Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 06:00
Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Un article en 2 parties cette semaine, comme cela nous arrive parfois.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Milky est l'un de nos matous vivant sur le site.

 

Il est âgé d'une dizaine d'années et assez reconnaissable avec l'une de ses oreilles repliée.

 

Nous ne l'avions pas observé depuis quelques jours.

 

Et, cette fois, nous avons eu un appel assez rassurant en provenance  de la fourrière.

 

Il avait été capturé à une dizaine de kilomètres du site .

 

Sur le moment, cela nous a paru surprenant, mais en regardant bien la cartographie locale "à vol d'oiseau", cette migration semble possible de son propre fait en évitant les axes routiers (nous avons aussi pensé qu'il avait pu monter discrètement dans un véhicule).

 

Il nous a été restitué sans difficultés, mais son état et son âge nous semblaient nécessiter un contrôle vétérinaire et quelques analyses.

 

En fait, son aspect sur la photo d'illustration est lié au stress de sa capture.

Milky n'est absolument pas un chat sociable et il n'a pas du tout apprécié qu'on le contrarie.

 

Mais pour son âge et sa vie de vagabond, ses analyses sont très convenables, comme vous pourrez en juger (il avait juste perdu une ou deux dents).

 

Il a été relâché sur le site mais va-t-il reprendre son baluchon ?

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Milky, l'étrange aventure et hommage à Roucky

Une note plus triste pour terminer.

 

Notre amie Irène vient de perdre son autre fée du foyer, après Titou (Ici).

 

C'est sa belle rouquine, prénommée Roucky qui a rejoint son compagnon.

La maladie de longue date et l'affaiblissement de l'âge ont été les plus forts.

 

Qu'elle trouve dans ces quelques lignes toute l'expression de notre sympathie et de notre soutien.

 

Le modeste montage qui suit réunit pour toujours ses deux amis.

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 05:15
Stanley : les leçons d'un échec.

Des nouvelles de notre ami Stanley (ICI).

 

Pour lui non plus, tout ne s'est pas déroulé comme nous l'aurions souhaité.

 

 

Ce bon gros matou au regard triste, placide et gourmand ne s'est pas du tout adapté à une vie domestique.

 

Nous avions constaté une tendance à la malpropreté, il urinait sur tous les tissus qui ne lui servaient pas de couchage.

 

Malgré ce souci important, il a connu une tentative d'adoption.

Au bout de plus de 2 semaines, nous n'avons pu que constater que nous faisions face à un échec complet.

 

L'adoptante potentielle était très bien, mais il est toujours resté caché, faisant pipi un peu partout et ne sortant que la nuit pour manger.

 

Il semblait triste, effacé, sans aucune envie.

 

Après un bref retour a la maison, sans plus de succès (bien au contraire), il a été décidé de le relâcher sur son lieu de vie, à l'hôpital

Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.

Relâche de Stanley. Salut les bipèdes, et ... sans rancune.

Croyez bien que nous avions le cœur lourd de le voir partir, mais il semblait vraiment content de retrouver cet endroit.

 

Il s'est immédiatement repéré et a filé directement dans un vide sanitaire proche que seul un "habitué" pouvait trouver aussi vite sans se tromper.

 

C'était plutôt rassurant, il n'était absolument pas désorienté depuis son départ de ces lieux.

Mais nous avons, depuis cette date, l'agréable surprise de le voir maintenant régulièrement attendre l'arrivée des "repas améliorés".

 

Il est assez amical dans son approche (même si méfiant), il ne semble plus du tout triste et nous le pensons heureux d'avoir retrouvé une vie qu'il s'est choisie.

Il semble en forme, notre copain Stanley.
Il semble en forme, notre copain Stanley.Il semble en forme, notre copain Stanley.

Il semble en forme, notre copain Stanley.

Alors que retenir de cette expérience assez difficile ?

 

Qu'il ne faut pas trop insister et respecter ce choix d'un autre destin que celui que nous aurions aimé offrir.

 

Il est très difficile de prendre et accepter cette décision.

Tout comme il n'est vraiment pas aisé de comprendre à quel moment nous sommes à la limite de ce qui est acceptable pour le chat concerné.

 

Peut-être avons-nous trop attendu ?

Mais l'on conserve toujours un espoir qu'un déclic peut se faire.

 

Tenter de cerner et comprendre en quelques jours le caractère propre de chaque être reste une des choses les plus délicates à appréhender et le risque d'erreur est énorme.

 

 

Il restera toujours la même éternelle question :

 

quelle est la limite acceptable pour respecter le bien-être de nos compagnons tout en tentant de les préserver au mieux de milieux qui leurs sont souvent hostiles ou dangereux ?

 

 

 

Pour Stanley, et pour vous toutes et tous,

ce petit brin en ce premier mai.

 

Puisse t'il vous apporter les vertus qu'on lui prête.

 

 

 

Montage : Pixiz

Brin de muguet : pixabay

Photos : JM

13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 07:10
Les mésaventures de Perce-Neige.

Nous vous avions déjà parlé de Perce-Neige, un joli chat blanc pas trop farouche mais à la présence assez irrégulière.

 

Nous savons maintenant pour quelles raisons il ne nous rendait que d'occasionnelles visites.

 

Il faut pour cela expliquer sa situation géographique.

 

Nous avons une petite tribu assez nombreuse qui vit sur un secteur du site, qui est mitoyen avec le Centre de Transfusion Sanguine (mais les accès sont différents).

 

Perce-Neige en fait partie mais, ce que nous ignorions, c'est qu'il était devenu une sorte de mascotte de cette structure.

 

Un jour récent, notre copain a eu une grosse baisse de régime.

Il était devenu apathique.

 

Connaissant notre existence, Valérie qui travaille sur place nous a contactés.

Elle aime beaucoup ce minet et s'en occupe avec certains de ses collègues (du coup il venait beaucoup moins manger chez nous, ce coquin).

 

Tentative infructueuse de trappage de Perce-Neige en fin 2020.Tentative infructueuse de trappage de Perce-Neige en fin 2020.

Tentative infructueuse de trappage de Perce-Neige en fin 2020.

D'un commun accord, elle l'a emmené chez le vétérinaire (elle pouvait facilement le manipuler et l'attraper, ce qui n'était pas notre cas).

 

Les analyses ont montré une très forte anémie, il était particulièrement faible.

 

Nous passerons les détails des examens effectués (échographie, tests, etc ..).

Au début, des diagnostics assez sombres ont été envisagés.

De très petits nodules rénaux ont été observés mais sans relation avec son état.

 

Et puis doucement, toujours hospitalisé, il s'est remis à manger et s'est un peu rétabli, sans qu'aucune explication ne puisse être donnée à cette anémie.

 

Au vu de son état encore faible, nous ne le l'avons pas fait stériliser (nécessite une anesthésie), mais il a été identifié par puce électronique (intervention très légère).

 

Perce-Neige chez Valérie.

 

Valérie l'a pris quelques jours en accueil chez elle afin qu'il se rétablisse et pour le surveiller.

 

Il s'est montré peu craintif mais semble prendre doucement confiance et retrouve l'appétit.

 

Et une collègue de Valérie qui s'en occupait également sur place et l'appréciait beaucoup semble bien décidée à lui ouvrir la porte de sa maison ... et c'est une excellente nouvelle !

 

Lorsqu'il sera pleinement rétabli, il pourra être stérilisé mais il n'y a pas d'urgence puisqu'il ne sera pas relâché.

 

Un très grand merci à Valérie et à sa collègue pour leur gentillesse et leur aide salvatrice pour ce beau et sympathique minou.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Référendum pour les animaux :

 

 

 

 

Pour celles et ceux d'entre vous qui ne seraient pas informés, un projet de Référendum d'Initiative Partagée (RIP) pour la Protection Animale est envisagé.

 

Ce projet, pour être mis en place, demande des soutiens préalables.

 

 

Vous trouverez toutes les informations pratiques ICI

 

et la page d'accueil du projet ICI.

 

 

 

N'hésitez pas à vous informer, ce projet semble intéressant à une époque où l'engagement pour la cause animale devient une nécessité, voire un devoir moral.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Valérie, Irène & JM

Gif animé : animated-gifs.eu

30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 05:45
Travaux avant fermeture temporaire ?

Certains de nos petits chalets de l'hôpital avaient bien besoin de réparations ou d'être changés.

 

Ces petits édifices discrets nous permettent de nourrir nos protégés, mais ils leurs proposent également des lieux de repos calmes et propres.

 

Ils sont en bois, le temps et les intempéries les dégrade et les use.

 

En 2019, nous n'avions pu réaliser ces interventions à cause des travaux sur le site de l'hôpital, des barrières de chantier limitaient nos possibilités.

 

En 2020, inutile de vous détailler les raisons pour lesquelles nous n'avions pas pu agir.

 

Alors nous avons profité de cette période transitoire pour réaliser ces restaurations, avant l'arrivée possible de nouvelles restrictions de déplacements qui pourraient être imposées.

 

 

Petit reportage en images.

Travaux avant fermeture temporaire ?

Au point dit "MNH", c'est le toit du chalet qui a été renforcé.

C'est un endroit très exposé au soleil et au vent. La partie imperméable du toit se détachait.

 

Une couverture supplémentaire a été rajoutée, plus résistante et mieux fixée.

Elle permettra également une meilleure isolation vis à vis de la chaleur à l'intérieur.

 

 

........................................

 

Travaux avant fermeture temporaire ?

Sur le secteur "Internat", le refuge était dégradé et le toit effondré.

 

Le petit édifice a été remplacé par une "ancienne niche" qui avait été remise en état entre temps.

A son tour, il sera restauré pour un futur usage.

 

Il était en bien piteux état malgré une protection temporaire de fortune.

 

 

........................................

 

Et pour terminer (sans photo), chez notre ami Nestor, le plancher en bois du point de nourrissage s'était grandement détérioré.

 

Notre copain (et quelques autres) peut à nouveau manger sur une "table" toute propre et neuve.

 

 

 

Des petits détails que ces menus travaux, bien entendu.

 

Mais ils nous permettent à la fois de maintenir des lieux très sains pour nos minous et de disposer sur l'hôpital de structures présentables et bien intégrées.

 

 

 

Montage : Fotor & Photoscape

Photos : Irène, Laura & JM

23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 08:15
Les fils de la louve.

La photo d'ouverture de l'article du 9 janvier dernier (ICI) a intrigué certains d'entre vous.

 

Qui sont donc ces deux rouquins jumeaux qui illustrent cette page ?

 

Deux têtes nouvelles sur le secteur, qui sont baptisés Remus et Romulus.

 

Ils appartiennent à une famille plutôt nombreuse et déjà bien connue, celle de Perrine, Peppone, Paco et Passe-Murailles, Rohanne, Riquita ......

 

Nous pensions leur maman, Athéna, décédée.

Il n'en était rien mais c'était une de ses filles, qui lui ressemblait beaucoup, qui n'avait malheureusement pas survécu à l'époque, et c'est tout aussi triste.

Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !
Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !

Rémus, Romulus, Athéna, Passe-Murailles et Paco. Quelle famille !

Et comme rien n'est simple avec cette tribu, leurs captures nous ont amené pas mal de turpitudes.

 

Pour la maman, c'est "mission impossible" pour le moment alors que nous voudrions à tout prix l'empêcher de se reproduire. 

Elle est vraiment très méfiante et rusée.

 

Par contre, en fin d'année dernière, Rémus avait pu être capturé.

 

Mais nous avons joué de malchance, aucune place disponible avant plusieurs jours chez aucun vétérinaire pour le stériliser.

Une tentative de le garder un peu à la maison en attendant a tourné à la catastrophe

 

Au bout de 48 heures, il ne s'était pas alimenté et surtout, n'avait fait aucun de ses besoins et était en panique totale (peut être à cause de l'absence de son frère ?).

Il y avait danger pour sa santé, nous avons été contraints de le relâcher, pour son bien.

Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.

Pauvre Rémus ! Pourtant il avait tout ce qu'il faut. Dehors, quelques jours après, ça va mieux.

 

Un peu de persévérance, un rendez-vous vétérinaire pris à l'avance, et cette fois, quelques jours plus tard, c'est son frère Romulus qui a pu être trappé.

 

Il s'est montré moins stressé que Remus.

Passé au "couic" et il a été relâché. Il a pu retrouver son jumeau.

Il est beau, ce splendide jeune rouquin.Il est beau, ce splendide jeune rouquin.

Il est beau, ce splendide jeune rouquin.

 

__________________________

 

 

 

Reste la maman .... et ça va être difficile.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 07:45
Et si on souriait avec 2020 ?

Non, non, ce titre n'est en aucun cas une provocation !

 

 

Nous ne savons que trop bien que pour beaucoup d'entre vous, comme chez nous au demeurant, l'année écoulée a trop souvent été placée sous le signe de la peine, de la tristesse, et pour certains, de l'angoisse aussi.

 

Nous ne l'oublions pas, comment ne pas y penser ?

 

Mais nous avons souhaité, au moyen de cet article, vous montrer en images quelques facettes plus souriantes de cette période et tourner parfois aussi un peu l'actualité tellement morose en dérision salutaire.

 

 

Alors place à nos petites séquences illustrées, toutes douces et absolument sans prétention.

 

Nestor n'a pas pu s'empêcher de suivre l'actualité au quotidien et d'obéir aux consignes officielles.Nestor n'a pas pu s'empêcher de suivre l'actualité au quotidien et d'obéir aux consignes officielles.
Nestor n'a pas pu s'empêcher de suivre l'actualité au quotidien et d'obéir aux consignes officielles.

Nestor n'a pas pu s'empêcher de suivre l'actualité au quotidien et d'obéir aux consignes officielles.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

"Mini Riquita" (devenue Aïka) a affirmé son caractère dans sa maison d'adoption."Mini Riquita" (devenue Aïka) a affirmé son caractère dans sa maison d'adoption.

"Mini Riquita" (devenue Aïka) a affirmé son caractère dans sa maison d'adoption.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Les minous "sombres" (attention au vocabulaire employé !) du site ont eu des exigences très claires.

Les minous "sombres" (attention au vocabulaire employé !) du site ont eu des exigences très claires.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Chez Laura, les personnalités sont nettes et tranchées !Chez Laura, les personnalités sont nettes et tranchées !
Chez Laura, les personnalités sont nettes et tranchées !

Chez Laura, les personnalités sont nettes et tranchées !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Chronique "société" : encore et toujours des revendications !Chronique "société" : encore et toujours des revendications !
Chronique "société" : encore et toujours des revendications !

Chronique "société" : encore et toujours des revendications !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Et pour terminer, euh, comment dire ?

 

 

Disons que les trappages n'ont pas toujours donné les résultats escomptés ...

 

 

 

Bonne semaine à toutes et tous (au chaud).

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photoscape

Photos : Adoptants de Riquita, de Reine, Irène, Laura & JM.

3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 09:55
La nostalgie, suite : démolition du V120

Malgré une actualité moins triste que la semaine dernière, cet article reste placé sous le signe le la mélancolie automnale.

 

En effet, c'est un ancien point "historique" et hautement symbolique pour nous qui vient de disparaître sous les engins de chantier.

 

Le bâtiment dit "V120" que nous nommions entre nous "l'ancienne neuro" a été englouti sous les coups de boutoir des pelleteuses.

 

Oh, bien entendu, le point de nourrissage avait été fermé à cause du chantier en 2017 (ICI), les chalets récupérés et restaurés et les habitués avaient migré.

 

Ce qu'il reste de l'ancien point de nourrissage.

 

 

Mais c'est avec un gros pincement au cœur que nous avons vu disparaître ce lieu mythique.

La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.
La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.

La fin d'une époque ... la fin d'une histoire.

C'est ici qu'ont grandi et vécu, et parfois disparu certains de nos amis, bien connus des anciens lecteurs.

 

Doux souvenirs d'Hebdo et de Symphony qui ont disparu ,de Tango qui a rejoint les étoiles mais aussi de Charlie qui est maintenant une très vieille mamie de salon ou encore d'Hector que nous avons eu la chance de retrouver et de sauver d'une vilaine infection et qui est maintenant placé en accueil.

 

 

 

Et de tant d'autres, qu'ils nous pardonnent, là où ils sont, de ne pas les citer, qui ont fait de ce point un lieu unique et cher à nos mémoires.

Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.
Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.

Un diaporama, pour ne pas oublier ces lieux.

 

 

________________________________

 

 

 

Quant à l'endroit où vivait notre ami Beryl, il a été un peu nettoyé cette semaine et est maintenant devenu nettement moins discret.

Mais cela n'a plus guère d'importance.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène, Laura & JM

12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 09:00
Nem et ses ami(e)s.

Aujourd'hui, nous allons vous présenter une petite troupe féline qui vit en périphérie directe de l'hôpital.

 

Il est difficile d'établir une frontière en ce qui concerne leur lieu de vie.

 

Ils ont un simple mur à franchir pour accéder au site de l'hôpital (ce qui ne leur pose aucun problème, vous devez vous en douter).

Et il y a un point de nourrissage tout proche ...

 

Mais il se tiennent principalement dans une petite impasse tranquille, dans des jardins de particuliers qui les acceptent, avec des endroits pour dormir, manger ...

 

Certains sont même devenus des minous de maison avec leur liberté d'aller et venir.

 

 

Mais, à la base, ce sont de vrais "chats libres" issus des rues et de l'hôpital.

 

Ils ont tous été stérilisés, identifiés et pris en charge par notre association.

 

Nem avec sa copine, la jolie Noémie
Nem avec sa copine, la jolie NoémieNem avec sa copine, la jolie Noémie

Nem avec sa copine, la jolie Noémie

Nous commençons la visite par le seigneur des lieux, notre ami Nem, dont nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises.

 

Un bon gros pépère croisé de siamois, qui s'est trouvé une charmante compagne, la belle Noémie.

 

 _____________________________

 

Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)
Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)

Milord, Ming, Minou et ... MinouMinou (ne confondons pas !)

Voici maintenant Milord, Ming, Minou et Minouminou.

 

De beaux représentants des garçons fréquentables du quartier.

 

 _____________________________

 

Margot, Nénette, Mado et ManineMargot, Nénette, Mado et Manine
Margot, Nénette, Mado et ManineMargot, Nénette, Mado et Manine

Margot, Nénette, Mado et Manine

Mais ces demoiselles ne sont pas en reste, il n'y a que l'embarras du choix.

 

Les belles Mado et Manine.

Nénette au léger strabisme et qui n'apprécie pas les nouveaux venus.

Et Margot, la gentille "pot de colle".

 

 _____________________________

 

Nana, Tirou, Osis et OwenNana, Tirou, Osis et Owen
Nana, Tirou, Osis et OwenNana, Tirou, Osis et Owen

Nana, Tirou, Osis et Owen

Et voici encore quelques habitués des lieux pour terminer.

 

Nana et Tirou vous envoient leurs amitiés.

Osis qui s'est habitué à entrer dans une maison en compagnie de son copain Owen (que vous connaissez déjà).

 

Owen a une vraie famille et un toit, mais il apprécie beaucoup de se promener au milieu de toute cette troupe et de faire ses petites promenades en leur compagnie.

 

 

 _____________________________

 

 

Voilà, vous avez eu un petit aperçu (il y a quelques absents) de cette jolie famille féline.

 

Ils ne vivent pas à proprement parler sur l'hôpital mais ils le connaissent très bien et certains en font leur terrain de promenade .... ou de gourmandise.

 

 

Ils sont tous initialement des "errants" de la ville qui ont tout de même le grand privilège de se retrouver dans un endroit assez protégé et bienveillant à leur encontre.

 

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

 

Montage : Photoscape & Photoflare

Photos (et certains commentaires) : Irène

5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 10:00
Un Béryl bien tranquille

Cette semaine des nouvelles de notre papy Béryl, un de nos anciens qui vit sur le site depuis tellement longtemps.

 

 

Au mois de juillet dans un article (ICI), nous vous avions évoqué le déménagement nécessaire des petits chalets qui le concernaient.

 

Si les autres habitués du secteur (Nestor, un débrouillard assez jeune ou Jason, un autre ancien mais qui n'hésite jamais à changer de point s'il en a envie) ne nous causaient pas de soucis en ce qui concerne ce déplacement et se sont rapidement habitués, ce n'était pas le cas pour notre vieux Béryl très casanier.

Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?

Vous n'en avez pas marre de toujours déranger les anciens ?

Et, en effet, cela a été le cas.

 

Il a fallu des trésors de patience à Irène et Laura pour qu'il accepte enfin de se rapprocher du nouvel endroit.

 

Mais c'est maintenant chose faite.

 

Et d'autant plus qu'il semble même en avoir fait son domaine particulier et s'y est installé.

 

Ceci nous convient parfaitement, car ce point de nourrissage / dodo est maintenant installé dans un recoin très tranquille, peu visible et ombragé.

 

Et Monsieur attend fidèlement tous les jours ses mousselines et autres douceurs qu'il apprécie tout particulièrement (sa dentition doit être un peu fatiguée, et c'est probablement plus facile à avaler que des croquettes).

 

Chose étonnante de sa part, il se laisse même approcher un peu plus facilement par ses mères nourricières.

Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.
Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.

Ici, c'est CHEZ MOI ! Non mais.

Comme vous le savez peut être déjà, cet "ancien" nous pose un problème.

 

Nous savons qu'il a quelques soucis de santé (démarche, maigreur ...), nous aimerions le capturer pour réaliser un bilan vétérinaire.

 

Si nous le trappons (pas évident du tout !), pas question de le relâcher.

 

Or, il vient de connaître un changement important.

Un autre bouleversement ne risquerait-il pas de faire trop de perturbations pour lui à son âge ?

 

Nous n'avons pas la réponse ...

 

Pour résumer, nous nous demandons s'il doit y avoir Béryl en la demeure ...

 

 

 

 

 

 

 

_____________________________

 

 

 

Toujours de gros  soucis avec OB.

 

 

- Pour les commentaires, parfois cela (re)fonctionne avec le navigateur Chrome, parfois pas du tout.

 

- Il y a eu, dans la semaine, 2 mises à jour de l'administration des blogs, mais elles semblent emmener comme toujours de nombreuses anomalies.

 

Il a été assez difficile de rédiger cet article (impossibilités d'accès aléatoires, certaines fonctionnalités ne répondent plus, plantages ... etc).

 

- Enfin, certains blogs ont vu leurs photos des articles les plus anciens disparaître (c'est notre cas et c'est le cas sur notre premier blog) sans aucune explication.

 

 

 

Bien entendu tout a été sauvegardé de longue date (articles, photos, commentaires ...)  car les dysfonctionnements s'accumulent et deviennent inquiétants pour l'avenir.

 

Nous avons même un blog "copie conforme" prêt a démarrer sur une autre plateforme en cas de défaillance totale ...

 

Mais nous préfèrerions éviter cette solution afin de ne pas trop perturber les personnes qui ont l'amabilité de suivre nos aventures.

 

Depuis quelques temps, il faut reconnaître que cela devient vraiment très limite.

 

 

 

A suivre, donc ?

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène et Laura

Gif animé : clippss.free.fr

29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 10:45
Le guetteur
Le guetteur

Deux petits nouveaux apparus récemment sur un point de nourrissage.

 

Photographiés cette semaine, vous avez donc droit à un petit photo reportage qui se passe d'un texte d'accompagnement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________________

 

 

 

 

Pour terminer, une pensée pour Christine, une de nos amies adhérentes qui n'a pas de blog.

 

Son gentil Cookie a rejoint les étoiles cette semaine suite à une vilaine maladie.

 

Tout notre soutien et notre amitié dans ces difficiles moments.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Photoscape

Photos : Irène

15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 12:05
Un problème épineux

Depuis quelques temps, nous rencontrons un souci bien particulier sur l'un de nos points de nourrissage.

 

Nous trouvions le point rempli de déjections animales (solides comme liquides, désolés de la description peu ragoûtante, mais c'est bien la réalité) à la fois dans les gamelles, dans l'eau comme dans les dodos.

 

Les croquettes sont réduites en poudre et rien n'est mangé ni touché, les chats ne veulent visiblement plus venir à cet endroit depuis des jours.

 

Tout est lavé, nettoyé, désinfecté régulièrement mais cela recommence ainsi tous les jours, à chaque tournée

A notre arrivée, l'odeur y est intenable, malgré le très grand soin que nous portons à la propreté des lieux.

Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...
Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...

Il faut en convenir, cela n'a rien d'engageant ...

Bon, vous avez compris, nous connaissons les "coupables", c'est un grand classique.

 

Ils sont même fort sympathiques, mais nous créent un gros problème.

 

 

Les chats ne viennent plus manger, et ce point est tout proche d'une avenue très passante.

Nous redoutons que les matous ne traversent pour rechercher leur pitance.

 

 

Nous avons même essayé de mettre des croquettes et de l'eau à l'extérieur, à l'entrée du chalet.

Sans aucun succès, il n'y touchent pas et passent systématiquement à l'intérieur ... avec les conséquences que nous venons de décrire.

 

A l'extérieur, rien n'est touché.

Alors, comprenons nous bien.

 

Nous ne voulons strictement aucun mal à ces hérissons, bien loin de là notre idée, au contraire.

 

Nous sommes même tout à fait disposés à leur laisser de la nourriture et de l'eau en quantité suffisante à l'écart du petit chalet.

 

Mais nous voudrions que nos pensionnaires puissent retrouver leur nourriture régulière dans des conditions sanitaires convenables.

 

 

 

 

Alors, si vous avez déjà rencontré des problèmes similaires

et si vous les avez résolus dans des conditions

satisfaisantes pour tout le monde,

 

nous sommes à l'écoute de toute suggestion.

 

 

 

Merci par avance pour toute idée constructive.

 

 

 

 

 

 

Montages : Photofiltre / Photoflare / Photoscape

Illustrations hérissons : Pixabay

Photos : Laura & Irène

8 août 2020 6 08 /08 /août /2020 09:25
Fille ou garçon, quelle importance ?

La série "pouponnière" semble vouloir continuer.

 

Le weekend dernier, sur l'hôpital, ce que nous pensions être une jeune chatonne a été trouvée assez mal en point.

 

Ce petit bout avait une forte diarrhée et était bien affaibli. 

 

Il s'agit visiblement d'un autre membre de la fratrie de Riquita (ICI, qui a elle aussi connu quelques soucis de santé depuis, mais qui a pu être soignée et placée entre de bonnes pattes).

 

Prénommée initialement Rohane  afin qu'elle ait un prénom (son état n'était pas brillant et son avenir nous semblait compromis), elle a été emmenée aux urgences de weekend d'une clinique vétérinaire que nous connaissons.

Un "Gremlin" à grandes oreilles !

Un "Gremlin" à grandes oreilles !

Elle a été très rapidement prise en charge, réhydratée et testée (typhus notamment).

 

Bon, il lui a été diagnostiqué une giardiose (Ici), un parasite intestinal fortement contagieux mais soignable.

 

Et - pour ne pas faillir à nos traditions (cherchez sur le blog, vous verrez, nous sommes coutumiers du fait wink) - ce que nous pensions être une fille s'est révélé être un brave p'tit gars.

 

Avouez qu'il y a de quoi se tromper !  Non ? Ah bon, alors ....

 

 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

 

Notre bébé des rues qui ne connait pas vraiment les humains s'est avéré être tout à fait sociable, comme sa sœur (Riquita).

 

Et, cette fois, le destin et le hasard ont joué un rôle extraordinairement positif.

 

Ludivine, une assistante de la clinique vétérinaire, a craqué pour cet adorable bébé et nous a signifié son intention de l'adopter.

 

Avouez tout de même : il ne serait pas tombé malade, nous aurions dû attendre pour le capturer, et la chance de sa vie serait passée sans s'arrêter ... 

 

Bien étranges destinées .... ça fait se poser pas mal de questions.

 

 

Trêve de réflexions hasardeuses, voici donc les premières photos de "Fripouille", le petit chaton.

ça en fait des choses et du monde à découvrir !
ça en fait des choses et du monde à découvrir !ça en fait des choses et du monde à découvrir !

ça en fait des choses et du monde à découvrir !

Et quelques autres pour le plaisir.

 

Notre chaton de l'hôpital semble avoir une jolie faculté d'adaptation (avec un copain chat et un copain chien, en prime !).

La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.
La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.La gamelle, la sieste confortable  et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.

La gamelle, la sieste confortable et le jeu. Vous n'avez pas besoin de grand chose pour être heureux.

 

Nous souhaitons sincèrement remercier Ludivine qui offre

une vie inespérée à ce petit né dans la rue.

 

Un beau geste qui nous fait chaud au cœur.

 

 

 

 

 

Cela remonte le moral après la lecture d'un article comme CELUI CI qui explique les conséquences calamiteuses du confinement pour la prolifération des animaux des rues en particulier et la protection animale en général.

 

La société humaine pense avant tout à sauver sa propre peau sans regarder autour d'elle, et se moque éperdument des autres êtres vivants. Le classique ..."moi d'abord" tellement révélateur.

 

 

 

 

Montage ; Pixiz / Photofiltre

Photos : Ludivine & Irène