Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite.  

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

Rechercher

Pages à consulter

16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 11:40
Deux pas de danse et autres nouvelles

Pour débuter cet article, un très bon week end de Pâques à vous tous,

que vous ayez deux ou quatre pattes (ou autres ...)

 

 

Suite aux perturbations présentes ou à venir dues aux travaux sur le site, les trappages de certains de nos anciens ont continué sans relâche.

 

Les nouveaux points sont en place, la plupart des minous les plus récents s'y sont très vite habitués. Mais comme toujours certains parmi nos plus âgés apprécient fort peu ces changements.  

Voici donc le récit de quelques "mises en retraite" supplémentaires dont nous sommes très heureux.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Twist est chatte :  

 

L'ami(e) Twist [ben oui, c'est une fille, on commence à avoir l'habitude ] est assez facilement passée par la trappe synonyme de vie paisible et confortable.

Dès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douceDès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douce

Dès sa capture, Twist s'est montrée paisible et douce

Elle a connu la visite vétérinaire classique et un départ en accueil. 

 

La bonne surprise avec elle, c'est qu'elle s'est immédiatement montrée sociable et peu craintive, appréciant les caresses, sautant sur les genoux ou sur les épaules de notre amie.

Elle semble avoir immédiatement apprécié et adopté cette nouvelle vie.

 

Nous avons été d'autant plus agréablement surpris qu'elle était très difficile d'approche sur le site.

 

Twist envoie un amical "miaou" à sa marraine Fabia.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Le temps d'un Tango :  

 

Ce fut alors le tour de Tango, frère de Twist. Il nous a donné davantage de fil à retordre.

Les essais furent nombreux avant de rencontrer - enfin - le succès.

Tango, plus craintif que sa sœur

Tango, plus craintif que sa sœur

Sa visite vétérinaire nous donne quelques inquiétudes.

 

Tango était en proie à une obstruction totale de ses sinus.

Rien dans son attitude ne nous inquiétait pourtant.

 

Il a été soigné, mais il devra revoir rapidement son "médecin traitant".

Soit il s'agit d'un problème infectieux à continuer de traiter, soit cela pourrait cacher un souci plus sérieux (mais ce n'est qu'une hypothèse).

 

 

Dans tous les cas, nous ne regrettons vraiment pas de lui avoir fait quitter le site.

Il pourra être suivi et soigné le mieux possible maintenant, et avec beaucoup plus de facilité, même s'il se montre un peu craintif.

Nous vous donnerons rapidement de ses nouvelles.

 

Merci à Denise et Phiphi qui l'ont toujours soutenu par leur parrainage. 

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Mosquito, un gentil dominé :  

 

Le gentil Mosquito a, lui aussi, quitté l'hôpital.

Aux soucis d'emplacement s'ajoutaient, pour lui, son caractère de chat soumis (un peu comme Comète, en fait mais en moins craintif).

Et donc il servait souvent de souffre-douleur à ses congénères.

Mosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentilMosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentil

Mosquito est un chat assez sociable, un peu trouillard mais très gentil

Lui aussi est donc parti en accueil.

Il a pu y retrouver son compère Ianou qui, pour lui souhaiter la bienvenue et lui rappeler le bon vieux temps, lui a collé quatre coups de pattes bien sentis mais pas trop violents.

 

Mosquito devra lui aussi être suivi pour des problèmes de peau que nous avions déjà constatés sur l'hôpital.

 

Il ronronne un merci à sa marraine Christine.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Fermeture définitive :  

 

Comme prévu nous avons fermé un point que nous nommions "ancienne neuro".

 

Un peu de vague à l'âme en cette occasion, cet endroit a vu vivre - et parfois disparaître aussi, hélas - tellement de minous au fil des années.

Les chalets ont été enlevésLes chalets ont été enlevés

Les chalets ont été enlevés

Cette fermeture est une des raisons des captures précédentes. 

Pas mal "d'anciens" trop habitués à ces lieux pour s'accommoder d'un nouveau changement.

 

Le camp de base des ouvriers du chantier va s'y installer dans les jours qui viennent, mais ce secteur sera aussi probablement détruit dans un avenir assez proche.

Donc autant le quitter, un peu à regret.

 

Mais ne vous inquiétez pas. Les chats sur place ont un nouvel emplacement, près de l'internat, à faible distance de cet endroit. Et surtout sans projet de travaux pour l'avenir.

Les minets peuvent y profiter d'un petit jardin paisible et sans voitures.

 

Le nouvel emplacement, protégé par une dalle bétonnée

 

Les anciens chalets démontés sont en cours de réparation, il en avaient bien besoin, les pauvres depuis le temps.

 

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

En mémoire de .. :  

 

Pour terminer, nous souhaitons dédier cet article à deux compagnons disparus récemment.

 

 

- L'ami Frimousse dont beaucoup parmi vous connaissent le blog (◄ Clic) depuis longtemps.

 

 

Toutes nos pensées amicales vont vers ses maîtres qui l'ont aimé pendant presque 17 ans.

 

------------------------

 

- Et le jeune Mowgly, jeune et gentil chat de la périphérie de l'hôpital, dont le destin a été brisé accidentellement, comme trop souvent pour de trop nombreux chats libres.

 

 

 

Deux chats, deux vies, deux destins différents mais la même peine au bout.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 14:34
"Tirer des plans sur la Comète"

Il est rare qu'une expression colle aussi bien à notre actualité.

 

"Tirer (ou tracer) des plans implique de la précision et une certaine rigueur, comme celle nécessaire à la préparation correcte de projets importants.
Une comète, elle, est toujours en mouvement et son passage à proximité de notre planète ou à notre vue est éphémère. Tout le contraire de la stabilité nécessaire pour tirer des plans corrects.

Cette opposition indique bien que la précision, ou la rigueur, nécessaire à la bonne exécution des projets risque fort de faire défaut à cause des hypothèses hasardeuses ou des fondements instables."

 

Source "expressio.fr".

L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...

L'écaille ... n'est pas une bleusaille ...

Comme beaucoup d'entre vous le savent déjà, nous tentions désespérément de capturer Comète, notre écaille désormais légendaire, depuis de nombreux mois maintenant (► Clic).

 

Non par un choix arbitraire que nous aurions voulu lui imposer, mais par nécessité afin de tenter de la préserver, et il commençait à y avoir une réelle urgence.

 

Depuis la fin de l'année dernière notre belle fusée n'avait plus de véritable lieu de vie.

Nous avions dû déplacer le petit chalet qui nous servait de point de nourrissage.

Une partie de la troupe a très bien suivi le mouvement (Camembert, Mozart), Guerrier a malheureusement disparu, et enfin certains ont trouvé un bon foyer (Voyou, Ianou..).

 

Seule Comète restait sur ces lieux, refusant de changer.

Ses tentatives de se rapprocher du chalet de Jimmy ont échoué, celui-ci la chassant des lieux sans ménagement aucun (pas trop galant notre jeune rouquin, aucun respect). 

 

Nous rencontrions les plus grandes difficultés à la nourrir convenablement.

Outre la discrétion nécessaire, il était fréquent de voir les pigeons du secteur l'agresser violemment et l'empêcher de manger.

Nous ne pouvions rester à proximité pour les éloigner car Comète ne s'approchait pas ou peu en notre présence.

 

Il faut préciser que cette minette de maintenant 12 ans est une dominée, très craintive malgré sa grande vivacité.

 

Bien compliqué tout cela, plus de lieu de vie ou de nourrissage, plus de refuge et "indésirable".

Nous avions de sérieuses inquiétudes pour elle.

 

Comète, devenue sdf, se cachait dans une petite courComète, devenue sdf, se cachait dans une petite courComète, devenue sdf, se cachait dans une petite cour

Comète, devenue sdf, se cachait dans une petite cour

Ces derniers temps, elle avait trouvé un sorte de refuge dans une petite cour fermée d'un bâtiment administratif.

Des personnels nous l'avaient signalée.

 

Au passage, un très grand merci à Marie-Laure et à sa collègue, pour leur bienveillance à son égard et leur gentillesse .

Par un message de leur part et grâce à leur aide efficace, cette histoire se terminera bien.

 

Cette courette n'avait qu'une seule issue possible (à condition que le vide sanitaire intérieur soit fermé).

 

Lorsque Comète nous a été signalée un beau matin dans cet espace clos, nous avons immédiatement bloqué la seule issue possible.

 

Imaginez un peu la tension du moment ...

C'était pour nous un véritable "quitte ou double". Ou bien ça passait ou bien, en cas d'échec, notre insoumise n'aurait sans doute plus jamais pu être récupérée.

Les trappes de la dernière chanceLes trappes de la dernière chance

Les trappes de la dernière chance

Une trappe bloquait l'étroit chemin de sortie, une seconde trappe était mise en doublage de sécurité au fond du couloir, "au cas où" ...

 

L'un de nous est resté dans le passage, à plat ventre pour pister son arrivée et éventuellement déclencher le piège, l'autre est entrée dans la courette pour faire s'enfuir notre belle rebelle.

 

Et, bien entendu, cela n'a pas pas marché au premier essai.

Elle a flairé le coup tordu, mais finalement, au bout de minutes qui vous paraissent des heures, elle est enfin entrée dans notre piège qui s'est refermé.

 

 

OUF ! ENORME OUF DE SOULAGEMENT.

Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.
Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.

Trappée ! On n'osait plus l'espérer ni y croire.

Comète a filé directement chez notre vétérinaire pour un contrôle général et des analyses.

Pensez donc. Née en 2005, stérilisée en 2006, elle n'avait jamais revu un vétérinaire malgré, parfois, des inquiétudes sur son état en l'observant.

 

 

Eh bien ... la surprise a été bonne. Ses analyses sont tout à fait correctes, les tests aussi, bon état de la bouche et des dents (alors que nous pensions le contraire).

Le premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le siteLe premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le site

Le premier trappage en 2006, et la dernière photo sur le site

Avant tout projet la concernant, il convient maintenant que notre indomptable retrouve confiance, se tranquillise et s'apaise.

 

Notre amie fidèle l'a récupérée et mise dans un belle chambre, bien au calme avec tout le confort. Elle a besoin d'évacuer son énorme stress.

Les débuts ont donc été un peu difficiles. Bien entendu elle s'est cachée dans la pièce mais, plus inquiétant, elle ne s'alimentait pas.

 

Bon, depuis l'appétit est bien revenu et Comète apprécie les bonnes choses mises à sa disposition. Et elle en a besoin car sa dernière période sur le site a été rude pour elle.

 

Elle reste craintive et cachée, mais sans manifester aucune agressivité (ce n'est pas du tout son genre ça).

Elle va doucement pouvoir s'habituer à la proximité de ces étranges "deux pattes"qu'elle redoute tant.

A partir de maintenant, les progrès dépendent d'elle, mais elle a tout son temps.

L'affection et la bienveillance de notre amie qui l'accueille feront le reste. 

 

 

Nous savons pertinemment que, dans son cas, il faudra de la patience

et lui éviter d'autres stress importants comme ceux qu'elle vient de vivre. 

 

Elle s'avère être une hypersensible. Une vraie "écaille" donc .... 

 

 

 

Mais nous savons également que nous n'aurons jamais plus l'image de Comète

errant tristement sur le site sous la pluie à la recherche d'un abri.

 

Longue et heureuse vie belle Comète,

prends tout le temps que tu jugeras nécessaire .

Tu comprendras très vite certaines choses, nous en sommes certains.

 

 

 

Et  ... une amicale pensée à sa marraine Chat des Îles, à Eowin son alter ego de l'hôpital et au courageux Colibri. 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 04:25
Les trois "N"

Trois "N", comme trois nouveaux. Comme Nanou, Norah et Nestor.

 

Sur le site, nous observons de nouveaux arrivants et des trappages toujours incessants sont indispensables.

 

Un bon nombre de nouveaux minets sont observés depuis quelques temps. Il fallait donc réagir et savoir qui étaient ces visiteurs moustachus.

 

Pour le moment ce sont donc 3 captures qui ont été réussies mais il en reste !

Toujours pas de quoi s'ennuyer pour notre petite équipe, mais encore et toujours plus de sdf aussi, hélas. 

 

Avec, ici  aussi, des surprises à la clef.

 

Commençons donc par ces mesdames moustachues.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous vous présentons Nanou.

Bonjour. Vous me voulez quoi, dites ?

Bonjour. Vous me voulez quoi, dites ?

Une minette tigrée d'environ un an observée à errer depuis l'automne dernier au nouveau point de nourrissage de Mozart et Camembert.

 

Craintive, bien entendu,  mais elle semblait connaître les humains.

 

Capturée tout récemment, emmenée chez notre vétérinaire ... et ...elle était déjà stérilisée.

Mais hélas pas identifiée.

Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.

Pas vraiment sauvage, l"amie Nanou.

Alors l'éternelle question qui se pose. 

Que faire d'elle ?

Appartient-elle à une personne du quartier, a-t-elle été abandonnée ou mise à la rue après un événement familial ?

Mystère. Beaucoup de questions, aucune réponse.

 

Nous avons publié des annonces sur les sites spécialisés et placardé un peu partout des affichettes dans le quartier, les commerces environnants et les endroits publics.

 

A ce jour, aucune réponse la concernant, aucune piste sérieuse.

Dans le doute, pour lui éviter un retour à la rue et ses dangers, nous l'avons placée en accueil provisoire chez notre amie et protectrice préférée.

Et les recherches continuent ...  

 

Peut-être faisons-nous une grosse erreur ?

Peut-être privons nous une personne de son compagnon à quatre pattes ? 

Peut être aussi sortons-nous de l'errance une minette abandonnée ?

 

 

Une nouvelle fois, ce message à faire passer à tous : identifiez vos animaux !

Vous les protégerez,

vous augmenterez les chances de les retrouver.

 

Leur bonheur passe aussi par là.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Parlons maintenant de la belle Norah.

Norah, une splendide perle noire

Norah, une splendide perle noire

Un des multiples minets noirs observés depuis quelques temps dans le secteur de l'ancienne neuro.

 

Secteur que nous allons devoir fermer à cause des travaux, mais nous nous sommes organisés pour gérer la transition.

 

Ici aussi un trappage tout récent et ici aussi une surprise.

On commence à avoir l'habitude, remarquez ... 

 

Alors hop, un chat noir dans la trappe, très calme et qui s'avérera être une minette.

 

Bon ben elle, elle était stérilisée ET identifiée, sans prénom. Environ 2 ans.

Bonne nouvelle direz-vous ? Que nenni ...

Je suis sociable et craquante, non ? Je suis sociable et craquante, non ? Je suis sociable et craquante, non ?

Je suis sociable et craquante, non ?

Norah (c'est ainsi que nous l'avons baptisée) est identifiée au nom d'une association d'un village bien loin de Perpignan.

Après une rapide enquête menée de main de maître(sse), nous avons pu contacter une personne concernée et de bonne volonté, mais l'association a cessé son activité.

 

Il en ressort que les minous ne sont pas en odeur de sainteté dans ce village et que Norah a probablement été volontairement déplacée pour la perdre, comme de nombreux autres.

 

 

Hors de question de remettre cette adorable chatte dans ces lieux.

En accord amical avec l'ancienne responsable, nous allons la placer en accueil, la transférer au nom de notre association et tenter de la faire adopter.

 

 

 Si vous craquez pour elle, n'hésitez surtout pas à nous contacter. 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et maintenant au tour de Monsieur Nestor

 

(Ben oui, comme le pingouin ...)

Nestor, un jeune et beau garçon plein de vie

Nestor, un jeune et beau garçon plein de vie

Lui aussi observé depuis quelques temps au nouvel emplacement (Mozart, Camembert), comme pas mal d'autres apparitions récentes.

 

Sa gourmandise lui a valu un court séjour vétérinaire.

Et  ... il n'était ni stérilisé, ni identifié ! 

 

Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.

Nestor est un peu inquiet et qui voudrait bien retrouver sa liberté.

Une fois bien remis de sa petite intervention, notre nouvel ami a été remis sur le site.

Il semble trop amoureux de son indépendance pour tenter de le contraindre a une vie qu'il n'a pas choisi. 

De plus, ce secteur est paisible et n'est pas amené à connaître des travaux.

 

Il n'a pas demandé son reste et a filé comme un bolide dans son vide sanitaire préféré.

 

 

Longue et belle vie à toi, Nestor.

Montre souvent tes jolies moustaches pour nous faire plaisir.

Tu trouveras toujours un bon accueil auprès de nous, 

ainsi que le gite et le couvert.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 Pour terminer ce long article, une nouvelle nettement plus triste. 

 

 

Lors de tentatives de trappages, des personnels nous ont informés que le corps d'un chat roux avait été retrouvé sans vie il y a environ un mois.

 

Nous ne l'avons su que cette semaine. 

 

Nos inquiétudes se portent sur Jupiter.

 

 

Son état de santé nous préoccupait depuis quelques temps et il n'a pas été revu depuis au moins un mois.

 

Jupiter est un vrai chat libre, farouche défenseur de son indépendance. 

Une vie choisie.

Mais nous aimerions tant le revoir !

 

Nous tentons de retrouver la personne qui a découvert ce malheureux chat pour essayer d'en savoir davantage.

 

 

Nous sommes tristes dans tous les  cas.

Une vie est partie. Connue ou inconnue.

 

Cet article finit sur une note un peu sombre,

mais il faut se souvenir tous les jours

de la réalité quotidienne des animaux de la rue.

 

Pensées pour toi, beau chat roux parti dans la solitude.

 

 

 

 

Nous te dédions cette magnifique chanson.

 

 

********************** Mise à jour du 2 avril à 14h30 **********************

 

 

Nous venons d'avoir la triste confirmation : c'est bien notre Jupiter dont le corps a été retrouvé.

 

Repose en paix, beau chat qui avait choisi sa vie et son destin.

Tu faisais partie de notre grande famille.

Aujourd'hui nous avons une immense peine.

 

Chat libre et indépendant, nous t'aimions de la même manière.

 

Et  toutes nos pensées vont vers sa marraine, Lara.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans Journée trappage La vie à l'hôpital
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:30
Errances et retrouvailles

Voici deux histoires très récentes qui sont venues pimenter la vie locale sur le site de St-Jean.

 

Elles ont toutes les deux le même fond : des nouveaux minous trouvés sur le site et, par bonheur, elles se terminent bien pour eux.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Les mésaventures de Tigrou :

 

Un petit matin très tôt dans le courant du mois de Février.

Un appel urgent : des personnels de l'hôpital et de sécurité ont découvert un chat accidenté sur le site, probablement renversé par une voiture.

 

Une fois sur place, il s'agit d'un chat roux heurté à la tête, en état de choc.

Nous pensons tout d'abord à Jupiter auquel il ressemble beaucoup.

 

 

Il faut souligner ici que les personnes qui l'ont découvert ont eu la présence d'esprit et la bienveillance de rester avec lui, de le maintenir éveillé et de le couvrir au moyen d'une couverture de survie.

Geste appréciable s'il en est, ils ont droit à toute notre gratitude.

 

Emmené en urgence chez notre vétérinaire, il est rapidement pris en charge.

 

Chez le vétérinaire après les soinsChez le vétérinaire après les soins

Chez le vétérinaire après les soins

Ses blessures sont plus impressionnantes que graves, fort heureusement.

Il a pu être bien soigné sans que son pronostic vital ne soit engagé.

Mais la réaction positive sur le site de la personne qui l'a couvert et l'a empêché de s'endormir lui a probablement sauvé la vie (en hypothermie). 

 

Bon à ce stade nous pensions toujours qu'il s'agissait de Jupiter, qui serait devenu sociable et se laisserait facilement caresser. C'était un peu surprenant car notre ami rouquin est un vrai "chat libre" au caractère affirmé.

 

 

Le doute se dissipe rapidement : ce chat est identifié et se nomme Tigrou.

 

 

Son adoptante Kathia est contactée et elle a pu récupérer son voyageur imprudent et le ramener à la maison en sécurité.

Tigrou, gentil minou fugueur a pu rentrer chez lui. Plus de peur que de mal !

Tigrou, gentil minou fugueur a pu rentrer chez lui. Plus de peur que de mal !

 

Nous souhaitons remercier tout particulièrement les personnels qui se sont mobilisés

pour sauver Tigrou et se sont inquiétés de son sort par la suite.

Un bel exemple de chaîne de solidarité à apprécier à sa juste valeur !

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Winter, un chat blanc en hiver :

 

Une aventure encore plus récente puisque cet événement date de la semaine passée.

 

Un chat inconnu tout blanc est signalé du côté de chez Slow et Jimmy.

Celui-ci a trouvé refuge dans la courette préférée de ce brave Slow, qui n'apprécie pas du tout de devoir partager son "home sweet home".

"Chat" grogne pas mal dans le quartier et quelques poils blancs sont arrachés à notre visiteur pour lui signifier qu'il n'est pas le bienvenu.

 

Mais le camarade Jimmy n'a pas non plus envie de voir son territoire tout proche disputé par un inconnu. Il faut dire que depuis la disparition de Topaze, notre rouquin se montre peu amène avec ses congénères.

 

 

Un petit nouveau, pas du tout accepté par Jimmy, en colère !Un petit nouveau, pas du tout accepté par Jimmy, en colère !

Un petit nouveau, pas du tout accepté par Jimmy, en colère !

Alors les bonnes vielles trappes sont mises en service pour voir qui peut bien être notre visiteur.

Mais il semble plutôt perdu et bien peu enclin à s'introduire dans cet étrange objet.

 

Finalement, Irène aidée par la personne qui lui avait signalé ces incidents, le fera rentrer tout simplement dans sa caisse de transport.

Il n'a pas l'air bien sauvage !

C'est quoi votr' truc ?C'est quoi votr' truc ?

C'est quoi votr' truc ?

Le scénario classique se met en marche et notre vagabond part visiter notre clinique vétérinaire.

 

Cette fois il n'est ni identifié ni stérilisé, ce qui est fait en même temps que les soins vétérinaires systématiques dans ce genre de cas.

Il s'agit d'un jeune chat mâle de moins d'un an.

 

Après quelques recherches sur Internet (merci à notre aide précieuse, on en parlera en fin d'article) et une annonce passée, il s'avère que notre nouvel ami pourrait fort bien se nommer Winter et avoir fugué de son domicile perpignanais vers la mi-février.

 

Valérie nous a contactés et elle est donc allée chez notre vétérinaire pour s'assurer qu'il s'agissait bien de son protégé qui a été tout heureux de la revoir. Il ne devait plus l'espérer !

 

Un rendez-vous avait été fixé par sa famille pour l'identifier et le stériliser, mais ce coquin de Winter qui ne sort habituellement pas avait réussi à leur fausser compagnie.

Le dénouement a donc été heureux dans son cas également.

 

Winter, un beau et gentil chat

Winter, un beau et gentil chat

Ici aussi, nous voulons exprimer tous nos remerciements

à Stéphanie qui nous a grandement aidés à sauver Winter.

A la fois pour nous l'avoir signalé, aidé à le capturer mais aussi

pour son investissement pour rechercher et retrouver sa famille.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 Ces deux histoires nous ont permis de découvrir de belles personnes, 

 restées discrètes mais qui ont su prouver une belle efficacité dans l'urgence 

 ainsi que leur intérêt pour la vie de nos compagnons. 

 

 

 

Les minous leur envoient un grand :

    

 

 

 

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:00
Gros tracas et petits bonheurs (suite et fin)

Dans la première partie de cet article nous vous avons expliqué une partie des soucis du mois de Décembre sur le site de l'hôpital.

 

Pour résumer :

Un chalet - point de nourrissage a dû être déménagé dans l'urgence.

 

Si ces changements conviennent parfaitement à Mozart et Camembert, nous avons été obligés de trouver des solutions pour que Ianou et Voyou quittent les lieux dans les meilleures conditions possibles.

 

Il reste donc notre amie Comète.

 

Ah, Comète ! Une des légendes de l'hôpital. Et bien entendu, elle se montre fidèle à sa réputation. L'écaille vive comme l'éclair, son nom n'est vraiment pas usurpé.

Elle continue à résider souvent à proximité de son habitat initial mais semble trouver refuge sur le lieu de vie de Miriel et Feeling ou du côté de chez Mosquito, Slow ..etc ...

C'est tout de même un peu rassurant car elle ne reste donc pas toute seule.

 

Alors "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage", ce que nous avons fait ....

Tentatives de trappages sur nouvelles tentatives, de la part de nous tous, des amis de l'association aussi, tout le monde s'y est mis, tous les jours, sans relâche.

 

... et à ce jour sans succès ...

Nos trappes n'intéressent pas du tout ComèteNos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Nos trappes n'intéressent pas du tout Comète

Impossible de l'attirer, elle ne se laisse pas abuser par les bons repas odorants proposés dans nos pièges.

 

Par contre, dès que nous levons le camp avec notre équipement, elle se jette aussitôt sur la nourriture qu'elle dédaignait quelques minutes auparavant.

 

Une grosse difficulté avec elle pour ce trappage, mais nous ne renonçons pas et continuons nos tentatives régulières.

 

Une pensée amicale pour Chat des Îles, sa marraine et pour Eowin, sa sœurette qui ont bien des soucis avec la santé du gentil  Colibri. Si vous ne l'avez pas encore fait, lisez la superbe déclaration entre nos deux amis :

"Pour toi mon Eowin".

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

Belle Comète, si tu pouvais comprendre que nous ne te voulons que du bien !

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

A un tout autre endroit su site de St-Jean nous avons été prévenus de l'imminence dans le premier trimestre du début des travaux du parking. Ces travaux viennent de débuter.

 

Si, a priori, l'emplacement du chalet qui nous sert de point pour Bubu, Jupiter, McIntosh, Mimosa, Milky ... n'est pas vraiment menacé, la trop grande proximité du chantier risque de faire fuir les chats de cet endroit.

 

Nous avons donc décidé d'anticiper les problèmes et nous tentons une migration en douceur et sans stress.

 

Un nouveau chalet a été fabriqué et disposé dans un endroit qui ne sera pas impacté par le chantier, mais à faible distance de l'ancien.

Pour le moment, les 2 chalets sont alimentés en nourriture, avec glissement progressif d'un endroit vers l'autre.

Les minous connaissent bien le nouvel emplacement, y ont déjà été observés et les repas servis sont bien mangés.

 

Cette fois, nous pouvons enfin espérer une transition en douceur.

L'ancien chalet sera prochainement démonté, les travaux ont débuté.. 

Nouveau chalet, nouvel emplacement.Nouveau chalet, nouvel emplacement.

Nouveau chalet, nouvel emplacement.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

• Enfin, pour terminer quelques points supplémentaires qui ont continué de pimenter cette actualité chargée de fin d'année 2016 :

 

- Les chalets de "neuro" (Tango, Loulou, Minestrone, etc ..) devront eux aussi être déplacés assez rapidement. Pas de travaux prévus à proprement parler mais cet endroit servira de camp de base aux ouvriers du chantier.

 

- Sur un point du site, nous avons eu la mauvaise surprise de trouver des vides sanitaires fermés, sans issue possible pour des chats qui seraient restés à l'intérieur et sans avoir été prévenus au préalable. 

 

Suite à ces divers désagréments, nous avons demandé par courrier un entretien avec la Direction de l'Hôpital.

Un rendez-vous a été pris pour la fin de ce mois de Janvier.

 

Nous pensons qu'un bon dialogue amical et constructif est nécessaire pour rappeler tout le travail réalisé sur place depuis de nombreuses années, répéter les précautions que nous prenons pour respecter les lieux et évoquer les contraintes réciproques et légitimes de chacun.

Vous serez bien entendu tenus informés des suites qui seront données.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vous l'avez bien compris : la fin d'année 2016 a été en demi-teinte pour nous.

 

Des disparus, des soucis divers et urgents sur le site, des trappages laborieux mais deux minous qui ont eu la chance de pouvoir en sortir dans de bonnes conditions.

Le travail de nourrissage, de soins, de nettoyage et de surveillance est important, avec toujours aussi peu de monde pour le réaliser au quotidien.

 

Mais nous ne baissons pas les bras. Et nous tenterons de trouver les meilleures solutions à toutes ces difficultés.

 

 

 

 

2017 sera une année chargée et probablement difficile,

mais soyez bien certains que nous ferons tout notre possible

pour le bien-être et dans l'intérêt de nos amis à moustaches.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Journée trappage
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 07:01
Gros tracas et petits bonheurs (première partie)

Comme promis une suite au dernier billet.

 

Pendant que nous recherchions Guerrier et Topaze (article précédent), des problèmes logistiques urgents nous ont amené un surcroît de travail et beaucoup d'inquiétudes.

 

Le chalet / point de nourrissage de Comète, Ianou, Voyou, Guerrier, Mozart et Camembert avait dû être déplacé cet automne, l'accès à cet emplacement ayant été fermé pour des raisons d'hygiène bien indépendantes des agissements des minous.

 

Mais voilà, ce nouvel emplacement bien accepté par les chats a été nettement moins apprécié par certains personnels, et il nous a été demandé de l'enlever très rapidement.

Plusieurs essais réalisés, mais aucun ne convenait.

Les minous des lieux étaient devenus indésirables autour de ces bâtiments et les vides sanitaires condamnés dans la foulée. Fort heureusement, ils étaient tous au dehors.

 

Nous avons donc déplacé assez loin de toute vue notre petit habitation. 

Nouvel emplacement du chalet.

Nouvel emplacement du chalet.

 

Mais vous vous douterez bien que faire migrer nos félins qui ont des habitudes bien ancrées depuis longtemps ne peut pas se faire sur un simple claquement de doigts.

 

Ce déménagement représente malgré tout un bel avantage pour les amis Mozart et Camembert.

Le lieu retenu correspond à leur secteur de prédilection. Pour eux, c'est un bénéfice appréciable car ils se retrouvent avec le confort à portée de pattes, loin de la circulation et sans avoir le dangereux parking à traverser pour venir se nourrir ou s'abriter.

Deux nouveaux minous inconnus ont d'ailleurs été aperçus régulièrement à cet endroit, encore du travail de trappage à prévoir. 

 

"Pour nous, ça va, on aime bien ce changement ..."

Comme Guerrier n'est hélas pas réapparu, il restait le problème de Comète, Voyou et Ianou.

 

Ils étaient totalement perdus et ne savaient plus trop ce qu'il leur arrivait, ni que faire.

Comme ils ne bougeaient pas de leur ancien secteur où ils étaient devenus persona non grata (ou plutôt personae non gratae), il nous fallut décider très vite de la suite à donner pour assurer leur sécurité.

 

Et donc, les tentatives de trappage ne se sont pas arrêtées, quotidiennes, intenses et épuisantes.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le premier a tomber "dans les filets" d'Irène fut Ianou. Adorable chat sociable mais assez solitaire sur le site.

 

L'ami Ianou sur le site, à St-jeanL'ami Ianou sur le site, à St-jean

L'ami Ianou sur le site, à St-jean

Un petit séjour à la maison, un peu anxieux le soir de sa capture, mais sans jamais montrer aucune agressivité (je l'ai pris dans mes bras sans aucune difficulté ! et il est lourd, le pépère ..).

Et le lendemain notre fidèle "Mme C" l'accueillait à bras ouverts dans sa confortable véranda.

Il semble avoir immédiatement aimé cet endroit, il avait l'air tout content de son sort, cherchant confort (canapé, hé hé) et soleil, sans vouloir se cacher.

Une piste sérieuse d'adoption semblerait se profiler pour lui à court terme. Nous vous tiendrons informés. Mais Ianou est maintenant hors de danger.

 

Une grosse surprise nous attendait : peu compatible avec les autres chats sur le site, il se montre maintenant parfaitement à l'aise en compagnie ce ses nouveaux copains. Comme quoi ...

 

Ianou est un beau chat très gentil, jeune et parfois naïf ; il devenait primordial de l'enlever du secteur pour le préserver.

Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu
Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieuIanou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieuIanou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu

Ianou, inquiet au début mais très doux, puis confiant une fois dans son nouveau milieu

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Puis vint un peu plus tard le tour de Voyou. Non sans difficultés.

Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.

Trappage de Voyou, un peu bougon mais jamais virulent.

Sa confiance en Laura a permis ce succès.

Trahison ? Oui et non, elle lui a bien rendu cette confiance car notre cher Voyou a été aussitôt transporté chez elle dans le but d'y faire la suite de sa vie.

S'il accepte cette situation bien entendu.

 

A ce jour Voyou ne montre absolument aucune agressivité mais reste souvent caché. Encore peu visible mais il a bien pris goût à la cuisine de Laura !

Il demandera sans doute un peu plus de temps que Ianou pour une bonne socialisation, mais son appétit, son calme, sa propreté sont des signes très encourageants. Et puis maintenant, il a tout le temps devant lui pour découvrir un univers inconnu ...

 

Pour lui aussi nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles.

L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.

L'arrivée, sous l'œil attentif de Bella et la découverte du confort.

Il était le complice de Guerrier à St-Jean.

Nous ne les aurions jamais séparés si le destin n'en avait décidé à notre place. Si par bonheur Guerrier revenait, il partirait aussitôt rejoindre son ami.

 

Il faut vous dire que lors de la disparition de Guerrier et Topaze, Voyou lui aussi n'a pas été revu pendant plus d'une semaine (alors que c'est un chat toujours très présent), nous étions inquiets sur son sort également.

Le contexte actuel de son ancien lieu de vie et son retour ont fini de nous convaincre à lui faire définitivement quitter l'hôpital.

 

Un grand merci à Christine pour avoir parrainé nos deux "exfiltrés". 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Afin de vous éviter une lecture trop longue, la suite et les autres développements de ces mésaventures vous seront racontés dans le prochain article.

 

 

... à suivre ...

 

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Socialisation pas à pas
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 07:00
La fin d'année fut difficile

Ceux d'entre vous qui auront lu entre les lignes des deux articles précédents auront compris que le mois de Décembre 2016 nous a apporté un lot de mauvaises surprises.

 

Si 2016 a vu le départ d'Elliott et d'Icko et la disparition d'Hebdo dont nous sommes toujours sans nouvelles, la fin de l'année nous a malheureusement réservé d'autres désagréments.

 

Deux autres figures bien connues ne se montrent plus depuis la mi-décembre.

 

Il s'agit de nos amis Guerrier et Topaze.

 

Vus et photographiés la veille, le week-end précédant leur disparition, et depuis nous ne les avons pas revus.

 

Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.

Topaze et Guerrier, la veille de leur disparition. Les dernières photos à ce jour.

Guerrier est un gentil minou, âgé qui traîne depuis trop longtemps sur le site. Inséparable de Shaolin avant le départ de celle-ci pour le paradis des chats, il était devenu le grand complice de Voyou.

 

Guerrier et Voyou, toujours ensemble ..

 

 

Une tentative de socialisation il y a plusieurs années avec Shaolin avait été un échec. Il a choisi son destin sur le site mais ces derniers temps il appréciait le contact et même les brossages ...

 

Nous espérons au fond de nous toujours voir un jour réapparaître sa vieille silhouette placide. L'ignorance et le doute, toujours, bien difficiles à vivre au quotidien.

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••

Topaze ne vit pas tout à fait au même endroit que Guerrier, même si les lieux sont proches et si ces chats se connaissent.

 

Que dire de Topaze, l'incapturable ? Elle a toujours déjoué toutes nos tentatives de trappage depuis des années.

Souffrant de problèmes de gencives (calicivirus ?), nous avons toujours tenté en vain de la capturer pour la faire soigner. Selon les périodes, elle allait bien, nous lui mettions des compléments alimentaires riches pour qu'elle puisse se nourrir convenablement et prendre des forces, en alternance avec des baisses de régime qui nous inquiétaient toujours et nous laissaient impuissants.

 

Nous ne savons pas ce qu'il lui est arrivé à ce jour mais, connaissant son comportement, un accident, un acte malveillant ou une capture nous semblent exclus.

Peut être se cache-t'elle à cause de sa santé, nous l'ignorons. Nous espérons, c'est tout.

 

Elle aussi, inséparable du jeune Jimmy, son alter ego rouquin.

 

Jimmy et Topaze, 2 jours avant sa disparition

 

 

Le pauvre Jimmy miaule beaucoup depuis et cela nous attriste encore plus. Que faire pour lui ?

 

Nous avons également une grosse pensée amicale pour Lalyana, qui est la marraine de ces deux disparus et qui leur voue une grande affection. Merci pour ton soutien.

 

La période festive n'était pas propice et nous avons préféré différer un peu ces informations.

De plus comme toujours dans ce cas et comme nous l'avons déjà expliqué par le passé, des recherches importantes ont eu lieu.

Nous nous somme laissés le temps au cas où nous aurions la bonne surprise d'une réapparition.

Sans résultat à ce jour, comme trop souvent.

 

 

C'est bien ainsi que se résume la vie des chats libres,

nous pouvons les aider et les aimer du mieux possible,

mais leur destinée leur appartient.

Il faut les respecter même si c'est souvent très difficile à accepter. 

 

Et continuer, toujours, pour tous les autres.

 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••

D'autres soucis, logistiques cette fois, nous ont amené à prendre des décisions dans l'urgence sur le site et à réagir très rapidement dans cette même période pour faire face face à des situations complexes.

 

Nous vous parlerons de tout cela très prochainement.

Il y a fort heureusement également du positif, vous verrez !. 

 

 

Mais l'article du jour est suffisamment lourd à porter pour nous.

Nous souhaitons le consacrer entièrement à nos deux amis et terminerons par deux diaporamas pour retracer quelques étapes de leurs vies.


 

 

Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années
Guerrier, au travers des années

Guerrier, au travers des années

et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...
et Topaze ...

et Topaze ...

••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Et pour terminer cet article bien morose, nous venons d'apprendre le départ de Jarrod pour le pont de l'arc en ciel chez Blanche. Toutes nos pensées pour elle dans cette épreuve.

Triste période.

 

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 21:00
En périphérie de St-Jean

Avant de débuter cet article, nous voulons adresser à notre amie Chat des Îles du blog de Colibri et Eowin toutes nos pensées et nos vœux de soutien pour le rétablissement de Colibri.

 

 

Photo : Blog de Colibri et Eowin

Photo : Blog de Colibri et Eowin

 

 

Comme beaucoup d'entre vous, nous avons lu l'annonce bien inquiétante de son article et voulons espérer une issue heureuse.

 

Colibri tu es très bien soigné et très bien entouré, nous le savons. Bats toi, ami et continue de nous raconter de belles histoires avec ta copine Eowin.

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Nous vous parlons le plus souvent des minous du site de l'hôpital de Perpignan, parfois aussi de ceux vivant sur le centre hospitalier de Thuir.

 

Mais comme vous le savez, les chats des rues sont nombreux.

Nous avons parfois évoqué ce sujet : des colonies de chats vivent en périphérie très proche du site de St-Jean.

 

Alors, nous sommes amenés à intervenir pour eux également.

 

Bien entendu, nous privilégions les campagnes de trappages pour stériliser et contrôler la population de ces petits groupes.

Cela demande pas mal d'investissement et de patience, mais encore une fois, cette mission est indispensable.

 

Comme tous les naufragés de la rue, ces matous ont faim, besoin de soins, d'attention et vivent parfois dans des conditions délicates.

En périphérie de St-Jean

Les milieux sont très différents de l'hôpital et spécifiques à chaque groupe.

 

Compte-tenu de leurs lieux de vie, il ne nous est pas possible de réaliser ce que nous faisons sur le site (chalets, points aménagés, etc ..). Mais nous essayons de leur apporter un peu de chaleur et d'amitié.

 

Nous sommes également conscients que ces interventions nous sont nécessaires : ils viendraient obligatoirement sur l'hôpital pour chercher leur pitance et pourraient aussi nous occasionner des soucis divers et imprévisibles (bagarres, conflits, maladies et autres).

 

Nous allons donc vous en présenter quelques uns. Certains sont même bien sociables, mais tous ont cette incroyable personnalité qui rend les chats des rues tellement uniques et attachants.

Nous ne citerons pas les lieux exacts de vie de ces groupes.

 

 

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir. 

 

Juste à côté, une route à traverser ...
Juste à côté, une route à traverser ...Juste à côté, une route à traverser ...

Juste à côté, une route à traverser ...

------------------

 

Souvenez vous aussi de l'ami Maël et de sa caudectomie qui lui a sans doute sauvé la vie.

 

Il continue sa petite vie de gentil chat paisible avec sa nombreuse bande de copains.

 

Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...
Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...Pas bien loin non plus ...

Pas bien loin non plus ...

------------------

 

Et voici quelques amis de plus, tous plus gentils et adorables les uns que les autres.

Ils sont tous beaux, non ?Ils sont tous beaux, non ?
Ils sont tous beaux, non ?Ils sont tous beaux, non ?

Ils sont tous beaux, non ?

Nous venons de vous montrer un petit échantillon des bandes de minous qui vivent à proximité de notre périmètre habituel d'intervention.

 

 

Comment pourrions-nous ne pas les regarder, ne pas les aider à exister ?

Ce sont des vies dignes avant tout, à respecter,

et même si nous en parlons moins, soyez bien assurés

de l'affection et de l'attention que nous leurs portons.

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Pour terminer, une petite photo pour illustrer les vide-greniers d'automne.

 

Il y en a eu 3, courageusement tenus par les amies Irène et Laura.

 

Le temps et la météo n'ont pas toujours aidé au succès mais les quelques ventes réalisées nous aideront tout de même un peu pour la fin de cette année.

 

En périphérie de St-Jean
Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Divers
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 08:00
Les rendez-vous d'automne

L'automne, c'est la saison des feuilles qui tombent, des jolies couleurs flamboyantes ... et des travaux préparatoires indispensables avant l'hiver.

Cet automne a été actif, puisque outre les recherches concernant Hebdo (qui ne sont pas abandonnées), de nombreux autres petits chantiers nous attendaient. 

 

 

Nos amis félins du site commencent à revêtir leurs belles fourrures épaisses et se préparent, comme tout chat libre, à affronter très bientôt une période plus froide.

 

Mais nous pouvons de notre côté essayer de contribuer à améliorer un peu leur confort pour les jours à venir.

 

Voici donc, présentés aujourd'hui sous la forme de petits diaporamas, les travaux et améliorations réalisés par notre petite équipe sus le site de St-Jean.

 

 

◙ Et tout d'abord, une réfection et un nettoyage complet des points "dodo" de nos protégés.

 

En gros, cela consiste à changer et laver tout ce qui est textiles servant à dormir et à se tenir au chaud (couvertures, coussins, oreillers, housses ..etc ..).

Les divers points ont été désinfectés, déparasités, lavés. Tout le linge de couchage a été remplacé.

 

Pour les puces et autres parasites, vous avons employé de la terre de diatomées pour assainir les panières. Ce produit présente à la fois l'avantage d'être à un prix abordable et permet de n'employer aucune substance toxique nuisible pour les chats ou pour nous mêmes.

 

Nous vous proposons de découvrir ces activités au travers des images qui suivent.

Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,
Remise au propre des 3 premiers points,

Remise au propre des 3 premiers points,

.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.
.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.

.. et la suite, toujours sous un rigoureux contrôle félin.

 

◙ Mais quelques aménagements ont également été nécessaires (en supplément des remises au propre).

 

Pour le dernier point du site, nous avons dû apporter des modifications à l'emplacement et le déplacer.

Cet endroit que nous nommons "chez Comète" (mais fréquenté par pas mal de matous en fait) posait de gros soucis d'hygiène.

Non de la part des minous qui le fréquentent, mais de la part de quelques humains qui avaient pris l'indélicate habitude de le transformer en toilette public à ciel ouvert.

 

Inutile de vous dire les désagréments ressentis lors des tournées, mais des personnels de l'hôpital travaillant à proximité se sont également plaints de ces nuisances.

 

Nous avons donc été informés par les services techniques que l'accès à ce secteur allait être grillagé pour éviter ces actes.

 

Au passage, nous souhaitons remercier ici amicalement son responsable pour la bienveillance dont il a toujours fait preuve à notre égard.

 

Alors le petit chalet a déménagé derrière un rideau de lauriers. Mais il y a un bénéfice à ce changement. En effet notre petit édifice se retrouve dans un secteur nettement plus protégé du vent et beaucoup plus ensoleillé. Nos quatre pattes ont l'air de bien apprécier ce nouvel emplacement . 

Nous en avons aussi profité pour le réparer et mettre un petit rideau dans l'entrée. Les nombreux pigeons présents à cet endroit ont la fâcheuse tendance à chasser assez agressivement les minous pour manger leurs croquettes. Nous espérons que ce stratagème bien pacifique suffira à les dissuader.

 

Ici aussi, un petit diaporama pour illustrer ces propos.

 

Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"
Quelques modifications indispensables "chez Comète"

Quelques modifications indispensables "chez Comète"

Nous voici donc fin prêts à affronter l'hiver.

 

En espérant qu'il saura épargner, chez nous comme partout ailleurs,

les habitants des rues et tous ceux qui n'ont pas la chance

d'avoir une maison chauffée à leur disposition.

 

 

 

 

••••••••••••••••••••••••••••

 

 

Pour les retardataires qui le souhaiteraient, des exemplaires du calendrier 2017 restent disponibles sur simple demande.

 

Un grand merci à tous les amis qui nous ont passé commande, cela nous est d'une grande aide pour le bien être de nos petits protégés.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:56
Hebdo manque à l'appel

Retour à une actualité nettement moins souriante.

 

Nous avons de grosses inquiétudes pour notre ami Hebdo. En effet, ce dernier n'a pas été revu depuis le 7 Octobre dernier sur son lieu de vie habituel. Un mois déjà. 

 

Pour certains chats du site plus coutumiers de périodes discrètes, nous ne nous poserions pas ces questions de la même manière car il s'agit de leur mode de vie. Mais nous les apercevons régulièrement, même s'ils restent parfois furtifs.

 

Mais Hebdo est un chat sédentaire et peu habitué à rester caché, qui plus est un "ancien" de l'hôpital qui connait parfaitement les lieux.

 

L'année dernière c'était Symphony qui disparaissait au même endroit dans un secteur pourtant tranquille, et à peu près à la même époque, sans savoir à ce jour quel a été son destin.

 

Nous avons donc effectué de nombreuses recherches, visité les vides-sanitaires, soulevé et inspecté des cheminements techniques recouverts de dalles de béton, questionné, enquêté, mis en place l'appareil photo infra-rouge et vraiment fait tout notre possible pour le retrouver.

 

Sans résultat aucun, hélas.

 

Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).  Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).  Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).

Voici le type d'emplacement que nous avons fouillé (vides sanitaire et dallages béton).

Nous pensons beaucoup à Hebdo, et comme toujours dans ce cas, il s'agit de la pire des situations : ne rien savoir, le doute et l'attente.

 

Et avec ces quelques mots, nous n'oublions bien évidemment pas Phiphi et Nounou qui le parrainent et partagent notre tristesse et nos tracas.

 

Nous essayons de ne sombrer dans aucun excès, ni de pessimisme ni d'optimisme et espérons simplement revoir un jour prochain reparaître sa belle robe tigrée.

Quelles que soient les nouvelles - si nous en avons - nous vous tiendrons informés.

 

Comme pour tous nous souhaiterions tellement leur proposer un autre destin, une autre vie ...

 

Hebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaireHebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaire

Hebdo est un beau chat calme et plutôt sédentaire

 

◄◄◄◄ ►►►►►

 

 

Et comme cet article ne brille malheureusement pas par sa gaieté, nous aurons également une pensée pour notre amie Linda et ses pensionnaires du Mir.

 

La belle Kerkennah est partie rejoindre les trop nombreux copains déjà présents de l'autre côté de l'arc en ciel

Kerkennah, photo Linda "les crinières du Mir"

Kerkennah, photo Linda "les crinières du Mir"

 

Kerkennah n'était pas une ancienne pensionnaire de l'hôpital mais vivait avec la petite troupe montagnarde de Linda, qui compte et a compté tellement de chats sortis de l'hôpital St-Jean de Perpignan. 

Nous avions pu apprécier ses talents de vocaliste il y a un an lors de notre visite au Mir.

 

Repose en paix, belle minette, nous te devions bien ces quelques lignes pour ne jamais t'oublier.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital Pour ne jamais les oublier
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 09:24

 

Il est toujours très difficile de succéder à un article qui porte une forte charge émotionnelle.

 

Un petit billet de transition douce nous semble donc nécessaire avant de reprendre le cours normal de la vie.

 

Tout d'abord nous adressons nos sincères remerciements à tous pour les marques de sympathie témoignées après le départ d'Elliott :

 

- A Eric pour ses mots,

- A Phiphi et Nounou pour leur bel article : ICI

- A Colibri, Eowin et Chat des Îles pour leur hommage : ICI

 

- Et enfin à vous tous, que ce soit sur notre blog, chez Phiphi ou bien chez Chat des Îles pour vos messages de soutien pour Laura et pour nous.

 

 

Un immense merci à tous. 

 

Voici une dernière photo d'Elliott avec son copain Harry réalisée par Laura il y a un peu plus de 15 jours.  

 

 

•••••••••••••••••••••••••••

 

Et pour opérer cette transition douce, nous vous proposons deux petites cartes postales qui vous présentent (presque) tous nos minous du site dans des photos récentes.

(Vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir)

 

Ils vous envoient tous leur meillleurs ronrons amicaux.

 

 

On commence par la petite bande des rouquins.

On commence par la petite bande des rouquins.

Et on continue par le reste de la petite troupe

Et on continue par le reste de la petite troupe

Et toutes nos excuses à nos amies Feeling & Miriel

qui ont fait les frais du montage. Justice est rendue

 

 

 

 

Nous vous souhaitons de passer une très belle journée.

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 17:00
Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)

Nous reprenons donc aujourd'hui la suite de notre magazine d'informations.

 

Laissons la place à la presse et à l'actualité.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Vie mondaine / People

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

-         Miriel, Loulou et Ianou se déclarent prêts pour le concours du chat le plus propre de Perpignan.

Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.

Et sans dopage, hop, tout dans la souplesse et dans le geste.

Feeling , Lewis et Isidore ont décidé de poser pour des marques célèbres de pâtée pour minous. Il faut dire qu’ils ont un peu « forci » cet hiver.

Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !

Oh, ça va, hein ? Il est même pas rigolo ton texte !

Si Topaze fuit les journalistes, Justine ne fait pas mystère de ses ambitions de starlette.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Le débat de la semaine : « grillages rigides, avantages et inconvénients »

 

 

Nos 2 débatteurs /  contradicteurs étaient Hebdo et Tango. Les échanges furent animés mais restèrent (relativement) courtois. L’extrait ci-dessous vous en donnera un bref aperçu

Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)Les échos de St-Jean, notre petit journal (2 / 2)

Euh ... Messieurs, nous vous demandons de bien vouloir vous recentrer sur le sujet initial ...

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Gastronomie :

 

 

Notre célèbre critique Twist a goûté le service de l’enseigne réputée « ancienne neuro »

Voici sa notation :  

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Sports : Le premier grand challenge interfélin des « sleeping cats » voit 3 finalistes se détacher nettement du lot.

 

 

En effet après avoir ridiculisé tous leurs concurrents, les amis Comète, Guerrier et Béryl semblent bien partis pour se disputer une magnifique victoire finale.

 

 

 

 

Les paris sont ouverts.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Annonces légales :

 

 

-  Avis de Recherche : on a retrouvé Slow

 

 

Difficile à observer depuis quelques temps, l’ami Slow s’est rappelé à notre bon souvenir.

 

- Visite médicale :

 

 

Il serait souhaitable que notre collaborateur Camembert prenne rapidement contact auprès de la médecine féline. Ses oreilles lui en seraient grandement reconnaissantes (ici aussi trappage à faire).

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Rubrique « à l’étranger » :

 

 

 

 

- A Thuir, le gentil Tyson s’est bien remis de son vilain abcès dont nous vous avions parlé.

 

 

 

- Du côté de Villeneuve de la Raho, la minette Hola, stérilisée par nos soins il y a quelques années a fait un séjour forcé en fourrière.  Fort heureusement , elle a pu être récupérée à temps et remise sur son lieu de vie où elle devrait rapidement reprendre ses marques.

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Ainsi se termine notre journal et ses informations plus ou moins sérieuses.

 

Nous espérons que vous n'avez pas trouvé cet exercice trop long ni trop ennuyeux.

 

 

Toute l’équipe de rédaction des « Echos de Saint-Jean » vous souhaite

une agréable journée et vous dit à très bientôt.

 

 

 

 

 

 

Sources des illustrations : 

 

Shutterstock, Needlework, 123rf, Clipart.me, Clipartof, Thinkstock, Dreamstime, 365psd
et merci à Nevio pour son "chat qui lit"

Publié par Les chats de l'Hôpital de Perpignan - dans La vie à l'hôpital
commenter cet article