Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 09:55
La nostalgie, suite : démolition du V120

Malgré une actualité moins triste que la semaine dernière, cet article reste placé sous le signe le la mélancolie automnale.

 

En effet, c'est un ancien point "historique" et hautement symbolique pour nous qui vient de disparaître sous les engins de chantier.

 

Le bâtiment dit "V120" que nous nommions entre nous "l'ancienne neuro" a été englouti sous les coups de boutoir des pelleteuses.

 

Oh, bien entendu, le point de nourrissage avait été fermé à cause du chantier en 2017 (ICI), les chalets récupérés et restaurés et les habitués avaient migré.

 

Ce qu'il reste de l'ancien point de nourrissage.

 

 

Mais c'est avec un gros pincement au cœur que nous avons vu disparaître ce lieu mythique.

La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.
La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.

La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.

C'est ici qu'ont grandi et vécu, et parfois disparu certains de nos amis, bien connus des anciens lecteurs.

 

Doux souvenirs d'Hebdo et de Symphony qui ont disparu ,de Tango qui a rejoint les étoiles mais aussi de Charlie qui est maintenant une très vieille mamie de salon ou encore d'Hector que nous avons eu la chance de retrouver et de sauver d'une vilaine infection et qui est maintenant placé en accueil.

 

 

 

Et de tant d'autres, qu'ils nous pardonnent, là où ils sont, de ne pas les citer, qui ont fait de ce point un lieu unique et cher à nos mémoires.

Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.

Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.

 

 

________________________________

 

 

 

Quant à l'endroit où vivait notre ami Beryl, il a été un peu nettoyé cette semaine et est maintenant devenu nettement moins discret.

Mais cela n'a plus guère d'importance.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène, Laura & JM

12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 09:00
Nem et ses ami(e)s.

Aujourd'hui, nous allons vous présenter une petite troupe féline qui vit en périphérie directe de l'hôpital.

 

Il est difficile d'établir une frontière en ce qui concerne leur lieu de vie.

 

Ils ont un simple mur à franchir pour accéder au site de l'hôpital (ce qui ne leur pose aucun problème, vous devez vous en douter).

Et il y a un point de nourrissage tout proche ...

 

Mais il se tiennent principalement dans une petite impasse tranquille, dans des jardins de particuliers qui les acceptent, avec des endroits pour dormir, manger ...

 

Certains sont même devenus des minous de maison avec leur liberté d'aller et venir.

 

 

Mais, à la base, ce sont de vrais "chats libres" issus des rues et de l'hôpital.

 

Ils ont tous été stérilisés, identifiés et pris en charge par notre association.

 

Nem avec sa copine, la jolie Noémie
Nem avec sa copine, la jolie NoémieNem avec sa copine, la jolie Noémie

Nem avec sa copine, la jolie Noémie

Nous commençons la visite par le seigneur des lieux, notre ami Nem, dont nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises.

 

Un bon gros pépère croisé de siamois, qui s'est trouvé une charmante compagne, la belle Noémie.

 

 _____________________________

 

Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)
Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)

Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)

Voici maintenant Milord, Ming, Minou et Minouminou.

 

De beaux représentants des garçons fréquentables du quartier.

 

 _____________________________

 

Margot, Nénette, Mado et ManineMargot, Nénette, Mado et Manine
Margot, Nénette, Mado et ManineMargot, Nénette, Mado et Manine

Margot, Nénette, Mado et Manine

Mais ces demoiselles ne sont pas en reste, il n'y a que l'embarras du choix.

 

Les belles Mado et Manine.

Nénette au léger strabisme et qui n'apprécie pas les nouveaux venus.

Et Margot, la gentille "pot de colle".

 

 _____________________________

 

Nana, Tirou, Osis et OwenNana, Tirou, Osis et Owen
Nana, Tirou, Osis et OwenNana, Tirou, Osis et Owen

Nana, Tirou, Osis et Owen

Et voici encore quelques habitués des lieux pour terminer.

 

Nana et Tirou vous envoient leurs amitiés.

Osis qui s'est habitué à entrer dans une maison en compagnie de son copain Owen (que vous connaissez déjà).

 

Owen a une vraie famille et un toit, mais il apprécie beaucoup de se promener au milieu de toute cette troupe et de faire ses petites promenades en leur compagnie.

 

 

 _____________________________

 

 

Voilà, vous avez eu un petit aperçu (il y a quelques absents) de cette jolie famille féline.

 

Ils ne vivent pas à proprement parler sur l'hôpital mais ils le connaissent très bien et certains en font leur terrain de promenade .... ou de gourmandise.

 

 

Ils sont tous initialement des "errants" de la ville qui ont tout de même le grand privilège de se retrouver dans un endroit assez protégé et bienveillant à leur encontre.

 

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

 

Montage : Photoscape & Photoflare

Photos (et certains commentaires) : Irène

5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 10:00
Un Béryl bien tranquille

Cette semaine des nouvelles de notre papy Béryl, un de nos anciens qui vit sur le site depuis tellement longtemps.

 

 

Au mois de juillet dans un article (ICI), nous vous avions évoqué le déménagement nécessaire des petits chalets qui le concernaient.

 

Si les autres habitués du secteur (Nestor, un débrouillard assez jeune ou Jason, un autre ancien mais qui n'hésite jamais à changer de point s'il en a envie) ne nous causaient pas de soucis en ce qui concerne ce déplacement et se sont rapidement habitués, ce n'était pas le cas pour notre vieux Béryl très casanier.

Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?

Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?

Et, en effet, cela a été le cas.

 

Il a fallu des trésors de patience à Irène et Laura pour qu'il accepte enfin de se rapprocher du nouvel endroit.

 

Mais c'est maintenant chose faite.

 

Et d'autant plus qu'il semble même en avoir fait son domaine particulier et s'y est installé.

 

Ceci nous convient parfaitement, car ce point de nourrissage / dodo est maintenant installé dans un recoin très tranquille, peu visible et ombragé.

 

Et Monsieur attend fidèlement tous les jours ses mousselines et autres douceurs qu'il apprécie tout particulièrement (sa dentition doit être un peu fatiguée, et c'est probablement plus facile à avaler que des croquettes).

 

Chose étonnante de sa part, il se laisse même approcher un peu plus facilement par ses mères nourricières.

Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.
Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.

Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.

Comme vous le savez peut être déjà, cet "ancien" nous pose un problème.

 

Nous savons qu'il a quelques soucis de santé (démarche, maigreur ...), nous aimerions le capturer pour réaliser un bilan vétérinaire.

 

Si nous le trappons (pas évident du tout !), pas question de le relâcher.

 

Or, il vient de connaître un changement important.

Un autre bouleversement ne risquerait-il pas de faire trop de perturbations pour lui à son âge ?

 

Nous n'avons pas la réponse ...

 

Pour résumer, nous nous demandons s'il doit y avoir Béryl en la demeure ...

 

 

 

 

 

 

 

_____________________________

 

 

 

Toujours de gros  soucis avec OB.

 

 

- Pour les commentaires, parfois cela (re)fonctionne avec le navigateur Chrome, parfois pas du tout.

 

- Il y a eu, dans la semaine, 2 mises à jour de l'administration des blogs, mais elles semblent emmener comme toujours de nombreuses anomalies.

 

Il a été assez difficile de rédiger cet article (impossibilités d'accès aléatoires, certaines fonctionnalités ne répondent plus, plantages ... etc).

 

- Enfin, certains blogs ont vu leurs photos des articles les plus anciens disparaître (c'est notre cas et c'est le cas sur notre premier blog) sans aucune explication.

 

 

 

Bien entendu tout a été sauvegardé de longue date (articles, photos, commentaires ...)  car les dysfonctionnements s'accumulent et deviennent inquiétants pour l'avenir.

 

Nous avons même un blog "copie conforme" prêt a démarrer sur une autre plateforme en cas de défaillance totale ...

 

Mais nous préfèrerions éviter cette solution afin de ne pas trop perturber les personnes qui ont l'amabilité de suivre nos aventures.

 

Depuis quelques temps, il faut reconnaître que cela devient vraiment très limite.

 

 

 

A suivre, donc ?

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène et Laura

Gif animé : clippss.free.fr

29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 10:45
Le guetteur
Le guetteur

Deux petits nouveaux apparus récemment sur un point de nourrissage.

 

Photographiés cette semaine, vous avez donc droit à un petit photo reportage qui se passe d'un texte d'accompagnement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________________

 

 

 

 

Pour terminer, une pensée pour Christine, une de nos amies adhérentes qui n'a pas de blog.

 

Son gentil Cookie a rejoint les étoiles cette semaine suite à une vilaine maladie.

 

Tout notre soutien et notre amitié dans ces difficiles moments.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Photoscape

Photos : Irène

15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 12:05
Un problème épineux

Depuis quelques temps, nous rencontrons un souci bien particulier sur l'un de nos points de nourrissage.

 

Nous trouvions le point rempli de déjections animales (solides comme liquides, désolés de la description peu ragoûtante, mais c'est bien la réalité) à la fois dans les gamelles, dans l'eau comme dans les dodos.

 

Les croquettes sont réduites en poudre et rien n'est mangé ni touché, les chats ne veulent visiblement plus venir à cet endroit depuis des jours.

 

Tout est lavé, nettoyé, désinfecté régulièrement mais cela recommence ainsi tous les jours, à chaque tournée

A notre arrivée, l'odeur y est intenable, malgré le très grand soin que nous portons à la propreté des lieux.

Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...
Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...

Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...

Bon, vous avez compris, nous connaissons les "coupables", c'est un grand classique.

 

Ils sont même fort sympathiques, mais nous créent un gros problème.

 

 

Les chats ne viennent plus manger, et ce point est tout proche d'une avenue très passante.

Nous redoutons que les matous ne traversent pour rechercher leur pitance.

 

 

Nous avons même essayé de mettre des croquettes et de l'eau à l'extérieur, à l'entrée du chalet.

Sans aucun succès, il n'y touchent pas et passent systématiquement à l'intérieur ... avec les conséquences que nous venons de décrire.

 

A l'extérieur, rien n'est touché.

Alors, comprenons nous bien.

 

Nous ne voulons strictement aucun mal à ces hérissons, bien loin de là notre idée, au contraire.

 

Nous sommes même tout à fait disposés à leur laisser de la nourriture et de l'eau en quantité suffisante à l'écart du petit chalet.

 

Mais nous voudrions que nos pensionnaires puissent retrouver leur nourriture régulière dans des conditions sanitaires convenables.

 

 

 

 

Alors, si vous avez déjà rencontré des problèmes similaires

et si vous les avez résolus dans des conditions

satisfaisantes pour tout le monde,

 

nous sommes à l'écoute de toute suggestion.

 

 

 

Merci par avance pour toute idée constructive.

 

 

 

 

 

 

Montages : Photofiltre / Photoflare / Photoscape

Illustrations hérissons : Pixabay

Photos : Laura & Irène

8 août 2020 6 08 /08 /août /2020 09:25
Fille ou garçon, quelle importance ?

La série "pouponnière" semble vouloir continuer.

 

Le weekend dernier, sur l'hôpital, ce que nous pensions être une jeune chatonne a été trouvée assez mal en point.

 

Ce petit bout avait une forte diarrhée et était bien affaibli. 

 

Il s'agit visiblement d'un autre membre de la fratrie de Riquita (ICI, qui a elle aussi connu quelques soucis de santé depuis, mais qui a pu être soignée et placée entre de bonnes pattes).

 

Prénommée initialement Rohane  afin qu'elle ait un prénom (son état n'était pas brillant et son avenir nous semblait compromis), elle a été emmenée aux urgences de weekend d'une clinique vétérinaire que nous connaissons.

Un "Gremlin" à grandes oreilles !

Un "Gremlin" à grandes oreilles !

Elle a été très rapidement prise en charge, réhydratée et testée (typhus notamment).

 

Bon, il lui a été diagnostiqué une giardiose (Ici), un parasite intestinal fortement contagieux mais soignable.

 

Et - pour ne pas faillir à nos traditions (cherchez sur le blog, vous verrez, nous sommes coutumiers du fait wink) - ce que nous pensions être une fille s'est révélé être un brave p'tit gars.

 

Avouez qu'il y a de quoi se tromper !  Non ? Ah bon, alors ....

 

 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

 

Notre bébé des rues qui ne connait pas vraiment les humains s'est avéré être tout à fait sociable, comme sa sœur (Riquita).

 

Et, cette fois, le destin et le hasard ont joué un rôle extraordinairement positif.

 

Ludivine, une assistante de la clinique vétérinaire, a craqué pour cet adorable bébé et nous a signifié son intention de l'adopter.

 

Avouez tout de même : il ne serait pas tombé malade, nous aurions dû attendre pour le capturer, et la chance de sa vie serait passée sans s'arrêter ... 

 

Bien étranges destinées .... ça fait se poser pas mal de questions.

 

 

Trêve de réflexions hasardeuses, voici donc les premières photos de "Fripouille", le petit chaton.

ça en fait des choses et du monde à découvrir !
ça en fait des choses et du monde à découvrir !ça en fait des choses et du monde à découvrir !

ça en fait des choses et du monde à découvrir !

Et quelques autres pour le plaisir.

 

Notre chaton de l'hôpital semble avoir une jolie faculté d'adaptation (avec un copain chat et un copain chien, en prime !).

La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.
La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.

La gamelle, la sieste confortable et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.

 

Nous souhaitons sincèrement remercier Ludivine qui offre

une vie inespérée à ce petit né dans la rue.

 

Un beau geste qui nous fait chaud au cœur.

 

 

 

 

 

Cela remonte le moral après la lecture d'un article comme CELUI CI qui explique les conséquences calamiteuses du confinement pour la prolifération des animaux des rues en particulier et la protection animale en général.

 

La société humaine pense avant tout à sauver sa propre peau sans regarder autour d'elle, et se moque éperdument des autres êtres vivants. Le classique ..."moi d'abord" tellement révélateur.

 

 

 

 

Montage ; Pixiz / Photofiltre

Photos : Ludivine & Irène

11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 15:00
Un Perce-Neige en été

Depuis quelques temps, un minou blanc (c'est un garçon !) est apparu sur le site.

 

Nous vous l'avions déjà un peu présenté ICI et nous l'avions aussi évoqué il y a quelques temps.

 

A priori, rien que du classique , il y a parfois des arrivées bien "mystérieuses". angry

 

Mais seulement, voilà que ce beau visiteur, joliment surnommé "Perce-Neige", se montre de plus en plus sociable.

J'suis beau gosse, non ?J'suis beau gosse, non ?

J'suis beau gosse, non ?

Il semble assez copain avec les autres chats du secteur.

Il a tout d'abord commencé à se laisser approcher ou à faire son numéro de charme, comme nos moustachus savent si bien le faire.

Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.

Ben oui c'est toujours moi, j'aime bien qu'on m'admire.

Et puis, tout doucement, l'amie Irène parvient à le toucher, à le caresser, voire à l'attraper avec prudence.

 

Et, tous les jours, il attend avec impatience l'arrivée de la cantine ambulante.

 

Vous pourrez facilement constater ses progrès en regardant les photos et les deux petits films qui suivent.

Si tu insistes, grattes moi le nez STP !Si tu insistes, grattes moi le nez STP !

Si tu insistes, grattes moi le nez STP !

Numéro de charme

Je progresse encore

Vous reconnaîtrez que pour un "chat libre", notre Perce-Neige n'est pas vraiment farouche.

 

 

D'où vient-il ?

Nous préférons ne pas le savoir ...

 

Pourquoi ne l'avons-nous pas encore trappé pour le stériliser ? 

Tout simplement pour le mettre en confiance, le faire rentrer sans stress dans une caisse plutôt que de le capturer de manière plus "violente" et surtout, une fois attrapé, lui offrir une chance de trouver une maison .

 

 

 

Il semble bien avoir des prédispositions pour cela, non ?

 

 

 

 

Montage : Pixiz 

Photos et vidéos : Irène

4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 06:45
Les aléas de la vie à l'hôpital

Si les accès au site restent encore un peu délicats, cela n'empêche pas que des travaux et d'autres activités continuent, avec parfois quelques surprises de dernière minute pour nous.

 

Nous venons de connaître quelques petits désagréments récents qui restent, fort heureusement, mineurs.

Aïe, des travaux pas prévus au niveau d'un des points de nourrissage.Aïe, des travaux pas prévus au niveau d'un des points de nourrissage.

Aïe, des travaux pas prévus au niveau d'un des points de nourrissage.

Un soir de tournée, l'amie Irène a retrouvé les chalets d'un point de nourrissage (Béryl, Nestor, Jason, etc...) sur le bord du trottoir.

 

Des travaux étaient en cours. Il consistaient à faire à cet endroit un petit patio de déambulation pour des personnes âgées.

 

Le lieu allait dont être clôturé. 

 

Fort heureusement, une responsable des Services Techniques est venue aussitôt à la rencontre d'Irène et lui a proposé une solution de substitution à quelques dizaines de mètres du point initial. 

Nous souhaitons remercier ici cette personne qui s'est montrée tout à fait réceptive à notre problème et nous a même aidés avec bonne volonté pour tout remettre en place.

 

Il serait un peu difficile de vous expliquer en détails le nouvel emplacement, mais il est dans un recoin tranquille, peu visible et ombragé.

 

Les chalets sont dans un recoin tranquille.Les chalets sont dans un recoin tranquille.

Les chalets sont dans un recoin tranquille.

Si nous ne sommes pas inquiets pour Nestor qui est un "vadrouilleur" (il saura trouver facilement) et connait très bien d'autres points de nourrissage du site, cela semble être un peu plus difficile pour notre vieux Béryl âgé et casanier

 

La nourriture lui est donnée lorsqu'il est aperçu (et il attend sa gamelle !) en tentant progressivement de le rapprocher du nouvel emplacement.

 

Il faudra un peu de temps mais cela va venir, les rations semblent déjà un peu mieux mangées qu'au début de ce changement.

Beryl qui attend sa pitance et le vieux Jason, placide.
Beryl qui attend sa pitance et le vieux Jason, placide.Beryl qui attend sa pitance et le vieux Jason, placide.

Beryl qui attend sa pitance et le vieux Jason, placide.

 

 

_____________________________________

 

 

 

Sur un autre point, nous avons également eu une surprise un peu déplaisante.

 

Un vieux chalet qui sert de "dodo" a , dans un premier temps, été pris pour un dépotoir, puis son intérieur a été "inspecté" en le forçant et le dégradant.

 

Le chalet de nourrissage situé à côté est neuf et n'a pas eu de soucis.

 

Cet abri, au toit en très mauvais état, devait être remplacé rapidement par un autre qui a été totalement restauré, mais le confinement et les limitations d'accès sont passés par là et l'opération reste en attente.

 

Donc si cela n'est pas trop grave (il sera remis en état une fois démonté et remplacé), cela dénote tout de même d'un intellect bien pauvre de la part des petits vandales curieux.

 

Ben non les intellos, y'a vraiment rien à piquer la dedans à part une panière et des vieilles couvertures ....

Au départ, des vieux pneus déposés, et un peu plus tard, le toit explosé pour visiter .... pas grand chose.Au départ, des vieux pneus déposés, et un peu plus tard, le toit explosé pour visiter .... pas grand chose.Au départ, des vieux pneus déposés, et un peu plus tard, le toit explosé pour visiter .... pas grand chose.

Au départ, des vieux pneus déposés, et un peu plus tard, le toit explosé pour visiter .... pas grand chose.

 

 

_____________________________________

 

 

 

 

Pour finir sur une note plus positive, nous avons aussi parfois de sympathiques surprises.

 

 

Vous ouvrez le toit d'un abri pour "la tournée gamelles" et vous découvrez quelques boites neuves de miam-miam pour minous gentiment offertes par un(e) inconnu(e).

 

Merci pour ce petit cadeau, toujours apprécié.

 

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : Irène

27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 06:00
Riquita, jolie fleur et un hommage à Siryon.

Le récent confinement a été une mesure de prévention nécessaire pour la population, mais il se révélera sans doute avoir des conséquences lourdes pour les acteurs de la protection animale.

 

Comme pour d'autres associations, notre activité a été réduite au minimum pendant cette période, et comme le savent les amis des chats, c'était une des pires périodes de l'année en ce qui concerne la reproduction de nos félins.

 

Si nous avons malgré tout pu réaliser quelques rares stérilisations (ICI par exemple), nous redoutions de voir débarquer des petits minois pleins de vie.

 

Et ce qui devait arriver, est arrivé.

 

Pour le moment, une portée de 4 miniatures semble être apparue sur notre "territoire".

 

Nous tenterons de vous expliquer dans un futur article qui est la maman, car cette histoire semble assez étonnante et rocambolesque .... à suivre donc.

 

Irène a pu récupérer une petite merveille issue de cette portée.

Encore un peu jeune, mais - vu le contexte - c'était probablement la seule et unique occasion qui se présenterait pour elle.

Qu'est ce que vous me voulez ?Qu'est ce que vous me voulez ?

Qu'est ce que vous me voulez ?

"Riquita" a été provisoirement placée en accueil chez notre amie Anne cette semaine.

 

Un peu effrayée et craintive au début, mais se laissant manipuler, elle commence à bien prendre ses marques et à se promener dans la maison.

 

Et, vous devez bien vous douter qu'elle a tout ce qu'elle ne pouvait espérer dans son vide sanitaire.

Nourriture à volonté, un peu de lait spécialisé pour pallier maman, du confort, des jouets .... et des câlins.

 

Bref, elle semble découvrir et apprécier progressivement ce nouvel environnement doux et rassurant.

 

Quelques images, juste  pour le plaisir.

A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...
A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...

A moi le vaste monde ! Mais après la sieste ...

Riquita sera mise à l'adoption une fois parfaitement sociabilisée.

 

Cette chatonne est absolument craquante, il faudra que sa beauté ne soit pas le critère exclusif de son adoptant(e) potentiel(le). 

 

Et nous y veillerons.

 

A moins qu'un de nos lecteurs ne se manifeste pour elle, qui sait ?

 

_______________________________

 

 

 

 

Hommage à Siryon :

 

Une partie nettement plus triste.

 

Nous avons appris Jeudi dernier le départ de Siryon, un ancien minou de l'hôpital qui vivait heureux depuis une dizaine d'années en Ariège chez Dominique, en compagnie de Missy et d'Elwë, tous des anciens du site.

 

Un peu sauvageon, il était l'inséparable ami d'Elwë (voir son étonnant trappage ICI et leur grande complicité ICI).

Nous en avions parlé récemment ICI, car nous avons toujours un grand plaisir à recevoir des photos de ces ex-hospitaliers heureux.

Le beau Siryon.

Le beau Siryon.

En guise d'hommage, nous nous permettons de reproduire le texte envoyé par Dominique pour son départ.

 

Tout y est dit, et surtout, il est facile de deviner la magnifique vie inespérée qu'il a pu connaître dans son petit coin de paradis.

 

"Siryon est parti au petit matin dans mes bras, la première et la dernière fois !!!!!


Elwë, son Papa d'adoption, son protecteur, m'a appelée comme il le fait quand Siryon n'était pas à ses côtés, j'ai trouvé mon Prince Noir allongé dans le couloir . j'ai vite compris qu'il s'en allait discrètement comme il savait le faire depuis 9 ans.

 

Il était bien hier soir, lors de ma tournée de caresses et de mots doux ! 
Son regard plein de peur et d'amour à la fois, un chat d'une beauté princière aux yeux d'or, si présent et si distant aussi.


Il est venu se coller à moi pour nos derniers instants et je le remercie de cette confiance qu'il m 'a donnée pour l'accompagner jusqu'à la fin.

 

Voila il est avec tous les autres poilus de la famille et je sais que d'autres sont sur le point de le rejoindre mais il a été choyé et respecté.....

Elwë et Missy vont bien et se consolent ensemble."

 

Sans doute le plus bel hommage à lui rendre, pas celle qui l'a aimé et choyé durant des années.

 

Merci à Dominique pour son engagement et les magnifiques existences qu'elle offre à des déshérités des rues, qu'ils viennent de l'hôpital ou de n'importe où.

 

Nous sommes tristes mais nous savons qu'il a été heureux, au delà de ce qu'il pouvait espérer.

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos Riquita : Irène et Anne.

Photo et texte en hommage à Siryon : Dominique.

30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 16:05
Petites nouvelles de fin mai

Le cinquième mois de l'année se termine.

 

Le contexte reste toujours bien particulier, mais nous espérons pouvoir rapidement reprendre nos activités essentielles.

Croyez bien que la situation n'est pas simple, le milieu dans lequel nous agissons  est en première ligne par rapport à l'actualité et cela impacte fortement nos possibilités d'intervention. 

 

 

 

__________________________________

 

 

 

Cette semaine, c'est notre ami Ilky (aussi connu sous le nom de Castagnette, ICI), un chat du site de l'hôpital de Thuir qui a dû être soigné.

 

Il montrait depuis peu des signes d'apathie et de mauvaise forme.

C'est un minou de 9 ans assez sociable, un rendez-vous vétérinaire a été pris.

Ilky en soins

Ilky en soins

Le bilan sanguin a révélé un début d'insuffisance rénale.

 

Déjà en 2016, quelques signes avant coureurs étaient ressortis au niveau de ses analyses.

 

Il a été remis sur pattes et a retrouvé la forme pour le moment.

 

Comme Ilky est un chat qui vit sur le site, il parait difficile  de lui administrer un traitement quotidien.

Nous en sommes donc réduits à faire en sorte que son étant soit surveillé, même si nous aimerions bien qu'une solution d'accueil soit trouvée pour lui.

 

 

 

__________________________________

 

 

 

Depuis quelques jours, nous avons également eu le plaisir de retrouver Mélissa sur le site de l'hôpital de Perpignan, qui a retrouvé ses activités après une sympathique pause "bébé" et les joies de la maternité.

 

Toutes nos félicitations aux heureux parents.

 

Pour son premier jour, elle a été accueillie par quelques copains fidèles qui ont su la motiver pour sa reprise.

Le gentil Pétochon, un siamois visiteur habituel et le camarade Nestor qui hésite à suivre le panneau d'accueil.
Le gentil Pétochon, un siamois visiteur habituel et le camarade Nestor qui hésite à suivre le panneau d'accueil.Le gentil Pétochon, un siamois visiteur habituel et le camarade Nestor qui hésite à suivre le panneau d'accueil.

Le gentil Pétochon, un siamois visiteur habituel et le camarade Nestor qui hésite à suivre le panneau d'accueil.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Laura & Mélissa

28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 07:56
Toujours présents

Quelques images dans ce reportage pour vous montrer que la vie continue sur le site.

 

Notre amie Irène assure la logistique féline en plus de son travail et de la vague de soins qui a déferlé sur l'hôpital, à Perpignan comme ailleurs.

 

Un grand merci.

 

Le site est "calme" au sens que les parkings sont peu fréquentés et que les minets y déambulent souvent paisiblement.

Ils doivent se demander les raisons de ces étranges événements inhabituels.

 

Les photos sont d'Irène, elle datent toutes des derniers jours écoulés.

Nagano et Pandora qui attendent la gamelleNagano et Pandora qui attendent la gamelle

Nagano et Pandora qui attendent la gamelle

Nestor est dubitatif. Nos "papys" Beryl et Jason restent fidèles aux postes et connaissent les horaires ... depuis le temps.
Nestor est dubitatif. Nos "papys" Beryl et Jason restent fidèles aux postes et connaissent les horaires ... depuis le temps.Nestor est dubitatif. Nos "papys" Beryl et Jason restent fidèles aux postes et connaissent les horaires ... depuis le temps.

Nestor est dubitatif. Nos "papys" Beryl et Jason restent fidèles aux postes et connaissent les horaires ... depuis le temps.

Le visiteur tigré n'est pas trop farouche, il se promène. Le "noir" est un fidèle qui résiste aux trappes.
Le visiteur tigré n'est pas trop farouche, il se promène. Le "noir" est un fidèle qui résiste aux trappes.Le visiteur tigré n'est pas trop farouche, il se promène. Le "noir" est un fidèle qui résiste aux trappes.

Le visiteur tigré n'est pas trop farouche, il se promène. Le "noir" est un fidèle qui résiste aux trappes.

Lewis et le "blanc" inconnu sont copains. Nesquick fait une apparition et Mimosa va vers sa cantine.
Lewis et le "blanc" inconnu sont copains. Nesquick fait une apparition et Mimosa va vers sa cantine.Lewis et le "blanc" inconnu sont copains. Nesquick fait une apparition et Mimosa va vers sa cantine.

Lewis et le "blanc" inconnu sont copains. Nesquick fait une apparition et Mimosa va vers sa cantine.

 

Ce rapide petit tour d'horizon nous permet de nous rassurer un peu sur le sort de nos amis que nous ne pouvons pas visiter pour des raisons sanitaires compréhensibles.

Leurs vies continuent paisiblement dans ces temps troublés.

 

 

Nous remercions tous une nouvelle fois Irène de prendre soin d'eux en supplément de son travail particulièrement stressant en ce moment.

Fais attention à toi, s'il te plait, même si c'est sans doute plus facile à dire qu'à faire.

 

 

 

 

Et puis nous avons bien entendu une pensée très forte pour toutes celles et ceux qui ont  perdu un être cher, qui sont inquiets pour des malades ou qui vivent douloureusement ces moments.

 

Puissent ces simples mots vous soutenir un peu et vous aider à vous sentir moins seuls.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

ANNIVERSAIRE D'ADOPTION !

 

 

 

Nous vous invitons également à lire ICI le billet d'anniversaire d'adoption (10 ans déjà !) de notre ami Phiphi.

Un ancien de l'hôpital de Perpignan qui a trouvé une très belle maison.

 

Ce sont ces réussites, ces destins inespérés pour des petits vagabonds destinés à la rue qui nous donnent au quotidien la force et la volonté de continuer.

 

 

 

 

Prenez bien soin de vous tous.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène

Gif animé : Gifgratis

20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 21:30
La situation à l'hôpital

En cette période particulièrement troublée et anxiogène, notre petite association est impactée directement par les événements en cours.

 

Comme vous le savez, nous nous occupons des minous qui vivent sur le site de l'hôpital de Perpignan.

 

Et vous devez bien vous douter que tout le site est actuellement en effervescence et surchargé de travail.

 

La situation évolue parfois d'heure en heure.

 

A ce jour, en dehors même du confinement demandé, nous ne pouvons pas accéder au site dont les entrées sont filtrées, et c'est bien compréhensible.

 

Seule Irène qui est infirmière sur place peut y accéder et y circuler. 

C'est donc sur elle que repose en ce moment tout le nourrissage de nos protégés.

Tâche dont elle s'acquitte fort heureusement avec succès et grâce à une longue expérience de cette activité.

 

Le seul bémol sera pour ce weekend, mais les rations du vendredi soir ont été fortement augmentées et il n'y aura, a priori, pas de problème pour nos amis félins.

 

Les personnels sont surchargés de travail, il est normal que nous nous fassions discrets afin de ne pas les perturber davantage.

 

 

Une occasion de saluer le travail, le dévouement et les prises de risques des personnels médicaux et de santé en ces moments difficiles.

Mais sans oublier les agents d'autres professions d'utilité publique qui permettent à notre pays de continuer à fonctionner, même au ralenti et à ses citoyens de mener une vie confortable et presque normale malgré le confinement. Ne l'oubliez jamais !

 

Un grand merci à tous, et prenez soin de vous, vos vies aussi sont très précieuses !

 

 

______________________________

 

Le reportage qui suit vous montrera la situation actuelle sur le site.

Il est réalisé par Irène (photos et textes).

Merci d'avoir pris le temps de nous tenir informés.

L'entrée de l'hôpital est filtrée. Le circuit de l'accueil coronavirus.
L'entrée de l'hôpital est filtrée. Le circuit de l'accueil coronavirus.L'entrée de l'hôpital est filtrée. Le circuit de l'accueil coronavirus.

L'entrée de l'hôpital est filtrée. Le circuit de l'accueil coronavirus.

L'ancien bâtiment de la rhumatologie  va réouvrir pour accueillir les consultations codiv19. Travaux, personnel réquisitionné.... Les réanimations se vident pour accueillir les patients nécessitant des respirateurs et plan blanc la semaine prochaine.L'ancien bâtiment de la rhumatologie  va réouvrir pour accueillir les consultations codiv19. Travaux, personnel réquisitionné.... Les réanimations se vident pour accueillir les patients nécessitant des respirateurs et plan blanc la semaine prochaine.

L'ancien bâtiment de la rhumatologie va réouvrir pour accueillir les consultations codiv19. Travaux, personnel réquisitionné.... Les réanimations se vident pour accueillir les patients nécessitant des respirateurs et plan blanc la semaine prochaine.

Parking ...vide ! Le calme avant la tempête. Situation anxiogène même pour les soignants car nous ne sommes évidemment pas à l'abri du tout.Parking ...vide ! Le calme avant la tempête. Situation anxiogène même pour les soignants car nous ne sommes évidemment pas à l'abri du tout.

Parking ...vide ! Le calme avant la tempête. Situation anxiogène même pour les soignants car nous ne sommes évidemment pas à l'abri du tout.

Toutes les urgences autres que pour le codiv19 passent par la tente. Les services se vident pour accueillir les codiv 19, le personnel est très inquiet.Toutes les urgences autres que pour le codiv19 passent par la tente. Les services se vident pour accueillir les codiv 19, le personnel est très inquiet.

Toutes les urgences autres que pour le codiv19 passent par la tente. Les services se vident pour accueillir les codiv 19, le personnel est très inquiet.

 

 

 

Et pour minous !

En prévision, mis un bac de 5l. Pour le WE,  je doublerai ailleurs. Il va falloir s'adapter au jour le jour.En prévision, mis un bac de 5l. Pour le WE,  je doublerai ailleurs. Il va falloir s'adapter au jour le jour.

En prévision, mis un bac de 5l. Pour le WE, je doublerai ailleurs. Il va falloir s'adapter au jour le jour.

Merci à Irène pour toutes ces information en temps quasi réel.

 

Fais attention à toi, s'il te plait.

Message identique adressé à Laura et Patricia au demeurant qui font au mieux de leur côté, même si elles ne peuvent pas aller sur l'hôpital.

 

Si les choses ne vont pas trop mal (tout évolue très vite, hélas), nous vous donnerons des nouvelles des chats du site la semaine prochaine.

 

 

Un article du journal local peut être consulté ICI.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Voici maintenant quelques informations pratiques que nous avons trouvées concernant la vie de nos compagnons pendant cette crise.

 

 

Quid du nourrissage des chats libres ?

 

Une réponse est fournie sur le site de la fondation 30 Millions d'amis ICI

Voici l'extrait qui concerne directement le nourrissage :

 

Copie extraite du site de la fondation 30 Millions d'amis.

Copie extraite du site de la fondation 30 Millions d'amis.

Attention tout de même.

Comme vous l'avez sans doute remarqué" pour d'autres sujets, ce qui est vrai un jour peut parfois être annulé le lendemain par simple décision, on navigue pas mal "à vue", semble-t-il.

 

 

 

Les soins vétérinaires

 

Ils sont assurés pour les urgences et certaines interventions programmées, ainsi que la vente de l'alimentation.

Il convient cependant d'appeler sa clinique vétérinaire pour connaitre les conditions d'accès.

 

Par contre les stérilisations ne sont pas considérées comme des urgences et ne sont donc pas réalisées.

Des exceptions peuvent toutefois avoir lieu pour des chattes gestantes mais cela dépendra de la clinique concernée.

Cela nous promet de sacrés soucis à venir partout en France avec des portées chatons incontrôlées.

 

Vous trouverez des précisions ICI et ICI.

 

 

 

Prenez bien soin de vous et surtout pas d'imprudence.

Une promenade pour "prendre l'air" ne vaut pas de risquer une vie,

la sienne ou celle d'un autre.

 

Vos compagnons ont besoin de vous !

 

 

 

 

 

Photos et textes de commentaires : Irène

Capture d'écran : site de la fondation 30 Millions d'amis.