Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

12 novembre 2022 6 12 /11 /novembre /2022 06:02
Calendrier 2023

Notre calendrier 2023 est en cours de livraison.

 

Il sera disponible à partir du début de la semaine prochaine.

 

Il est imprimé recto / verso sur papier couché 350 g/m² au format A4.

 

Il y a un peu moins de minous cette année, mais nous avons comme toujours recherché un équilibre dans la diversité de nos protégés.

 

Vous retrouverez donc : Trognon, Nestor, Rocky, Tic&Tac et Isis.

 

Calendrier 2023

Pour toute commande, vous pouvez nous adresser votre demande à l'adresse suivante :

 

SOS CHATS DE L'HOPITAL

Chez Mme Irène Leonardi

4 rue des aubépines

66180 VILLENEUVE DE LA RAHO

 

Notre calendrier est envoyé contre un don libre, effectué de préférence par chèque à l'ordre de SOS Chats de l'hôpital de Perpignan.


Les calendriers vous seront expédiés dès réception du paiement.

Lors de vos commandes, pensez à bien nous préciser la quantité souhaitée.

 

Un don avec envoi du calendrier vous donne droit à une déduction fiscale (les reçus fiscaux vous seront transmis en début d'année).

 

Merci de nous préciser votre adresse si celle-ci ne correspond pas aux informations portées sur le chèque.

Vos dons contribuent à nous aider a poursuivre le travail que l'association effectue sur le terrain pour le bien-être de nos amis petits félins.

 

 

 

 

Un très grand merci par avance pour votre soutien.

 

 

Nous ne répondrons pas individuellement à vos messages (qui seront tous lus et appréciés), mais soyez certains de notre gratitude pour votre geste amical.

N'hésitez pas à nous poser des questions auxquelles nous répondrons volontiers, si vous avez des hésitations.

 

 

 

 

Calendrier : modèle IPrinty / Maqprint

Illustration : GraphicMama-team /Pixabay

8 octobre 2022 6 08 /10 /octobre /2022 05:01
Quand la coupe est pleine, le vase déborde.

Certaines et certains parmi vous le savent déjà, votre obligé rédacteur n'est pas du tout un amateur de réseaux dits "sociaux"...... mais alors vraiment pas du tout, au point de ne jamais y aller, même pour simple consultation.

 

J'en profite pour remercier ici notre amie Mélissa, qui a la gentillesse de relayer nos articles sur notre page FaceBook.

 

Sur cette dite page, il y a eu récemment un message publié qui n'avait donc pas été lu.

 

Ce texte m'a été transmis, en voici le contenu.

 

"Je vous ai appelé... laissez un message... pas de réponse de votre part !
Toutes les associations que je contacte se renvoient la balle ou font les sourdes.. !
Ce département a beaucoup a apprendre des autres niveau prise en charge de la protection animalière !

 

 

Il semblait donc nécessaire d'apporter une réponse à cette personne.

Il a été rédigé par mes soins et copié sur notre page FB par Mélissa (encore merci).

 

 

 

Nous vous en livrons la teneur ci-dessous :

 

Bonjour Madame .


Eh oui, je suis de l’ancienne école et un “bonjour” est toujours apprécié.


Je vous informe tout d'abord n'avoir reçu aucun message téléphonique de votre part. Ni aucun mail.

Le seul contact téléphonique auquel n’a pas répondu ma collègue récemment était absolument inaudible (je l’ai écouté) et nous n’y avons donc pas donné suite.

 

Il semble, de par votre commentaire, que vous ayez une très grande connaissance et expérience du fonctionnement associatif et de la protection animale.


Je vous en félicite et m'en réjouis sincèrement.

 

 

Vous devez donc savoir que les associations, et en particulier de protection animale, ne sont que des personnes comme vous et moi.


En ce qui nous concerne nous sommes DEUX pour assumer toutes les tâches qu'elles soient logistiques, administratives ou de terrain (captures, nourrissage, surveillance, entretien, etc).

 


Nous avons, heureusement, une amie qui se charge de la trésorerie, mais celle-ci ne peut hélas pas intervenir sur le terrain.

Vous devez également savoir que le bénévolat est une activité de tous les jours de la semaine, weekend compris et parfois même les nuits.


Que le bénévolat c'est souvent ne plus pouvoir se permettre le luxe d'avoir une vie privée, ni de temps pour prendre soin de soi.
Et payer parfois le travail effectué sur ses propres deniers, sans aucune aide d'aucune collectivité ou autre en ce qui nous concerne à l'exception de la générosité de nos soutiens.

Que le bénévolat ce n'est pas être assis derrière un clavier d'ordinateur, confortablement calé dans un fauteuil à commenter et donner des leçons sur des réseaux sans intérêt.

 

 

Que la protection animale, c'est avoir chaud l'été et froid l'hiver sur le terrain, se mouiller, se blesser, se salir, ramper, se faufiler, attendre des journées entières, parfois pour rien.

 

C’est aussi affronter la “vraie” (sic) vie dans ce qu'elle a souvent de plus laid, accepter de voir des animaux mourants, gravement blessés, abandonnés, malades.

 

Et puis ... rentrer chez soi épuisé, avec le moral à zéro et l'impression d'avoir fait tellement peu pour ceux que nous sommes obligés de laisser à la rue.

 

Quand la coupe est pleine, le vase déborde.Quand la coupe est pleine, le vase déborde.
Quand la coupe est pleine, le vase déborde.Quand la coupe est pleine, le vase déborde.

Vous devez également savoir que les associations de protection animale, ici ou ailleurs, sont toutes saturées, submergées d'appels de détresse quotidiens.


"Aidez moi ! Vous êtes une association, c'est votre devoir et votre obligation !"


Que ces mêmes associations sont désespérées de ne plus pouvoir rien faire car débordées, épuisées, lasses, écœurées de la stupidité et la méchanceté humaines, et qu'elles ne supportent plus les gens qui les critiquent confortablement chez eux sans se bouger mais qui ont des avis sur tout.


Toutes ces associations auraient besoin de personnes qui s'investissent au dehors et donnent de leur temps, de leur énergie et de leur sueur pour les aider et appréhender la réalité du terrain avant de parler et de juger.

 

Elles ont également besoin d'adoptants ou d'accueils sérieux ce qui relève le plus souvent du miracle voire de l'utopie.

 

 

Mais tout ceci, vous le saviez probablement auparavant, mieux que toutes les inutiles associations de ce département semble-t-il.


Je suis donc vraiment désolé de vous avoir fait perdre votre temps par ces mots dérisoires et vains.


Il semblerait, d'après votre message, que vous ayez rencontré une meilleur efficacité à l'extérieur des Pyrénées-Orientales.


C'est formidable. Alors, je vous invite à contacter au plus vite ces structures.

Vous y serez sans doute nettement mieux accueillie et vos désidératas immédiatement exaucés.

 

 

Il n'est pas utile de me répondre via FaceBook, je n'y vais jamais et n'ai pas de compte, car je n'ai pas de temps à y perdre.

Votre commentaire m'a été transmis et ma réponse est juste copiée par une personne de bonne volonté.


Il existe bien d'autres moyens de communication si vous le souhaitez.



Cordialement.

Jean-Marc pour Sos Chats de l'Hôpital.

 

 

 

Voici donc le contenus de la réponse.

 

Il n'est pas nécessaire de juger ou polémiquer, ce serait stérile et sans aucun intérêt pour personne.

 

Mais, après la véritable "saison en enfer" que nous venons de passer cet été et qui n'est pas achevée, ce message était de trop, vous le comprendrez.

Il était donc souhaitable de mettre certaines choses au point.

 

Nous ne sommes pas parfaits, loin s'en faut, hélas ! Et nous commettons des erreurs, trop à notre goût.

 

Mais que voulez-vous, commettre des erreurs, c'est déjà essayer de faire quelque chose !

 

 

 

 

 

Nous vous souhaitons une bonne semaine.

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène

3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 05:01
Quand vient la fin de l'été ...

Cette triste image, bien trop réaliste, sans ornements, résume à elle seule le ressenti à l'issue de cet été.

 

 

Mais, un être humain aurait tout aussi bien pu figurer à la place de ce chaton rachitique.

 

A quoi serviraient de longues phrases quand tout est dit dans cette simple photo ?

 

 

Quelle importance aussi ?

La saison touristique commerciale a merveilleusement fonctionné et rempli ses objectifs, et tout le monde est rentré, content et bronzé. L'essentiel.

 

Et ça, cette photo ? C'est  ce que l'on ne veut pas voir, que l'on préfère ignorer.

Juste la réalité du quotidien.

 

 

Cet article reste ouvert aux commentaires, mais il n'y aura pas de réponses individuelles.

Merci pour votre compréhension.

 

Tout a déjà été dit, pourquoi répéter sans fin ces mots dérisoires comme "lassitude", "colère", "écœurement", "amertume" et autres ?

 

"Songez à ceux qui la nuit, voient la lumière à vos fenêtres, qui n'ont ni table ni lit. Songez que la misère est traître."

 

 

 

 

 

 

Photo : Irène

"Songez que maintenant" est une magnifique chanson de Frederik Mey. Un texte à écouter et méditer, longuement...

 

27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 05:01
Harry la déveine et hommage à Bella.

Harry est un chat issu de l'hôpital qui vivait chez Laura, accueilli en urgence à la maison après de décès de notre amie (Ici et Ici).

 

Harry est devenu aveugle suite à son problème d'hypertension (déjà chez Laura). Il est traité pour ce problème. Il a environ 13 ans.

 

Il s'est bien accommodé à cette situation délicate.

C'est un chat très particulier, au caractère souvent difficile et au comportement parfois problématique.

 

Cette semaine il nous a causé une belle frayeur.

 

Par décence (et pour vous épargner une vision vraiment très difficile à supporter), aucune photo n'a été réalisée, mais son œil droit était gonflé, sanguinolent et avait tendance à sortir de son orbite.

 

Inutile de vous dire qu'il est parti très rapidement chez le vétérinaire.

Ce triste spectacle a fortement impressionné toute l'équipe de soins présente sur place.

 

Pas le choix, il fallait enlever cet œil, diagnostic de glaucome. Une suite de ses problèmes de tension.

 

 

Harry est rentré à la maison, il a retrouvé Max et Bubu, son bel appétit et son mauvais caractère.

 

Il est sous traitement (pas simple à lui donner) et les points seront enlevés dans 15 jours.

 

Une forme de consolation pour lui : cette malheureuse mésaventure ne change rien à sa condition, il ne voyait déjà plus.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Puisque nous parlons des chats de la regrettée Laura, nous avons une triste nouvelle à vous annoncer.

 

Nous venons d'apprendre que Bella avait rejoint sa protectrice très récemment.

 

Bella avait été recueillie par Marie-Claude au décès de notre amie .

 

Elle s'est éteinte paisiblement dans sa nouvelle maison, bien entourée.

Elle approchait des 18 ans et avait une insuffisance rénale (sous traitement qui s'est montré efficace) depuis très longtemps.

 

 

Encore une des vraies "anciennes" issues de l'hôpital (la descendance directe d'Elliott....) qui nous quitte et qui laissera une marque ineffaçable dans l'histoire et les souvenirs de notre petite association.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Marie-Claude & JM

9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 05:04
Max(i) et mini.

Un article 100% détente pour inaugurer la saison estivale.

 

 

Max, inutile de le présenter, vous le connaissez bien, c'est un des minets de notre regrettée Laura.

 

 

Pitchounette, vous la connaissez aussi, une petite chatte miniature et frêle qui vient du site de l'hôpital.

 

Ces deux beaux spécimens cohabitent à la maison.

 

Ils se rencontrent quelquefois.

 

Et leur rencontre donne lieu à un étonnant contraste, jugez plutôt !

Il y a, comme qui dirai,t une légère différence de gabarit.
Il y a, comme qui dirai,t une légère différence de gabarit.

Il y a, comme qui dirai,t une légère différence de gabarit.

 

Non, non , il n'y a pas de trucage !

 

Max est bien environ 4 fois plus volumineux (j'ai pas dit gros, hein ?) que Pitchounette.

 

 

 

 

Voilà, juste une petit article rafraîchissant,

nous en aurons bien besoin avec les températures qui s'annoncent.

 

Restez bien au frais et à l'ombre.

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : JM

25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 05:03
... Comme un arracheur de dents.

Notre ami Scoubidou, en pension chez Irène a eu une fin de semaine quelque peu désagréable.

 

Comme vous le savez déjà, Scoubidou est FIV + (ICI).

 

Il va bien, il a un très bel appétit, mais il est surveillé et soigné régulièrement pour ses gencives, comme souvent pour les chats positifs à ce problème.

 

Or, lors d'une précédente visite, il a été constaté que sa dentition  était dans un état pitoyable, et que cette situation rajoutait un important risque infectieux.

 

Un rendez-vous "dentiste" avait donc été réservé pour cette semaine afin d'extraire les dents malsaines.

 

Ce qui fut fait.

Deux jours d'hospitalisation, un pour l'intervention proprement dite, l'autre pour surveiller son état et éviter un réveil trop douloureux.

 

Mais il a eu la visite de son humaine de compagnie entre temps, bien entendu.

 

 

M'enfin ? On a pas idée de me traiter de la sorte !M'enfin ? On a pas idée de me traiter de la sorte !

M'enfin ? On a pas idée de me traiter de la sorte !

Pour résumer notre sympathique rouquin n'a plus aucune molaire, ni aucune prémolaire.

Comme ça, au moins !

 

Bon, il lui reste quelques incisives et canines.

 

Et, dès son retour dans son foyer, il a donc utilisé sans problème ses quelques dents restantes pour engloutir illico 3 boites de pâtées mousselines et puis se plonger dans un sommeil réparateur après toutes ces épreuves.

Y'a pas à dire. C'est mieux ici. Et en plus on a osé me raser la patte ! Y'a pas à dire. C'est mieux ici. Et en plus on a osé me raser la patte !

Y'a pas à dire. C'est mieux ici. Et en plus on a osé me raser la patte !

Pour résumer, une bonne chose de faite, qui va limiter certains risques possibles dans l'avenir.

 

Ben Scoubi, il te reste à reprendre ta petite vie tranquille maintenant. .... Et à réclamer bruyamment tes gamelles comme tu sais si bien le faire.

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène.

11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 05:05
Hot Pepper

Pepper est l'un de nos chats libres, stérilisé il y a quelques années.

 

Il vit sa petite vie, et il est nourri régulièrement.

 

 

Irène parvient à le caresser lorsqu'elle lui donne sa gamelle.

 

Depuis quelques temps, il avait beaucoup maigri, avait de grosses difficultés à s'alimenter, semblait avoir mal et bavait tout en s'enfuyant.

 

Un tableau pas très brillant, nous avons immédiatement pensé à un calicivirus.

 

Irène a pu le capturer et il a été emmené en urgence chez un vétérinaire.

Pas brillant notre camarade.Pas brillant notre camarade.

Pas brillant notre camarade.

Nous attendions des nouvelles peu réjouissantes, inutile de vous le cacher.

 

Cela n'a absolument pas été le cas !

 

La vétérinaire nous a donné des nouvelles plutôt positives.

Pas question de calicivirus, mais une flopée de dents totalement pourries accompagnée d'une infection carabinée ainsi qu'une grande quantité de vers.

 

Il a été endormi (pas coopératif), ses dents arrachées et les soins adéquats ont été administrés.

 

Afin qu'il se remette et reprenne des forces, il a été proposé qu'il passe quelques jours "en cage" à la maison pour convalescence et terminer ses traitements.

La vétérinaire a prévenu qu'il ne semblait pas commode, mais pourtant il se montrait bien familier avec l'amie Irène.

 

Il est donc venu au repos "at home".

 

Bon la vétérinaire n'avait pas raconté de bêtises !

Aussitôt bien réveillé, ses douleurs disparues, il n'a pas du tout (mais alors DU TOUT) apprécié sa nouvelle condition temporaire.

 

A un tel point qu'il était absolument impossible d'approcher de la cage pour la nourriture ou lui rajouter de l'eau.

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Un Pepper vraiment pas du tout pépère !

Inconcevable de le garder ainsi, dans de telles conditions, vous le comprendrez.

 

Pas vraiment le choix, il a rapidement été relâché (avec une infinie prudence !).

 

Une fois revenu "chez lui", croyez le ou non (on parle bien du même chat), Irène n'a rencontré absolument aucune difficulté pour l'approcher, l'alimenter avec des gamelles abondantes et poursuivre son traitement jusqu'au bout.

 

 

Apparemment ce fier matou ne conçoit sa vie qu'associée au mot "liberté". La captivité, même temporaire, c'est non !

 

Un "Pepper" du club des cœurs solitaires probablement ....

 

Bonne semaine, il va faire chaud.

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène & JM

Chanson Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band : John Lennon / Paul Mc Cartney / The Beatles.

4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 05:04
Brocante et Hérisson.

 

Un titre bien hétéroclite pour un article qui ne l'est pas moins.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Pour commencer, voici la conclusion de nos aventures avec notre "porc épique".

ICI pour mémoire entre autres.

 

Vous devez vous en douter, notre sympathique squatteur à piquants a continué ses ravages.

 

Merci pour vos suggestions diverses, nous avons tenté des étagères, un barrière d'accès ainsi qu'un distributeur de croquettes sans aucun succès.

 

 

En désespoir de cause (et de croquettes qui devaient être jetées),  nous nous sommes résolus à mette en place une mini trappe (taille chatons, pourvu que ... pas de surprises !) dans l'espoir de capturer et déplacer notre visiteur (et en espérant avoir affaire à un garçon).

 

Bingo ! Ce chenapan gourmand s'est fait prendre !

 

 

Un p'tit (gros !) gars. Il semble qu'il était seul.

 

Hors de question de lui faire du mal.

 

Il a donc quitté le béton de l'hôpital pour un lieu de verdure campagnarde, avec de l'eau et jardins à proximité et loin de la circulation automobile.

 

Il a même eu droit a ses croquettes, régulièrement apportées à son attention par l'amie Irène.

C'est autre chose que l'hôpital !C'est autre chose que l'hôpital !

C'est autre chose que l'hôpital !

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Pour le weekend de l'Ascension, nous avons participé au vide-grenier de Sorède.

 

 

 

Notre fidèle petit cochon tirelire qui en a connu bien d'autres était présent lui aussi.

 

Le stand était vaste et bien fourni, la journée fut longue mais nous sommes assez content du résultat final.

(ah les marchandages !).

 

Il y avait le choix.Il y avait le choix.
Il y avait le choix.Il y avait le choix.

Il y avait le choix.

A cette occasion, nous avons eu le plaisir de rencontrer Erika, son blog ICI, qui nous a fait l'amitié de sa visite.

 

Un moment bien sympathique, merci !

 

 

Le soir et le retour ont été les bienvenus, vous devez vous en douter, mais cette reprise "en douceur" de cette activité nous a rappelé une bien belle époque ....

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Irène & JM

23 avril 2022 6 23 /04 /avril /2022 05:01
Deux informations pratiques.

De temps en temps, il est normal de vous transmettre quelques informations concernant la vie et le fonctionnement de notre association.

 

Voici donc deux mises à jour récentes nous concernant.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

• Tout d'abord, comme vous le savez sûrement, notre petite structure manque cruellement de bénévoles.

 

Par l'intermédiaire d'une amie, nous avons découvert l'existence du site d'état " JeVeuxAider.gouv.fr "

 

A priori cette plateforme nationale est destinée à mettre en relation des bénévoles et des demandeurs.

 

Nous nos sommes inscrits et avons donc tenté notre chance    ICI.

 

Une fiche pour aider au nourrissage, une pour les familles d'accueil, une autre pour la logistique et une dernière pour tenter de reprendre les vide-greniers et opérations de collectes.

 

Pas de contact à ce jour, c'est sans trop d'illusions, mais nous n'aurons pas le regret de ne pas avoir essayé.

 

Deux informations pratiques.Deux informations pratiques.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

• Seconde information : nous changeons de banque.

 

Pour des raisons de manque d'interlocuteurs locaux (aucun contact direct possible, tout est délocalisé), de fermeture systématique de guichets pour déposer les chèques, de frais aléatoires avec de faibles prestations, nous avons décidé de changer d'établissement bancaire.

 

Cette modification nous permettra également de rendre plus souple notre gestion par l'accès internet à nos comptes ainsi que d'autre petites commodités.

 

Les tarifs restent comparables pour de meilleurs services, des interlocuteurs locaux et davantage de prestations.

 

 

Ce changement concerne uniquement les personnes qui nous font l'amitié de réaliser des virements interbancaires de soutien sur notre compte.

 

Le nouveau compte est encore en phase de validation, mais nous vous transmettrons rapidement par mail notre nouveau RIB lorsque tout sera en place.

 

Pas de panique, les délais de clôture étant relativement lents et complexes, vous disposerez de tout le temps nécessaire pour appliquer cette modification sans aucun stress.

 

L'ancien compte reste encore opérationnel et le sera probablement encore pendant quelques mois.

 

 

 

 

 

Malgré la pluie annoncée, excellente semaine à toutes et tous !

 

 

 

 

Montages : Photofiltre & Photoscape

Photos : Irène & JM

Captures d'écran : Site jeveuxaider.gouv.fr

Illustrations : dandelion tea, agoss & free vector images chez Pixabay

26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 06:07
Stella revient de (très) loin !

Il y a un peu plus d'un mois,  nous vous avions parlé du sauvetage d'une petite chatonne écaille par des amis : ICI.

 

Depuis cette date, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et les mauvaises surprises se sont accumulées.

 

Rassurez-vous, cela se termine bien, mais que d'épreuves endurées !

 

 

La pauvre Stella malgré les soins ne parvenait pas à récupérer un fonctionnement intestinal convenable.

 

Elle a alors subi nombre de soins et hospitalisations sans grand succès, avec de gros nuages sombres sur son avenir, mais nos amis Nadine et Sébastien sont opiniâtres et voulaient absolument la sauver.

 

 

De plus, son côlon persistait à ne pas être maintenu en place.

 

Un chirurgien spécialisé a été consulté et il a été décidé de procéder à une coloplexie.

Mais il y a eu, ici aussi, des complications....

 

Voici les mots d'explication de Nadine :

 

"Lorsqu'elle a été opérée pour faire cette colopexie, le chirurgien s'est trouvé face à une complication car il a constaté une masse qui obstruait le côlon, une énorme boule de poils très compactée qu'il n'a pas réussi à faire passer à la main.

Du coup, il a été obligé d'ouvrir le côlon (ce qui est une opération risquée vu que la zone pleine de bactéries peut engendrer des infections graves) : l'opération devenant ainsi une chirurgie beaucoup plus lourde.

La minette est restée en soins plusieurs jours à la clinique vétérinaire."

 

 

Mais les mésaventures post-opératoires  de Stella n'étaient pas terminées !

 

Nous passerons nombre de détails mais pour résumer : problèmes d'appétit, pas de selles, intestins toujours bloqués, échographie, lavements, laxatone, perfusions, hospitalisations, navettes en clinique et multiples visites vétérinaires, recherche difficile d'une nourriture adaptée, etc.

 

Comme vous le voyez la panoplie était complète et la pauvre Stella est souvent passée tout au bord de l'abîme.

Il a même été envisagé une opération lourde de reconstruction du périnée qui n'a finalement pas été nécessaire (ouf) !

 

 

Pour terminer, voici la situation à ce jour avec, à nouveau, les explications de Nadine :

 

"Depuis que nous avons récupéré Stella, elle va très bien, fait ses selles toute seule et mange
très bien (nourriture spécifique). Nous l'avons faite vermifuger, vacciner (premier vaccin) et le
prochain rdv chez le véto sera maintenant dans moins d'1 mois pour les rappels, puis un autre
en suivant pour la stérilisation.


Nous n'avons pas eu à la ramener pour des lavements comme nous le faisions au début tous
les 2 jours pour l'aider à évacuer son ampoule rectale... elle a retrouvé enfin une vie normale
pratiquement.


Nous comptons la garder et sommes en phase de découverte avec nos minous."

 

Phase d'observation ... ça pourrait être pire semble-t-il.
Phase d'observation ... ça pourrait être pire semble-t-il.Phase d'observation ... ça pourrait être pire semble-t-il.Phase d'observation ... ça pourrait être pire semble-t-il.

Phase d'observation ... ça pourrait être pire semble-t-il.

Bon, en conclusion, ce qu'ont fait Nadine et Sébastien pour Stella dépasse très largement les seuls mots de remerciements.

 

 

 

Leur volonté de la sauver et de l'aider est vraiment peu commune.

 

Il est difficile de trouver des termes justes pour honorer leur geste,

 

alors, simplement, longue et heureuse vie à Stella et à vous, les amis !

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Nadine et Sébastien

Certains textes de cet article sont rédigés par Nadine.

26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 06:02
Ils passent, lumineux ..

L'article de cette semaine sera d'une nature un peu particulière.

 

Il ne vous racontera pas une histoire de chats, même si nos matous étaient bien au cœur du sujet initial de nos préoccupations.

 

Comme très souvent nous poursuivons, dès que nous le pouvons, nos trappages réguliers à des fins de stérilisation et identification de "ceux de la rue".

 

 

Mais cette activité demande beaucoup de patience, et les temps morts durant lesquels il faut attendre peuvent souvent nous occuper de longues heures.

 

Parfois des badauds s'arrêtent et nous interrogent sur nos activités, mi inquiets, mi curieux.

 

Nous assistons un peu à toutes sortes de réactions.

La gamme s'étale de l'incompréhension peu amène aux encouragements toujours plaisants.

 

 

Mais la rencontre de la semaine écoulée a été particulièrement marquante et touchante.

 

 

Comme toujours, nous étions dans l'attente de voir se pointer une paire de moustaches inconnues.

 

Un homme s'est approché, barbu, d'une cinquantaine d'années, muni d'un bâton de marche.

 

Visiblement un de ces êtres humains qui fait la route depuis bien trop longtemps, qui n'a ni foyer, ni point d'attache et qu'il est de bon ton pudique de nommer lâchement des SDF.

 

Une autre vie qui partage, elle aussi, le quotidien de "ceux de la rue".

 

 

Il cherchait sa route et voulait simplement connaître l'heure.

Il ne demandait rien, ne mendiait rien.

 

Sa voix était d'une extraordinaire douceur, posée, calme, qui vous donne l'envie d'engager une conversation, de découvrir et apprendre.

 

Nous avons donc bavardé, parlé de tout, de rien, de nos activités ...

 

Il n'a rien dit de lui, mais ses paroles étaient toujours marquées par la douceur, la tolérance et la bienveillance.

Il émanait une sorte de bonté naturelle et innée. Une très grande humanité.

 

Dans le lieu perdu et isolé où nous étions, nous lui avons proposé notre déjeuner, un peu de pain et le modeste en-cas prévu pour midi.

 

C'était spontané, comme une évidence.

Ce n'était en rien de la pitié, juste un acte naturel et nécessaire.

 

Et puis, il est reparti sur sa route, vers son destin.

 

 

 

Quelle a été sa vie, quelle sera sa destination ?

Même son nom restera inconnu.

 

Nous ne saurons jamais si une telle existence est une contrainte ou un choix.

 

Mais croyez bien que de voir s'éloigner cette silhouette frêle et émouvante provoque au fond de soi un énorme malaise, un sentiment étrange mêlant à la fois bien-être et culpabilité..

Le cœur se serre ne ne pouvoir apporter davantage.

 

 

Alors, fort modestement, nous te dédions cet article afin que d'autres êtres humains fassent un peu ta connaissance, afin que tu laisses une trace dans nos mémoires.

 

Ce texte de Gilles Servat est pour toi, ami de quelques minutes. Il te correspond à merveille.

 

En ces temps de divisions et de fractures effrayantes au sein même des sociétés, de velléités internationales belliqueuses et inquiétantes, il est bon de réaliser que de vrais et modestes Humains peuvent encore croiser nos routes et nous faire espérer.

 

 

 

 

 

 

Montage : Photoscape

Photos : JM

Illustrations : Pixabay

"Il est des êtres beaux" est une chanson de Gilles Servat.

12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 06:07
A l'honneur : un superbe sauvetage.

Cette semaine, nous avons souhaité mettre en valeur une très belle action.

 

Le sauvetage inespéré d'une jeune chatonne qui était bien mal partie.

 

Nous ne sommes pas intervenus directement, mais il faut rendre hommage au dévouement et à la patience d'une amie proche et de son compagnon pour ce geste.

Vous les connaissez déjà un petit peu puisque nous vous en avions parlé ICI et ICI. Ils s'étaient déjà illustrés par de belles actions (et il y en eu d'autres de leur part depuis).

 

 

Commençons donc au début de cette histoire.

 

Un (beau, hum) jour, on signale à notre amie Nadine une chatte errante (une écaille) qui hurle de douleur dans une rue proche de chez elle.

 

Elle a quelque chose qui ressemble à un boyau sanguinolent (pas ragoûtant) qui lui pend à l'arrière-train.

 

N'écoutant que leur bon cœur, Nadine et Sébastien accompagnés de Monique partent en recherche de cette misère.

 

La minette est enfin repérée mais elle se réfugie dans une sorte de soupirail d'une habitation.

Nous passerons discrètement sur pas mal de péripéties, mais un dispositif de capture peut enfin être mis en place.

 

 

Après de nombreuses inquiétudes et avec de la patience, la trappe se déclenche enfin.

 

Pas vraiment le temps de faire de belles photos, il faut filer aux urgences.

 

Pour résumer, nous avons affaire à une jeune chatonne écaille de tortue, d'environ 4 mois qui fait un prolapsus.

Si vous avez l'estomac bien accroché, vous pouvez en savoir davantage ICI.

 

La petite rescapée est soignée, opérée, alimentée, désinfectée et gardée un peu en observation en infirmerie.

 

Et puis, elle est restituée à nos amis, ornée d'une splendide (et très grande) collerette.

 

 

Elle va rapidement se montrer craintive mais sociable.

 

Une bonne étoile semblait la protéger, elle a donc été baptisée Stella.

Et puis, vient le temps des questions pratiques.

 

Euh, comment peut elle manger avec ce truc énorme ?

 

La réponse est ci-dessous, en images et en film.

Et inutile de vous dire que cette petite miraculée s'est montrée très coopérative pour avaler sa nourriture.

C'est que j'avais faim, moi !C'est que j'avais faim, moi !

C'est que j'avais faim, moi !

Depuis, Stella a été revue par des vétérinaires.

A l'heure actuelle, elle est prise en charge pour observation et afin de l'aider à remettre en place un transit normal.

 

Mais les nouvelles sont rassurantes et les choses se passent tout à fait normalement, l'avenir s'éclaircit pour elle.

Les voyants sont au vert, tests FIV, FeLv, typhus négatifs, bon appétit, bon état général.

 

Il lui faudra sans doute, dans quelques temps, une intervention chirurgicale pour aider à mieux fixer les boyaux qui étaient sortis.

 

 

Et puis, viendra le temps de lui trouver une belle famille et le temps d'oublier définitivement les galères du début de sa jeune vie.

 

 

 

Cela permettra alors probablement aux deux chenapans de Nadine et Sébastien de se poser moins de questions et de retrouver leur "chez eux" sans élément perturbateur.

 

 

Un immense MERCI à Nadine, Sébastien et Monique pour ce très beau geste.

 

 

De belles personnes, trop rares, qui n'ont pas compté leur temps et leurs deniers personnels pour aider et sauver à tout prix un petit être en détresse.

 

Vous faites honneur à ce que devrait naturellement être l'humanité.

 

 

 

Montage : PhotoFiltre

Photos & Film : Nadine et Sébastien