper plus facilement le lendemain matin).

 

Et donc, ce vendredi matin, branle-bas de combat pour porter secours à notre naufragée, à l'heure du petit-déjeuner (avec Nesquik, donc).

 

Vous ne pourrez pas dire que nous ne donnons pas des nouvelles fraiches, hi hi.

On la sent d'humeur peu conciliante.On la sent d'humeur peu conciliante.

On la sent d'humeur peu conciliante.

Trappe de capture mise en place, mais au bout d'un moment il faut se rendre à l'évidence.

 

Elle est tellement stressé qu'elle ne pense qu'à s'enfuir, elle ne veut pas manger et elle se montre extrêmement virulente et paniquée dès qu'on tente quoi que ce soit (c'est normal, il faut la comprendre).

 

Changement de méthode !

 

On enfile des gants solides.

 

Et nous allons tenter de la coincer dans un angle du patio, et de la prendre avec une "cage - cloche".

 

C'est une caisse grillagée avec un fond coulissant, on peut ainsi piéger le chat de par dessus si on l'approche, mais il est nécessaire d'être très prudent dans ce type d'opération.

 

Et ça a fonctionné !

Bon il est inutile de vous dire que Nesquik ne s'est pas montrée particulièrement coopérative lors de cette intervention.

Comment dire ? Pas vraiment ravie.Comment dire ? Pas vraiment ravie.

Comment dire ? Pas vraiment ravie.

L'essentiel est bien là. Elle va pouvoir être délivrée.

 

Nous avions prévu un contrôle vétérinaire pour elle, mais elle était tellement stressée, énervée et agressive que nous avons préféré renoncer.

C'est dommage mais son comportement était incompatible avec ce type de visite et son état ne nous inspirait pas beaucoup d'inquiétudes (à condition de se tenir à distance de la caisse).

 

Elle a donc retrouvé son lieu de vie habituel.

Bonne route l'amie.

 

Au moment de ta libération, lorsque tu t'es retournée, tu as peut-être compris que nous étions là pour t'aider.

 

Un grand merci au personnel du service hospitalier pour leur bienveillance.

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 05:03
Nettoyage d'automne.

Ah, l'automne et les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle !

 

Justement à ce sujet, jugez par vous-mêmes :

Nettoyage d'automne.

Pendant une tournée de nourrissage, notre amie Irène a quelque peu craqué devant l'état intérieur de certains chalets, en particulier au niveau de l'un de nos points.

 

Alors, aux grands mots, les grands remèdes.

 

Sortez balais, seaux, éponges, Sopalin, sacs poubelle, eau de Javel et autres produits nettoyants comme vous pouvez le voir sur la photo de couverture.

 

 

Tout a été enlevé,nettoyé, assaini.

Les éléments trop abimés ont été jetés et remplacés, l'ensemble a été traité du sol au plafond.

Une grande lessive était nécessaire !Une grande lessive était nécessaire !Une grande lessive était nécessaire !

Une grande lessive était nécessaire !

Les couvertures et dodos ont été changés, et tout ce qui était récupérable est passé par une bonne grosse lessive bien bouillante !

 

D'ailleurs chez Irène, l'ami Scoubidou a vérifié que le travail était parfait et a préféré tester tout ceci après lavage, par solidarité avec ses copains restés dehors :

 

 

Il reste simplement à changer le support bien usé de la petite plateforme qui sert à poser les gamelles, mais ne vous inquiétez pas, cela ne saurait tarder. Il faut juste en prendre les dimensions pour bien ajuster l'objet.

Mais c'est tout de même déjà bien mieux.

 

 

 

Aux suivants !

 

 

 

Montage ; Pixiz

Photos : Irène & JM

20 août 2022 6 20 /08 /août /2022 05:01
Soins à profusion.

Cette année nos copains à moustaches de l'hôpital de Thuir ont décidé de se distinguer.

 

Après Isis (ICI), c'est au tour d'une autre ancienne du site, Ghana, d'avoir eu droit à son petit parcours vétérinaire.

 

Ghana, ce n''est pas, à proprement parler, une petite nouvelle sur ce site car âgée d'un peu plus d'une dizaine d'années.

 

 

Elle avait récemment été observée avec des défaillances irrégulières du train arrière assez inquiétantes.

 

Le genre de symptôme qui ne plait vraiment pas et qui n'annonce, très souvent, pas grand chose de bien rassurant.

 

Donc, capture de la belle sauvageonne pour un examen complet avec bilan.

 

 

A l'issue de ses examens, rien de semble indiquer une quelconque anomalie.

 

Le bilan sanguin est très bon pour son âge, la radio de détecte rien et l'examen clinique non plus.

 

Etonnant, non ?

 

Elle a été entièrement déparasitée (interne et externe) avec un excellent produit récent à très large spectre (pour les curieux ou intéressés, c'est ICI) ,

 

Les nouvelles récentes indiquent qu'elle va très bien, a bon appétit et ne présente plus aucun symptôme au niveau de son train arrière.

 

C'était pas la peine de me faire des misères !C'était pas la peine de me faire des misères !

C'était pas la peine de me faire des misères !

Alors que lui est il arrivé ? Mystère complet ... mais le problème du train arrière était bien réel.

 

Nous nous posons une question (sans avoir de compétences médicales ou vétérinaires) :

 

Est-ce qu'une tique aurait pu créer une atteinte neurologique déclenchant son problème ?

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène

23 juillet 2022 6 23 /07 /juillet /2022 05:05
Soins à domicile.

L'été c'est la saison favorite des bobos (bon, remarquez, à tous les sens de ce terme d'ailleurs !).

 

Ceux qui nous préoccupent ici sont les petites blessures (parasites, griffures et autres) susceptibles de rapidement dégénérer et s'infecter à cause des fortes chaleurs.

 

Chez un chat des rues, souvent fier de sa liberté, il est toujours délicat de prodiguer des soins, même minimes.

 

Un vétérinaire prescrira toujours traitement de moyenne durée.

 

Or, l'infirmerie est archi pleine, et un chat qui aura été capturé pour soins et manipulations risque, après sa relâche, de se méfier et ne pas se montrer fidèles aux rendez-vous.

 

Notre copain Mystic présentait une blessure quelque peu purulente à la base du cou.

 

 

Rien d'affolant, mais le genre de chose qui pourrait vite mal tourner sans un minimum de soins.

 

Comme l'amie Irène parvient à l'approcher assez facilement lors des nourrissages, il a été décidé de le soigner par nos propres moyens.

 

Sa plaie a été nettoyée, les poils autour retirés (quelle patience !), la partie purulente a été percée et désinfectée.

 

Après ceci, il a eu droit à des soins quotidiens : nettoyage avec désinfection, Bétadine et antibiotique dans la pâtée (il est fidèle à la gamelle).

Pas d'affolement, c'est seulement la Bétadine qui donne cet aspect. Dans la pâtée, j'veux bien mon antibio.Pas d'affolement, c'est seulement la Bétadine qui donne cet aspect. Dans la pâtée, j'veux bien mon antibio.

Pas d'affolement, c'est seulement la Bétadine qui donne cet aspect. Dans la pâtée, j'veux bien mon antibio.

Depuis, cet abcès a séché et le risque d'infection s'est très nettement éloigné.

 

 

Pour fignoler ce joli travail, Inours et Mystic ont eu droit à quelques séances de brossage.

 

Ben oui, quoi ? Chats des rues mais on a le sens de l'élégance !

_

____________________

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Irène & JM

Film : Irène

2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 05:03
Isis, Egypte au logis

Isis, minette discrète de l'hôpital de Thuir, n'a pas particulièrement fait la une sur ce blog durant toutes ces années.

 

Un article parle d'elle et des compagnons lors de sa première capture et de sa stérilisation en 2013 (ICI), et puis c'est à peu près tout.

 

Les années on passé, Isis approche maintenant des 10 ans.

 

Et puis voici que l'on nous signale tout récemment un chat blessé au ventre sur un des secteurs de l'hôpital de Thuir.

 

Nous mettons alors notre matériel en place sur son lieu de vie pour tenter une capture et évaluer son état général, avant soins.

 

Irène me signale toutefois que "si il s'agit d'Isis ou d'Isola, la première capture a été particulièrement difficile à l'époque". Trappeur averti en vaut deux ...

 

Fort heureusement, notre blessée (il s'agira bien d'Isis, après vérification vétérinaire du tatouage) est gourmande et se laissera attraper relativement facilement (avec une bonne montée de tension au moment crucial).

 

En effet elle a une grande blessure sur tout son flanc droit et quelques égratignures à la tête nettement visibles.

 

Hop, direction clinique vétérinaire, minette déposée et attente des nouvelles.

 

Elle a été rasée sur le flanc, a eu des points sur sa plaie avec interdiction de sortie et soins divers pendant au moins deux semaines.

Une mauvaise respiration a été détectée, une radio a été faite, avec découverte d'un "patron intersticiel". Il a été soupçonné une possible infection parasitaire (vers) ou bactérienne ou de l'asthme et un traitement a été prescrit.

 

 

Une des hypothèses pour expliquer sa blessure pourrait être liée à une attaque par un blaireau !

L'acte malveillant a été exclu.

Un déparasitage complet a été pratiqué.

 

 

Pas le choix, Isis doit venir faire un séjour "at home" pour sa convalescence.

 

Mais comment va-t-elle se comporter (se rappeler de Pepper, récemment) ?

 

Il s'agit quand même d'une minette qui n'a jamais eu de contact de proximité ou direct avec les humains depuis presque 10 ans !

Une belle balafre !Une belle balafre !

Une belle balafre !

Excellente surprise.

 

Isis se montre très calme, un peu craintive, ne manifeste absolument aucune agressivité (elle accepte même qu'on lui touche le nez très facilement), et elle a un excellent appétit, ce qui est parfait pour ses cachets de traitement à avaler deux fois par jour. Ouf !!!

 

 

Il restait de problème de l'application bi-quotidienne de Bétadine sur des plaies.

 

Avec un peu d'astuce (et une minette coopérative, sinon, aïe ...), cela a été facilement résolu.

Ouverture d'un atelier de "peinture sur chat". Le pinceau est trempé au préalable dans une solution antiseptique.
Ouverture d'un atelier de "peinture sur chat". Le pinceau est trempé au préalable dans une solution antiseptique.Ouverture d'un atelier de "peinture sur chat". Le pinceau est trempé au préalable dans une solution antiseptique.

Ouverture d'un atelier de "peinture sur chat". Le pinceau est trempé au préalable dans une solution antiseptique.

Sa blessure est maintenant très propre et saine. Il lui reste encore quelque jours de traitement et de convalescence.

 

Et après ? Sans doute la relâcher, mais cela sera un crève-cœur.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Puisque nous sommes sur l'hôpital de Thuir, nous avons eu la tristesse de dire adieu à Gaïa.

 

 

Nous en avions parfois parlé dans des articles, comme ICI.

 

Cela ne console en rien, mais Gaïa a eu une très longue vie de chatte libre, puisqu'elle nous a quittés dans sa vingtième année et qu'elle était née sur le site de Thuir.

 

Tout récemment, elle était devenue aveugle, sans doute à cause de son grand âge.

 

Elle avait été prise en charge quelques temps par un refuge local que nous remercions très sincèrement, pour qu'elle puisse paisiblement terminer son existence en semi liberté (toute sa vie !) et loin de tout danger lié à sa cécité.

 

 

Elle est partie paisiblement dans son sommeil au bout d'une très longue existence et laissant un beau souvenir à toutes les personnes qui l'ont connue.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 05:02
Campagne de déparasitage.

Ce n'est pas une révélation : il fait très chaud !

 

Et, outre l'inconfort que ceci représente pour tout le monde, ces températures sont un facteur de développement de tous les hôtes indésirables qui perturbent la vie de nos amis à quatre pattes (et pas seulement eux !).

 

Nous avons donc décidé de nous lancer dans une grande campagne sanitaire de protection contre ces parasites présents ou à venir.

 

Il nous faut être méthodiques, car ce genre de projet pour des chats libres n'est pas une affaire simple à mener.

 

Si certains chats se laissent approcher plus ou moins raisonnablement, la plupart conservent leurs distances de sécurité, voire ne se montrent pas.

 

 

Dans un premier temps, nous avons procédé à une vermifugation générale au moyen de cachets adaptés.

 

Les plus gourmands ont eu droit à leur ration individuelle, les plus discrets ont eu la nourriture à disposition copieusement arrosée de vermifuge.

 

Les doses distribuées étaient suffisantes pour que tout le monde ait droit à son traitement.

 

 

Après ceci, nous avons attendu quelques jours (comme recommandé par les vétérinaires), et puis nous nous sommes lancés dans la seconde phase (qui est encore en cours) : traitement et élimination des puces et des tiques.

 

Certains matous se laissent suffisamment approcher pour pouvoir leur administrer une pipette pendant le repas.

 

 

Pour tous les autres, nous avons procédé exactement comme pour le traitement vermifuge : distribution de cachets antipuces avec ration particulière pour les moins farouches et distribution générale et généreuse pour tout le monde.

 

 

Une précision utile. Nous avons traité partout.

 

Sur l'hôpital pour d'évidentes raisons sanitaires d'hygiène, mais également tous les chats de "la périphérie" dont nous nous occupons.

 

Et nous envisageons de recommencer la même opération dans l'été pour assurer la meilleure prévention possible.

 

 

Ecoutez, les minets, ne vous plaignez pas, nous faisons cela pour votre bien, votre santé  et votre confort ...

 

 

 

 

 

Montage : Photofiltre & Photoscape

Photos : Irène & JM

Dessins d'illustration (parasites, etc) : OpenClipart Pixabay & Wikimedia commons

11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 05:05
Hot Pepper

Pepper est l'un de nos chats libres, stérilisé il y a quelques années.

 

Il vit sa petite vie, et il est nourri régulièrement.

 

 

Irène parvient à le caresser lorsqu'elle lui donne sa gamelle.

 

Depuis quelques temps, il avait beaucoup maigri, avait de grosses difficultés à s'alimenter, semblait avoir mal et bavait tout en s'enfuyant.

 

Un tableau pas très brillant, nous avons immédiatement pensé à un calicivirus.

 

Irène a pu le capturer et il a été emmené en urgence chez un vétérinaire.

Pas brillant notre camarade.Pas brillant notre camarade.

Pas brillant notre camarade.

Nous attendions des nouvelles peu réjouissantes, inutile de vous le cacher.

 

Cela n'a absolument pas été le cas !

 

La vétérinaire nous a donné des nouvelles plutôt positives.

Pas question de calicivirus, mais une flopée de dents totalement pourries accompagnée d'une infection carabinée ainsi qu'une grande quantité de vers.

 

Il a été endormi (pas coopératif), ses dents arrachées et les soins adéquats ont été administrés.

 

Afin qu'il se remette et reprenne des forces, il a été proposé qu'il passe quelques jours "en cage" à la maison pour convalescence et terminer ses traitements.

La vétérinaire a prévenu qu'il ne semblait pas commode, mais pourtant il se montrait bien familier avec l'amie Irène.

 

Il est donc venu au repos "at home".

 

Bon la vétérinaire n'avait pas raconté de bêtises !

Aussitôt bien réveillé, ses douleurs disparues, il n'a pas du tout (mais alors DU TOUT) apprécié sa nouvelle condition temporaire.

 

A un tel point qu'il était absolument impossible d'approcher de la cage pour la nourriture ou lui rajouter de l'eau.

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Inconcevable de le garder ainsi, dans de telles conditions, vous le comprendrez.

 

Pas vraiment le choix, il a rapidement été relâché (avec une infinie prudence !).

 

Une fois revenu "chez lui", croyez le ou non (on parle bien du même chat), Irène n'a rencontré absolument aucune difficulté pour l'approcher, l'alimenter avec des gamelles abondantes et poursuivre son traitement jusqu'au bout.

 

 

Apparemment ce fier matou ne conçoit sa vie qu'associée au mot "liberté". La captivité, même temporaire, c'est non !

 

Un "Pepper" du club des cœurs solitaires probablement ....

 

Bonne semaine, il va faire chaud.

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

Chanson Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band : John Lennon / Paul Mc Cartney / The Beatles.

4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 05:04
Brocante et Hérisson.

 

Un titre bien hétéroclite pour un article qui ne l'est pas moins.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour commencer, voici la conclusion de nos aventures avec notre "porc épique".

ICI pour mémoire entre autres.

 

Vous devez vous en douter, notre sympathique squatteur à piquants a continué ses ravages.

 

Merci pour vos suggestions diverses, nous avons tenté des étagères, un barrière d'accès ainsi qu'un distributeur de croquettes sans aucun succès.

 

 

En désespoir de cause (et de croquettes qui devaient être jetées),  nous nous sommes résolus à mette en place une mini trappe (taille chatons, pourvu que ... pas de surprises !) dans l'espoir de capturer et déplacer notre visiteur (et en espérant avoir affaire à un garçon).

 

Bingo ! Ce chenapan gourmand s'est fait prendre !

 

 

Un p'tit (gros !) gars. Il semble qu'il était seul.

 

Hors de question de lui faire du mal.

 

Il a donc quitté le béton de l'hôpital pour un lieu de verdure campagnarde, avec de l'eau et jardins à proximité et loin de la circulation automobile.

 

Il a même eu droit a ses croquettes, régulièrement apportées à son attention par l'amie Irène.

C'est autre chose que l'hôpital !C'est autre chose que l'hôpital !

C'est autre chose que l'hôpital !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pour le weekend de l'Ascension, nous avons participé au vide-grenier de Sorède.

 

 

 

Notre fidèle petit cochon tirelire qui en a connu bien d'autres était présent lui aussi.

 

Le stand était vaste et bien fourni, la journée fut longue mais nous sommes assez content du résultat final.

(ah les marchandages !).

 

Il y avait le choix.Il y avait le choix.
Il y avait le choix.Il y avait le choix.

Il y avait le choix.

A cette occasion, nous avons eu le plaisir de rencontrer Erika, son blog ICI, qui nous a fait l'amitié de sa visite.

 

Un moment bien sympathique, merci !

 

 

Le soir et le retour ont été les bienvenus, vous devez vous en douter, mais cette reprise "en douceur" de cette activité nous a rappelé une bien belle époque ....

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 06:05
Ils sont revenus !

Souvenez-vous ! En 2020 (ICI) nous vous avions déjà évoqué ce problème.

 

Les petites bêtes avec des piquants sont sorties de leur léthargie hivernale.

 

Et elles ont faim !

 

Alors quoi de mieux que les gamelles des matous pour se remplir la panse ?

 

Cela ne nous dérangerait absolument pas (les minous sont partageurs) si nos hérissons ne créaient aucun souci de propreté.

 

Le problème avec eux c'est qu'ils ont la manie de systématiquement faire la totalité de leurs besoins à l'endroit de leur repas.

 

La grosse commission se fait dans les croquettes et l'eau de boisson, et les besoins urinaires dans les barquettes de nourriture humide.

 

Voici qui ne fait pas trop envie à nos greffiers !

 

Berk !Berk !

Berk !

Cela engendre pour nous un énorme gâchis de nourriture car il devient alors nécessaire de jeter tout ce qui a été souillé.

 

Nous mettons bien à la disposition des "piquants" des assiettes de croquettes à côté des chalets, ils les dédaignent au profit de celles dans les abris, pourtant beaucoup plus difficiles à atteindre.

 

 

Nous envisageons de surélever un peu les gamelles sur des étagères fixées aux parois, qui seront peut-être plus délicates à atteindre.

Mais il faudra trouver la bonne hauteur pour ne pas dissuader les moustachus.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Puisque nous évoquons les "pique-assiettes", nous en avons profité pour rénover les rideaux protégeant l'entrée et l'accès de certains chalets. Les anciens rideaux étaient vraiment dans un état pitoyable.

 

 

Ils sont quelque peu dissuasifs pour les pigeons et les goélands très nombreux sur le secteur.

 

Ces oiseaux peuvent parfois se montrer très virulents à l'encontre des "concurrents" à quatre pattes.

Ben oui, faut bien manger tous les jours, c'est valable pour tout le monde, que voulez-vous .....

 

 

 

 

 

Montages : Photoscape

Image d'illustration "hérisson" : OpenClipart-Vectors via Pixabay

Photos : Irène & JM

19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 06:01
C'est pas l'moment !

Quelques nouvelles du site de Perpignan.

 

Cela fait quelques temps que nous envisageons une rencontre de présentation avec la nouvelle Direction de l'Hôpital de Perpignan.

 

Même si notre association est sous convention avec l'établissement, il est toujours plus agréable d'échanger et d'avoir un dialogue constructif qui permet une meilleure connaissance de nos activités.

 

Les deux année écoulées n'ont pas été particulièrement propices à de tels échanges pour des raisons qui ne vous auront pas échappé.

 

Nous avions pensé que 2022 serait peut-être un peu plus favorable pour réaliser ce projet, mais l'actualité de début d'année sur le site nous incite à repousser une nouvelle fois cette date.

Il y a des grèves dans certains services.

 

Vous pourrez trouver des informations récentes ICI et ICI.

 

La Direction a d'autres préoccupations et il est bien normal d'attendre des temps plus apaisés.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Mais .... ces mouvements d'humeur ont donné des idées à nos protégés, et ceux-ci n'ont pas manqué de nous signifier leurs légitimes revendications !

 

 

La CGT (Chats de Gouttière Tigrés) a réagi la première :

 

FO (les Félins Outrés) leur a emboîté le pas :

 

 

La CFDT (Coalition Féline Des Tabby) a attendu un peu, mais elle est entrée à son tour dans le mouvement :

 

 

Fort heureusement, les autres congrégations ont limité leurs exigences.

 

C'est le cas de la CFTC (Confédération Fusionnelle de Tous les Chats) et de la CGC (Congrégation des Greffiers Communs) :

 

 

 

 

Le MEDEF (Matous Exceptionnels Dominateurs Et Forts) n'a pas souhaité s'exprimer.

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Irène & JM

Illustration : Image cromaconceptovisual / Pixabay

6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 06:01
Non, je ne suis pas gros !

Notre ami Stanley, le chat qui a voulu rester libre (ICI) est un gourmand.

 

Il a l'oreille très fine pour entendre que le ravitaillement arrive.

 

Seulement, comme il est un peu "rond" (nous n'avons pas dit gros !), cela lui cause parfois quelques soucis.

 

 

 

La suite en images ...

Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !
Non, je ne suis pas gros !

Toutes mes tentatives de régime se sont soldées par un bide.

Le Chat, Tome 14 : La marque du chat de Philippe Geluck

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photoscape

Photos : JM

2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 05:03
La traque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simple visiteur ou nouveau venu ?

 

A suivre, comme souvent.

 

 

 

 

Montage: Pixiz, Photoscape et Photofiltre

Photos : Irène & JM

Illustration (point d'interrogation) : Pixabay