Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 17:30
Voici aujourd'hui quelques nouvelles de Cassie alias Arpège.
Oui souvenez-vous... La moumoune d'Irène... La reine de l'endocrino...
Cassie, après bien des tentatives, avait fini par répondre aux prières d'Irène pour entrer dans la trappe en juillet.
Sait-elle que son ancien royaume, d'où a disparu notre chère Plume, sera réduit à néant ce mois-ci ?

Cassie est loin de tout cela désormais. Elle a goûté au paradis. Un paradis où les anges se nomment Liliane, ou encore Laure...
Et ce paradis s'appelle La Maison de l'Espoir Retrouvé

Laissons donc le soin à Liliane de nous donner les dernières nouvelles de sa protégée, au caractère bien trempé !

"Cassie continue de jouer les sauvageonnes. Il faut du temps, beaucoup de temps pour qu'elle puisse s'adapter à nous. Ce n'est pas comme dans un appartement où le chat est obligé de vivre avec nous.
Mais Cassie est bien adaptée à son lieu de vie.

Désolée mais la seule photo que nous avons pu faire est celle de Cassie dans son buisson et encore Laure l'avait contourné et était à plat ventre par terre.
Par contre elle ne se montre pas mais elle nous observe bien !

Elle va passer un hiver tranquille, au chaud et cet été je pense qu'elle fera comme Chacha. Elle s'apprivoisera doucement. Mais nous n'essayons pas de la forcer. C'est elle qui choisira quand elle sera décidé.
Dans la chatterie ils ont de la paté deux fois par jour car Chacha a + de 18 ans et ses dents ne sont plus ce qu'elles étaient. Plus un distributeur de croquettes et un autre dans l'abri.
Ils ne sont que 4 à y vivre.
Au début Cassie avait un peu peur des deux poules et du coq mais elle a vite compris que chacun restait à sa place."


"j'aurais préféré des photos plus jolies où Cassie se montre plus coopérative.
Mais bon comme cela on verra la différence quand elle viendra vers nous ... un jour !"


21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 23:00
Quelques photos du jour, venues de Haute-Savoie. Le vide sanitaire de gastro s'éloigne doucement de la mémoire de ces deux petits anges




Et un p'tit bisou de Chico à son pote Perpi !
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 19:00
Cet été, le petit Malawi, chaton de Sôma, avait passé un mois au Mir dans l'attente de son adoption par mon amie Aurélia (présidente de l'association Rescue Montagnes des Pyrénées). Celle-ci avait déjà craqué peu de temps avant pour Punker, rebaptisé Moustache.
Malheureusement, arrivé chez elle, Malawi changea du tout au tout. Il n'avait plus rien à voir avec le chaton câlin et ronronneur que j'avais connu. Malgré tous les efforts d'Aurélia, Malawi était redevenu sauvageon, difficilement approchable, manifestement mal dans ses pattounes. Nous soupçonnions que Moustache était assez dominant (très vite à l'aise à son arrivée, il était le chat personnel et exclusif de madame), il a pris Malawi non comme compagnon de jeu, mais comme un souffre douleur. Tout ceci s'est confirmé un beau jour, par une attaque phénoménale de Moustache qui a pourchassé Malawi dans toute la maison.
Il devenait évident que les choses n'iraient qu'en empirant.
C'est donc la mort dans l'âme qu'Aurélia finit par se rendre à l'évidence et laisser Malawi repartir de son foyer.

Retour au Mir donc, car nous nous étions attachés à ce p'tit noir qui nous avait donné sa confiance. Qui s'était révélé ici.
Mais comment serait-il ? Allait-il se réintégrer à cette maison, à ces chiens, à ces 6 chats ?

Après un long voyage, Malawi s'est retrouvé au Mir. À peine avons-nous posé sa caisse de transport que Malawi ronronnait...
J'ai retrouvé ce chaton tendre et attachant, toujours à se frotter dans les jambes, à lancer un long miaulement rauque pour quémander quelques caresses supplémentaires. Et côté ré-intégration avec les copains chiens ou chats, aucun souci !

À croire qu'en fait, Malawi avait juste depuis longtemps choisi sa famille....

Dodo solo

Dodo avec son pote Puff'

Malawi, Puff', Zembretta et tonton Grisbi

Les friandises du soir, avec les chats par couleurs !
Malawi et Patoucha, les blacks
Puff' et Grisbi, les tigrés
Zembretta, petite noire et blanche

+

Béorn, notre athlète qui commence à se risquer dans le séjour,
et que nous caressons maintenant sans souci en liberté dans la chambre.


Nous avons donc écouté ce petit prince, il restera au Mir

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 19:12
Voilà un peu plus d'un mois et demi que Béorn s'est installé au Mir. C'est le "chouchou" de René-Marc qui a rapidement obtenu les premiers ronrons.


Béorn est un très gentil chat, timide et réservé. Il s'est parfaitement intégré avec toute la troupe de minous. Il dispose toujours de sa cage de socialisation car manifestement il la considère comme sa "maison". Dans un premier temps, comme beaucoup, il ne la quittait que discrètement la nuit.
Maintenant c'est seulement si nous sommes actifs dans la pièce qu'il regagne son coussin.
Mais il se "risque" souvent à l'extérieur même en notre présence. Nous le surprenons parfois sur son fauteuil fétiche où nous pouvons désormais négocier quelques caresses.
Au petit matin, il adore faire des courses poursuites avec les chatons. C'est son minimum syndical de sport quotidien car pour le reste il mange très bien et dort beaucoup... Sa ligne n'est donc pas très fuselée !
Pour les gros câlins, c'est donc toujours quand il est dans sa cage (désormais ouverte en permanence) qu'il les accepte. Il est devenu quasi frénétique à nos gratouillis au point d'en glousser au milieu de ses ronronnenments.

Nous le laissons donc évoluer à son rythme, et déjà vivre avec notre "chat-poule" est un vrai bonheur partagé...

8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 17:59
Vous trouverez ci-dessous les premières nouvelles de Jamal & Toumani (rebaptisés depuis) récemment adoptés en Haute-Savoie par les parents de Linda.



Jamal rebaptisé PERPI a trouvé ses marques en une semaine : petit chaton courageux devenu chaton téméraire, volontaire et craquant dans ses parties courses poursuites avec son copain Chico, petit chien, noir aussi .
Infatigables les 2 compères,  c'est souvent le plus petit qui gagne. Nous sommes émerveillés par la capacité d'adaptation de cette petite créature craintive (durant 48h ) mais curieuse de tout, dotée d'un solide appétit pour les repas préparés tout frais.
La maison est presque en totalité explorée (sauf le sous-sol) et il n'a plus aucun signe de méfiance et connaît déjà assez bien nos habitudes. Il n'a pas fini de nous épater avec un tel tempérament et une telle précocité .

Toumani rebaptisée OSTA arrivée lundi soir après une longue journée en voiture nous émeut par sa grande sensibilité.
Elle est très joueuse et malgré ses craintes accepte volontiers les propositions de toutes sortes, venant au devant des joujoux et de la nourriture offerte (comme Perpi elle préfère les repas maison).


Je ne saurais dire s'ils se sont reconnus entre frère et soeur , et ce n'est pas l'entente cordiale espérée.
Perpi est assez agressif avec elle et du coup nous les séparons afin qu'elle aussi trouve ses marques, prenne confiance et des forces. L'assurance venant elle pourra mieux s'imposer face à Perpi.


Reste le chien qui voudrait bien l'approcher, mais cela nous semble prématuré et l'intimité qui règne entre Chico et Perpi est telle que nous ne pouvons savoir ce qui va se passer.

C'est en tous cas bien du bonheur de les avoir chez nous afin de leur offrir une vie de câlins et de jeux. La neige de l'hiver à venir sera entrevue derrière les fenêtres et le grand panier près du poêle les attend déjà. Au printemps prochain ils découvriront les joies de la montagne avec un grand espace libre et naturel qui comblera pleinement leurs aspirations félines.

Nous espérons de tout coeur que SOMA se laissera enfin trapper et que son petit dernier va trouver lui aussi un foyer accueillant. Bon courage à toute l'équipe pour cette belle entraide à l'oeuvre.
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 20:54
Il y a quelques petits mois, Salsa/Chloé, quittait l'hôpital pour toujours. Elle ne se doutait pas de se qui l'attendait à plusieurs centaines de kilomètres de son lieu de naissance. Rebaptisée Minoushka, elle a intégré la famille de Stéphanie.


Aujourd'hui, nous laissons donc la parole à son adoptante pour nous donner des nouvelles de sa petite protégée.

"Lorsque j'ai vu l'annonce de Minoushka, j'ai immédiatement craqué ! Avec ses belles couleurs, on aurait dit une peinture, une œuvre d'art ! Arrivée à la maison, en lui ouvrant la caisse, elle est partie immédiatement explorer son nouveau chez elle sans crainte, voir ses frères et sœurs, et là... Stupéfaction de voir l'entente immédiate entre eux !

Minoushka est très bavarde, je ne peux pas faire un pas sans qu'elle soit derrière moi à me faire la conversation (ce que j'adorrre !), elle est très joueuse également : elle nous met une super ambiance, elle "vole" tout ce qui se trouve à sa portée pour jouer avec, et c'est parti pour son quart d'heure de folie !!! Plus besoin de télé avec cette puce, le show est assuré ! Sa particularité est de se poser sur ma tête. Oui oui, je suis sur le canapé, elle se met sur ma tête et me fait la toilette, et le soir elle m'attend sur mon oreiller et rebelote, la toilette recommence (je rigole plus que je ne dors !!!).



Je ne vous remercierai jamais assez de m'avoir permis de l'adopter, c'est un pur bonheur de voir mes 4 loulous tous ensemble s'entendre aussi bien (même pour leurs besoins, un seul bac à litière qu'ils se partagent tous les 4 !). J'en aurais encore à vous conter mais ce serait bien trop long !!!
Bravo à vous, à votre site, de permettre le bonheur que les chats méritent, ainsi que pour leur maître, comme moi !
"


28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 14:00
Enfin les deux derniers chatons de Soma ont eux aussi décidé de quitter l'hôpital ! Pour eux aussi, fini les vides sanitaires, fini la dure vie de chat de l'hôpital. Enfin ils vont pouvoir tous les deux connaître une vie de chatons faite d'insouciance, de jeux, de douceurs à manger et bien sûr de caresses !

Pour Nawak, c'est Nathalie en personne qui va lui apprendre la vie de chaton heureux. Gageons qu'avec une spécialiste comme Nat qui a vu passer dans son sous-sol de très nombreux chats et chatons, le petit Nawak sera bientôt prêt à trouver une famille définitive...

Quant à Toumani,c'est chez Linda qu'il va apprendre les joies de vivre dans un paradis ! Et bonne nouvelle, aussitôt que petit Toumani sera prêt, il va aller rejoindre Jamal surnommé Perpi. Et oui,il a lui aussi, comme Jamal, la chance d'être adopté par les parents de Linda.

Bien sûr, autant de bonnes nouvelles nous réjouissent, mais notre bonheur aurait vraiment été total si notre reine Soma en personne n'avait pas encore une fois boudé la trappe. Haut les cœurs ! Ça n'est que partie remise ; aussi vrai que tous les enfants de Soma ont eu la chance d'être trappés et sont maintenant heureux, nous arriverons à sauver
Soma même si nous devons encore et encore passer de longues heures devant une trappe vide...


L adorable Nawak qui cherche une famille .
Et le magnifique Tounami

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 10:27
Et voilà, après quelques semaines passées chez moi, et une socialisation faite de petits progrès, de beaucoup de doutes et d'efforts mutuels, Petite Jeanne et moi avions tout juste commencencé à nous apprivoiser que la bonne nouvelle est arrivée. Petite Jeanne a enfin une famille.


Ce matin très tôt, elle a pris la route direction le bonheur ! Notre Petite Jeanne a en effet la grande chance de rejoindre Théoden au sein de l'association "Au bonheur des Chats". Une grande chaîne de solidarité s'est mise en place afin que le voyage puisse se passer dans les meilleurs conditions : ça n'est pas moins de quatre co-voitureurs différents qui vont se relayer toute la journée !
Remercions chalereusement dans l'ordre de départ : Cedric, Irène et son mari, ainsi que Nathalie, Marie, et enfin Nadia... pour avoir permi que ce bonheur soit possible.

Bonne route Petite Jeanne, Théoden doit être impatient de te voir, il va avoir beaucoup de choses à te faire découvrir ! Et avec un guide aussi adorable que lui, nul doute que très vite, tu vas trouver tes marques et vivre enfin un bonheur sans nuage.

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 17:13
Quelques nouvelles de notre Gandalf qui après un long voyage a su trouver sa place dans sa famille. Il faut dire que le séjour passé en accueil chez Linda lui avait permis de se détendre et de reprendre confiance en l'avenir.

Voici le message et les superbes photos que nous ont adressées ses adoptants :

"Cela fait maintenant 3 semaines que Gandalf est arrivé dans sa nouvelle maison en Allemagne. Gandalf est un chat très timide et il a encore du mal à nous faire confiance. Pour l’instant il vit au premier étage et n’ose pas encore descendre au r-d-c. C’est surement du aux 3 chiens de la maison qui pourtant sont habitués aux chats, car Gandalf n’est pas le seul chat de la maison.

Mais il ne manque de rien. Nous lui avons mis un arbre a chat, plusieurs dodos, litière et tout se dont il a besoin au premier. Pour l’instant son endroit préféré pour dormir est dans la bibliothèque.

Peut être que Gandalf ne sera jamais comme mes autres chats, à demander des câlins mais nous l’aimons comme il est. Et avec ma petite famille, on fera tout pour lui offrir une vie pleine de douceur, de bien-être et de bonheur."

Gandalf a beaucoup de chance d'avoir trouvé une famille aussi aimante et patiente, avec autant d'amour à donner. Aucune doute que très vite, il devrait faire de gros progrès...




11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 19:45

Hier soir, grâce à une grande chaîne de solidarité mise en place pour son covoiturage, Souriceau a enfin eu la chance de rejoindre sa famille d'adoption sur Lyon. Pour l'instant il va lui falloir un peu de temps pour s'habituer à sa nouvelle maison, mais les ronrons et les câlins faits dès hier soir à sa nouvelle famille laissent présager que l'avenir sera heureux.

Merci à Amandine pour avoir ouvert son cœur et sa maison à notre petit bleu... Et merci aux parents d'Hombeline pour avoir permi à Souriceau et Pixel de s'ouvrir au bonheur en famille !

 

 

Si Sourcieau a eu la chance d'être adopté, n'oubliez pas pour autant son petit frère Pixel qui lui, attend encore...

 

 

 

C'est un chaton timide mais qui aime les chiens, les chats et même les perroquets ! Plein de vie, il fera le bonheur d'une famille. Ne l'oubliez pas !

4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 16:00
Vous vous souvenez sûrement de la photo de ces deux chatons recroquevillés l’un contre l’autre sous la pluie, qui nous avait émus aux larmes. Quartz avait été trappé rapidement, et le temps passant, l’idée de trapper sa sœur Cristal ne nous avait plus quittées jusqu’à ce fameux jour où elle avait enfin décidé de nous rejoindre, mettant ainsi fin à sa vie de misère sur le site de l’hôpital.

Sa socialisation très rapide nous avait démontré que quelque soit leur degré de timidité sur le site de l’hôpital, tous les chats de l’hôpital peuvent un jour devenir de vrais chats de salons... Et qu’à ce titre, tous méritent leur chance.
La joie de voir Cristal heureuse en famille d’accueil n’égalait pas celle de la voir un jour adoptée, but ultime de notre association : une photo diffusée le plus largement possible, un petit quelque chose pour le regard si particulier de Cristal, une bonne fée venait enfin se pencher sur le destin de la belle et lui ouvrir son cœur et sa maison !

Le temps, en quelques jours, de faire connaissance, quelques mots pour s’apprivoiser, beaucoup de patience et de douceur… Un coup de foudre réciproque entre Cristal et Brigitte et une belle histoire d’amour qui commence.

Mais bien que Satine, sa grande sœur, l’accueillit sans souci, Cristal avait tellement de temps à rattraper, elle qui n’avait connu que la noirceur des vides sanitaires, que très vite elle avait débordé d’énergie, courant, jouant comme une chatonne.
Satine, quant à elle, préférait regarder la vie défiler tranquillement assise près de la fenêtre, faire de longues ballades en flânant ; les courses poursuites et autres jeux bruyants n’étant pas à son goût.

Brigitte en avait donc conclu qu’une compagne de jeux comblerait Cristal. Et le miracle se produisit à nouveau : une photo, un regard dont la douceur faisait fondre et le choix était fait. Pour notre plus grande joie, une autre de nos protégés, Sumiré, intégrait la famille de Brigitte.
Satine, Cristal, Sumiré et Brigitte vivent à ce jour un vrai conte de fée, ensemble tout simplement...

Après nous avoir déjà fait partager son bonheur et son amour pour Cristal et Satine, Brigitte a décidé cette fois-ci de nous faire partager son bonheur avec la petite dernière et je pense que l’ode à Sumiré qui suit va vous émouvoir autant que nous ! Merci à toi d’avoir ouvert ton cœur par deux fois à un chat de l’hôpital, merci de ton soutien sans faille. Comme chacun et chacune de nos adoptants, tu fais partie de la grande famille des chats de l’hôpital.

Sumiré*, la petite violette japonaise

Sumiré, si dans le langage des fleurs, la violette est le symbole de l’amour timide, toi tu aimes franchement. Quand je regarde ta frimousse je vois un sourire malicieux et de magnifiques yeux en amande. Tu es jolie ma petite fleur, je sais qu’en grandissant tu deviendras belle et élégante.

Ce n’est pas une petite Sumiré qui est venue dans ma vie mais cinq, Sumiré la joueuse, l’espiègle, la douce, la câline, la coquine. Tes maladresses sont attendrissantes et souvent me font rire aux éclats, enfin pas toujours : je l’aimais bien ma statue offerte par mes meilleurs amis… Wink Rien ne t’arrête, rien ne te fait peur. Même lorsque Satine arrive et qu’elle souffle parce qu’elle n’est pas encore vraiment habituée à toute cette agitation. Tu la regardes en penchant la tête sur le côté et tu sembles lui dire «Et bien grande sœur tu ne veux pas jouer avec moi ?».

L’insouciance de ton enfance fait plaisir à voir car tu peux la vivre pleinement. Tu as le regard vif et heureux je n’y vois pas la gravité qu’il y a parfois dans celui de Cristal qui me donne tant d´amour à sa manière.
Sumiré, en venant vivre avec nous tu as apporté de la légèreté dans notre maison. Avec toi la vie a repris ses droits. Je t’aime fort ma Titoune.

*Sumiré signifie violette en japonais (merci Céline)

Les trois princesses


2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 11:00
Finrod, magnifique chat tigré aux poils longs et soyeux, vit depuis près d'un an une vraie vie de chat. Lui qui auparavant passait ses journées dans un vide-sanitaire, ne sortant qu’en quête de nourriture, ses longs poils emmêlés de crasse, le voilà maintenant heureux, épanoui dans sa famille, avec des copains chats compréhensifs et joueurs.

Pour paraphraser Nathalie, son adoptante, notre Fifi est très casanier, il réclame les câlins et la tentation de venir sur les genoux se fait de plus en plus forte, bien qu’il n’ait pas encore franchi le cap. Maintenant habitué à la maison et à ses occupants, il est aussi à l’aise avec les invités, qu’il s’agisse de la famille ou bien de parfaits inconnus.
Le matin, il attend sur la table de la terrasse pour son repas de la journée, puis gaminerie et chamaille avec Pistou ; ensuite, ensemble, ils vont à la recherche d’un lit. Dans la journée, on retrouve Finrod seul sur un lit, sur le transat au soleil ou sur le carrelage à l’ombre.
Après avoir mangé un peu, il repart pour la nuit se promener avec Pistou ou avec d’autres chats, car il aime être avec les autres. Son poil commence à reprendre du volume.

« Je suis heureuse que mon chemin ait croisé Rescue et ainsi rencontré l’hôpital des chats de Perpignan dont je suis fière de dire d’où vient Finrod. »

J’ai envie de répondre que c’est nous qui sommes heureuses, Finrod a la chance de vivre enfin ce que l’on souhaite à tous nos petits protégés : le bonheur. Merci Nathalie !

Quelques photos de Finrod dans son ancienne vie, maintenant définitivement révolue :