Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de l'association

SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan

Depuis 2007, notre association trappe, stérilise, soigne, socialise et fait adopter les chats de l'Hôpital de Perpignan.

Dans ces pages, nous vous faisons partager le quotidien de nos chats, nous vous informons des différentes actions de l'association au jour le jour, pour vous donner envie de les aider et de les sauver, ensemble.

Pour plus de détails, consultez les pages "Nous contacter / Bienvenue" , "Présentation" et "Nous Soutenir"

.

Pour rester informés de la parution de nouveaux articles, pensez à vous abonner.

Bonne visite. 

Un grand merci pour votre soutien et pour vos commentaires !

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

Notre association s'occupe

de chats libres.

 

Nous ne disposons malheureusement

d'aucune structure de type refuge

et nous manquons

de familles d'accueil.

 

Nous ne pourrons pas

répondre favorablement

aux demandes de prise en charge

et le regrettons.

Rechercher

Pages à consulter

27 juillet 2019 6 27 /07 /juillet /2019 17:30
"L'album d'un voyageur"

Quel étrange titre, n'est ce pas ?

 

Mais que voulez-vous, lorsqu'un minet se prénomme Liszt et part en vadrouille, cela tombait un peu sous le sens.

(Ici pour les curieux).

 

 

Liszt (aussi dénommé D'Artagnan, il doit avoir une prédilection pour les personnages célèbres cheeky) n'est pas à proprement parler un chat du site mais un très proche voisin de la périphérie.

 

Stérilisé et identifié en 2015, il ne s'était plus montré depuis plusieurs années.

Sauf que .....  Sauf qu'il allait très bien et coulait des jours heureux ... dans l'Hérault !

Liszt renommé Doudou, en plein effort. (Photo : Isabelle P.).

Liszt renommé Doudou, en plein effort. (Photo : Isabelle P.).

Son adoptante, Isabelle, a vécu à Perpignan, craqué pour ce gentil vagabond et déménagé dans la région de Montpellier.

 

Le seul souci, c'est que son tatouage était difficile à lire car en partie effacé.

 

Et c'est seulement tout récemment qu'un vétérinaire a su remonter jusqu'à notre association.

 

Isabelle nous a alors demandé si elle pouvait l'adopter officiellement, ce qui fut fait avec joie.

 

 

 

Un vagabond de moins à la rue, ça ne se refuse pas !

 

Merci à Isabelle pour cette adoption et ces nouvelles.

Doudou (Liszt - D'artagnan, quel pedigree !) avec  son copain Rio. (Photo : Isabelle P.).

Doudou (Liszt - D'artagnan, quel pedigree !) avec son copain Rio. (Photo : Isabelle P.).

 

 

Vous l'avez compris, le blog reste actif mais est passé en mode "détente estivale".

 

 

Tant qu'il n'y a pas d'information urgente, nous publions des petits articles courts et frais pour contrer la canicule.

 

En plus aujourd'hui il pleut, il fait moins de 20° et nous respirons !

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & PhotFlare

Photos : Isabelle P.

Gif animé : YourSmiles

13 juillet 2019 6 13 /07 /juillet /2019 17:50
Nouvelles en vrac - Première partie

Pour cette semaine et la prochaine, une série de deux articles d'été, un peu "fourre-tout", afin d'adopter un rythme en adéquation avec les températures.

 

Mais nous en profiterons tout de même pour vous donner des nouvelles récentes de notre grande famille moustachue.

 

 

 

Aujourd'hui nous suivrons principalement les petits chatons dont nous avons parlé récemment ainsi que quelques minous qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

 

L'article qui suivra dans une semaine vous présentera des photos récentes de chats du site (pourtant discrets à cause de la chaleur) ainsi que quelques autres informations.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et tout, d'abord, comme promis, des photos toutes récentes du petit Pirate.

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).
Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Oh, cet air de futur "chef" ! (Photos : Laura, pas faciles à prendre puisqu'il a inventé le mouvement perpétuel).

Comme vous pouvez le constater, il va bien, il progresse, il est chouchouté comme il n'aurait jamais pu le rêver, mais il affirme également un fort caractère.

 

Une petite excroissance de chair au coin de l'œil gauche avait été remarquée par les vétérinaires.

Elle a été soignée et a régressé, mais elle fera malgré tout l'objet d'un contrôle.

 

Nous respirons un peu mieux en ce qui le concerne, merci Patricia.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

En ce qui concerne les 3 petits loupiots adoptés la semaine dernière (Pilou, Loupi smiley et probablement Perle), les choses se passent également très bien.

 

Un peu méfiants mais sans aucune agressivité les premiers jours (il faut les comprendre !), ils ont maintenant bien investi leur nouvelle maison pour des séances de jeu de longue haleine (sans oublier de passer fréquemment pas la case "gamelle").

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).
ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

ça vit, ça mange et ça cavale partout (Photos : Claire).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Oslo !

Rappelez vous, il ya tout juste un an

 

Un minuscule chaton de quelques jours sauvé in extremis en plein été et biberonné par Mélissa pour ses débuts dans la vie.

 

Notre amie Oslo a donc ... un an, ça se fête !

Et les photos parlent d'elles mêmes, non ?

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).
Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

Des images plutôt qu'un discours ... (Photos : Mélissa).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Quelques nouvelles de la petite Ollie maintenant.

 

Pour ceux qui auraient oublié (c'est qu'il y en a des félins qui croisent notre route !),

son histoire est ► ICI ◄.

 

Ollie et sa famille ont pris quelques jours de vacances. 

Mais, si elle est la seule minette de la maison, comment dire ? Elle n'est pas toute seule, oh que non ! 

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

Et puis d'abord, moi j'aime tout le monde ! (Photos : Lucille).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et pour conclure cette première partie, quelques minets qui ont eu besoin de notre aide pour des soins.

 

Ils sont des chats vivant dans la périphérie directe de l'hôpital, stérilisés et identifiés par nos soins, mais ils n'hésitent pas à venir régulièrement nous rendre des visites de courtoisie sur le site.

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

Mado (on voit bien la pelade au cou) et Milord (kyste à l'oreille). (Photos : Irène)

 

 

_____________________________________

 

 

 

Notre ami Owen (ICI) a également dû revoir les blouses vertes à plusieurs reprises.

 

Il souffre fréquemment d'infections urinaires malgré un régime alimentaire adapté et semble assez fragile et sensible de manière générale. 

Il est particulièrement heureux pour lui qu'il ait un foyer pour le surveiller et s'occuper de lui.

 

Mais il vit parfaitement heureux dans son petit monde, aime se promener un peu et apprécie vraiment beaucoup "les siens".

 

Owen le magnifique. (Photo : Irène).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Nous vous donnons donc rendez-vous dans quelques jours pour la seconde partie (et la fin) de cette gazette estivale.

 

Il y sera davantage question des copains présents sur le site.

 

 

 

 

 

Bonne semaine à tous, restez au frais !

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos : Laura, Claire, Mélissa, Lucille, Irène

Gif animé : GifGratis

6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 18:20
Trois chatons dans le vent.

Un article d'été (qui s'annonce torride !).

 

 

Et un petit editorial en forme de coup de griffe en préambule.

 

De partout dans notre beau pays, il semble que l'explosion démographique des petits chatons soit comme celle de la chaleur : infernale !

 

Les associations et les bonnes âmes sont dépassées.

Et quand on rajoute par dessus la période des vacances et ses néfastes conséquences pour nos compagnons, la coupe est vite remplie, hélas.

Toujours le même constat qui empire d'année en année malgré les appels, les campagnes de sensibilisation et autres coups d'épée dans l'eau.

 

Des lois existent, notamment contre la maltraitance, les sévices graves et l'abandon

 

►ICI◄

 

Mais leur mise en application prêterait à sourire si le sujet n'était pas aussi dramatique.

 

Tant qu'il n'y aura aucune crainte de peines lourdes contre ces agissements, il ne servira absolument à rien de dépenser de l'argent dans la communication et la gesticulation.

 

Les personnes "sensibles" n'ont pas besoin de l'être davantage - elles savent et respectent - , et celles qui s'en contrefichent savent pertinemment qu'elles peuvent agir en toute impunité sans crainte de sanctions lourdes.

 

Alors point n'est besoin de réfléchir à de nouvelles lois, à des mesures et autres billevesées.

 

Comme souvent, l'arsenal existant est bien suffisant pour être dissuasif, encore faudrait il le mettre en pratique avec rigueur.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Et puisque nous parlons de chatons, commençons par des nouvelles du survivant, notre petit  "Pirate".

 

 

Il nous a fait quelques frayeurs dans le courant de la semaine écoulée (fièvre et quelques signes perturbants..), et il a donc revu par 2 fois les blouses vertes.

 

Il semble qu'il soit d'une nature assez résistante. En effet, entre les 2 visites, à peu de jours d'intervalle, Monsieur avait réussi à gagner 140 grammes.

Il a eu droit à un petit traitement, il progresse bien et Patricia fait réellement un excellent travail avec lui.

 

Il affirme un réel caractère bien trempé, mais il évolue vraiment bien en sociabilité et apprécie d'être caressé, il aime jouer, manger et se dépenser.

 

Des signes encourageants.

 

Promis, dès que nous le pouvons, nous vous montrons des photos.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Et maintenant, une autre histoire de chatons qui a un bel épilogue.

 

 

A une centaine de mètres de l'hôpital (mais alors vraiment tout à côté) vit une petite colonie féline dont nous nous occupons.

Pour éviter leur migration sur le site, ils sont nourris et bien entendu stérilisés, identifiés et soignés si nécessaire.

 

Seulement, comme vous l'avez compris, on ne réussit pas toutes les captures malgré notre bonne volonté.

 

Et nous avons donc été gratifiés au mois d'avril d'une portée de 3 petits mousquetaires.

Au moins, il y a le choix des couleurs !Au moins, il y a le choix des couleurs !

Au moins, il y a le choix des couleurs !

Ils ont eu la grande chance d'être habitués dès le départ à de la présence humaine bienveillante et sont rapidement devenus "manipulables" (ce n'est pas évident, ils viennent de la rue).

 

Le petit rouquin "Pilou" a manifesté quelques signes d'infection au niveau de la bouche.

 

 

Il a donc été pris en charge et soigné, les autres membres de la fratrie ont été traités préventivement.

 

2 filles (siamoise et écaille) et 1 garçon (rouquin).

Le rouquinou est très sociable, l'écaille est toute douce et la siamoise reste un peu plus méfiante mais très gentille et sans aucune agressivité.

Une petite famille craquante.

Une petite famille craquante.

Leur destinée devait être placée sous une bonne étoile, c'est tellement rare pour des minets de la rue qu'il faut le savourer.

 

Quelques recherches pour essayer de leur trouver une vie digne de ce nom ont, pour une fois, abouti.

 

Il deviennent donc des chats (presque) Toulousains.

Mieux que cela, car il vont désormais vivre dans un village du Volvestre bien plus calme et paisible que la grande ville et auront un joli jardin à leur disposition dans quelques temps.. (en attendant ils sont dans une pièce climatisée et, comment dire, je les rejoindrais bien volontiers ...).

 

 

Et, puisque le blog est "au jour le jour" (bon pas tout le temp, hein ?), c'est aujourd'hui Samedi 6 juillet 2019 qu'ils ont intégré leur famille définitive, tous les trois !!!!

 

Il auront un petit contrôle vétérinaire sur place dans quelques jours par sécurité.

 

Un petit diaporama pour vous montrer les premières images de cette arrivée toute en douceur.

 

Vous y verrez les premiers câlins, les premiers jeux, les premiers repas et Pilou qui a décidé de se lancer dans des études supérieures et d'apprendre la lecture.

 

Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.
Premiers contacts réussis.

Premiers contacts réussis.

Un grand merci à Anne-Laure pour avoir trouvé une solution pour eux auprès de Claire et de ses enfants, une amie proche.

 

 

 

Belle vie et heureuse à vous les petits.

Faites le bonheur de votre famille et le notre.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

C'est l'été. 

 

Il se peut que le rythme hebdomadaire de publication ralentisse un peu, mais rien n'est certain.

A suivre, comme on dit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos complémentaires : Laura

Illustrations "chat botté en colère", "chat pirate" et "chat à la fenêtre" : Pixabay

 

18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 16:24
Sous le signe de la douceur et du sourire.

Avant de débuter l'article de cette semaine, nous vous informons que le triste article de la semaine dernière a été mis à jour (en fin d'articleafin de vous remercier pour votre gentillesse et vos soutiens qui nous ont sincèrement fait chaud au cœur.

 

 

_______________________________________

 

 

Nous allons aujourd'hui vous raconter une jolie petite histoire récente qui fera du bien au moral de chacun de nous.

 

Elle ne concerne pas directement notre association, mais il n'empêche qu'une personne de chez nous y a été mêlée de très près.

Et puis, les minous errants en détresse n'ont pas de frontière !

 

Vous allez voir, cela avait assez mal commencé, mais grâce à de belles et bonnes volontés, cela se termine très bien.

 

Cet article sera également l'occasion de vous dévoiler un ingénieux dispositif pour sécuriser une terrasse.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Commençons par le commencement...

 

Il était une fois (toutes les histoires de ce genre commencent par "il était une fois"), une gentille petite famille chats qui vivait comme elle pouvait sur un terrain privé provisoirement inoccupé.

 

 

La maman est toute noire et n'a pas eu beaucoup de chance jusqu'à présent.

Un  humain s'en occupait vaguement, mais il est parti et l'a laissée se débrouiller sans se retourner.

Un gentil voisin la nourrissait comme il pouvait depuis chez lui, mais ses propres protégés n'acceptaient pas d'intruse sur leur domaine.

 

Quand on est une minette seule et non stérilisée, il arrive ce qu'il doit arriver.

 

La petite famille se débrouillait tant bien que mal.

Mais tous les humains ne sont malheureusement pas bons et prévenants.

 

Le terrain fut loué, et ni le propriétaire ni le locataire ne voulaient de ces pensionnaires devenus indésirables avec des menaces non dissimulées pour leur survie.

Lorsque le danger fut bien réel et se concrétisa, la petite tribu fut discrètement exfiltrée des lieux ...  non sans difficultés ni péripéties.

 

 

Bon, passons sur les détails, le plus important était de les sauver.

 

 

_____________________

 

 

La petite sœur tigrée, très sociable mais plus solitaire trouva rapidement une (excellente) maison et fait le bonheur de ses adoptants.

 

 

 

_____________________

 

 

La maman, sociable également, a pu être mise à l'abri et coule des jours paisibles. 

Mais nous aurons probablement l'occasion de vous en reparler, c'est encore une toute autre histoire.

 

 

 

_____________________

 

 

Il restait deux petits "noir et blanc", frère et sœur un peu plus craintifs et sauvageons.

Mais surtout : ils étaient INSEPARABLES !

 

 

Pour compenser les humains qui n'ont pas de cœur, il en existe d'autres, heureusement, qui en ont un énorme.

 

Nadine et Sébastien en font partie.

Ils ont appris leur histoire et n'ont pas hésité à ouvrir leur foyer à ces deux jeunes minous, malgré un travail de sociabilisation nécessaire pour eux.

 

Mais nos deux moustachus ont rapidement compris qu'un bel avenir s'offrait à eux.

 

 

La petite minette (Eole) avec la moustache noire et l'air coquin (et elle n'a pas seulement l'air !) affirme un caractère bien trempé et se montre assez méfiante.

Le minou, un peu plus "rond" (oups, désolé Vulcain) et plus blanc s'avère être un bon gros pépère paisible et pantouflard.

 

Relativisons tout de même leur manque de sociabilité : ils acceptent maintenant tous deux les caresses (avec quelques conditions tout de même), se frottent aux jambes, sont curieux de tout ce qu'il se passe et apprécient de partager leur canapé avec leurs grands bipèdes.

Vous en conviendrez, il y a nettement pire.

 

Mais un fait reste indéniable. Il ne fallait surtout pas les séparer, ces deux là sont fusionnels.

La preuve en images ?

Sous le signe de la douceur et du sourire.
Sous le signe de la douceur et du sourire.Sous le signe de la douceur et du sourire.

Leurs bipèdes de compagnie vivent en appartement mais ils disposent  d'une belle et vaste terrasse.

Un lieu bien passionnant pour de jeunes chats en quête d'un peu d'extérieur et de verdure.

 

Seulement, petite minette est une aventurière dans l'âme (son frère, lui, se contente de son petit confort bien paisible)

Elle ne cherche absolument pas à s'enfuir, mais elle veut découvrir et sa curiosité est la plus forte.

Or, entre une terrasse qui est au 7ème étage et quelques visites impromptues aux voisins, il fallait trouver une solution pour minimiser les risques et les inquiétudes.

 

Et c'est qu'ils ont cogité nos deux amis, jusqu'à trouver un système assez ingénieux, facile à poser et à démonter si nécessaire et ne troublant pas les contraintes d'une copropriété.

 

Il existe des protections non dangereuses que l'on met autour des arbres pour empêcher les chats d'accéder aux nids des oiseaux.

ICI.

 

Une petite adaptation a été réalisée, en fixant ces objets le long de plusieurs tasseaux jointifs, de la longueur du mur qui pose le souci des passages intempestifs.

Ils sont simplement posés sur des crochets (donc très faciles à démonter et déplacer) et se montrent parfaitement dissuasifs, discrets ... et inoffensifs.

La protection reste discrète, mobile et semble très efficace.La protection reste discrète, mobile et semble très efficace.La protection reste discrète, mobile et semble très efficace.

La protection reste discrète, mobile et semble très efficace.

Vous vous doutez bien que notre chipie cascadeuse a aussitôt tenté sa chance après cogitations à l'endroit où la protection semble la plus faible. 

Elle a causé quelques sueurs froides à ses adoptants qui surveillaient ses agissements, prêts à intervenir, mais semble s'être dorénavant résignée.

 

Et maintenant, avec la belle saison, ce sera vraiment parfait pour profiter pleinement du grand air.

C'est chouette, non ?C'est chouette, non ?

C'est chouette, non ?

 

 

Un très sincère remerciement à Nadine et Sébastien pour leur beau geste,

pour tout ce que vous leur apportez

et pour ne pas avoir choisi la facilité mais écouté votre cœur.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photos : la plupart des photos de Vulcain et Eole, ainsi que la vidéo, sont de Nadine et Sébastien.

Gifs animés : GifGratis

30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 16:18
Combien de temps ?

Tout d'abord nous souhaitons vous adresser nos sincères remerciements pour tous vos messages de sympathie récents.

 

 

Nous allons donc vous faire un point de santé pour Midinette, après l'article inquiétant de la semaine dernière.

 

Son état semble s'être un peu amélioré et devenu stationnaire.

Nous ne savons toujours pas exactement ce qu'elle a eu, seulement des soupçons.

 

Toutes les 48 heures elle a revu les vétérinaires, connu des injections pour la soutenir.

La dernière a eu lieu hier, Vendredi. Il ne faut pas abuser non plus d'un traitement qui, à terme, pourrait provoquer d'autres problèmes.

 

Midinette se repose dans une pièce, au calme.

 

 

Elle a repris un peu de motricité du train arrière.

Sa patte arrière droite est mobile mais la gauche semble ne pas vouloir réagir.

Elle se déplace doucement mais facilement, elle mange (certains jours mieux que d'autres), elle boit, elle fait proprement ses besoins, grimpe sur des meubles et ne semble pas connaître de souffrances.

 

Pour résumer elle est autonome.

 

Afin de mieux comprendre  son état actuel, nous avons mis en ligne une vidéo quasi quotidienne réalisée en caméra automatique (elle ne bouge pas en ma présence).

Ce montage dure 3 minutes.

Vous verrez très rapidement qu'elle parvient à sauter sur une chaise dans un coussin, mais également le manque de mobilité de la patte arrière gauche.

 

Pour information, les premières images capturées n'ont pas été intégrées, par respect pour elle.

Elle rampait sur le train arrière.

 

Nous préférons vous montrer des choses plus encourageantes et positives.

 

Midinette est handicapée mais mobile. Les dates de prises de vues sont indiquées sur la barre, en bas.

 

Alors c'est gagné ?

 

A priori il ne semble pas, mais elle peut vivre et se suffire à elle même pour le moment.

Elle n'a plus de traitement, comment va-t-elle évoluer ?

Il n'est pas possible de la soigner directement et les soins sont déjà très difficiles à pratiquer pour un vétérinaire. C'est une sauvageonne.

Nous atteignons ici les limites de ce type d'accueil, pourtant indispensable.

 

La vétérinaire reste assez pessimiste sur les séquelles possibles et l'avenir, mais Midinette vit en sécurité.

 

"Combien de temps ?"

 

Elle ne semble pas malheureuse mais se déplace avec prudence.

Elle n'est pas habituée à son handicap et cela la fatigue probablement beaucoup.

Pour illustrer ces quelques mots nous avons souhaité joindre et partager avec vous une magnifique chanson.

"Le temps qui reste"

La voix usée, fatiguée, émouvante de Serge Reggiani à la fin de sa vie, les mots si justes de Jean-Lou Dabadie et la musique sobre et belle d'Alain Goraguer.

 

Un titre d'une grande intensité.

Combien de temps...
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures, combien?
Quand j'y pense, mon coeur bat si fort...
Mon pays c'est la vie.
Combien de temps...
Combien?
Je l'aime tant, le temps qui reste...
Je veux rire, courir, pleurer, parler,
Et voir, et croire.

 

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

 

Pour donner une note un peu plus gaie et optimiste à la tonalité générale, nous avons reçu tout récemment des nouvelles du petit Opium qui a été rebaptisé Titou.

 

 

Mais oui, souvenez vous, ce petit chaton tout rachitique que nous avions fait soigner en fin d'année 2018.

 

Il a été adopté dans une belle famille qui l'adore. 

 

C'est un jeune coquin qui a déjà joué des tours à ses adoptants (petite fugue, mais revenu tranquillement tout seul chez lui).

Et surtout il est devenu un sacré "beau bébé".

 

 

Belle et heureuse vie à toi et des adoptants, petit.

Titou (ex Opium). Un regard de fieffé polisson. Photos Nicolas B.
Titou (ex Opium). Un regard de fieffé polisson. Photos Nicolas B.Titou (ex Opium). Un regard de fieffé polisson. Photos Nicolas B.

Titou (ex Opium). Un regard de fieffé polisson. Photos Nicolas B.

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz

Photos Titou : Nicolas B.

Musique d'illustration : "Le temps qui reste", du film "Deux jours à tuer", Serge Reggiani / Jean Lou Dabadie / Alain Goraguer.

9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 20:23
Un bleu d'Azur

Lorsque nous recevons des bonnes nouvelles de l'un de nos anciens protégés, nous avons toujours un très grand plaisir à vous les communiquer.

 

 

Il y a environ un an, nous capturions sur le site une splendide jeune chatonne plutôt sociable.

 

Celle ci fut adoptée par la maman de notre amie Mélissa, et cette dernière vient fort gentiment de nous transmettre quelques images du bonheur de celle qui est devenue une magnifique minette.

Bonjour c'est Azur. L'hôpital St-Jean ? je ne sais pas de quoi vous me parlez !
Bonjour c'est Azur. L'hôpital St-Jean ? je ne sais pas de quoi vous me parlez !Bonjour c'est Azur. L'hôpital St-Jean ? je ne sais pas de quoi vous me parlez !

Bonjour c'est Azur. L'hôpital St-Jean ? je ne sais pas de quoi vous me parlez !

Mais notre copine n'est plus toute seule dans son foyer.

 

Un copain - prétendant  - séducteur  (et pourtant ce n'est pas une perdreau de l'année) lui tient désormais compagnie.

 

Alors nous vous le présentons, "Rabattu" qu'il se nomme (ben oui cheeky... )

Mon bon gros z'amoureux rien qu'à moi. Inséparables qu'on est devenus !
Mon bon gros z'amoureux rien qu'à moi. Inséparables qu'on est devenus ! Mon bon gros z'amoureux rien qu'à moi. Inséparables qu'on est devenus !

Mon bon gros z'amoureux rien qu'à moi. Inséparables qu'on est devenus !

 

 

Nous laissons donc Azur et son compagnon à leur bonheur.

 

 

 

________________________________________

 

 

 

Il y a également presque un an de cela, apparaissait une autre chatonne tigrée.

 

Baptisée Oanéa, elle a été adoptée par Mélissa.

 

Elle a connu des soucis de santé divers à plusieurs reprises en 2018, mais elle semble maintenant bien rétablie et elle est en bonne voie et bien surveillée.

 

Elle vous fait une amical "coucou".

 

Pour moi, la vie est belle, merci !

 

 

 

 

________________________________________

 

 

 

Et enfin, comme nous savons que bon nombre d'entre vous apprécient d'avoir de ses nouvelles, voici un nouveau clin d'œil de notre amiE Oslo.

 

Oui vous savez ! 

Le chaton de 2 jours trouvé en pleine canicule aux abords de l'hôpital, élevé au biberon et qui est devenue une jolie chipie ... qui vient d'être stérilisée  (une très bonne chose).

 

Comme je termine l'article, je vous souhaite une très bonne semaine ! Moi ça va.

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Photos : Mélissa

23 février 2019 6 23 /02 /février /2019 18:24
Bella a quelques soucis

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Bon , bon, bon.

 

Nous pouvons enfin tenter de diffuser l'article prévu la semaine dernière (et un peu mis à jour depuis) puisque OB semble décidé à redémarrer ... tout doucement.

C'est pas encore chat mais quelques messages et notifications nous parviennent enfin.

 

 

Voyez-vous, c'est tout de même triste. 

Les blogs sont en perte de vitesse par rapport aux réseaux "dits" sociaux, c'est incontestable.

Et tout semble se liguer pour décourager à les maintenir, alors qu'ils sont un bel outil qui privilégie souvent l'écriture et la réflexion au détriment de l'instantané et de la rumeur.

 

Ils sont aussi une jolie mémoire individuelle et collective de nos vies et de nos destins.

Un bien rare et précieux, avec ses rires et ses larmes.

 

Ainsi va la vie ..

 

 

Place à notre article.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Bella, une minette bien discrète que certains d'entre vous connaissent, mais qui fait très peu parler d'elle.

 

Une de nos "anciennes" (14 ou 15 ans au moins ?), en pension chez Laura depuis des années et une fille de notre regretté Elliott.

 

Elle mène sa petite vie tranquille au milieu de la tribu des minets de Laura.

 

Malgré un bon appétit, notre copine reste maigre et montrait quelques signes qui demandaient une visite de contrôle.

 

Ce qui fut fait il y a quinze jours.

Une petite poupée bien paisible, notre Bella
Une petite poupée bien paisible, notre BellaUne petite poupée bien paisible, notre Bella

Une petite poupée bien paisible, notre Bella

Et, comme trop souvent chez les minous, la prise de sang a indiqué des taux d'urée et de créatinine un peu trop élevés.

 

Vous aurez immédiatement compris le diagnostic : insuffisance rénale.

 

Bon, cette sale maladie qui affecte un grand nombre de nos petits amis est grave, vous le savez malheureusement tous, mais la médecine vétérinaire a fait des beaux progrès et des traitements efficaces sont maintenant disponibles.

 

Alors, l'amie Bella va devoir prendre ce traitement à vie.

Jusque là, rien de surprenant.

 

Mais, sous ses dehors paisibles et pacifiques, notre mamie chatte peut se révéler être une vraie chipie.

Et - Laura vous le confirmerait - elle a toujours été extrêmement difficile à soigner.

Une petite lionne qui dort, mais .... méfiez vous !Une petite lionne qui dort, mais .... méfiez vous !

Une petite lionne qui dort, mais .... méfiez vous !

Inutile de suggérer de mettre le traitement sur sa nourriture (et pourtant, elle est vorace !),  elle ne touchera à rien dans ce cas.

 

Alors, il reste à tenter de lui faire avaler son médicament à la seringue. 

Périlleuse épreuve s'il en est.

 

Sur les deux premières semaines de traitement, l'effet de surprise semble encore fonctionner. Mais cela risque bien de ne pas durer et l'opération pourrait rapidement s'avérer complexe.

 

 

 

Certains d'entre vous ont - hélas - une certaine expérience dans ce domaine.

 

Alors n'hésitez surtout pas à donner vos suggestions à Laura pour lui simplifier sa difficile mission quotidienne.

 

 

 

Merci d'avance !

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

Gifs animés : animated gifs.eu

9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 19:02
L'hiver ... pas pour tout le monde

Nous sommes en Février.

Il semble que le redoux veuille se manifester depuis quelques jours.

 

Mais les températures des journées passées, accompagnées de pluies régulières nous ont bien rappelé la présence réelle de la saison du froid.

 

Certains d'entre vous le savent, 6 minous issus de notre association vivent à la maison.

 

Six chats qui ont tous vécu en extérieur, plus ou moins longtemps, et pour certains une grande partie de leurs vies.

Six chats qui ont oublié le mauvais temps, le vent, les dangers et l'insécurité.

 

 

Mais sans jamais oublier que malgré ces petits chanceux, ici ou dans la chaleur de toutes vos bonnes maisons, il y aura toujours, partout autour de nous, d'autres naufragés de la rue.

 

Ceux qui, le soir, voient nos fenêtres et nos portes se refermer.

Ceux qui ont choisi la liberté mais aussi ceux qui ne l'ont pas souhaitée et qui doivent la vivre au quotidien.

 

 

Voici donc des nouvelles toutes fraîches (brr..) de ces quelques anciens pensionnaires de notre famille perpignanaise.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Honneur aux aînées, vous avez le bonjour amical de mamie Charlie.

Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.
Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.

Charlie, une ancienne, une vraie ! Elle a connu toute l'aventure de notre association.

Ah ... Charlie. Une de nos plus anciennes copines, 17 ans révolus.

Avec l'âge, pas mal de petits soucis de santé pour notre mamie. La thyroïde, l'arthrose, des problèmes de peau, très délicate et fragile pour la nourriture (miam le poulet, mais le vrai, bien frais, hein, pas celui en sachets !) ..

 

Mais elle profite vraiment pleinement de sa retraite, confortablement installée dans des endroits bien moelleux et chauds.

 

Les objets (le "machin" rouge et et boudin gris) que vous apercevez sur les photos, ce sont tout simplement des bouillottes chaudes. Comme elle souffre de son arthrose qui lui prend tout le dos, elle apprécie énormément la présence de ces sources de chaleur apaisantes.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Une autre ancienne, la sauvageonne aux yeux revolver Sicille.

 

La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.
La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.

La belle Sicille. Assez sauvage mais appréciant grandement le confort et le calme.

Sicille, la revenante de l'impossible, est restée méfiante et craintive.

 

Mais elle a maintenant bien intégré la vie en accueil. Elle sait réclamer et attendre ses petites friandises (il y a des limites à la méfiance, n'est ce pas ?), se choisir les (très) bons endroits de la maison mais elle reste sur sa réserve. 

 

Elle ne cherche en aucun cas à s'en aller, ne donne aucun signe de regrets concernant sa vie antérieure, il suffit donc de la respecter ainsi.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Voici maintenant deux pensionnaires très différentes. La douce Norah et l'amoureuse transie Midinette.

Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.
Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.

Norah qui a trouvé un dodo dans un rangement de couverture, et Midinette, inséparable fiancée de Paprika.

Si vous vous souvenez (mais il y a tellement de minous ...) Norah, la belle noiraude, est atteinte d'une forme particulièrement agressive de calicivirus.

 

Cette adorable minette, très sociable, reste donc isolée le plus souvent possible. Mais cela ne l'affecte pas et sa nature solitaire s'en accommode parfaitement. Heureusement !

Depuis quelques jours, elle a décidé de squatter les tréfonds d'une mallette de rangement des couvertures. Croyez bien qu'il peut geler ...

 

 

Midinette reste sauvageonne mais paradoxalement très familière. Ses plaies au visage (un coryza violent l'a défigurée quand elle vivait dans la rue) n'évoluent pas, et surtout elles semblent se cicatriser un peu.

 

Elle reste indissociable du "gros" Paprika (8,8 kg tout de même !) sauf quand elle se couche sur le radiateur (l'amour a ses limites, faut pas exagérer).

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Et pour terminer, deux amies improbables mais bien réelles. La belle et (un peu) sauvage Kessy et notre adorable minette "soleil" Mignonne.

Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).
Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien). Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien). Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).

Mignonne et Kessy sont devenues des amies proches (et c'est vraiment très bien).

Notre jolie Kessy, sortie de l'hôpital l'année dernière (pas le choix : milieu de vie condamné), est toujours un peu sauvageonne mais elle progresse vraiment bien.

Il est facile de ressentir ses hésitations à franchir le cap vers davantage de sociabilité.

 

 

Elle est devenue une compagne de jeux et de sieste de Mignonne. Pour ceux qui ne se souviennent pas, cette gentille minette est un peu "différente" des autres, mais elle est est tellement attachante.

Mignonne a eu un contrôle vétérinaire récent pour son surpoids étonnant compte tenu de sa jeunesse. Mais rien d'anormal n'a été décelé.

 

La complicité de ces deux chattes est une excellente nouvelle.

Mignonne est sociable mais peu débrouillarde, Kessy est assez craintive mais très maline.

Cela ne peut donc que faire du bien à chacune.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 Voici donc terminé notre petit état des lieux hivernal des minettes (que des filles !) de l'association présentes à la maison.

 

Sauvageonnes ou sociables, toutes ont découvert et apprécié le confort et la chaleur.

Toutes ont oublié ce qu'était l'hiver.

 

 

Mais n'oubliez pas, dans la rue, pas loin de chez vous, il y a, à coup sûr, des errants.

 

Bien entendu, personne ne peut les mettre tous à l'abri, c'est évident.

 

Mais, si vous souhaitez les aider et si vous avez un peu d'espace privé, confectionner un petit abri chaud et sec prend peu de temps et ne coûte presque rien (un bac plastique, une palette, du scotch et du carton pour isoler à l'intérieur).

 

 

 

 

Merci pour eux !

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz & Photofiltre

29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 11:26
Mal parti, mais bien arrivé (et des pensées de soutien pour Lulu)

Voici donc une jolie petite histoire de fin d'année.

 

 

Perpignan, secteur Polygone, juste derrière l'hôpital St-Jean.

 

Ghislaine, une gentille dame nourrit des minets des rues à proximité de son lieu de travail.

 

Et comme partout et trop souvent des mamans chattes non stérilisées font des bébés.

Des petits naufragés de la rue.

 

Mais parmi ceux-ci, une minuscule "crevette" grise lui cause bien des soucis.

Il est très gentil, mignon comme tout, mais assez rachitique et surtout il est totalement pris des voies respiratoires, ses yeux coulent, il tousse et éternue et il n'est vraiment pas du tout en forme.

 

Elle tente sans succès quelques appels au secours pour l'aider.

 

Lorsqu'elle nous informe de la situation, nous proposons de le faire soigner et lui demandons de l'emmener de toute urgence chez nos vétérinaires.

Ce qui est fait avec efficacité dans l'heure qui suit.

 

Il était temps. Et plus que temps (selon nos vétérinaires) ... 

Pour les plus habitués, vous aurez vite déduit le diagnostic.

Il est pris par un énorme et sévère coryza, il a de la fièvre et ne peut s'alimenter convenablement.

 

Une perfusion, quelques jours chez les blouses vertes à être soigné intensivement et surveillé de près.

Environ 2 mois, 800 grammes d'amour et de ronronnements.

 

Autant vous prévenir : il a fait craquer tout le monde à la clinique vétérinaire par sa gentillesse et ses facéties.

Moi charmeur ?Moi charmeur ?
Moi charmeur ?Moi charmeur ?

Moi charmeur ?

Nous l'avons baptisé Opium.

Mais c'est probablement provisoire ...

 

Car la bonne nouvelle, c'est qu'une bonne famille l'attendait avec impatience.

 

Mais il nous a refait quelques frayeurs, et il a donc revu les vétérinaires.

Bon, maintenant ça y est, tout va bien, un petit séjour de convalescence à la maison avant la Grande Aventure de la Vie Heureuse.

 

Quelques soins restent nécessaires (traitement antibiotique, soins des yeux) mais il a vite repris bon appétit et joie de vivre.

De plus, il se montre particulièrement coopératif pour les soins ...

Un minou presque parfait qu'on vous dit !

 

 

Un diaporama de cet adorable petit lutin pour le plaisir ...

Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !
Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !

Opium va nettement mieux. Oui, oui, vous pouvez dire qu'il a un regard coquin !

Le moment du jeu, faut que jeunesse se passe.

 

_________________________

 

 

Et puis un jour, on se lance, on découvre sa maison et sa famille définitive.

On apprécie beaucoup cet incroyable confort, cette chaleur et toutes ces personnes qui vous font plein de câlins et qui vous font dormir doucement dans leurs bras.

Ça y est, je l'ai enfin mon chez moi !           (Photo : Nicolas B.)

Ça y est, je l'ai enfin mon chez moi ! (Photo : Nicolas B.)

Petit "Opium", nous te souhaitons une belle, longue et heureuse vie.

Les débuts ont été difficiles, tu le sais.

Mais tu vois, parfois,  la roue tourne.

 

 

 

Merci aux personnes qui ont jeté un regard

bienveillant sur ta destinée.

Merci à tes adoptants.

 

 

 

Nous essaierons rapidement de faire stériliser sa maman, pour son bien être et pour ne pas rencontrer d'autres petits "Opium" malades dans la rue.

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

 

Des nouvelles nettement plus inquiétantes nous sont parvenues de chez Zoé, hier.

 

 

La belle panthère noire Lulu est malade et le problème est sérieux.

 

Nous envoyons tout notre soutien à nos amis, toutes nos pensées de guérison.

 

 

Et surtout , nous espérons.

 

 

 

Pour envoyer un soutien amical et de bonnes ondes à Lulu, Zoé, Zaza et Papounet,

 

 

c'est  ► ICI ◄

 

 

Merci à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Pixiz.

Photo après adoption : Nicolas B.

​​​​​​​Gif : GifGratis

15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 20:23
Bubu cherche coiffeur

Un petit article pour vous donner des nouvelles de notre amie Bubu.

 

Pour ceux qui ne la connaissent pas ou ne se souviennent plus, Bubu est une minette de St-Jean qui a connu tous les chantiers et travaux de l'hôpital.

 

Les derniers travaux en date de 2017 ont vu la destruction de son lieu de vie, mais elle a, fort heureusement, trouvé refuge et accueil entre temps chez l'amie Laura.

 

Bubu est une fille du regretté et célèbre Elliott, qui a lui aussi vécu chez Laura et elle y a retrouvé l'une de ses "sœurs" : Bella.

Elliott et sa fille Bella chez Laura, toute une époque ...

 

Mais Bubu est une sauvageonne.

 

Si elle a maintenant parfaitement pris ses marques et intégré son petit confort dans sa famille, si elle vient réclamer quelques douceurs auprès de Laura, si elle voue une passion platonique au bel Harry ; elle n'en reste pas moins difficile d'approche, méfiante et n'accepte aucun contact direct.

Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !

Lolita , Bubu et Harry ... et vive le confort !

Et voici donc maintenant où se situe notre problème.

 

Notre amie Bubu a décidé de suivre la mode "rasta" et de se laisser pousser des "dreadlocks".

 

Vous voyez, un peu dans le style "Bob Bubu".

 

"Attends un peu que je te croise toi. Tu vas me payer ça !"

 

En gros, ses poils s'allongent, se frisent, se bouclent et s'emmêlent.

 

Et pas question de lui proposer les services de ciseaux, d'une brosse ou d'un peigne, vous vous en doutez bien.

Et alors ? J'ai du charme et la mode hiver 2018-2019 est aux poils longs, emmêlés et frisottés !

Et alors ? J'ai du charme et la mode hiver 2018-2019 est aux poils longs, emmêlés et frisottés !

Amis lecteurs, vous sentez vous une âme de coiffeur pour une belle rebelle ?

Si oui nous vous proposons de venir exercer vos talents qui seront hautement appréciés.

 

 

 

Sinon il restera le scénario déjà usité dans une autre circonstance.

 

Le "méchant Jean-Marc" ira chez Laura capturer la pauvre Bubu et l'emmènera chez les blouses vertes qui feront comme ils pourront mais la mettront en conformité avec les canons de la beauté féline.

(comme ça c'est simple : dès qu'elle m'entend, elle se cache et je ne la vois jamais ...)

 

Et la "gentille Laura" ira délivrer la belle princesse prisonnière de tous ces vilains et la remettre dans sa maison douillette et tout sera pour le mieux.

Bubu cherche coiffeur

Merci à Laura pour les photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Illustrations : Openclipart

Photos : Laura

17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 02:00
Les aventures de Kaly et Fifi

Aujourd'hui nous allons vous raconter deux belles histoires toutes récentes qui se terminent bien, même si elle avaient mal commencé.

 

L'occasion également de croiser la route de quelques belles personnes.

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Nous commencerons donc par vous parler de Kaly.

 

Début d'année 2018, sur le site du cimetière voisin de l'hôpital, Annie voit régulièrement une minette totalement inconnue à ce jour.

Peu craintive, typée "maine coon", elle semble étrangère à ce milieu et ne pas vraiment comprendre ce qu'elle fait en ces lieux.

Nous avons publié quelques annonces locales, sans résultat.

Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)

Interrogative notre belle inconnue. (Photos : Irène)

Ce n'est malgré tout qu'assez récemment qu'elle a pu être attrapée et emmenée chez les vétérinaires.

 

Et hop, surprise qui n'en est pas vraiment une, celle qui se révèle se nommer Kaly est identifiée par puce électronique et elle a 8 ans.

Le propriétaire habite assez loin de Perpignan dans le sud-ouest de la France. Il est contacté et semble content de la retrouver, il doit venir rapidement la récupérer.

 

Mais .... car il y a un mais, entre les intentions et les actes, il y a parfois un gouffre insondable.

Aux dates prévues, personne ne vient. Tentatives multiples et nombreuses de tous les intervenants pour le recontacter, en vain. Le téléphone reste muet, les messages sans réponses.

Sans commentaires .... nous préférons ne pas épiloguer.

 

Alors le lourd et pesant processus administratif s'enclenche.

Nous avons beau avoir deux gentilles personnes - à la recherche de leur minette qui s'est malheureusement perdue dans Perpignan - nommés Ambre et Pierre qui se proposent de l'accueillir, notre délaissée Kaly va se retrouver mise en fourrière puis, après le délai légal, transférée à la SPA locale.

 

Laura fait des pieds et des mains pour tenter de la récupérer.

Fort heureusement, le directeur de la SPA s'est montré compréhensif : nous avons pu aller la voir pendant son séjour réglementaire et il a facilité notablement nos démarches. Qu'il en soit remercié ici.

Lors de notre visite, elle s'est montrée débordante de douceur et en recherche évidente d'affection.

Pendant cette période, Kaly a été testée FIV+. 

 

Aucun problème, Ambre et Pierre nous confirment non seulement  leur décision, mais en plus ils nous proposent de l'adopter définitivement.

Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)

Kaly veut des câlins. (Photos : Irène)

Kaly est donc partie passer une douce vie dans sa nouvelle famille, loin de l'errance, les pattes au chaud.

Et voici les premières images de son nouveau bonheur.

Longue et heureuse vie à toi, jolie minette et un immense merci à tes adoptants.

Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)

Kaly a immédiatement intégré et apprécié sa nouvelle vie. (Photos Ambre et Pierre)

 

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

Et maintenant, voici l'étonnante histoire de la petite Fifi.

 

Un appel auprès de notre association, un gentil couple, Zoé et Mathieu, vient de trouver une minette en détresse dans une flaque d'eau. Elle semble à bout de forces.

Des animaux peuplent déjà leur foyer, mais ils l'ont mise en sécurité chez eux, la nourrissent et nous contactent pour savoir si nous accepterions de les aider.

Ils sont même disposés à l'adopter si nécessaire.

 

Elle est donc emmenée chez notre vétérinaire pour soins et vérifications diverses..

En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)
En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)

En sécurité, au chaud. Nous ne savions pas encore qu'elle se nommait Fifi. (Photos Zoé et Mathieu)

L'histoire est un éternel recommencement.

Cette minette est identifiée et se nomme Fifi.

 

Sa maîtresse est contactée. Elle est toute étonnée car Fifi avait disparu en 2013 et n'avait jamais été retrouvée malgré les recherches entreprises.

 

Elle demande alors un peu de temps pour pouvoir s'organiser et pouvoir l'accueillir dans les meilleures conditions.

Et, cette fois nous n'avons pas eu de mauvaise surprise. Fifi, qui a reconnu et fêté Brigitte lors de leurs retrouvailles, est bien retournée vivre dans sa famille.

Elle devra être soignée car sa très longue errance l'a fatiguée et usée.

 

Voici les nouvelles que nous venons de recevoir :

 

"Bonsoir,

Par ce message je veux vous remercier d'avoir amené ma petite FIFI disparue depuis 5 ans chez le vétérinaire ce qui m'a permis de la retrouver.
Je suis arrivée à Perpignan en juillet 2013 et elle avait disparu fin août. Nous l'avons beaucoup cherchée sans succès.
En outre à l'époque je ne connaissais pas les sites tels que Pet Alert.
Elle est encore en traitement pour le problème respiratoire mais elle a déjà repris du poids et son poil commence à s'étoffer.
Elle boit beaucoup et je pense que malgré son âge (13 ans et demi) je pense qu'elle va bien reprendre.
Elle récupère aussi les caresses qui lui ont manqué pendant ces 5 années, bien qu'elle ait toujours été un peu sauvage et indépendante.
Avec mes remerciements renouvelés"
.

 

 

Belle et heureuse retraite à toi belle minette et merci à ta famille et à tes sauveteurs.

 

 

Zoé et Mathieu, qui s'étaient déjà bien attachés à elle, ont eu un petit pincement au cœur mais ils étaient heureux de cet épilogue.

Alors, pour que le bonheur soit complet, ils ont enlevé de la rue une autre petite âme en errance, beaucoup plus jeune. Bravo et merci à eux.

 

"Je ne suis plus à la rue moi non plus". (Photo : Zoé et Mathieu)

 

 

Vous voyez, c'est un article très encourageant,.

Et surtout, nous voulons retenir les belles personnes rencontrées à cette occasion. 

 

 

Nous leurs exprimons toute notre reconnaissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montages : Pixiz & Photofiltre

Photos : Irène, Pierre & Ambre, Mathieu & Zoé

3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 07:42
Un bon petit diable

Un bon petit diable à la fleur de l'âge  ♪♪♫♪♫♫ ...

L'article de cette semaine ne va pas vous parler d'un "chat de l'hôpital" au sens où nous les connaissons.

Et pourtant, nous sommes bien impliqués dans la destinée de sa jeune vie.

 

"Max", puisque tel est son prénom,  est né dans la région toulousaine.

 

Pour les habitués, il sera facile de comprendre.

 

Il faut donner quelques brèves explications pour les autres.

Votre rédacteur (moi même, m'sieur J-Marc) est originaire des Pyrénées-Orientales. Il y a des attaches et s'y rend très souvent (avec sa cohorte féline, en plus).

Mais comme je travaille encore (ben oui, faut bien), mes activités professionnelles sont dans la ville rose.

Dans mon village, il y a des minous errants, comme partout.

La mairie a accepté d'adopter le statut de "chats libres" sous convention avec la Fondation 30 Millions d'amis.

Je fais donc partie des bénévoles agissant pour la municipalité pour capturer, faire stériliser et identifier ces minous. Ils disposent également de points de nourrissage autorisés.

Et Max fait partie des jeunes minous capturés dans ce cadre.

 

Mais il s'est rapidement montré particulièrement sociable, insistant et envahissant.

Il était très clair qu'il ne voulait absolument pas rester un chat libre mais devenir un minou d'intérieur.

Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !

Je suis bien DEDANS, je commence à penser que vous l'avez compris !

Laura a donc proposé de lui ouvrir sa porte, après les trop nombreux et tristes départs qu'elle a récemment connus. 

 

Les débuts ont été un peu délicats à cause de sa santé : il a dû être soigné pour une très sérieuse infection intestinale.

Il est d'ailleurs heureux qu'il ne soit pas resté à la rue dans cet état, cela lui aurait probablement été fatal. Nous pensons qu'il reste fragile au niveau de son système digestif.

 

Mais Max, c'est avant tout un minet rempli de vie et d'énergie .... parfois même un peu trop.

 

Aucun souci, il est archi-sociable, il fait son numéro de charme à tout visiteur qui se présente et passe son temps à réclamer des jeux, de l'attention et à courir comme un jeune chien après les friandises qu'on peut lui lancer.

Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.

Moi, un petit filou comédien ? Vous exagérez .... ou vous me flattez.

Un des jeux préféré de Max

Alors bien entendu, vous devez vous douter qu'il y a un bémol.

Il ne peut être parfait.

 

 

Voici donc la face cachée du diablotin.

Max est devenu le chef de la maison.

Laura n'habite plus chez elle mais Max tolère sa présence dans son appartement

 

Et les autres minous en font globalement les frais.

Il explique "aux filles" (Lolita, Bella, Bubu) que c'est lui le grand patron, parfois de manière pas vraiment diplomate ni galante, inutile de vous faire un dessin

Par contre, Harry, le garçon de la maison, c'est son grand copain.

Bon, c'est son choix ...

Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry
Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec HarryDans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry

Dans l'ordre : avec Lolita, avec Bubu et avec Harry

Vous l'aurez compris, notre ami Max apporte de l'ambiance chez Laura.

Mais il a l'air parfaitement heureux de sa vie et de son choix (ben oui, c'est lui qui a choisi).

 

Et enfin, certains parmi les plus habitués, auront peut être noté la ressemblance physique qu'il a avec notre regretté ami Elliott et avec Bella sa fille.

 

Un signe ?

 

Elliott et Bella en 2010

 

 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

 

 

Deux messages pour terminer cet article

 

 

- L'été dernier nous vous avions sollicités pour l'adoption de chatons chez nos amis les "chats pitres".

Miss Tigri donne des nouvelles régulières de ces belles adoptions réussies.

Aujourd'hui elle essaie de faire adopter leur maman Elinor (qui a été stérilisée et identifiée depuis).

 

C'est ICI.

 

Elinor est une superbe écaille de tortue. Elle ne demande qu'à trouver une maison. 

N'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous pour aider cette gentille minette.

 

Elinor, photo Miss Tigri

 

___________________________

 

 

 

- Notre copain Colibri chez Chat des Îles a de nouveaux soucis de santé.

Une pancréatite vient maintenant se rajouter à ses précédents problèmes.

 

C'est ICI.

 

Nous envoyons toutes nos pensées de soutien, nos vœux de guérison à Colibri et toute notre amitié à Chat des Îles et aux siens.

 

Nous espérons tous de nonnes nouvelles. 

Il lui faut du courage mais il est vraiment très bien surveillé et soigné, avec beaucoup de dévouement.

Photo : Chat des Îles, article "Lettre à Eowin" du 29/12/09

 

 

___________________________

 

 

 

 

 

 

PS : Nous sommes désolés pour la diffusion erratique des newsletters, mais la gestion d'overblog et la publication des articles deviennent une véritable calamité !

 

 

 

 

 

 

Montage photo : Pixabay + Photoflitre

Gif animé : YourSmiles

Photos complémentaires : Laura & Irène